Close
Mon impression suite à ma première écoute des Voyages virtuels Abitibi360

Mon impression suite à ma première écoute des Voyages virtuels Abitibi360

Personnellement, les nouvelles technologies ce n’est pas mon trip. Je n’ai pas nécessairement envie d’essayer LE nouveau gadget qui vient de sortir ou de m’acheter, chaque fois, le nouveau modèle d’iPhone. Quand on m’a parlé du projet de réalité virtuelle que Tourisme Val-d’Or voulait faire pour promouvoir tout le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue, je trouvais ça cool et innovateur, mais je n’étais pas convaincue à 100% que les capsules allaient être aussi représentatives de notre territoire. Je n’étais pas convaincue à 100% que les voyages virtuels Abitibi 360 allaient représenter assez fidèlement la couleur singulière de l’Abitibi-Témiscamingue. Ça peut paraître drôle de lire ça quand on sait que je suis l’une des personnes qui travaillent à la coordination du projet. Par contre, je me devais d’être honnête au début de ce texte pour que vous puissiez comprendre ma grande surprise lorsque j’ai visionné pour la première fois les voyages virtuels Abitibi 360 avec un casque de réalité virtuelle.

La première capsule que j’ai visionnée est Froid. Pour vous mettre en contexte, Froid est une capsule documentaire immersive qui présente la Traversée du lac Abitibi, une expédition de ski de fond d’une centaine de kilomètres en cinq jours. L’expédition est un exploit sportif, mais aussi un exploit mental. Les participants doivent combattre le froid, les forts vents, les douleurs musculaires et les pensées qui parfois donnent envie de tout lâcher. Les participants doivent aussi traîner leur équipement (tente, nourriture, etc.) tout au long des cent kilomètres.

À mon tout premier visionnement d’une vidéo en réalité virtuelle, je ne m’attendais pas du tout à ça. Dès qu’on met les lunettes de réalité virtuelle, on plonge dans un univers totalement différent. C’est spécial. Même si l’on sait qu’on est encore dans la même pièce, on se sent ailleurs. Dès que la capsule documentaire se met en marche, on se sent comme si on était là dans la vidéo avec les personnages qui nous parlent.

Photo | Guillaume Rivest et Cédric Corbeil – Nadagam Films

Une connexion particulière avec le personnage principal

Chaque épisode des voyages virtuels Abitibi 360 nous présente un personnage principal qui est passionné de l’Abitibi-Témiscamingue et un passionné de la thématique présentée. Dans la première capsule de réalité virtuelle Abitibi 360, le personnage qui nous est présenté est Jean-Pierre Robichaud. Cet homme en est à sa 22e Traversée du lac Abitibi. Tout au long de la capsule, on le suit, il nous parle, il se confie. La proximité avec ce personnage principal est presque troublante. On ressent l’authenticité de Jean-Pierre Robichaud et c’est touchant. Parfois on est tout près de lui, comme si on avait une conversation en face à face et parfois c’est comme si nous étions à sa place en pleine séance de ski de fond sur un lac gelé.

La beauté de notre territoire

Les voyages virtuels Abitibi 360 représentent bien la beauté de notre territoire. Même si je fais partie de ceux et celles qui trouvent que les photos et les vidéos ne rendent normalement pas justice à la beauté réelle du paysage et que c’est beaucoup mieux de pouvoir l’observer par soi-même, je trouve que les voyages virtuels représentent et donnent une très bonne idée de ce que l’on peut voir en Abitibi-Témiscamingue. Les lunettes de réalités virtuelles et l’effet 360 degrés de la vidéo permettent de mieux percevoir les petits détails qui nous permettent d’apprécier un paysage. En regardant la vidéo, on peut très bien s’imaginer être à l’endroit même que nous présente la vidéo. C’est très réaliste.

Un travail de maître

Pour faire les capsules des voyages virtuels, Tourisme Val-d’Or s’est tourné vers Serge Bordeleau et sa compagnie Nadagam Films. Ce dernier, originaire de Val-d’Or, a décidé de relever le défi proposé par Tourisme Val-d’Or de promouvoir sa région par des capsules documentaires dans lesquelles tous pourraient s’y plonger. On souhaitait faire la promotion du territoire par ces vidéos. Toutefois, Serge Bordeleau et Tourisme Val-d’Or ont décidé de faire de la promotion sans promotion. Ça peut paraître étrange dit comme ça, mais le but est de montrer notre beau territoire par des images magnifiques en 360 degrés et de créer le rapprochement entre les gens d’ici et les visiteurs sans qu’il n’y ait de caractère promotionnel. On ne voulait pas faire de ces vidéos des publicités qui vendent l’Abitibi-Témiscamingue. On  voulait être innovateur jusqu’au bout. Serge Bordeleau lors du tournage des capsules s’est entouré d’une équipe professionnelle et ça transparaît dans son travail. Les images sont de bonnes qualités, l’ambiance sonore est parfaitement en harmonie avec les images qui sont présentées et la recherche des sujets a bien été effectuée.

Un nouvel épisode Abitibi 360

Épisode Pow-Wow les voyages virtuels Abitibi 360

Jerry Hunter dans son habit traditionnel lors du tournage de Pow-Wow

Photo | Christian Leduc – Nadagam Films

Un tout nouvel épisode sortira le 24 janvier prochain et sera disponible pour le public dès samedi le 25 janvier 2020 au bureau d’information touristique de Val-d’Or. Le prochain épisode se nomme Pow-Wow. On pourra y rencontrer le personnage principal, Jerry Hunter, un danseur traditionnel de la communauté algonquine du Lac Simon. À travers cette épisode, vous découvrirez le personnage principal et vous l’accompagnerez dans les préparatifs d’avant Pow-Wow ainsi que durant la fête traditionnelle.

Au bureau d’information touristique, vous pouvez aussi y voir une exposition de photographie qui représente en grande partie les coulisses des tournages. Quatorze grandes photos sont à observer avec des lunettes 3D. L’effet stéréoscopique rend les photos très intéressantes. Ça vaut le détour!

Exposition photo des Voyages viirtuels Abitibi 360

Photo | Geneviève Lagrois

Photo de couverture | Geneviève Lagrois

Voyages virtuels Abitibi 360 ma première impression
0 Commentaires

Commentaires fermés