Close

Tag Archive for: Chasse et pêche

Lac Florentien ouvert pour la pêche à l’omble de fontaine le 7, 8 et 9 août 2020

Lac Florentien ouvert pour la pêche à l’omble de fontaine le 7, 8 et 9 août 2020

Association_chasse-peche

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

OUVERTURE DE PÊCHE DANS LA ZONE RÉCRÉATIVE DU  LAC FLORENTIEN

 7-8-9 AOÛT  2020 : « PÊCHE À L’OMBLE DE FONTAINE »

L’Association chasse et pêche de Val-d’Or est heureuse de  contribuer au maintien d’une qualité de pêche aux  lacs de la «Zone récréative du lac  Florentien ».  Nous participons d’ailleurs, avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), ainsi qu’avec nos nombreux  partenaires, à la restauration et la sauvegarde de ce site faunique exceptionnel, depuis 10 ans.

Cette restauration faunique  fut la victime de son succès en 2016 et 2017.  Le ministère de la faune a dû fermer la pêche pour deux ans  pour donner la chance aux truites se reproduire et faire des études sur l’état des stocks dans le lac Florentien.

Cette année, c’est sous le couvert de la Covid-19 que les bénévoles  accueillerons les pêcheurs les  7-8-9 août pour leur offrir un  accès fluide vers le lac Florentien.  Les mesures gouvernementales doivent être appliquées et nous comptons sur la bonne collaboration des pêcheurs.  Nous disons aux pêcheurs, «Aidez-nous, les bénévoles, à vous faire vivre une expérience exceptionnelle avec vos proches et amis»

De quoi qu’il faut s’attendre lorsque vous venez à la pêche au lac Florentien cette année…il a des nouveautés :

  • Il aura trois stations de vérifications sur le site dont :-A) Une  station de lavage des embarcations sera en place pour enlever au besoin  les « Espèces aquatiques envahissantes  (EAE) » afin de pas contaminer la zone récréative et la protéger. Donc, lavez votre petite embarcation avant de venir sur le site et vous sauverez du temps pour aller à la pêche.  Une trousse du pêcheur sera remise à cette station pour bien l’informer des enjeux de la pérennité des lacs de cette zone récréative et des modalités sur le site.-B) Une station de vérification de la Covid-19  sera en fonction  pour la protection du pêcheur et celle des bénévoles ainsi qu’une inscription des pêcheurs.  De cette station, il a une coordination pour se rendre au lac Florentien .  On se rappelle que  c’est une accessibilité à  sens unique pour se rendre  à la mise à l’eau du  lac Florentien.

    -C) Une station de l’enregistrement des poissons  sera installée au lac par le Ministère de la faune et les bénévoles pour cueillir des données après  la pêche. La  limite de prises est   3 ombles de fontaine (truite mouchetée) par jour/par détenteur d’un permis de pêche valide. L’enregistrement des poissons permet d’avoir une évaluation de l’état des stocks et de la santé des poissons et de recommander les ajustements à la règlementation de pêche ou d’investissements futurs pour la zone récréative du lac Florentien.

Afin de maintenir la pérennité  et  le succès de pêche, voici diverses mesures :

    • Mesures préventives recommandées par des pêcheurs (sondage) et des professionnels de la gestion de la faune et l’Association chasse et pêche de Val-d’Or 

     

    • Pour la zone récréative du lac Florentien, la remise à l’eau n’est pas privilégiée pour les poissons capturés avec les appâts naturels permis par la règlementation à l’exception des gros géniteurs. Le taux de mortalité est très élevé en cette période de l’année.
    • L’utilisation de petites embarcations et  de moteurs à propulsion électrique est fortement recommandée pour garder la qualité de l’eau d’esker et la quiétude sur le lac.
    • Une surveillance 24 heures sur 24 durant la période de pêche sera faite par des bénévoles de l’Association chasse et pêche de Val-d’Or en soutien avec les agents de la protection de la faune.
    • Nous invitons les pêcheurs de s’inscrire comme « Amis du lac Florentien » pour œuvrer ensemble à  la protection de la zone récréative du lac Florentien.
    • Nous recommandons fortement une seule présence de pêche afin d’encourager  la pérennité de l’espèce.
    • Nous encourageons les pêcheurs de lire le communiqué de presse du 4 août émis par le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour connaître toutes les modalités.

     

    • Une accessibilité restreinte = collaboration et patience de la part des pêcheurs

     

    Il faut  rappeler aux pêcheurs que l’accessibilité au lac Florentien est très restreinte dû à sa localisation géographique.  L’accès est  le chemin de l’entrée Sud du lac au km 61 sur le chemin forestier Baie Carrière, direction Rapide-Sept.  Ce chemin d’accès au lac Florentien fut réparé il a quelques jours par les bénévoles de l’Association.

L’accès à la mise à  l’eau  des embarcations est aussi très restreint et se limite à de petites chaloupes (3 à 5 mètres), canots, kayaks… Nous recommandons d’éviter l’utilisation de la remorque pour éviter les embouteillages à la mise à l’eau. Dans le cas contraire,  la mise à l’eau est faite manuellement, la remorque ne doit pas toucher à l’eau. Le stationnement des véhicules est situé à 800 mètres  du lac Florentien.

 En conclusion,

L’Association tient à remercier le soutien des nombreux organismes et entreprises qui croient à ce projet faunique unique dans la MRC de la Vallée de l’Or:

Ville de Val-d’Or, MRC de la Vallée de l’Or, Hydro Québec, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Fondation de la faune du Québec, la Fédération des pêcheurs et chasseurs du Québec, la Fondation Héritage faune, la Fondation des amis pour l’environnement de la banque Toronto Dominion, l’Organisme des bassins versants de  l’Abitibi et la Jamésie, Entreprise Massé Nord, Machines Roger International, Débosselage du Nord, Méga Centre Kubota, Trimline, Loutec Industriel, La ferme biologique Yvon Richard, l’Association forestière de l’Abitibi-Témiscamingue, Transport François Lavigne, Béton Barrette,  Elcom Radio, Gauthier Marine et les  Pneus GBM et le personnel du bureau du comté du Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Monsieur Pierre Dufour.

Dans le contexte  et la gestion de la Covid-19 pour cette activité faunique,  nous remercions la Sureté du Québec, bureau de la Vallée de l’Or de leur soutien auprès des bénévoles sur le terrain ainsi que les agents de la protection de la faune du bureau de Val-d’Or.

L’Association chasse et pêche de Val-d’Or œuvre depuis plus de 52 années dans la communauté de Val-d’Or afin de maintenir la santé des populations de gibiers, de la faune, de la flore et de leurs habitats.  Le projet du lac Florentien cadre très bien dans sa mission faunique.

“Ensemble… donnons une longue vie à ce site faunique exceptionnel”

Visitez notre page Facebook “Association chasse et pêche de Val-d’Or”

-30-

Source

Jacques Cormier

Président de l’Association chasse et pêche de Val-d’Or

819 856-5140 | [email protected]

La chasse, la pêche et la trappe, une partie de notre identité

La chasse, la pêche et la trappe, une partie de notre identité

L’Abitibi-Témiscamingue a toujours été reconnue comme étant un territoire naturel avec une flore abondante et une faune exceptionnelle. Plusieurs espèces animales se retrouvent dans les forêts et dans les cours d’eau qu’on retrouve sur l’entièreté du territoire. Ce n’est pas pour rien que l’Abitibi-Témiscamingue est surnommée le « Paradis du chasseur et du pêcheur ». Plusieurs ont découvert une vraie passion pour ces activités de chasse, de pêche et de trappe. Ces activités sont pratiquées depuis des années dans la région et on remarque que le passé a marqué notre présent et qu’il laisse des traces sur notre identité d’aujourd’hui.

Une partie de notre identité

On dit que l’identité d’une région est certainement influencée par son environnement physique, par les gens qui y habitent et par son histoire.

L’identité de l’Abitibi-Témiscamingue est certainement marquée par son environnement. La région possède 55 000 km² de forêt et 22 000 lacs et rivières. Pour entrer dans la région, les gens doivent passer par une réserve faunique plus précisément appelée «la Réserve faunique La Vérendrye », qui regroupe à elle seule 4 000 lacs et où on peut pratiquer la chasse et la pêche de façon contrôlée. La région compte aussi deux parcs nationaux, le Parc national d’Aiguebelle et le tout nouveau Parc national d’Opémican, qui dévoilent une flore intéressante. Nous possédons de nombreuses pourvoiries qui accueillent chaque année de nombreux visiteurs de partout qui choisissent de venir chasser et pêcher sur notre territoire. On peut se le dire, l’Abitibi-Témiscamingue c’est le paradis pour ceux qui tripent chasse et pêche !

Au fil des ans, nous avons collectionné les événements pour que les hommes (femmes) des bois puissent montrer fièrement leur trophée pendant les tournois de pêche ou bien les défilés des chasseurs par exemple. Saviez-vous que Val-d’Or a eu un festival de l’orignal? Chaque année, les chasseurs étaient invités à assister au défilé des chasseurs pour montrer fièrement la tête de la bête qu’ils avaient tuée. De 1965 à 1995, ce festival attirait les foules d’un peu partout. Bien qu’aujourd’hui ce rassemblement n’existe plus, il reste dans l’imaginaire de tous ceux qui y ont assisté. Notre environnement et les événements que l’Abitibi-Témiscamingue a connus influence la façon dont les gens nous perçoivent et renforce l’identité de la région, mais qu’en est-il de son histoire?

Photo | BAnQ Fonds François Ruph

Le passé explique le présent

Dès ses débuts, l’Abitibi-Témiscamingue recevait la visite de coureurs des bois et d’explorateurs pour faire la traite de fourrure avec les Amérindiens qui se trouvaient sur le territoire du Témiscamingue. Les Français s’intéressaient déjà à notre territoire pour sa richesse faunique. Par la suite, d’autres vagues d’immigration sont venues coloniser la région. D’une part, l’arrivée des chantiers forestiers et de l’autre la colonisation par l’agriculture. Avec l’arrivée des chantiers forestiers, la chasse, la pêche et la trappe étaient des activités très pratiquées par les colons. Il s’agissait, pour eux, d’une façon de subvenir aux besoins alimentaires de leurs familles et aussi une façon de faire un peu d’argent en vendant les peaux d’animaux, par exemple. Ces activités de chasse, de pêche et de trappe sont par la suite devenues un loisir et une passion transmise de génération en génération.

Le legs de génération en génération

Encore aujourd’hui, on peut voir que la passion pour la chasse, la pêche ou la trappe comme activité sportive continue de se transmettre d’une génération à une autre. C’est fréquent de voir un jeune accompagner ses parents ou ses grands-parents dans le bois ou sur les lacs afin d’apprendre les meilleurs trucs des générations d’avant. Ce n’est pas à négliger. Ils ont plusieurs années de pratique derrière leurs fusils, leurs collets et leurs cannes à pêche. Par exemple, apprendre à « caller » l’orignal correctement, apprendre à reconnaître les pistes des différents animaux, les différences qui les varient selon le sexe, ou bien apprendre à choisir les bons leurres pour pêcher le doré. Tout ça, c’est un art.

On n’est jamais prêt à 100%, chaque expédition est unique et repousse les limites personnelles

L'gros Trappeur dans l'épisode Fourrure des Voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Régis Massicotte

Maintenant j’aimerais vous parler d’un homme en particulier qui a découvert comment transformer sa passion en son métier. Découvrez-le dans le deuxième épisode des voyages virtuels Abitibi 360 intitulé Fourrure. Vous pourrez alors comprendre une part à l’identité de l’Abitibi-Témiscamingue.

Pascal Laliberté alias L’Gros trappeur pratique la trappe et la chasse de façon à respecter la nature. Enfant, il suivait son grand-père en forêt. Ce dernier lui a légué toutes ses connaissances et son grands respect de la forêt et des toutes les ressources que la nature a à nous offrir. Pascal est aujourd’hui la troisième génération de sa famille à pratiquer la trappe et la chasse. En plus, il ne le fait pas que par loisir. Il en a fait son métier et, aujourd’hui, il peut affirmer qu’il vit pleinement de sa passion.

L’Gros trappeur vous dévoile son univers d’homme des bois moderne et son mode de vie forestier. Connu par plusieurs personnes de partout dans le monde, il renforce l’idée que la région est un vrai paradis de la chasse, de la pêche et de la trappe. Découvrez son mode de vie qu’il adore dans la série de courts documentaires immersifs en 360 degrés que vous pouvez visionner sur YouTube. Dans le deuxième épisode des voyages virtuels Abitibi 360, vous serez introduit dans les forêts du Témiscamingue et vous en apprendrez plus sur ce métier, parfois incompris, et vous comprendrez un peu plus ce qui définit l’identité de la région de l’Abitibi-Témiscamingue.

Les voyages virtuels Abitibi 360 sont

Produit avec la participation du :

Fonds Bell

Fonds d’aide au rayonnement des régions

Présenté par :

Beside

Une production de :

Nadagam films

En collaboration avec :

Tourisme Val-d’Or

La Fabrique culturelle

 

Sources :

Histoire de l’Abitibi-Témiscamingue

L’Gros Trappeur Fourrure

Radio-Canada

 

Image de couverture | Régis Massicotte

Fourrure Les voyages virtuels Abitibi 360 avec l'gros trappeur
5 bonnes raisons de faire appel à une pourvoirie pour chasser

5 bonnes raisons de faire appel à une pourvoirie pour chasser

Avec le temps de la chasse qui approche à grands pas, on se doute que c’est peut-être dans tes plans d’en profiter. Heureusement pour toi, les pourvoiries dans la MRC de la Vallée-de-l’Or sont nombreuses, et les services et les avantages qu’elles offrent en valent souvent la peine. Que tu sois un chasseur expérimenté ou que tu en sois à ta première expérience, voici donc cinq bonnes raisons de faire appel à une pourvoirie pour chasser.

Profiter des services d’une guide

Parmi tous les avantages que proposent les pourvoiries, celui d’obtenir les services d’un guide est le premier qui est ressorti de mes recherches. C’est probablement parce que c’est une offre qui facilite beaucoup la vie des chasseurs.

En effet, les guides dans les pourvoiries connaissent très bien le territoire sur lequel ils travaillent. Ils peuvent facilement reconduire leurs clients aux endroits de chasse, que ce soit en véhicule ou en chaloupe. Pour les habitués ou encore pour les débutants, le service s’adapte à chaque type de chasseur. Une employée des Fournisseurs du Nord, pourvoirie spécialisée dans la chasse à l’ours, me parlait des différents objectifs que se fixent les chasseurs. Certains veulent revenir avec un trophée de chasse, d’autres avec le premier ours qu’ils verront. Les guides peuvent donc les aider à atteindre leur but quel qu’il soit.

Le taux de réussite élevé

Un autre aspect génial dans une pourvoirie, c’est que tout est prévu pour augmenter le plus possible tes chances de réussite. Aucun chasseur ne souhaite revenir bredouille! Heureusement, les secteurs où s’établissent les pourvoiries sont idéals pour la chasse.

En plus, les animaux sont généralement appâtés à l’avance. C’est ce que font les Fournisseurs du Nord avec les ours, et leur taux de réussite est de 100%. Quoi de plus souhaitable pour un parfait séjour de chasse?

L’hébergement et les repas inclus

Habituellement, les forfaits de chasse dans les pourvoiries incluent l’hébergement et les repas. Deux soucis de moins pour les chasseurs! Dans les pourvoiries un peu partout en région, on peut facilement trouver de beaux chalets propres et accueillants. Il y en a pour tous les goûts : chalet rustique ou chalet tout équipé, tu trouveras ce qui te convient. Si tu as plutôt un esprit campeur, plusieurs pourvoiries offrent aussi des terrains de camping. Avec les repas inclus en plus de cela, pas besoin de te casser la tête!  Rien de mieux pour rendre ton séjour de chasse beaucoup plus agréable.

pourvoirie matchi-manitou val d or abitibi temiscamingue

Un chalet à la pourvoirie du lac Matchi-Manitou

Faire de nouvelles rencontres

Pendant le temps de la chasse, nombreuses sont les pourvoiries qui sont complètes. C’est donc l’occasion parfaite pour rencontrer d’autres chasseurs qui profitent des avantages d’une pourvoirie tout comme toi. Qui sait, peut-être pourras-tu apprendre des trucs de chasses ou encore transmettre les tiens.

C’est aussi la bonne occasion pour célébrer ta réussite avec les autres. Dans plusieurs pourvoiries, comme aux Fournisseurs du Nord, on fête les chasseurs qui ont réussi à avoir leur bête. C’est donc dans un esprit de célébration que tu pourras terminer ton séjour de chasse.

Chasser en sécurité

Dans les pourvoiries, on s’assure toujours que quelqu’un soit au courant des entrées et des sorties de chacun des chasseurs. C’est le cas à la pourvoirie du lac Matchi-Manitou : un employé prend le temps de vérifier que tout le monde est revenu de sa journée de chasse.

Aussi, les territoires de chasse des pourvoiries sont des sites protégés. Pas de chicane, aucun autre chasseur n’ira sur ces lieux, en dehors des clients de la pourvoirie en question. Tu pourras chasser en toute tranquillité d’esprit.

Pêche fishing outfitters pourvoirie matchi-manitou Val-d'or

Le lac Matchi-Manitou

Fournisseur du nord pourvoirie chasse pêche

Vue de haut de la pourvoirie des Fournisseurs du Nord

Photo de couverture | Aleesha Wood sur Unsplash

Image Pinterest 5 bonnes raisons de faire appel à une pourvoirie pour chasser