Close

Tag Archive for: Culture

Le Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue lance sa programmation 2019

Le Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue lance sa programmation 2019

Le Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue annonçait sa programmation 2019 le 27 mars dernier. Cette 16e édition aura lieu du 4 au 9 juin 2019 et portera le thème « De l’Acadie à l’Abitibi ». Pour l’occasion, l’artiste peintre Norbert Lemire a créé une aquarelle. Celle-ci se retrouve dans l’affiche officielle du festival dont le graphisme a été fait par Pauline Henry.

La Programmation du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue

La 16e édition du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue se déroulera sur six jours et proposera de nombreuses activités variées tant pour les grands que pour les petits. Ces activités se dérouleront à Val-d’Or et dans plusieurs autres villes de l’Abitibi-Témiscamingue telles que Sainte-Germaine-de-Boulé, Amos, Malartic et Rouyn-Noranda. En effet, le jeudi 6 juin aura lieu une soirée de contes dans ces différentes villes. Des contes pour les enfants seront racontés le samedi 8 juin au Refuge Pageau à Amos ainsi que dans les bibliothèques de Val-d’Or, Amos et Rouyn-Noranda.

Les grandes activités qui ont fait la renommée du festival seront encore de la programmation cette année. Le Concours de la grande menterie, où les participants doivent trancher si l’histoire des conteurs est vraie ou fausse est prévue pour le mardi 4 juin 2019.

Le Ciné-conté, où des conteurs refont l’histoire d’un film qui joue en sourdine, aura lieu le mercredi 5 juin 2019.

Le jeudi 6 juin 2019 sera, quant à lui, réservé à la Soirée Slam & musique qui accueillera cette année Les Grands Hurleurs.

Le Souper gastronomique, où les conteurs racontent des histoires pendant que les participants dégustent un souper gastronomique, se déroulera le samedi 8 juin 2019. D’ailleurs, cet événement aura encore lieu à l’Hôtel Forestel cette année proposant un menu du talentueux chef Yves Moreau. « On le refait encore cette année au Forestel parce que l’année dernière c’était trop magnifique! C’est vraiment le gala du conte », a souligné la présidente du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue Nicole Garceau à propos du Souper gastronomique.

Puis, le Marathon du conte aura encore lieu cette année dans lequel 16 conteurs se relaient pendant 4 heures. Toutefois, un petit changement y a été apporté afin de mieux s’adapter aux festivaliers. Plutôt que d’avoir lieu le dimanche soir, il sera présenté sous forme de brunch le dimanche 9 juin 2019.

FCLAT-affiche2019_PaulineHenry_W

L’affiche de la 16e édition du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue ayant pour thème “De l’Abitibi à l’Acadie”, créée par Pauline Henry.

Les nouveautés

Malgré le fait que les organisateurs du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue nous préparent encore des surprises, deux nouveautés ont été annoncées pour la programmation 2019. Le vendredi 7 juin 2019, « En Voyage vers Kitcisakik » est proposé. Les participants auront la chance de partir dans la communauté autochtone de Kitcisakik (transport fourni) et de vivre un voyage conté, un souper et des contes autour du feu.

Un parcours ecclésiastique est aussi prévu à l’église Saint-Sauveur au cours duquel les participants pourront entendre des histoires de curé, de diable et de Bon Dieu! Les détails de cette activité restent à confirmer.

Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue 2019

L’oeuvre de l’artiste Norbert Lemire créé pour l’édition 2019 du Festival de contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue.

Des expériences documentaires en réalité virtuelle pour promouvoir l’Abitibi-Témiscamingue

Des expériences documentaires en réalité virtuelle pour promouvoir l’Abitibi-Témiscamingue

L’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) aura des expériences documentaires en réalité virtuelle pour promouvoir l’Abitibi-Témiscamingue réalisées et produites par Nadagam Films. En effet, lors de l’annonce de rénovations majeures du bureau d’information touristique de Val-d’Or en 2017, l’OTCVO avait pris le pari de profiter de ces changements pour moderniser ses outils de promotion. C’est donc avec enthousiasme et fierté que l’organisation annonce qu’elle offrira des expériences documentaires immersives présentées via une application interactive, dont les visiteurs pourront avoir accès à l’aide d’un casque de réalité virtuelle.

Au total, ce sont six courts documentaires immersifs, dont les thématiques feront voir les beautés de la région : l’hiver, les routes d’eau, la forêt et ses délices gastronomiques, l’histoire minière et la géomorphologie, la faune et la flore, et enfin la vie artistique et culturelle. « Il est primordial que les lieux d’accueil se réinventent compte tenu de l’accessibilité de l’information touristique à travers les différentes plateformes web et mobiles. L’objectif principal de ce projet est donc de transformer la promotion et l’information touristique en une série d’expériences uniques et ainsi offrir une valeur ajoutée aux séjours des voyageurs en région. Ces expériences virtuelles offriront une vision authentique et intimiste de la région, ses habitants, son histoire et ses paysages », a mentionné M. Gérard Paquin, président de l’OTCVO.

L’OTCVO a fait appel au réalisateur et producteur Serge Bordeleau, de Nadagam Films, afin de réaliser le projet. Celui-ci a en effet une solide expertise en cinéma documentaire en réalité virtuelle, développée notamment lors de la création du projet Abitibi360 – territoires et identités. « Si l’idée de départ n’était pas nécessairement de proposer une suite à Abitibi360, de fil en aiguille il s’est avéré naturel de s’inspirer de ce premier projet, en y ajoutant cette fois une belle place aux splendeurs du Témiscamingue », a souligné Mme Nancy Arpin, directrice de l’OTCVO.

Bien que le dévoilement soit prévu à l’automne 2019, les gens pourront suivre l’évolution du projet à partir du tournage via les réseaux sociaux de Nadagam Films et de Tourisme Val-d’Or.

Ce projet est réalisé grâce à la participation financière du Fonds Bell et du ministère des Affaires municipales et de l’Habitation par le biais du Fonds d’appui au rayonnement des régions (FARR).

« Cette initiative permettra de donner un avant-goût aux touristes des attraits et des charmes de l’Abitibi-Témiscamingue, et ce, d’une façon originale et dynamique. Ces documentaires virtuels les inciteront sans doute à parcourir des chemins et à visiter des lieux auxquels ils n’avaient pas pensé, et ce, au plus grand bonheur de l’ensemble des intervenants du milieu touristique régional », a déclaré la ministre des Affaires municipales et de l’Habitation et ministre responsable de la région du Saguenay–Lac-Saint-Jean, Mme Andrée Laforest.

 

– 30 –

 

Source

Kristel Aubé-Cloutier
Responsable des communications et du marketing, OTCVO
819 824-9646 poste 6228
[email protected]

Pour information

Nancy Arpin
Directrice générale, OTCVO
819 824-9646 poste 6224
[email protected]

Serge Bordeleau
Réalisateur et producteur, Nadagam Films
819 527-6842
[email protected]

Photo de couverture | Cédric Corbeil, Nadagam Films

réalité virtuelle documentaire abitibi temiscamingue

Photo | Cédric Corbeil, Nadagam Films

Sur la photo à droite, le réalisateur Serge Bordeleau lors du tournage du documentaire “Froids”.

court métrage réalité virtuelle Abitibi Témiscamingue

Photo | Cédric Corbeil, Nadagam Films

Photo prise lors du tournage du documentaire “Froids” pendant la Grande traversée du lac Abitibi.

Tourisme Val-d’Or et TVC9 s’allient pour faire découvrir Les Coulisses du tourisme dans la Vallée-de-l’Or

Tourisme Val-d’Or et TVC9 s’allient pour faire découvrir Les Coulisses du tourisme dans la Vallée-de-l’Or

C’est avec fébrilité que l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) et TVC9 annoncent leur collaboration pour Les Coulisses du tourisme, une série de 17 épisodes sur le tourisme dans la Vallée-de-l’Or qui seront diffusées dans le cadre de la programmation hiver-printemps 2019 de TVC9. Alors que les épisodes sont pensés et animés par Étienne Lejeune et Kristel Aubé-Cloutier de l’OTCVO, le tournage et le montage ont été réalisés par Clara Fortin et Pier-Luc Létourneau de TVC9, utilisant l’expertise respective des deux organisations pour un résultat flamboyant.

Les Coulisses du tourisme présentent des organisations touristiques de La Vallée-de-l’Or selon différentes thématiques telles que la gastronomie, l’hébergement, le développement touristique ou encore la culture. « Le concept des Coulisses du tourisme va bien au-delà de faire la promotion de l’offre touristique. Il s’agit de faire découvrir le travail de gens passionnés dans l’industrie, leurs défis, leurs enjeux et leurs réussites », souligne le président de l’OTCVO M. Gérard Paquin.

« C’est une fierté de collaborer avec des organismes bien établis pour faire rayonner notre milieu de vie et les gens qui le façonnent. Les émissions produites témoignent à la fois du dynamisme de notre communauté et du savoir-faire des gens d’ici », ajoute pour sa part Marc-André Sévigny, gestionnaire principal de Cablevision.

Les épisodes des Coulisses du tourisme seront diffusés tous les mercredis à 18 h 30 et 21 h, du 16 janvier au 9 mai, sur les ondes de TVC9 (109/419) pour les abonnés de Cablevision, ou en direct sur le Web au www.tvc9.cablevision.qc.ca/en-direct . Une semaine après la diffusion, les épisodes seront également disponibles au https://vimeo.com/tvc9.

– 30 –

Source et information

Kristel Aubé-Cloutier
Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or
819 824-9646, poste 6228
[email protected]

Isabelle Luneau
TVC9, chaîne exclusive à Cablevision
819 825-9977, poste 7900
[email protected]

Les épisodes des Coulisses du tourisme

ÉPISODE 1 – L’information touristique

Invités : Nancy Arpin, Charline Béland, Caroline Gélinas et Marie-Ève Desrosiers du bureau d’information touristique de Val-d’Or

Dates et heures de diffusion : Mercredi 16 janvier, 18h; Mercredi 16 janvier, 21h; Jeudi 17 janvier, 9h; Vendredi 18 janvier, 14h30; Samedi 19 janvier, 19h; Dimanche 20 janvier, 9h30

 

ÉPISODE 2 – La motoneige

Invités : Nelson Laflamme du Club motoneige Val-d’Or et Alexandra Trahan de l’Escale Hôtel Suites

Dates et heures de diffusion : Mercredi 23 janvier, 18h; Mercredi 23 janvier, 21h; Jeudi 24 janvier, 9h; Vendredi 125 janvier, 14h30; Samedi 26 janvier, 19h; Dimanche 27 janvier, 9h30

 

ÉPISODE 3 – La gastronomie

Invités : Ghislain Trudel de Promotion Agro et Jonathan Deschamps de la microbrasserie Le Prospecteur

Dates et heures de diffusion : Mercredi 30 janvier, 18h; Mercredi 30 janvier, 21h; Jeudi 31 janvier, 9h; Vendredi 1er février, 14h30; Samedi 2 février, 19h; Dimanche 3 février, 9h30

 

ÉPISODE 4 – L’hébergement touristique

Invités : Christel Lachance et Serge Paradis de l’Auberge de l’Orpailleur, Suzanne Lejeune de la Vieille auberge et Suzanne Leduc et Kathy Belleau de l’Hôtel Continental

Dates et heures de diffusion : Mercredi 6 février, 18h; Mercredi 6 février, 21h; Jeudi 7 février, 9h; Vendredi 8 février, 14h30; Samedi 9 février, 19h; Dimanche 10 février, 9h30

 

ÉPISODE 5 – Les sentiers récréatifs et le plein air

Invités : Nathalie Perrault et Sabrina Goyette de la Forêt récréative et Michel Lavoie d’Accro-Vélo

Dates et heures de diffusion : Mercredi 13 février, 18h; Mercredi 13 février, 21h; Jeudi 14 février, 9h; Vendredi 15 février, 14h30; Samedi 16 février, 19h; Dimanche 17 février, 9h30

 

ÉPISODE 6 – L’art et l’architecture

Invités : Carmelle Adam et Serge Larocque du Centre d’exposition de Val-d’Or et Martine Beauchamp, artiste multidisciplinaire

Dates et heures de diffusion : Mercredi 20 février, 18h; Mercredi 20 février, 21h; Jeudi 21 février, 9h; Vendredi 22 février, 14h30; Samedi 23 février, 19h; Dimanche 24 février, 9h30

 

ÉPISODE 7 – Les pourvoiries

Invités : Violaine Audet de la Pourvoirie du lac Faillon et Johanne Vienneau de la Réserve faunique La Vérendrye

Dates et heures de diffusion : Mercredi 27 février, 18h; Mercredi 27 février, 21h; Jeudi 28 février, 9h; Vendredi 1er mars, 14h30; Samedi 2 mars, 19h; Dimanche 3 mars, 9h30

 

ÉPISODE 8 – La Cité de l’Or

Invités : Daniel Massé, membre fondateur de la Cité de l’Or et Guy Édouard Bouchard et Maxime Dupuis de la Cité de l’Or

Dates et heures de diffusion : Mercredi 6 mars, 18h; Mercredi 6 mars, 21h; Jeudi 7 mars, 9h; Vendredi 8 mars, 14h30; Samedi 9 mars, 19h; Dimanche 10 mars, 9h30

 

ÉPISODE 9 – La restauration

Invités : Olga Coronado Mijangos de Choco-Mango, Yves Moreau du Monti à l’Hôtel & Suites Forestel et Renaud Alexandre de Habaneros Grill Mexicain

Dates et heures de diffusion : Mercredi 13 mars, 18h; Mercredi 13 mars, 21h; Jeudi 14 mars, 9h; Vendredi 15 mars, 14h30; Samedi 16 mars, 19h; Dimanche 17 mars, 9h30

 

ÉPISODE 10 – La culture

Invités : Geneviève Béland du service culturel de la Ville de Val-d’Or, Louiselle Blais du Bistro Bar l’Entracte et Robert Migué initiateur des Couchers de soleil musicaux

Dates et heures de diffusion : Mercredi 20 mars, 18h; Mercredi 20 mars, 21h; Jeudi 21 mars, 9h; Vendredi 22 mars, 14h30; Samedi 23 mars, 19h; Dimanche 24 mars, 9h30

 

ÉPISODE 11 – Kinawit

Invités : Oscar Kistabish, Tom Bulowski et Fabienne Théonet de Kinawit et Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or

Dates et heures de diffusion : Mercredi 27 mars, 18h; Mercredi 27 mars, 21h; Jeudi 28 mars, 9h; Vendredi 29 mars, 14h30; Samedi 30 mars, 19h; Dimanche 31 mars, 9h30

 

ÉPISODE 12 – L’Histoire de Senneterre par le chemin de fer

Invités : Jean-Maurice Matte, Maire de la Ville de Senneterre, Marie-Pier Bordeleau-Genest de la Corporation de développement économique de Senneterre, Violaine Audet de la Pourvoirie du lac Faillon et Claude Chartrand de L’Histoire de Senneterre par le chemin de fer

Dates et heures de diffusion : Mercredi 3 avril, 18h; Mercredi 3 avril, 21h; Jeudi 4 avril, 9h; Vendredi 5 avril, 14h30; Samedi 6 avril, 19h; Dimanche 7 avril, 9h30

 

ÉPISODE 13 – Les festivals

Invités : Camille Trudel et Cassandra Pleau du Festival d’humour en Abitibi-Témiscamingue, Lilianne et Guy Pilotte, festivaliers, Lynda Perrault du Festival western de Malartic et Mélissa Drainville du FRIMAT

Dates et heures de diffusion : Mercredi 10 avril, 18h; Mercredi 10 avril, 21h; Jeudi 11 avril, 9h; Vendredi 12 avril, 14h30; Samedi 13 avril, 19h; Dimanche 14 avril, 9h30

 

ÉPISODE 14 – L’histoire de Val-d’Or

Invités : Paul-Antoine Martel de la Ville de Val-d’Or, Bruno Turcotte, Véronique Filion et acteurs de Val-d’Or vous raconte son histoire

Dates et heures de diffusion : Mercredi 17 avril, 18h; Mercredi 17 avril, 21h; Jeudi 18 avril, 9h; Vendredi 19 avril, 14h30; Samedi 20 avril, 19h; Dimanche 21 avril, 9h30

 

ÉPISODE 15 – La Bell en Kayak

Invités : Stéphanie St-Pierre, initiatrice de La Bell en kayak, Gabrielle Marchand et Marie-Pier Bordeleau Genest de la Corporation de développement économique de Senneterre, Conseillers en séjours du bureau d’information touristique de Senneterre et Cédric de Marneffe de l’École de pagaie Eau vive expérience

Dates et heures de diffusion : Mercredi 24 avril, 18h; Mercredi 24 avril, 21h; Jeudi 25 avril, 9h; Vendredi 26 avril, 14h30; Samedi 27 avril, 19h; Dimanche 28 avril, 9h30

 

ÉPISODE 16 – Les Jardins à fleur de peau

Invités : Jacques Pelletier et Francyne Plante des Jardins à fleur de peau

Dates et heures de diffusion : Mercredi 1er mai, 18h; Mercredi 1er mai, 21h; Jeudi 2 mai, 9h; Vendredi 3 mai, 14h30; Samedi 4 mai, 19h; Dimanche 5 mai, 9h30

 

ÉPISODE 17 – Le développement touristique

Invités : Nancy Arpin de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or, Philippe Lord de la Microbrasserie Le Prospecteur et Aksel Nielson-Kolding et Alex Duchainy d’Entre Lemoine et l’arbre

Dates et heures de diffusion : Mercredi 8 mai, 18h; Mercredi 8 mai, 21h; Jeudi 9 mai, 9h; Vendredi 10 mai, 14h30; Samedi 11 mai, 19h; Dimanche 12 mai, 9h30

Coulisses du tourisme épisodes
Le Festival de musique Trad de Val-d’Or lance sa première programmation

Le Festival de musique Trad de Val-d’Or lance sa première programmation

Du 1er au 3 novembre 2018, tu vas pouvoir swiger ta compagnie, changer de côté si tu t’es trompé et t’éclater lors de la première édition du Festival de musique Trad de Val-d’Or. Le 11 septembre dernier, le comité organisateur présentait 3 jours de programmation pendant lesquels amateurs, semi-professionnels et professionnels y trouveront leur compte.

La programmation

Alors que le jeudi aura une saveur plus locale, le vendredi propose trois grands spectacles avec des sommités de la musique traditionnelle québécoise. Le samedi quant à lui est une journée principalement d’ateliers. De plus, toutes les journées de festivités se termineront par une soirée d’improvisation musicale (jam). La présidente du comité organisateur, Mme Karine Roberge, a souligné que ces soirées étant ouvertes à tous, peu importe leur connaissance de ce type de musique. Les gens sont invités à venir danser, jouer de la musique, taper du pied, jouer de la cuillère ou tout simplement découvrir ce pan de la culture québécoise. Il est d’ailleurs possible d’y apporter ces chansons à répondre. En plus de quelques prestations dans différents restaurants, les spectacles auront lieu dans la cafeteria de la polyvalente Le Carrefour. La salle sera aménagée en style cabaret à l’occasion afin de permettre aux festivaliers de reposer leurs pieds un bref instant avant de se remettre à danser!

Jeudi 1er novembre – Saveur locale

Tousk, un groupe dont les membres sont originaires de l’Abitibi-Témiscamingue, et Les Fous de Vassan animeront la soirée du jeudi soir. Les élèves de la polyvalente Le Carrefour pourront aussi profiter du festival puisqu’un spectacle du groupe Réveillons! est prévu pour eux sur l’heure du diner à la cafeteria.

Les Fous de Vassan

Vendredi 2 novembre – La grosse soirée

Les spectacles qui auront lieu le vendredi soir sont ceux de grandes sommités de la musique québécoise traditionnelle. Les festivaliers pourront danser sous le rythme de Lépine/Branchaud présentant leur spectacle Habillés en propre, É.T.É et Réveillons!. De plus, de courtes performances musicales auront lieu de 12h à 12h30 à la Microbrasserie Le Prospecteur, au Restaurant St-Hubert et au Balthazar Café.

Le Trio É.T.É

Samedi 3 novembre – Ateliers

Plusieurs ateliers auront lieu le samedi : violon, violoncelle, guitare, chant traditionnel, gigue et danse familiale. Alors que certains ateliers sont réservés à ceux qui ont déjà un peu d’expérience tels que les ateliers de violon, violoncelle et guitare, d’autres sont ouverts à tous comme le chant traditionnel, la gigue et la danse familiale.

Un café-rencontre aura aussi lieu le samedi avec les musiciens du festival. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur l’univers de la musique traditionnelle, leur expérience, leur inspiration et leur passion!

Où acheter les billets

Les billets sont en vente en ligne en cliquant ici. Les festivaliers peuvent aussi les acheter à la Clinique de physiothérapie de Val-d’Or et au Marché public de la Vallée-de-l’Or les dimanches 30 septembre et 14 octobre. Le groupe valdorien Racine Carrée sera d’ailleurs à ces marchés publics afin de donner un avant-goût du festival.

Le Festival de musique Trad de Val-d’Or souhaite faire découvrir ou redécouvrir la musique traditionnelle québécoise, rassembler les gens et les faire danser et chanter. Comme a dit la présidente du comité, « c’est comme un gros party de famille, mais à plus grande échelle » ! Ça serait dommage de manquer ça non? Pour tous les détails de la programmation et sur le festival, clique ici.

Journées de la culture 2018

Journées de la culture 2018

Sous le thème du patrimoine culturel, les Journées de la culture 2018 auront lieu du 28 au 30 septembre. Durant trois jours, près de 10 activités seront offertes gratuitement à tous favorisant un plus grand accès aux arts et à la culture. L’histoire et le patrimoine, l’architecture, la musique, la littérature, la photographie et l’art numérique seront autant de formes d’art qui seront explorées durant les 22e Journées de la culture.

Programmation de Val-d’Or des Journées de la culture 2018

Vendredi, 28 septembre 2017

12 h à 13 h – Conservatoire de musique de Val-d’Or

Midi-musique : Concert de répertoire et d’instruments variés. Apportez votre lunch ou dînez sur place.

 

17 h – Centre d’exposition de Val-d’Or

Vernissage pour les 6 à 10 ans et leur famille de « Marcher dans le ciel » : une exposition toute en poésie et en illustrations de Sonia Cotten et Annie Boulanger. Bouchées offertes sur place.

 

19 h – Cinéma Capitol

Projection du documentaire « Ceux qui viendront, l’entendront » de Simon Plouffe, une rencontre singulière avec des locuteurs de langues autochtones et inuit du Québec. La représentation sera suivie d’une discussion en présence du réalisateur. Gratuit pour les membres du Ciné-Club.
Tirage le 25 septembre de 10 paires de billets gratuites pour tous: participez en écrivant à
[email protected]

Samedi, 29 septembre 2018

10 h à 15 h – Cité de l’Or

Visites gratuites des expositions « De l’or plein les veines » et « Chez nous à Bourlamaque »

 

10 h 30 – Parc Albert-Dumais

Spectacle familial avec les Cariblues (Mélanie Roy et Ekaterina Mikhaylova-Tremblay) : Les Cariblues vous invitent à faire la fête avec eux! Venez entendre des drôles d’histoires, danser le boogie woogie et chanter des mots foufous… Plaisir garanti!

 

13 h à 14 h 15 – Centre d’exposition de Val-d’Or

Conférence sur l’art public par M. Jean Julio Paquin, historien de l’art et sociologue. Il est rédacteur en art public au magazine d’architecture et d’urbanisme FORMES. Café et brioches offerts.

 

13 h à 16 h – Portes ouvertures : Centre de musique et de danse de Val-d’Or


Prestations musicales et dansées : venez rencontrer et découvrir le talent de ses professeur-es passionné-es. Un goûter sera offert.

murale parc albert dumais jacques baril

Situé au centre-ville sur la 3e Avenue, le parc Albert-Dumais est un parc urbain possédant une scène et des bancs.

Dimanche, 30 septembre 2018

10 h à 15 h – Cité de l’Or

Visites gratuites des expositions « De l’or plein les veines » et « Chez nous à Bourlamaque »

 

11 h 30 – Marché public de la Vallée-de-l’Or


Le FRIMAT présente une prestation musicale du groupe Les Messieux

 

13 h 30 à 16 h 30 – Centre d’exposition de Val-d’Or

Création en direct de Johanne Vallée (performance), Méounne (Caroline Blouin, peinture) et Judy Dimentberg (peinture). Le thème « Les mots à l’honneur » inspirera les trois artistes. Un goûter sera servi.

 

14 h à 14 h 30 – Bibliothèque de Val-d’Or

Story time for the whole family with Richard Humphrey.

 

19 h – Cinéma Capitol

Projection gratuite du film « Gauguin – Voyage de Tahiti » présenté par le Ciné-Club Promovues. Drame biographique de Édouard Deluc avec Vincent Cassel qui relate la relation du peintre Paul Gaugin avec une jeune Tahitienne qui deviendra le sujet de ses plus grandes toiles.

___

De plus, quatre écoles primaires de Val-d’Or participeront au projet « Une chanson à l’école » et une école secondaire prendra part au défi « J’aime les mots » proposés par Culture pour tous.

La fin des Journées de la culture marquera également la fin de notre grand sondage citoyen lié au renouvellement de la politique culturelle de la Ville. Les gens peuvent toujours le remplir pour courir la chance de se mériter 250 $ en carte de crédit préparer.

 

Source : Sylviane Mailhot, Ville de Val-d’Or

Pour plus information, contacter

Geneviève Béland
Animatrice culturelle
Ville de Val-d’Or
[email protected]
819-825-3060 poste 4232

De l'or plein les veines exposition permanente Cité de l'or Val-d'Or

Située dans le bâtiment principal (la sécherie), l’exposition “De l’or plein les veines” évoque l’histoire des travailleurs miniers de 1920 à aujourd’hui et expose le rôle important qu’a joué la mine Lamaque aux plans, économique, social et culturel.

mining industry visits valdor abitibi

L’exposition interactive « Chez nous à Bourlamaque », de la Maison historique du Village minier de Bourlamaque, au 123 avenue Perrault, vous fera découvrir le mode de vie des familles d’antan sous différentes thématiques.

Un nouveau festival à Val-d’Or

Un nouveau festival à Val-d’Or

Dès novembre prochain, il y aura un nouveau festival à Val-d’Or : Le Festival de musique Trad de Val-d’Or. Faisant partie de la famille des Festivals Trad Québec mettant en valeur la culture traditionnelle québécoise, l’événement aura lieu du 1er au 3 novembre 2018 et proposera une foule d’activités.

La musique traditionnelle québécoise et les veillées d’antan ont joué un rôle important pour Val-d’Or. À l’époque, c’était une belle façon de se rassembler et de créer des ponts avec les nouveaux arrivants qui venaient surtout de l’Europe de l’Est comme la Pologne et l’Ukraine pour travailler dans les mines.

– Jacques Cayouette, repésentant d’Agnico Eagle, présentateur officiel du festival

L’équipe du Festival de musique Trad de Val-d’Or

C’est le groupe valdorien Racine Carrée qui est à l’origine de la création de ce nouveau festival. En plus d’avoir été honoré récemment de la Bourse Coup de cœur de la Ville de Val-d’Or, le groupe a participé à de nombreux festivals dont le Festival Art’Danse de l’Abitibi-Témiscamingue et le Festival de Contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue. De plus, le conseil d’administration est composé de 11 membres ayant déjà tous mené des événements culturels vers le succès. On peut donc dire que l’expérience et la passion s’allieront pour créer un succès phénoménal!

Festival de musique trad de Val-d'Or

Des membres du comité organisateur du festival accompagnés de Dany Marchand (premier à gauche) de Meubles Marchand, partenaire musicien et Jacques Cayouette (deuxième à partir de la droite) d’Agnico Ealge, partenaire présentateur.

Un festival pour tout le monde

En élaborant la programmation, le Festival de musique Trad de Val-d’Or s’est assuré d’organiser un événement qui plaira à tous, tant aux amateurs qu’aux pros, aux familles, aux musiciens, aux enfants et aux adultes. Le partage, la famille et la passion sont d’ailleurs au cœur des préoccupations de l’équipe. Par exemple, alors que des ateliers de cours de violon seront donnés, il y en aura aussi d’initiation à la danse traditionnelle. Les jams sont aussi ouverts à tous; il ne suffit que de savoir taper des mains ou des pieds, chanter ou tout simplement s’amuser.

Programmation du Festival de musique Trad de Val-d’Or

S’étant donné comme mission de faire revivre les veillées traditionnelles québécoises de nos aïeux proposera des groupes de musique régionaux et d’ailleurs au Québec, des jams, des ateliers et cours de gigue, violon, guitare et chant ainsi qu’un café-rencontre et une veillée de danse. La veillée de danse, qui aura lieu en soirée le dernier soir des festivités sera animé par le calleur Jean-François Berciaume et le groupe Racine Carrée. Jean-François Berciaume, qui est aussi le porte-parole du festival, est un percussionniste, calleur, gigueur, chercheur et chorégraphe ayant plus de 20 ans d’expérience dans la danse traditionnelle. Il est reconnu comme l’un des calleurs les plus originaux.

Alors que la présence des deux groupes valdoriens Racine Carré et les Fous de Vassan ont déjà été annoncés, la programmation complète sera annoncée le 11 septembre lors d’un 5 à 7 à la microbrasserie Le Prospecteur qui se terminera par un Jam. L’événement, ouvert à tous, promet d’être un bel avant-goût du festival!

Vivre le moment présent grâce au tourisme autochtone

Vivre le moment présent grâce au tourisme autochtone

Grâce à mon travail, j’ai la chance de vivre plein de nouvelles expériences et de les partager avec toi.

La découverte de la culture autochtone suscite de l’intérêt auprès de la clientèle touristique européenne, mais est-ce autant le cas pour les touristes québécois? Que connaissons-nous de la culture autochtone? À Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue notre quotidien s’entrecroise tous les jours avec les gens des Premières Nations soit de passage ou qui sont installés avec nous en milieu urbain. On se côtoie dans la rue, à l’épicerie, à l’école, lors d’évènements sportifs, dans les fêtes et festivals, mais est-ce qu’on se connaît vraiment? Par expérience, je dirais qu’on ne connaît pas grand-chose l’un de l’autre et que ça manque cruellement à notre culture.

Voici une excellente raison de faire un séjour au site culturel Kinawit qui accueille la clientèle touristique depuis l’été 2017. C’est un ancien camp scout, situé sur le bord du magnifique lac Lemoine. L’endroit a été transformé en site récréotouristique ayant également une vocation communautaire pour les Premières Nations. Que ce soit pour une journée ou plus, vous en apprendrez plus que vous en avez appris en toute une vie sur ces gens d’un humour débordant avec le cœur sur la main. Plus on partage de moments avec eux et plus on a le goût de les entendre nous dévoiler tout ce que nous ignorons de leur culture et de leur vécu.

Kinawit site culturel autochtone

Situé au bord du lac Lemoine en pleine nature, Kinawit est seulement à une quinzaine de minutes du centre-ville.

squeezie-au-quebec_Clement-kinawit

Lilian et Clément, lors de la séance de purification.

Banik pain autochtone Kinawit confection

La banik est un pain traditionnel autochtone.

hébergement insolite valdor kinawit camping

Les petits camps rustiques sont très bien aménagés.

Vivre le moment présent, c’est une façon de décrire ce que j’ai ressenti lors de mon séjour d’une nuit à Kinawit lorsque j’ai accompagné des vlogueurs pendant une tournée de presse (clique ici pour lire mon billet de blogue sur cette tournée de presse hors du commun). Dès notre arrivée, nous avons été accueillis par Lillian, une autochtone chaleureuse et souriante. Avec le tourbillon des visites touristiques des derniers jours, on avait l’impression que le temps venait de s’arrêter.

En compagnie de notre guide Lillian nous avons fait une séance de purification, elle nous a montré avec beaucoup de patience comment confectionner de la banik que nous avons savourée encore toute chaude. Nous avons exploré les sentiers qui encerclent le site et nous avons pris un moment pour se baigner et se ressourcer au bord de l’eau. N’hésite pas à consulter le site web de Kinawit, tu y trouveras des propositions d’ateliers de découverte de la culture autochtone.

Le soir venu nous avons profité d’un moment d’échange autour d’un feu de camp pour finalement passer la nuit dans un tipi. Pour la nuit, tu peux apporter ton sac de couchage ou tout simplement louer la literie sur place. Tu peux également vivre la totale en passant la nuit dans un tipi sur fond de sapinage ou dans les tipis avec plancher en bois. Il est même possible de faire la location de petites cabines rustiques tout aussi confortables. Clique ici pour tous les détails sur l’hébergement disponible à Kinawit.

Il est difficile d’expliquer le phénomène espace/temps que l’on ressent lorsqu’on arrive à cet endroit. Le contact avec la culture autochtone, la nature, l’espace et les services sont tous réunis pour qu’on profite du moment présent!

Je te recommande de vivre cette expérience que tu sois d’ici ou d’ailleurs!

Vivre le moment présent à Kinawit
Le FRIMAT lance sa programmation de l’édition 2018

Le FRIMAT lance sa programmation de l’édition 2018

C’est le 8 mai dernier que le FRIMAT annonçait la programmation de sa 14e édition qui aura lieu du 17 au 21 juillet 2018. Cette année, le festival proposera une journée de plus de programmation avec autant d’activités éclatées et originales que les années précédentes. Avec un thème galactique aux couleurs d’une forêt d’Avatar, les festivaliers sont invités à se vêtir de couleur monochrome (par exemple tout en bleu) afin d’être éligibles pour gagner un passeport pour la 15e édition. Avant de poursuivre ta lecture prend ton souffle parce que c’est du bon et gros stock comme programmation, tu vas voir!

La programmation 2018 du FRIMAT

Affiche FRIMAT 2018 Val-d'Or Abitibi-Témiscamingue

Le visuel a été fait par Geneviève Baril.

La programmation y sera très variée avec plusieurs artistes de styles différents tels que Canailles (folk d’influence cajun), Dead Obies (hip-hop) et Klô Pelgag (francophone, piano et guitare) qui sera à Val-d’Or pour la première fois. Des artistes ayant déjà participé à La Vitrine seront aussi de la partie dont Marjolaine Morasse qui a remporté le prix Saint-Jean-Baptiste et le prix du public en 2017 et Phil Moreau gagnant du prix Télé-Québec en 2011 au FRIMAT pour la qualité de ses textes. Celui-ci offrira d’ailleurs un spectacle exclusif.

En plus des nombreux spectacles à la Salle Félix-Leclerc, plusieurs activités sont prévues dont une séance de yoga musicale par Cyclotonus avec l’auteure-compositrice-interprète Maude Audet, l’enregistrement du podcast Quand pensez-vous? et le pique-nique Agnico Eagle avec en prestation des musiciens et une troupe de cirque. La nuit éphémère aura encore lieu cette année grâce à la collaboration du Centre d’exposition de Val-d’Or. Toutefois, les activités y seront plus éphémères durant environ 30 minutes chacune. Les soirées du vendredi et samedi seront animées par les humoristes Sex Illégal.

Pour la programmation complète, clique ici. Sérieusement, tu devrais vraiment aller y jeter un coup d’œil parce qu’il y a tellement de prestations et d’activités qu’on ne peut pas toutes les mentionner ici.

Nouveautés du FRIMAT en 2018

En nouveauté cette année, le FRIMAT propose une application mobile, FRIMAT2018, que les festivaliers peuvent télécharger dès maintenant. Cette application permettra de voir l’ensemble de la programmation, mais aussi d’avoir accès à des extraits des pièces musicales des artistes de cette 14e édition, recevoir des alertes pour ne pas manquer un spectacle spécifique ou encore recevoir l’information sur des spectacles surprise. L’application sera aussi utilisée pour envoyer des notifications dévoilant les activités à venir lors de la nuit éphémère.

 « Écoute Val-d’Or on t’a énuméré tellement d’activités que ça n’a comme pas de bon sens! Tu sais, à un moment donné avoir tout le temps ton petit programme fripé dans tes poches, ça fait son temps. Donc on a passé du côté obscur de la force, soit le web », a expliqué avec humour Mélissa Drainville la directrice générale du FRIMAT.

Pour télécharger l’application sur Google Play, clique ici. Pour télécharger l’application sur App Store, clique ici.

Une liste sur Spotify est aussi disponible.

Concours du FRIMAT

Dès le 27 mai, le FRIMAT lance sur Facebook le concours Gagnez votre FRIMAT avec Autobus Maheux et Hôtel Continental. Le prix remis consiste à un passeport pour la 15e édition du FRIMAT (2019), le transport de ta ville de résidence jusqu’à Val-d’Or ainsi deux nuitées à l’Hôtel Continental soit le vendredi et samedi. Surveille la page Facebook du FRIMAT pour tous les détails du concours.

Les partenaires du FRIMAT offrent des rabais

Comme le FRIMAT a des partenaires géniaux, ceux-ci vont t’offrir des rabais si tu leur mentionnes à l’achat le code promo FRIMAT. Effectivement, Autobus Maheux t’offrira 50% de rabais sur tous les transports jusqu’à Val-d’Or, peu importe ton point de départ (pourvu qu’il soit dans son offre bien sûr).

Quant à l’Hôtel Continental, il offrira, avec le petit-déjeuner chaud complet inclus, un rabais sur la chambre supérieure à un lit (104$) et celle à deux lits (114$). Il s’agit d’ailleurs du seul situé au centre-ville de Val-d’Or à quelques minutes à pied seulement de la microbrasserie Le Prospecteur où se déroulent les fins de soirée.

Vente des billets

Les billets sont en vente dès maintenant sur ticketaccess.net, en cliquant ici. Les seuls billets qui ne sont pas en vente sont ceux des fins de soirée à la Microbrasserie Le Prospecteur (afin de laisser la priorité aux détenteurs d’un passeport). Tu peux toutefois te présenter à la porte et prier pour qu’il reste de la place. Chaque année, des chanceux voient leurs prières exaucées. Si tu n’es pas croyant, tu peux quand même t’essayer. Les billets de Quand pensez-vous? et de Maude Audet, ils seront en vente à partir du 1er juillet. Bien que le yoga avec Maude Audet soit gratuit, il faudra toutefois réserver un billet si tu veux participer à l’activité.

La vente des passeports est quant à elle terminée.

Avec une programmation colorée par des découvertes et des artistes établis, par des activités originales ainsi que d’une thématique nous transportant sur une autre planète, gageons qu’il n’y aura que du plaisir à avoir là! Comme dirait Mélissa, la directrice générale du FRIMAT : « c’est comme un marathon, même moi je le dis et j’ai déjà mal à la tête! »

Frimat 2018

Charles-Antoine Chouinard, c'est tout un créatif ! Un gros merci de faire partie de notre équipe

Posted by FRIMAT on Tuesday, May 8, 2018

Bande-annonce de Charles-Antoine Chouinard

Du nouveau au Centre d’exposition de Val-d’Or

Du nouveau au Centre d’exposition de Val-d’Or

Dès le 12 mai prochain, le Centre d’exposition de Val-d’Or présente trois nouvelles expositions regroupées sous le thème « Des mondes à créer : Jeux de formes, de matières et de lumière ». Le vernissage aura lieu le samedi 12 mai de 15h à 17h en présence des artistes. Les trois expositions seront présentées gratuitement jusqu’au 17 juin 2018. Pour connaître l’horaire complet du Centre d’exposition de Val-d’Or, clique ici.

La nature pour expliquer le côté envahisseur des humains

Inspirée par le concept de parasites et des envahisseurs, l’artiste Marie-Ève Martel propose l’exposition « Hétérotrophies ». En utilisant l’espace même du Centre d’exposition et son mobilier, l’artiste met en scène « une joute spatiale au cours de laquelle divers motifs organiques refaçonnent l’espace architecturé. Les socles et les murs sont grugés, troués ou recouverts par des champignons ou lichens de toutes sortes, parfois cachés, parfois à vue, et à l’occasion un motif géométrique se met à pousser au travers », explique le Centre d’exposition.

Marie-Ève Martel Composition test 2 lumière UV

Composition test 2 lumière UV est une oeuvre de l’artiste Marie-Ève Martel dans le cadre de son exposition Hétérotrophies.

Une exposition pour les enfants

Afin d’initier les enfants à l’art et la création artistique, le Centre d’exposition propose pour une 2e édition « À hauteur d’enfants ». Cette exposition est présentée de façon à être complètement adaptée aux enfants de 2 à 6 ans, tant visuellement qu’au toucher. Lors de cette exposition, l’artiste Marie-Ève Martel présentera une forêt imaginaire sous forme d’installation interactive dont les enfants pourront participer à faire évoluer.

L’ombre et la lumière au service de l’art

Le duo d’artistes montréalais Mere Phantoms (Maya Ersan et Jaimie Robson) propose une exposition rappelant les théâtres d’ombres. Inspirés par le début du cinéma et la découpe de papier, leur œuvre est un amalgame d’installations interactives et de performance, le tout fonctionnant grâce à la participation du public. Pour cette exposition, l’oeuvre présentée est une création des élèves des écoles secondaires Le Transit de Val-d’Or et Amik Wiche du Lac-Simon créée suite à un atelier donné par les deux artistes. « Un monde magique composé de papier s’éveille grâce à des jeux d’ombres et de lumière», mentionne le Centre d’exposition.

Le duo d’artistes sera présent lors du vernissage (le samedi 12 mai 2018 de 15h à 17h) et proposera un atelier de création papier et lumière pour les petits comme pour les grands. L’activité est gratuite.

Exposition Centre d'exposition Val-d'Or Mere Phantoms

©Mere Phantoms

Les belles orgues harmonieuses

Les belles orgues harmonieuses

Le mois dernier, j’ai eu la chance de découvrir l’univers de l’orgue. Tout a commencé avec un appel de M. Luc Létourneau, le président du Comité de l’Orgue de Val-d’Or, pour m’inviter à le rejoindre à l’église Saint-Sauveur afin de me présenter l’orgue reçu en juin 2017. Lorsqu’il m’a proposé de visiter l’orgue, j’étais très intriguée; comment diantre pouvions-nous « visiter » un instrument de musique? Je ne croyais pas qu’il y en avait des assez gros pour qu’on puisse entrer à l’intérieur de ceux-ci. Eh bien oui! Anciennement situé dans la chapelle des Sœurs de l’Assomption à Nicolet, cet orgue mesure 25 pieds sur la largeur, 28 pieds de hauteur et 12 pieds de profondeur. Composé de 2 200 tuyaux, il est évalué à 1 100 000 $. Laisse-moi te le présenter et te faire découvrir l’univers des orgues à mon tour.

Comment l’orgue des Sœurs de l’Assomption à Nicolet est arrivé à Val-d’Or dans l’église Saint-Sauveur

L’histoire de cet orgue débute bien avant son arrivée à Val-d’Or. Tout a commencé avec une discussion sur la musique entre M. Létourneau et M. Léandre Lapointe, le curé de l’église Saint-Sauveur. M. Létourneau lui racontait qu’il avait installé un orgue de concert dans son ancienne paroisse, celui-ci construit à partir de trois instruments différents. En découvrant qu’il connaissait bien les orgues, M. Lapointe a demandé à M. Létourneau de jeter un coup d’œil à celui de son église qui n’avait pas joué depuis belle lurette. Bien qu’il s’agisse d’une bonne construction, l’orgue avait besoin de beaucoup d’amour! M. Létourneau a demandé l’avis d’un expert: Jean-Félix Bellavance des Ateliers Bellavance, une entreprise québécoise qui se spécialise dans la fabrication, la restauration et l’entretien des orgues. Après inspection et un bilan complet, M. Bellevance a affirmé qu’avec les réparations et les travaux de restauration nécessaires pour qu’il fonctionne de nouveau, il aurait fallu investir entre 50 000 $ et 70 000$ alors que l’orgue en soi n’en valait que 5 000 $. Le calcul était simple. M. Létourneau lui a donc demandé s’il n’avait pas eu vent d’un orgue qui devait être déménagé ou vendu rapidement. C’est alors qu’il lui a parlé de celui à Nicolet. Les Sœurs de l’Assomption avaient choisi de détruire presque tout l’ensemble immobilier de la congrégation à Nicolet et l’orgue qui s’y trouvait s’en allait au vieux fer. Après un appel à la Sœur économe générale, Sœur Carmelle, tout était orchestré; les Sœurs de l’Assomption acceptaient de donner l’instrument à l’église de Saint-Sauveur. Pour elles, c’était l’occasion de laisser une trace physique à Val-d’Or où elles avaient déjà été implantées pendant plusieurs décennies.

Parce que l’orgue est immense, celui-ci a dû être démantelé pour le transporter. En fait, il a fallu une remorque de 53 pieds (au complet!) pour le deménager jusqu’à Val-d’Or.

L’anatomie de l’orgue

Visuellement, on croirait que l’orgue a été conçu spécifiquement pour l’église Saint-Sauveur. Le design des arches pointues sur les façades de la structure en bois de l’orgue est le même que l’on retrouve sur les bancs de l’église et qui caractérise ses fenêtres. La vue d’ensemble crée un aspect très harmonieux. La grandeur du jubé (l’étage ouvert à l’arrière de l’église où se trouve l’orgue) est parfaitement proportionnée à celle de l’orgue; ni trop grande, ni trop petite et ni trop haute ou trop basse.

orgue Val-d'Or Abitibi-Témiscamingue Église Saint-Sauveur

L’orgue à l’église Saint-Sauveur, vu de l’autel.

L’orgue est un instrument qu’on dit vivant; à l’exception des tuyaux qui sont en métal, il est fait de bois et de cuir. Avec l’humidité, la chaleur et le froid l’instrument peut donc sécher, s’extensionner, rétrécir et même se déchirer. Pour qu’un orgue reste performant, il est donc très important d’en jouer régulièrement. Si le cuir de l’instrument n’est pas utilisé, il sèchera et il craquera ou se déchirera lorsqu’il sera utilisé de nouveau et là, plus de musique!

Un orgue est composé de plusieurs tuyaux d’où l’air s’échappe pour créer les sons. En tout, l’orgue de Saint-Sauveur a 2 200 tuyaux! Alors qu’il y a des tuyaux plus petits qu’un stylo, le plus gros des tuyaux de l’orgue à Saint-Sauveur mesure 16 pieds de hauteur. Plus le tuyau est gros, plus il produira un son grave. À la base de chaque tuyau se trouvent des petites soupapes de cuir qui collent et qui décollent grâce à des électro-aimants ce qui crée les sons.

À gauche de l’orgue se trouve la soufflerie qui alimentent les réservoirs d’air qui eux apportent de l’air dans les sommiers dans lesquels sont insérés les tuyaux. Les réservoirs d’air faits de cuir et de bois, situés à l’intérieur de l’orgue, se plient et se déplient un peu comme un accordéon afin de régler la pression de l’air dans les tuyaux. Au-dessus des réservoirs d’air, on trouve des gros blocs de plombs qui permettent de compresser l’air.

En plus des tuyaux et de la soufflerie (situé dans le buffet de l’orgue, l’orgue est aussi composé d’une console. Je l’ai mentionné déjà quelques fois; un orgue, ça peut être très gros! Celui de l’église Saint-Sauveur a trois claviers manuels (qui se joue avec les mains) de 54 notes chacun et un clavier au pédalier (qui se joue avec les pieds) de 32 notes. Et comme s’il n’y a avait pas assez de notes à gérer comme ça, il y a aussi des commandes sur les côtés du clavier que l’on appelle les jeux, qui sont toutes connectées à des tuyaux. Laisse-moi t’expliquer le fonctionnement de l’orgue et comment le clavier et les commandes des jeux agissent sur les tuyaux.

orgue église Saint-Sauveur 36 jeux Val d'Or abitibi temiscamingue

Les quatre claviers de l’orgue ainsi que les commandes pour les jeux de chaque côté.

Le fonctionnement d’un orgue

Chaque note est reliée à un tuyau pour chacun des jeux. Le nouvel orgue de l’église Saint-Sauveur est un 36 jeux, c’est-à-dire qu’il a 36 familles de tuyaux. Les boutons des commandes que l’on tire pour activer et que l’on pousse pour désactiver permettent de connecter les notes aux tuyaux.

Le clavier du bas représente les jeux du Positif, le clavier du milieu ceux du Grand orgue et le clavier du haut les jeux du Récit. Le clavier sous les pieds, quant à lui, représente le jeu du Pédalier. Donc, si l’organiste joue au Grand orgue, il va donner des commandes en tirant les boutons du jeu qu’il souhaite et ce sont les tuyaux de ce jeu qui joueront. Pour compliquer un peu la chose, on peut aussi jumeler la musique de chaque clavier ensemble et créer un accouplement. Par exemple, si l’organiste met le Récit au Grand orgue, tous les jeux qui vont avoir été mis au Récit vont en plus jouer au Grand orgue et s’additionner à tout ce que l’organiste va mettre à celui-ci. Bref, les possibilités sont presque infinies!

Avant l’arrivée de la technologie, un organiste devait être accompagné d’au minimum deux personnes qui, chacun de leur côté, tiraient et poussaient les commandes. Maintenant, il est possible d’enregistrer préalablement une multitude de combinaisons afin que l’organiste puisse être seul à l’instrument pour jouer et sélectionner ses combinaisons déjà enregistrées. À l’église Saint-Sauveur, le système électronique a 300 niveaux de mémoire. De plus, son ordinateur permet aussi d’enregistrer des pièces et d’ordonner à l’orgue de les jouer sans que personne ne soit au clavier; c’est ce que l’on appelle le système MIDI. Ce ne sera pas un enregistrement, mais bien l’instrument lui-même qui jouera.

Il va sans dire que cet orgue est une richesse pour l’église Saint-Sauveur, mais aussi pour Val-d’Or. Son potentiel éducatif, touristique et culturel est immense. Déjà, de nombreuses idées ont été soulevées pour mettre en valeur l’orgue. D’ici la présentation des projets retenus, tu peux entendre l’orgue lors de son inauguration qui aura lieu le vendredi 9 mars 2018 à 19h à l’église Saint-Sauveur. Pour l’occasion, Jocelyn Lafond, l’organiste titulaire des Grandes orgues de la Cathédrale de St-Hyacinthe et professeur au Conservatoire de Trois-Rivières, offrira un concert. Il sera accompagné par trois chœurs, dont le Chœur Symphonique régional. Lors de la soirée, il y aura aussi un hommage aux Sœurs de l’Assomption qui ont donné l’orgue. L’entrée est gratuite et ouverte à tous.