Close

BLOGUE

Découvrez le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Découvrez le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Avant de travailler au bureau d’information touristique, j’ai travaillé un peu plus d’un an au Centre d’exposition de Val-d’Or, qui a été renommé, pendant mon temps là-bas, le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or. Je travaillais comme guide-animateur, c’est-à-dire que je présentais les expositions aux visiteurs et répondais à leurs questions. J’aidais aussi au niveau des groupes scolaires ainsi qu’aux montages et démontages des expositions. J’ai beaucoup apprécié mon expérience de travail là-bas et lorsqu’on m’a demandé de faire des billets de blogues sur les attraits valdoriens pour Tourisme Val-d’Or, j’ai tout de suite pensé à VOART.

Un peu d’histoire

C’est en 1978 que le comité des expositions artistiques de Val-d’Or est fondé, mais c’est seulement depuis 1983 que le ministère des Affaires culturelles du Québec reconnait et soutient l’organisme. Le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or est situé au rez-de-chaussée du Centre Culturel, plus précisément, au 600 7e Rue, et ce, depuis 1984. Il était auparavant dans le sous-sol du Centre culturel. La salle est divisée en trois parties, deux de 48m2 et une de 224m2, ce qui permet parfois d’offrir jusqu’à trois expositions différentes à la fois. Les deux petites salles vont aussi parfois contribuer à une seule grande exposition.

VOART est un organisme à but non lucratif, il se finance, entre autres, avec leur boutique, l’adhésion des membres et les dons volontaires des visiteurs. Cela aide à compléter le financement reçu par le gouvernement du Québec et du Canada, et permet au Centre d’exposition d’être plus autonome financièrement et ainsi d’offrir des services plus variés. Les expositions sont toujours gratuites au Centre d’exposition de Val-d’Or.

Centre_exposition_Val-dOr

Le Centre d’exposition VOART très impliqué dans la scène artistique valdorienne

Pendant mon temps au Centre d’exposition VOART de Val-d’Or, ce qui m’a le plus surpris, c’est à quel point le Centre est impliqué dans la scène artistique valdorienne. En effet, l’influence de VOART dépasse les murs de la salle d’exposition. Par exemple, le programme de location d’œuvres d’art (PLODA), qui existe depuis 1991 dans le but de faire le pont entre les artistes et gens d’affaires de la région, ainsi que d’agrémenter les lieux de travail. Avec le PLODA, les entreprises, industries et professionnels de la région peuvent louer des œuvres pour une durée d’environ 12 mois et peuvent, à la fin de la location, acheter l’œuvre au rabais. Il y a aussi les nombreux ateliers scolaires adaptés aux élèves du primaire et du secondaire. Par ces ateliers offerts aux écoles, le Centre d’exposition tente de transmettre l’amour de l’art aux nouvelles générations et ainsi créer la relève artistique de la Vallée-de-l’Or. C’est sans compter les innombrables activités que VOART organise dans le but de promouvoir tous les types d’arts, comme les performances artistiques au marché public de Val-d’Or.

Centre d'exposition VOART de Val-d'Or

Photo | Marie-Claude Robert

Une exposition qu’on se rappel

L’exposition qui a connu le plus du succès dans mon temps au Centre d’exposition VOART de Val-d’Or est sans aucun doute Aki Odehi : cicatrices de la Terre mère. Sortie dans la foulée des dénonciations des femmes autochtones sur la violence et les abus des policiers de Val-d’Or à leur endroit, cette exposition tentait de réconcilier les autochtones et allochtones à travers l’art ainsi que de guérir, ou cicatriser, les blessures par le territoire. L’exposition fut un franc succès pour VOART. D’ailleurs, la Société des Musées de Québec (SMQ) lui a décerné le prix d’excellence dans la catégorie 4, celle-ci étant pour les projets dont le budget global se situe entre 75 et 250 000 dollars. Aki Odehi étant une exposition remplie d’émotions et d’images fortes, il m’est impossible de lui faire justice par écrit. Pour les intéressés qui ont raté cette expérience, le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or vend toujours des clés USB qui contiennent des vidéos sur la création de l’exposition.

CentreExposition-04_MarieClaudeRobert_2015

Photo | Marie-Claude Robert

Être membre de VOART

Il est possible de devenir membre de VOART afin de soutenir l’organisme, recevoir toutes les informations et invitations et profiter de plusieurs avantages. Tous les membres ont un droit de vote à l’assemblée générale annuelle et ont la possibilité de siéger au conseil d’administration. Il y a trois types de membres au Centre d’exposition : membre corporatif, membre artiste et membre ami. Les deux premiers étant respectivement pour les entreprises et les artistes, c’est comme membre ami qui quiconque peut se joindre à VOART. Devenir membre ami coûte seulement 20$, donc je vous invite fortement à le faire si la culture vous tient à cœur et vous voulez encourager le développement artistique en Abitibi-Témiscamingue.

voart centre d'expo de valdor
Une importante hausse des visiteurs provenant des autres régions du Québec

Une importante hausse des visiteurs provenant des autres régions du Québec

OTCVO-BadgeNoir-FondBlanc_jpg

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Bilan : Une importante hausse des visiteurs provenant des autres régions du Québec

 

VAL-D’OR, 16 août 2021 – Le bureau d’information touristique de Val-d’Or a connu une belle hausse de sa clientèle extra régionale pour le mois de juillet.

Notre bureau d’information touristique connait un début de saison estivale positive avec un achalandage qui ressemble beaucoup à une année dite normale comme celle de 2019. Ce qui distingue toutefois cette année des autres années, c’est qu’il y a une hausse importante de visiteurs provenant des autres régions du Québec. Par exemple, selon nos statistiques, nous avons une hausse de touristes qui proviennent de la région Québec (72%),  de Montréal (54%), de la Montérégie (72%) et nous avons même le double de visiteurs originaires des Cantons-de-l’Est comparativement à 2019. De plus, la majorité des visiteurs étaient de passage pour la toute première fois dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue.

Une baisse de la clientèle locale

Bien qu’il y ait une belle hausse de la clientèle du Québec, nous remarquons une baisse de la clientèle locale à notre bureau d’information touristique. Cela peut s’expliquer par le fait que l’information touristique et plusieurs services que nous offrons sont de plus en plus accessibles sur le web. En effet, les guides touristiques des différentes régions du Québec sont facilement repérables en ligne et des outils de communication comme des boîtes de discussion sont installées directement sur le site web de la destination ce qui rend la communication et l’échange d’informations plus faciles et plus instantanées.

Un bilan plus complet sera fait à la fin de la saison estivale avec le pouls de tous les intervenants touristiques de Val-d’Or. Le mois d’août ainsi que le mois de septembre seront fort probablement achalandés puisque les gens continuent de voyager même avec la fin des vacances qui approchent. Nous croyons que d’autres belles surprises nous attendent.

– 30 –

Source :

 

Caroline Gélinas

Responsable des communications et du marketing, OTCVO

819 824-9646 poste 6225

[email protected]

 

 

Pour informations

 

Nancy Arpin

Directrice générale, OTCVO

819 824-9646 poste 6224

[email protected]

 

 

 

À la découverte des attraits d’ici : l’expérience de Leelou Nadeau
par

À la découverte des attraits d’ici : l’expérience de Leelou Nadeau

Récemment, j’ai fait la visite de quelques attraits touristiques que l’on retrouve sur le territoire de la Vallée-de-l’Or. Je souhaitais donc vous partager mon honnête expérience. Tout au long de ce billet de blogue, vous découvrirez mes coups de cœur ainsi que quelques petites anecdotes de ma visite aux Jardins à Fleur de Peau, au Musée minéralogique, à l’Observatoire du Belvédère et à la Station ludiK.

Les Jardins à Fleur de Peau

Dès mon arrivée sur place, j’ai su que ma visite allait être agréable. Notre visite à commencer par une brève introduction sur les jardins par Jacques et Francine. Leur passion pour leur jardin se ressent par leur description et l’histoire de celui-ci. Une chose est sûre, ils sont des personnes passionnées par ce qu’ils font!

Jacques nous donne les indications pour rentrer dans le jardin. L’entrée est comme un passage dans un conte de fées, un paysage enchanteur nous accueillant. Dès mon entrée, j’ai senti un relâchement, comme si mes problèmes étaient partis, me laissant guider par ces jardins idylliques. Le long de mon parcours, il m’a été possible d’observer différentes sculptures plus magnifiques et hypnotiques, les unes des autres. Les poèmes et les haïkus (petit poème de 3 lignes japonais) sauront vous charmer et vous faire penser.

Ma dernière visite des jardins datant de plus de deux ans, j’ai été agréablement surprise des changements apportés.  Francine explique que le jardin peut être différent d’une semaine à l’autre, même d’un jour à l’autre! Tout dépend des cycles des végétations présentes ou des nouvelles qui pointent le bout de leur nez au fil de l’été. De plus, de nouvelles sculptures sont ajoutées tandis que d’autres sont retirés selon les avancements. Pendant notre visite, Jacques faisait quelques travaux pour rendre le jardin encore plus paradisiaque, même si c’est difficile de l’être plus selon moi!

Une fois sortie des jardins, nous nous sommes assis à la petite aire de repos et observions les bonzaïs tranquillement, encore un peu dans le « mind » des jardins. Jacques est venu nous rejoindre pour nous parler de sa passion pour la sculpture. Je dois dire que cela a été un de mes moments favoris de ma visite. J’ai l’impression que j’aurais pu rester des heures à l’écouter ces histoires de sculptures d’épées, de bâton de marche, de pierre à savon et de bien d’autres. Mon petit plus a été de voir son chat coucher tranquillement observant Jacques nous montrer sa passion.

Merci encore à Francine et Jacques de nous avoir accueillis et de nous avoir montré votre passion pour vos Jardins à Fleur de Peau!

Jardins à fleur de peau

Photo | Marie-Claude Robert

Le musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue, à Malartic

Situé à environ 30 minutes de route en voiture, le musée minéralogique vaut le détour et la visite. Après avoir mentionné notre réservation au poste d’accueil, celle-ci nous a permis de faire l’expérience du musée comme n’importe quel visiteur. Une petite clé et un stylet nous sont remis. La clé va servir à tourner les pages du gros livre et le stylet pour utiliser les tablettes interactives ou pour peser sur les différents boutons le long de notre visite.  La visite est d’une durée d’environ 1h30, mais cela peut être différent pour une personne à l’autre selon l’intérêt.

Sans donner tous les détails sur le musée, car il est assez grand et c’est toujours mieux de le visiter par soi-même que de se fier aux dires des autres sur la beauté d’un lieu. Donc, voici mes points préférés de ma visite.

Le simulateur de tremblement de terre

Dans la première salle, après avoir fait le tour des informations, il est possible d’aller vivre un tremblement de terre (pas un vrai bien sûr!). Une petite cabane est mise à disposition avec quelques objets accrochés sur les parois, cela semble étrange au départ, mais une fois la machine mise en marche, vous comprenez. Une charte avec les différentes magnitudes  de tremblements de terre est affichée. Elle vous explique les dommages que cela peut causer. Il est possible de faire la simulation des magnitudes 4 et 7. Il est conseillé de bien se tenir, mais pour les plus braves, vous pouvez essayer sans les mains. En espérant que vous aurez les pieds bien ancrés! Une fois la petite frousse passée, vous pouvez sortir de la cabane.

Les roches qui deviennent fluorescentes

Imaginez, je suis une adulte et une de mes parties préférées a été des pierres qui éclairaient une fois dans le noir sous des lumières UV!  C’est sûr que les enfants vont adorer cette partie! Il suffit de peser sur un bouton un petit moment le temps que la lumière UV apparaisse et voilà. L’orange, le vert et le jaune d’une couleur éclatante illuminent sur ces roches. Je vous confirme qu’il faut le voir pour le croire, mais c’est bel et bien au musée!

Le mur des ombres

Avez-vous déjà vu vos ombres figées sur un mur? Pas, car vous ne bougez pas d’un poil, mais grâce à un système de lumière, que le guide du musée va beaucoup mieux vous l’expliquez que moi. Cependant, je peux vous affirmer qu’on allume une lumière qui va pointer sur nous lorsque nous allons être collés au mur, mais qu’une fois celle-ci éteint et nous décoller du mur, nos ombres sont figées comme nous l’étions quelques secondes plus tôt. Encore une fois, pour le croire, il faut le voir.  Je vous confirme, vous n’allez pas le regretter!

Que sont rendus les minerais aujourd’hui?

Il est toujours impressionnant de voir ce que nos minerais deviennent. Une salle nous permet de voir le minerai brut et ce qu’il permet de créer. Il est possible de voir ce qu’est l’Oxyclean ou bien les crayons de plombs et bien d’autres. Saviez-vous que du papier pouvait être recyclé à partir de minerai ? C’est l’une des nombreuses découvertes que j’ai faite lors de ma visite au musée!

 

Bien sûr, il y a beaucoup plus que cela à visiter, mais je vous gâcherais la visite d’un musée extraordinaire! Je peux toutefois vous informer qu’une pièce est dédiée à l’information sur les différents types de mines : souterraine et à ciel ouvert.

Musée minéralogique de l'Abitibi-Témiscamingue

Photo | Marie-Claude Robert

L’Observatoire belvédère, à Malartic

Situé juste en face du musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue, l’observatoire vous permet d’avoir une vue époustouflante sur la plus grosse mine à ciel ouvert du Canada : la mine Canadian Malartic.  Sachant que la mine ne peut être visitée cette année, à cause de la pandémie actuelle, c’est un prix de satisfaction plus qu’acceptable. La montée gratuite de l’observatoire et ces heures d’ouverture fixes doivent en séduire plus d’un, car lorsque nous y sommes allés, plusieurs personnes étaient présentes. Il faut cependant faire attention et bien s’informer sur ces heures d’ouverture, car l’observatoire ferme lors du dynamitage de la mine et à 21h le soir pour rouvrir le lendemain matin. C’est impressionnant de voir les camions en action au sol. De notre point de vue, on dirait des petits camions pour jouer, mais en réalité juste leurs pneus doivent faire le double de la grandeur d’un adulte moyen.

Tour d'observation à Malartic de la Mine Canadian Malartic

Station LudiK

S’il y a bien endroit à s’arrêter c’est à La Cabane, à la station Ludik! Pour un très faible coût, il vous est permis de jouer à des jeux de société pour le temps que vous voulez. C’est une expérience à vivre, tout ce que vous risquez c’est une bonne soirée! Il est même possible d’apporter vos enfants, car cela a été séparé pour que les gens de tous les âges puissent apprécier leur moment. Donc, une fois assis à votre table, il va vous être possible de vous commander un des très nombreux cocktails imaginés par une mixologue, avec ou sans alcool, selon votre envie du moment ou votre âge 😉 . Ensuite, un maître de jeux va venir vous poser quelques questions sur vos habitudes en jeux de société et choisira un jeu pour vous. Faites-lui confiance, il saura choisir le jeu qui vous plaira à coup sûr!

En plus de cela, La Cabane accueille différents spectacles sur sa scène aménagée. Vous devriez jeter un coup d’œil à leur page Facebook, qui sait, peut-être qu’un artiste saura vous plaire?

Les employés de la station Ludik sauront vous accueillir du jeudi au dimanche de 16h à minuit. C’est une équipe dynamique qui prend votre plaisir à cœur et souhaite que vous passiez une soirée plus qu’agréable. Ne ratez pas votre chance de passer une des meilleures soirées de votre été à faible coût! Si l’idée des jeux ne vous a pas encore convaincu, je dois vous dire que leurs toilettes en valent le détour! Chacune des salles de toilettes possède un thème hors du commun et surprenant.

Station ludiK-salle de jeux de société et de mixologie à Val-d'Or

Photo | Station ludiK

8 activités à faire avec son chien à Val-d’Or cet été

8 activités à faire avec son chien à Val-d’Or cet été

Il y a quelques semaines, j’ai profité de mes vacances annuelles pour faire un petit roadtrip en Abitibi-Témiscamingue. Rien n’a été organisé d’avance, je suis partie sur un coup de tête. J’avais par-dessus tout envie de décrocher et découvrir de nouveaux endroits dans ma région. Une seule contrainte me limitait ; mon chien. Comme j’ai décidé de partir le matin même, je n’avais pas d’autres choix que d’inviter mon chien à partir à l’aventure avec moi. Je dois vous avouer qu’au début j’étais inquiète d’être très limitée dans mon choix d’activité puisqu’on ne peut pas apporter notre ami à quatre pattes n’importe où. Finalement, après quelques appels et recherches, j’ai découvert que je pouvais faire plein de choses avec ma belle Labrador noire de 1 an et demi. Tout s’est finalement bien passé et je repartirais n’importe quand avec mon chien pour une autre aventure.

Mon roadtrip avec mon chien m’a inspiré à vous écrire ce billet de blogue. Vous trouverez donc ici-bas des activités à faire avec son chien à Val-d’Or cet été. J’ai aussi inclus les campings et les hébergements qui acceptent nos amis poilus. Bonne lecture!

Petite baignade et randonnée avec pitou

Un endroit parfait autant pour l’humain que le chien est le lac des Sœurs. Situé à 12 minutes de la ville, le lac des Sœurs est un petit lac de source assez profond avec une plage de sable assez vaste et entourée de forêt. Vous pouvez, à un même endroit, vous baigner avec votre chien sur la plage non surveillée et faire une petite randonnée dans le sentier qui fait le tour du lac. Le lac des Sœurs est définitivement un incontournable à faire avec son chien.

Manger dormir et activités à faire avec son chien à Val-d'Or

Photo | Andréanne Lord

Encore plus de randonnée

Je ne sais pas si c’est votre cas, mais pour ma part, mon chien pourrait marcher toute la journée sans se tanner. Ils ont de l’énergie ces petites bêtes-là! C’est pourquoi je vous propose d’autres sentiers de randonnée à faire avec votre pitou.

La Forêt récréative de Val-d’Or

La Forêt récréative est le paradis des activités de plein air. À proximité de la ville, c’est un territoire boisé de 50km2 qui vous attend. Plusieurs randonnées de différentes longueurs sont accessibles pour votre chien. Il doit toutefois rester en laisse pour assurer la sécurité de tous. Pour connaître les sentiers de la Forêt récréative, télécharger l’application Ondago.

L’école buissonnière

Avec votre chien, vous pouvez aussi tester les sentiers de l’école buissonnière dans le secteur de Dubuisson. Le sentier débute avec la façade en bois de ce qu’on pourrait croire une école. C’est le sentier préféré à ceux qui aiment observer les oiseaux. Si vous êtes chanceux et que votre chien à un bon focus, vous aurez peut-être la chance d’attirer les oiseaux pour qu’ils viennent manger des grains dans vos mains. En voiture, le trajet est d’une dizaine de minutes seulement de la ville de Val-d’Or. Il se peut qu’il y ait quelques travaux en cours dans ce sentier à l’été 2021, mais certains tronçons restent accessibles.

randonnée à faire avec son chien à Val-d'Or

Pourquoi pas un arrêt dans une crèmerie d’ici

Après plusieurs randonnées pédestres, pourquoi ne pas s’arrêter prendre une crème glacée pour faire plaisir aux petites dents sucrées ? Une crèmerie d’ici, Au Petit Cornet, a justement aménagé des installations pour accueillir nos amis poilus. Votre chien pourra donc être attaché dans un petit espace vert pendant que vous dégustez votre molle à la banane recouverte de chocolat belge au lait. Miam! Votre chien aura même accès à un bol d’eau pour qu’il puisse se rafraichir lui aussi.

activité chien a valdor

Photo | Callum Blacoe sur Unsplash

Un petit arrêt au Village minier de Bourlamaque

Tout près de la crèmerie Au petit cornet, il y a le Village minier de Bourlamaque. Ce village historique encore habité aujourd’hui est accessible en tout temps. Vous pourrez donc marcher dans le village et y découvrir un décor charmant avec ces petites maisons en bois ronds. Vous pourrez même prendre le temps de vous arrêter à chaque panneau d’interprétation pour en apprendre davantage sur l’histoire du village et de la Lamaque Gold Mine, aujourd’hui, la Cité de l’Or. Vous ne pourrez malheureusement pas aller sous terre avec votre chien, mais vous pourrez facilement observer les chevalements miniers de la mine. Un symbole de la ville de Val-d’Or.

Village-Minier-Bourlamaque-31_MarieClaudeRobert_OTCVO2017

Photo | Marie-Claude Robert

S’instruire sur l’histoire de la ville de Val-d’Or avec son chien

Après votre tournée des panneaux d’interprétation dans le Village minier de Bourlamaque, pourquoi ne pas la continuer dans le reste de la ville avec le circuit historique urbain? Dans toute la ville, des panneaux d’interprétation sont accessibles pour vous en apprendre davantage sur l’histoire de la ville, son architecture et ses personnages importants. Pour ne rien manquer, procurez-vous notre carte touristique de Val-d’Or à notre bureau d’information touristique.

Un petit arrêt pour pique-niquer

Après beaucoup de séances de marche, pourquoi ne pas s’arrêter dans un endroit un peu plus calme? Tout près du centre-ville, dans un petit coin tranquille reculé où un ne ressent pas l’effervescence de la ville, il y a la Source Gabriel. La Source Gabriel et le ruisseau qu’elle alimente sont des témoins du tout début de l’histoire de Val-d’Or. Ce fut le campement d’un prospecteur d’origine algonquine, Gabriel-Commanda, considéré par plusieurs comme l’un des pères de Val-d’Or. À cet endroit, vous pourrez vous détendre près de l’eau en regardant les canards qu’on retrouve en grande quantité.

Un autre endroit fort intéressant pour pique-niquer, calme avec une touche d’histoire, nécessite de se déplacer en voiture à une quinzaine de minutes de la ville. Vous pourriez vous déplacer au pont Champagne dans le secteur de Vassan. Ce pont a été construit en 1941 et est d’une grandeur de 104 pieds et traverse la rivière Vassan. Un peu d’eau et de tranquillité avant de reprendre son escapade.

Manger avec son chien à Val-d'Or

Photo | Aija_la_shibette sur Instagram

Bien terminer la journée avec un coucher de soleil

Pour bien terminer la journée, allez faire un tour à la tour Rotary situé au parc du Belvédère de Val-d’Or. Cet endroit est le secteur le plus haut de la ville, donc vous offre une belle vue panoramique sur la ville, les lacs et les mines qui nous entourent. Au coucher de soleil, qui est magnifique lorsque le ciel est dégagé, vous pouvez entendre une musique composée par un artiste d’ici qui accompagne la descente du soleil. Si le cœur vous en dit et que vos pieds suivent encore, des petits sentiers se cachent derrière la tour Rotary.

tour rotary valdor coucher de soleil musique

Photo | Christian Leduc

Un petit détour, pour une vue panoramique

Finalement, pourquoi ne pas faire un petit détour vers Senneterre pour faire une escapade au Mont Bell?  Le Mont Bell est devenu au courant de la dernière année, une destination annuelle chouchou pour les amateurs de plein air. À cet endroit, faites de la randonnée en montagne et posez-vous au sommet de la montagne pour observer le paysage à perte de vue. À son sommet, vous pouvez aussi observer une belle fresque faite par un artiste d’ici. Un détour qui en vaut la peine.

Mont Bell sentier pédestre à Senneterre

Hébergements qui acceptent les chiens

Pour bien planifier votre sortie, voici les hébergements qui acceptent les chiens à Val-d’Or :

Campings qui acceptent les chiens à Val-d’Or

Camping le Nid d’aigle

Camping Sagittaire

Hôtels et autres types d’hébergements qui acceptent les chiens à Val-d’Or

Entre Lemoine et l’Arbre

L’Escale Hôtel Suites

Hôtel Forestel

Comfort Inn de Val-d’Or

Microtel Inn & Suites Wyndham

Entre lemoine et l'arbre chien

Photo | Entre Lemoine et l’Arbre

activité à faire avec ton chien à Val-d'Or

Photo de couverture | Andréanne Lord

Activités gratuites à faire à Val-d’Or

Activités gratuites à faire à Val-d’Or

Des activités gratuites, c’est toujours le fun. On s’est dit qu’on pourrait te faire économiser un peu en t’inspirant sur des activités gratuites à faires à Val-d’Or cet été. Découvrez-les et testez-les autant que vous le voulez. On t’invite aussi à découvrir d’autres activités dans la section Quoi faire de notre site internet.

Randonnée pédestre

Forêt récréative

Aménager tel qu’on la connait depuis 2013, la forêt récréative est un terrain de jeux pour toute la famille. Située au quasi-bout de la 7e rue avant d’arriver à l’aéroport, elle est sans doute l’option la plus populaire pour ceux voulant faire de la randonnée dans la Vallée-de-l’Or. Situer sur un terrain de 50 km2, la forêt offre des sentiers pour cycliste, marcheur, enfant et animaux de compagnie. Vous retrouverez toutes les difficultés de sentier. Pour les randonneurs aguerris en recherche d’une longue escapade en nature ou pour les familles voulant prendre un grand bol d’air typique de l’Abitibi-Témiscamingue tout est à votre portée.

École buissonnière

Si vous cherchez un endroit magnifique pour observer des oiseaux de tout type et être isolé dans la belle nature qui fait la fierté de notre région, pensez immédiatement au sentier d’interprétation de la nature de l’école buissonnière. Observer la faune n’aura jamais été aussi relaxant. Certains oiseaux comme les mésanges pourront venir manger dans vos mains alors que d’autres espèces vont demander une bonne paire d’yeux pour les trouver dans les bois. Les sentiers sont situés à Dubuisson sur le chemin des explorateurs. En voiture, le trajet ne dure pas plus de 10 minutes et la sortie en vaut son pesant de cacahuètes. Il se peut qu’il y ait quelques travaux en cours dans ce sentier, mais certains tronçons restent accessibles.

Sentier du lac des sœurs

Probablement l’un des endroits les plus beaux pour faire de la randonnée pédestre ! Situer à proximité de Val-Senneville, le lac des sœurs est un lac de source. Il semble quasiment sorti d’un conte de fées. La couleur des arbres est idyllique. Ceux-ci semblent n’avoir pas été touchés depuis la création de l’Abitibi-Témiscamingue. La baignade est permise dans le lac, mais attention pour les frileux/frileuses, le lac, même en plein soleil d’été, peut être frisquet. Le site est parfait pour l’observation de la faune et la flore abitibienne, des volatiles de toutes sortes seront au rendez-vous en plus de quelques petits mammifères. Le sentier autour du lac fait environ 2 km et vous amènera, comme dit plus tôt, dans un conte de fées.

La forêt des sentiers de l'École buissonnière

Tour Rotary

Si vous avez envie de la plus belle vue de la ville de Val-d’Or, dirigez-vous, sans plus tarder, à la tour Rotary ! Cet observatoire de 18 mètres sur le belvédère de la ville donne une vue à couper le souffle du territoire de la Vallée-de-l’Or. D’un côté, le territoire urbain qui s’étend jusqu’au lac de Montigny et l’île Siscoe, de l’autre, la forêt de conifères qui s’étend à perte de vue à un tel point qu’on pourrait penser qu’elle est infinie. Pour les gens qui seraient inquiets de la hauteur de la tour, celle-ci est séparée en étage. Le premier étage se situe à 6 mètres du sol, le deuxième à 12 mètres et le dernier, au sommet, à 18 mètres. Il est même possible, au coucher du soleil, d’entendre une musique, jouée par le conservatoire de musique et de danse de Val-d’Or, en synchronisant son poste de radio aux 100,1 FM ou en allant au soleilvd.com.

tour rotary valdor coucher de soleil musique

Village minier de Bourlamaque

Le 1er juin 1979, le village minier de Bourlamaque est instauré comme site historique par le gouvernement du Québec. Cet ancien village de mineurs est désormais ouvert pour les touristes en tout temps. Le village propose de voir de magnifiques maisons typiques de l’époque de la colonisation de Val-d’Or. Il ne serait pas faux de dire que ces maisons sont probablement le meilleur moyen pour se rendre compte de l’ingéniosité des colons au temps de la grande dépression. Dans le village, il est possible de lire des plaques d’information qui relatent l’histoire du village et celle de ses habitants. Pour les fans d’histoire, c’est un incontournable !

Village minier de bourlamaque et son circuit héritage Val-d'Or

Photo | Marie-Claude Robert

Val-d’Or Moderne

En recherche d’une activité qui vous amènera partout dans la ville de Val-d’Or ? Il vous suffit de télécharger l’application gratuite Val-d’Or moderne sur votre téléphone intelligent. Vous pouvez découvrir la ville sous un autre angle grâce à des illustrations d’époque, des jeux et des cartes interactives qui vous apporteront d’un bout à l’autre de la ville de Val-d’Or.

Plage Rotary

Pour une chaude journée d’été rien ne vaut le confort de se jeter dans une eau rafraichissante, de faire un pique-nique sur le gazon ou de se faire bronzer toute la journée. Heureusement, la plage municipale Rotary a tout ce qu’il faut pour une journée d’été parfaite. Des espaces verts, une grande plage et même un parc qui fera le bonheur des enfants sont au rendez-vous. En plus, vous pouvez vous y rendre en vélo. Une belle piste cyclable boisée relie le centre-ville à la plage Rotary. De 11 h à 18 h, la baignade est supervisée par des surveillants-sauveteurs. Un endroit parfait pour les familles voulant se détendre, ou pour les gens qui ont pour objectif d’avoir le plus beau bronzage du Québec cet été.

Plage Rotary activités

Photo | Marie-Claude Robert

Circuit héritage Val-d’Or

La ville de Val-d’Or, pour son 75e anniversaire, installa partout dans la ville, majoritairement au centre-ville et aux alentours de Bourlamaque, des panneaux d’information accessible à tous. Chaque panneau explique un aspect de la ville, en partant de la première station de radio jusqu’à l’auberge des mineurs en passant par l’Église orthodoxe russe. Ce circuit est non seulement très instructif, il est aussi très grand. Plus de 35 panneaux sont installés dans la ville. Le circuit héritage est un moyen simple et gratuit pour visiter Val-d’Or et permet d’en savoir toujours plus.

En savoir plus sur les moustiques

En savoir plus sur les moustiques

Des belles bibittes, les moustiques, aussi appelés maringouins, de l’Abitibi-Témiscamingue ne sont pas aberrations de la nature génétiquement modifiées. Ils sont les mêmes que partout ailleurs au Québec et ont besoin des mêmes conditions pour vivre: de la nature, des milieux humides et du sang. La différence avec l’Abitibi-Témiscamingue par rapport à des régions plus urbaines comme Montréal ou Québec, c’est que la nature ici est omniprésente et beaucoup plus près des villes! En plus, nos 22 000 lacs contribuent franchement à leur fournir un milieu humide nécessaire à leur reproduction. En effet, les moustiques pondent leurs œufs (100 à 400 à la fois!) dans sur des eaux stagnantes ou à faible courant. Alors plus on s’approche des lacs ou des rivières, plus il y en a.

Comment se reproduisent les moustiques

Tout commence avec une maman maringouin et un papa maringouin. Les études scientifiques n’ont par contre pas démontré si les deux partenaires devaient s’aimer fort fort fort pour créer un petit bébé maringouin. Néanmoins, on sait que les moustiques s’accouplent sans aucune pudeur en plein vol ou dans des fourrés. Une fois la passion consommée, la femelle conserve la semence du mâle dans une petite poche sur son ventre que l’on appelle la spermathèque. Vient alors la deuxième étape de fécondation : la production d’œufs. Celle-ci se fait grâce à l’ingérence de sang animal ou humain. Lorsque tu te fais piquer, tu participes donc au miracle de la vie ! Après avoir bien digéré son repas pendant quelques jours dans un endroit abrité, la femelle pond ses œufs dans un milieu humide : une flaque d’eau dans un vieux pneu, sur l’eau des lacs ou encore la vase d’un marécage. Si la température est favorable, soit entre 22°C et 27°C, le cycle de vie des œufs jusqu’à l’âge adulte peut être de moins de 10 jours.

Mise à part pour se gratter et pogner les nerfs, à quoi ça sert les maringouins

Non, les moustiques n’ont pas été créés seulement pour nous faire enrager. En fait, ils ont un rôle très important dans l’écosystème. Premièrement, ils constituent un ingrédient principal du garde-manger de plusieurs espèces telIes que les libellules, les araignées, les oiseaux, les truites et les chauves-souris. Et oui ! Il y a bel et bien une justice dans ce monde! De plus, les maringouins fabriquent des milliards de kilogrammes de matière vivante nécessaire au bon fonctionnement des écosystèmes tant au niveau animal que végétal. Quant aux mâles, ceux-ci s’alimentent du nectar des fleurs participant ainsi à la pollinisation.

Vos croyances ne sont pas toujours vraies

Manger des bananes attire les moustiques

Faux. Aucune étude n’indique que ceux qui mangent des bananes attirent plus les moustiques. Ils sont attirés par le dioxyde de carbone  qui se dégage de notre corps et par le parfum de certains produits pour la peau et les cheveux.

La citronnelle est excellente pour éloigner les moustiques

Faux. La citronnelle, même si elle un peu répulsive, n’est pas assez efficace pour repousser les moustiques. Alors, cessez d’acheter des bougies ou des bâtons de citronnelle au magasin, ça ne sert pas à grand-chose.

La lumière attire les moustiques

Faux. Ce n’est pas la lumière qui attire les moustiques, c’est le gaz carbonique qui se trouve dans nos maisons. C’est nous qui les attirons lorsqu’on respire ou l’on bouge, plutôt que la lumière.

Il y a plus de moustiques en Abitibi-Témiscamingue qu’ailleurs au Québec.

Faux. Certainement, nous avons beaucoup de moustiques. Surtout à la fin du printemps et au début de l’été. Ce n’est toutefois pas pire qu’ailleurs. Toutes autres régions boisées avec beaucoup de cours d’eau ont aussi beaucoup de moustiques.

 

Si comprendre la mission du moustique sur la Terre et son mode de reproduction ne te suffit pas pour diminuer ton animosité envers lui et que tu souhaites éviter qu’il te pique, je te suggère de lire mon billet de blogue No me moleste mosquito en cliquant ici.

les maringouins en Abitibi-Témiscamingue
Où manger la meilleure crème glacée à Val-d’Or

Où manger la meilleure crème glacée à Val-d’Or

L’été ne fait que commencer. On sait très bien que pour plusieurs l’été est synonyme de chaleur, de piscine, de camping et de vacances. Et nous, quand on pense aux journées chaudes, on pense à manger de la crème glacée! C’est bel et bien le moment parfait pour aller tester toutes les « crèmes molles » qu’on offre en ville. Tu ne sais pas où aller manger la meilleure crème glacée à Val-d’Or? Et bien dans cet article, je te présente quatre commerces de notre ville qui servent de la crème glacée pour t’aider à faire ton choix.

Au Petit Cornet

Crème molle, Milkshake, Blizzard, Sundae… Il y en a vraiment pour tous les goûts au Petit Cornet. En plus de son menu très varié, l’équipe du Petit Cornet impressionne ses clients tous les étés avec de nouvelles recettes de son invention. Il y a aussi une panoplie de garnitures originales que je te conseille d’essayer si tu veux pimper ton classique cornet à la vanille. À quelques reprises pendant l’été, des soirées thématiques sont organisées, avec des saveurs de crème glacée spéciales et limitées pour l’occasion. Quoi de mieux pour profiter des belles journées d’été!

Fantaisies Glacées

Chez Fantaisies Glacées, tu seras bien servi, et ce, peu importe tes goûts. Son menu est tellement varié qu’il est tout simplement impossible d’en repartir insatisfait! Il y a même des options pour les personnes intolérantes au lactose, comme du sorbet ou du tofu glacé à saveur de différents fruits. Comme au Petit Cornet, tu y trouveras toutes sortes de garnitures originales, et différentes saveurs de crème glacée qui changent chaque semaine.

Choco-Mango

Choco-Mango, c’est une chocolaterie qui offre du chocolat, des gâteaux, des cafés, et autres desserts sucrés. Parmi ces desserts, il y a bien sûr de la crème glacée et des gelatos! Par contre, on t’avertit, tu auras peut-être beaucoup de difficulté à faire un choix. Tu voudras certainement goûter à un enrobage de leur délicieux chocolat, mais aussi à une dizaine de saveurs de gelatos, ou encore à leur classique crème glacée molle. La bonne nouvelle, c’est qu’en choisissant Choco-Mango, tu encourageras un commerce local qui réussit à bien faire sa place à Val-d’Or.

Chocolats Favoris

Un réputé commerce du Québec en entier, le Chocolats Favoris de Val-d’Or sert, au grand bonheur des Valdoriens et Valdoriennes, leurs fameux produits chocolatés. Dès qu’on met les pieds dans un Chocolat Favoris, nul besoin de te dire que l’eau te vient à la bouche. Le plus dur sera de faire un choix entre les cornets éclatés, composés de crème glacée molle enrobée d’un chocolat de ton choix et garnie de différentes sucreries, ou encore la Poutine à la ChocoFav, composée de crème glacée, de frites desserts, de guimauves miniatures et du chocolat de ton choix. Peu importe ce que tu choisis, on peut te garantir que tu seras satisfait.

Photo de couverture | Geneviève Lagrois

où manger de la crème glacée à Val-d'Or
Dormir dans les arbres est maintenant possible chez Entre Lemoine et l’Arbre

Dormir dans les arbres est maintenant possible chez Entre Lemoine et l’Arbre

Le projet Entre Lemoine et l’Arbre voit enfin le jour. Depuis le temps qu’on en parle et qu’on le souhaite, c’est maintenant le temps de vous annoncer que le projet d’hébergements insolites perchés dans les arbres est maintenant prêt à vous accueillir. Les réservations étant ouvertes depuis le 1er mai, l’équipe d’Entre Lemoine et l’Arbre accueillera ses premiers clients dès le 13 mai. Je vous suggère de réserver votre place rapidement si vous souhaitez y dormir cet été.

Entre lemoine et l'arbre Chalet à louer à Val-d'Or

Des cabanes littéralement entre l’arbre et Lemoine

Situé en bordure du lac Lemoine dans un secteur boisé, le projet Entre Lemoine et l’Arbre porte bien son nom. Lorsque vous vous rendez sur le site, vous saurez surpris de ce qu’on appelle ‘’cabanes dans les arbres’’. L’une d’elles, La Canopée, vous offre une superficie de plus de 500 pieds carrés avec une terrasse à 360 ˚ perchée à 15 pieds du sol. Elle peut accueillir de 8 à 10 personnes. Une autre, La Familiale, colorée à souhait, saura vous impressionner avec sa magnifique vue sur le lac autant lorsque vous êtes sur la terrasse que lorsque vous êtes dans la chambre à coucher. Parfaite pour admirer nos merveilleux couchers de soleil. Cette cabane peut accueillir jusqu’à 6 personnes. Une autre cabane, La Prospecteur, devrait être prête dans les prochaines semaines. Restez à l’affût sur le Facebook d’Entre Lemoine et l’Arbre pour connaître quand vous pourrez y réserver votre séjour.

Ces hébergements de type insolites se définissent comme un mélange entre le chalet et le prêt-à-camper. Chaque cabane dans les arbres sera alimentée par un système à l’électricité solaire et aura sa propre toilette et sa propre douche. La location des cabanes sera possible toute l’année.

La familiale chalet à louer à Val-d'Or Entre Lemoine et l'Arbre

Dans le bois, mais à proximité de tout

Entre Lemoine et l’Arbre est situé à peine à 10 minutes en voiture de la ville de Val-d’Or. En effet, les chalets sont à proximité de plusieurs services et attraits touristiques intéressantes. D’abord, juste à côté, il y a le Camping Sagittaire qui vous donne accès à une plage. À quelques kilomètres de là, vous pourrez découvrir Kinawit, un site culturel autochtone, où vous pourrez entre autres faire la location d’embarcation nautique et y faire des ateliers culturels et de pain bannique. En hiver, les sentiers de motoneige et de Quad se rendent directement sur le site d’Entre Lemoine et l’Arbre. Finalement, puisque le site est non loin de la ville, vous pourrez avoir accès facilement aux restaurants et aux autres attraits touristiques de Val-d’Or et de la région de l’Abitibi-Témiscamingue.

chalet à louer Val-d'Or Entre Lemoine et l'arbre

Digne des pionniers de l’Abitibi-Témiscamingue

Le projet Entre Lemoine et l’Arbre a connu quelques embuches depuis ses débuts. Le propriétaire Aksel Nielsen-Kolding à du composé avec des changements de plans et de façon de faire, une pandémie, un incendie et j’en passe. Il a travaillé fort et dur pour arriver au résultat d’aujourd’hui.  On pourrait presque qualifier Aksel Nielsen-Kolding d’un vrai pionnier digne de l’Abitibi-Témiscamingue. Son projet a débuté sur un terrain densément boisé sans route pour s’y rendre en voiture. Il s’est donc armé de sa chainsaw et a coupé arbre par arbre pour ensuite y construire un petit chemin accessible en voiture et débuter les travaux de construction. Pour son projet, il aime utiliser des matériaux d’ici, recycler des objets pour les intégrer à son projet et faire participer des artistes d’ici pour le décor de ses cabanes.

Lors de ma rencontre avec Aksel et sa conjointe Ariane Saucier, qui s’occupe aussi d’Entre Lemoine et l’Arbre, j’ai pu découvrir deux personnes attachantes, travaillantes et passionnées par leur projet. Si vous avez l’opportunité de les croiser lors de votre séjour, arrêtez-vous quelques minutes pour discuter avec eux. Vous pourriez être surpris de l’histoire derrière ces cabanes dans les arbres.

Bon succès, j’ai déjà hâte de découvrir la suite.

équipe Entre Lemoine et l'arbre

Photos | Entre Lemoine et l’Arbre

5 conseils pour la planification de vos vacances à Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue

5 conseils pour la planification de vos vacances à Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue

Souhaitez-vous venir passer vos vacances à Val-d’Or en Abitibi-Témiscamingue? Avant de partir à l’aventure, veuillez prévoir vos déplacements et vous renseigner sur votre destination. Avec ce que nous avons appris de l’été dernier et selon ce que nous envisageons pour cette saison estivale encore différente de ce que l’on a déjà connu, nous vous avons préparé une liste de ce qu’il faut penser avant de se déplacer pour les vacances d’été. Simplement pour que vous soyez mieux préparé et que vous puissiez profiter pleinement de votre séjour chez nous.

Bien sûr, il est encore impossible de dire quelles seront les restrictions et les mesures sanitaires pour l’été qui s’en vient. Voici donc nos 5 conseils pour la planification de vos vacances d’été à Val-d’Or.

Renseignez-vous sur les mesures sanitaires

Cette première étape est la plus importante selon nous. Avant de se déplacer vers une autre région que la nôtre, il faut absolument se renseigner sur le palier d’alerte en vigueur (vert, jaune, orange, rouge, rouge foncé) et les mesures sanitaires qui sont en places dans celle-ci.

Une question importante à se poser avant de se déplacer : Est-ce que mes déplacements sont autorisés en Abitibi-Témiscamingue? Par exemple, au moment d’écrire ses lignes (26 avril 2021), les déplacements non essentiels sont interdits même pour les personnes vivant dans un palier jaune ou orange. Pour connaître les déplacements qui sont jugés essentiels, cliquez ici.

Aussi, sachez que toutes personnes provenant d’un palier d’alerte supérieur à celui de l’Abitibi-Témiscamingue doivent respecter les mesures sanitaires de leurs propres zones, même s’ils se retrouvent dans une zone avec des restrictions plus légères.

Réservez votre hébergement

Afin de ne pas avoir de mauvaise surprise lors de votre arrivée en Abitibi-Témiscamingue, pensez à réserver votre hébergement avant de vous déplacer. Comme l’été dernier, les gens prioriseront les campings et les chalets, alors réserver dès que vous connaissez les dates de votre séjour. Le plus tôt sera le mieux selon nous.

Pour consulter la liste de nos campings et hébergements, cliquez ici.

camping à Val-d'Or

Photo | Geneviève Lagrois

 Réservez vos activités

Une belle variété d’attraits touristique et d’activités vous attendent à Val-d’Or et en Abitibi-Témiscamingue. Pour être certain de pouvoir cocher toutes les cases de votre liste de choses à faire lors de votre séjour, informez-vous sur les journées et sur les heures d’ouverture. Certaines activités ont des places limitées avec les mesures sanitaires à respecter. Il est donc essentiel de réserver.

Pour bien planifier vos activités, visitez notre section quoi faire.

enfant mineur

Photo | Marie-Claude Robert

Prévoyez vos repas

Gouter aux saveurs locales d’une destination est une activité agréable à faire lors de son séjour. Toutefois, avec la situation actuelle, les restaurants ont dû restreindre le nombre de places en salle à manger. Aussi, les restaurateurs ne peuvent accepter les gens provenant d’une zone en palier d’alerte plus sévère que celle de l’Abitibi-Témiscamingue. Alors, informez-vous avant de vous déplacer et faites vos réservations. Heureusement, plusieurs restaurants offrent maintenant le service de livraison ou de mets pour emporter. Plusieurs adresses gourmandes vous proposent aussi des plats prêts à manger. Aussi, pour ceux qui ont la possibilité de cuisiner, pensez à faire vos provisions avant le départ pour éviter de devoir visiter une de nos épiceries.

restaurant Abitibi-Témiscamingue Valdor

Protégez-vous

Les mesures sanitaires qui sont en place sont mises en place pour nous protéger. Il est donc important de les respecter en tout temps, même lorsqu’on est en vacances. Voici donc la Promesse du visiteur avisé de Tourisme Abitibi-Témiscamingue.

Promesse-du-visiteur-avise-WEB1024_1

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à utiliser notre boite de discussion accessible directement sur le site web ou à nous contacter par téléphone au 819 824-9646.

Bon séjour!

Le bonheur dans la simplicité

Le bonheur dans la simplicité

Instinctivement nous recherchons toujours à vivre une émotion, soit par un endroit à visiter, un sentier à découvrir, une expérience à vivre, des sensations fortes, et c’est très bien. On ne réalise pas très souvent que nous avons le bonheur à portée de main. Avec la situation que nous vivons tous actuellement, j’en conviens que c’est moins facile de percevoir ces petits moments de bonheur que nous offre le quotidien, mais pourquoi ne pas trouver une nouvelle façon d’apprécier ce que nous avons comme le ferait un enfant. C’est une leçon que j’ai apprise et je continue d’intégrer à ma vie. Une leçon que je souhaite vous partager.

le bonheur dans la simplicité

Photo | Gabriel Tovar Unsplash

Leçon de vie

La fin de semaine dernière, en prenant une marche dans mon quartier avec des enfants, l’un d’eux dit : « Écoute, écoute! Un oiseau chante ». On prend alors un moment, on s’arrête quelques instants pour regarder au ciel, découvrir les oiseaux et les écouter. On les observait se promener d’une branche à l’autre, d’un arbre à l’autre. Nous avons même commencé nous-mêmes à siffler comme des oiseaux. Nous poursuivons notre marche. Quelques minutes plus tard, c’est maintenant le bruit d’un avion qui se fait entendre. Un enfant lance : « elle est où l’avion, la voie tu? ». Nous nous arrêtons encore un moment pour prendre le temps de regarder le ciel pour trouver sous quel nuage se cache l’avion. Elle est là, enfin sortie de son nuage. Les enfants lui envoient la main et je les imite en sachant très bien que personne ne nous voit de là-haut. Plus loin sur notre route, un des enfants aperçoit un grand amas de neige au loin et dit : « Regarde là-bas, on va faire des anges dans le banc de neige! ». Encore une fois, on prend le temps de s’arrêter et de profiter de ce que la vie nous offre. Sur le chemin du retour cette fois, un enfant nous défi à une course jusqu’au Stop. Les moments où profiter de l’instant présent ne manque pas avec les enfants. Finalement, un des enfants s’exclame : « il est beau le soleil, hein? Nous sommes chanceux, ça fait du bien le soleil! ».

 

Pour les enfants, l’extraordinaire est tout près d’eux tout le temps. Alors, prenons exemple sur eux. Redécouvrons donc notre rue, notre quartier, notre village, notre ville. Attardons nous aussi aux bruits qui nous entourent, à la beauté des oiseaux, aux traces d’animaux laisser dans la neige, à ce qu’on ressent, aux  odeurs, aux couleurs de la nature ou dans les vitrines au centre-ville, attardons-nous à la beauté de ce qui se trouve tout autour de nous. Osez vous coucher dans la neige et regarder le ciel. Imaginez des formes dans les nuages comme quand vous étiez petits. Redécouvrez la brillance des étoiles dans la nuit.

Nous avons plusieurs leçons à apprendre des enfants. Les enfants nous font voir ce que nous ne voyons plus dû à notre horaire chargé et notre cerveau d’adulte rempli de pensées plus plates les unes que les autres. Prenons le temps de regarder la vie avec notre cœur et nos yeux d’enfant. Admirons ce que nous avons. Si pour chaque balade en sentiers, si pour chaque visite au musée ou simplement pour plusieurs moments dans nos vies, on prenait le temps d’admirer la vie comme le fait un enfant, je suis convaincue que nous vivrions pleinement toutes nos expériences avec appréciation et émerveillement.

Je terminerais simplement en disant : « Le bonheur il est où? » et je répondrais : « dans les yeux et l’expérience d’un enfant ».

Allez découvrir la vie et notre belle nature, et ce en toute saison.

trouver le bonheur dans la simplicité

Photo | Melissa Askew Unsplash