Close

BLOGUE

Quoi faire à Val-d’Or pendant la relâche

Quoi faire à Val-d’Or pendant la relâche

Du 4 au 8 mars 2019 aura lieu la semaine de relâche pour des écoles primaires et secondaires de la Commission scolaire de l’Or-et-des-Bois couvrant les villes de Val-d’Or, Malartic et Senneterre. Ce sera donc l’occasion de faire une foule d’activités à l’intérieur comme à l’extérieur. Pour l’occasion, plusieurs organisations ont d’ailleurs préparé des activités spéciales ou prévu un horaire occasionnel.

Activités de plein air à la Forêt récréative

Si tu aimes le plein air et jouer dehors, la Forêt récréative peut occuper beaucoup de ton temps! Des sentiers de raquette, de patin à glace, de ski de fond et de fat bike t’y attendent. On y offre la location d’équipement en plus de deux super chalets où tu pourras te reposer et manger. Attention! On retrouve dans les deux chalets un distributeur de collations, mais si tu souhaites dîner sur place tu dois apporter ton propre lunch.

Horaire de la Forêt récréative

Ski de fond, fat bike et raquette | ouvert tous les jours de 9h à 21h

Sentier glacé Agnico-Eagle | ouvert tous les jours de 10h à 21h

foret recreative val-d'or

Au carrefour des sentiers de ski de fond, raquette et patin se trouve la Place Rotary avec un foyer pour se reposer et se réchauffer autour du feu.

Le Cinéma Capitol

Le Cinéma Capitol sera ouvert tous les jours avec quatre représentations, dont 2 en après-midi et 2 en soirées. Pour voir l’horaire et les films, clique ici.

Patinage libre au Centre air Creebec

En plus de ses horaires réguliers pour le patinage libre, le Centre air Creebec a ajouté des plages horaires supplémentaires pour les congés de la relâche.

Horaire régulier du patinage libre au Centre air Creebec

Lundi, mercredi et vendredi de 10h à 11h20

Horaire spécial du patinage libre au Centre air Creebec

Du dimanche 3 mars au vendredi 8 mars de 14h à 15h50 (poussettes et chaises admises à partir de 15h)

Activités à la Bibliothèque municipale

Jeux en famille

Le dimanche 10 mars 2019 à partir de 13h30, la Bibliothèque municipale propose une activité spéciale de jeux en famille. C’est l’occasion de découvrir une multitude de jeux de société et de passer du temps en famille!

 

Soirée cinéma

Le vendredi 15 mars, la bibliothèque projettera le film « Les Aventuriers du timbre perdu » dans lequel le jeune garçon de 11 ans découvre une formule magique dernière un timbre rare lui permettant de voyager à travers le monde. Pop-corn inclus!

La bande-annonce du film

L’Heure du conte

S’adressant aux enfants de 3 à 6 ans, l’Heure du conte consiste à la lecture animée d’un conte. Alors qu’une lecture est prévue à 10h30 le 2 mars à la bibliothèque de Val-d’Or, une autre aura lieu le 9 mars à la bibliothèque de Sullivan à 10h30. Un Tout-petit conte, pour les enfants de 0 à 36 mois, est aussi prévu à la bibliothèque de Val-d’Or à 10h30 le 16 mars. Gratuit pour tous, 40 enfants maximum.

Ateliers au Centre d’exposition de Val-d’Or

Le Centre d’exposition de Val-d’Or propose la série d’ateliers Les Cents dessins. Les enfants de 5 à 9 ans pourront découvrir l’univers fantastique du Pays du Sucre grâce au personnage de Filou à travers 8 ateliers. Pour en savoir plus sur ces ateliers, clique ici.

En plus de ses ateliers pour les enfants, le Centre d’exposition de Val-d’Or présente l’exposition collective « L’Art face au corps » qui propose une tout autre vision du corps et de la médecine! Pour en savoir plus sur cette exposition, clique ici.

Horaire du Centre d’exposition

Lundi, fermé

Mardi, 13h à 16h

Jeudi et vendredi, 13h à 19h

Samedi et dimanche, 13h à 16h

Centre d'exposition de Val-d'Or L'Art face au corps

L’œuvre “Connectivité” d’Étienne Saint-Amant, faisant partie de l’exposition.

Baignade à la Piscine municipale Oriel-Riopel

À défaut de se baigner dans la mer, on peut toujours apprécier la baignade dans la piscine municipale! Pendant la semaine de relâche, des bains publics supplémentaires sont proposés. Toutefois, aucun corridor de nage ne sera installé lors des périodes pour tous pendant la Relâche.

Horaire des bains publics à la Piscine municipale Oriel-Riopel

1er, 4, 8 et 11 mars 2019

Pour tous : 13h, 14h et 15h

Découvertes minéralogiques au Musée minéralogique de l’A-T

Situé à Malartic, le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue présente une exposition permanente sur la géologie et les projets miniers de la région. D’ailleurs, le musée a inauguré l’été dernier une toute nouvelle exposition sur le cycle minier et un carré sable super technologique, interactif et éducatif. Il accueille aussi l’exposition temporaire Gemme ou pas. Divers jeux interactifs, un simulateur de tremblement de terre, une collection internationale de minéraux, une carte minière virtuelle et un théâtre d’ombres complètent cette exposition s’adressant à toute la famille.

Horaire du Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue

Dimanche au lundi de 9h à 17h

exposition scientifique Gemme ou pas Musée minéralogique Malartic

Réalisée par le Musée minéralogique et minier de Thetford Mines, l’exposition Gemme ou pas met en valeur plus d’une centaine de spécimens aux propriétés particulières, les métiers de gemmologue et lapidaire. Les visiteurs pourront découvrir qu’est-ce qu’une pierre gemme; pourquoi est-ce si précieux; comment fait-on pour différence le vrai du faux?

Pente de ski alpin

La pente de ski alpin de Val-d’Or propose trois pistes de ski alpin, d’une dénivellation totale de 104 pieds de niveau débutant, parfait pour initier les enfants à ce sport. On offre sur place la location de planches à neige et de skis en plus d’un petit dépanneur.

Horaire de la pente de ski alpin de Val-d’Or pendant la semaine de relâche

Tous les jours de 10h à 16h

Horaire régulier de la pente de ski alpin de Val-d’Or

Samedi et dimanche de 10h à 16h

Salon de quilles Maxima

Le salon de quilles Maxima propose 16 allées de quilles, 9 tables de billard, 2 tables de snooker, des tables de babyfoot et d’air-hockey en plus d’un service de restauration. Il est ouvert tous les jours à partir de 13h.

Arcades, modules de jeux et jeux virtuels au Toukiparc

Toukiparc est le plus grand centre d’amusement en Abitibi-Témiscamingue avec une superficie totale de 15 000 pieds carrés. Incluant une zone de 0-3 ans, un module gigantesque pour les plus grands, des jeux virtuels pour les adolescents et du cinéma 3D, le Toukiparc plaira à tous les enfants, peu importe leur âge! Trois restaurants sur place et le magasin ” La Fiesta ” proposant un choix incandescent de succulents bonbons complèteront à merveille ton expérience!

Horaire du Toukiparc

Lundi au jeudi, 9h30 à 17h

Vendredi, 9h30 à 20h

Samedi, 9h à 20h

Dimanche, 9h à 17h

Nourrir les oiseaux pendant une balade en forêt

Les Sentiers d’interprétation de la nature de l’École buissonnière offrent 3 kilomètres de sentiers magnifiques longeant la rivière Piché. On peut y observer plusieurs types d’oiseaux, dont des mésanges qui viendront se poser avec plaisir dans tes mains si tu leur présentes des graines! Clique ici pour en savoir davantage sur les oiseaux à observer en hiver dans nos forêts.

Traineau à chiens avec Husky Aventure Harricana

Pour vivre une aventure hivernale hors du commun, Husky aventure Harricana te propose de te laisser guider par les chiens au cœur de la nature. Sur réservation, plusieurs options s’offrent à toi; des randonnées d’une heure, d’une demi-journée ou d’une journée complète. Clique ici pour les connaître.

Husky Aventure Harricana balade

Les excursions en traineau à chiens avec Husky Aventure Harricana de permettront d’explorer autant des petits sentiers en forêt que des grands espaces sur les lacs.

Que ce soit à l’intérieur comme à l’extérieur, les activités à faire pendant la semaine de relâche à Val-d’Or sont nombreuses. On se demande même si ça ne devrait pas la peine d’entrer en contact avec la commission scolaire pour demander une extension… 🙂

5 lieux à photographier à Val-d’Or en hiver

5 lieux à photographier à Val-d’Or en hiver

Ah les joies de l’hiver! La neige, les journées ensoleillées, les promenades en forêt et les magnifiques paysages qui nous font oublier le froid. L’hiver est la saison parfaite pour profiter du décor de la nature et photographier la beauté qui nous entoure.  Voici cinq lieux idéals à Val-d’Or pour faire une séance photo de vous et vos proches ou encore du paysage.

Le parc des Marais

Situé sur le boulevard Dennison, le parc des Marais offre un décor splendide à photographier. Avec son imposante sculpture de roches, ses arbres et ses deux passerelles, cet espace vert (ou blanc devrais-je dire) saura agrémenter vos photos et représenter la beauté de la nature hivernale abitibienne.

Le parc Belvédère

Parc Belvédère tour rotary hiver
La tour Rotary, lors d’un crépuscule d’hiver.
Photo | Élodie Doua

Situé sur le boulevard Sabourin, le parc Belvédère est un incontournable de la ville en toutes saisons. En plus d’être entouré d’une magnifique forêt et d’une pente qui se descend en luge, la tour d’observation Rotary sur le sommet de la colline est le clou de la place. Cette infrastructure de 18 mètres de haut offre une superbe belle vue d’ensemble sur la ville. On y distingue aussi les chevalements miniers et les nombreux lacs gelés de l’hiver. Vous ne serez certainement pas déçu par la vue et vos photographies seront immanquablement magnifiques.

La Forêt récréative de Val-d’Or

La Forêt récréative est un lieu pour bouger, se divertir, passer du bon temps en famille, mais surtout magnifique! Le sentier glacé est un endroit idéal pour prendre des photos d’une activité hivernale très populaire à Val-d’Or. Ce parcours de deux kilomètres à réaliser en patin fait 2 km et est en plein cœur de la forêt. Le paysage est sublime et même éclairé le soir. Un feu de bois est également toujours présent à l’entrée du sentier pour se réchauffer. Nul besoin de mentionner que les prises de vues sont multiples pour vous photographier sur vos patins. La forêt Récréative est située tout près de l’aéroport.

raquette sports d'hiver Abitibi-Témiscamingue Val-d'Or
En plus de son sentier glacé Agnico-Eagle, la forêt récréative propose des sentiers de raquette, de ski de fond et de fat bike.

Photo | Marie-Claude Robert

Le lac Blouin

Le lac Blouin est l’un des lacs les plus connus à Val-d’Or compte tenu de la facilité pour y accéder – il s’agit d’un quai municipal. La beauté de l’hiver ne peut être mieux représentée que par un grand étendu blanc entouré de forêt.  Il est également possible d’y pratiquer la pêche sur la glace, une activité très appréciée des Valdoriens.

Le Village minier de Bourlamaque

Assurément une des parties les plus importantes du patrimoine de la ville, le Village minier de Bourlamaque offre de ravissantes images. En fait, quand le village est enveloppé de son manteau blanc et qu’il neige, le décor est si féérique qu’on se croirait dans une boule de neige!  Ce fût le premier village des environs de Val-d’Or et les maisons en bois sont de la même allure que celles de l’époque. C’est un décor très rustique en cette saison hivernale et une belle représentation de la culture abitibienne. L’ancienne mine Lamaque, maintenant la Cité de l’Or, meuble le ciel par un grand chevalement de mine jaune citron.

Village minier de Bourlamaque
Lorsqu’on se trouve dans le Village minier alors qu’il neige de gros flocons, on a l’impression que le temps s’arrête.

Que ce soit dans un décor urbain, pittoresque ou naturel, l’hiver est à coup sûr très photogénique, et surtout à Val-d’Or et en Abitibi-Témiscamingue. Pourquoi plus particulièrement ici? Parce qu’avec ses grands espaces, la pureté du blanc de la neige et ces ciels particuliers aux couleurs de barbe à papa à l’aube et l’aurore, on réussit bon nombre de conditions gagnantes pour de belles photos! Il ne vous reste plus qu’à choisir votre lieu pour capturer sa beauté.

Du Nouveau au Centre d’exposition de Val-d’Or – L’Art face au corps

Du Nouveau au Centre d’exposition de Val-d’Or – L’Art face au corps

Le Centre d’exposition de Val-d’Or présente, du 15 février au 14 avril 2019, l’exposition collective L’Art face au corps. Le vernissage en présence des artistes et de la commissaire Audrée Juteau aura lieu le vendredi 15 février de 17 h à 19 h. Chorégraphe de profession, Audrée Juteau y présentera également une performance. Entrée libre.

Bien que l’on confère historiquement à la médecine occidentale une connaissance objective du corps, ses images médicales et les diagnostics qui en résultent émergent malgré tout d’un contexte social régi par ses normes et ses discours spécifiques, lesquels se transforment à travers le temps. Des catégories médicales ne cessent d’apparaître et de disparaître et ce n’est pas toujours une résultante de l’évolution de la science, mais d’un contexte social changeant. Par exemple, l’homosexualité et l’hystérie ont disparu en tant que catégories médicales alors que les symptômes prémenstruels et l’hyperactivité constituent de nouvelles catégories portant à discussion. L’exposition « L’Art face au corps » réunit les artistes Montserrat Duran Muntadas, Etienne Saint-Amant, Claude-Olivier Guay, Katia Martel et Marc Boutin, qui abordent de façon organique la représentation du corps sous l’angle de sa transformation, de son esthétisation, et de son pouvoir critique des normes de la société, reconnaissant l’indéterminé et l’impossibilité de figer le corps dans une identité donnée.

Montserrat Duran Muntadas transforme un diagnostic médical en discours poétique et critique en créant des corps en mutation alliant le verre et le tissu rembourré; deux matériaux qui se métamorphosent entre eux à travers un jeu de transparence. Etienne Saint-Amant change le discours médical en discours esthétique en créant des œuvres à partir d’IRM de cerveaux qu’il transforme à partir de manipulations scientifiques et esthétiques. Katia Martel et Marc Boutin transforment une intervention médicale en discours esthétique qui vient bousculer le rôle traditionnel de parure associé au bijou. Leur recherche formelle et conceptuelle en bijou contemporain jumelée à une documentation photographique est inspirée de la cohabitation involontaire entre corps et anomalies cellulaires. Claude-Olivier Guay, d’inspiration plus philosophique, nous propose une série de sculptures en fil d’acier aux identités multiples. Passant de référents anatomiques humains à des référents animaux ses œuvres évoquent une identité en constante transition et transformation. Cette transformation est ensuite dépliée à travers des animations vidéo. Inspirée par les œuvres des artistes réuni-es, Audrée Juteau proposera une courte performance portant sur l’aspect transformationnel du corps face à son environnement.

Informations biographiques

Commissaire | Audrée Juteau

Audrée Juteau est une artiste basée à Rouyn-Noranda. Elle collabore à plusieurs projets comme danseuse en plus d’initier ses propres projets comme chorégraphe. Fascinée par le flux créatif résultant de la rencontre, elle réalise ses premières créations avec le groupe The Choreographers. Intéressée par la question de l’altérité et du sens dans un rapport égalitaire aux êtres et aux objets, son travail chorégraphique cherche à célébrer une certaine indissociabilité de l’être à son environnement. Altération des sens, décentralisation de la volonté, affect, perte de soi sont quelques thématiques qu’aborde Audrée Juteau. Ses pièces Poisson (2013) et Sam affecte (2015) mettaient en scène un chien (Sam) et s’inspiraient de sa qualité de présence et de ses manières non-humaines d’habiter l’espace chorégraphique. Avec sa nouvelle création Les Strange strangers (2017, créé en résidence au Studio 303 et son partenaire Vermont Performance Lab), elle poursuit cette exploration chorégraphique en considérant les objets inanimés comme étant pourvus de ce même pouvoir d’affecter. Son travail a été présenté dans de nombreux lieux de diffusion dont Studio 303, Tangente, Offta (Montréal), Mains d’œuvres (Paris), ainsi qu’à Oslo et à New York. Titulaire d’une maîtrise en danse de l’UQAM, Audrée fut également récipiendaire de la bourse Danceweb 2010 Impulstanz en Autriche, octroyée par Jardin d’Europe, ainsi que du prix chorégraphique David Kilburn (2016).

Artiste | Montserrat Duran

Muntadas D’origine catalane et installée à Montréal, Montserrat Duran Muntadas est diplômée de la faculté des Beaux-Arts de Barcelone et de l’Escuela del vidrio à la Real Fabrica de Cristales de la Granja. Elle participe au fil des ans à plus de trente expositions collectives sur la scène internationale et reçoit de nombreuses distinctions au Canada et en Espagne. Exposées au Canada, aux États-Unis et en Europe, les œuvres de Montserrat Duran Muntadas sont empreintes de fragilité, tant dans les thèmes qu’elles abordent que dans leur composition. L’artiste y fait dialoguer le verre avec d’autres composés comme le papier et le tissu et s’inspire de ses expériences personnelles pour aborder des thématiques communes.

Artiste | Etienne Saint-Amant

Etienne Saint-Amant est maître en sciences et artiste professionnel en arts technologiques. Spécialisé dans la conception d’œuvres de grand format conçues et décrites dans un langage mathématique, il est aussi conférencier et pionnier dans ce domaine. Il est l’auteur de formules et d’équations qui se traduisent en divers outils de composition artistique. Il se dévoue à la recherche conceptuelle et à la création d’œuvres d’art contemporaines. On retrouve son travail dans plusieurs collections publiques, institutionnelles et privées. Il est l’artiste principal de plusieurs projets d’intégration à l’architecture ; un domaine d’expertise qu’il affectionne particulièrement. Etienne Saint-Amant est un artiste originaire de Sherbrooke et son atelier de création est actuellement à Orford, dans les Cantons-de-l’Est. Ses ateliers de production sont à Sherbrooke et à Montréal.

Artiste | Claude-Olivier Guay

Claude-Olivier Guay s’intéresse aux modalités de l’identité de l’humain dans le cadre d’un processus de transformation. Il se consacre, par le truchement de la vidéo et de la sculpture, à donner forme à une identité de matière unissant par reconfiguration des référents anatomiques humains et des référents animaux. Son travail s’ancre dans la durée et n’est pas étranger à celui de l’artisan où s’accumule en un dessin dans l’espace la somme des formes et mécanismes nécessaires à la formation d’artéfacts; témoins inertes d’un cycle supérieur à la somme de ses parties. Récipiendaire de nombreuses bourses, Claude-Olivier Guay est aussi titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Originaire de La Sarre, Il vit présentement à Québec.

Artistes | Katia Martel et Marc Boutin

Le duo formé de Marc Boutin et de Katia Martel compte cinq expositions en duo ainsi qu’une quinzaine d’années de pratique artistique professionnelle respectives. Leurs travaux ont étés diffusés lors de nombreuses expositions et événements au Québec et à l’étranger. Marc Boutin a fait ses études à l’Université Concordia en cinéma d’animation et en sculpture. Il est diplômé en cinéma au Cégep Montmorency et détient une attestation d’études en dessin animé. Artiste sculpteur et vidéaste, ses œuvres ont été présentées lors d’expositions collectives au Québec. Il a réalisé 13 courts-métrages et a effectué une résidence à la Bande Vidéo de Québec en 2004. Diplômée de l’École de joaillerie de Québec en 2004, Katia Martel présente en 2010 sa première exposition individuelle en bijou contemporain; le projet Culte hybride au Centre d’exposition de Val d’Or (2011). Depuis, plusieurs exposition solo et collectives présentent son travail en bijou contemporain au Québec, au Canada et à l’étranger. En parallèle Katia développe une pratique en art performatif ainsi que différents projets d’innovation comme le bijou ready made ainsi que des projets interdisciplinaires jumelant vidéo, installation et bijou.

Source | Centre d’exposition de Val-d’Or

Image de couverture | Etienne Saint-Amant

Tout ce qu’il faut savoir sur la pêche blanche dans la Vallée-de-l’Or

Tout ce qu’il faut savoir sur la pêche blanche dans la Vallée-de-l’Or

Coutume héritée des Premières Nations, la pêche sur la glace, aussi appelée pêche blanche, n’est pas un loisir inconnu aux Québécois et aux Québécoises. Que tu sois un pêcheur amateur, un pêcheur expérimenté ou simplement un mordu de plein air, il y a plusieurs façons pour toi de profiter de la pêche blanche cet hiver. Voici donc tout ce que tu dois savoir au sujet de la pêche sur la glace dans la Vallée-de-l’Or.

Introduction à la pêche blanche

pêche sur glace Val-d'Or Abitibi-Témiscamingue tournoi de pêche blanche

Un groupe de pêcheurs autour d’une brimbale, lors d’une activité organisée par l’Association Chasse et pêche de Val-d’Or.

Si tu n’as jamais pêché sur la glace, ne t’en fais pas, tous les pêcheurs habitués ont déjà été débutants. Saches qu’il est important de t’informer de la réglementation de l’endroit où tu pêches. La MRC de la Vallée-de-l’Or se situe dans la zone 13 ; tu peux en connaître tous les détails sur le site web du ministère des forêts, de la faune et des parcs.

La première étape lors d’une journée de pêche blanche est de faire des trous dans la glace à l’aide d’une perceuse à glace. Tu pourras ensuite pêcher avec des cannes à pêches ou des brimbales (comme sur l’image à gauche). La cabane à pêche est facultative, mais bien pratique lors des journées froides. Si tu ne possèdes pas l’équipement nécessaires, certains endroits dans la MRC offrent ce genre de service.

Pssst! Il paraîtrait que bouger régulièrement les brimbales incite le poisson à mordre… à toi de le tester!

Les essentiels

Avoir un permis de pêche

Avoir un permis de pêche, c’est primordial pour aller à la pêche blanche. Il est possible de t’en procurer un chez les agents de ventes autorisés, comme au Canadian Tire. Les enfants peuvent normalement pêcher en vertu du permis d’un de leurs parents.

S’informer

Il est très important de t’informer sur la réglementation de l’endroit où tu pêches. Dans la Vallée-de-l’Or, les limites de prise sont à 6 pour le doré et pour le brochet, et à 50 pour la perchaude. Pour connaître les limites de prise d’autres espèces de poisson, ou pour connaître plus de détails sur la réglementation de ta zone de pêche, visite le site web du ministère des forêts, de la faune et des parcs.

Avoir accès à l’équipement nécessaire

Pour aller à la pêche sur la glace, tu auras besoin, au minimum, d’une perceuse à glace et de cannes à pêche/brimbales. Si tu ne possèdes pas ces équipements, ne t’en fais pas, tu peux te référer à des pourvoiries qui offrent le service de pêche blanche. Tu auras aussi besoin de vêtements chauds et d’un lunch si tu pêches toute la journée. Et n’oublie pas les appâts pour attirer le poisson! Contrairement à l’été, les « poissons appâts » morts sont permis l’hiver.

Où pêcher?

Avec ses 11 301 lacs, tu ne manqueras pas d’options dans la MRC de la Vallée-de-l’Or. Cependant, il n’est pas possible de faire de la pêche blanche dans la réserve faunique La Vérendrye, et il est toujours mieux de t’informer pour savoir si tu as le droit d’aller pêcher sur un lac.

Si tu recherches un endroit qui offre l’équipement de pêche sur la glace, on te recommande de faire appel à une pourvoirie. Par exemple, la pourvoirie du lac Guéguen en est une qui offre des services et aménagements pour la pêche blanche.

Conseils de sécurité

épaisseur de glace sécuritaire

Il ne faut pas s’aventurer sur la glace lorsqu’elle est d’une épaisseur de moins de 7 centimètres.

L’important, lorsque tu iras à la pêche sur la glace, c’est d’avoir du plaisir en toute sécurité. Tout d’abord, il ne faut jamais s’aventurer sur une glace qui n’est pas assez épaisse. L’image à gauche indique les épaisseurs qui sont généralement reconnues comme étant sécuritaires. Idéalement, mesure la glace à plus d’un endroit.

On te recommande aussi de ne jamais t’aventurer seul sur la glace. Tu seras toujours plus en sécurité avec un ami. Apporte de l’équipement de secours en cas de besoin, comme une trousse de premiers soins, des pics à glace, une couverture de survie, etc.

Finalement, ne pêche pas avec les facultés affaiblies par l’alcool. Tu seras bien plus en mesure de réagir à une situation d’urgence de cette façon.

Sources

MRC de la Vallée-de-l’Or

Croix-Rouge canadienne

Forêts, faunes, et parcs Québec

Photo de couverture | Geneviève Lagrois

La programmation de l’Hiver en fête 2019 est annoncée

La programmation de l’Hiver en fête 2019 est annoncée

L’Hiver en fête tiendra sa 19e édition les 1er, 2 et 3 février 2019 à la Cité de l’Or à Val-d’Or. Proposant les activités familiales telles que la pêche sur glace et le traîneau à chiens qui en font sa renommée, l’événement a aussi planifié de nombreuses nouveautés cette année.

La programmation de l’hiver en fête 2019

Hiver en fête programmation

L’entreprise Husky Aventure Harricana offre des tours de traîneau à chiens aux festivaliers pour seulement 1$.

Photo | D’Ju Photographe amateur

En plus des feux d’artifice débutant à 19h30 et du cinéma en plein air à 19h45, la programmation du vendredi soir 1er février propose les spectacles d’Andréanne Veillet Lévesque et Steven Frappier en deux parties et Node.

Les samedi 2 février et dimanche 3 février 2019 proposera une panoplie d’activités pour toute la famille de 11h30 à 16h telles que des tours de calèches, du traîneau à chiens, du Euro-Bungee, des jeux gonflables, de la pêche à la truite et de la glissade. Des spectacles musicaux, un Conte et brioches Rotary présentant une adaptation théâtrale pour tous de La chasse-galerie ainsi que de la danse en ligne font aussi partie de la programmation. De plus, pour une troisième année consécutive, le Festival d’humour de l’Abitibi-Témiscamingue participe aux festivités en proposant un spectacle d’humour avec Charles Beauchesne, Jérémie Larouche et Jessy Sheehy, récipiendaire du prix du public de la 13e édition du Concours de la relève.

Pour réchauffer les festivaliers tout au long de cette fin de semaine, un bar à chocolat chaud et saucisses et guimauves sur le feu sont prévus.

La programmation complète est disponible sur le site internet de l’Hiver en fête, en cliquant ici.

Les nouveautés

Cette année, le comité organisateur était très fier d’annoncer une nouvelle activité qui devrait être grandement appréciée par les adolescents et les adultes; un jeu d’évasion. En effet, l’entreprise Évasion A-T sera de la partie de 11h30 à 16h le samedi et le dimanche pour faire vivre une expérience de jeu d’évasion immersif pour seulement 3$ par personne!

Un tournoi de hockey bottine amical est aussi prévu au calendrier de la fin de semaine avec une bourse en argent pour l’équipe championne et de nombreux tirages parmi les participants. Les équipes doivent s’inscrire au plus tard le dimanche 27 janvier au chalet d’accueil de la Forêt récréative. Parmi les règles du tournoi, une fille doit toujours être en jeu dans chaque équipe. Tous les règlements et détails du tournoi sont disponibles en ligne sur le site web de l’Hiver en fête dans la section « Hockey Bottine », en cliquant ici.

L’Hiver en fête sera ponctué d’une troisième nouveauté, soit l’essai de VPS (vélo à pneus surdimensionnés) ou fat bike. Ce type de vélo est d’ailleurs maintenant en location à la Forêt récréative de Val-d’Or.

Le prix de l’entrée et des activités

Alors que l’entrée du vendredi soir est gratuite, il en coûte 2$ pour les personnes de 5 ans et plus pour entrer sur le site.

Quelques activités sont aussi payantes par la suite, allant de 1$ à 3$

Le spectacle d’humour organisé en collaboration avec le Festival d’humour de l’Abitibi-Témiscamingue est au coût de 2$.

Tourisme Val-d’Or et TVC9 s’allient pour faire découvrir Les Coulisses du tourisme dans la Vallée-de-l’Or

Tourisme Val-d’Or et TVC9 s’allient pour faire découvrir Les Coulisses du tourisme dans la Vallée-de-l’Or

C’est avec fébrilité que l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) et TVC9 annoncent leur collaboration pour Les Coulisses du tourisme, une série de 17 épisodes sur le tourisme dans la Vallée-de-l’Or qui seront diffusées dans le cadre de la programmation hiver-printemps 2019 de TVC9. Alors que les épisodes sont pensés et animés par Étienne Lejeune et Kristel Aubé-Cloutier de l’OTCVO, le tournage et le montage ont été réalisés par Clara Fortin et Pier-Luc Létourneau de TVC9, utilisant l’expertise respective des deux organisations pour un résultat flamboyant.

Les Coulisses du tourisme présentent des organisations touristiques de La Vallée-de-l’Or selon différentes thématiques telles que la gastronomie, l’hébergement, le développement touristique ou encore la culture. « Le concept des Coulisses du tourisme va bien au-delà de faire la promotion de l’offre touristique. Il s’agit de faire découvrir le travail de gens passionnés dans l’industrie, leurs défis, leurs enjeux et leurs réussites », souligne le président de l’OTCVO M. Gérard Paquin.

« C’est une fierté de collaborer avec des organismes bien établis pour faire rayonner notre milieu de vie et les gens qui le façonnent. Les émissions produites témoignent à la fois du dynamisme de notre communauté et du savoir-faire des gens d’ici », ajoute pour sa part Marc-André Sévigny, gestionnaire principal de Cablevision.

Les épisodes des Coulisses du tourisme seront diffusés tous les mercredis à 18 h 30 et 21 h, du 16 janvier au 9 mai, sur les ondes de TVC9 (109/419) pour les abonnés de Cablevision, ou en direct sur le Web au www.tvc9.cablevision.qc.ca/en-direct . Une semaine après la diffusion, les épisodes seront également disponibles au https://vimeo.com/tvc9.

– 30 –

Source et information

Kristel Aubé-Cloutier
Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or
819 824-9646, poste 6228
kristel.aube-cloutier@ville.valdor.qc.ca

Isabelle Luneau
TVC9, chaîne exclusive à Cablevision
819 825-9977, poste 7900
iluneau@cablevision.ca

Les épisodes des Coulisses du tourisme

ÉPISODE 1 – L’information touristique

Invités : Nancy Arpin, Charline Béland, Caroline Gélinas et Marie-Ève Desrosiers du bureau d’information touristique de Val-d’Or

Dates et heures de diffusion : Mercredi 16 janvier, 18h; Mercredi 16 janvier, 21h; Jeudi 17 janvier, 9h; Vendredi 18 janvier, 14h30; Samedi 19 janvier, 19h; Dimanche 20 janvier, 9h30

 

ÉPISODE 2 – La motoneige

Invités : Nelson Laflamme du Club motoneige Val-d’Or et Alexandra Trahan de l’Escale Hôtel Suites

Dates et heures de diffusion : Mercredi 23 janvier, 18h; Mercredi 23 janvier, 21h; Jeudi 24 janvier, 9h; Vendredi 125 janvier, 14h30; Samedi 26 janvier, 19h; Dimanche 27 janvier, 9h30

 

ÉPISODE 3 – La gastronomie

Invités : Ghislain Trudel de Promotion Agro et Jonathan Deschamps de la microbrasserie Le Prospecteur

Dates et heures de diffusion : Mercredi 30 janvier, 18h; Mercredi 30 janvier, 21h; Jeudi 31 janvier, 9h; Vendredi 1er février, 14h30; Samedi 2 février, 19h; Dimanche 3 février, 9h30

 

ÉPISODE 4 – L’hébergement touristique

Invités : Christel Lachance et Serge Paradis de l’Auberge de l’Orpailleur, Suzanne Lejeune de la Vieille auberge et Suzanne Leduc et Kathy Belleau de l’Hôtel Continental

Dates et heures de diffusion : Mercredi 6 février, 18h; Mercredi 6 février, 21h; Jeudi 7 février, 9h; Vendredi 8 février, 14h30; Samedi 9 février, 19h; Dimanche 10 février, 9h30

 

ÉPISODE 5 – Les sentiers récréatifs et le plein air

Invités : Nathalie Perrault et Sabrina Goyette de la Forêt récréative et Michel Lavoie d’Accro-Vélo

Dates et heures de diffusion : Mercredi 13 février, 18h; Mercredi 13 février, 21h; Jeudi 14 février, 9h; Vendredi 15 février, 14h30; Samedi 16 février, 19h; Dimanche 17 février, 9h30

 

ÉPISODE 6 – L’art et l’architecture

Invités : Carmelle Adam et Serge Larocque du Centre d’exposition de Val-d’Or et Martine Beauchamp, artiste multidisciplinaire

Dates et heures de diffusion : Mercredi 20 février, 18h; Mercredi 20 février, 21h; Jeudi 21 février, 9h; Vendredi 22 février, 14h30; Samedi 23 février, 19h; Dimanche 24 février, 9h30

 

ÉPISODE 7 – Les pourvoiries

Invités : Violaine Audet de la Pourvoirie du lac Faillon et Johanne Vienneau de la Réserve faunique La Vérendrye

Dates et heures de diffusion : Mercredi 27 février, 18h; Mercredi 27 février, 21h; Jeudi 28 février, 9h; Vendredi 1er mars, 14h30; Samedi 2 mars, 19h; Dimanche 3 mars, 9h30

 

ÉPISODE 8 – La Cité de l’Or

Invités : Daniel Massé, membre fondateur de la Cité de l’Or et Guy Édouard Bouchard et Maxime Dupuis de la Cité de l’Or

Dates et heures de diffusion : Mercredi 6 mars, 18h; Mercredi 6 mars, 21h; Jeudi 7 mars, 9h; Vendredi 8 mars, 14h30; Samedi 9 mars, 19h; Dimanche 10 mars, 9h30

 

ÉPISODE 9 – La restauration

Invités : Olga Coronado Mijangos de Choco-Mango, Yves Moreau du Monti à l’Hôtel & Suites Forestel et Renaud Alexandre de Habaneros Grill Mexicain

Dates et heures de diffusion : Mercredi 13 mars, 18h; Mercredi 13 mars, 21h; Jeudi 14 mars, 9h; Vendredi 15 mars, 14h30; Samedi 16 mars, 19h; Dimanche 17 mars, 9h30

 

ÉPISODE 10 – La culture

Invités : Geneviève Béland du service culturel de la Ville de Val-d’Or, Louiselle Blais du Bistro Bar l’Entracte et Robert Migué initiateur des Couchers de soleil musicaux

Dates et heures de diffusion : Mercredi 20 mars, 18h; Mercredi 20 mars, 21h; Jeudi 21 mars, 9h; Vendredi 22 mars, 14h30; Samedi 23 mars, 19h; Dimanche 24 mars, 9h30

 

ÉPISODE 11 – Kinawit

Invités : Oscar Kistabish, Tom Bulowski et Fabienne Théonet de Kinawit et Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or

Dates et heures de diffusion : Mercredi 27 mars, 18h; Mercredi 27 mars, 21h; Jeudi 28 mars, 9h; Vendredi 29 mars, 14h30; Samedi 30 mars, 19h; Dimanche 31 mars, 9h30

 

ÉPISODE 12 – L’Histoire de Senneterre par le chemin de fer

Invités : Jean-Maurice Matte, Maire de la Ville de Senneterre, Marie-Pier Bordeleau-Genest de la Corporation de développement économique de Senneterre, Violaine Audet de la Pourvoirie du lac Faillon et Claude Chartrand de L’Histoire de Senneterre par le chemin de fer

Dates et heures de diffusion : Mercredi 3 avril, 18h; Mercredi 3 avril, 21h; Jeudi 4 avril, 9h; Vendredi 5 avril, 14h30; Samedi 6 avril, 19h; Dimanche 7 avril, 9h30

 

ÉPISODE 13 – Les festivals

Invités : Camille Trudel et Cassandra Pleau du Festival d’humour en Abitibi-Témiscamingue, Lilianne et Guy Pilotte, festivaliers, Lynda Perrault du Festival western de Malartic et Mélissa Drainville du FRIMAT

Dates et heures de diffusion : Mercredi 10 avril, 18h; Mercredi 10 avril, 21h; Jeudi 11 avril, 9h; Vendredi 12 avril, 14h30; Samedi 13 avril, 19h; Dimanche 14 avril, 9h30

 

ÉPISODE 14 – L’histoire de Val-d’Or

Invités : Paul-Antoine Martel de la Ville de Val-d’Or, Bruno Turcotte, Véronique Filion et acteurs de Val-d’Or vous raconte son histoire

Dates et heures de diffusion : Mercredi 17 avril, 18h; Mercredi 17 avril, 21h; Jeudi 18 avril, 9h; Vendredi 19 avril, 14h30; Samedi 20 avril, 19h; Dimanche 21 avril, 9h30

 

ÉPISODE 15 – La Bell en Kayak

Invités : Stéphanie St-Pierre, initiatrice de La Bell en kayak, Gabrielle Marchand et Marie-Pier Bordeleau Genest de la Corporation de développement économique de Senneterre, Conseillers en séjours du bureau d’information touristique de Senneterre et Cédric de Marneffe de l’École de pagaie Eau vive expérience

Dates et heures de diffusion : Mercredi 24 avril, 18h; Mercredi 24 avril, 21h; Jeudi 25 avril, 9h; Vendredi 26 avril, 14h30; Samedi 27 avril, 19h; Dimanche 28 avril, 9h30

 

ÉPISODE 16 – Les Jardins à fleur de peau

Invités : Jacques Pelletier et Francyne Plante des Jardins à fleur de peau

Dates et heures de diffusion : Mercredi 1er mai, 18h; Mercredi 1er mai, 21h; Jeudi 2 mai, 9h; Vendredi 3 mai, 14h30; Samedi 4 mai, 19h; Dimanche 5 mai, 9h30

 

ÉPISODE 17 – Le développement touristique

Invités : Nancy Arpin de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or, Philippe Lord de la Microbrasserie Le Prospecteur et Aksel Nielson-Kolding et Alex Duchainy d’Entre Lemoine et l’arbre

Dates et heures de diffusion : Mercredi 8 mai, 18h; Mercredi 8 mai, 21h; Jeudi 9 mai, 9h; Vendredi 10 mai, 14h30; Samedi 11 mai, 19h; Dimanche 12 mai, 9h30

Les spectacles de Noël à Val-d’Or et les environs en 2018

Les spectacles de Noël à Val-d’Or et les environs en 2018

Spectacles de Noël à Val-d’Or

Spectacle Sons et lumières Vente d’artisanat
220, rue de l’Étang, Val-d’Or secteur Dubuisson
1er décembre au 10 janvier, 17h à 22h

Spectacle bénéfice de Noël avec le Groupe Tocadéo
Théâtre Télébec – 125, rue Self, Val-d’Or
17 décembre, 19h30
*au profit de la Maison de la Source Gabriel au coût de 60$

Concert de Noël de Marc Frédéric Indorf 
Aux grandes orgues de l’église Saint-Sauveur – 533, 3e Avenue, Val-d’Or
23 décembre, 19h
*Dons libre à la sortie

Spectacles de Noël dans Amos-Harricana

Sons et lumières CCYM
201, chemin de la Baie, La Motte
1er décembre au 6 janvier, 17h à 22h

Photo de couverture | Erin Walker sur Unsplash

De nouvelles expositions au Centre d’exposition de Val-d’Or

De nouvelles expositions au Centre d’exposition de Val-d’Or

Jusqu’au 27 janvier 2019, le Centre d’exposition de Val-d’Or présente Fragments de mémoire de Francyne Plante et Matrices… d’elles-mêmes de Yolaine Lefebvre.

Fragments de mémoire

fragment-memoire_FrancynePlante

Fragment de mémoires de Francyne Plante

Le Centre d’exposition de Val-d’Or propose Fragment de mémoire, une installation de Francyne Plante, du 7 décembre au 27 janvier 2019. Le vernissage aura lieu le vendredi 7 décembre de 17 h à 19 h en présence de l’artiste.

Origines, cultures anciennes, mémoires fascinent Francyne Plante d’où sa réflexion aux héritages génétiques et cellulaires. Pour elle, la peinture et la sculpture sont une forme de dire. La ligne, dans son oeuvre, trace ce lien épigénétique, cette mémoire cellulaire au quotidien. L’exposition Fragments de mémoire relate cette histoire.

L’artiste crée des empâtements avec des médiums qui ont du vécu tels : la poussière résiduelle de ses sculptures de pierre millénaire porteuses d’histoires, textiles déjà portés, encaustique, coton de tissage au temps où elle était tisserande, résidus de charpie d’atelier, graminées de son jardin, qui telles des couches de vie soudées les unes aux autres, superposent, cachent, dévoilent, dissimulent, exposent les blessures, les mémoires morcelées et nouées. Tout est interrelié et ce, jusqu’au plus petit pixel.

L’artiste Francyne Plante propose par cette installation, qui se compose en plusieurs tableaux de vie, de parler du regard qu’elle porte sur cette préoccupation telle une impression de réseaux neuronaux qui témoignent métaphoriquement de l’espace relationnel que l’on habite et qui nous habite par cet enchevêtrement de fils rappelant la complexité des relations.

Matrices…d’elles-mêmes!

exposition Matrices...d'elles-mêmes Yolaine Lefevbre

Yolaine Lefebvre, 2018, AMF

Le Centre d’exposition de Val-d’Or propose Matrices…d’elles-mêmes, une exposition collective de l’Atelier les mille feuilles, centre d’art imprimé sous le commissariat Yolaine Lefebvre, du 7 décembre 2018 au 27 janvier 2019. Le vernissage aura lieu le vendredi 7 décembre de 17h à 19h.

Sous le commissariat de Madame Yolaine Lefebvre, douze graveurs de l’Atelier les Mille Feuilles ont voulu décloisonner l’art imprimé et innover leur approche par la multidisciplinarité. Depuis plus de 400 ans, les matrices servent à imprimer.

Le projet Matrices…d’elles-mêmes altère cette tradition et présente des matrices, détournées de leur rôle de génitrice, mettant de l’avant leur processus de création. En collaboration avec le Théâtre du Tandem, les graveurs s’inspirent du texte Habiter les terres de Marcelle Dubois et de sa mise en scène, pour faire de leur aventure en terrain théâtral, une manière « d’habiter le territoire ». Une nouvelle discipline naît avec ces matrices, sans autre but que d’exister par elles-mêmes.

Les artistes participant-es : Christiane Baillargeon, Louis Brien, Céline J. Dallaire, Brigitte Gagnon, Violaine Lafortune, Yolaine Lefebvre, Lee Lovsin, Armande Ouellet, Roger Pèlerin, Micheline Plante, Joanne Poitras, Isabelle Roby.

Une visite guidée de l’exposition par la commissaire, madame Yolaine Lefebvre, se déroulera le dimanche 27 janvier 2019 à 13h. Entrée libre.

Source

Carmelle Adam, directrice du Centre d’exposition

Déménagement temporaire du bureau d’information touristique de Val-d’Or

Déménagement temporaire du bureau d’information touristique de Val-d’Or

Dans le cadre de rénovations majeures du bureau d’information touristique de Val-d’Or, celui-ci sera relocalisé le temps des travaux dans le sous-sol de l’hôtel de ville (855, 2e Avenue, Val-d’Or, J9P 4P4). Ainsi, les heures d’ouverture seront-elles aussi changées temporairement, suivant celle de l’hôtel de ville. Pendant tout le temps de la relocalisation, les heures d’ouverture seront du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 13h30 à 16h30.

Il est à noter que le bureau d’information touristique sera fermé quelques jours pour effectuer le déménagement, soit du vendredi 21 décembre 2018 au 10 janvier 2019.

Pour des questions ou de l’information sur l’offre touristique de Val-d’Or et des environs, nous vous invitons à communiquer avec nous par courriel ou téléphone au 819 824-9646 ou 1 877 582-5367 ainsi que visiter notre site internet tourismevaldor.com.

Fermeture temporaire de la boutique Expo-art

Encore dans le cadre de rénovations majeures du bureau d’information touristique de Val-d’Or, la boutique souvenir Expo-Art sera fermée temporairement à partir du 7 décembre 2018. Suite au déménagement temporaire à l’hôtel de ville du bureau quelques articles seront en vente, dont des produits régionaux, des cartes postales et des bijoux. Cependant, l’inventaire sera limité le temps de cette relocalisation temporaire.

Se procurer un droit d’accès pour les sentiers motoneige ou QUAD

Pendant la période de relocalisation, les droits d’accès journaliers et annuels pour les sentiers motoneige seront disponibles chez Béric Sport au 50, 3e Avenue.

Photo de couverture | Erda Estremera

À chaque photo son histoire – Arrêter le temps avec Marie-Claude Robert

À chaque photo son histoire – Arrêter le temps avec Marie-Claude Robert

Lorsqu’un photographe capture une image, c’est sa vision d’un moment qu’il offre. Parfois, on y voit l’amour d’un territoire, la beauté du moment présent ou encore l’histoire d’un lieu. Chaque photo a son histoire. Dans le cadre de VD’CLIC – Les Rendez-vous de la photographie de Val-d’Or, nous sommes heureux de vous présenter l’histoire des photos de notre collection de cartes postales ainsi que les photographes qui les ont prises.

 

La photographe que je te présente dans ce billet de blogue a pris de nombreuses photos pour Tourisme Val-d’Or dont six se sont retrouvées dans notre collection de cartes postales. Ses six photos représentent la Cité de l’Or. Il s’agit de Marie-Claude Robert, photographe de formation qui a un style qui inspire la pureté et le calme et dont la créativité est sans fin.

À propos de La Cité de l’Or

La Cité de l’Or  regroupe les sites historiques de l’Ancienne-mine-Lamaque et du Village-minier-de-Bourlamaque. Cet attrait touristique offre de nombreuses activités et expositions dont une visite à 300 pieds sous terre dans les galeries de l’ancienne mine d’or et une exposition dans une maison en bois rond sur le mode de vie des habitants du village dans les années ’40. Pour plus de détails, clique ici.

La photo de la carte postale

Les six photographies de Marie-Claude Robert se retrouvent sur trois de nos cartes postales. Bien que nous ayons spécifiquement demandé à Marie-Claude de photographier ces lieux à des fins promotionnelles et dans le but de faire des cartes postales, il était très intéressant de l’entendre nous parler de la signification de La Cité de l’Or et ses infrastructures selon ses yeux de photographe et d’artiste.

Village minier de bourlamaque photo carte postale québec

La première carte postale propose une photo du Village minier de Bourlamaque.

Photo | Marie-Claude Robert

Cité de l'or chevalement minier val d'or

La seconde carte postale illustre deux chevalements miniers de l’Ancienne-mine-Lamaque.

Photo | Marie-Claude Robert

Cité de l'or visite mine d'or abitibi-témiscamingue

La troisième carte postale propose un ensemble de photos reflétant la visite de la Cité de l’Or.

Photo | Marie-Claude Robert

Selon Marie-Claude, le Village minier de Bourlamaque et l’Ancienne-mine-Lamaque sont le noyau même de la création de Val-d’Or, un pan historique important. C’est un quartier de la ville dans lequel il est possible de replonger dans les débuts de Val-d’Or. « J’ai l’impression d’être dans un lieu encore vivant même si c’est fermé, que c’est transformé en musée. La façon que ça été fait, la façon que ça été aménagé et toutes les visites qu’on peut faire; ils ont été capables de garder ça tellement vivant qu’on est capable de se projeter dans le temps et d’avoir l’impression qu’on est là, dans les prémisses de notre histoire », m’a-t-elle expliqué. Elle a aussi soulevé l’unicité du chevalement minier jaune et caractéristique de Val-d’Or.

 

Petit pan d’histoire avant de poursuivre –

Le 3 mars 1995, alors que La Cité de l’Or venait d’ouvrir en tant qu’attrait touristique, un feu a ravagé l’un des chevalements miniers. Une fois le feu éteint, il ne restait plus que la structure de fer. Les gestionnaires du site ont alors décidé de faire de la limonade avec le citron que la vie leur envoyait et l’on peint en jaune afin d’en faire un symbole fort et unique!

 

Ayant photographié La Cité de l’Or dans différentes occasions, par exemple aussi comme photographe pour le Festival d’humour en Abitibi-Témiscamingue, Marie-Claude peut nous parler des défis de capturer des clichés de cet endroit. Pour elle, il est très important que les photographies puissent rendre justice à ces lieux et leur donner la grandeur qu’ils méritent. Elle me rappelait aussi le défi de photographier un site minier sous terre, notamment causé par le manque d’éclairage. Ce manque de lumière demande plus de technique et d’équipement. Néanmoins, bien réussie, une photo prise sous terre donne un aspect très intrigant et un contraste de couleurs très intéressant.

abitibi-témiscamingue val-d'or visite mine d'or sous-terre

L’une des photos de Marie-Claude prise sous terre et qui montre ce côté mystérieux et les couleurs vives dont elle parle.

Photo | Marie-Claude Robert

Portrait de la photographe Marie-Claude Robert

Valdorienne d’adoption, Marie-Claude Robert est venue s’établir à Val-d’Or par amour. Elle est originaire de Terrebonne où elle a fait une attestation d’études collégiales (AEC) au Collège de photographie Marsan. Depuis son arrivée à Val-d’Or, elle a su s’établir comme photographe professionnelle et graphiste. Cependant, alors qu’elle a suivi 14 mois de formation intensive pour la photographie, Marie-Claude a appris le graphisme de façon autodidacte grâce à son embauche dans une petite compagnie. Comme elle avait toutefois déjà l’œil aiguisé pour l’image, cet apprentissage s’est fait facilement. Maintenant, ses compétences dans les deux domaines s’influencent l’une et l’autre et font grandir son talent.

Spécialisée grâce à ses études dans la photographie commerciale, elle apporte toutefois sa signature dans tous ses contrats avec sa touche naturelle, vivante et le moins lissé possible. Selon la photographe, il est très important d’ajouter une touche de créativité dans un contrat commercial. « Oui, ça prend un côté technique qui est solide pour remettre des photos présentables, mais les gens viennent te chercher parce que, quelque part, il y a la touche que tu mets à l’intérieur de tes photos, ta signature ».

Flash sur la photographie

La photo ce n’est pas juste une image, c’est une émotion, un sentiment que tu as quand tu la regardes. Tu ne vas pas seulement voir des couleurs et des objets, mais tu vas ressentir ce que tu avais à ce moment-là en cliquant sur la photo ou le rendre à d’autres personnes.

Bien qu’elle ait terminé sa formation en 2010 et qu’elle vive de la photographie à temps plein depuis trois ans, Marie-Claude s’intéresse à la photographie depuis qu’elle est jeune. En fait, on peut lire dans son album de finissants de sixième année du primaire : « Que veux-tu faire plus tard : photographe » ! Après une petite période d’oubli (secondaire et Cégep), Marie-Claude a eu un flash (crédit jeu de mots: Marie-Claude Robert) : elle adorait cette forme d’art, que ça avait. Ça lui ait revenu comme une apparition alors qu’elle suivait un cours d’histoire de la photographie à l’université. – La vie est bien faite, tu ne trouves pas ?

Quand je lui ai demandé ce qu’elle aimait dans la photographie, elle m’a répondu que ça lui donnait l’impression d’avoir un très grand sentiment de liberté. La liberté d’arrêter le temps, d’immortaliser un moment selon sa vision, à sa façon. « La photo ce n’est pas juste une image, c’est une émotion, un sentiment que tu as quand tu la regardes. Tu ne vas pas seulement voir des couleurs et des objets, mais tu vas ressentir ce que tu avais à ce moment-là en cliquant sur la photo ou le rendre à d’autres personnes ».

De la photographie de portrait à la photographie architecturale

Quand il est question de style de photographie, Marie-Claude est comme un mini-wheats! D’un côté, elle accorde une immense importance à l’humain. Elle aime faire des portraits pour capter l’émotion, des sentiments et des moments clés d’une vie. Parallèlement à cet intérêt, elle apprécie aussi tout ce qui est géométrique et linéaire. Elle comble ce besoin en prenant des photos architecturales, de coins de mur ou de décor en y donnant pratiquement un air abstrait.

Peu importe le style de photos qu’elle fait, Marie-Claude cherche toutefois toujours à rester originale. Elle souhaite rester alerte pour ne pas stagner dans un style.

Photographe famille val d'or

L’un des portraits pris par la photographe Marie-Claude Robert.

Photo | Marie-Claude Robert

Photo architecture Marie-Claude Robert photographe

Le style architecturale de la photographe Marie-Claude Robert est bien représenté dans cette photographie.

Photo | Marie-Claude Robert

Marie-Claude est la preuve que la photographie commerciale peut avoir un côté créatif. Peu importe le style ou le cadre dans lequel elle prend un cliché, cette photographe sait intégrer le calme et la pureté à travers ses photos. On y voit toujours une histoire et une émotion. Tu peux admirer les photos de Marie-Claude sur sa page Facebook en cliquant ici ou encore sur sa page Instagram en cliquant ici.