Close

Tag Archive for: Randonnée

Circuit touristique pour les amoureux du plein air

Circuit touristique pour les amoureux du plein air

Parfois, il arrive de manquer d’inspiration quand vient le temps de choisir quoi faire lors de nos vacances ou lors d’une journée de congé. Pour vous aider à vous inspirer, nous avons eu l’idée de vous proposer des circuits touristiques à faire dans le coin cet été avec une série de billets de blogue. Cette série vous proposera des activités à faire pas seulement à Val-d’Or, mais dans toutes la Vallée-de-l’Or parce que Malartic et Senneterre, ce n’est vraiment pas loin finalement. Les différents circuits seront parfois pour une seule journée et parfois pour plusieurs journées. Les thèmes seront différents et rejoindront des publics différents.

Laissez-vous inspirer !

Le circuit que l’on vous propose dans ce billet de blogue est parfait pour les amoureux du plein air. Pour ceux que rester à l’intérieur une journée entière n’est pas une option. Ici, nous vous proposerons des activités sportives extérieures qui s’adaptent très bien à tous les niveaux et tous les âges.

La Forêt récréative de Val-d’Or

La Forêt récréative de Val-d’Or est un grand coup de cœur des citoyens de Val-d’Or, mais aussi pour ceux qui ont eu la chance d’y aller au moins une fois. Autant en été qu’en hiver, la forêt récréative offre une panoplie d’activités sportives variées avec prêts d’équipement ou non. Le chalet d’accueil se retrouve à 10 minutes du centre-ville de Val-d’Or et offre 50 km2 de territoire en forêt pour faire, entre autres, du vélo, de la course, de la marche en été et du patin, de la raquette, du ski de fond et du Fatbike en hiver.

Horaire : ouvert tous les jours de 9h à 21h

Forêt récréative de Val-d'Or activité plein air

Photo | Marie-Claude Robert

Les pistes cyclables de la Vallée-de-l’Or

Il y a plusieurs pistes cyclables dans la Vallée-de-l’Or. D’abord, il y a le vaste réseau cyclable de Val-d’Or qui parcourt la majeure partie de la ville et permet même de se rendre à des endroits un peu plus en retrait de la ville afin de profiter de la Plage municipale par exemple ou pour faire du vélo dans des secteurs plus boisés. Pour voir le réseau cyclable de Val-d’Or, cliquez ici.

Malartic possède aussi son réseau cyclable avec la Piste 4 saisons. Cette piste est un sentier multifonctionnel de 7 kilomètres, situé entre les municipalités de Malartic et Rivière-Héva.

forêt récréative val d'or

Photo | Marie-Claude Robert

Le Mont-Bell

Situé à 3 km de Senneterre, le Mont-Bell est parfait pour accueillir les amateurs de plein air. Le mont est d’une altitude de 411 mètres et vous pouvez y pratiquer des activités telles que la randonnée pédestre et le vélo de montagne. En hiver, vous pouvez y faire de la raquette et du ski de fond.

Mont bell pour les amateurs de plein-air

La Bell en kayak

La Bell en kayak permet de partir à la découverte des différents cours d’eau de la ville de Senneterre en louant des embarcations nautiques. Plusieurs circuits sont proposés selon le niveau d’expérience des visiteurs.

Horaire : Tous les jours de 8h30 à 17h30

La bell en kayak à senneterre en abitibi-témiscamingue

Photo | Christian Leduc

Golf

La Vallée-de-l’Or possède plusieurs terrains de golf. C’est parfait pour les amateurs de ce sport extérieur. Voici ceux que vous pourrez retrouver :

Le Club de golf Belvédère de Val-d’Or (360, boulevard Sabourin, Val-d’Or)

Le Club de golf Siscoe de Val-d’Or (472, chemin Siscoe, Val-d’Or)

Le Club de golf Malartic (301, rue Harricana, Malartic)

Le Club de golf A.R.C.N de Senneterre (160, chemin du 9e-Rang, Senneterre)

golf 9 trous val-d

Photo | Paul Brindamour

La Réserve faunique La Vérendrye

La Réserve faunique La Vérendrye est un endroit très connu entre autres pour le canot-camping. La Sépaq offre un grand circuit de canot-camping de plusieurs distances avec la possibilité de louer les embarcations et des emplacements de camping. Il suffit de réserver  pour votre séjour en canot-camping.

Pêche réserve faunique la vérendrye

Ces activités ne sont que des suggestions pour faciliter l’organisation de vos activités. Nous vous encourageons tout de même à venir nous visiter à notre bureau d’information touristique pour plus d’informations et encore plus d’idées.

Pour les visiteurs, nous vous offrons une vignette de stationnement touristique gratuite pour vous permettre de stationner au centre-ville de Val-d’Or gratuitement. Venez nous voir, on vous attend!

 

Pour découvrir les autres circuits, cliquez ici.

 

 

Photo de couverture | Christian Leduc

Quoi faire en septembre à Val-d’Or

Quoi faire en septembre à Val-d’Or

C’est la fin des vacances, c’est aussi le retour à l’école et à la vie plus sérieuse. Tu crois surement aussi que l’été tire à sa fin, mais console toi, l’été s’étire encore pour quelques semaines. Techniquement l’été se termine qu’à la fin du mois de septembre. Alors, s’il te plait, range tes petites laines et tes bottes d’automne si tu les as déjà sorties puisque l’été n’est pas terminé. Je ne vous garantis toutefois pas que les journées soient encore assez chaudes pour faire un Beach party. Quoi que ça reste à voir …

Pour t’aider à ne pas te plonger trop vite dans la routine casanière de l’hiver, je t’ai fait une liste des activités à faire tout le mois de septembre ici à Val-d’Or et dans ses environs.

Les dimanches au Marché public de la Vallée-de-l’Or

Le Marché public de la Vallée-de-l’Or se tiendra encore tous les dimanches du mois de septembre de 9h30 à 13h30 à la Place Agnico-Eagle. C’est le moment parfait pour y découvrir nos producteurs et transformateurs agroalimentaires et nos artisans régionaux tout en encourageant la consommation régionale. Deux pierres d’un coup!

Découvre ton marché est la thématique du Marché public de la Vallée-de-l’Or et durant tout l’été des activités t’étaient proposées. Voici ceux des prochaines semaines :

Le 8 septembre 2019 – La journée agricole : Une journée qui met en vedette nos producteurs agricoles et leurs différents produits qu’ils cultivent.

Le 15 septembre 2019 – Les jeunes marchands : Plusieurs activités pour enfants seront organisées et si tu es chanceux tu pourrais repartir avec un chèque cadeau offert par Desjardins à dépenser au Marché public.

Le 29 septembre 2019 – La culture au marché : Au menu, artisans, transformateurs et producteurs, avec un concours de dessin pour les enfants et un tirage pour gagner plusieurs prix.

Le 6 octobre 2019 – Les Saveurs du monde : Tu pourras venir y déguster des plats de dix cultures différentes qu’on retrouve ici à Val-d’Or. C’est un bon moment pour ouvrir ses horizons et se laisser charmer par de nouvelles cultures.

 Pour en savoir plus sur le Marché public de la Vallée-del’Or, clique ici

Marché public Public market val-d'Or abitibi-témiscamingue

Photo | Le Marché public de la Vallée-del’Or

La Grande dégustation du Salon des vins, bières, spiritueux de l’Abitibi-Témiscamingue

Le 13 septembre prochain, le Salon des vins de Val-d’Or organise la soirée La Grande dégustation qui te permettra, le temps de quelques heures, de savourer toutes les saveurs de bons vins en compagnie du sommelier Kler-Yann Bouteiller, qui a reçu la distinction du “Meilleur jeune sommelier du Québec 2009”. Si ça t’intéresse, il faut faire vite puisque les billets sont limités. Pour plus d’informations, clique ici.

Si pour une raison ou une autre tu ne peux assister à cet événement, le Salon des vins organise aussi le Salon des exposants le 18 octobre et 19 octobre prochain.

wine, beer and spirits fair

Salon des vins de Val-d’Or

Le premier festival kéto en Abitibi-Témiscamingue

Le 14 septembre prochain aura lieu le premier festival cétogène en Abitibi-Témiscamingue. Si tu es un adepte de ce type d’alimentation ou bien si tu es simplement curieux, tu pourras, le temps de quelques heures (11h à 18h) à la Place Agnico-Eagle, poser toutes tes questions et te renseigner sur ce type d’alimentation. Plusieurs exposants seront présents sur place.

Le Salon des sports par Action Énergie Santé

Le 21 et 22 septembre prochain Action Énergie Santé vous organise un grand événement sportif pour tous les amateurs de sports. C’est l’occasion rêvée d’essayer un nouveau sport ou une nouvelle discipline puisque pour un ou deux jours tu as la chance de t’inscrire à des ateliers pour pratiquer avec des professionnels du sport. De nombreux exposants seront aussi présents sur place. Cette fin de semaine est consacrée à mettre de l’avant la santé et les saines habitudes de vie. En plus, tous les profits seront versés à la maison des jeunes l’Énergitek de Val-d’Or. Pour en savoir plus sur la première édition du Salon des sports, visite leur page Facebook.

La marche en sentiers pédestres

En septembre, c’est encore le temps de profiter des belles journées qui nous reste avant la fin de l’été. Les journées sont un peu moins chaudes, ce qui nous permet donc de profiter de l’extérieur sans nous repentir de la chaleur. Ici à Val-d’Or, on a beaucoup de beaux sentiers où on peut aller marcher, courir et faire du vélo. Voici quelques suggestions.

La Forêt récréative de Val-d’Or : Plusieurs kilomètres de sentiers s’offrent à toi pour le vélo, la marche, la course, le roller-blade. Un incontournable ici à Val-d’Or.

Le lac des Sœurs : À quelques minutes de la ville seulement, se trouve le sentier du lac des Sœurs. Il s’agit d’une randonnée de quelques kilomètres seulement autour d’un lac et au travers des arbres. Une piste cyclable de 14 kilomètres est aussi accessible à partir de là.

Les sentiers d’interprétation de l’École buissonnière : Dans la forêt Piché-Lemoine, tu pourrais marcher tranquillement dans les quatre sentiers tout en observant la faune et la flore. Ce secteur est d’ailleurs reconnu comme un bon endroit où observer les oiseaux. Apporte tes jumelles, on ne sait jamais ce que tu peux y voir.

La 3e Avenue de Val-d’Or : Bien que ce ne soit pas un sentier pédestre, marcher sur la 3e Avenue de Val-d’Or est toujours intéressant. Marcher d’un bout à l’autre correspond à environ 6 kilomètres. En plus, tu peux y observer plusieurs murales tout au long de ton trajet et tu peux aussi t’arrêter de temps à autre dans des petits commerces que tu croiseras. Ce n’est pas une randonnée en nature, mais ça peut être très divertissant.

Si tu te sens plus aventureux, je te laisse le lien du site d’Accès Plein-Air qui répertorie la majorité des endroits où profiter de la nature en Abitibi-Témiscamingue. La randonnée pédestre, le vélo, le kayak, le canot et même les sports d’hiver y sont mis de l’avant.

École buissonière marche

Les sentiers d’interprétation de la nature de l’École buissonnière

Visiter nos attraits touristiques

Bien que le retour à l’école soit amorcé et que certains de nos attraits aient modifié leurs heures d’ouverture, la majorité d’entre eux peuvent encore vous accueillir.

La Cité de l’Or ouvert du mercredi au dimanche, 8h à 17h

Le musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue ouvert du dimanche au vendredi, 9h à 12h et 13h à 17h

Kinawit sur réservation seulement

Le centre d’exposition de Val-d’Or ouvert du mardi au dimanche qui vous offre une nouvelle exposition à partir du 5 septembre

Cité de l'or chevalement minier val d'or

Photo | Cité de l’Or par Marie-Claude Robert

QuoifaireSeptembrePinterest
S’entraîner en plein-air à Val-d’Or

S’entraîner en plein-air à Val-d’Or

Bonne nouvelle, l’été s’est enfin installé à Val-d’Or. Après avoir tant attendu l’arrivée du soleil et de la chaleur, tu as probablement bien envie d’en profiter. Si tu es un maniaque de sport et d’entraînement, ou si tu aimes simplement passer du temps en plein-air, peut-être que tu as vu l’occasion parfaite pour faire de l’activité physique à l’extérieur. En effet, Val-d’Or a beaucoup à offrir pour ce qui est du plein-air et des activités sportives. Notre belle ville possède plusieurs sites et infrastructures qui te permettent de bouger gratuitement ou à bas prix. On a donc trouvé quelques suggestions d’entraînements à faire en plein-air à Val-d’Or qui te seront bien utiles pour faire changement de l’entraînement en salle ou pour remédier à ton manque d’inspiration.

Cours en plein-air avec Cyclotonus

Tout au long de l’année, le centre d’entraînement Cyclotonus offre différents cours de groupe : yoga, pilates, cross fit, spinning… Il y en a vraiment pour tous les goûts! Ceux qui ont un abonnement illimité au centre d’entraînement peuvent en profiter gratuitement, mais il est aussi possible de payer un tarif à la carte. Pour la saison estivale, plusieurs de ces cours sont donnés en plein-air lorsque la température le permet. La plupart d’entre eux se déroulent à la Place Agnico Eagle, au parc Albert-Dumais ou encore au parc du Belvédère, mais il faut surveiller la page Facebook de Cyclotonus pour être au courant des emplacements de chaque cours. Pour en savoir plus sur les tarifs et les horaires, tu peux aussi visiter le site web du centre d’entraînement Cyclotonus.

La plage Rotary

Plage Rotary baignade

Photo| Marie-Claude Robert

La plage municipale Rotary est un autre endroit où il peut être bien plaisant de s’entraîner lorsqu’il fait beau et chaud. Tu peux y jouer au volleyball, au frisbee, ou faire toute autre activité de ton choix tout en ayant les deux pieds dans le sable. Si la chaleur devient trop insupportable, tu n’as qu’à sauter dans l’eau! En effet, la nage peut être une excellente façon de t’entraîner, car elle sollicite un grand nombre de muscles répartis dans l’ensemble de ton corps.

La Forêt récréative

Photo| Marie-Claude Robert pour la Ville de Val-d’Or

La Forêt récréative, un incontournable lorsqu’il est question de plein-air à Val-d’Or! C’est l’endroit parfait pour aller prendre une marche, courir, faire du vélo ou du patin à roues alignées. Le parc de la Forêt récréative possède aussi quelques structures d’entraînement. Avec ses 50 km² de superficie, on y retrouve aussi plusieurs sentiers qui ne sont pas pavés et qui sont idéals pour faire du vélo de montagne. Si tu ne possèdes pas l’équipement nécessaire pour faire ces activités, pas de souci : la Forêt récréative offre la location d’équipement à bas prix. Pour plus d’information à ce sujet, visite le site web de la ville de Val-d’Or.

Le terrain de soccer synthétique

terrain synthétique soccer et athlétisme Val-d'Or

Photo| Marie-Claude Robert

Le terrain synthétique situé à côté de la polyvalente Le Carrefour est idéal si tu veux t’entraîner gratuitement en plein-air. Tu peux évidemment y aller pour jouer au soccer, mais tu peux aussi te servir à ta guise de la piste d’athlétisme de 400 mètres qui fait le tour du terrain. Accessible à tous, il est éclairé tous les jours jusqu’à 23h, ce qui te laisse beaucoup de temps pour y aller! Il existe aussi quelques autres terrains de soccer dans la ville, comme celui situé à côté du Centre Jeunesse.

Les parcs

Parc_ Belvèdere_Malartic_piste cyclable_1

Photo| Parc du Belvédère à Malartic

Un peu partout à Val-d’Or, on retrouve plusieurs parcs qui pourraient t’intéresser pour l’entraînement. Comme mentionné plus haut, le parc de la Forêt récréative possède plusieurs structures d’entraînement. C’est le genre d’équipement qui est généralement utilisé pour un entraînement de type Trekfit. À Malartic, on retrouve le même genre de structures d’exercice au parc du Belvédère. En bonus : tu peux monter et descendre les nombreuses marches de l’observatoire de la mine situé juste à côté du parc pour faire monter ta fréquence cardio-respiratoire. Si tu veux connaître plus de parcs situés à Val-d’Or, surveille la page Facebook de Tourisme Val-d’Or, où nous te présentons un nouveau parc à tous les mercredis.

Les pistes cyclables

piste cyclable Val-d'Or course

Photo| Paul Brindamour

Outre la Forêt récréative, la ville de Val-d’Or possède plusieurs pistes cyclables qui sont idéales pour les amateurs de vélo.  Par exemple, le sentier J-P Roland Fortin est une piste de 4,5 kilomètres de long qui longe le golf du Belvédère et qui se rend jusqu’à la forêt récréative. On peut y voir une exposition temporaire de photographie du Centre d’exposition de Val-d’Or. De plus, on retrouve un peu partout dans la ville des voies cyclables pavées ou encore des chaussées partagées. Si tu désires te procurer une carte de tous les sentiers récréatifs de la ville de Val-d’Or, viens nous voir au bureau d’information touristique!

Les sentiers pédestres

École buissonière sentier

Photo prise au sentier pédestre de l’école buissonnière

Tout comme pour les voies cyclables, la ville de Val-d’Or possède de nombreux sentiers pédestres où il est possible de prendre une marche ou de faire de la course. On peut penser au sentier d’interprétation de la nature de l’École buissonnière, un sentier pédestre de 3 kilomètres de long où il est très facile de nourrir des mésanges. Sinon, tu trouveras un environnement très paisible au Lac des Sœurs, où l’on retrouve un sentier de 14 kilomètres de long. Si tu veux connaître les autres sentiers de la ville, n’oublie pas de venir chercher la carte des sentiers récréatifs de Val-d’Or au bureau d’information touristique.

Les circuits de course

Finalement, si tu es un amateur de course, tu trouveras sur notre site web trois suggestions de circuits à faire en course à pied à Val-d’Or. Créés en collaboration avec la ville de Val-d’Or et l’ancienne boutique Radioactif, chacun des circuits débute tout près d’un stationnement gratuit. D’une longueur de 5,75 kilomètres, 7 kilomètres et 9 kilomètres, tu trouveras le tracé de chaque circuit sur le site web de Tourisme Val-d’Or.

 

 

Sources :

Cyclotonus

Ordre professionnel de la physiothérapie du Québec

Ville de Val-d’Or

s'entrainer a vd
Vivre le moment présent grâce au tourisme autochtone

Vivre le moment présent grâce au tourisme autochtone

Grâce à mon travail, j’ai la chance de vivre plein de nouvelles expériences et de les partager avec toi.

La découverte de la culture autochtone suscite de l’intérêt auprès de la clientèle touristique européenne, mais est-ce autant le cas pour les touristes québécois? Que connaissons-nous de la culture autochtone? À Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue notre quotidien s’entrecroise tous les jours avec les gens des Premières Nations soit de passage ou qui sont installés avec nous en milieu urbain. On se côtoie dans la rue, à l’épicerie, à l’école, lors d’évènements sportifs, dans les fêtes et festivals, mais est-ce qu’on se connaît vraiment? Par expérience, je dirais qu’on ne connaît pas grand-chose l’un de l’autre et que ça manque cruellement à notre culture.

Voici une excellente raison de faire un séjour au site culturel Kinawit qui accueille la clientèle touristique depuis l’été 2017. C’est un ancien camp scout, situé sur le bord du magnifique lac Lemoine. L’endroit a été transformé en site récréotouristique ayant également une vocation communautaire pour les Premières Nations. Que ce soit pour une journée ou plus, vous en apprendrez plus que vous en avez appris en toute une vie sur ces gens d’un humour débordant avec le cœur sur la main. Plus on partage de moments avec eux et plus on a le goût de les entendre nous dévoiler tout ce que nous ignorons de leur culture et de leur vécu.

Kinawit site culturel autochtone

Situé au bord du lac Lemoine en pleine nature, Kinawit est seulement à une quinzaine de minutes du centre-ville.

squeezie-au-quebec_Clement-kinawit

Lilian et Clément, lors de la séance de purification.

Banik pain autochtone Kinawit confection

La banik est un pain traditionnel autochtone.

hébergement insolite valdor kinawit camping

Les petits camps rustiques sont très bien aménagés.

Vivre le moment présent, c’est une façon de décrire ce que j’ai ressenti lors de mon séjour d’une nuit à Kinawit lorsque j’ai accompagné des vlogueurs pendant une tournée de presse (clique ici pour lire mon billet de blogue sur cette tournée de presse hors du commun). Dès notre arrivée, nous avons été accueillis par Lillian, une autochtone chaleureuse et souriante. Avec le tourbillon des visites touristiques des derniers jours, on avait l’impression que le temps venait de s’arrêter.

En compagnie de notre guide Lillian nous avons fait une séance de purification, elle nous a montré avec beaucoup de patience comment confectionner de la banik que nous avons savourée encore toute chaude. Nous avons exploré les sentiers qui encerclent le site et nous avons pris un moment pour se baigner et se ressourcer au bord de l’eau. N’hésite pas à consulter le site web de Kinawit, tu y trouveras des propositions d’ateliers de découverte de la culture autochtone.

Le soir venu nous avons profité d’un moment d’échange autour d’un feu de camp pour finalement passer la nuit dans un tipi. Pour la nuit, tu peux apporter ton sac de couchage ou tout simplement louer la literie sur place. Tu peux également vivre la totale en passant la nuit dans un tipi sur fond de sapinage ou dans les tipis avec plancher en bois. Il est même possible de faire la location de petites cabines rustiques tout aussi confortables. Clique ici pour tous les détails sur l’hébergement disponible à Kinawit.

Il est difficile d’expliquer le phénomène espace/temps que l’on ressent lorsqu’on arrive à cet endroit. Le contact avec la culture autochtone, la nature, l’espace et les services sont tous réunis pour qu’on profite du moment présent!

Je te recommande de vivre cette expérience que tu sois d’ici ou d’ailleurs!

Vivre le moment présent à Kinawit
Le Jour où j’ai arrêté de vanter la motoneige et que j’en ai fait – Partie 2

Le Jour où j’ai arrêté de vanter la motoneige et que j’en ai fait – Partie 2

par Kristel Aubé-Cloutier

Il y a trois jours, je me préparais pour ma première expérience en motoneige (Lire “Le jour où j’ai arrêté de vanter la motoneige et que j’en ai fait – partie 1). Mon oncle Yves, sa fille et une de ses amies, un couple d’amis de mon oncle Marco et Danielle, ma sœur Kim et moi, avions prévu de se rendre à la Pourvoirie des Iles du Lac Duparquet et revenir le lendemain. Au total, il s’agissait d’une randonnée de 440 km dans laquelle ma sœur et moi, qui n’avions jamais fait de motoneige, devions se relayer la conduite d’une d’entre-elles. Trois jours et 440 km plus tard, je peux maintenant vanter en toute connaissance de cause la pratique de la motoneige en Abitibi-Témiscamingue!

L’ABITIBI-TÉMISCAMINGUE; LE PARADIS DE LA MOTONEIGE… POUR LES NOVICES!

Les gens qui affirment que l’Abitibi-Témiscamingue est le paradis de la motoneige n’ont pas tort! De plus, de nombreux éléments ont fait que je me suis sentie totalement en sécurité et en contrôle, ce qui était parfait pour une première expérience. Bien sûr, je ne peux pas comparer avec d’autres régions, mais je peux vous assurer que j’ai été flabergastée par ce que j’ai vu et vécu! La végétation et le paysage changeaient constamment et étaient à couper le souffle! Parfois rythmés et sinueux, parfois droits et fiers les sentiers étaient toujours très larges. Étant novice en la matière, cette caractéristique me sécurisait beaucoup puisque je n’avais jamais peur d’accrocher un motoneigiste que je rencontrais. J’ai été aussi très impressionnée par la fréquence et la qualité de la signalisation.

Comme je roulais à mon rythme, qui n’était vraiment pas le même que celui de Yves et Marco qui pratiquent cette activité depuis une vingtaine d’années et que Danielle qui a sa propre motoneige depuis six ans, je les perdais parfois de vue. Pourtant, même si je ne voyais pas Danielle rebondir sur sa motoneige ou prendre un virage serré, je savais ce qui m’attendait au tournant d’un virage ou en bas d’une colline. Les petits panneaux jaunes étaient toujours là pour m’avertir! Aussi, les haltes et refuges étaient nombreux nous permettant de s’arrêter de façon sécuritaire souvent et de ne pas nous épuiser.

refuge sentiers motoneige Abitibi-Témiscamingue

L’une des nombreuses haltes sur les sentiers motoneige, à Rivière-Héva.

IL FAUT TOUJOURS UNE HISTOIRE À RACONTER

C’est un fait, les voyages où l’on a vécu une aventure inattendue ou dans lesquels on a une histoire cocasse à raconter sont ceux dont on se souvient le plus. Et bien, nous nous souviendrons certainement de celui-là! Kim et moi n’étions pas les seules à vivre une première expérience. La fille de mon oncle et son amie, toutes deux âgées de 9 ans, faisaient pour la première fois de la motoneige. Lorsque nous sommes parties, elles étaient très excitées de partir à l’aventure. Une vingtaine de minutes après le départ, nous nous sommes arrêtés pour vérifier que tout allait bien. Les deux visages que nous avons découverts dans la carriole n’étaient plus teintés d’amusement, mais plutôt verts ou blancs. Le mal des transports venait de s’inviter à notre randonnée. Après une pause de 15 minutes, nous sommes repartis pour nous arrêter de nouveau une vingtaine de minutes plus loin. Les deux fillettes avaient régurgité leur déjeuner sur la couverture qui les gardait au chaud! Ce fut le début de notre histoire à raconter. Toutes les vingt minutes, nous nous arrêtions pour nettoyer le vomit, consoler et encourager les filles. Nous nous sommes finalement arrêtés à Cadillac pour y faire une pause et diner, ce qui a été très bénéfique pour tout le monde. Les filles se sentaient beaucoup mieux. Elles se sont même endormies dans la carriole après le repas ce qui nous a permis de faire un long bout sans s’arrêter.

carriole randonnée motoneige

Vue de l’intérieur de la fameuse carriole.

Puis, est arrivé un autre lac à traverser qui a non seulement réveillé les filles, mais les a fait vomir de nouveau en plus de leur faire peur. C’est donc à Preissac, avec un peu plus de la moitié du trajet de fait, que nous avons décidé de nous relayer dans la carriole. Yves a donc embarqué dans la fameuse carriole avec l’amie de sa fille. Trente minutes plus tard, tout allait bien. La petite n’avait plus peur et se sentait bien. C’était le tour de la fille de mon oncle…et moi! C’était comme dans mes souvenirs d’enfance; petit et on n’y voyait rien, en plus de quelques éléments en bonus! L’odeur qui régnait dans la carriole était affreuse, le mal du transport de ma cousine était toujours bien présent et la suspension brisée (elle n’a pas toléré le poids de mon oncle qui est très grand et bien bâti). Bref, même adulte je DÉ-TES-TE les carrioles!

Nous sommes finalement arrivés à la Pourvoirie des Iles du Lac Duparquet où les filles se sont amusées toute la soirée. Dimanche matin, les grands-parents de ma cousine ont délivré les deux enfants d’une autre journée de supplice en carriole et sont venus en voiture les chercher à Duparquet pour les ramener à Val-d’Or ainsi que la fameuse carriole. Le retour s’est donc fait avec cinq adultes seulement et quatre motoneiges.

Pourvoirie Duparquet forfait motoneige

La vue de notre chambre à la Pourvoirie des Iles du Lac Duparquet. En plus de la vue magnifique, le repas était délicieux et le service impeccable!

Toujours avec des étoiles dans les yeux, de nombreux motoneigistes m’avaient parlé du sentiment de liberté, de l’esprit de camaraderie et de la beauté des paysages dont on avait droit en pratiquant cette activité. Je n’ai pas été déçue. Sur ma motoneige, j’avais l’impression de flotter sur la neige, de voler à travers les arbres. Seule avec moi-même et entourée d’une nature magnifiquement belle et forte, j’étais effectivement libre. J’ai aussi fait des rencontres formidables : Marco et Danielle. Ce sont deux personnes merveilleuses, simples, drôles, attentionnées et passionnées avec qui il fut extrêmement agréable de voyager. Je pourrai maintenant, en toute connaissance de cause et avec moi aussi des étoiles dans les yeux, décrire les sentiers motoneige en Abitibi-Témiscamingue, expliquer pourquoi il est si agréable d’y circuler, parler de la beauté des paysages ainsi que l’esprit de camaraderie qu’on y retrouve et, croyez-moi, ce serait fait avec passion!

histoire de motoneige aventure

Parce que ça nous prenait aussi une histoire à raconter le dimanche, mon oncle a fait une petite sortie de piste ce jour-là!