Close
Vivre le moment présent grâce au tourisme autochtone

Vivre le moment présent grâce au tourisme autochtone

Grâce à mon travail, j’ai la chance de vivre plein de nouvelles expériences et de les partager avec toi.

La découverte de la culture autochtone suscite de l’intérêt auprès de la clientèle touristique européenne, mais est-ce autant le cas pour les touristes québécois? Que connaissons-nous de la culture autochtone? À Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue notre quotidien s’entrecroise tous les jours avec les gens des Premières Nations soit de passage ou qui sont installés avec nous en milieu urbain. On se côtoie dans la rue, à l’épicerie, à l’école, lors d’évènements sportifs, dans les fêtes et festivals, mais est-ce qu’on se connaît vraiment? Par expérience, je dirais qu’on ne connaît pas grand-chose l’un de l’autre et que ça manque cruellement à notre culture.

Voici une excellente raison de faire un séjour au site culturel Kinawit qui accueille la clientèle touristique depuis l’été 2017. C’est un ancien camp scout, situé sur le bord du magnifique lac Lemoine. L’endroit a été transformé en site récréotouristique ayant également une vocation communautaire pour les Premières Nations. Que ce soit pour une journée ou plus, vous en apprendrez plus que vous en avez appris en toute une vie sur ces gens d’un humour débordant avec le cœur sur la main. Plus on partage de moments avec eux et plus on a le goût de les entendre nous dévoiler tout ce que nous ignorons de leur culture et de leur vécu.

kinawit-site-culturel

Situé au bord du lac Lemoine en pleine nature, Kinawit est seulement à une quinzaine de minutes du centre-ville.

squeezie-au-quebec_Clement-kinawit

Lilian et Clément, lors de la séance de purification.

Banik pain autochtone Kinawit confection

La banik est un pain traditionnel autochtone.

hébergement insolite valdor kinawit camping

Les petits camps rustiques sont très bien aménagés.

Vivre le moment présent, c’est une façon de décrire ce que j’ai ressenti lors de mon séjour d’une nuit à Kinawit lorsque j’ai accompagné des vlogueurs pendant une tournée de presse (clique ici pour lire mon billet de blogue sur cette tournée de presse hors du commun). Dès notre arrivée, nous avons été accueillis par Lillian, une autochtone chaleureuse et souriante. Avec le tourbillon des visites touristiques des derniers jours, on avait l’impression que le temps venait de s’arrêter.

En compagnie de notre guide Lillian nous avons fait une séance de purification, elle nous a montré avec beaucoup de patience comment confectionner de la banik que nous avons savourée encore toute chaude. Nous avons exploré les sentiers qui encerclent le site et nous avons pris un moment pour se baigner et se ressourcer au bord de l’eau. N’hésite pas à consulter le site web de Kinawit, tu y trouveras des propositions d’ateliers de découverte de la culture autochtone.

Le soir venu nous avons profité d’un moment d’échange autour d’un feu de camp pour finalement passer la nuit dans un tipi. Pour la nuit, tu peux apporter ton sac de couchage ou tout simplement louer la literie sur place. Tu peux également vivre la totale en passant la nuit dans un tipi sur fond de sapinage ou dans les tipis avec plancher en bois. Il est même possible de faire la location de petites cabines rustiques tout aussi confortables. Clique ici pour tous les détails sur l’hébergement disponible à Kinawit.

Il est difficile d’expliquer le phénomène espace/temps que l’on ressent lorsqu’on arrive à cet endroit. Le contact avec la culture autochtone, la nature, l’espace et les services sont tous réunis pour qu’on profite du moment présent!

Je te recommande de vivre cette expérience que tu sois d’ici ou d’ailleurs!

0 Commentaires

Commentaires fermés