Close

BLOGUE

Notre équipe, notre âme

Notre équipe, notre âme

L’une de nos missions principales étant d’accueillir et d’informer les visiteurs et citoyens, les membres de notre équipe sont sans aucun doute l’âme de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or. Chaque membre est passionné et fier de Val-d’Or et de la région et se fait un plaisir et une mission de rendre le séjour des visiteurs le plus mémorable possible. Lisez-nous chaque semaine pour découvrir qui ils sont!

Ptsss! Tu nous as suivis l’année dernière et tu les as découverts? Et bien tu peux encore nous lire parce qu’on en accueillit de nouveaux et ceux qui sont restés ont plein de nouvelles à te donner!

brigitte lafreniere conseillere en séjours bureau d'information touristique Val-d'Or

Native d’Amos, Brigitte a vécu dans plusieurs villes de l’Abitibi-Témiscamingue: Despinassy, Rouyn-Noranda, Senneterre, Rochebeaucourt, Lebel-Sur-Quévillon et Val-d’Or. Elle n’a pas seulement expérimenté plusieurs villes, mais plusieurs métiers aussi! Avant d’être conseillère en séjours, poste qu’elle occupe depuis le printemps, Brigitte a travaillé plus de 10 ans en foresterie autour de l’aménagement forestier (inventaire, scarifiage, supervision de reboisement, travaux de développement, gestion des terres publiques, etc.). Puis, Brigitte change de branche (foresterie, branche…hahaha!) pour la santé au naturel. L’opportunité se présente lorsqu’elle et sa famille font un changement de cap…pour la Côte-Nord (cap, Côte-Nord.. non, mais les jeux de mots n’arrêtent pas!). En effet, comme elle quitte son travail pour habiter la Côte-Nord, où elle est restée sept ans, elle décide de saisir l’occasion pour étudier en naturopathie. Au début des années 2000, elle revient à Val-d’Or où elle devient naturopathe à son compte en plus de consacrer une majorité de son temps au plus beau et plus prenant métier du monde; maman à la maison! Puis, l’industrie touristique l’appelle. Elle est attirée par ses aspects de découverte et de partage. Douce et calme, elle prend toujours le temps d’être avec les visiteurs, de s’intéresser réellement à eux et leur poser des questions pour ainsi leur proposer un séjour qui répond vraiment à leur réalité et leurs intérêts. Les visiteurs se sentiront sans aucun doute importants et intéressants avec elle. Dans ses temps libres, Brigitte aime lire, se promener dans en nature et admirer les oiseaux, faire du yoga et de la méditation. Bref, c’est un zen notre belle Brigitte!

Selon elle, tu devrais visiter Val-d’Or parce que…

C’est l’abondance! Proportionnellement à la grandeur de la ville, on peut trouver de tout tant au niveau des attraits, des activités sportives et récréatives, la culture, les espaces verts. « Y’arrête pas d’avoir des nouvelles affaires! Moi-même j’en reste surprise» !

Selon elle, les cinq merveilles de Val-d’Or sont…

L’ENTREGENS DES GENS

À Val-d’Or, c’est facile d’entrer en contact avec les gens. On se sent rapidement chez nous, accueillis comme un roi ou une reine.

LA PROXIMITÉ DE LA NATURE

Tout proche, on a de grands espaces verts, des lacs, des jardins. On peut l’intégrer facilement dans les activités d’une journée.

LA FORCE DES GENS D’ICI

On vous l’avait dit qu’elle aimait le monde! La résilience, la débrouillardise, la solidarité et le dynamisme des gens. On n’a qu’à penser au travail que les bâtisseurs ont fait en arrivant dans une région neuve et sauvage et aux mineurs qui travaillent fort dans des conditions intenses.

LE BUREAU D’INFORMATION TOURISTIQUE DE VAL-D’OR

Pour notre accueil chaleureux, les outils et l’information qu’on y donne: « peu importe l’information demandée, on va tout faire pour donner la réponse la plus complète au client ». Notez bien, Brigitte n’a reçu aucune somme d’argent pour ce commentaire J.

LA PRÉSENCE DE FLEURS PARTOUT DANS LA VILLE

Que ce soit chez les citoyens ou dans les endroits publics, il y a des fleurs partout! D’ailleurs, Val-d’Or a reçu cette année un 4e Fleurons Des Fleurons du Québec (maximum de 5 Fleurons) qui signifie « Excellent, embellissement horticole remarquable dans la majorité des domaines ».

Exposition de Christine Nadeau à la galerie d’art Connivence

Exposition de Christine Nadeau à la galerie d’art Connivence

Connivence, galerie d’art est très heureuse d’exposer les œuvres de Christine Nadeau, artiste originaire de Val-d’Or qui habite depuis plusieurs années dans la région de Montréal. Elle nous présentera ses créations en peinture du 13 juillet au 6 aout 2016. L’artiste sera présente lors du vernissage, jeudi le 14 juillet sous une formule 5à7. Nous espérons que ses proches et connaissances seront en grand nombre pour l’accueillir à la galerie située au 898-C, 4e Avenue. Toute la population est la bienvenue.

 

Après sa première exposition solo à la Galerie Carte Blanche à Montréal, elle sera des nôtres pour nous dévoiler les influences de son univers artistique provenant de deux professions en similitudes. La profession d’enseignante et de designer d’intérieur exigent toutes deux planification et organisation. Ce qui dirige Madame Nadeau à sortir des conformités et des règles dans ses compositions artistiques.

 

Pour Christine Nadeau, peindre est une véritable libération. De plus en plus, les grands formats l’intéressent car ils lui permettent d’exploiter des traits à la fois fluides et saccadés.  Ces traits superposés, parfois improvisés par coups de spatule, sont rehaussés avec l’encre, la craie et le fusain sur des collages ou des fonds vaporeux.  Une constante revient dans ses œuvres, le corps féminin.  Celui-ci est exempt de proportions telles que la convention le propose. Donc, corps suggérés et disproportionnés apparaissent dans des atmosphères surréalistes ou abstraites.

 

L’artiste mentionne : « J’explore différentes techniques dont l’intégration de photos prises au cours des années d’objets laissés à l’abandon, tout particulièrement sur d’anciens sites miniers. Je suis également attirée par la nature et l’architecture. »

 

 

Source

Micheline Plante, programmation Connivence, galerie d’art

[email protected]

819-738-5261

Le Sentier Agnico-Eagle est maintenant asphalté

Le Sentier Agnico-Eagle est maintenant asphalté

Le Sentier Agnico-Eagle est maintenant asphalté et relié au Sentier J-P-Rolland-Fortin (chemin de l’aéroport)

C’est donc une boucle de 2 km qui s’ajoute au réseau cyclable municipal. NOUVEAUTÉ: La location de patins à roues alignées s’ajoute à la location de vélos et de remorques pour enfants. Le Pavillon Kiwanis-Lemieux est ouvert tous les jours.

 

Heures d’ouverture (Tous les jours)

Mai : 9h à 20h

Juin : 9h à 21h

Juillet : 9h à 21h

Août : 9h à 20h

Septembre : 9h à 19h

Octobre : 9h à 18h

 

Tarifs pour la location d’équipements

Vélo et patins à roues alignées

Durée Adultes Étudiants/ 55ans et +
  À la pièce Carte Accès +     À la pièce   Carte Accès +

1h

10$ 3 pts 5$ 3 pts

2h à 4h

15$ 4 pts 10$

4 pts

Journée 20$ 5 pts 15$

5 pts

Remorque 10$ 3 pts 5$

3 pts

NOTRE ÉQUIPE, NOTRE ÂME

NOTRE ÉQUIPE, NOTRE ÂME

L’une de nos missions principales étant d’accueillir et d’informer les visiteurs et citoyens, les membres de notre équipe sont sans aucun doute l’âme de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or. Chaque membre est passionné et fier de Val-d’Or et de la région et se fait un plaisir et une mission de rendre le séjour des visiteurs le plus mémorable possible. Lisez-nous chaque semaine pour découvrir qui ils sont!

Ptsss! Tu nous as suivis l’année dernière et tu les as découverts? Et bien tu peux encore nous lire parce qu’on en accueillit de nouveaux et ceux qui sont restés ont plein de nouvelles à te donner!

 

Audrey-Pier est une petite nouvelle au sein de notre équipe et occupe le poste de conseillère en séjours. Étudiante en Techniques de tourisme au Cégep Montmorency, elle nage comme un poisson dans l’eau au bureau d’information touristique! Il ne lui reste d’ailleurs qu’une année scolaire à compléter avant d’être diplômée. Ses projets de carrières? Explorer le Canada en travaillant au développement touristique ou en étant guide de ville. Elle aime d’ailleurs tellement planifier et suggérer les voyages qu’elle le fait même dans son temps personnel! En effet, elle concocte présentement un voyage mystère pour son compagnon de vie. Elle ne peut malheureusement pas nous en dire plus, au cas où son copain tomberait sur cet article L on te salue d’ailleurs! 😉

De plus, étant passionnée par les voyages et en ayant fait plusieurs elle-même, elle sait ce qu’il faut savoir à propos d’une destination! Audrey-Pier est aussi très créative et elle adore peindre, dessiner et s’intéresse à toutes les formes d’art. Si vous êtes de passage à Val-d’Or et que vous vous intéressez à l’art, c’est donc Audrey-Pier avec qui il faut parler pour tout savoir sur l’offre culturelle d’ici! Rieuse et douce, les visiteurs auront une bouchée de fraîcheur et de joie en étant conseillés par elle.

 

SELON ELLE, TU DEVRAIS VISITER VAL-D’OR POUR…

Pour l’ambiance et pour les gens! La ville est colorée et dynamique. Si t’aimes le plein air, tu seras comblé en hiver comme en été avec la nature qui entoure toute la ville; si tu aimes la culture, tu seras aussi choyé avec le Centre d’amitié autochtone, la gastronomie, l’art qui se retrouve partout et la multitude de festivals; si tu es curieux, tu pourras découvrir le monde minier avec des attraits uniques comme la Cité de l’Or, le Musée minéralogique et la Canadian Malartic. Bref, il y en a pour tous les goûts!

 

LES CINQ MERVEILLES DE VAL-D’OR SELON ELLE

1.Le quai municipal du lac Blouin au lever ou coucher du soleil

Peu importe qu’on soit en hiver ou en été, le reflet rouge sur le lac est magnifique.

2. Une journée de bateau sur la rivière Thompson

Le vent dans les cheveux (c’est certain qu’après il faut les démêler, mais ça en vaut le coup!), les coups de soleil à volonté, la possibilité d’imiter en bonne et due forme Rose et Jack du Titanic, la beauté d’être inatteignable par les moustiques, et « garrocher » son chien à l’eau sont tous des petits plaisirs qui rendent la journée parfaite!

3. Journée patin sur le sentier glacé Agnico-Eagle

Après une journée à se faire geler les mains, le bout du nez et les pieds, la sensation de la chaleur en entrant est exquise! En plus, c’est l’occasion parfaite pour lancer des balles de neige et de prendre la fuite le plus vite possible à grands coups de patins.

4. Promenade au Sentier d’interprétation de la nature de l’École buissonnière

Quand elle était petite, l’École buissonnière était sa forêt magique. Elle y ramassait des fées qu’elle gardait dans son oreille toute la semaine pour l’écouter lui dire des mots doux et gentils.

5. Centre d’exposition de Val-d’Or

Le Centre d’exposition est parfait pour un moment d’évasion et où tous les rêves peuvent devenir réalités, où l’on peut laisser notre imagination nous guider.

NOTRE ÉQUIPE, NOTRE ÂME

NOTRE ÉQUIPE, NOTRE ÂME

L’une de nos missions principales étant d’accueillir et d’informer les visiteurs et citoyens, les membres de notre équipe sont sans aucun doute l’âme de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or. Chaque membre est passionné et fier de Val-d’Or et de la région et se fait un plaisir et une mission de rendre le séjour des visiteurs le plus mémorable possible. Lisez-nous chaque semaine pour découvrir qui ils sont!

Ptsss! Tu nous as suivis l’année dernière et tu les as découvert? Et bien tu peux encore nous lire parce qu’on en accueillit de nouveaux et ceux qui sont restés ont plein de nouvelles à te donner!

 

Frédérique, Frédérique, Frédérique. Que dire de Frédérique? En fait, beaucoup de choses! Avec sa personnalité colorée et pétillante, elle est un peu le bouffon de l’équipe. Ses expressions peuvent d’ailleurs devenir un attrait en soit; binocles, je kiff à fond, s’en aller dans la flotte (elle veut dire se baigner), ça le fait, etc.

En plus d’être belle et drôle, elle est aussi très intelligente. Elle étudie en Développement International à l’Université McGill. Elle aimerait travailler pour l’ONU ou le Gouvernement du Canada afin d’avoir le pouvoir et les outils pour aider les gens, surtout ceux qui sont victimes de grandes crises humanitaires. Pour garder son esprit actif et stimulé pendant l’été, elle lit des classiques de classiques; du genre L’Avalée des Avalés de Réjean Ducharme ou Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez. Petit fait concasse : elle a beaucoup lu le dictionnaire dans ses temps libres afin de se construire un vocabulaire varié et soutenu.

En plus d’être passionnée par Drake et la mobylette, Frédérique adore s’impliquer. « Tu peux rencontrer les gens, découvrir toutes sortes d’affaires, te faire des contacts, te ramasser des freebees. Aussi, ça te permet de te donner une autre vision de l’Abitibi-Témiscamingue ». Elle affirme qu’en sortant de la maison, des sentiers battus et en s’impliquant, on se rend compte que les possibilités d’activités à Val-d’Or et en Abitibi-Témiscamingue sont énormes et que les gens qui y habitent sont très dynamiques.

SELON ELLE, TU DEVRAIS VISITER VAL-D’OR PARCE QUE…

Ce n’est pas une destination monolithique, mais plutôt une destination aux milles façettes. Les gens en font une ville spéciale avec leur caractère sympathique et leur chaleur. Ils mettent aussi beaucoup d’efforts pour détruire les stéréotypes attachés à la région comme « c’est au bout du monde » ou bien « il y a juste des moustiques » et mettre de l’avant la forte présence de la culture, de magnifiques attraits touristiques et festivals à visiter ainsi que les nombreuses activités à y faire.

SELON ELLE, LES CINQ MERVEILLES DE VAL-D’OR

  1. Elle!

Disons-le, c’est un défi pour tellement beaucoup de jeunes femmes d’améliorer leur confiance en soi; c’est merveilleux de voir quelqu’un qui n’a pas cet aspect à travailler! On est très content pour elle.

  1. La Microbrasserie Le Prospecteur

Chaque fois qu’elle vante le mérite de Val-d’Or, que ce soit pour son dynamisme, son authenticité ou les places à visiter, elle site Le Prospecteur en exemple! Parfois, on pourrait croire que l’entreprise lui verse un cachet pour des placements publicitaires… J

  1. La plage Sullivan

Méconnue de plusieurs, la plage Sullivan est très belle et très tranquille. Comme l’eau n’y est pas profonde, on peut s’y planter une chaise près de l’eau, s’asseoir, déposer ses pieds dans l’eau et « vivre un moment fort pénard ».

  1. Les chevalements miniers

Elle les trouve majestueux, comme des grandes dames. Le trou à l’entrée de la ville, les chevalements miniers; pour elle, ils représentent bien Val-d’Or.

  1. Les gens

Elle considère que ce sont les gens qui font que l’Abitibi-Témiscamingue est spéciale. Les gens sont chaleureux et accueillants comme on n’en voit nulle part ailleurs.

Un Immense terrain de jeux pour la chasse

Un Immense terrain de jeux pour la chasse

Dans les environs de Val-d’Or, il est possible de chasser le petit gibier dans des paysages enchanteurs. En parcourant les chemins forestiers et les nombreux sentiers qui sillonnent notre secteur, on se rend compte que le petit gibier est abondant et diversifié. De plus, les amateurs de chasse sportive seront conquis par nos territoires car ils sont facilement accessibles et offrent des habitats parfaits pour le petit gibier.

Ceux qui pratiquent la chasse vous le diront, ce sport devient rapidement une passion! La fierté de revenir à la maison avec sa proie dépasse certainement les désagréments comme endurer le froid de l’automne et les horaires matinaux. Bien préparé, le chasseur doit aussi s’armer d’une belle patience et être silencieux s’il veut revenir avec un trophée. D’ailleurs, pour les adeptes de viandes sauvages, aucune viande d’élevage ne surpasse la viande de gibier qui est souvent moins grasse et plus goûteuse.

Au Québec, ce sont près de 400 000 adeptes de ce loisir qui profitent ainsi de la nature sauvage. Que ce soit pour le défi, la nature, la quiétude du milieu, le goût pour la viande sauvage ou le plaisir de se retrouver entre amis ou en famille, chacun y trouve son compte.  Bien sûr, afin de profiter pleinement de ce sport, il est important d’adopter une attitude sécuritaire. De plus, afin que les générations futures aient, elles aussi, le plaisir de chasser il est important que les chasseurs gardent un environnement propre.

chasse hunting perdrix Val-d'Or Abitibi-Témiscmaingue petit gibier small game

Gélinotte huppée

small game chasse trappe Abitibi-Témiscamingue lièvre petit gibier

Lièvre d’Amérique

Près de chez nous, la réserve faunique La Vérendrye jouit d’un grand territoire propice pour la chasse aux petits gibiers. Selon Johanne Vienneau, directrice de la réserve, il y a deux types de chasseurs qui fréquentent la réserve soit ceux qui viennent en hébergement et ceux provenant de plus près qui viennent pour une chasse quotidienne. Les principaux petits gibiers qui y sont chassés sont le tétras, la gélinotte huppée et le lièvre. Dans les sentiers, les chasseurs se promènent en véhicule, en vtt, à pied et certains même avec leur chien de chasse. Le taux de succès y est important surtout que la chasse dans la réserve commence à la mi-octobre quand il n’y a plus de feuilles dans les arbres et que le climat est encore clément. Madame Vienneau nous rappelle que l’on peut se procurer des droits d’accès pour la chasse au petit gibier dans la réserve faunique La Vérendrye sur le site web de la Sépaq 24 heures à l’avance ou au bureau d’information touristique.

La chasse au petit gibier est une activité qui est de plus en plus familiale. Marie-Claude et son conjoint sont parents de fillettes de 4 mois et 7 ans et elle raconte que, pour eux, la chasse c’est une activité en famille! Elle prépare le lunch le matin et le sac à couches puis ils partent tous ensemble chasser la perdrix. À moins d’une heure de leur domicile se trouve des sentiers favorables à la chasse au petit gibier. C’est à pied et en auto qu’ils patrouillent les sentiers en famille. Pour Marie-Claude, comme pour bien d’autres, passer du temps dans les bois permet d’en retirer une grande tranquillité et d’évacuer le stress de la semaine. De plus, pour la petite famille, il est très important de prendre soin de la nature et de ne pas y laisser de déchets. À la fin de la journée, quand c’est le temps d’arranger les perdrix, même la petite de 7 ans met la main à la pâte. C’est ainsi le fruit d’une expérience ancestrale qui est transmise à travers les générations.

C’est donc dans l’immensité de nos forêts que la chasse se pratique à l’automne quand le sol est recouvert d’un tapis de feuilles. Si vous n’êtes pas encore un chasseur, sachez qu’il est assez simple de s’initier à la chasse au petit gibier! Que ce soit en famille ou entre amis, nous vous souhaitons bonne chasse!

Pêcher sans être déçu

Pêcher sans être déçu

Comme à chaque année, le retrait des glaces laisse place à la frénésie de l’ouverture de la pêche. C’est la saison de la pêche qui se pointe le bout du nez!

À quelques minutes de Val-d’Or, nous nous retrouvons isolés dans la nature où la qualité des lacs est appréciable. La canne dans une main, l’équipement de pêche dans l’autre et nous voilà prêts à partir pour cette nouvelle journée de pêche, en quête du plus beau doré!

Sur l’eau, des moments de silence nous permettent de développer notre patience. Profitons de ces moments de tranquillité pour admirer la nature, nous laisser bercer par l’eau, écouter le son des oiseaux, respirer l’air frais, apprécier la chaleur du soleil sur la peau et admirer les couleurs de la nature.

Ça mord!! C’est l’adrénaline qui embarque! On se prépare à donner le coup qui va nous permettre de ramener notre précieuse prise dans le bateau. Pour chaque poisson sorti de l’eau, c’est la fierté d’avoir réussi!

Dans notre bulle, rien d’autre à penser qu’à la pêche, nous ressentons un bien-être dans la nature qui nous régénère. Pour apprécier pleinement nos journées de pêche et ne pas être déçu, il faut savoir apprécier la nature et il ne faut pas que nos attentes soient aussi grosses que les prises dont nous rêvons!

C’est l’heure du dîner? Arrêtons-nous au bord et allons manger sur le cap de roche en allumant un petit feu et en faisant griller nos sandwiches… humm délicieux!

Ça ne mord pas? Profitez-en pour essayer des techniques différentes, des appâts différents. D’ailleurs nous avons écrit un billet de blogue à ce sujet: “Ouverture de la pêche au doré, soyez prêts!” et “Les Meilleurs leurres pour le doré“. On a toute la journée pour atteindre notre quota. Si c’est l’après-midi et qu’il fait gros soleil, trouvons une petite plage sur la rive et profitons-en pour sauter à l’eau quelques minutes. On rembarque dans le bateau, c’est l’heure de la p’tite frette!

On revient avec notre bronzage sur la peau, nos poissons dans la puise, quelle belle façon de profiter de sa journée, quelle belle façon de profiter de son été! Cette activité permet d’avoir de belles histoires de pêche à conter par la suite.

Finalement, quoi de meilleur que du doré frais sur la raclette. Si vous n’avez jamais essayé, allez-y, c’est irrésistiblement bon!