Close

Tag Archive for: Bureau d’information touristique

Mon travail de conseillère en séjours

Mon travail de conseillère en séjours

Je travaille comme conseillère en séjours au bureau d’information touristique de Val-d’Or depuis le mois d’août 2017. J’avais entendu, de bouche-à-oreille, que c’était un travail très plaisant et enrichissant pour les étudiants. Laissez-moi vous dire que je ne regrette pas d’y être allée porter mon CV!

Avant de commencer à travailler, je pensais que je connaissais bien ma région. J’avais déjà visité la plupart des villes et de nombreux attraits touristiques, de Témiscamingue jusqu’à La Sarre. Mais je me suis vite rendu compte que j’étais loin d’avoir tout vu!

Les tâches d’une conseillère en séjours

Comme conseillère en séjours, je dois savoir sur le bout des doigts les attraits touristiques de Val-d’Or, les activités organisées, les spectacles, les festivals et l’actualité. Il faut aussi connaître en très grande partie les attraits touristiques offerts en Abitibi-Témiscamingue. Tout cela pour mieux conseiller les visiteurs lors de leur séjour selon la durée de leur visite et leurs intérêts. Mais mes connaissances ne doivent pas s’arrêter là, je dois aussi être au courant du tourisme des autres villes et régions partout au Québec.

Je considère que mon rôle est très important sur l’opinion des gens qui viennent visiter la ville puisque je suis la première impression que les visiteurs ont en venant dans notre belle et grande région. C’est un devoir pour moi d’offrir le meilleur service possible afin qu’ils se réjouissent de leur passage et qu’ils désirent revenir.

Anecdotes

Certains Québécois de la grande ville ont encore de vieilles mentalités par rapport à l’Abitibi-Témiscamingue et croient que nous habitons dans le « Grand Nord ». Je me souviens d’une femme qui est passée au bureau l’automne dernier; elle me disait qu’elle était agréablement surprise et soulagée de voir à quel point la route 117 était dégagée. Elle avait peur que les branches des arbres égratignent sa voiture. Un autre homme nous a déjà téléphoné pour savoir si nous avions une épicerie et de l’eau courante à Val-d’Or.

Pourquoi j’aime mon travail

Je trouve que la ville a beaucoup à offrir et gagne à être connue. Il y a des activités pour tous les goûts en passant par les arts, avec notre magnifique centre d’exposition, aux sports de plein air avec notre Forêt récréative. Été comme hiver, ce n’est pas les activités qui manquent, croyez-moi!

Ce que j’aime le plus de mon travail, ce sont les clients. Ceux qui viennent de l’extérieur et qui sont impatients d’aller tout visiter. La plupart sont très gentils, intéressés par ce que je leur propose et veulent en savoir plus. Je rencontre des gens de partout de la province, mais aussi de différents endroits dans le monde comme l’Australie, les Pays-Bas ou le Salvador. Chaque fois, je leur demande de me parler un peu de l’endroit d’où ils viennent.

Centre d'exposition val-d'or arts visuels

Le Centre d’exposition présente des expositions temporaires d’ici et d’ailleurs différentes à environ tous les 4 mois, en plus d’une exposition permanente changeant à tous les 3 ans environ.

vélo val-d'or Abitibi-Témiscamingue

La Forêt récréative de Val-d’Or offre de nombreuses activités de plein toute l’année: patin à glace, raquette, ski de fond, vélo, vélo de montagne, patin à roues alignées, parc d’entraînement extérieur, cueillette de petits fruits et sentiers pédestres.

Si jamais vous êtes en panne d’idées et vous désirez découvrir de nouvelles activités, passez me voir au bureau d’information touristique de Val-d’Or.

Rénovation et modernisation du bureau d’information touristique de Val-d’Or

Rénovation et modernisation du bureau d’information touristique de Val-d’Or

L’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) se réjouit de l’importante annonce du Gouvernement du Québec aujourd’hui. Cet investissement total de 438 916$ implique l’apport financier de trois parties soit la Ville de Val-d’Or pour 150 000 $, le Gouvernement du Québec pour 144 458 $ et le Gouvernement du Canada pour 144 458 $. Cette somme servira à la modernisation du Bureau d’information touristique de Val-d’Or qui agit également comme bureau d’accueil régional.

L’ensemble de la région de l’Abitibi-Témiscamingue et le Nord du Québec bénéficiera de la modernisation de de bureau d’information touristique puisqu’il se trouve à l’une des entrées de la région. « La transformation de l’industrie touristique nous pousse à innover et à prendre les devants afin de répondre adéquatement à la clientèle touristique d’aujourd’hui et de demain », souligne le président de l’OTCVO, M. Gérard Paquin.

Cette métamorphose vise à rendre l’espace accueil plus convivial et inspirant pour les voyageurs. L’OTCVO souhaite créer un environnement axé sur un service humain tout en étant supporté par les nouvelles technologies.

Comme il n’est pas envisageable de débuter les travaux en haute saison touristique en plus de l’échéancier des divers appels d’offre et de planification, les travaux devraient débuter dès septembre prochain. Cependant, certain travaux extérieur pourraient débuter dès le printemps.

 

– 30 –

Source

Nancy Arpin

Directrice générale

819 824-9646 poste 6224

nancy.arpin@ville.valdor.qc.ca

Pour information

Gérard Paquin

Président

gpaquin@hmcontinental.ca

Bilan de la saison estivale 2017: tournées de presse en hausse

Bilan de la saison estivale 2017: tournées de presse en hausse

VAL-D’OR, 18 septembre 2017 – Alors que la saison touristique estivale 2017 a été marquée par de nombreuses tournées médiatiques, l’achalandage aux attraits touristiques et au bureau d’information touristique de Val-d’Or a pour sa part enregistré une certaine stabilité.

Avec un été riche en célébrations avec les fêtes du 375e anniversaire de Montréal, le 150e anniversaire du Canada et les grands voiliers de Québec, la Vallée-de-l’Or a toutefois réussi à tirer son épingle du jeu. En effet, les efforts de tous les acteurs touristiques font en sorte que notre région attire de plus en plus de tournées médiatiques. La région a d’ailleurs été l’hôte de nombreuses tournées de presses. Le passage de nombreux blogueurs, journalistes, vlogueurs et influenceurs joue un rôle majeur sur la notoriété de notre destination. De plus, l’impact de ces nouveaux médias est plus important que de la publicité telle que nous l’avons toujours connue.

Les attraits touristiques ont connu un achalandage similaire ou légèrement à la hausse pour certaines clientèles ce qui est normal puisque l’an dernier était une saison record pour plusieurs. On ne peut s’attendre à battre des records tous les ans. Considérant notre été plutôt froid et pluvieux, les activités extérieures telles que les visites aux Jardins à fleurs de peau et la pêche ont connu des baisses. Nos évènements majeurs, dont le Festival d’humour de l’Abitibi-Témiscamingue et le FRIMAT ont eu une très belle édition 2017. En ce qui concerne le Bureau d’information touristique de Val-d’Or, nous avons eu une légère baisse d’achalandage, pour les actes de renseignement traditionnel, en juillet et en août.

Puis, un bilan de saison estivale ne serait pas complet sans un résumé des activités de l’Infomobile qui est maintenant devenu un service bien implanté par l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or à son bureau d’information touristique. Cet été, le véhicule a parcouru 3 464 km sur les territoires de la Vallée-de-l’Or et d’Amos-Harricana. Plus de 7 800 guides touristiques de la Vallée-de-l’Or, cartes touristiques de Val-d’Or et guides touristiques d’Amos-Harricana ont été distribués de la mi-mai à la fin août dans 26 lieux et 14 évènements à fort potentiel touristique. De plus, l’Infomobile a fait 3 tournées de presse avec 10 médias de l’extérieur de la région. Nous tenons aussi à remercier nos partenaires de ce projet : Poirier Hyundai, Trim-Line, Tourisme Vallée-de-l’Or, la Ville de Val-d’Or et Tourisme Amos-Harricana.

– 30 –

Source et information

Nancy Arpin, Directrice générale
819 824-9646, poste 6224
nancy.arpin@ville.valdor.qc.ca

*Communiqué transmis en partenariat avec Tourisme Vallée-de-l’Or

Partenaires saison touristique 2017 Office du tourisme et des congrès de Val-d'Or
Une destination plus accessible pour tous – aide auditive

Une destination plus accessible pour tous – aide auditive

Les salles et lieux touristiques de Val-d’Or sont dotés de systèmes pour personnes malentendantes. Il s’agit de systèmes d’amplification par modulation de fréquence (systèmes MF) offrant une technologie sans fil répondant aux besoins essentiels des malentendants. Cette aide auditive est disponible gratuitement grâce à l’appui et la collaboration de plusieurs organismes : le Centre intégré de santé et de services sociaux de l’Abitibi-Témiscamingue, les Clubs Lions de Val-d’Or et l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or.

Comment fonctionnent les systèmes MF

Cet équipement permet de mettre en évidence le son principal, au détriment du bruit de fond ambiant. Ainsi, il permet de diriger le signal sonore d’intérêt directement vers les oreilles de la personne malentendante en éliminant la réverbération, l’effet de distance et la gêne causée par les bruits environnants. Le système peut être utilisé avec un casque d’écoute ou être compatible avec les appareils auditifs et les implants cochléaires.

Auditory aids accessible destination for hearing-impaired person Val-d'Or

Le système utilisé lors de visites d’attraits touristiques est facile à utiliser et léger. Il peut être utilisé avec un casque d’écoute ou être compatible avec les appareils auditifs et les implants cochléaires.

Où trouver les systèmes MF

Comment se procurer les systèmes MF lors d’une visite touristique

Les visiteurs désirant utiliser gratuitement ce service pourront le réserver par téléphone, via un formulaire en ligne ou se le procurer directement au bureau d’information touristique avant une visite.

Comment se procurer les systèmes MF lors d’un spectacle dans l’une des salles de la ville

Les personnes doivent se présenter à la billetterie du Théâtre Télébec ou de la Salle Félix-Leclerc au moins 20 minutes avant le début du spectacle afin d’emprunter l’équipement.

Comment se procurer les systèmes MF à l’Hôtel & Suites Forestel – Centre des congrès

Les systèmes MF sont installés en tout temps dans la salle de bal du Centre des congrès. La personne nécessitant l’équipement n’a qu’à aviser un membre de l’équipe du Forestel avant le début de l’évènement. Les systèmes MF peuvent être transférés dans une autre de leur salle de réunion. Il faut toutefois en faire la demande lors de la réservation de la salle.

Comment se procurer les systèmes MF lors d’un spectacle au Conservatoire de musique de Val-d’Or

La personne malentendante doit aviser au préalable le Conservatoire qu’elle désire utiliser les systèmes MF. Elle peut rejoindre un membre de l’équipe par téléphone au (819) 354.4585.

Combien ça coûte

Peu importe à quels endroits les Systèmes MF sont empruntés à Val-d’Or, ce service est gratuit et accessible à tous.

Voyager à travers les gens

Voyager à travers les gens

Je travaille à l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or depuis de nombreuses années et je suis encore très passionnée par mon travail, car chaque journée ne se ressemble pas. Au fil du temps, j’ai eu le privilège de rencontrer des visiteurs provenant des quatre coins de la planète. Autant nous pouvons avoir un impact sur l’expérience des visiteurs et leur découverte de notre destination, autant ils ont un impact sur nous dans ces rencontres où l’être humain est au centre des souvenirs de chacun. Je me permets de te raconter quelques souvenirs et anecdotes de voyageurs qui m’ont marquée au fil du temps.

De l’Allemagne au Canada

Au milieu des années 90, je faisais beaucoup d’accueil au bureau d’information. Notre destination était encore moins connue qu’aujourd’hui et le simple fait de s’aventurer au-delà de la Réserve faunique La Vérendrye était un exploit en soi pour de nombreux visiteurs. Mais certains touristes étrangers l’ont fait. Je me souviendrai toujours d’un jeune couple d’Allemands dont la dame était enceinte de quelques mois. Ils traversaient le Canada en motorisé et ne parlaient ni le français ni l’anglais. De mon côté, je me limitais au français, à l’anglais et quelques mots d’espagnol (como esta? cerveza por favor et vino tinto!). Nous étions loin de pouvoir communiquer ensemble aisément. Après avoir laissé tomber la gêne de la barrière de la langue, nous avons fini avec imagination et persévérance à nous comprendre. Le jeune couple cherchait de l’information sur les campings le long de leur itinéraire. Ils sont même revenus au bureau plus tard dans la journée pour m’offrir une fleur afin de me remercier. Dans ce cas-ci, un geste vaut mille mots.

La traversée de l’océan avec un motorisé

Grâce à notre travail, nous avons la chance de voyager à travers les visiteurs qui partagent leurs récits de voyage avec tellement d’enthousiasme. Il n’y a pas si longtemps, nous avons reçu un homme originaire de France d’un certain âge. Il avait déjà parcouru les deux côtes américaines longeant ainsi l’océan Atlantique d’un côté et le Pacifique de l’autre et une partie du Canada en solitaire. Dans son récit de voyage, il nous expliquait les ennuis mécaniques qu’il avait eu avec son motorisé. De plus, il lui était presque impossible de réparer son motorisé ici, car c’était un modèle européen qu’il avait traversé en bateau. Il devait le rapporter en Europe afin de le réparer, mais il promettait de revenir avec seulement son sac à dos pour terminer son voyage de plus d’une année.

De la plongée sous-marine à la motoneige

Un couple de la Guadeloupe préparait un voyage de motoneige au Québec. Pour ce faire, ils ont contacté, entre autres, le bureau d’information touristique de Val-d’Or. Pendant plusieurs semaines j’ai échangé avec eux afin de répondre à toutes leurs questions et de m’assurer que tout serait bien organisé à leur arrivée pour un séjour mémorable. Nos échanges sont devenus de plus en plus fréquents et de plus en plus amicaux. Nous échangions sur le temps qu’il faisait (pendant qu’on gelait au Québec avec nos -30 degrés, eux faisaient de la plongée sous-marine pratiquement tous les jours!). Lors de leur séjour, je suis allée les rencontrer le temps d’un déjeuner. Ils avaient même eu l’attention de m’offrir en cadeau une boisson typique des Antilles.

La foire aux questions loufoques

Voici le genre de questions que les visiteurs nous posaient avant que Google ne fasse partie intégrante de nos vies :

Est-ce qu’il y a des pirates de la route dans le parc?

La vaste étendue du territoire de la réserve faunique La Vérendrye a toujours influencé l’imaginaire des gens.

Est-ce que vous avez de l’électricité?

Eh oui, c’est une question qui nous a été posée à quelques reprises. Pourtant, le Village minier de Bourlamaque constitué de maisons en bois rond a été érigé en 1934 et 1935 dans le cadre d’un plan d’urbanisme moderne incluant les égouts et l’électricité.

Est-ce que je risque de me faire attaquer par un ours?

Le risque est faible, en Abitibi-Témiscamingue nous avons des ours noirs et non des grizzlis. Généralement, ils sont dix fois plus effrayés que nous et se sauvent dès qu’ils entendent des humains.

Ce qu’il y a de si extraordinaire dans le fait de travailler dans une région comme la nôtre (qui n’est pas pour le tourisme de masse) c’est que nous pouvons offrir un accueil personnalisé à l’échelle humaine. Je crois que c’est ce qui nous distingue, qui rend notre travail si stimulant et qui nous enrichit personnellement.

Une image démontrant la diversité culturelle de Val-d’Or

Une image démontrant la diversité culturelle de Val-d’Or

VAL-D’OR, LE 1ER JUIN 2017 – C’est avec beaucoup de fierté que l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) débute la saison estivale 2017 avec une nouvelle image mettant en valeur la richesse et la diversité culturelle présente à Val-d’Or. Avec l’aide de CET Création, l’OTCVO a créé une image présentant la destination « Val-d’Or – Abitibi-Témiscamingue », accompagnée d’un « Je t’aime » dans les langues des peuples ayant contribué à bâtir Val-d’Or jusque dans les années 1960.

 

« L’objectif est de mettre de l’avant les gens qui habitent le territoire en plus de faire ressortir la richesse et diversité culturelle présentes à Val-d’Or depuis le début de sa création, et ce grâce à l’accueil des Anicinabes. Encore aujourd’hui, des gens de différentes nationalités viennent s’établir ici et contribuent à enrichir l’identité culturelle de Val-d’Or, une ville où il fait bon vivre ensemble. À ce jour, Val-d’Or est constitué de plus de 72 nationalités.», mentionne la directrice générale Nancy Arpin.

 

Une image à plusieurs utilités

Cette image se retrouvera sur de nombreux objets promotionnels dont certains seront mis en vente à la boutique Expo-Art du Bureau d’information touristique de Val-d’Or. Le panneau de la route 117 se retrouvera aussi sur des objets promotionnels afin de valoriser cette route mythique que plusieurs traversent d’un océan à un autre. Rappelons que Val-d’Or est une étape naturelle et fréquente pour plusieurs de ces voyageurs.

 

L’Infomobile de retour pour l’été 2017

Dans un autre ordre d’idées, l’OTCVO est fier de reconduire pour une quatrième année son projet de bureau d’information touristique mobile : l’Infomobile. L’organisme souhaite remercier chaleureusement ces partenaires Poirier Hyundai, Trim-Line et Tourisme Vallée-de-l’Or qui embarquent dans cette aventure depuis le début. Un nouveau partenaire bien spécial s’est aussi ajouté, soit Tourisme Amos-Harricana dans le cadre du partenariat fait pour la promotion touristique.

 

– 30 –

Source

Kristel Aubé-Cloutier

Coordonnatrice, OTCVO

819 824.9646 poste 6228

kristel.aube-cloutier@ville.valdor.qc.ca

Pour information

Nancy Arpin

Directrice générale, OTCVO

819 824.9646 poste 6224

mailto:nancy.arpin@ville.valdor.qc.ca

Partenaires saison touristique 2017 Office du tourisme et des congrès de Val-d'OrVal-d'Or Abitibi-Témiscamingue Je t'aime I love you traduction translation