Close

Tag Archive for: Culture

Une 17e édition pour le Festival de contes et légendes de l’Abitibi-Témiscamingue

Une 17e édition pour le Festival de contes et légendes de l’Abitibi-Témiscamingue

Après plusieurs mois sans festival et événement de toutes sortes, le Festival de contes et légendes de l’Abitibi-Témiscamingue (FCLAT) décide de s’adapter à la situation actuelle et de tenir sa 17e édition qui se déroulera du 30 septembre au 4 octobre prochain sous le thème « D’ici et d’ailleurs, des mille mots rapailleurs ».

Le FCLAT est un rassemblement de conteurs et conteuses de tous genres et de partout. Les années précédentes, il y avait des artistes invités qui provenaient de la France et d’autres pays. Cette année, il garde l’édition plus provinciale avec des conteurs et conteuses du Québec. Le FCLAT est un rendez-vous de la parole et de l’oralité qui peut prendre toutes formes : écrites, dites, lues, récitées, menties, poétisées, etc. Une dizaine de conteurs seront donc de la partie du 30 septembre au 4 octobre prochain à Val-d’Or. Des conteurs de l’Abitibi-Témiscamingue et d’ailleurs au Québec avec deux invitées d’honneur, Gisèle Ndong Biyogo et Nicole O’Bomsawin. Pour découvrir la totalité des invités, cliquez ici.

Cette année, comme chaque année, vous pourrez vous attendre à une programmation diversifiée. Un souper-conté, du ciné-conté, un brunch dominical animé, un concours de menteries ainsi que « des contes du Gabon, des légendes des Premiers Peuples, un mini pow-wow, trois ou quatre petites historiettes de Natashquan, de belles et surprenantes surprises d’Atibibi-Bédingbédagne, des amusantes et joyeuses chicanes de villages »(FCLAT).

Quelques changements pour le FCLAT

D’abord, le Festival de contes et légendes qui se déroule normalement à la fin du printemps a décidé de changer de saison pour de bon. Cette édition et les prochaines à venir se tiendront à l’automne. Le festival se déroulera aussi dans un nouvel emplacement, l’église Saint-Sauveur de Val-d’Or. Le FCLAT avait besoin de beaucoup d’espace pour accueillir les festivaliers en respectant la distanciation sociale.

 

Pour acheter un passeport ou des billets, cliquez ici.

Bande annonce officiel du Festival de contes et légendes de l'Abitibi-Témiscamingue

Nouvelles expositions au centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Nouvelles expositions au centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Depuis le 24 juillet dernier, le centre d’exposition VOART de Val-d’Or accueille deux récentes expositions hautes en couleur. Une d’elles se nomme Couleur sociale et l’autre se nomme Il était une fois. Elles seront toutes deux disponibles jusqu’au 13 septembre prochain.

Couleur sociale

Couleur sociale est un travail de l’artiste Julien Beaulieu originaire de Gatineau. Il est avocat de formation, mais utilise son talent d’illustrateur et d’auteur pour son travail artistique. Il a d’abord exposé à Paris en 2016 et a ensuite exposé au Québec.

Couleur sociale est son premier projet d’ « imagestextes » prenant la forme d’illustrations à vocation d’exposition.

Couleur sociale regroupe des « imagestextes », c’est-à-dire des images numériques composées à la fois d’illustrations et de textes. Les « imagestextes » reflètent les travers et les contradictions de la spirale pop industrielle et hypermoderne. Ces illustrations se séparent en trois séries représentant les réseaux (« McBabylone »), l’environnement (« Carboneutralité ») et le marché (« Les deux mains invisibles »).

Couleur sociale utilise la naïveté et l’ironie, mais au-delà de ça, le travail de Julien Beaulieu résulte d’une démarche de sincérité et de vérité où le langage publicitaire est « corrigé », et où les messages véhiculés reposent sur une démarche de recherche sur ce qui, dans les sciences économiques, permettait d’expliquer l’état actuel des choses. L’ « imagetexte » produit une juxtaposition hétérogène du texte et de l’image où chacun s’influence sans que le message final ne soit jamais entièrement déterminé. Il s’agit donc d’une interprétation à relais sur les trois séries d’ « imagetexte ».

Cinq citoyens ont collaboré dans la série environnementale ainsi que la journaliste franco-allemande Iseult Grandjean.

Couleur sociale exposition au VOART de Val-d'Or

Illustration | McBabylone: Saturation, « imagetexte » numérique sur toile, © Julien Beaulieu et Iseult Grandjean, 2019 prise du site web voart.ca

Il était une fois

Il était une fois est un travail de l’artiste dessinateur Paul Abraham, natif de la Suisse. Après avoir fait ses études à Paris et à New York, l’artiste est maintenant installé à Montréal.

Il était une fois est présenté comme un parcours narratif mélangeant plusieurs créations de Paul Abraham. Le récit est à la fois simple et varié. Chaque visiteur pourra interpréter ce qu’il voit de façon unique selon sa trajectoire et ses références personnelles. L’œuvre présentée allie peintures 2D, assemblages de tableaux spatialisés, sculptures peintes et projections vidéo. Il était une fois se compose d’éléments visuels qui empruntent largement à l’univers du Pop Art et de la BD en alternant les références au western, à la religion, aux superhéros et à la culture populaire.

Il était e fois, exposition au voart de Val-d'Or

Montage | © P. Abraham, 2012-2017 prise sur le site web voart.ca

Vous pouvez aller observer ses expositions au Centre d’exposition VOART de Val-d’Or du mercredi au vendredi 13h à 18h et le samedi et dimanche 13h à 16h. Les entrées sont libres pour les deux expositions.

Nouveautés pour le site culturel autochtone Kinawit

Nouveautés pour le site culturel autochtone Kinawit

Kinawit, le site culturel autochtone et attrait touristique de Val-d’Or vous offre cette année plusieurs nouveautés.  Situé sur les berges du Lac Lemoine et à seulement 15 minutes du centre-ville de Val-d’Or, dans un cadre naturel ressourçant, Kinawit vous accueille ​et vous propose de découvrir l’histoire et la culture des Anicinabes présents sur le territoire depuis des millénaires.

Depuis quelques années déjà, Kinawit vous offre la possibilité de faire la location de petits chalets rustiques ainsi que de passer une nuit dans un tipi pour vivre une aventure anicinabe unique. Sur ce site vous pouvez aussi faire une visite guidée, une promenade en sentiers et la location d’embarcation nautique à moindre coût.

Quelques nouveautés se sont ajoutées cette année. Selon sa mission, Kinawit cherche à rendre accessible des produits touristiques autochtones authentiques et désir soutenir la préservation de la culture des communautés autochtones. Avec ces désirs, Kinawit vous propose un contexte qui rend possible l’expression culturelle des membres de la communauté dans un milieu naturel. L’implication de la communauté dans l’expérience touristique enrichit ainsi l’expérience globale pour les visiteurs. Les ajouts d’activités touristiques de cette année répondent exactement à ce souhait d’offrir une offre touristique authentique et de permettre l’expression culturelle de la communauté autochtone. Voici donc les nouveautés de cette année :

Les ateliers d’artisanats

Les ateliers d’artisanats offrent la chance aux visiteurs de faire la rencontre d’artisans autochtones et de faire de l’artisanat avec les membres de la communauté autochtone présents sur place. Comme atelier, il y a entre autres des ateliers pour la confection de panier d’écorce, des ateliers de tannage de peau, des ateliers de plantes médicinales, des ateliers gourmands pour cuisiner la bannique, un pain traditionnel et bien d’autres. C’est l’occasion parfaite pour en apprendre plus sur la culture autochtone et pour se développer un nouveau talent.

Photo | Paul Brindamour

Les mercredis soirs à thématiques

L’an dernier, Kinawit avait débuté ses soirées contes et légendes. Ils ont poursuivi sur cette lancé cette année encore avec des soirées contes et légendes en ajoutant des soirées à différentes thématiques, dont entre autres une soirée atelier de tambour avec un artiste autochtone.

kinawit soirée contes et légendes

Photo | Kinawit

Un jeu d’évasion

Pour vous permettre de découvrir le site culturel autochtone, Kinawit offre maintenant un jeu d’évasion de type rallye en sac à dos. Le jeu d’évasion extérieur fonctionne avec des GPS et des points stratégiques où les participants doivent résoudre une énigme pour pouvoir ouvrir un cadenas du sac à dos et continuer son chemin.

C’est la Société de jeux d’évasion de Rimouski qui a développé le concept de jeux pour Kinawit. Jusqu’à 5 groupes par jours peuvent vivre cette expérience.

 

 

Le mandat de Kinawit est de faire découvrir, de préserver et de valoriser la culture et l’identité autochtone par l’expérience touristique unique et authentique issue des savoirs traditionnels et contemporains des Premiers Peuples. De par ce site, Kinawit favorise la rencontre, le partage, l’expression et la transmission intergénérationnelle entre les individus et les peuples.

Circuit touristique pour les amoureux de la culture dans la Vallée-de-l’Or

Circuit touristique pour les amoureux de la culture dans la Vallée-de-l’Or

Parfois, il arrive de manquer d’inspiration quand vient le temps de choisir quoi faire lors de nos vacances ou lors d’une journée de congé. Pour vous aider à vous inspirer, nous avons eu l’idée de vous proposer des circuits touristiques à faire dans le coin cet été avec une série de billets de blogue. Cette série vous proposera des activités à faire pas seulement à Val-d’Or, mais dans toutes la Vallée-de-l’Or parce que Malartic et Senneterre, ce n’est vraiment pas loin finalement. Les différents circuits seront parfois pour une seule journée et parfois pour plusieurs journées. Les thèmes seront différents et rejoindront des publics différents.

Laissez-vous inspirer !

Le circuit que l’on vous propose dans ce billet de blogue est un circuit parfait pour ceux qui adorent la culture.

La culture est un terme large qui englobe beaucoup d’aspects. La culture peut aussi bien englober les habitudes de vie des habitants que les arts et bien d’autres éléments. La culture peut aussi être appréciée de différentes façons selon les intérêts d’une personne. Dans ce billet de blogue, nous allons nous concentrer plus sur le domaine artistique.

Voici donc quelques suggestions pour les amoureux de la culture et des arts :

Les jardins à fleur de peau

Une visite au Jardin à fleur de peau vous permettra non seulement de prendre un moment de relaxation, mais vous permettra aussi d’admirer de nombreuses œuvres d’art fait par deux artistes de Val-d’Or. Les artistes, Francyne Plante et Jacques Pelletier, ont d’ailleurs déjà exposé une oeuvre au célèbre Musée du Louvre lors d’une exposition temporaire. En plus des œuvres d’art, vous pourrez contempler le grand jardin rempli de végétations colorées. Ce qui rend ce jardin encore plus extraordinaire, c’est que les propriétaires ont réussi à créer un microclimat afin de faire grandir des espèces végétales qui ont normalement plus de difficulté à grandir en Abitibi-Témiscamingue. Nous avons d’ailleurs écrit un article sur les cinq bonnes raisons de visiter les Jardins à fleur de peau. Pour en apprendre plus sur cet attrait et pour voir leurs œuvres vous pouvez visiter leur site internet.

Ouvert du jeudi au dimanche de 10h à 17h ou sur réservation les autres jours de la semaine.

incoutournables à photographier à Val-d'Or Les Jardins à fleur de peau

Photo | Marie-Claude Robert

Le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or est une petite salle d’exposition qui présente des œuvres d’ici et d’ailleurs, de même que des expositions itinérantes en provenance d’autres institutions muséales.

Vous pouvez aussi allier les activités sportives, à l’air pur et aux arts avec les expositions Hors les murs, situées le long du Sentier J-P Roland Fortin, devant le Centre culturel et sur le Boulevard Jean-Jacques Cossette. En collaboration avec la Ville de Val-d’Or, le Centre d’exposition présente des œuvres éphémères d’artistes d’ici et d’ailleurs sur de très grands panneaux.

Ouvert du mercredi au vendredi de 13h à 18h et du samedi au dimanche de 13h à 16h.

Centre d'exposition val-d'or arts visuels

Photo | Marie-Claude Robert

Kinawit

Kinawit est l’endroit par excellence pour en apprendre davantage sur la culture autochtone. Situé à seulement 15 minutes du centre-ville de Val-d’Or, vous pouvez à cet endroit plonger au cœur de la culture fascinante des anicinabe. Le site touristique et culturel est situé sur les berges du Lac Lemoine dans une cadre ressourçant. Vous pourrez donc participer à des ateliers culturels et d’artisanats, faire une visite guidée des sentiers et des expositions puis faire la location de canot et de kayak. La culture autochtone anicinabe présente sur le territoire depuis des millénaires mérite d’être découverte.

Kinawit aboriginal cultural site

L’art urbain

Dans la Vallée-de-l’Or, vous pouvez retrouver un peu partout de l’art urbain. À Val-d’Or, sur la 3e Avenue et les alentours plusieurs murales ont été peintes pour enjoliver le paysage urbain de Val-d’Or. Sur notre site web, nous avons une section qui répertorie les points d’intérêts à voir à Val-d’Or. Dans notre guide touristique à la page 23, nous avons une section qui présente les murales. À Senneterre, au sommet du Mont-Bell, il y a une toute nouvelle et magnifique fresque qui représente la ville de Senneterre et qui intègre un bout d’histoire de la ville. Vous pouvez même l’observer en direct en cliquant ici. À Malartic, il y a le Parc Linéaire où il est possible d’observer 6 œuvres d’artistes de la région.

ArtUrbain-12_MarieClaudeRobert_2018

Photo | Marie-Claude Robert

Les Voyages virtuels Abitibi 360

Les Voyages virtuels Abitibi 360 sont une œuvre de Serge Bordeleau de Nadagam Films produit en collaboration avec Tourisme Val-d’Or, La Fabrique culturelle et Beside. C’est une série de courts documentaires immersifs en 360 qui explore les liens entre l’humain et le territoire. À travers les rencontres intimistes où leur sentiment d’appartenance se dévoile. Six épisodes ont été créés pour vous présenter l’Abitibi-Témiscamingue sous des sujets comme : Froid, Fourrure, Cailloux, Pow-Wow, Pagaie et le Making Of. Vous pouvez visionner les épisodes sur YouTube.

Un danseur dans son régalia lors du Pow-Wow du Lac Simon

Photo | Christian Leduc lors du tournage des voyages virtuels Abitibi 360 lors du Pow-Wow du Lac Simon

Ces activités ne sont que des suggestions pour faciliter l’organisation de vos activités. Nous vous encourageons tout de même à venir nous visiter à notre bureau d’information touristique pour plus d’informations et encore plus d’idées.

Pour les visiteurs, nous vous offrons une vignette de stationnement touristique gratuite pour vous permettre de stationner au centre-ville de Val-d’Or gratuitement. Venez nous voir, on vous attend!

 

Pour découvrir les autres circuits, cliquez ici.

 

 

 

Photo de couverture | Paul Brindamour

Dans un Pow-Wow, tout le monde est-il le bienvenu?

Dans un Pow-Wow, tout le monde est-il le bienvenu?

Vous êtes-vous déjà posé la question à savoir ce que c’était réellement un Pow-Wow? Moi, oui. Si vous avez écouté l’épisode des voyages virtuels Abitibi 360 sur ce même sujet, vous avez peut-être une meilleure idée de ce que c’est. Pour ma part, ça m’a donné envie d’en découvrir plus et de me joindre à eux lors de leur prochain Pow-Wow. Toutefois, une autre question m’est venue à l’esprit. Est-ce que je suis réellement la bienvenue dans les célébrations d’un Pow-Wow?

C’est exactement à cette question que je souhaite répondre dans ce billet de blogue. Pour ne pas avancer de fausses informations, j’ai fait quelques recherches et j’ai contacté l’une des organisatrices du Pow-Wow du Lac Simon, Pamela Papatie, afin qu’elle me guide un peu plus sur ce sujet.

Un Pow-Wow, c’est quoi?

Un Pow-Wow est une fête traditionnelle et spirituelle qui met à l’honneur la musique, la danse, les plats et l’artisanat autochtone.  Contrairement à des croyances populaires, un Pow-Wow n’est pas un party. Aucune drogue et aucun alcool n’est accepté sur le site pendant les célébrations. Un Pow-Wow c’est une fête traditionnelle qui permet de se rassembler et qui sert de plateforme d’échange culturel entre les autochtones et les allochtones. À la base, c’est une tradition qui provient de l’ouest du Canada que les communautés autochtones d’ici ont reprise pour pouvoir reconnecter avec leur culture qui depuis bien des années leur a été interdite de pratiquer et d’enseigner aux générations futures.

Il existe deux types de Pow-Wow. Celui de compétition dans lequel les danseurs et les chanteurs compétitionnent pour gagner une somme d’argent et celui traditionnel qui est davantage axé sur la spiritualité. Les deux types de Pow-Wow respectent tout de même les traditions et les rituels.

Celui de la communauté du Lac Simon qui vous est présenté dans le quatrième épisode des voyages virtuels Abitibi 360 est un Pow-Wow traditionnel. Il se déroule normalement la troisième fin de semaine de juillet selon Pamela Papatie. Il commence généralement à midi lorsque le soleil est à son plein zénith et se termine au coucher du soleil. Toutefois, le Pow-Wow du Lac Simon continue parfois un peu plus tard pour laisser les gens danser et festoyer. Le samedi soir se déroulent aussi des petits concours amicaux de chants et de tambours. Un festin de nourriture traditionnel et de viandes sauvages est aussi partagé. L’entrée au Pow-Wow est totalement gratuite.

Un Pow-Wow c'est quoi de la série des Voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Christian Leduc

Les allochtones sont-ils les bienvenus dans un Pow-Wow?

Cela peut parfois paraître intimidant pour quelqu’un d’assister à son premier Pow-Wow. Toutefois, même si c’est une fête traditionnelle autochtone, tout le monde est le bienvenu. Les Pow-Wow sont ouverts à tous.  Ils ne servent pas qu’à se réapproprier et à préserver la culture autochtone. Les Pow-Wow servent aussi à stimuler la fierté des Autochtones à faire partie des premières nations. C’est une belle façon pour eux de partager cette fierté et de faire découvrir leur tradition à tous.

Comment bien s’intégrer et faire preuve de respect?

Même si tous sont les bienvenus, il y a quand même certaines choses qu’on doit respecter. Un guide 101 des Pow-Wow a été écrit pour guider les nouveaux dans cet univers souvent méconnu du grand public. Je vous invite à le consulter, mais voici déjà quelques pistes à avoir en tête lorsqu’on participe à un Pow-Wow selon Pamela Papatie.

D’abord, il faut prêter une attention particulière à l’annonceur. Dans chaque Pow-Wow, une personne s’occupe d’annoncer ce qui va se dérouler dans les prochaines minutes, ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. Soyez attentif.

À certains moments, il est interdit de prendre des photos. C’est notamment le cas lors de certains chants et certaines danses qui représentent des prières sacrées pour la communauté autochtone. Ce sera mentionné par l’annonceur. Soyez respectueux.

Les vêtements traditionnels que portent les danseurs ne sont pas des costumes, ce sont des régalia. Chaque régalia est unique. Elle reflète parfois l’appartenance à un clan ou à un lien avec un animal-guide. Pour Pamela Papatie, les régalia de ses filles sont d’une part un choix personnel, mais aussi selon ce qu’elles ressentent, ce qu’elles dégagent et selon l’interprétation de ses rêves. Bien que ces habits traditionnels sont colorés et magnifiques, ils ne doivent pas être touchés sans permission. Soyez observateur.

Finalement, il ne faut pas oublier que l’endroit où se déroule le Pow-Wow est un lieu sacré. Les déplacements à l’intérieur de l’arène de danse ne sont pas autorisés. Parfois, il sera permis de se joindre aux danseurs lors de grandes danses intertribales. Encore une fois, ce sera l’annonceur qui vous informera quand le faire. Soyez curieux.

Photo | Christian Leduc

En quête vers la réappropriation de leur culture

Le rôle des Pow-Wow est, pour les communautés autochtones, une façon de se réapproprier leur culture et d’enrichir leurs traditions. Les Pow-Wow permettent de partager auprès des jeunes et des aînés des valeurs, entre autres, de fierté, de respect et de santé.

Ce type de célébration joue un rôle important dans la vie de beaucoup d’Autochtones. Pour le Pow-Wow du Lac Simon, une majorité de personnes de la communauté participent aux préparatifs de la fête. Le Pow-Wow est une façon pour eux de voir leurs familles et amis et de célébrer avec eux leur patrimoine culturel. L’interprétation du Pow-Wow peut être différente d’une personne à une autre. Pour Pamela Papatie, cela signifie quelque chose de très important. Elle souhaite suivre les traces de sa grand-mère Janette en élevant ses filles dans la spiritualité. Pour elle, les Pow-Wow ce ne sont pas juste des chants et de la danse. Ce sont des prières pour les enfants, pour la nature, pour la terre, pour les animaux, pour les hommes et les femmes. C’est important pour elle puisque ça lui permet de retrouver son identité, l’identité culturelle autochtone qui a été perdue lors de la période des pensionnats.

Les Pow-Wow c’est aussi une façon de démontrer qu’ils sont encore fiers d’être membres des premières nations. Inviter les allochtones à leur Pow-Wow est aussi un pas vers une réconciliation entre les peuples.

Jerry Hunter un danseur traditionnel autochtone du Lac Simon lors du Pow-Wow des Voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Christian Leduc

Cette année, aucun Pow-Wow ne pourra être organisé au Québec. Toutefois, pour vous permettre d’assister à ce type de célébration autochtone, vous pouvez visionner Pow-Wow, le quatrième épisode des Voyages virtuels Abitibi 360. Dans cet épisode vous êtes invité à suivre Jerry Hunter, un danseur traditionnel, lors de la préparation du Pow-Wow du Lac Simon. Vous y découvrirez un bel univers coloré et l’envie de faire découvrir et de transmettre la culture autochtone.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la culture autochtone, il existe un site culturel et touristique à Val-d’Or. Ce site en question est Kinawit.  À travers des visites guidées, des ateliers culturels et des services d’hébergement rustique, Kinawit vous fera vivre une expérience culturelle complète. Vous pourrez en apprendre davantage sur l’histoire des Premiers Peuples et de leur présence millénaire sur le territoire. Vous pourrez emprunter des sentiers forestiers, cueillir des plantes médicinales, fabriquer des objets artisanaux, ou dormir dans un tipi!

Informez-vous sur ce qu’il sera possible de faire cet été à Kinawit. Il se peut qu’en raison de la situation exceptionnelle liée à la Covid-19, cet attrait soit fermé ou change un peu ses horaires et ses activités.

 

Remerciement 

Je tiens à remercier spécialement Pamela Papatie qui a pris le temps de bien répondre à mes questions.

Elle souhaite à son tour remercier profondément les commerçants qui s’impliquent financièrement au Pow-Wow. C’est grâce à ces contributions financières que le Lac Simon est capable de faire cette célébration chaque année.

Merci aussi à Janet Mark et Caroline Lemire de m’avoir donné quelques pistes sur le sujet.

 

Sources :

Guide 101 des Pow-Wow 

La route des Pow-Wow 2019

L’encyclopédie Canadienne : Pow-Wow

Pamela Papatie, sur le comité organisateur du Pow-Wow du Lac Simon.

Les voyages virtuels Abitibi 360 sont

Produit avec la participation du :

Fonds Bell

Fonds d’aide au rayonnement des régions

Présenté par :

Beside

Une production de :

Nadagam films

En collaboration avec :

Tourisme Val-d’Or

La Fabrique culturelle

 

 

Image de couverture | Christian Leduc

powwow
Quoi faire à Val-d’Or pendant la relâche scolaire

Quoi faire à Val-d’Or pendant la relâche scolaire

Du 2 au 6 mars 2020, tous les élèves des écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois seront en congé pour une longue semaine bien méritée. C’est donc une belle occasion pour faire plusieurs activités qui sont organisées ici à Val-d’Or. Nous avons recensé pour vous une tonne d’activités que vous pouvez faire lors de la relâche scolaire.

P.S. Nous avons aussi pensé aux cégépiens et universitaires puisque certains d’entre eux sont aussi en congé.

Centre d'exposition val-d'or arts visuels

Centre d’exposition de Val-d’Or

Photo | Marie-Claude Robert

Activités intérieures

Évasion AT

Serez-vous capable de résoudre les énigmes d’Évasion AT avant qu’il ne soit trop tard? Même si c’est la relâche scolaire, faites aller un peu votre cerveau en famille ou entre amis. C’est un plaisir garanti pour tous.

Deux jeux d’évasion vous sont offerts : La Cage et Val-d’Or 1944. Chaque jeu est construit autour de l’univers valdorien. Pour plus d’informations ou pour faire une réservation, cliquez ici.

La bibliothèque municipale et le Centre d’exposition de Val-d’Or

C’est peut-être la relâche scolaire, mais rien n’empêche de faire une sortie éducative qui ouvre les horizons de vos enfants et de vous-mêmes.

La bibliothèque municipale de Val-d’Or ne vous offre pas que des livres. Vous pouvez aussi faire la location de jeux de société, de livres sonores, de revues, de disques compacts et plus encore.

Une heure du conte est aussi organisée le samedi 29 février 2020 à 10h à la Bibliothèque municipale de Val-d’Or.  L’histoire « La clé à molette » d’Élise Gravel sera racontée pour cette édition.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Cegep_piscine_valdor_baignade_location

La piscine du Complexe Oriel-Riopel

Polyvalente_Piscine _valdor_estrades

La piscine de la Polyvalente le Carrefour

Les piscines intérieures

Rien de mieux que les bains libres dans une de nos piscines municipales pour dépenser de l’énergie. Pour la semaine de relâche, des périodes de bains publics se sont ajoutées à l’horaire régulier de la piscine municipale Oriel-Riopel.

 

Horaire de la piscine municipale Oriel-Riopel

Horaire régulier – Bain pour tous :

Lundi, mercredi et vendredi de 12:00 à 12:55

Samedi et dimanche de 13:30 à 14:25 et de 14:30 à 15:25

 

Horaire spécial (Ajouts) – Bain pour tous

2, 6 et 9 mars 2020 (lundi, vendredi et dimanche)

Accessible à 13:15

Horaire de la piscine de la Polyvalente

Lundi et mercredi – 19:00 à 19:55 et 20:00 à 20:55

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Patinage libre au Centre air Creebec

Tout comme les piscines municipales, le Centre air Creebec décide aussi d’ajouter un horaire spécial pour la relâche. Voici donc l’horaire régulier et les ajouts pour la période du 1er au 6 mars 2020.

Pour tous – Horaire régulier

Gratuit

Lundi, mercredi et vendredi de 10:00 à 11:20

Poussettes et chaises admises en tout temps.

 

Spéciaux – Congés scolaires

Tous les jours du 1er au 6 mars ainsi que les 8 et 9

mars de 14:00 à 15:50.

Toukiparc centre d'amusement intérieur Val-d'Or

Le parc d’amusement intérieur : Toukiparc

cinema-capitol-valdor-films

Le Cinéma Capitol de Val-d’Or

Toukiparc

Le Toukiparc est un merveilleux endroit pour que les enfants puissent dépenser toute leur énergie. Ce parc d’amusement intérieur, le plus grand en Abitibi-Témiscamingue, a plusieurs espaces pour plaire à tout le monde. Une zone 0 à 3 ans, une zone de 3 à 12 ans avec son module gigantesque et une zone d’arcade et son cinéma 3D pour aussi plaire aux grands enfants. Cliquez ici pour plus d’informations et pour connaître les tarifs.

Cinéma Capitol

Pour une après-midi ou une soirée tranquille, le Cinéma Capitol vous offre une grande variété de films pour tous les âges. Cliquez ici pour voir l’horaire et les films qui sont à l’affiche.

*Tous les après-midi et les mardis soirs, les prix sont réduits.

Les Foreurs Ligue junior majeur Val-d'Or

Les Foreurs de Val-d’Or

Photo | Andy Klink

Les foreurs de Val-d’Or

Aller voir un match des foreurs, c’est toujours une bonne idée ! Voici donc les parties qui se dérouleront au Centre air Creebec dans les deux prochaines semaines.

28 février à 19 :00 contre Victoriaville

29 février à 16 :00 contre Sherbrooke

3 mars à 19 :00 contre Shawinigan

10 mars à 19 :00 contre Rouyn-Noranda

13 mars à 19 :00 contre Blainville-Boisbriand

14 mars à 16 :00 contre Gatineau

Cliquez ici pour acheter vos billets.

Les Voyages virtuels : Abitibi 360

À notre bureau d’information touristique, vous pouvez désormais vivre une expérience de réalité virtuelle 360 degrés. Les voyages virtuels : Abitibi 360 sont des capsules documentaires de quelques minutes qui vous présentent les beautés de notre territoire à travers les yeux d’un personnage principal.

Présentement, il est possible de regarder Froid et Pow-Wow, le premier vous présente la traversée du lac Abitibi, un événement sportif de 100 km en 5 jours qui a lieu tous les hivers depuis plusieurs années. Le deuxième vous présente l’univers de Jerry Hunter, un danseur traditionnel, qui se prépare pour le Pow-Wow du Lac Simon.

Les heures d’ouverture du bureau d’information touristique sont de 8h30 à 16h30 du lundi au vendredi et de 9h à 15h le samedi.

forêt récréative sentier glacé patins raquette ski de fond Val-d'Or

La Forêt récréative de Val-d’Or

Photo | Marie-Claude Robert

Activités extérieures

Patinage extérieur

Plusieurs patinoires extérieures sont accessibles et éclairées jusqu’à 22h. C’est parfait pour une partie de hockey improvisée en famille. Les voici :

Parc Lemoine | Coin Dorion et Hôtel de Ville

Parc Bourlamaque | Coin Perry Drive et St-Jacques

Parc Blouin | Rue du Quai

Parc l’Houmeau | Boulevard des Pins

Pente de ski alpin | Extrémité des rues Lefebvre et Ladouceur

Parc Jacola | Place Jacola

Secteur Lemoine | Coin Massicotte et Morin

Secteur Val-Senneville | École St-Isidore

Secteur Val-des-Bois | Coin rue Pilotte et chemin Val-des-Bois

Secteur Dubuisson | Maison du Citoyen

Secteur Sullivan | Rue Tremblay

Secteur Vassan | École Notre-Dame-de-l’Assomption

La Forêt Récréative de Val-d’Or

La Forêt Récréative c’est une activité de choix pour tous. Vous pouvez y faire de la raquette, du ski de fond, du Fatbike et du patin à glace sur le sentier glacé Agnico Eagle. Vous pouvez louer des équipements à peu de frais pour que tous puissent en profiter.

La Forêt récréative est ouverte tous les jours de 10:00 à 21:00

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Parc Belvédère glissades

La glissade au parc du Belvédère

Pente de ski alpin de Val-d’Or

La pente de ski alpin de Val-d’Or est l’endroit idéal pour vous initier à ce sport. Vous y retrouverez trois pistes allant de très faciles à débutantes. Vous pouvez louer des équipements sur place.

Pour plus d’informations et pour connaître les conditions de la pente de ski alpin, consultez leur page Facebook.

Mini zoo Domaine des trois vents

Le Mini zoo Domaine des trois vents vous ouvre ses portes pour la relâche scolaire.

Vous pourrez visiter le mini zoo les 5, 6 et 7 mars de 12:00 à 16:00

Les tarifs sont de 16$ pour les adultes et 10$ pour les enfants de moins de 12 ans.

Consultez leur page Facebook pour plus d’informations.

Activités et événements ponctuels

Plusieurs activités et événements ponctuels se déroulent entre le 28 février et le 7 mars 2020. Voici ceux que nous avons répertoriés :

Les nuits (bi) polaires

La ville de Val-d’Or organise deux nuits polaires à La Forêt Récréative de Val-d’Or. Lors de ces deux soirées, vous pourrez profiter de groupes de musique sous un igloo. Le vendredi 28 février, ce sera une prestation de Forest Boys, Choses Sauvages et Mamiilou et le samedi 29 février, ce sont Clay and Friends, LaF et Deezco qui seront sur la scène. L’événement sera animé par Luis Clavis.

Il y aura aussi un volet ludique de l’événement 15-2 pour permettre à toute la population valdorienne de venir s’amuser à des jeux gratuitement.

D’autres surprises vous y attendent, voici quelques liens qui pourraient vous intéresser :

Coup d’œil sur la programmation

Plusieurs surprises vous attendent

Écoutez la liste de lecture Spotify des Nuits (bi)Polaires

 

Le Marché mensuel du Marché public de la Vallée-de-l’Or

Une nouveauté s’est installée au Marché public de la Vallée-de-l’Or;  les marchés mensuels. Le premier dimanche de chaque mois, vous avez la chance de pouvoir rencontrer les producteurs et artisans locaux et acheter leurs produits. Le prochain se déroule le 1er mars à la place Agnico Eagle.

Un camp acrobatique pour vos enfants

Vos enfants sont des petits singes qui grimpent partout? Pôle fitness Val-d’Or a une activité parfaite pour eux. Du 2 au 6 mars, Pôle fitness Val-d’Or organise un camp acrobatique pour les enfants. Pour plus d’informations, consultez le lien de l’événement ici.

Voici d’autres événements à mettre à vos agendas

2 mars : Lundi Humour Eldorado Gold avec Christine Morency et Jo Côté à la Microbrasserie le Prospecteur.

6 mars : Dérapage contrôlé-Humour spontané à La Cabane à Val-d’Or

7 mars : spectacle de BASS LAND à La Cabane à Val-d’Or

7 mars : Triathlon Nordique SAP à Senneterre

Mineralogical museum of Abitibi Temiscamingue Val-d'Or

Le Musée minéralogique de Malartic

Allez faire un tour chez notre voisin :Malartic

Ma Fête de l’Artic

Le 28 et 29 février se déroulera la fête d’hiver de Malartic. Pour l’occasion, plusieurs activités ont été organisées pour toute la famille; sports d’hiver, feux d’artifice, présentation gratuite du film l’Abominable, traîneaux à chiens, tours de calèches, sculpture sur neige, concours de décoration de tuques et plus encore. Clique ici pour voir la programmation complète.

Allez au Musée minéralogique de Malartic

Venez faire découvrir à vos enfants les roches et l’histoire de nos sols qu’on retrouve ici en Abitibi-Témiscamingue avec des jeux interactifs, une collection de roches impressionnantes et plus encore.

Ils sont ouverts du dimanche au vendredi de 9h à 16h (fermé de 12h à 13h).

Cliquez ici pour plus d’informations.

Essayer la piste quatre saisons de Malartic

Des pistes ont été aménagées  entre Malartic et Rivière-Héva pour permettre à la population de pratiquer leur sport de façon sécuritaire. En hiver, on peut y pratiquer la marche, la raquette et le ski de fond. Clique ici pour plus d’informations.

Photo de couverture | Marie-Claude Robert

Quoi faire pendant la relâche scolaire à Val-d'Or du 2 au 6 mars
L’Abitibi-Témiscamingue reconnue internationalement pour sa culture

L’Abitibi-Témiscamingue reconnue internationalement pour sa culture

L’Abitibi-Témiscamingue fait désormais partie des territoires leaders dans le programme de Villes Leaders de Cités et Gouvernements locaux unis (CGLU). Il s’agit d’une reconnaissance internationale importante qui place la région parmi les 14 territoires internationaux reconnus pour leur culture. L’Abitibi-Témiscamingue devient donc leaders de culture auprès d’autres grandes villes du monde tels que Barcelone, Rome, Buenos Aires et Bogota. Une annonce fait par Tourisme Abitibi-Témiscamingue le 21 octobre 2019.

Qu’est-ce que le CGLU?

Le CGLU est le réseau mondial des villes et des territoires qui représente et œuvre pour la défense des intérêts des gouvernements locaux, régionaux sur la scène internationale. L’organisation a été créée en 2004 lorsque les autorités locales et régionales du monde entier décident d’unifier leur voix sur la scène internationale. Le CGLU promeut une société juste, durable et solidaire fondée sur la démocratie locale, l’autonomie et la décentralisation. Les membres de cette organisation mettent leurs connaissances en communs pour œuvrer dans les domaines suivants : culture, inclusion sociale, coopération au développement, droits humains démocratie participative, égalités des genres, etc.

 

Leurs objectifs en tant qu’organisation sont :

RENFORCER le rôle des gouvernements locaux et régionaux dans le système international de prise de décision ;

MOBILISER l’action locale en faveur du développement ;

PROMOUVOIR des gouvernements locaux et des associations nationales représentatives, fortes et efficaces ;

ENCOURAGER l’innovation au service de la gouvernance locale.

 

Le CGLU représente une voix forte et unie devant la communauté internationale.

Les avantages de faire partie du CGLU

En 2004, le CGLU a lancé l’Agenda 21C qui fait de la culture le quatrième pilier du développement durable. C’est un cadre de référence  qui encourage les gouvernements locaux et régionaux à se mettre en action. C’est donc pour sa portion culturelle que l’Abitibi-Témiscamingue intéresse le CGLU. La région devient un territoire modèle dans la mise en œuvre de 21 actions pour la culture ainsi que dans la promotion des activités de la Commission culture de CGLU. C’est avec sa démarche Culturat que l’Abitibi-Témiscamingue est devenue un modèle tout à fait unique d’une région entière qui se mobilise autour de l’application concrète de l’Agenda 21C.

Culturat c’est une démarche de mobilisation régionale qui cherche à faire de l’Abitibi-Témiscamingue une région accueillante, attractive et où il fait bon vivre, en misant sur la culture comme source de fierté. D’action et de rapprochement. Culturat vise à marquer le territoire par l’art, à fleurir, verdir et créer de beaux espaces, à s’investir dans le rapprochement et la fraternité entre Autochtones et Allochtones, ainsi qu’à engendrer de fiers ambassadeurs culturels qui aiment et qui partagent leur culture et leur identité. Ce mouvement est né, en 2012, du désir de plusieurs acteurs de la communauté régionale.

La culture en Abitibi-Témiscamingue dans quelques années

Ce titre n’est pas une raison pour la région de relâcher les efforts mis dans la culture et son rayonnement depuis les dernières années. C’est plutôt l’occasion  de redonner un nouveau souffle à la démarche Culturat et redoubler d’efforts. Nous sommes toujours à l’affût de nouvelles idées. Le président de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, M. Émilien Larochelle mentionne : « Nous souhaitons toujours améliorer nos pratiques, notamment en innovation sociale et en médiation culturelle ». Selon lui, le soutien que nous apporteront le CGLU et l’expérience du réseau des Villes Leaders seront un atout considérable pour l’Abitibi-Témiscamingue. La nomination de Ville Leader va permettre à tous d’échanger et d’apprendre auprès des leaders mondiaux en culture et en tourisme.

 

Source :

CGLU

BILAN DES ACTIONS ET DES RÉSULTATS CULTURAT 2012-2016

COMMUNIQUÉ DE TOURISME ABITIBI-TÉMISCAMINGUE

 

Photo de couverture | Marie-Claude Robert

Le Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue lance sa programmation 2019

Le Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue lance sa programmation 2019

Le Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue annonçait sa programmation 2019 le 27 mars dernier. Cette 16e édition aura lieu du 4 au 9 juin 2019 et portera le thème « De l’Acadie à l’Abitibi ». Pour l’occasion, l’artiste peintre Norbert Lemire a créé une aquarelle. Celle-ci se retrouve dans l’affiche officielle du festival dont le graphisme a été fait par Pauline Henry.

La Programmation du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue

La 16e édition du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue se déroulera sur six jours et proposera de nombreuses activités variées tant pour les grands que pour les petits. Ces activités se dérouleront à Val-d’Or et dans plusieurs autres villes de l’Abitibi-Témiscamingue telles que Sainte-Germaine-de-Boulé, Amos, Malartic et Rouyn-Noranda. En effet, le jeudi 6 juin aura lieu une soirée de contes dans ces différentes villes. Des contes pour les enfants seront racontés le samedi 8 juin au Refuge Pageau à Amos ainsi que dans les bibliothèques de Val-d’Or, Amos et Rouyn-Noranda.

Les grandes activités qui ont fait la renommée du festival seront encore de la programmation cette année. Le Concours de la grande menterie, où les participants doivent trancher si l’histoire des conteurs est vraie ou fausse est prévue pour le mardi 4 juin 2019.

Le Ciné-conté, où des conteurs refont l’histoire d’un film qui joue en sourdine, aura lieu le mercredi 5 juin 2019.

Le jeudi 6 juin 2019 sera, quant à lui, réservé à la Soirée Slam & musique qui accueillera cette année Les Grands Hurleurs.

Le Souper gastronomique, où les conteurs racontent des histoires pendant que les participants dégustent un souper gastronomique, se déroulera le samedi 8 juin 2019. D’ailleurs, cet événement aura encore lieu à l’Hôtel Forestel cette année proposant un menu du talentueux chef Yves Moreau. « On le refait encore cette année au Forestel parce que l’année dernière c’était trop magnifique! C’est vraiment le gala du conte », a souligné la présidente du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue Nicole Garceau à propos du Souper gastronomique.

Puis, le Marathon du conte aura encore lieu cette année dans lequel 16 conteurs se relaient pendant 4 heures. Toutefois, un petit changement y a été apporté afin de mieux s’adapter aux festivaliers. Plutôt que d’avoir lieu le dimanche soir, il sera présenté sous forme de brunch le dimanche 9 juin 2019.

FCLAT-affiche2019_PaulineHenry_W

L’affiche de la 16e édition du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue ayant pour thème “De l’Abitibi à l’Acadie”, créée par Pauline Henry.

Les nouveautés

Malgré le fait que les organisateurs du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue nous préparent encore des surprises, deux nouveautés ont été annoncées pour la programmation 2019. Le vendredi 7 juin 2019, « En Voyage vers Kitcisakik » est proposé. Les participants auront la chance de partir dans la communauté autochtone de Kitcisakik (transport fourni) et de vivre un voyage conté, un souper et des contes autour du feu.

Un parcours ecclésiastique est aussi prévu à l’église Saint-Sauveur au cours duquel les participants pourront entendre des histoires de curé, de diable et de Bon Dieu! Les détails de cette activité restent à confirmer.

Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue 2019

L’oeuvre de l’artiste Norbert Lemire créé pour l’édition 2019 du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue.

Des expériences documentaires en réalité virtuelle pour promouvoir l’Abitibi-Témiscamingue

Des expériences documentaires en réalité virtuelle pour promouvoir l’Abitibi-Témiscamingue

L’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) aura des expériences documentaires en réalité virtuelle pour promouvoir l’Abitibi-Témiscamingue réalisées et produites par Nadagam Films. En effet, lors de l’annonce de rénovations majeures du bureau d’information touristique de Val-d’Or en 2017, l’OTCVO avait pris le pari de profiter de ces changements pour moderniser ses outils de promotion. C’est donc avec enthousiasme et fierté que l’organisation annonce qu’elle offrira des expériences documentaires immersives présentées via une application interactive, dont les visiteurs pourront avoir accès à l’aide d’un casque de réalité virtuelle.

Au total, ce sont six courts documentaires immersifs, dont les thématiques feront voir les beautés de la région : l’hiver, les routes d’eau, la forêt et ses délices gastronomiques, l’histoire minière et la géomorphologie, la faune et la flore, et enfin la vie artistique et culturelle. « Il est primordial que les lieux d’accueil se réinventent compte tenu de l’accessibilité de l’information touristique à travers les différentes plateformes web et mobiles. L’objectif principal de ce projet est donc de transformer la promotion et l’information touristique en une série d’expériences uniques et ainsi offrir une valeur ajoutée aux séjours des voyageurs en région. Ces expériences virtuelles offriront une vision authentique et intimiste de la région, ses habitants, son histoire et ses paysages », a mentionné M. Gérard Paquin, président de l’OTCVO.

L’OTCVO a fait appel au réalisateur et producteur Serge Bordeleau, de Nadagam Films, afin de réaliser le projet. Celui-ci a en effet une solide expertise en cinéma documentaire en réalité virtuelle, développée notamment lors de la création du projet Abitibi360 – territoires et identités. « Si l’idée de départ n’était pas nécessairement de proposer une suite à Abitibi360, de fil en aiguille il s’est avéré naturel de s’inspirer de ce premier projet, en y ajoutant cette fois une belle place aux splendeurs du Témiscamingue », a souligné Mme Nancy Arpin, directrice de l’OTCVO.

Bien que le dévoilement soit prévu à l’automne 2019, les gens pourront suivre l’évolution du projet à partir du tournage via les réseaux sociaux de Nadagam Films et de Tourisme Val-d’Or.

Ce projet est réalisé grâce à la participation financière du Fonds Bell et du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation par le biais du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR).

« Cette initiative permettra de donner un avant-goût aux touristes des attraits et des charmes de l’Abitibi-Témiscamingue, et ce, d’une façon originale et dynamique. Ces documentaires virtuels les inciteront sans doute à parcourir des chemins et à visiter des lieux auxquels ils n’avaient pas pensé, et ce, au plus grand bonheur de l’ensemble des intervenants du milieu touristique régional », a déclaré la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest.

 

– 30 –

 

Source

Kristel Aubé-Cloutier
Responsable des communications et du marketing, OTCVO
819 824-9646 poste 6228
[email protected]

Pour information

Nancy Arpin
Directrice générale, OTCVO
819 824-9646 poste 6224
[email protected]

Serge Bordeleau
Réalisateur et producteur, Nadagam Films
819 527-6842
[email protected]

Photo de couverture | Cédric Corbeil, Nadagam Films

réalité virtuelle documentaire abitibi temiscamingue

Photo | Cédric Corbeil, Nadagam Films

Sur la photo à droite, le réalisateur Serge Bordeleau lors du tournage du documentaire “Froids”.

court métrage réalité virtuelle Abitibi Témiscamingue

Photo | Cédric Corbeil, Nadagam Films

Photo prise lors du tournage du documentaire “Froids” pendant la Grande traversée du lac Abitibi.

Tourisme Val-d’Or et TVC9 s’allient pour faire découvrir Les Coulisses du tourisme dans la Vallée-de-l’Or

Tourisme Val-d’Or et TVC9 s’allient pour faire découvrir Les Coulisses du tourisme dans la Vallée-de-l’Or

C’est avec fébrilité que l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) et TVC9 annoncent leur collaboration pour Les Coulisses du tourisme, une série de 17 épisodes sur le tourisme dans la Vallée-de-l’Or qui seront diffusées dans le cadre de la programmation hiver-printemps 2019 de TVC9. Alors que les épisodes sont pensés et animés par Étienne Lejeune et Kristel Aubé-Cloutier de l’OTCVO, le tournage et le montage ont été réalisés par Clara Fortin et Pier-Luc Létourneau de TVC9, utilisant l’expertise respective des deux organisations pour un résultat flamboyant.

Les Coulisses du tourisme présentent des organisations touristiques de La Vallée-de-l’Or selon différentes thématiques telles que la gastronomie, l’hébergement, le développement touristique ou encore la culture. « Le concept des Coulisses du tourisme va bien au-delà de faire la promotion de l’offre touristique. Il s’agit de faire découvrir le travail de gens passionnés dans l’industrie, leurs défis, leurs enjeux et leurs réussites », souligne le président de l’OTCVO M. Gérard Paquin.

« C’est une fierté de collaborer avec des organismes bien établis pour faire rayonner notre milieu de vie et les gens qui le façonnent. Les émissions produites témoignent à la fois du dynamisme de notre communauté et du savoir-faire des gens d’ici », ajoute pour sa part Marc-André Sévigny, gestionnaire principal de Cablevision.

Les épisodes des Coulisses du tourisme seront diffusés tous les mercredis à 18 h 30 et 21 h, du 16 janvier au 9 mai, sur les ondes de TVC9 (109/419) pour les abonnés de Cablevision, ou en direct sur le Web au www.tvc9.cablevision.qc.ca/en-direct . Une semaine après la diffusion, les épisodes seront également disponibles au https://vimeo.com/tvc9.

– 30 –

Source et information

Kristel Aubé-Cloutier
Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or
819 824-9646, poste 6228
[email protected]

Isabelle Luneau
TVC9, chaîne exclusive à Cablevision
819 825-9977, poste 7900
[email protected]

Les épisodes des Coulisses du tourisme

ÉPISODE 1 – L’information touristique

Invités : Nancy Arpin, Charline Béland, Caroline Gélinas et Marie-Ève Desrosiers du bureau d’information touristique de Val-d’Or

Dates et heures de diffusion : Mercredi 16 janvier, 18h; Mercredi 16 janvier, 21h; Jeudi 17 janvier, 9h; Vendredi 18 janvier, 14h30; Samedi 19 janvier, 19h; Dimanche 20 janvier, 9h30

 

ÉPISODE 2 – La motoneige

Invités : Nelson Laflamme du Club motoneige Val-d’Or et Alexandra Trahan de l’Escale Hôtel Suites

Dates et heures de diffusion : Mercredi 23 janvier, 18h; Mercredi 23 janvier, 21h; Jeudi 24 janvier, 9h; Vendredi 125 janvier, 14h30; Samedi 26 janvier, 19h; Dimanche 27 janvier, 9h30

 

ÉPISODE 3 – La gastronomie

Invités : Ghislain Trudel de Promotion Agro et Jonathan Deschamps de la microbrasserie Le Prospecteur

Dates et heures de diffusion : Mercredi 30 janvier, 18h; Mercredi 30 janvier, 21h; Jeudi 31 janvier, 9h; Vendredi 1er février, 14h30; Samedi 2 février, 19h; Dimanche 3 février, 9h30

 

ÉPISODE 4 – L’hébergement touristique

Invités : Christel Lachance et Serge Paradis de l’Auberge de l’Orpailleur, Suzanne Lejeune de la Vieille auberge et Suzanne Leduc et Kathy Belleau de l’Hôtel Continental

Dates et heures de diffusion : Mercredi 6 février, 18h; Mercredi 6 février, 21h; Jeudi 7 février, 9h; Vendredi 8 février, 14h30; Samedi 9 février, 19h; Dimanche 10 février, 9h30

 

ÉPISODE 5 – Les sentiers récréatifs et le plein air

Invités : Nathalie Perrault et Sabrina Goyette de la Forêt récréative et Michel Lavoie d’Accro-Vélo

Dates et heures de diffusion : Mercredi 13 février, 18h; Mercredi 13 février, 21h; Jeudi 14 février, 9h; Vendredi 15 février, 14h30; Samedi 16 février, 19h; Dimanche 17 février, 9h30

 

ÉPISODE 6 – L’art et l’architecture

Invités : Carmelle Adam et Serge Larocque du Centre d’exposition de Val-d’Or et Martine Beauchamp, artiste multidisciplinaire

Dates et heures de diffusion : Mercredi 20 février, 18h; Mercredi 20 février, 21h; Jeudi 21 février, 9h; Vendredi 22 février, 14h30; Samedi 23 février, 19h; Dimanche 24 février, 9h30

 

ÉPISODE 7 – Les pourvoiries

Invités : Violaine Audet de la Pourvoirie du lac Faillon et Johanne Vienneau de la Réserve faunique La Vérendrye

Dates et heures de diffusion : Mercredi 27 février, 18h; Mercredi 27 février, 21h; Jeudi 28 février, 9h; Vendredi 1er mars, 14h30; Samedi 2 mars, 19h; Dimanche 3 mars, 9h30

 

ÉPISODE 8 – La Cité de l’Or

Invités : Daniel Massé, membre fondateur de la Cité de l’Or et Guy Édouard Bouchard et Maxime Dupuis de la Cité de l’Or

Dates et heures de diffusion : Mercredi 6 mars, 18h; Mercredi 6 mars, 21h; Jeudi 7 mars, 9h; Vendredi 8 mars, 14h30; Samedi 9 mars, 19h; Dimanche 10 mars, 9h30

 

ÉPISODE 9 – La restauration

Invités : Olga Coronado Mijangos de Choco-Mango, Yves Moreau du Monti à l’Hôtel & Suites Forestel et Renaud Alexandre de Habaneros Grill Mexicain

Dates et heures de diffusion : Mercredi 13 mars, 18h; Mercredi 13 mars, 21h; Jeudi 14 mars, 9h; Vendredi 15 mars, 14h30; Samedi 16 mars, 19h; Dimanche 17 mars, 9h30

 

ÉPISODE 10 – La culture

Invités : Geneviève Béland du service culturel de la Ville de Val-d’Or, Louiselle Blais du Bistro Bar l’Entracte et Robert Migué initiateur des Couchers de soleil musicaux

Dates et heures de diffusion : Mercredi 20 mars, 18h; Mercredi 20 mars, 21h; Jeudi 21 mars, 9h; Vendredi 22 mars, 14h30; Samedi 23 mars, 19h; Dimanche 24 mars, 9h30

 

ÉPISODE 11 – Kinawit

Invités : Oscar Kistabish, Tom Bulowski et Fabienne Théonet de Kinawit et Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or

Dates et heures de diffusion : Mercredi 27 mars, 18h; Mercredi 27 mars, 21h; Jeudi 28 mars, 9h; Vendredi 29 mars, 14h30; Samedi 30 mars, 19h; Dimanche 31 mars, 9h30

 

ÉPISODE 12 – L’Histoire de Senneterre par le chemin de fer

Invités : Jean-Maurice Matte, Maire de la Ville de Senneterre, Marie-Pier Bordeleau-Genest de la Corporation de développement économique de Senneterre, Violaine Audet de la Pourvoirie du lac Faillon et Claude Chartrand de L’Histoire de Senneterre par le chemin de fer

Dates et heures de diffusion : Mercredi 3 avril, 18h; Mercredi 3 avril, 21h; Jeudi 4 avril, 9h; Vendredi 5 avril, 14h30; Samedi 6 avril, 19h; Dimanche 7 avril, 9h30

 

ÉPISODE 13 – Les festivals

Invités : Camille Trudel et Cassandra Pleau du Festival d’humour en Abitibi-Témiscamingue, Lilianne et Guy Pilotte, festivaliers, Lynda Perrault du Festival western de Malartic et Mélissa Drainville du FRIMAT

Dates et heures de diffusion : Mercredi 10 avril, 18h; Mercredi 10 avril, 21h; Jeudi 11 avril, 9h; Vendredi 12 avril, 14h30; Samedi 13 avril, 19h; Dimanche 14 avril, 9h30

 

ÉPISODE 14 – L’histoire de Val-d’Or

Invités : Paul-Antoine Martel de la Ville de Val-d’Or, Bruno Turcotte, Véronique Filion et acteurs de Val-d’Or vous raconte son histoire

Dates et heures de diffusion : Mercredi 17 avril, 18h; Mercredi 17 avril, 21h; Jeudi 18 avril, 9h; Vendredi 19 avril, 14h30; Samedi 20 avril, 19h; Dimanche 21 avril, 9h30

 

ÉPISODE 15 – La Bell en Kayak

Invités : Stéphanie St-Pierre, initiatrice de La Bell en kayak, Gabrielle Marchand et Marie-Pier Bordeleau Genest de la Corporation de développement économique de Senneterre, Conseillers en séjours du bureau d’information touristique de Senneterre et Cédric de Marneffe de l’École de pagaie Eau vive expérience

Dates et heures de diffusion : Mercredi 24 avril, 18h; Mercredi 24 avril, 21h; Jeudi 25 avril, 9h; Vendredi 26 avril, 14h30; Samedi 27 avril, 19h; Dimanche 28 avril, 9h30

 

ÉPISODE 16 – Les Jardins à fleur de peau

Invités : Jacques Pelletier et Francyne Plante des Jardins à fleur de peau

Dates et heures de diffusion : Mercredi 1er mai, 18h; Mercredi 1er mai, 21h; Jeudi 2 mai, 9h; Vendredi 3 mai, 14h30; Samedi 4 mai, 19h; Dimanche 5 mai, 9h30

 

ÉPISODE 17 – Le développement touristique

Invités : Nancy Arpin de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or, Philippe Lord de la Microbrasserie Le Prospecteur et Aksel Nielson-Kolding et Alex Duchainy d’Entre Lemoine et l’arbre

Dates et heures de diffusion : Mercredi 8 mai, 18h; Mercredi 8 mai, 21h; Jeudi 9 mai, 9h; Vendredi 10 mai, 14h30; Samedi 11 mai, 19h; Dimanche 12 mai, 9h30

Coulisses du tourisme épisodes