Close

Tag Archive for: Carte postale

À chaque photo son histoire – L’automne selon Stéphanie Grenier

À chaque photo son histoire – L’automne selon Stéphanie Grenier

Lorsqu’un photographe capture une image, c’est sa vision d’un moment qu’il offre. Parfois, on y voit l’amour d’un territoire, la beauté du moment présent ou encore l’histoire d’un lieu. Chaque photo a son histoire. Dans le cadre de VD’CLIC – Les Rendez-vous de la photographie de Val-d’Or, nous sommes heureux de vous présenter l’histoire des photos de notre collection de cartes postales ainsi que les photographes qui les ont prises.

Grande passionnée de la photographie, Stéphanie Grenier pratique cette activité à titre de passe-temps seulement. Toutefois, on peut voir dans ses clichés toute sa passion et son amour du territoire.

Ses photos utilisées par Tourisme Val-d’Or

Sa photo de la Voie lactée a été prise en pleine nuit alors qu’elle se promenait dans la nature. Les étoiles étaient très belles ce soir-là. Elle s’est trouvé un beau site et a travaillé avec la lumière pour parvenir à ce cliché. Pour ce qui est de sa photographie du lac et de sapins, cela s’est produit lors d’une de ses nombreuses marches dans la forêt pour admirer les saisons. Elle affectionne particulièrement l’automne et les couchers de soleil.

Photo | Stéphanie Grenier

Cette photo de la route 117 à hauteur de la réserve faunique La Vérendrye en pleine nuit à été utilisée pour la carte touristique de Val-d’Or 2018-2019.

Photo | Stéphanie Grenier

automne québec Val-d'Or Abitibi-Témiscamingue

Cette photo du lac des Sœurs en automne a été utilisée dans notre collection de cartes postales.

Photo | Stéphanie Grenier

À propos de la photographe Stéphanie Grenier

Stéphanie Grenier est une photographe autodidacte qui exerce cette activité pour le loisir. En fait, elle est audioprothésiste de formation! Elle a photographié deux clichés utilisés par Tourisme Val-d’Or, soit une photographie d’un lac et de sapins sur une de nos cartes postales ainsi qu’une photo du ciel étoilé utilisée comme image de couverture de notre carte touristique 2018- 2019. Elle fait de la photographie depuis 2015 et elle a découvert cet art en se promenant à l’extérieur et en admirant les beautés de la nature. La photographe a ensuite rejoint la page Facebook du groupe de photos de l’Abitibi-Témiscamingue.

Ce qu’elle préfère prendre en photo c’est par-dessus tous les paysages, tu l’auras compris. Ce qui est plus facile c’est que personne ne bouge. Ce qui est le plus important pour elle c’est la lumière et la capacité à faire ressortir les couleurs.

oiseaux Val-d'or forêt boréale abitibi-témiscamingue

Stéphanie Grenier a très bien réussi à faire ressortir les couleurs à travers cette photo prise dans les Sentiers d’interprétation de la nature de l’École buissonnière à Val-d’Or.

Photo | Stéphanie Grenier

Photographier Val-d’Or et l’Abitibi-Témiscamingue

Selon Stéphanie Grenier, le lieu le plus photogénique à Val-d’Or serait la tour d’eau à Sullivan. Elle trouve que le ciel y est particulièrement magnifique et il est parfois même possible d’y voir des aurores boréales. Par contre, elle trouve le centre-ville plus difficile à photographier en raison des nombreuses voitures et des passants.

Si elle avait un conseil à donner à un photographe amateur, ce serait d’entrer dans le club photo de Val-d’Or, ils accueillent tout le monde et ils sont très généreux au niveau des conseils. Pour finir, si Stéphanie Grenier devait prendre une seule photo pour représenter notre belle région ce serait bel et bien une photo d’un de nos ciels étoilés. L’Abitibi se démarque des autres régions par ses ciels, pas seulement en raison des aurores boréales, mais aussi par le fait que nous pouvons voir les étoiles peu importe où nous sommes. C’est une richesse importante à ses yeux.

ciel abitibi temiscamingue étoiles

La photographe sait très bien faire ressortir la beauté de notre ciel, comme on peut le voir sur cette photo.

Photo | Stéphanie Grenier

À chaque photo son histoire – L’industrie minière selon Andy Klink

À chaque photo son histoire – L’industrie minière selon Andy Klink

Lorsqu’un photographe capture une image, c’est sa vision d’un moment qu’il offre. Parfois, on y voit l’amour d’un territoire, la beauté du moment présent ou encore l’histoire d’un lieu. Chaque photo a son histoire. Dans le cadre de VD’CLIC – Les Rendez-vous de la photographie de Val-d’Or, nous sommes heureux de vous présenter l’histoire des photos de notre collection de cartes postales ainsi que les photographes qui les ont prises.

Andy Klink est un photographe autodidacte, il a beaucoup appris sa passion dans les livres et en expérimentant de lui-même. Cela fait plus d’une cinquantaine d’années qu’il pratique cette profession. La photographie de monsieur Klink qui se trouve dans notre collection de cartes postales s’est vu récompensé du Prix Tourisme Val-d’Or lors du Concours de photographie valdorienne 2016. On y voit la pleine lune au-dessus de la mine Sigma, à l’entrée est de la ville.

À propos de la mine Sigma

Située à l’entrée est de Val-d’Or, la mine Sigma est voisine de l’Ancienne-mine-Lamaque que l’on peut visiter grâce à la Cité de l’Or. La forte teneur en or dans le sol à cet endroit est connue depuis bien longtemps et nombreuses sont les compagnies minières qui ont tenté d’exploiter cette partie du sous-sol valdorien. Le terrain appartient maintenant à Integra Gold qui a repris les travaux d’exploration et d’exploitation.

Pour découvrir l’univers minier, tu peux visiter la Cité de l’Or, une ancienne mine d’or qui a débuté ses opérations en 1935, et visiter le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue qui offre d’ailleurs une toute nouvelle exposition sur le cycle minier.

La photo de la carte postale

photographie Val-d'or industrie minière

La carte postale sur laquelle apparaît la photo d’Andy Klink
Photo | Andy Klink

Juste au-dessus de la mine Sigma, une lune spéciale apparaissait dans le ciel ce soir-là. Ce phénomène est appelé super lune (supermoon en anglais). Cela se produit lorsque la lune, la Terre et le soleil sont parfaitement alignés dans cet ordre. Le satellite est donc attiré avec beaucoup plus de force vers notre planète, l’atmosphère de la Terre réfracte la lumière solaire sur le satellite et la lune apparait donc plus grosse. Aussi appelé Lune de sang, ce phénomène présentera une variation de couleur allant de l’orangé au rouge foncé. Ce phénomène se produit deux à trois fois par an et monsieur Klink a eu l’idée de l’immortaliser. Il a installé son trépied près de la voie de contournement et a choisi un angle dégagé. Il a attendu un éclairage parfait pour prendre son cliché. Souvent, lors de phénomènes spéciaux comme celui-ci, plusieurs photographes peuvent se retrouver au même endroit pour prendre la photo. Par contre, monsieur Klink était seul ce soir-là, ce qui rend sa photographie unique.

Le photographe trouvait inspirant d’immortaliser cet évènement spécial. En plus de photographier un phénomène peu courant, le cliché présente aussi la mine Sigma qui a une importance significative pour la ville de Val-d’Or. Elle affiche, à l’entrée de la ville, la réalité économique du territoire et représente une partie importante de l’histoire de la ville par son ancienneté.

Portrait du photographe Andy Klink

Le photographe Andy Klink a découvert la photographie par lui-même et en fait depuis maintenant très longtemps. Il l’a découverte un peu par hasard. Il s’est retrouvé à immortaliser des moments importants pour garder des souvenirs lors de sa jeunesse. C’est ainsi qu’il s’ait découvert un talent et a trouvé sa passion.

Les lieux photogéniques de Val-d’Or selon Andy Klink

Pour monsieur Klink, certains lieux sont plus propices aux belles photographies à Val-d’Or. Il y a évidemment le parc Belvédère qui offre de magnifiques couchers de soleil. Compte-tenu de sa hauteur par rapport au reste de la ville, il est plus facile d’y avoir une belle vue d’ensemble et de photographier des parties de la ville sous plusieurs angles. La 3e Avenue au centre-ville est aussi pour lui sujet à de beaux clichés.

Par contre, d’autres lieux sont plus difficiles à immortaliser selon le photographe, comme par exemple le Centre air Creebec en raison de l’éclairage.

Les Foreurs Ligue junior majeur Val-d'Or

Malgré le défi que représente le fort éclairage au Centre air Creebec, Andy Klink a su capter des moments forts à travers de très beaux clichés lors de parties de hockey des Foreurs.
Photo | Andy Klink

Si Andy Klink devait prendre une seule photo pour représenter la Val-d’Or, ce serait inévitablement une photo d’une mine, soit de la mine Lamaque ou de la mine Sigma. Pour lui, c’est l’histoire même du développement de la ville. Ce sont des vestiges remplis d’histoire et d’une grande signification.

Les conseils du photographe Andy Klink

Il est beaucoup plus facile pour monsieur Klink de prendre des paysages en photo plutôt que des portraits. Il dit que pour photographier un paysage, tout est déjà en place. Il suffit de trouver un angle et d’avoir un bon éclairage. Cependant, pour photographier une personne il faut trouver un concept et le modèle n’est pas immobile. Par exemple, les gens clignent des yeux lors de la prise du cliché.

Tous les photographes vous le diront; l’éclairage est primordial pour une belle photo de paysages. Que ce soit le matin, durant le jour ou le soir. Il faut capter tous les petits détails. Bien sûr, il y a l’angle et les différents plans qui sont importants, mais ceux-ci ne pourront pas bien ressortir si la lumière n’est pas adéquate.

Si vous êtes un photographe amateur, monsieur Klink a quelques conseils pour vous si vous désirez prendre une belle photo de la ville. Tout d’abord, vous devez toujours regarder autour de vous et être à l’affût des opportunités d’angles et de perceptives. Vous ne devez pas avoir peur d’essayer autre chose. Finalement, c’est en photographiant beaucoup, régulièrement et un peu partout que vous allez acquérir votre expérience.

Photo Andy Klink Val-d'Or éclairs

Comme le photographe Andy Klink, restes toujours à l’affût de l’environnement; peut-être assisteras-tu à un orage électrique comme lui lors de la capture de ce cliché!
Photo | Andy Klink

Le photographe Andy Klink est la preuve qu’avec de la passion et de l’expérience, un néophyte en photographie peut finalement devenir un expert et prendre de magnifiques photos!

Concours de photographies Zone Image Val-d’Or

Concours de photographies Zone Image Val-d’Or

Pour une 5e édition, la Ville de Val-d’Or invite ses citoyens à participer au Concours de photographies Zone Image Val-d’Or. Plusieurs prix seront attribués par un jury et les photos gagnantes feront l’objet d’une exposition en novembre 2018.

Présenté dans le cadre de la 2e édition de VD’Clic, Les rendez-vous de la photographie de Val-d’Or, le concours propose un thème : TERRITOIRE. Pour une première fois, les photos soumises pourront avoir été prises à l’extérieur du territoire de Val-d’Or.

La dernière édition du concours en 2017 avait attiré 52 photographes. Ceux-ci avaient soumis un total de 150 photos.

Qui peut participer?

Le concours est ouvert à tous les résidents de Val-d’Or. Vous pouvez être un photographe amateur, semi-professionnel ou professionnel.

Comment participer?

Il suffit d’envoyer un maximum de trois photographies à [email protected] au plus tard le 30 septembre 2018. Participation par courriel seulement.

Pour chaque photographie, vous devez indiquer dans le courriel votre nom complet, votre adresse, numéro de téléphone et la localisation de la photo. Pour être admissible au prix jeunesse, le participant devra indiquer son âge (moins de 18 ans). Les photographies doivent être de format jpeg et être de bonne résolution (1 Mo minimum). La photo doit être exempte de texte (ex : signature ou date).

Chaque participant doit être l’auteur et l’unique titulaire des droits de la ou des photographies présentées. Il doit avoir obtenu le consentement des personnes apparaissant sur les photos. Le titulaire des droits conserve tous les droits d’auteur sur les photos soumises. La Ville de Val-d’Or se réserve le droit de publier les photos dans ses outils de communication incluant ses médias sociaux à des fins promotionnelles de ce concours. Toutes les photos seront créditées au photographe.

À propos du thème

TERRITOIRE [teritwar] n.m. – Un mot à plusieurs sens dont est celui d’une relation forte entre les êtres vivants tant animal, végétal, qu’humain et, espace souvent vaste aux limites parfois floues. Dans le contexte de la mondialisation, la valorisation du territoire auquel on s’identifie privilégie la photographie comme un moyen d’expression révélant sa beauté, son immensité et sa diversité. Le thème propose la découverte d’une multitude d’horizons tant naturels qu’urbains.

Évaluation des photographies

Les photos soumises seront évaluées par un jury composé d’au moins un(e) professionnel(le) de la photo ainsi que de représentants de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or, de la Ville de Val-d’Or et de Zone Image Val-d’Or. Les photographies seront jugées selon les critères suivants : l’originalité et la pertinence du sujet, la composition de la photo et la qualité technique.

Prix

Exposition : Dix photos feront l’objet d’une exposition à la bibliothèque municipale en novembre 2018. À la fin de l’exposition, les gagnants repartiront avec leur encadrement, d’une valeur de 100 $ chacun.

Prix du jury Zone Image Val-d’Or : Une photo qui se démarquera par son audace sera récompensée par le jury. Le photographe recevra un certificat-cadeau de 1 000 $ chez Zone Image Val-d’Or.

Prix Tourisme Val-d’Or : Publication de la photo dans la collection de cartes postales de Tourisme Val-d’Or.

Prix jeunesse : Une photo dont le photographe est âgé de moins de 18 ans sera sélectionnée pour faire l’objet de l’exposition. Le gagnant recevra une paire de billets pour un spectacle.

Photo de couverture | La photo gagnante du prix du jury Zone Image 2017 de Miguel S. Barrette

Le Concours de photographies valdoriennes Zone Image est de retour cette année

Le Concours de photographies valdoriennes Zone Image est de retour cette année

La Ville de Val-d’Or lance le Concours de photographies valdoriennes. Tous les citoyens de la ville peuvent participer en envoyant un maximum de trois photos prises sur le territoire de Val-d’Or à [email protected]. Les participants peuvent être amateurs, semi-professionnels ou professionnels. Le concours prend fin le 1er octobre 2017.

Pour chaque photographie, vous devez indiquer dans le courriel votre nom complet, votre adresse, numéro de téléphone et la localisation de la photo. Pour être admissible au prix jeunesse, le participant devra indiquer son âge (moins de 18 ans). Les photographies doivent être de format jpeg et être de bonne résolution (1 Mo minimum). La photo doit être exempte de texte (ex : signature ou date).

Chaque participant doit être l’auteur et l’unique titulaire des droits de la ou des photographies présentées. Il doit avoir obtenu le consentement des personnes apparaissant sur les photos. Le titulaire des droits conserve tous les droits d’auteur sur les photos soumises. La Ville de Val-d’Or se réserve le droit de publier les photos dans ses outils de communication incluant ses médias sociaux à des fins promotionnelles de ce concours. Toutes les photos seront créditées au photographe.

Les photos seront évaluées par un jury selon les critères suivants : le choix du sujet, la composition de la photo et la qualité technique. Dix photos seront sélectionnées, encadrées et exposées dans la Salle de conseil de l’Hôtel de Ville en novembre 2017. À la fin de l’exposition, les gagnants recevront leur photo encadrée d’une valeur de 100 $ chacun. En plus de voir sa photo exposée et la recevoir imprimée et encadrée, trois autres prix seront remis parmi ces 10 finalistes:

  1. Le Prix du jury Zone Image dans lequel l’audace d’un photographe sera récompensée avec un certificat-cadeau de 1 000 $ chez Zone Image Val-d’Or.
  2. Le Prix Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or pour lequel un photographe verra sa photo publiée dans la collection de cartes postales de l’organisme et recevra une rémunération pour les droits d’utilisation.
  3. Le Prix Jeunesse remis à un photographe de moins de 18 ans qui recevra une paire de billets pour un spectacle.
Concours Photographies valdoriennes 2016 Prix du Jury

Cette photo de monsieur Raphaël Paquin s’est vue attribuer le Prix du Jury lors du concours de 2016.

Concours photographies valdoriennes 2016 Prix carte postale

Cette photo de monsieur Andy Klink a reçu le Prix de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or et fût publiée dans la collection de cartes postales de l’organisme à l’été 2017.