Close

BLOGUE

Dans un Pow-Wow, tout le monde est-il le bienvenu?

Dans un Pow-Wow, tout le monde est-il le bienvenu?

Vous êtes-vous déjà posé la question à savoir ce que c’était réellement un Pow-Wow? Moi, oui. Si vous avez écouté l’épisode des voyages virtuels Abitibi 360 sur ce même sujet, vous avez peut-être une meilleure idée de ce que c’est. Pour ma part, ça m’a donné envie d’en découvrir plus et de me joindre à eux lors de leur prochain Pow-Wow. Toutefois, une autre question m’est venue à l’esprit. Est-ce que je suis réellement la bienvenue dans les célébrations d’un Pow-Wow?

C’est exactement à cette question que je souhaite répondre dans ce billet de blogue. Pour ne pas avancer de fausses informations, j’ai fait quelques recherches et j’ai contacté l’une des organisatrices du Pow-Wow du Lac Simon, Pamela Papatie, afin qu’elle me guide un peu plus sur ce sujet.

Un Pow-Wow, c’est quoi?

Un Pow-Wow est une fête traditionnelle et spirituelle qui met à l’honneur la musique, la danse, les plats et l’artisanat autochtone.  Contrairement à des croyances populaires, un Pow-Wow n’est pas un party. Aucune drogue et aucun alcool n’est accepté sur le site pendant les célébrations. Un Pow-Wow c’est une fête traditionnelle qui permet de se rassembler et qui sert de plateforme d’échange culturel entre les autochtones et les allochtones. À la base, c’est une tradition qui provient de l’ouest du Canada que les communautés autochtones d’ici ont reprise pour pouvoir reconnecter avec leur culture qui depuis bien des années leur a été interdite de pratiquer et d’enseigner aux générations futures.

Il existe deux types de Pow-Wow. Celui de compétition dans lequel les danseurs et les chanteurs compétitionnent pour gagner une somme d’argent et celui traditionnel qui est davantage axé sur la spiritualité. Les deux types de Pow-Wow respectent tout de même les traditions et les rituels.

Celui de la communauté du Lac Simon qui vous est présenté dans le quatrième épisode des voyages virtuels Abitibi 360 est un Pow-Wow traditionnel. Il se déroule normalement la troisième fin de semaine de juillet selon Pamela Papatie. Il commence généralement à midi lorsque le soleil est à son plein zénith et se termine au coucher du soleil. Toutefois, le Pow-Wow du Lac Simon continue parfois un peu plus tard pour laisser les gens danser et festoyer. Le samedi soir se déroulent aussi des petits concours amicaux de chants et de tambours. Un festin de nourriture traditionnel et de viandes sauvages est aussi partagé. L’entrée au Pow-Wow est totalement gratuite.

Un Pow-Wow c'est quoi de la série des Voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Christian Leduc

Les allochtones sont-ils les bienvenus dans un Pow-Wow?

Cela peut parfois paraître intimidant pour quelqu’un d’assister à son premier Pow-Wow. Toutefois, même si c’est une fête traditionnelle autochtone, tout le monde est le bienvenu. Les Pow-Wow sont ouverts à tous.  Ils ne servent pas qu’à se réapproprier et à préserver la culture autochtone. Les Pow-Wow servent aussi à stimuler la fierté des Autochtones à faire partie des premières nations. C’est une belle façon pour eux de partager cette fierté et de faire découvrir leur tradition à tous.

Comment bien s’intégrer et faire preuve de respect?

Même si tous sont les bienvenus, il y a quand même certaines choses qu’on doit respecter. Un guide 101 des Pow-Wow a été écrit pour guider les nouveaux dans cet univers souvent méconnu du grand public. Je vous invite à le consulter, mais voici déjà quelques pistes à avoir en tête lorsqu’on participe à un Pow-Wow selon Pamela Papatie.

D’abord, il faut prêter une attention particulière à l’annonceur. Dans chaque Pow-Wow, une personne s’occupe d’annoncer ce qui va se dérouler dans les prochaines minutes, ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire. Soyez attentif.

À certains moments, il est interdit de prendre des photos. C’est notamment le cas lors de certains chants et certaines danses qui représentent des prières sacrées pour la communauté autochtone. Ce sera mentionné par l’annonceur. Soyez respectueux.

Les vêtements traditionnels que portent les danseurs ne sont pas des costumes, ce sont des régalia. Chaque régalia est unique. Elle reflète parfois l’appartenance à un clan ou à un lien avec un animal-guide. Pour Pamela Papatie, les régalia de ses filles sont d’une part un choix personnel, mais aussi selon ce qu’elles ressentent, ce qu’elles dégagent et selon l’interprétation de ses rêves. Bien que ces habits traditionnels sont colorés et magnifiques, ils ne doivent pas être touchés sans permission. Soyez observateur.

Finalement, il ne faut pas oublier que l’endroit où se déroule le Pow-Wow est un lieu sacré. Les déplacements à l’intérieur de l’arène de danse ne sont pas autorisés. Parfois, il sera permis de se joindre aux danseurs lors de grandes danses intertribales. Encore une fois, ce sera l’annonceur qui vous informera quand le faire. Soyez curieux.

Photo | Christian Leduc

En quête vers la réappropriation de leur culture

Le rôle des Pow-Wow est, pour les communautés autochtones, une façon de se réapproprier leur culture et d’enrichir leurs traditions. Les Pow-Wow permettent de partager auprès des jeunes et des aînés des valeurs, entre autres, de fierté, de respect et de santé.

Ce type de célébration joue un rôle important dans la vie de beaucoup d’Autochtones. Pour le Pow-Wow du Lac Simon, une majorité de personnes de la communauté participent aux préparatifs de la fête. Le Pow-Wow est une façon pour eux de voir leurs familles et amis et de célébrer avec eux leur patrimoine culturel. L’interprétation du Pow-Wow peut être différente d’une personne à une autre. Pour Pamela Papatie, cela signifie quelque chose de très important. Elle souhaite suivre les traces de sa grand-mère Janette en élevant ses filles dans la spiritualité. Pour elle, les Pow-Wow ce ne sont pas juste des chants et de la danse. Ce sont des prières pour les enfants, pour la nature, pour la terre, pour les animaux, pour les hommes et les femmes. C’est important pour elle puisque ça lui permet de retrouver son identité, l’identité culturelle autochtone qui a été perdue lors de la période des pensionnats.

Les Pow-Wow c’est aussi une façon de démontrer qu’ils sont encore fiers d’être membres des premières nations. Inviter les allochtones à leur Pow-Wow est aussi un pas vers une réconciliation entre les peuples.

Jerry Hunter un danseur traditionnel autochtone du Lac Simon lors du Pow-Wow des Voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Christian Leduc

Cette année, aucun Pow-Wow ne pourra être organisé au Québec. Toutefois, pour vous permettre d’assister à ce type de célébration autochtone, vous pouvez visionner Pow-Wow, le quatrième épisode des Voyages virtuels Abitibi 360. Dans cet épisode vous êtes invité à suivre Jerry Hunter, un danseur traditionnel, lors de la préparation du Pow-Wow du Lac Simon. Vous y découvrirez un bel univers coloré et l’envie de faire découvrir et de transmettre la culture autochtone.

Si vous souhaitez en apprendre plus sur la culture autochtone, il existe un site culturel et touristique à Val-d’Or. Ce site en question est Kinawit.  À travers des visites guidées, des ateliers culturels et des services d’hébergement rustique, Kinawit vous fera vivre une expérience culturelle complète. Vous pourrez en apprendre davantage sur l’histoire des Premiers Peuples et de leur présence millénaire sur le territoire. Vous pourrez emprunter des sentiers forestiers, cueillir des plantes médicinales, fabriquer des objets artisanaux, ou dormir dans un tipi!

Informez-vous sur ce qu’il sera possible de faire cet été à Kinawit. Il se peut qu’en raison de la situation exceptionnelle liée à la Covid-19, cet attrait soit fermé ou change un peu ses horaires et ses activités.

 

Remerciement 

Je tiens à remercier spécialement Pamela Papatie qui a pris le temps de bien répondre à mes questions.

Elle souhaite à son tour remercier profondément les commerçants qui s’impliquent financièrement au Pow-Wow. C’est grâce à ces contributions financières que le Lac Simon est capable de faire cette célébration chaque année.

Merci aussi à Janet Mark et Caroline Lemire de m’avoir donné quelques pistes sur le sujet.

 

Sources :

Guide 101 des Pow-Wow 

La route des Pow-Wow 2019

L’encyclopédie Canadienne : Pow-Wow

Pamela Papatie, sur le comité organisateur du Pow-Wow du Lac Simon.

Les voyages virtuels Abitibi 360 sont

Produit avec la participation du :

Fonds Bell

Fonds d’aide au rayonnement des régions

Présenté par :

Beside

Une production de :

Nadagam films

En collaboration avec :

Tourisme Val-d’Or

La Fabrique culturelle

 

 

Image de couverture | Christian Leduc

powwow
Une année 2019 mouvementée pour l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or

Une année 2019 mouvementée pour l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or

À l’aube d’une saison touristique difficile, l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or tenait son assemblée générale annuelle.

VAL-D’OR, 28 mai 2020 – Le 26 mai, l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) procédait à son assemblée générale annuelle de façon virtuelle. Lors de celle-ci, le rapport annuel 2019 a été présenté et des élections pour quatre postes du conseil administratif ont été faites.

Le rapport annuel 2019 démontre clairement que l’organisme se porte bien. En plus de ses activités habituelles comme le soutien aux intervenants touristiques, la promotion de l’offre touristique (plus de 165 produits et services) et le développement de marché, plusieurs projets ont été amorcés. Nommons à titre d’exemple, la rénovation du bureau d’information touristique, l’adoption d’un nouveau plan de développement, des expériences documentaires immersives et une collaboration avec TVC9.

Quant au bureau d’information touristique, celui-ci a connu une légère baisse d’achalandage en lien avec le projet de rénovation. Cependant, une hausse des demandes d’information par courriel, sur les médias sociaux et des visites sur le site internet tourismevaldor.com montre que les visiteurs s’informent toujours autant, mais de façon différente. D’ailleurs, l’OTCVO s’applique à être très présent sur le web, et ce à travers plusieurs types de plateformes comme les sites internet de référencement, son blogue, les médias sociaux, une infolettre, etc. L’organisme a d’ailleurs vu son nombre de vues, d’abonnées et d’utilisateurs augmenté sur toutes ses plateformes web.

Suite à la présentation du rapport annuel 2019, l’OTCVO a procédé à l’adoption des modifications aux règlements généraux permettant aux citoyens ayant un intérêt pour le développement touristique de notre municipalité de se joindre à l’équipe.

Le nouveau conseil d’administration de l’OTCVO se compose de :

Président, M. Guy Faucher;

Vice-présidente, Mme Johanne Vienneau;

Secrétaire /trésorière, Mme Lisyane Morin;

 

Administrateur, M. Gérard Paquin;                    Administratrice, Mme Sophie Gareau;

Administratrice, Mme Diane Chevalier;             Administratrice, Karine Roy;

Administrateur, M. Renaud Martel;                   Administrateur, M. Pierre Ouellet

 

À l’aube d’une saison touristique difficile, notre équipe est déjà au travail afin d’innover dans les façons de faire tout en apportant un soutien aux intervenants touristiques pour surmonter les défis qui parsèmeront nos routes.  « On est toujours là » pour répondre aux demandes d’informations et alimenter les réseaux sociaux d’informations pertinentes à la relance de l’industrie touristique du Québec.

– 30 –

 

Pour information

Nancy Arpin

Directrice générale

819 824-9646 poste 6224

[email protected]

La chasse, la pêche et la trappe, une partie de notre identité

La chasse, la pêche et la trappe, une partie de notre identité

L’Abitibi-Témiscamingue a toujours été reconnue comme étant un territoire naturel avec une flore abondante et une faune exceptionnelle. Plusieurs espèces animales se retrouvent dans les forêts et dans les cours d’eau qu’on retrouve sur l’entièreté du territoire. Ce n’est pas pour rien que l’Abitibi-Témiscamingue est surnommée le « Paradis du chasseur et du pêcheur ». Plusieurs ont découvert une vraie passion pour ces activités de chasse, de pêche et de trappe. Ces activités sont pratiquées depuis des années dans la région et on remarque que le passé a marqué notre présent et qu’il laisse des traces sur notre identité d’aujourd’hui.

Une partie de notre identité

On dit que l’identité d’une région est certainement influencée par son environnement physique, par les gens qui y habitent et par son histoire.

L’identité de l’Abitibi-Témiscamingue est certainement marquée par son environnement. La région possède 55 000 km² de forêt et 22 000 lacs et rivières. Pour entrer dans la région, les gens doivent passer par une réserve faunique plus précisément appelée «la Réserve faunique La Vérendrye », qui regroupe à elle seule 4 000 lacs et où on peut pratiquer la chasse et la pêche de façon contrôlée. La région compte aussi deux parcs nationaux, le Parc national d’Aiguebelle et le tout nouveau Parc national d’Opémican, qui dévoilent une flore intéressante. Nous possédons de nombreuses pourvoiries qui accueillent chaque année de nombreux visiteurs de partout qui choisissent de venir chasser et pêcher sur notre territoire. On peut se le dire, l’Abitibi-Témiscamingue c’est le paradis pour ceux qui tripent chasse et pêche !

Au fil des ans, nous avons collectionné les événements pour que les hommes (femmes) des bois puissent montrer fièrement leur trophée pendant les tournois de pêche ou bien les défilés des chasseurs par exemple. Saviez-vous que Val-d’Or a eu un festival de l’orignal? Chaque année, les chasseurs étaient invités à assister au défilé des chasseurs pour montrer fièrement la tête de la bête qu’ils avaient tuée. De 1965 à 1995, ce festival attirait les foules d’un peu partout. Bien qu’aujourd’hui ce rassemblement n’existe plus, il reste dans l’imaginaire de tous ceux qui y ont assisté. Notre environnement et les événements que l’Abitibi-Témiscamingue a connus influence la façon dont les gens nous perçoivent et renforce l’identité de la région, mais qu’en est-il de son histoire?

Photo | BAnQ Fonds François Ruph

Le passé explique le présent

Dès ses débuts, l’Abitibi-Témiscamingue recevait la visite de coureurs des bois et d’explorateurs pour faire la traite de fourrure avec les Amérindiens qui se trouvaient sur le territoire du Témiscamingue. Les Français s’intéressaient déjà à notre territoire pour sa richesse faunique. Par la suite, d’autres vagues d’immigration sont venues coloniser la région. D’une part, l’arrivée des chantiers forestiers et de l’autre la colonisation par l’agriculture. Avec l’arrivée des chantiers forestiers, la chasse, la pêche et la trappe étaient des activités très pratiquées par les colons. Il s’agissait, pour eux, d’une façon de subvenir aux besoins alimentaires de leurs familles et aussi une façon de faire un peu d’argent en vendant les peaux d’animaux, par exemple. Ces activités de chasse, de pêche et de trappe sont par la suite devenues un loisir et une passion transmise de génération en génération.

Le legs de génération en génération

Encore aujourd’hui, on peut voir que la passion pour la chasse, la pêche ou la trappe comme activité sportive continue de se transmettre d’une génération à une autre. C’est fréquent de voir un jeune accompagner ses parents ou ses grands-parents dans le bois ou sur les lacs afin d’apprendre les meilleurs trucs des générations d’avant. Ce n’est pas à négliger. Ils ont plusieurs années de pratique derrière leurs fusils, leurs collets et leurs cannes à pêche. Par exemple, apprendre à « caller » l’orignal correctement, apprendre à reconnaître les pistes des différents animaux, les différences qui les varient selon le sexe, ou bien apprendre à choisir les bons leurres pour pêcher le doré. Tout ça, c’est un art.

On n’est jamais prêt à 100%, chaque expédition est unique et repousse les limites personnelles

L'gros Trappeur dans l'épisode Fourrure des Voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Régis Massicotte

Maintenant j’aimerais vous parler d’un homme en particulier qui a découvert comment transformer sa passion en son métier. Découvrez-le dans le deuxième épisode des voyages virtuels Abitibi 360 intitulé Fourrure. Vous pourrez alors comprendre une part à l’identité de l’Abitibi-Témiscamingue.

Pascal Laliberté alias L’Gros trappeur pratique la trappe et la chasse de façon à respecter la nature. Enfant, il suivait son grand-père en forêt. Ce dernier lui a légué toutes ses connaissances et son grands respect de la forêt et des toutes les ressources que la nature a à nous offrir. Pascal est aujourd’hui la troisième génération de sa famille à pratiquer la trappe et la chasse. En plus, il ne le fait pas que par loisir. Il en a fait son métier et, aujourd’hui, il peut affirmer qu’il vit pleinement de sa passion.

L’Gros trappeur vous dévoile son univers d’homme des bois moderne et son mode de vie forestier. Connu par plusieurs personnes de partout dans le monde, il renforce l’idée que la région est un vrai paradis de la chasse, de la pêche et de la trappe. Découvrez son mode de vie qu’il adore dans la série de courts documentaires immersifs en 360 degrés que vous pouvez visionner sur YouTube. Dans le deuxième épisode des voyages virtuels Abitibi 360, vous serez introduit dans les forêts du Témiscamingue et vous en apprendrez plus sur ce métier, parfois incompris, et vous comprendrez un peu plus ce qui définit l’identité de la région de l’Abitibi-Témiscamingue.

Les voyages virtuels Abitibi 360 sont

Produit avec la participation du :

Fonds Bell

Fonds d’aide au rayonnement des régions

Présenté par :

Beside

Une production de :

Nadagam films

En collaboration avec :

Tourisme Val-d’Or

La Fabrique culturelle

 

Sources :

Histoire de l’Abitibi-Témiscamingue

L’Gros Trappeur Fourrure

Radio-Canada

 

Image de couverture | Régis Massicotte

Fourrure Les voyages virtuels Abitibi 360 avec l'gros trappeur
100 km, 5 jours et 4 nuits dans le froid abitibien, c’est plus qu’un événement sportif

100 km, 5 jours et 4 nuits dans le froid abitibien, c’est plus qu’un événement sportif

Si je vous demande de penser à un événement sportif de grande distance, vous pensez probablement à un marathon ou à un Iron Man. Puis, si je vous demande de penser à un événement sportif d’hiver, c’est un peu plus difficile d’avoir des idées, non? Pourtant, il en existe plusieurs et de toutes sortes. Simplement au Québec, comme événement sportif, il y a la course de canot à glace ou bien les triathlons d’hiver qui se déroulent un peu partout au Québec, comme le Triathlon Cmac-Thyssen de Val-d’Or. Toutefois, il existe un événement de longue distance peu connu en Abitibi-Témiscamingue, pourtant tout aussi exceptionnel que les autres, si ce n’est pas plus. La Traversée du lac Abitibi, c’est un événement sportif, pour ne pas dire un exploit, de 100 km en 5 jours sur un lac gelé. L’expédition de ski nordique débute à l’ouest de la frontière de l’Ontario en Abitibi-Témiscamingue et se termine à La Sarre. Découvrez comment cet événement sportif pousse les participants à se dépasser et à sortir de leur zone de confort. Puis permettez-vous de vivre cette même expérience à travers des Voyages virtuels Abitibi 360.

Que représente le tourisme sportif au Québec?

Dans les dernières années, nous avons vu une tendance chez certains voyageurs. Plusieurs optent pour le tourisme sportif plutôt que pour le tourisme d’agrément. Plusieurs choisissent le voyage sportif pour le dépassement de soi et pour la découverte d’une région autrement. Au Canada, ce sont 19,8 millions de personnes qui voyagent pour participer à un événement sportif. La majorité provient de l’intérieur du pays, c’est-à-dire que les Canadiens voyagent beaucoup entre les villes ou les provinces pour participer à des événements sportifs. Le Québec, après l’Ontario, est la deuxième province qui contribue le plus à ce type de tourisme. En 2017, au Québec ce sont 4,89 millions de personnes qui se sont déplacées et cela a engendré 1,27 milliard de dollars. C’est donc un marché touristique très important.

La traversée du lac Abitibi : l’événement sportif de l’Abitibi-Ouest

La Traversée du lac Abitibi, comme événement sportif, existe depuis 26 ans maintenant. Auparavant, cette expédition de ski nordique était de nature touristique. Les participants se faisaient accompagner par des guides avec des tentes de prospecteurs. C’était offert aux gens de partout dans le monde. Par contre, depuis 26 ans, l’expédition se fait de façon autonome. Il n’y a plus de guide qui accompagne les skieurs. Chacun doit être conscient lorsqu’il s’embarque dans l’aventure que c’est un événement qui rassemble des sportifs autonomes à 100%. L’aventure de la Traversée du lac Abitibi permet simplement à chacun de vivre une expédition solitaire, tout en étant entouré d’un groupe qui vit la même chose que soi.

Pourquoi le lac Abitibi?

Si l’on regarde la carte du Québec, peu de lacs possèdent une aussi grande distance. Pour ce type d’expédition, il fallait bien évidemment un lac avec une superficie étendue pour permettre aux skieurs de glisser sur la neige pendant 5 jours sans repasser au même endroit deux fois. Aussi, un autre critère important, il fallait avoir une étendue d’eau gelée à 100%. En raison de sa position géographique, le lac Abitibi, en Abitibi-Ouest, était une étendue d’eau parfaite pour ce genre d’activité.

Le lac Abitibi se rapproche aussi beaucoup des conditions et du décor que l’on retrouve en Arctique. Tout est blanc, on ne voit presque rien à l’horizon, seulement quelques îles qui apparaissent une fois de temps en temps. L’expédition sur le lac Abitibi sert donc parfois d’entraînement à ceux qui souhaitent pousser leurs limites vers de plus grandes expéditions à la Baie-James ou sur les Terres de Baffin par exemple. La Traversée du lac Abitibi donne un bon avant-goût de ce qui les attend.

On n’est jamais prêt à 100%, chaque expédition est unique et repousse les limites personnelles

Chaque année, l’expédition en ski nordique est à la merci de la météo. C’est donc une expérience différente chaque fois. Ça motive les participants à revenir année après année, mais cela crée aussi beaucoup d’incertitude. Une année, c’est la tempête. Les skieurs doivent avancer avec un GPS puisque c’est le néant total. Ils ne voient rien devant eux, la tempête est trop forte. Une autre année, c’est sur la glace, pas de neige pour aider à la traction. Avec de forts vents, le traîneau glisse et les participants peinent à avancer. Une autre année, le lac peut être parsemé de ‘’slush’’ (neige fondante) qui empêche les skis et les traîneaux d’avancer.  Le ski de fond c’est difficile, mais ce n’est certainement pas le plus gros défi de cette expédition. La partie à ne surtout pas sous-estimer, c’est le camping d’hiver. Des nuits de -40 degrés Celsius c’est possible et même fréquent. Il ne doit donc pas avoir de dépense énergétique inutile si l’on souhaite garder sa chaleur corporelle.

Le campement des skieurs lors de la traversée du Lac Abitibi lors du tournage des voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Guillaume Rivest

Le caractère exceptionnel de la Traversée du lac Abitibi : le dépassement de soi

La Traversée du lac Abitibi n’est pas seulement un événement sportif. C’est beaucoup plus que ça. C’est d’ailleurs pourquoi autant de gens s’intéressent au tourisme sportif. Ce n’est pas simplement le fait de pratiquer un sport.  C’est  la découverte d’un territoire sous un tout nouveau point de vue. C’est se sentir libre comme jamais et apprendre à se connaître puisque la seule personne de qui tu dépends c’est de toi-même. C’est aussi beaucoup de rencontre unique. Les liens qui se créent lors d’expédition comme celle-ci sont forts. Tous les participants vivent la même chose et cela crée des échanges intéressants. Ils s’entraident lorsqu’il le faut. Ils développent tous un lien particulier qui les unit.

Cependant, ce qui rend le tourisme sportif aussi exceptionnel, c’est le dépassement de soi. En faisant des expériences comme la Traversée du lac Abitibi, on se rend compte qu’on peut vivre avec peu de chose. La maison des participants pour une semaine se résume à ce qui peut tenir dans un seul traîneau. Une maison que l’on traîne avec soi sur une distance de 100km. Ça remet en perspective nos valeurs et nos besoins. Lors d’événement sportif de longue distance, on réalise qu’avec les besoins de base, on peut très bien survivre dans des environnements hostiles et même trouver un certain réconfort. C’est en allant vers des situations qui nous rendent inconfortables qu’on se sent par la suite à l’aise dans plusieurs autres facettes de nos vies. C’est grâce à ce type de moment-là qu’on se sent capable de toujours aller plus loin et de repousser nos limites.

Seriez-vous prêts à vivre une expérience sportive comme celle de la Traversée du lac Abitibi?

Permettez-vous de la vivre à travers le premier épisode Froid des Voyages virtuels Abitibi 360. Maintenant disponible sur YouTube et à notre bureau d’information touristique.

Les voyages virtuels Abitibi 360 sont

Produit avec la participation du :

Fonds Bell

Fonds d’aide au rayonnement des régions

Présenté par :

Beside

Une production de :

Nadagam films

En collaboration avec :

Tourisme Val-d’Or

La Fabrique culturelle

 

Sources :

Réseau de veille en tourisme – Les événements sportifs, un atout pour la destination

Article écrit à l’aide d’une entrevue avec M. Patrick Girouard, membre du comité organisateur de la Traversée du lac Abitibi, il a aidé à faire la relance de l’événement depuis 4 ans, il en est à sa cinquième traversée.

 

Image de couverture | Guillaume Rivest

La raversée du lac abitibi c'Est plus qu'un événement sportif, c'est du dépassement de soi à voir dans les voyages virtuels Abitibi 360
Une pause pour l’Infomobile

Une pause pour l’Infomobile

Les dernières semaines que nous avons vécues ont laissé la place à beaucoup de réflexion. Avec la situation exceptionnelle que nous vivons présentement face à la Covid-19, nous avons dû repenser à comment allait se dérouler la saison estivale de 2020. Cette saison est le moment de l’année où l’on recense le plus de visiteurs à notre bureau d’information touristique. Nous prenons donc des moyens afin de bien accueillir et conseiller la clientèle touristique. Nous engageons normalement plus de conseillers en séjours et nous assurons aussi une présence sur les routes de la région pendant les événements et festivals avec notre Infomobile. Cependant, cette année, nous avons dû revoir quelques éléments de notre service d’accueil suite à une certaine annonce gouvernementale et soyez assuré que nous mettons tout en œuvre pour offrir un accueil sécuritaire.

Une pause pour notre Infomobile

Pour la saison estivale 2020, nous avons pris la décision de prendre une pause du service que nous offrions à bord de notre Infomobile. Cette décision fût prise en raison de l’annonce du gouvernement du Québec qui est d’annuler tous les festivals et les événements d’envergures jusqu’au 31 août 2020. Puisque c’est à ces moments que nous sortions de notre bureau d’information touristique pour venir à votre rencontre, nous avons donc décidé de reporter toutes nos sorties à l’an prochain.

Bilan de la saison 2019

L’an dernier, lors de la saison estivale de 2019, notre Infomobile a parcouru près de 4 000 kilomètres sur les territoires de la Vallée-de-l’Or et d’Amos-Harricana pour venir vous rencontrer. Nous avons participé à 11 festivals et événements et été présents dans 44 lieux touristiques. À l’aide de l’Infomobile, nous avons pu distribuer près de 3 500 cartes touristiques de Val-d’Or. Nous avons aussi pu accueillir des médias, des tournées de presse et des tournées de familiarisation pour le programme de commercialisation internationale avec Tourisme Abitibi-Témiscamingue. Nous reviendrons en force l’an prochain. On a déjà hâte de vous revoir dans nos festivals et événements de l’Abitibi-Témiscamingue. Ce n’est que partie remise.

Nos précieux partenaires

L’Infomobile ne pourrait pas être possible sans l’aide de nos précieux partenaires. Depuis maintenant 6 ans, Poirier Hyundai nous prête un véhicule afin de nous permettre d’offrir de l’information touristique à l’extérieur de nos murs. Trim-Line de l’Abitibi est aussi un partenaire précieux. C’est cette compagnie qui a créé le lettrage de notre Infomobile qui est en soi une œuvre d’art (photo à l’appui en couverture) et qui nous rappelle les emblèmes du patrimoine valdorien. Chaque année, c’est eux qui installent le lettrage qui rend l’Infomobile si unique. Nous sommes choyés de pouvoir compter sur eux, ils ont été très compréhensifs face à notre décision et ont accepté de reporter notre partenariat à l’été 2021. Nous serons heureux de les retrouver l’an prochain pour la 7e saison de l’Infomobile.

Voici deux courts vidéos promotionnels que notre équipe s’est amusée à faire l’été dernier:

C'est ça qui arrive quand ton partenaire c'est Trim-Line

Vidéos faits par Étienne Lejeune

C'est ça qui arrive quand ton partenaire c'est Poirier Hyundai

Notre bureau d’information touristique sera ouvert cet été

Le bureau d’information touristique de Val-d’Or rouvrira ses portes cet été pour accueillir notre clientèle. Comme nous sommes la porte d’entrée de la région, nous tenons à être présents pour conseiller et accompagner les visiteurs, mais aussi pour les locaux dans leur recherche d’activités à faire à Val-d’Or et partout dans la région. Nous prendrons bien sûr toutes les mesures nécessaires afin de protéger notre clientèle, mais aussi nos employés. Nous appliquerons les mesures qui seront recommandées par le gouvernement lorsque celui-ci nous donnera l’autorisation de recommencer nos opérations. Nous tiendrons le public au courant de notre réouverture et des mesures que nous prendrons pour la sécurité de tous. Surveillez nos réseaux sociaux.

Promouvoir l’achat local avec la campagne On est toujours là!

Promouvoir l’achat local avec la campagne On est toujours là!

Un beau mouvement s’est créé à Val-d’Or pour venir en support aux entreprises locales. La campagne On est toujours là!  est une initiative de la Ville de Val-d’Or et de la Chambre de commerce de Val-d’Or. Tous les médias locaux se sont aussi unis à cette campagne, laissant de côté la compétition qui règne normalement entre eux, pour promouvoir les entreprises locales dans des circonstances peu faciles pour tous. Dans un contexte de la lutte à la pandémie de la Covid-19, les autorités locales trouvaient important de soutenir les petites et les plus grandes entreprises de Val-d’Or.

L’achat local c’est important. C’est exactement ce que vise la campagne On est toujours là! Elle met de l’avant l’achat local  pour sensibiliser les consommateurs à faire des choix sur les produits qu’ils achètent et utilisent. Pour faciliter cette sensibilisation et pour aider à faciliter l’achat local, un répertoire a été créé afin de trouver facilement les entreprises valdoriennes qui offrent un service ou un produit.

Pour faire une différence, vous pouvez visiter le www.onesttoujoursla.com. Vous y trouverez plus d’une centaine d’entreprises locales qui offrent leurs services, et ce malgré toutes les mesures sanitaires qui leur sont imposées.

Les médias locaux tels que Le Citoyen, Énergie, WOW FM, Capitale Rock, TVC9, TVA et V Abitibi-Témiscamingue ont décidé de tous s’allier pour diffuser cette campagne. Ne soyez donc pas surpris si vous entendez parler de la campane On est toujours là! à la télévision, dans les journaux régionaux ou à la radio. Adama Productions a aussi mis la main à la pâte en créant des capsules vidéo avec une touche humoristique. Les voici:

Capsule 1 - On est toujours là!

Capsule 2 - On est toujours là!

Tous le disent, c’est important plus que jamais de consommer les produits et services de nos entreprises d’ici. Ensemble, on peut faire une différence. Chaque achat compte.

Pour soutenir cette campagne, vous pouvez télécharger les éléments graphiques de l’image de marque On est toujours là! Visitez le site web de la chambre de commerce de Val-d’Or.

Pour voir le communiqué officiel de cette campagne, cliquez ici.

Pour ajouter votre compagnie au répertoire, cliquez ici.

Les Voyages virtuels Abitibi 360 – Finaliste au concours des PRIX NUMIX 2020

Les Voyages virtuels Abitibi 360 – Finaliste au concours des PRIX NUMIX 2020

En mars derniers, le projet des Voyages virtuels Abitibi 360 a été nommé finaliste pour le Concours des PRIX NUMIX 2020. Ce concours contient plusieurs catégories dans lequel plusieurs producteurs et créateurs de l’industrie de la créativité numérique du Québec peuvent soumettre leur projet novateur. Le Concours des PRIX NUMIX récompense les artistes créatifs qui propose des nouvelles façons de raconter des histoires en repoussant les limites de l’art, du documentaire, des jeux vidéo, des communications et plus encore. Les PRIX NUMIX récompensent les projets qui amènent le grand public à vivre des expériences interactives et immersives hors du commun.

Les Voyages virtuels Abitibi 360

Les Voyages virtuels Abitibi 360 est une production de Nadagam Films qui présente l’Abitibi-Témiscamingue à travers une série de courts documentaires immersifs en réalité virtuelle. En tout, les Voyages virtuels Abitibi 360 comptent 6 épisodes sous différents thèmes qui explorent les liens intimes entre l’humain et son territoire. Vous découvrirez lors de ces épisodes, des personnages passionnés qui ont développé un fort sentiment d’appartenance envers l’Abitibi-Témiscamingue.

Les thématiques développées sont Froid, Fourrure, Pow-Wow, Cailloux, Pagaie et le Making-of du projet.

La série de courts documentaires immersifs les Voyages virtuels Abitibi 360 sera bientôt disponible en ligne. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Catégorie – documentaire interactif ou immersif

Plusieurs catégories sont présentes dans le concours des PRIX NUMIX. Cela peut être un projet de la communication et du marketing, qui rejoint la famille et la jeunesse, de jeux, de documentaire, de balado, de websérie ou un projet d’expériences culturelles interactives ou immersives. Le projet des Voyages virtuels Abitibi 360 a été sélectionner dans la catégorie des documentaires immersifs qui inclus les projets qui se présentent sous différentes plateformes dont la réalité virtuelle, la réalité augmentée, la réalité mixte, les sites web et les applications mobiles.

Un Grand Prix peut aussi être remis à une production qui se démarque particulièrement par son originalité et sa réalisation dans toutes les catégories confondues. C’est un jury qui détermine le grand gagnant de ce Grand Prix.

Les critères d’évaluation

La sélection des productions s’est faite selon un processus rigoureux. Un jury fut créé représentant les différentes catégories pour juger chacune des productions. Les sélectionnés au PRIX NUMIX se distinguent d’abord par leur originalité et par la qualité de leur contenu. L’approche éditoriale de la production joue aussi un grand rôle, mais c’est avec une grille d’évaluation, que chacun des membres du jury remplie individuellement, que des points sont alloués à chaque production selon des critères précis et juste pour tous. Au total, les projets artistiques sont jugés par six critères : l’originalité du concept, la qualité de la direction artistique ou de la réalisation, l’innovation technologique, le degré d’interactivité ou d’engagement avec l’utilisateur, la pertinence du contenu et finalement l’utilité pour la société.

Les PRIX NUMIX devaient être remis lors d’un gala le 30 avril prochain. Toutefois en raison de la Covid-19, le gala est reporté au 18 juin 2020. Nous suivrons les détails de près pour savoir si le gala pourra quand même avoir lieu dans les prochains mois.

Voir le palmarès 2020 du Concours des PRIX NUMIX

 

Photo de couverture | Prise sur le Facebook de Nadagam Films

Rêver à nos prochaines vacances au Québec

Rêver à nos prochaines vacances au Québec

Depuis les dernières années, un concept revient de plus en plus souvent et c’est l’importance d’acheter local. C’est d’autant plus vrai et toujours d’actualité aujourd’hui dans un temps de crise de la Covid-19 comme nous le vivons présentement. Encourager les entreprises d’ici, de Val-d’Or, de l’Abitibi-Témiscamingue, du Québec, du Canada c’est très important. Le but de cet article n’est pas de vous dire l’importance d’acheter local puisque cela a déjà été fait dans un article précédent. Le but de cet article est de vous dire que, oui acheter local devrait être l’une de nos priorités, mais voyager au Québec devrait l’être tout autant.

En ce temps de confinement, on ne sait pas encore quand nous pourrons sortir librement. Toutefois, pour l’instant, une chose est sûre et c’est que nous pouvons rêver à nos prochaines vacances et à nos prochaines sorties. Alors, pourquoi ne pas essayer de s’inspirer un peu de ce que le Québec a à nous offrir pour l’après-Covid-19.

Après la crise du Covid-19

Après la crise du Covid-19, plusieurs entreprises seront en difficultés malgré le soutien qui leur sera offert par le gouvernement. Pour faire notre part, nous pouvons les aider à se relever tranquillement de cette pandémie du mieux que nous pouvons. Comme le dit si bien Martin Soucis le Président-directeur général de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec : « Si nous souhaitons soutenir notre économie, comme citoyen et comme entreprise, il importe de débuter par l’achat local, ici au Québec. Ce sera déjà un coup de pouce aux diverses entreprises déjà affectées. Et il en va de même pour la période des vacances à venir. Soutenons les entreprises et commerces d’ici! ».

Voyager au Québec

Le Québec c’est un territoire qui est vaste. Il y en a des endroits à visiter dans notre coin de pays. Des endroits qui diffèrent de par leur faune, leur flore, leur histoire ou leur culture. Saviez-vous qu’au Québec nous avions 22 régions touristiques? Bin oui puis ça veut aussi dire qu’on a 22 façons de le découvrir et de l’aimer. Vous n’êtes pas convaincu que le Québec a beaucoup à nous offrir? Regarder cette vidéo de Québec Original. Puis, tant qu’à y être, maintenant que la majorité d’entre nous avons plus de temps libre, je vous laisse aussi le lien pour visionner leur campagne publicitaire L’appel à lâcher prise qui nous fait explorer le Québec à travers les yeux de voyageurs curieux. Cliquez ici pour visionner plus d’épisodes.

Libre de lâcher prise

Vidéo par Québec Original

L’Abitibi-Témiscamingue

Le monde et le Québec c’est beau. Toutefois, l’herbe n’est pas nécessairement plus verte chez le voisin. Ce que je veux dire par là, c’est que notre propre région, l’Abitibi-Témiscamingue, regorge de petits trésors à découvrir. Notre région touristique aussi est très vaste et elle vaut la peine d’être découverte. Sur un seul territoire, vous pouvez découvrir l’espace sauvage, des milliers de lacs et de rivières, des paysages à couper le souffle et les plus beaux couchers de soleil. Le tout à proximité de villes vibrantes et accueillantes (aucun parti pris ici…). J’imagine que pour certains vous avez fait plus d’aller et de retour vers la grande métropole que vers le Témiscamingue ou vers l’Abitibi-Ouest par exemple? Alors, pourquoi ne pas vous laissez tenter cet été à découvrir votre propre région touristique et comprendre pourquoi les gens peuvent être autant émerveillé lors de leur visite en Abitibi-Témiscamingue.

En ce temps de confinement, j’ai une solution pour que tu puisses découvrir l’Abitibi-Témiscamingue sans te déplacer. Les Voyages virtuels Abitibi 360 qui sont normalement présentés à l’aide d’un casque de réalité virtuelle à notre bureau d’information touristique sortiront très bientôt en ligne. Vous pourrez bientôt voyager virtuellement en sécurité chez vous en visionnant les 6 épisodes des Voyages virtuels Abitibi 360. Les 6 épisodes vous présenteront différents territoires de l’Abitibi-Témiscamingue à travers différentes thématiques (Froid, Fourrure, Pow-Wow, Cailloux, Pagaie et le Making-of) accompagnées de passionnés qui vous raconteront leur histoire. Pour en savoir plus sur le lancement web des Voyages Virtuels Abitibi 360, cliquez ici et suivez-nous sur nos différents réseaux sociaux.

Redécouvrir Val-d’Or

Aviez-vous déjà pensé à redécouvrir votre propre ville? Vous trouvez peut-être cette idée un peu folle, mais être un touriste dans sa propre ville ce n’est pas un concept que je viens d’inventer. On utilise souvent le terme anglais Staycation pour décrire le fait de visiter sa propre ville et ses alentours. Vous pensiez peut-être connaitre Val-d’Or parce que vous y habitez depuis plusieurs années? Je vous invite à jouer le jeu et à redécouvrir votre fabuleuse ville. Organisez-vous de vraies vacances. Inspirez-vous sur notre site web. Venez chercher notre nouveau guide touristique lorsque le confinement sera terminé. Vous allez y découvrir plusieurs activités qui vous étaient peut-être inconnues à ce jour. Vous allez avoir un tout nouveau regard sur votre environnement.

Val-d’Or, son histoire, sa culture et sa nature méritent d’être découverts.

Si le cœur vous en dit, partagez-nous vos meilleurs moments, en vacances à Val-d’Or, en nous identifiant sur nos différents réseaux sociaux (Facebook et Instagram) ou en nous écrivant ce que vous avez préféré à [email protected]

 

Pour l’instant, soyez patient, pensez à vous, pensez à sauver des vies en restant chez vous, et quand ce sera le temps nous pourrons profiter de ce que Val-d’Or, l’Abitibi-Témiscamingue et le Québec ont à nous offrir. #çavabienaller

 

 

Source : l’Alliance de l’industrie touristique du Québec

Photo de couverture | Léa B Unsplash

Rever à nos vacances au Québec en temps de confinement lié au Covid-19, article sur Pinterest
Quoi faire à Val-d’Or pendant la relâche scolaire

Quoi faire à Val-d’Or pendant la relâche scolaire

Du 2 au 6 mars 2020, tous les élèves des écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois seront en congé pour une longue semaine bien méritée. C’est donc une belle occasion pour faire plusieurs activités qui sont organisées ici à Val-d’Or. Nous avons recensé pour vous une tonne d’activités que vous pouvez faire lors de la relâche scolaire.

P.S. Nous avons aussi pensé aux cégépiens et universitaires puisque certains d’entre eux sont aussi en congé.

Centre d'exposition val-d'or arts visuels

Centre d’exposition de Val-d’Or

Photo | Marie-Claude Robert

Activités intérieures

Évasion AT

Serez-vous capable de résoudre les énigmes d’Évasion AT avant qu’il ne soit trop tard? Même si c’est la relâche scolaire, faites aller un peu votre cerveau en famille ou entre amis. C’est un plaisir garanti pour tous.

Deux jeux d’évasion vous sont offerts : La Cage et Val-d’Or 1944. Chaque jeu est construit autour de l’univers valdorien. Pour plus d’informations ou pour faire une réservation, cliquez ici.

La bibliothèque municipale et le Centre d’exposition de Val-d’Or

C’est peut-être la relâche scolaire, mais rien n’empêche de faire une sortie éducative qui ouvre les horizons de vos enfants et de vous-mêmes.

La bibliothèque municipale de Val-d’Or ne vous offre pas que des livres. Vous pouvez aussi faire la location de jeux de société, de livres sonores, de revues, de disques compacts et plus encore.

Une heure du conte est aussi organisée le samedi 29 février 2020 à 10h à la Bibliothèque municipale de Val-d’Or.  L’histoire « La clé à molette » d’Élise Gravel sera racontée pour cette édition.

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Cegep_piscine_valdor_baignade_location

La piscine du Complexe Oriel-Riopel

Polyvalente_Piscine _valdor_estrades

La piscine de la Polyvalente le Carrefour

Les piscines intérieures

Rien de mieux que les bains libres dans une de nos piscines municipales pour dépenser de l’énergie. Pour la semaine de relâche, des périodes de bains publics se sont ajoutées à l’horaire régulier de la piscine municipale Oriel-Riopel.

 

Horaire de la piscine municipale Oriel-Riopel

Horaire régulier – Bain pour tous :

Lundi, mercredi et vendredi de 12:00 à 12:55

Samedi et dimanche de 13:30 à 14:25 et de 14:30 à 15:25

 

Horaire spécial (Ajouts) – Bain pour tous

2, 6 et 9 mars 2020 (lundi, vendredi et dimanche)

Accessible à 13:15

Horaire de la piscine de la Polyvalente

Lundi et mercredi – 19:00 à 19:55 et 20:00 à 20:55

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Patinage libre au Centre air Creebec

Tout comme les piscines municipales, le Centre air Creebec décide aussi d’ajouter un horaire spécial pour la relâche. Voici donc l’horaire régulier et les ajouts pour la période du 1er au 6 mars 2020.

Pour tous – Horaire régulier

Gratuit

Lundi, mercredi et vendredi de 10:00 à 11:20

Poussettes et chaises admises en tout temps.

 

Spéciaux – Congés scolaires

Tous les jours du 1er au 6 mars ainsi que les 8 et 9

mars de 14:00 à 15:50.

Toukiparc centre d'amusement intérieur Val-d'Or

Le parc d’amusement intérieur : Toukiparc

cinema-capitol-valdor-films

Le Cinéma Capitol de Val-d’Or

Toukiparc

Le Toukiparc est un merveilleux endroit pour que les enfants puissent dépenser toute leur énergie. Ce parc d’amusement intérieur, le plus grand en Abitibi-Témiscamingue, a plusieurs espaces pour plaire à tout le monde. Une zone 0 à 3 ans, une zone de 3 à 12 ans avec son module gigantesque et une zone d’arcade et son cinéma 3D pour aussi plaire aux grands enfants. Cliquez ici pour plus d’informations et pour connaître les tarifs.

Cinéma Capitol

Pour une après-midi ou une soirée tranquille, le Cinéma Capitol vous offre une grande variété de films pour tous les âges. Cliquez ici pour voir l’horaire et les films qui sont à l’affiche.

*Tous les après-midi et les mardis soirs, les prix sont réduits.

Les Foreurs Ligue junior majeur Val-d'Or

Les Foreurs de Val-d’Or

Photo | Andy Klink

Les foreurs de Val-d’Or

Aller voir un match des foreurs, c’est toujours une bonne idée ! Voici donc les parties qui se dérouleront au Centre air Creebec dans les deux prochaines semaines.

28 février à 19 :00 contre Victoriaville

29 février à 16 :00 contre Sherbrooke

3 mars à 19 :00 contre Shawinigan

10 mars à 19 :00 contre Rouyn-Noranda

13 mars à 19 :00 contre Blainville-Boisbriand

14 mars à 16 :00 contre Gatineau

Cliquez ici pour acheter vos billets.

Les Voyages virtuels : Abitibi 360

À notre bureau d’information touristique, vous pouvez désormais vivre une expérience de réalité virtuelle 360 degrés. Les voyages virtuels : Abitibi 360 sont des capsules documentaires de quelques minutes qui vous présentent les beautés de notre territoire à travers les yeux d’un personnage principal.

Présentement, il est possible de regarder Froid et Pow-Wow, le premier vous présente la traversée du lac Abitibi, un événement sportif de 100 km en 5 jours qui a lieu tous les hivers depuis plusieurs années. Le deuxième vous présente l’univers de Jerry Hunter, un danseur traditionnel, qui se prépare pour le Pow-Wow du Lac Simon.

Les heures d’ouverture du bureau d’information touristique sont de 8h30 à 16h30 du lundi au vendredi et de 9h à 15h le samedi.

forêt récréative sentier glacé patins raquette ski de fond Val-d'Or

La Forêt récréative de Val-d’Or

Photo | Marie-Claude Robert

Activités extérieures

Patinage extérieur

Plusieurs patinoires extérieures sont accessibles et éclairées jusqu’à 22h. C’est parfait pour une partie de hockey improvisée en famille. Les voici :

Parc Lemoine | Coin Dorion et Hôtel de Ville

Parc Bourlamaque | Coin Perry Drive et St-Jacques

Parc Blouin | Rue du Quai

Parc l’Houmeau | Boulevard des Pins

Pente de ski alpin | Extrémité des rues Lefebvre et Ladouceur

Parc Jacola | Place Jacola

Secteur Lemoine | Coin Massicotte et Morin

Secteur Val-Senneville | École St-Isidore

Secteur Val-des-Bois | Coin rue Pilotte et chemin Val-des-Bois

Secteur Dubuisson | Maison du Citoyen

Secteur Sullivan | Rue Tremblay

Secteur Vassan | École Notre-Dame-de-l’Assomption

La Forêt Récréative de Val-d’Or

La Forêt Récréative c’est une activité de choix pour tous. Vous pouvez y faire de la raquette, du ski de fond, du Fatbike et du patin à glace sur le sentier glacé Agnico Eagle. Vous pouvez louer des équipements à peu de frais pour que tous puissent en profiter.

La Forêt récréative est ouverte tous les jours de 10:00 à 21:00

Pour plus d’informations, cliquez ici.

Parc Belvédère glissades

La glissade au parc du Belvédère

Pente de ski alpin de Val-d’Or

La pente de ski alpin de Val-d’Or est l’endroit idéal pour vous initier à ce sport. Vous y retrouverez trois pistes allant de très faciles à débutantes. Vous pouvez louer des équipements sur place.

Pour plus d’informations et pour connaître les conditions de la pente de ski alpin, consultez leur page Facebook.

Mini zoo Domaine des trois vents

Le Mini zoo Domaine des trois vents vous ouvre ses portes pour la relâche scolaire.

Vous pourrez visiter le mini zoo les 5, 6 et 7 mars de 12:00 à 16:00

Les tarifs sont de 16$ pour les adultes et 10$ pour les enfants de moins de 12 ans.

Consultez leur page Facebook pour plus d’informations.

Activités et événements ponctuels

Plusieurs activités et événements ponctuels se déroulent entre le 28 février et le 7 mars 2020. Voici ceux que nous avons répertoriés :

Les nuits (bi) polaires

La ville de Val-d’Or organise deux nuits polaires à La Forêt Récréative de Val-d’Or. Lors de ces deux soirées, vous pourrez profiter de groupes de musique sous un igloo. Le vendredi 28 février, ce sera une prestation de Forest Boys, Choses Sauvages et Mamiilou et le samedi 29 février, ce sont Clay and Friends, LaF et Deezco qui seront sur la scène. L’événement sera animé par Luis Clavis.

Il y aura aussi un volet ludique de l’événement 15-2 pour permettre à toute la population valdorienne de venir s’amuser à des jeux gratuitement.

D’autres surprises vous y attendent, voici quelques liens qui pourraient vous intéresser :

Coup d’œil sur la programmation

Plusieurs surprises vous attendent

Écoutez la liste de lecture Spotify des Nuits (bi)Polaires

 

Le Marché mensuel du Marché public de la Vallée-de-l’Or

Une nouveauté s’est installée au Marché public de la Vallée-de-l’Or;  les marchés mensuels. Le premier dimanche de chaque mois, vous avez la chance de pouvoir rencontrer les producteurs et artisans locaux et acheter leurs produits. Le prochain se déroule le 1er mars à la place Agnico Eagle.

Un camp acrobatique pour vos enfants

Vos enfants sont des petits singes qui grimpent partout? Pôle fitness Val-d’Or a une activité parfaite pour eux. Du 2 au 6 mars, Pôle fitness Val-d’Or organise un camp acrobatique pour les enfants. Pour plus d’informations, consultez le lien de l’événement ici.

Voici d’autres événements à mettre à vos agendas

2 mars : Lundi Humour Eldorado Gold avec Christine Morency et Jo Côté à la Microbrasserie le Prospecteur.

6 mars : Dérapage contrôlé-Humour spontané à La Cabane à Val-d’Or

7 mars : spectacle de BASS LAND à La Cabane à Val-d’Or

7 mars : Triathlon Nordique SAP à Senneterre

Mineralogical museum of Abitibi Temiscamingue Val-d'Or

Le Musée minéralogique de Malartic

Allez faire un tour chez notre voisin :Malartic

Ma Fête de l’Artic

Le 28 et 29 février se déroulera la fête d’hiver de Malartic. Pour l’occasion, plusieurs activités ont été organisées pour toute la famille; sports d’hiver, feux d’artifice, présentation gratuite du film l’Abominable, traîneaux à chiens, tours de calèches, sculpture sur neige, concours de décoration de tuques et plus encore. Clique ici pour voir la programmation complète.

Allez au Musée minéralogique de Malartic

Venez faire découvrir à vos enfants les roches et l’histoire de nos sols qu’on retrouve ici en Abitibi-Témiscamingue avec des jeux interactifs, une collection de roches impressionnantes et plus encore.

Ils sont ouverts du dimanche au vendredi de 9h à 16h (fermé de 12h à 13h).

Cliquez ici pour plus d’informations.

Essayer la piste quatre saisons de Malartic

Des pistes ont été aménagées  entre Malartic et Rivière-Héva pour permettre à la population de pratiquer leur sport de façon sécuritaire. En hiver, on peut y pratiquer la marche, la raquette et le ski de fond. Clique ici pour plus d’informations.

Photo de couverture | Marie-Claude Robert

Quoi faire pendant la relâche scolaire à Val-d'Or du 2 au 6 mars
Le tourisme durable à Val-d’Or – Les hôtels et les restaurants

Le tourisme durable à Val-d’Or – Les hôtels et les restaurants

Comme le respect de l’environnement est une valeur qui nous tient beaucoup à cœur, ici à l’Office du tourisme de Val-d’Or, je trouve qu’il est important de souligner les efforts des différents intervenants touristiques de notre ville qui posent des actions écoresponsables et qui ont un certain souci de l’environnement. En effet, la pratique d’un tourisme durable est très importante pour permettre aux générations futures de profiter de notre belle ville et de ses ressources aussi longtemps que possible. C’est un peu ce que je t’ai expliqué dans les deux derniers articles sur le tourisme durable qui sont sortis sur notre site web. Aujourd’hui, ce sont deux restaurants et un hôtel qui pratiquent le tourisme durable que je te présente.

 

Avant de commencer, laisse-moi te rafraîchir la mémoire avec la définition du tourisme durable selon l’Organisation Mondiale du Tourisme : « Un tourisme qui tient pleinement compte de ses impacts économiques, sociaux et environnementaux actuels et futurs, en répondant aux besoins des visiteurs, des professionnels, de l’environnement et des communautés d’accueil ». Voici maintenant les actions que posent trois intervenants touristiques de Val-d’Or pour contribuer au tourisme durable.

Le Quality Inn & Suites

Quality Inn & Suites reçoit le prix Satisfaction de la clientèle Platine

Photo | Quality Inn & Suites

Construit il y a seulement quelques années, le Quality Inn & Suites de Val-d’Or  est un hôtel qui offre une panoplie de services et de commodités, au grand bonheur de ses clients. Entre autres, le Quality Inn & Suites se démarque grâce à son programme écologique « Chambre ouVerte ».

 

Le programme Chambre ouVerte est mis en action grâce à plusieurs gestes variés qui favorisent la protection de l’environnement. Par exemple, l’utilisation d’ampoules DEL et d’un système de gestion d’éclairage dans les chambres aident à conserver de l’énergie. L’eau est elle aussi conservée autant que possible grâce à des pommeaux de douche à débit réduit, des toilettes à double chasse d’eau et des détecteurs de pluie reliés au système d’irrigation de la pelouse. Ensuite, plusieurs choix sont faits dans l’objectif de réduire la production de déchets, comme l’utilisation de bacs à recyclage dans les lieux publics et dans chaque chambre, ainsi que l’utilisation de vaisselle réutilisable pour le service du déjeuner.  Finalement, l’utilisation de papier hygiénique fabriqué en Abitibi-Témiscamingue et de produits nettoyants biotechnologiques dilués sur place permettent de réduire les émissions de gaz à effet de serre généré par le transport.

Le Habaneros Grill Mexicain

Habaneros Express mexican food val d'or

Photo| Habaneros Grill mexicain

Le Habaneros Grill Mexicain  est un restaurant qui est rapidement devenu très populaire auprès des Valdoriens et Valdoriennes au courant des dernières années. Non seulement les repas y sont délicieux, mais en plus, l’écoresponsabilité et le développement durable font partie de ses valeurs.

 

Tout d’abord, le Habaneros Grill Mexicain achète ses aliments frais en vrac et s’assure de recycler toute matière recyclable pour réduire le plus possible sa production de déchets. Les repas consommés sur place sont servis avec de la vaisselle réutilisable, et les repas pour emporter sont servis dans des contenants compostables (avec pailles et ustensiles compostables). Si tu apportes ton propre plat pour emporter ta commande, tu as même droit à une remise en points fidélité! Pour ce qui est de la nourriture servie, l’achat local est toujours priorisé. Les viandes proviennent d’élevages naturels et tous les aliments sont frais et cuisinés sur place.

Les Becs Sucrés-Salés

Les becs sucrés-salées

Photo | Les Becs Sucrés-Salés

Les Becs Sucrés-Salés , c’est un petit restaurant local qui offre des déjeuners et des dîners. C’est aussi une boutique spécialisée en boulangerie, pâtisseries, confiseries et produits régionaux. En bonus avec tous ces produits et ces services : sa contribution au tourisme durable à Val-d’Or vaut la peine d’être soulignée.

 

Tout d’abord, Les Becs sucrés salés est un commerce qui soutient la région de plus d’une façon : en plus des produits locaux que l’on retrouve dans la boutique, les assiettes servies au déjeuner et au dîner contiennent de nombreux produits témiscabitibiens et québécois. Cette utilisation de produits locaux permet en même temps de réduire la pollution engendrée par le transport. Côté écoresponsabilité, tous les déchets verts de la cuisine sont compostés. Le restaurant s’implique aussi dans plusieurs causes qui touchent la communauté. Il offre par exemple son soutien à la fondation de Centre Hospitalier, à la cause de la sclérose en plaques et à la campagne de Centraide A-T, en plus de commanditer toutes sortes d’associations locales.

Sources :

Quality Inn & Suites

Habaneros Grill Mexicain

Becs sucrés salés

Organisation Mondiale du Tourisme

 

Image de couverture | Michael Benz – Unsplash

Tourisme durable à Val-d'or, Les bones pratiques à avoir en tourisme