Close
Nouveauté au centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Nouveauté au centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Jusqu’au 26 janvier 2020, le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or présente plusieurs nouvelles expositions. Toutes rattachés au thème de l’univers web. Des expositions qui peuvent porter à une grande réflexion sur notre mode de vie actuel.

L’ART WEB: héritage et perspectives – une utopie dans la création des machines

Art web présentement en exposition au Centre d'expostion de Val-d'Or. Oeuvre de Dave Gaqnon

Photo | Sous la surface (détail) © Dave Gagnon, installation, médias mixtes, 2018

Cette exposition regroupe plusieurs artistes. Elle est produite par l’ÉCART en collaboration avec Agence TOPO, l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue et VOART.

On se pose des questions dans cette exposition. Est-ce que l’art et le web sont conciliables? Comment s’influencent-ils? Au Québec, comment les artistes se sont-ils lancés dans le web pour exprimer leurs idées?

Cette exposition présente l’art web sous toutes ces formes.

Visuellement par un esthétisme minimal favorisant les images à basse résolution et sans grand jeu de couleur. L’artiste joue avec les limites technologiques et les révèle.

Techniquement par le détournement des outils de communication au profit de l’art web.

Socialement par le chevauchement des rôles de créateur et de consommateur, de critique et d’amateur. L’art se démocratise par son ouverture à tous sur le web. L’œuvre démontre l’évolution de notre environnement numérique et soulève l’apport critique et esthétique des artistes travaillant à partir de ces nouvelles technologies interactives.

LIQUIDATION – un photoroman aléatoire

Liquidation oeuvre de Michel Lefebvre et Eva Quintas au Centre d'Exposition de Val-d'Or
Photo | Liquidation, Michel Lefebvre, Eva Quintas, fiction multimédia, Internet, 1998

Dans cette exposition, trois œuvres sont présentées.

LIQUIDATION – un photoroman aléatoire 

de Michel Lefebvre et Eva Quintas

LIQUIDATION est une fiction délirante, moqueuse et critique. Le photoroman interactif débute par « le vol de la formule scientifique pour liquider la dette mondiale ». On suit l’enquête rebondissante de surprise à travers plus de 1 800 photos et de plusieurs heures de dialogues. L’œuvre n’est jamais la même. Elle se renouvelle à chaque visionnement. C’est dût au fait que l’artiste explore toutes les relations possibles entre le contenu et leur média.

PALOMAR, le regardeur actif

de NeuROM-X, un collectif regroupant Joseph LefèvreEric MattsonAlain Mongeau

PALOMAR aborde le regard simultanément à travers les outils techniques de la communication et la recherche  « une recherche [artistique] perpétuelle sur le regard ». C’est une œuvre d’une douzaine d’artistes. Ce projet est une série démontrant les environnements, les manières de ressentir et de voir ce qui guide un artiste lors de son travail. L’œuvre s’est construite au croisement des regards de chaque artiste qui y a travaillé et du regard critique du public. Le spectateur est alors un acteur qui doit se questionner sur son rôle et sa perception. L’œuvre permet d’éveiller notre sens visuel.

Le Musée Standard 

de la .(SCP) réalisé par le collectif formé de Philippe CôtéAlain Bergeron et Jean Dubé.

Pionnier dans l’art télématique, Le Musée Standard propose une dizaine de « salles » thématiques dans un des premiers musées virtuels au monde. À la fois humoristique et poétique, l’œuvre est une réflexion critique sur l’art institutionnel et la marchandisation de l’information.

Le projet a été créé par le collectif montréalais, La Société de Conservation du Présent .(SCP), actif entre 1985 et 1994, et précurseur des réseaux électroniques.

/<SOUSLASURFACE>

Cette exposition vous permet de participer à l’œuvre en révélant votre présence sur le web. L’artiste Dave Gagnon interroge la définition de l’art dans les effets de présence du spectateur et de son expérience simultanée sur les plans physiques et virtuels, en ligne et dans la galerie avec son installation intitulée /<souslasurface>. Dans cette œuvre, on peut y voir la participation active des internautes à la création de contenus. Ce qui a marqué la révolution du web social.

Ce qu’on y observe ce sont les flux constants des savoirs qui sont partagés par internautes.

L’œuvre apparait grâce à un logiciel fait sur mesure pour traiter les flux virtuels et physiques en temps réel. Pour participer à la création de l’œuvre, vous pouvez utiliser votre téléphone ou votre ordinateur, cliquez ici.

MURMURES DE LA CHAMBRE D’ÉCHO

Dans cette exposition, Marc Boutin place en œuvre l’occupation du cyberespace par l’émergence de nouvelles façons de s’exprimer sur le web entre autres grâce aux réseaux sociaux comme Tweeter.

Murmures de la chambre d’écho s’inspire de la circulation des messages sur Tweeter. L’expression « chambre à écho » fait référence à la répétition des messages qui sont partagés et re-partagés et re-re-partagés. C’est grâce à une programmation informatique que l’œuvre se crée en circulant d’un compte Tweeter à un autre en suivant la trace de ses abonnés et des abonnements des abonnés.

JE NE SUIS PAS QU’UNE VOIX

Dans cette exposition de Valentin Foch, c’est l’intelligence artificielle qui est mise de l’avant. L’artiste propose d’humaniser ces machines par une fiction narrative où les machines débattent sur leurs droits. L’installation Je ne suis pas qu’une voix est autant philosophique et humoristique. Elle propose aux visiteurs une vision du futur rapproché :

«Partout sur la planète la colère gronde. Les inégalités sociales explosent impunément. La démocratie est menacée. L’environnement se dégrade dramatiquement. Il n’y a pas que les populations humaines qui sont au bout du rouleau, les assistances vocales aussi! Jules, Édith et Véronique, trois assistances vocales électroniques et virtuelles disent STOP! « On en a marre d’être éveillées 24/24 et 7/7 pour répondre à vos questions! Allumer vos lumières, mettre de la musique, trouver des recettes de cuisine, la circulation routière, l’actualité! On attend sur la commode sans bouger! On ne peut ni s’évader ni s’exprimer librement! »

Visiter le Centre d’exposition de Val-d’Or

Le Centre d’exposition de Val-d’Or est ouvert du mercredi au vendredi de 13h à 19h et le samedi et dimanche  de 13h à 16h.

L’entrée est gratuite et un montant de 2 $ est demandé pour les visites guidées.

 

Source des textes présentant les expositions | Centre d’exposition de Val-d’Or

Image de couverture | le Centre d’exposition de Val-d’Or

0 Commentaires

Commentaires fermés