Close

Tag Archive for: Camping

Le canot-camping, une expédition qui ne date pas d’hier

Le canot-camping, une expédition qui ne date pas d’hier

Au Québec, le canot est un symbole. Il est présent depuis bien avant l’arrivée des premiers colons. Construit et utilisé par les autochtones du territoire, le canot est depuis bien longtemps une embarcation nautique qui permet de faire des expéditions un peu partout au Québec et au Canada par les voies navigables. Le canot fait partie de notre histoire et continu d’en faire partie. Aujourd’hui, il n’est plus utilisé comme moyens de transport pour le commerce, mais plutôt comme une embarcation de loisirs.

Avec le canot, il est fréquent de faire des expéditions de canots-camping. L’Abitibi-Témiscamingue est l’une des destinations reconnues pour ce type d’activité. C’est grâce à son histoire et à son environnement qu’elle se classe parmi les régions les plus populaires. Découvrez dans ce billet de blogue comment le canot est devenu un loisir de choix en Abitibi-Témiscamingue.

L’origine du canot

Souvent, ce que nous montrent les livres d’histoire à propos du Québec débute lorsque les Français sont arrivés sur le territoire de la Nouvelle-France. Toutefois, dans le cas du canot, son histoire remonte à bien avant l’arrivée des premiers colons au Québec. En effet, l’embarcation que nous connaissons aujourd’hui comme un canot fût inventée par les autochtones. Il était leur seul moyen de transport sur l’eau. C’était donc une nécessité pour eux. Après l’arrivée des Européens sur le continent, le canot est devenu un moyen d’explorer le territoire et pour y faire du commerce de fourrure. Il était léger et facile à manœuvrer dans les cours d’eau qui parcourent le Québec comparativement aux bateaux européens. C’est grâce à ces embarcations que la célèbre Compagnie de la Baie d’Hudson a pu parcourir le nord-ouest du territoire. La compagnie est par le fait même étroitement liée au développement du Québec ainsi qu’à sa colonisation dont l’Abitibi-Témiscamingue fait partie.

Les canotiers du Nord-Ouest vers Montréal à l'Expo 67

Photo | Archives les Canotiers du Nord-Ouest

Le canot, un symbole

Il existe plusieurs types de canot. Il y a d’abord le canot du maître. C’est une embarcation plus large qui peut transporter plus de personnes (dix à douze pagayeurs) et plus de marchandises. Il est aussi nommé le canot de Montréal puisqu’en raison de sa longueur (12 mètres) il ne pouvait passer dans les plus petits cours d’eau qui s’éloignent de la métropole. Ensuite, il y a le canot du nord. Celui-ci est plus petit (7 mètres) et nécessite moins d’hommes (six à huit pagayeurs). Il était souvent utilisé dans les expéditions au nord-ouest puisque c’était plus facile pour les coureurs des bois de naviguer les rivières agitées et de le transporter lors des portages. Il pouvait cependant transporter moins de marchandise. Le dernier type de canot est le canot léger. Plus petit (5 mètres), il servait davantage à transporter des gens importants plutôt que pour le transport de marchandises.

Utilisez depuis des siècles, le canot est maintenant un symbole de l’identité nationale canadienne. Présent depuis toujours sur le territoire, il a été utilisé par les explorateurs et est encore utilisé aujourd’hui. Certains moments de l’histoire du Québec ont renforcé l’image identitaire du canot. On peut penser ici à la légende de la Chasse-galerie et, en Abitibi-Témiscamingue, l’expédition des canotiers du Nord-Ouest en 1967 lors de l’exposition universelle.

Pagaie expédition de canot-camping présenté dans les voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Régis Massicotte

Un voyage historique dans l’histoire du canot-camping

La vocation première du canot servait comme moyen de transport. Toutefois, depuis le déclin du commerce de fourrure au 19e siècle, la vocation du canot change et tend plus vers le véhicule récréatif. Son utilisation de façon récréative n’était pas de la façon dont nous connaissons aujourd’hui. Les expéditions en canot n’existaient pas. C’était plutôt une embarcation qui servait pour la pêche par exemple.

Un événement marquant en Abitibi-Témiscamingue est venu marquer le début du développement des excursions de canot. Vers la fin des années 1960, le Québec, plus précisément Montréal, se préparait à accueillir l’exposition universelle communément appelée l’Expo 67. Grâce à cette exposition, le Canada et le Québec ont pu s’ouvrir sur le monde et être reconnus par tous. C’est à ce moment que l’organisation Les Canotiers du Nord-Ouest s’est créée. L’organisation voulait profiter de cet élan afin de faire découvrir à tout le pays que la région de l’Abitibi-Témiscamingue était une région dynamique. Il voulait aussi rendre hommage aux coureurs des bois, aux explorateurs et aux missionnaires qui sillonnaient le territoire par la route maritime ‘’transcanadienne’’ qu’est la rivière des Outaouais en recréant leurs excursions à l’époque de la traite de fourrure. Le projet Expé-Expo 67 s’est formé, invitant plusieurs canotiers à prendre part à l’expédition de canot qui a débuté à Rouyn-Noranda et s’est terminée 27 jours plus tard à Montréal. Du 1er juillet au 26 juillet 1967, 110 canotiers répartis dans 55 canots se sont rendus jusqu’à l’île Sainte-Hélène à Montréal après avoir parcouru 1 033 kilomètres et fait du camping sur les rives du trajet. À l’époque, c’était tout qu’un exploit (ça l’est encore aujourd’hui d’ailleurs). Tout le monde croyait qu’ils ne se rendraient pas jusqu’à la destination. Ils canotaient environs 42 miles (67 kilomètres) par jour.

Après ce voyage, Les Canotiers du Nord-Ouest ont décidé de démocratiser les expéditions de canots. L’organisation a donc continué à organiser annuellement des expéditions sur les rivières du Québec et à offrir des formations aux jeunes canotiers. C’est un peu grâce à la passion et la fierté des Canotiers du Nord-Ouest que les expéditions en canot sont aujourd’hui ouvertes à un plus large public.

Si vous êtes curieux de revivre cette expédition et de connaitre un peu plus en détail l’Expé-Expo 67, vous pouvez visionner Pagaie, notre cinquième épisode des voyages virtuels Abitibi 360 disponible sur YouTube. Quelques scènes d’histoire ont été recréées à l’aide de photos d’archives et Paul Lemay vous racontera son expérience personnelle et des anecdotes croustillantes humoristiques.

Photo | Archives les Canotiers du Nord-Ouest

Le canot-camping aujourd’hui

Bien que le canot existe depuis longtemps, les expéditions de canots-camping sont un type d’activité pratiquée depuis récemment. Avant les années 1970, ceux qui pratiquaient le canot-camping étaient les plus aventureux puisque c’était un sport plutôt risqué compte tenu des équipements parfois fragiles pour des expéditions dans des régions plus éloignées. Ce n’est que vers 1950 que les fabricants de canot se sont tournés vers d’autres types de matériaux plus résistants comme l’aluminium et la fibre de verre pour la construction de ceux-ci. À partir de là, le canot fut popularisé petit à petit. Ce n’est que 20 ans plus tard, en 1970, que ce sport d’expédition nautique connut une popularité fulgurante au moment où la société prônait le loisir et les bienfaits de l’activité physique. Voyant l’engouement pour ce nouveau sport, un réseau de parc et de réserves s’est formé pour offrir une offre diversifiée. L’industrie a développé toutes sortes d’expéditions selon le profil du sportif : solo, duo, eau calme, eau vive, expédition, etc. Chacun y trouve son compte, du voyageur seul à la famille complète.

L’Abitibi-Témiscamingue, une des meilleures destinations de canot-camping

Lorsqu’on parle d’une destination parfaite pour le canot-camping, l’Abitibi-Témiscamingue en fait partie.

Sur le territoire, il y a immanquablement la Réserve faunique La Vérendrye qui figure parmi les premiers lorsqu’on parle des meilleurs parcours de canot-camping.  La Réserve faunique de la Sépaq offre plus de 800 kilomètres de parcours nautiques avec des zones aménagées pour y faire du camping aisément. Les parcours sont aussi offerts selon plusieurs niveaux d’expertises et plusieurs distances.

Il y a aussi le Parc national d’Opémican qui permet de faire des expéditions de canot-camping. Nouvellement parc national, ce site devient de plus en plus populaire. Toutes les personnes l’ayant visité mentionnent que l’expédition est à couper le souffle. C’est comme explorer un nouvel endroit que personne n’a encore découvert auparavant. Ce sont de magnifiques paysages sauvages, sans habitation, à perte de vue.

D’autres parcours canotables sont disponibles en Abitibi-Témiscamingue sans offrir de circuits de canot-camping. Il y a bien sûr le Parc national d’Aiguebelle et il y a la rivière Bell à Senneterre qui offre la location de canot et de kayak avec plusieurs parcours de différents niveaux.

Une entreprise d’ici, Exode Bâtisseurs d’aventures, vous offre aussi des parcours de canot-camping en Abitibi-Témiscamingue accompagné d’un guide. L’entreprise vous offre d’embarquer dans une aventure riche et authentique à la découverte des incontournables de l’Abitibi-Témiscamingue.

Sinon, si vous êtes plus du genre à faire des expéditions sans guide, il existe un site bien utile pour trouver les endroits où pratiquer ce sport dans la région. Accès Plein Air répertorie les parcours navigables, mais aussi les parcours de randonnées, de vélo, de ski de fond et bien plus. Pour les amoureux du plein air, c’est le site parfait à consulter avant de partir dans sa prochaine expédition.

Alors, à quand votre prochaine sortie en canot?

 

Sources :

Encyclopédie canadienne : Le canot d’écorce

Encyclopédie canadienne : Compagnie de la Baie-d’Hudson

Patrimoine HBC : Le canot

Archives Canada : Fonds P268 – Les Canotiers du Nord-Ouest

FÉÉPEQ : L’histoire du canotage

Expé-Expo 67 – l’exploit des canotiers du Nord-Ouest

Les voyages virtuels Abitibi 360 sont

Produit avec la participation du :

Fonds Bell

Fonds d’aide au rayonnement des régions

Présenté par :

Beside

Une production de :

Nadagam films

En collaboration avec :

Tourisme Val-d’Or

La Fabrique culturelle

 

 

Image de couverture | Archive Les Canotiers du Nord-Ouest

Le canot-camping une expédition qui ne date pas d'hier de la série des voyages virtuels Abitibi 360
7 Points forts de la réserve faunique La Vérendrye

7 Points forts de la réserve faunique La Vérendrye

La perception de la réserve faunique La Vérendrye peut être très différente d’une personne à l’autre. Parfois, c’est une route qui ne finit plus de finir au milieu de nulle part et qui ne peut donc mener qu’au milieu de nulle part! D’autres fois, c’est un magnifique territoire riche en poissons et en gibiers où les options pour profiter de la nature en famille, entre amis, en couple ou simplement seul sont énormes. Pour ma part, je préfère de loin cette deuxième option. En fait, même lorsque je ne fais que la traverser pour un séjour dans le sud du Québec ou pour revenir à la maison, j’apprécie chaque minute de cette traversée. Mon objectif aujourd’hui est de te prêter mes yeux pour que tu puisses, toi aussi, voir à quel point elle est belle la réserve faunique La Vérendrye. Voici donc 7 points forts de la réserve faunique La Vérendrye.

1. Pas de réseau

Je t’entends déjà penser (j’ai des dons télépathiques, qu’est-ce que tu veux…) : « ben là! Ce n’est pas un point positif ça »! Au contraire mon ami. Être sur un territoire sans réseau téléphone ni WiFi, c’est l’occasion parfaite pour décrocher complètement, reconnecter avec la nature ou les gens que tu aimes et qui t’accompagnent.

2. Le Pont de la Rivière des Outaouais

Personnellement, le pont de la Rivière des Outaouais est vraiment mon endroit préféré de la réserve faunique La Vérendrye. Je dirais même que c’est l’un de mes endroits préférés au monde! Lorsqu’on traverse ce pont tout en courbes, on a l’impression de flotter sur l’eau. La rivière est immense, alors on se retrouve entouré d’eau et de presque-îles.

parc la vérendrye pont des Outaouais paysages du Québec

Le pont de la Rivière des Outaouais

3. Le Nom des lacs

Avec plus de 4 000 lacs et plans d’eau dans la réserve faunique La Vérendrye dont plusieurs portent un nom qui évoque les communautés autochtones locales, tu peux avoir beaucoup de plaisirs à essayer de les prononcer et à les lire! Ça divertit son homme, je te le dis!

4. Les Haltes routières

Les haltes routières sont nombreuses dans la réserve faunique La Vérendrye. Plusieurs d’entre elles ont des tables de pique-nique, des toilettes et parfois même une magnifique plage pour se tremper les pieds! Ce qui est franchement parfait quand on voyage avec des enfants qui n’en peuvent plus d’être assis dans la voiture. C’est d’ailleurs l’un des trucs que l’on donne dans notre article « Trucs pour le parfait voyage en voiture avec des enfants ».

Halte routière parc la vérendrye abitibi-témiscamingue route en moto

Une halte routière située à l’entrée nord de la réserve faunique La Vérendrye.

Photo | Marie-Claude Robert

5. Le paysage

Une route parsemée de plans d’eau, une flore changeante et des caps de roche qui nous font sentir tout petit font de la réserve faunique La Vérendrye un paysage à couper le souffle. Si tu prends le temps d’observer la nature qui t’entoure, c’est sûr, le trajet ne te paraîtra plus une longue route qui n’en finit plus de finir!

Selon Johanne Vienneau, la directrice générale du secteur Abitibi-Témiscamingue de la réserve faunique La Vérendrye, les levers et couchers de soleil y sont tout simplement sublimes.

Pour ma part, je trouve que les pins blancs majestueux et le vert profond des épinettes valent vraiment la peine qu’on s’y attarde.

Pêche réserve faunique la vérendrye

L’un des magnifiques couchers de soleil dans la réserve faunique La Vérendrye.

Photo | Dominic Boudreault

6. La boutique au poste d’accueil nord

À l’entrée nord de la réserve faunique La Vérendrye, il y a un poste d’accueil dans lequel se trouve une boutique. On y trouve beaucoup d’articles très utiles pour un séjour sur le territoire : appâts, bois pour le feu, chasse-moustique, etc. Tu y trouveras aussi des articles à l’effigie de la réserve faunique et de la SÉPAQ très jolis. Des vêtements pour adultes et pour enfants, des accessoires comme des casquettes et des chapeaux, mais aussi des jeux de cartes, des verres à bières et autres. Pour ma part, c’est impossible d’y entrer sans rien acheter !

boutique SÉPAQ réserve faunique la vérendrye casquettes
boutique SÉPAQ réserve faunique la vérendrye verres
boutique SÉPAQ réserve faunique la vérendrye tasses

Quelques articles vendus dans la boutique du poste d’accueil nord de la réserve faunique La Vérendrye.

7. Les Chutes Rolland

La halte routière au bord des chutes Rolland a été rénovée alors même si tu t’y arrêtais lorsque tu étais petit ça vaut la peine de t’y arrêter à nouveau. On y trouve un sentier d’interprétation de deux kilomètres qui mène auxdites chutes. Tu pourras en apprendre davantage sur les animaux et les plantes du milieu ainsi que sur la nation algonquine et l’activité des draveurs. En plus, Bingo! C’est gratuit!

En plus de ces 7 points forts, la réserve faunique la Vérendrye propose une offre d’activité variée comme des séjours de pêche et de chasse, des terrains de camping et la location de chalets. C’est une belle façon de découvrir le territoire autrement que de seulement le traverser en voiture. Puis, pour apprécier pleinement ces points forts et agrémenter le tout, on te suggère de mettre la musique à fond. Pour ce faire, on t’offre un petit bonus; voici 10 artistes de l’Abitibi-Témiscamingue à ajouter dans ta playlist.

7 Points forts de la Réserve faunique La Vérendrye
Les nouveautés touristiques 2018 en Abitibi-Témiscamingue

Les nouveautés touristiques 2018 en Abitibi-Témiscamingue

On a de quoi t’impressionner avec un paquet de super nouveautés prévues pour l’été 2018 à Val-d’Or et en Abitibi-Témiscamingue !

Hébergement

Microtel Inn & Suites Whyndam – Hôtel

Au niveau de l’hôtellerie, Val-d’Or compte maintenant un nouvel hôtel tout beau tout neuf qui t’offre l’accès à une salle de conditionnement physique, une piscine intérieure (avec des glissades pis toute, les enfants trippent !), une salle de réunion et une salle à manger pour les déjeuners chauds et complets. Il s’agit du Microtel Inn & Suites Whyndam, le premier établissement de cette chaîne hôtelière à s’établir au Québec. Il est situé sur la 3e Avenue, en face de la rue de l’Escale.

double room microtel valdor

Studios Le Dorion – Résidence de tourisme

Tu cherches une alternative unique à l’hébergement traditionnel dans l’environnement paisible de la ville? La compagnie immobilière Tri-Logis t’offre les résidences de tourisme Le Dorion. Ses trois grands studios de luxe, dont la décoration s’inspire des styles classique, contemporain et chaleureux, te charmeront. Les unités sont en location pour un minimum de six nuitées. Rendez-vous dans le quartier résidentiel au coin de la rue Dorion et du boulevard Forest pour un séjour dans le confort et le calme.

Tri-Logis studios à louer Val-d'Or abitibi-Témiscamingue

La Porte de l’Abitibi – Camping, motel et résidence de tourisme

On a changé de propriétaire au camping Le Relais, situé près de l’entrée nord de la réserve faunique La Vérendrye. Maintenant appelée La porte de l’Abitibi, on t’offre des sites de camping et des chambres de motel pouvant se transformer en petits appartements. Le dépanneur et la station d’essence sont ouverts à nouveau. En plus des services d’hébergement et de station-service, tu peux venir y faire de nombreuses activités telles que du VTT et du paddle board.  Les jours de pluie et les soirées froides ne te décevront plus, il y a sur le site une salle communautaire avec table de billard, de ping-pong, de hockey sur table et une console de jeux PS4!

campping location paddle board abitibi témiscamingue porte de l'abitibi

Activités

Val-d’Or vous raconte son histoire – Circuit théâtral

Cette année, les productions du Raccourci débarquent à Val-d’Or avec leur machine à voyager dans le temps et leur présentation « Val-d’Or vous raconte son histoire ». Il s’agit d’un circuit théâtral déambulatoire qui se fera au centre-ville de Val-d’Or. Les personnages et les événements de l’époque prendront vie devant toi dans les nombreuses mises en scène tout au long du parcours. Accompagné de musiciens et d’une troupe de comédiens, un guide dessinera le portrait de Val-d’Or à l’époque de sa jeunesse rock’n roll. Il partagera des anecdotes étonnantes et rocambolesques sur la ville et sa fondation telles que (!!! attention, spoiler alert !!!) le recrutement des immigrants européens ou encore les fraudes, les coups bas et les contrebandes. Les représentations auront lieu du 29 juillet au 15 août et les billets sont en vente au bureau d’information touristique de Val-d’Or. (Psssst! Fais vite, les places sont limitées et les billets sont très en demande ! En plus, un cadeau sera donné aux 200 premiers billets vendus !)

Achète tes billets à l’Officie du tourisme de Val-d’Or ou en ligne sur valdorvousraconte.com.

valdor vous raconte son histoire mise en scène

Toukiparc – Centre d’amusement intérieur

Nouveauté pour les enfants ! L’ouverture de Toukipark, le plus grand parc d’amusement intérieur en Abitibi-Témiscamingue, est prévue pour juin 2018. Il s’agira du premier centre d’amusement entièrement thématisé au Québec. Il comportera une zone 0-3 ans, un module gigantesque pour les plus grands, jeux virtuels, cinéma 3D, 4 salles thématiques (que tu pourras louer pour l’anniversaire de ton p’tit !) une offre de restauration ainsi qu’une boutique de bonbons, de ballons et d’idées cadeaux! Le thème tropical sera à l’honneur, et on dit même que l’animation sera assurée par trois personnages colorés et énergiques !

Pour vérifier qu’on ne te ment pas et pour plus d’infos : http://www.toukiparc.com/fr/accueil.html.

Toukiparc valdor centre d'amusement enfant

Coucher de soleil musical

Les couchers de soleil sont musicaux cet été à la ville de Val-d’Or. Tous les soirs, seul ou avec ta date, viens au parc Belvédère admirer un coucher de soleil romantique sous une mélodie intitulée « Crépuscule boréal » et composée par Hugues Cloutier, professeur du Conservatoire de musique de Val-d’Or. Écoute-la gratuitement en syntonisant ta radio FM à 100,3 ou en te rendant sur le site web soleilvd.com. Fait assez méconnu, le parc Belvédère est doté d’une bulle WiFi gratuite et ouverte à tous.

tour rotary valdor coucher de soleil musique

Forêt récréative – Plein air

Si t’es un cycliste casse-cou ou fan de bouette, cette nouveauté va t’intéresser. La forêt récréative t’offrira dès cet été une station où tu pourras réparer et nettoyer ton vélo et ce, GRATUITEMENT. Ce service sera et disponible à l’extérieur près du Pavillon Kiwanis-Lemieux. De plus, la forêt récréative offrira bientôt un stationnement pour les véhicules récréatifs. Situé juste avant l’entrée principale du site, les stationnements offriront l’eau et l’électricité.

Pour tous les détails, va sur le site internet de la ville en cliquant ici.

Vélo de montagne Val-d'or abitibi-Témiscamingue Forêt récréative

Musée minéralogique de l’A-T – Attrait

À Malartic, le Musée minéralogique te propose maintenant un carré sable interactif et éducatif qui te captivera. Conçu en partenariat avec des chercheurs de l’Université Davis de Californie, le carré de sable t’en apprendra davantage sur l’histoire des sols de l’Abitibi-Témiscamingue. Tu pourras jouer avec le sable et créer des reliefs pour découvrir comment se forment les montagnes, comment les glaciers marquent les sols et comment se créent les cours d’eau. Tu verras le paysage virtuel changer de couleur selon les formes que tu creuseras dans le sable (ça, c’est vraiment hot).

musée minéralogique malartic Abitibi-Témiscamingue

Circuit culturel de Landrienne – Attrait

Landrienne fête ses 100 ans ! Pour célébrer son centenaire, un circuit culturel présentant l’histoire, les lieux significatifs et la diversité de la municipalité a été mis en place. En plus, c’est gratuit et accessible en tout temps.

Pour plus d’information, tu peux appeler au 819-732-4357 ou visiter landrienne.com.

landrienne 100 ans

Usine d’embouteillage Eska – Visite guidée

Du 24 juin au 15 septembre, à Saint-Mathieu-d’Harricana, des visites sont organisées à l’usine d’Eska, une entreprise d’embouteillage d’eau puisant l’eau à même l’esker de Saint-Mathieu-Lac-Berry, dont les roches glacières font office de filtres naturels. Viens y découvrir le parcours de l’eau de la source naturelle d’Eska jusqu’à l’embouteillage.

Réserve ta place à la maison du tourisme d’Amos. Pour plus d’informations, contacte la maison du tourisme au 819 727-1242 ou rendez-vous sur l’eskawater.com.

visite usine Eska Amos

Camp de base Abitibi – Escalade

Envie de gravier les montagnes ? Camp de base Abitibi est une entreprise en tourisme d’aventure, de sport et plein air qui te fera découvrir l’escalade de rocher et de glace. L’entreprise offre des services de guides, de formateurs, d’animateurs et de location d’équipements partout en Abitibi-Témiscamingue. Les activités sont accessibles à tous et se déroulent dans un milieu naturel et sécuritaire accompagné d’un guide breveté de la Fédération Québécoise de la montagne et de l’escalade (FQME).

Tu peux contacter l’entreprise au 819 732-7657 ou via Facebook à Camp de base Abitibi.

escalade abitibi

Guide Les Défricheurs du Québec Abitibi-Témiscamingue

En mai dernier, Tourisme Abitibi-Témiscamingue lançait le guide Les défricheurs du Québec Abitibi-Témiscamingue. Destiné aux enfants de 5 à 12 ans, le guide contient des activités, des quiz et des jeux traitant des nombreux attraits touristiques de la région! En plus des activités pour les 26 attraits et activités qui y sont présentées, les enfants ont 7 macarons à collectionner, disponibles au comptoir de l’accueil de chaque attrait qu’ils auront visité.

Les guides sont distribués dans toutes les écoles primaires de l’Abitibi-Témiscamingue, mais pas de panique! Il est aussi disponible dans les bureaux d’information touristique de chaque ville de la région.

toursime jeunes défricheurs abitibi-témiscamingue

Festivals et événements

Le Tour de l’Abitibi – Compétition cycliste internationale

Le Tour de l’Abitibi, qui aura lieu du 16 au 22 juillet 2018, célèbre son 50e anniversaire cette année! Pour fêter son demi-siècle, de nombreuses activités spéciales sont prévues au menu. Trois soirées musicales aux thématiques différentes auront lieu sous un grand chapiteau qui sera érigé en face de l’Hôtel de ville. Le samedi, viens voir le Tour des légendes, une course amicale qui mettra en compétition d’anciens cyclistes et entraîneurs ayant participé au Tour de l’Abitibi depuis les 49 dernières années! Par la suite, une soirée hommage 5 étoiles sera organisée : cocktail de bienvenue, repas quatre services et une bouteille de vin pour quatre personnes seront offerts. Puis, moment tant attendu, les cinq premiers membres intronisés au Temple de la Renommée du Tour de l’Abitibi seront dévoilés. On terminera cette journée mémorable sur une note festive avec une soirée dansante signée Énerdance. En plus, l’entrée est gratuite, et tout le monde est invité !

Fais un tour sur le site internet pour la programmation complète : tourabitibi.com.

Tour cycliste de l'Abitibi Val-d'Or 2018

FestiRib Val-d’Or – Gastronomie

Du 7 au 9 septembre, à la Cité de l’Or, aura lieu le FestiRib, qui fait partie de la plus grande tournée de Ribbers professionnels au Québec. L’entrée et les activités y sont gratuites. Tu retrouveras sur place de nombreux ribbers qui séduiront tes papilles en te proposant des viandes cuites lentement. Il y aura en plus des exposants et des activités pour toute la p’tite famille.

Pour en savoir plus sur l’événement ou visionner la vidéo promotionnelle expliquant très bien l’événement et son ambiance, rendez-vous sur la page Facebook Festirib Val-d’Or.

festirib2018

Festival de musique Trad Val-d’Or – Musique et culture québécoise

Un nouveau festival arrive en ville : le festival de musique Trad de Val-d’Or,  nouveau bébé de la grande famille des festivals Trad Québec. Du 1er au 3 novembre, c’est le temps de ressortir ton cass de poils (prononcer : pouèles) et d’user tes cuillères de bois en venant participer à plusieurs activités autour de la culture traditionnelle québécoise.

Pour plus de détails sur l’événement et ne pas manquer l’annonce de la programmation, suis la page Facebook Festival de musique Trad Val-d’Or.

musique traditionnelle val d'or

Témiskaming Bikers Meet – Moto

À Témiskaming First Nation aura lieu la première édition de Témiskaming Bikers meet. Du 29 juin au 1er juillet, les amateurs de moto de partout au Canada viendront se réunir pour partager leur passion et exposer leur moto. Ce nouvel événement comportera aussi des activités et de l’animation pour toute la famille.

Tous les détails et la programmation sont disponibles au www.timiskamingbikersmeet.com.

route 117 Val-d'Or quand rouler sur l'or prend tout son sens

Photo de couverture | Marten Bjork sur Unsplash.com

Y’a longtemps qu’on n’a pas pêché ensemble

Y’a longtemps qu’on n’a pas pêché ensemble

Plusieurs personnes ont un membre de sa famille ou un ami avec qui elles ont partagé un moment spécial le temps d’une pêche. Pour ma part, les moments qui me manquent le plus sont ceux que je passais avec mon père. Pour le décrire, je vous dirais que c’était un gars de bois comme on dit par ici, un vrai de vrai. Il adorait la chasse et la pêche. Même faire la cueillette de petits fruits le rendait heureux tant qu’il se trouvait entouré d’épinettes ou d’eau. On n’avait pas le choix de suivre tant qu’on n’était pas assez vieux pour rester seuls à la maison. Il n’y avait qu’une option possible : suivre ses traces. Mais en fin de compte, ça ne nous dérangeait pas parce que c’était aussi un privilège de partir seuls avec lui pour une excursion dans le bois ou une expédition de pêche.

 

Je me souviendrai toujours de la fois où j’ai pêché mon premier poisson. On était en camping au lac Camille-Roy dans la réserve faunique La Vérendrye. Toute la famille y était, mes parents, mon frère et ma petite sœur. Un soir après le souper, mon père me demande si j’ai le goût d’aller trôler un peu avec lui -n’ayez pas d’arrières pensés, ici trôler n’a pas de 2e sens comme le veut l’expression signifiant flirter. Du haut de mes 8 ans et fière que mon père me propose une petite virée de pêche père- fille, je lui lance un « oui » rempli d’excitation. Sans plus attendre, je me dirige vers la chaloupe pour ne pas qu’il change d’idée ou que quelqu’un d’autre propose de venir avec nous.

lac Camille Roy réseve faunique La Vérendrye pêche

Photo | SÉPAQ, réserve faunique La Vérendrye

Le camping du lac Camille Roy dans la réserve faunique La Vérendrye permet d’unir camping et pêche.

Et c’est parti! On embarque dans la chaloupe et mon père me donne ses quelques consignes habituelles; mets ton gilet de sauvetage, reste assise et touche à rien. Après quelques minutes de navigation sur un lac miroir, mon père me prépare ma ligne avec une de ces trôles rouges et blanches que tout le monde connaît que je lance à l’eau sans plus attendre. Ça ne fait pas cinq minutes que nous avons commencées que je crie en panique : « Papa! Papa! Je pense que j’en ai un! Oui, j’en ai un! Ça tire fort… je pense que je vais l’échapper. Attrape ma canne papa! » Et lui me répond de son ton chaleureux, calme et autoritaire : « tiens bien ta canne ma belle faut pas que tu l’échappes… maintenant ramène le doucement et reste calme tout va bien aller… tu peux le faire toute seule ».

Facile à dire, mais pas facile à faire pour une petite puce de 8 ans qui est un poids plume; tenir une canne à pêche quand on a l’impression que c’est le monstre du Loch Ness qui est à l’autre bout. Au bout d’un moment, que je juge interminable, j’ai les bras en compote, mais j’ai réussi à le sortir toute seule de l’eau. Mon père était super fier de sa petite fille, ça se voyait dans ses yeux. Je venais de sortir de l’eau un énorme brochet qui devait faire au moins 8 livres. Mais l’histoire ne se finit pas là. On était tellement pressés de partir que nous avons oublié la chaîne à poissons pour l’accrocher. Le brochet était vigoureux, il gigotait tellement qu’il a failli passer par-dessus bord. C’est là que le gars de bois (mon père) sort son couteau qui est accroché à sa ceinture (toujours prêt comme un scout) et l’enfonce dans la tête du brochet pour mettre fin à ses jours. Je le regarde bouche bée. Mon père me répond alors en me voyant sans mot : « je n’avais pas le choix sinon il serait retombé dans l’eau ». Pour moi, le plus mémorable n’est pas la torture qu’il a infligée à ce brochet, mais ce moment père-fille le temps d’une chaude soirée d’été.

premier-poisson-nancy

Mon premier brochet pêché et sorti seule, à l’âge de 8 ans.

Des histoires de pêche, j’en ai d’autres, mais jamais seule avec lui. Comme il était de bonne compagnie, tout le monde voulait aller à la pêche avec lui. Comme il ne me sera plus possible de partager de nouveaux moments avec lui, je me promets de transmettre sa passion à ses petits-fils. Qui sait? Ils deviendront peut-être des gars de bois 😉

Vivre le moment présent grâce au tourisme autochtone

Vivre le moment présent grâce au tourisme autochtone

Grâce à mon travail, j’ai la chance de vivre plein de nouvelles expériences et de les partager avec toi.

La découverte de la culture autochtone suscite de l’intérêt auprès de la clientèle touristique européenne, mais est-ce autant le cas pour les touristes québécois? Que connaissons-nous de la culture autochtone? À Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue notre quotidien s’entrecroise tous les jours avec les gens des Premières Nations soit de passage ou qui sont installés avec nous en milieu urbain. On se côtoie dans la rue, à l’épicerie, à l’école, lors d’évènements sportifs, dans les fêtes et festivals, mais est-ce qu’on se connaît vraiment? Par expérience, je dirais qu’on ne connaît pas grand-chose l’un de l’autre et que ça manque cruellement à notre culture.

Voici une excellente raison de faire un séjour au site culturel Kinawit qui accueille la clientèle touristique depuis l’été 2017. C’est un ancien camp scout, situé sur le bord du magnifique lac Lemoine. L’endroit a été transformé en site récréotouristique ayant également une vocation communautaire pour les Premières Nations. Que ce soit pour une journée ou plus, vous en apprendrez plus que vous en avez appris en toute une vie sur ces gens d’un humour débordant avec le cœur sur la main. Plus on partage de moments avec eux et plus on a le goût de les entendre nous dévoiler tout ce que nous ignorons de leur culture et de leur vécu.

Kinawit site culturel autochtone

Situé au bord du lac Lemoine en pleine nature, Kinawit est seulement à une quinzaine de minutes du centre-ville.

squeezie-au-quebec_Clement-kinawit

Lilian et Clément, lors de la séance de purification.

Banik pain autochtone Kinawit confection

La banik est un pain traditionnel autochtone.

hébergement insolite valdor kinawit camping

Les petits camps rustiques sont très bien aménagés.

Vivre le moment présent, c’est une façon de décrire ce que j’ai ressenti lors de mon séjour d’une nuit à Kinawit lorsque j’ai accompagné des vlogueurs pendant une tournée de presse (clique ici pour lire mon billet de blogue sur cette tournée de presse hors du commun). Dès notre arrivée, nous avons été accueillis par Lillian, une autochtone chaleureuse et souriante. Avec le tourbillon des visites touristiques des derniers jours, on avait l’impression que le temps venait de s’arrêter.

En compagnie de notre guide Lillian nous avons fait une séance de purification, elle nous a montré avec beaucoup de patience comment confectionner de la banik que nous avons savourée encore toute chaude. Nous avons exploré les sentiers qui encerclent le site et nous avons pris un moment pour se baigner et se ressourcer au bord de l’eau. N’hésite pas à consulter le site web de Kinawit, tu y trouveras des propositions d’ateliers de découverte de la culture autochtone.

Le soir venu nous avons profité d’un moment d’échange autour d’un feu de camp pour finalement passer la nuit dans un tipi. Pour la nuit, tu peux apporter ton sac de couchage ou tout simplement louer la literie sur place. Tu peux également vivre la totale en passant la nuit dans un tipi sur fond de sapinage ou dans les tipis avec plancher en bois. Il est même possible de faire la location de petites cabines rustiques tout aussi confortables. Clique ici pour tous les détails sur l’hébergement disponible à Kinawit.

Il est difficile d’expliquer le phénomène espace/temps que l’on ressent lorsqu’on arrive à cet endroit. Le contact avec la culture autochtone, la nature, l’espace et les services sont tous réunis pour qu’on profite du moment présent!

Je te recommande de vivre cette expérience que tu sois d’ici ou d’ailleurs!

Vivre le moment présent à Kinawit
No me moleste mosquito – Comment éviter les moustiques

No me moleste mosquito – Comment éviter les moustiques

Avec l’été viennent les températures chaudes, les baignades dans le lac, le camping, les terrasses, la crème glacée… et les fichus moustiques! Afin que ta cohabitation avec ces petites bestioles se fasse en douceur et que tu profites pleinement de tes sorties en plein air, voici ce que recherchent les moustiques chez un donneur de sang, des trucs pour mieux les garder à distance et un plan de guérison s’ils réussissent à te piquer.

Comment les maringouins choisissent-ils leurs victimes

Beaucoup de recherches sont faites pour comprendre ce qui attire les moustiques lorsqu’ils sont à la recherche d’un donneur de sang et si certaines personnes sont plus susceptibles de se faire piquer que d’autres. Bien qu’il s’agisse d’un sujet complexe, certains éléments ont été confirmés.

Les moustiques sont attirés principalement par le dioxyde de carbone (CO2), le gaz que l’on dégage en respirant. Une fois la victime localisée grâce à son émanation de gaz carbonique (autre terme pour désigner le CO2), les moustiques choisissent leurs proies selon quelques facteurs.

Tout d’abord, les moustiques aiment la chaleur. Plus tu dégageras de la chaleur, plus tu seras une cible potentielle et appréciée par ces petites bibittes. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est suggéré de porter des vêtements clairs lorsqu’on veut rester loin des moustiques. Comme les couleurs foncées captent plus facilement la chaleur, la personne qui portent des vêtements foncés émanera plus de chaleur et sera plus attirante aux yeux des maringouins. Les personnes faisant de l’activité physique ou qui sont plus chaleureuses de nature seront aussi des proies plus appréciables.

Ensuite, l’odorat est très important dans le choix des moustiques pour établir leurs donneurs de sang. En fait, leur odorat est si puissant qu’ils peuvent repérer près de 150 odeurs différentes issues de notre corps – pas toutes perceptibles par l’homme. Les éléments présents dans la transpiration, les bactéries sur la peau et les autres odeurs dégagées par le corps sont des facteurs qui font qu’une odeur est attirante ou non pour les moustiques. Les odeurs de certains parfums et du cholestérol (!) sont aussi dans leurs préférences.

Autre élément très apprécié des moustiques, mais dont tu n’as aucun contrôle : ton groupe sanguin. Des chercheurs japonais ont démontré que les moustiques préféraient le groupe sanguin O pour sa forte teneur en protéines.

Une étude a aussi été faite par rapport à la corrélation entre les boissons ingérées et la fréquence des piqûres de moustiques. Cette étude a démontré que les gens qui boivent de l’alcool notamment de la bière ont plus de chance de se faire piquer que quelqu’un buvant de l’eau.

Comment éviter les moustiques

Choisis les moments et les endroits où tu vas à l’extérieur

Les moustiques étant plus nombreux au printemps (surtout si celui-ci est pluvieux), à l’aube, au crépuscule et après la pluie, le mieux est de rester à l’intérieur à ces périodes. De plus, être sur ou dans l’eau et au vent sont de bonnes façons de fuir les moustiques.

Porte des vêtements clairs plutôt que foncés et colorés

Alors que les couleurs foncées absorbent la chaleur (rappelle-toi que les moustiques sont attirés par ça), les couleurs vives sont détectées par les yeux photosensibles des moustiques.

Évite les parfums, savons ou crèmes odorantes ainsi que les lotions après-rasages

Comme je l’ai mentionné plus tôt, les moustiques se basent beaucoup sur l’odeur du corps afin de déterminer si un donneur de sang est appétissant ou non.

Reste zen!

Plus tu t’énerves, plus tu produiras de la chaleur et plus les maringouins seront attirés vers toi.

Applique du chasse-moustique, de préférence sur tes vêtements

Les insectifuges que l’on retrouve en magasin contiennent souvent du DEET, un élément chimique qui fait fuir les moustiques. Selon l’insectifuge, on retrouve de différentes concentrations de DEET. Cette concentration n’affectera pas l’efficacité du chasse-moustique, mais plutôt sa durée. Un insectifuge avec 30% de DEET durera en moyenne six (6) heures alors que celui qui en contient 10% sera efficace environ trois (3) heures. Pour les enfants de moins de 1 an, il est recommandé de ne pas utiliser un chasse-moustique avec du DEET.

Il existe aussi des chasse-moustiques naturels ou que l’on peut faire nous-mêmes. Encore une fois, c’est une question de durée. La citronnelle, l’huile d’eucalyptus citronné et le géranium rosat sont trois huiles essentielles que les maringouins n’apprécient guère. On peut les mélanger avec une huile végétale et s’en graisser le corps ou encore en mettre dans un diffuseur. Encore une fois, il n’est pas conseillé d’appliquer de l’huile essentielle sur la peau des enfants.

Quoi faire pour soulager les piqûres de moustique

Malgré tous les petits trucs que je t’ai donnés, il se pourrait très bien que certains moustiques viennent tout de même tenter de te retirer un peu de sang puisqu’il y a une chose qui les attire et qui est préférable que tu n’arrêtes pas : respirer !

Alors si tu te fais piquer et que ça te démange, voici quelques trucs qui pourraient t’aider à te soulager :

  • Applique des glaçons sur ta piqûre. Le froid de la glace fera contracter tes vaisseaux sanguins ce qui aidera à réduire le gonflement et à endormir la peau de sorte à diminuer ton inconfort.
  • Applique un coton imbibé de vinaigre pendant une trentaine de minutes sur la piqûre. Le vinaigre est un antiseptique naturel qui lutte contre les démangeaisons.
  • Applique du gel d’aloès sur les piqûres. L’aloès, c’est le ninja par excellence quand il est question de guérir la peau! De plus, ses effets de froid et d’apaisement t’aideront à éviter de te gratter.
  • Applique de l’huile essentielle de lavande aspic ou de vraie lavande (lavanda angustifolia) sur tes piqûres. Cette huile essentielle est aussi utilisée dans beaucoup de recettes de chasse-moustiques naturels.

Tu veux encore plus de trucs pour éloigner les moustiques ou soulager les piqûres? Visite notre tableau Camping sur notre compte Pinterest en cliquant ici.

J’espère que ce billet de blogue t’a plu et que tu te sens maintenant plus outillé pour combattre les moustiques plutôt que de battre des mains dans le vide avec un air agacé. J’espère que ces informations t’aideront à profiter pleinement de l’air pur et la nature cet été!

 

Photo de couverture | Manlake Gabriel

Comment éviter les moustiques