Close

Tag Archive for: Halloween

5 idées d’activités à Val-d’Or pour une Halloween différente

5 idées d’activités à Val-d’Or pour une Halloween différente

L’Halloween s’annonce différente cette année. À Val-d’Or, les enfants peuvent se promener de maison en maison dans leur quartier pour y ramasser des bonbons. Toutefois, nous souhaitions vous proposer des alternatives pour participer à cette fête avec votre noyau familial. Voici donc nos 5 suggestions d’activités à faire à Val-d’Or pour l’Halloween :

Se procurer des bonbons dans une confiserie à Val-d’Or

Cette année, au lieu d’acheter des bonbons qui sont vendus dans les magasins à grande surface pensez plutôt à aller les chercher dans une confiserie d’ici. Elles vous proposent souvent des sucreries et des saveurs originales qu’on ne retrouve pas dans les bonbons traditionnels achetés à l’Halloween. Vous pouvez en plus choisir vous-même vos saveurs favorites selon vos envies. Ça évite du même coup le gaspillage alimentaire parce qu’on sait tous qu’après la collecte annuelle du 31 octobre ce ne sont pas tous les bonbons qui sont mangés. Vous pouvez aussi aller vous procurer un bon dessert dans un petit commerce d’ici. Les occasions sont toujours bonnes pour visiter une boutique gourmande d’ici.

Voici nos suggestions :

Rose Bonbon

La Fiesta

Choco-Mango

confiserie et dessert sucrée d'halloween

Photo | sur le Facebook de Choco-Mango

Se déguiser à thématique Abitibi-Témiscamingue

À l’Halloween, se costumer fait partie de la tradition. Parfois, trouver le déguisement parfait est un long processus. L’an dernier, pour te faciliter la tâche, nous avons trouvé 5 idées de déguisements qui représentent la région de l’Abitibi-Témiscamingue à faire soi-même avec des habits qu’on trouve à la maison ou bien à fabriquer sans trop de difficulté et à peu de frais. Pourquoi ne pas essayer un autre costume de cette liste cette année.

Pour voir nos suggestions, clique ici.

enfant mineur

Photo | Marie-Claude Robert

Se raconter des histoires de peur

Les histoires de peur ce n’est pas pour tout le monde. Toutefois, y en a pour qui c’est un incontournable à l’Halloween. Il y en a de toutes sortes et certaines mettent en doute notre rationalité. Il y en a des biens populaires partout dans le monde, mais saviez-vous qu’il y en a aussi ici même à Val-d’Or? Ces récits vous racontent même un peu d’histoire sur le passé de Val-d’Or. Pour les lires, cliquez ici.

Mort de Stanley Siscoe archive

Photo | Société d’histoire et de généalogie de Val-d’Or, Fonds Herby Goyette – l’Histoire de Stanley Siscoe

Déguster une bière aux saveurs d’automne

Chaque année, plusieurs microbrasseries laissent aller leur imagination et leur talent de brasseur pour concocter des bières aux saveurs automnales. C’est totalement le cas de la Microbrasserie le Prospecteur qui chaque année, et même à tout moment de l’année, nous surprend avec une nouvelle bière aux saveurs originales. Leurs bières changent régulièrement. Pour savoir lesquels sont disponibles, consulter la page Facebook de la Microbrasserie le Prospecteur ou celle du Magasin général du Prospecteur.

Bière de la microbrasserie le prospecteur

Photo | Microbrasserie Le Prospecteur

Boire un cocktail création spécial Halloween de Station ludiK

Station ludiK est un tout nouveau bar ludique qui a vu le jour à Val-d’Or le vendredi 23 octobre 2020. Dans un seul et même endroit, vous pouvez découvrir l’univers de la mixologie et des jeux de société. Même si on le qualifie de bar ludique, il est possible pour les moins de 18 ans d’y entrer. Une salle est réservée spécialement pour eux. Pour l’Halloween, la mixologue vous propose le Zombicide un cocktail thématique qui sera disponible que le 30, 31, et 1er novembre 2020. C’est l’occasion parfaite pour découvrir ce nouvel endroit.

Pour plus d’information sur Station ludiK, cliquez ici.

Cockatil création de Station Ludik

Photo | prise sur le Facebook de Station ludiK

Photo de couverture | David Menidrey sur Unsplash

5 costumes d’Halloween qui représentent la région de l’Abitibi-Témiscamingue

5 costumes d’Halloween qui représentent la région de l’Abitibi-Témiscamingue

Le mois d’octobre est commencé et qui dit octobre dit Halloween.

Cette fête, à l’origine païenne des îles Anglos-Celtes, marque le début de la période de l’année où les nuits deviennent plus longues que les jours. C’est aussi, selon ses origines, le moment où le monde des morts serait le plus près du nôtre. Les célébrations de l’époque ont beaucoup influencé nos pratiques d’aujourd’hui.

La tradition de se déguiser serait dû au fait qu’à l’époque les déguisements servaient à effrayer les mauvais esprits et celle de la cueillette de bonbons proviendrait du temps où l’on passait de maison en maison pour récolter de la nourriture en échange de prières, de poèmes et de chansons.

Depuis, l’Halloween s’est transformée en fête commerciale, la nourriture a été échangée pour des bonbons et maintenant on ne se déguise plus pour faire peur aux mauvais esprits, mais bien pour le simple fait de s’amuser.

Bien que se costumer fait partie de la tradition, trouver le déguisement parfait c’est parfois un long processus. Pour te faciliter la tâche, nous avons trouvé 5 idées de déguisements qui représentent la région de l’Abitibi-Témiscamingue à faire soi-même avec des habits qu’on trouve à la maison ou bien à fabriquer sans trop de difficulté et à peu de frais.

Le mineur

enfant mineur

Photo | Marie-Claude Robert

Bien sûr, on ne pouvait pas passer à côté du costume de mineur. L’industrie minière qui a été et qui est encore très forte ici à Val-d’Or a permis à la ville de se développer très rapidement. Pour le réaliser, c’est simple. La majeure partie des éléments sont peut-être cachés chez vous ou chez votre voisin. Il vous faut :

  • une chienne de travail
  • des bottes
  • un casque de travailleur
  • une lampe frontale
  • une pelle ou une pioche

Pour compléter le look, vous pouvez vous salir le visage pour imiter la suie noire et vous remplir les poches de roches. C’est parfait pour le soir, vous pouvez habiller chaudement vos enfants sans gâcher le costume.

Le Bûcheron

déguisement enfant chasseur

Photo | Tanalee Youngblood sur Unsplash

Une autre évidence, le bûcheron. L’Abitibi-Témiscamingue est une région entourée d’arbre et qui a été colonisée par plusieurs camps de bûcheron dès 1860, alors on ne pouvait pas passer à côté. Pour recréer le costume de bûcheron, il vous faut :

  • une chemise à carreaux
  • des bottes
  • une hache
  • une tuque ou un casque de protection
  • des branches de bois comme accessoire

Pour compléter le look classique du bûcheron, vous pouvez vous faire une barbe avec de la vaseline et du thé ou bien, pour les hommes plus chanceux, ne pas vous raser pendant quelques semaines.

Le pêcheur

pecheur

Photo |Gaspar Manuel Zaldo sur Unsplash

Avec nos 20 000 lacs et rivières en Abitibi-Témiscamingue, le costume du pêcheur est complètement de mise.  Si vous êtes déjà un pêcheur, ce sera très facile de trouver les éléments pour le costume. Il vous faut :

  • Une canne à pêche
  • un gilet de sauvetage
  • des bottes d’eau (ou botte de pine comme on dit ici)
  • un chapeau Gilligan

et pourquoi pas un poisson en jouet?

Le chasseur

chasseur

Photo | Unsplash Rhett Noonan

Un autre classique de la région, le chasseur. Pour les plus vieux qui nous lisent, vous avez surement vécu les années du Festival de l’orignal. Le festival qui a marqué l’histoire de Val-d’Or et l’imaginaire de ces citoyens. Chaque année, de  1969 à 1995, les chasseurs paradaient dans les rues du centre-ville pour afficher leur trophée de chasse devant une centaine de personnes. Si tu veux te remémorer de bons souvenirs ou si tu veux simplement savoir comment ça se déroulait, je te laisse le lien d’un article de Radio-Canada qui l’explique très bien le Festival de l’orignal avec en plus des photos à l’appui.

Pour faire le costume de chasseur, il vous faut :

  • Un chandail ou un pantalon de camouflage
  • une veste de chasse orange
  • une casquette
  • un arc à flèche ou un fusil en jouet

Vous pouvez ajouter des toutous d’animaux à votre tenue pour montrer vos prises de la journée.

Pour la version végétarienne de ce costume, je te propose le costume de cueilleur. Pour le faire, il faut échanger le tout pour une salopette, un chapeau et un panier de petits fruits (pour compenser avec les bonbons).

Le petit fruit

Ici on en a des petits fruits : des petites fraises des champs, des framboises et des bleuets. En plus, une étude a démontré que nos fruits sont plus sucrés et plus juteux que partout ailleurs au Québec en raison de notre climat. Alors, pourquoi ne pas se déguiser en fruit pour représenter la région.

Ce costume demande un peu plus de préparation, mais pour les plus bricoleurs ce costume reste facile. Pour le faire, je vous laisse une vidéo qui vous explique comment faire un costume de fraise. Il est en anglais malheureusement, mais vous pouvez très bien comprendre en regardant seulement la vidéo.

Costume de petits fruits

Voici mes idées de costumes pour cette année. En espérant vous avoir aidé un peu dans vos recherches. Je vous laisse aussi les événements qui sont organisés dans le cadre de cette fête.

26 octobre 2019 : La course d’Halloween en sentier Horizon SF

31 octobre 2019 : l’Halloween à Val-d’Or, la Sureté du Québec feront la surveillance entre 16h et 20h environ.

31 0ctobre, 1e et 2 novembre 2019 : Le couloir de l’horreur par ÉvasionAt à La Cabane

 

Amusez-vous tous et essayez de ne pas abuser de bonbons !

 

 

 

Source : https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/halloween

5 idées de costumes d'halloween
Histoires de peur

Histoires de peur

Qui dit octobre dit aussi Halloween, et qui dit Halloween dit aussi histoires de peur! Il y en a de toutes sortes et certaines mettent en doute notre rationalité. Il y en a des biens populaires partout dans le monde, mais saviez-vous qu’il y en a aussi ici même à Val-d’Or? Laisse-moi t’en raconter quelques-unes.

Le fantôme Oscar de la place Hammond

L’histoire du bâtiment de la place Hammond remonte à loin. Ce fût le centre administratif de la mine Siscoe au début des années 30 avant d’avoir été sectionné en trois et déménagé à Bourlamaque pour devenir l’hôtel de ville en 1954. Les locaux étaient également occupés par le bureau de poste ainsi que les services de police. C’est pourquoi une prison avait été installée au sous-sol de la bâtisse, prison qui y est toujours. Par contre, l’espace est converti en voûte pour y ranger des documents et des archives. Jusqu’à ce jour, différents ministères et organisations ont logé dans ces bureaux. À présent, ce sont les bureaux administratifs de la MRC de La Vallée-de-l’Or qui occupent la place Hammond.

hôtel de ville Bourlamaque archive

Déménagé de la mine Siscoe en 1954, ce bâtiment deviendra à compter de 1958, l’hôtel de ville et le bureau de poste de Bourlamaque. Fonds Armand Beaudoin

Depuis plusieurs années, les employés qui travaillent dans ce bâtiment sont témoins de bruits inquiétants et d’ombres. Après maintes manifestations hors de l’ordinaire, ceux-ci en sont venus à en déduire qu’un personnage occupe les lieux depuis bien longtemps. Il s’appellerait Oscar. Autrefois, il aurait été détenu dans la prison au sous-sol de la place Hammond et aurait fini par se pendre dans sa cellule. Cela pourrait sembler d’un fantôme effrayant, mais en dehors de faire peur et inquiéter de temps à autre, celui-ci n’a jamais fait de mal à personne, rassure-toi.

Il y a près de 25 ans, une employée du nom de Denise a été témoin du passage d’Oscar. Elle raconte que c’était lors d’un matin où elle était allée travailler très tôt. Elle était seule sur les lieux. Elle est entrée dans son bureau et à peine s’était-elle installée qu’elle a vu quelqu’un passer furtivement devant sa porte pour entrer dans le bureau juste à côté du sien. Elle s’est empressée d’aller voir qui avait bien pu passer si vite. Elle n’a trouvé personne aux alentours. Elle était toujours seule dans le bâtiment. Était-ce le fruit de son imagination encore endormie ou Oscar s’était bien montré ce jour-là?

Une autre situation semblable s’est produite le 9 décembre 2005 pour être exacte. C’était lors du party de Noël annuel du bureau. Tous les employés ainsi que leurs conjoints étaient réunis au sous-sol dans la salle du conseil de la MRC. Plus tard dans la soirée, ils ont commencé à jouer à des jeux de société. Alors que tout le monde avait bien du plaisir, ils ont tous entendu des pas dans l’escalier aussi fort que si quelqu’un courait. À ce moment, ils ont arrêté de jouer et leur réflexe fut de regarder si tout le monde était bien présent. C’était bien le cas. Quelqu’un d’autre ou quelque chose avait donc causé ce tel vacarme. Des employés sont remontés et ont commencé à faire le tour pour voir si une porte avait pu être déverrouillée pour que quelqu’un s’introduise par effraction. Après vérification, tout semblait dans l’ordre. Ils n’ont trouvé personne et aucun objet n’était tombé. Ce soir-là, y avait une belle couche de neige nouvellement tombée qui aurait certainement trahi l’introduction d’un dans le bâtiment. Mais il n’y avait absolument aucune trace de pas à l’extérieur. Peut-être que c’était Oscar alors qui regardait avec envie les employés avoir autant de plaisir…

Le lac du mauvais esprit

Connaissez-vous la légende du lac Matchi-Manitou?

Ce lac est situé dans la ville de Senneterre, dans la MRC de La Vallée-de-l’Or. Son nom signifie « mauvais esprit ». Une légende autochtone raconte qu’il y a bien longtemps, un grand chasseur d’orignaux chassait autour de ce lac. C’était le meilleur. Il arrivait à traquer les plus grosses bêtes et son territoire de chasse était immense. Plus il en tuait et plus il en vendait. À l’approche de la saison froide, tout le monde devint dépendant de son marché de viande. Rien ne pouvait l’arrêter. Il continuait à traquer et tuer partout autour du lac jusqu’à en prendre plaisir. L’égoïsme commençait à se faire sentir. Il hésitait même à vendre sa viande et la gaspillait à l’occasion.

lac matchi-manitou Abitibi-Témiscamingue

Le lac Matchi-Manitou est situé à 60 km de Val-d’Or.
Impression d’écran de Google Maps

Par un soir d’automne calme et un peu froid, de l’autre côté du lac, le chasseur débitait sa bête. La nuit commençait à tomber alors il se dépêcha à l’embarquer dans son canot pour la rapporter à son campement. Alors qui commençait à ramer, le vent se leva. Il soufflait de plus en plus fort et créait de grandes vagues. La panique commença à s’emparer du chasseur. L’eau se mit à embarquer dans le bateau. Des rafales de pluie tombaient. Son canot d’écorce naviguait dans la houle sans contrôle. C’est alors qu’il décida de balancer la carcasse de l’animal à l’eau, il causa un contrepoids et fit chavirer son embarcation.

Le lendemain, ceux qui l’avaient tant détesté ont retrouvé sur le lac un canot d’écorce à la renverse. Ils se sont dit qu’une justice avait peut-être été faite. Peut-être avait-il été puni pour son égoïsme; il avait attiré sur cette terre le mauvais esprit qui était venu le chercher. C’est pourquoi ce nom a été attribué à ce lac.

Une mort glaciale

Stanley Siscoe archive mine siscoe val-d'or

Stanley Siscoe
Société d’histoire et de généalogie de Val-d’Or-Fonds Gilbert Tardif

J’imagine que tu n’es pas sans savoir que Stanley Siscoe, le fondateur de la mine Siscoe à Sullivan, est mort gelé sur ce même lac.

Stanley Siscoe était un Polonais qui s’appelait à l’origine Stanlaw Siskwo. Il a changé de nom en arrivant au Canada parce que c’était moins difficile à prononcer. Il est connu pour avoir découvert, en 1912, la mine Siscoe qui porte son nom. Celle-ci fût en exploitation de 1929 à 1949. Elle est située sur l’île Siscoe, un territoire qu’occupaient des Autochtones à son arrivée. Ceux-ci furent chassés de l’endroit en raison du développement de la mine et des infrastructures de l’île.

Mine Siscoe Val d'or archive

Un convoyeur achemine du haut des airs le minerai extrait de la mine Siscoe jusqu’au moulin, ici à droite.
Société d’histoire et de généalogie de Val-d’Or, Fonds Ben Sirois.

Malheureusement pour monsieur Siscoe, il n’a pas vécu suffisamment longtemps pour assister à la période complète de l’exploitation de la mine. Au mois de mars 1935, l’homme d’affaires revenait de Montréal en avion. La température extérieure était infernale : grandes bourrasques de vent, tempête de neige et froid glacial. Ces conditions météorologiques ont forcé le pilote à faire atterrir l’avion d’urgence et ils ont abouti sur un lac gelé près de Senneterre, le lac Matchi-Manitou. L’appareil pris dans la glace, ils attendirent du secours deux jours durant. Stanley Siscoe était frigorifié et affamé. Il décida de marcher en direction du sud. Il fût retrouvé mort gelé le lendemain, étendu sur la neige. Des clichés ont été pris à ce moment, deux différents. Un montrant l’homme sur le dos et l’autre très semblable, mais avec des billets de banque autour de lui. Un trucage photo? Quelqu’un est venu piller le mort? Aurait-il lancé son argent dans un dernier geste de désespoir en se disait que sa grande fortune ne l’aura pas sauvé de la mort? Certains aiment à croire que le mauvais esprit serait venu le chercher pour le punir d’avoir repoussé les Autochtones afin construire la mine Siscoe. Le mauvais esprit ne pardonne jamais…

Mort de Stanley Siscoe archive

La dite photo de Stanley Siscoe retrouvé mort gelé sur le lac Matchi-Manitou.
Société d’histoire et de généalogie de Val-d’Or, Fonds Gilbert Tardif.

Comme dirait Paul-Antoine Martel, un Valdorien passionné de l’histoire de la ville, Val-d’Or est un terreau fertile pour les histoires de peur et les rumeurs mystérieuses. Si tu veux connaître plus de rumeurs et d’histoires mystérieuses, tu peux regarder l’émission de TVC9 qu’il a coanimée, La Chasse aux rumeurs, en cliquant ici. Les histoires que je t’ai racontées viennent d’ailleurs de l’un de ces épisodes.

 

Photo de couverture | Jack Cain sur Unsplash

Histoires de peur de Val-d'Or