Close
Du Nouveau au Centre d’exposition de Val-d’Or – L’Art face au corps

Du Nouveau au Centre d’exposition de Val-d’Or – L’Art face au corps

Le Centre d’exposition de Val-d’Or présente, du 15 février au 14 avril 2019, l’exposition collective L’Art face au corps. Le vernissage en présence des artistes et de la commissaire Audrée Juteau aura lieu le vendredi 15 février de 17 h à 19 h. Chorégraphe de profession, Audrée Juteau y présentera également une performance. Entrée libre.

Bien que l’on confère historiquement à la médecine occidentale une connaissance objective du corps, ses images médicales et les diagnostics qui en résultent émergent malgré tout d’un contexte social régi par ses normes et ses discours spécifiques, lesquels se transforment à travers le temps. Des catégories médicales ne cessent d’apparaître et de disparaître et ce n’est pas toujours une résultante de l’évolution de la science, mais d’un contexte social changeant. Par exemple, l’homosexualité et l’hystérie ont disparu en tant que catégories médicales alors que les symptômes prémenstruels et l’hyperactivité constituent de nouvelles catégories portant à discussion. L’exposition « L’Art face au corps » réunit les artistes Montserrat Duran Muntadas, Etienne Saint-Amant, Claude-Olivier Guay, Katia Martel et Marc Boutin, qui abordent de façon organique la représentation du corps sous l’angle de sa transformation, de son esthétisation, et de son pouvoir critique des normes de la société, reconnaissant l’indéterminé et l’impossibilité de figer le corps dans une identité donnée.

Montserrat Duran Muntadas transforme un diagnostic médical en discours poétique et critique en créant des corps en mutation alliant le verre et le tissu rembourré; deux matériaux qui se métamorphosent entre eux à travers un jeu de transparence. Etienne Saint-Amant change le discours médical en discours esthétique en créant des œuvres à partir d’IRM de cerveaux qu’il transforme à partir de manipulations scientifiques et esthétiques. Katia Martel et Marc Boutin transforment une intervention médicale en discours esthétique qui vient bousculer le rôle traditionnel de parure associé au bijou. Leur recherche formelle et conceptuelle en bijou contemporain jumelée à une documentation photographique est inspirée de la cohabitation involontaire entre corps et anomalies cellulaires. Claude-Olivier Guay, d’inspiration plus philosophique, nous propose une série de sculptures en fil d’acier aux identités multiples. Passant de référents anatomiques humains à des référents animaux ses œuvres évoquent une identité en constante transition et transformation. Cette transformation est ensuite dépliée à travers des animations vidéo. Inspirée par les œuvres des artistes réuni-es, Audrée Juteau proposera une courte performance portant sur l’aspect transformationnel du corps face à son environnement.

Informations biographiques

Commissaire | Audrée Juteau

Audrée Juteau est une artiste basée à Rouyn-Noranda. Elle collabore à plusieurs projets comme danseuse en plus d’initier ses propres projets comme chorégraphe. Fascinée par le flux créatif résultant de la rencontre, elle réalise ses premières créations avec le groupe The Choreographers. Intéressée par la question de l’altérité et du sens dans un rapport égalitaire aux êtres et aux objets, son travail chorégraphique cherche à célébrer une certaine indissociabilité de l’être à son environnement. Altération des sens, décentralisation de la volonté, affect, perte de soi sont quelques thématiques qu’aborde Audrée Juteau. Ses pièces Poisson (2013) et Sam affecte (2015) mettaient en scène un chien (Sam) et s’inspiraient de sa qualité de présence et de ses manières non-humaines d’habiter l’espace chorégraphique. Avec sa nouvelle création Les Strange strangers (2017, créé en résidence au Studio 303 et son partenaire Vermont Performance Lab), elle poursuit cette exploration chorégraphique en considérant les objets inanimés comme étant pourvus de ce même pouvoir d’affecter. Son travail a été présenté dans de nombreux lieux de diffusion dont Studio 303, Tangente, Offta (Montréal), Mains d’œuvres (Paris), ainsi qu’à Oslo et à New York. Titulaire d’une maîtrise en danse de l’UQAM, Audrée fut également récipiendaire de la bourse Danceweb 2010 Impulstanz en Autriche, octroyée par Jardin d’Europe, ainsi que du prix chorégraphique David Kilburn (2016).

Artiste | Montserrat Duran

Muntadas D’origine catalane et installée à Montréal, Montserrat Duran Muntadas est diplômée de la faculté des Beaux-Arts de Barcelone et de l’Escuela del vidrio à la Real Fabrica de Cristales de la Granja. Elle participe au fil des ans à plus de trente expositions collectives sur la scène internationale et reçoit de nombreuses distinctions au Canada et en Espagne. Exposées au Canada, aux États-Unis et en Europe, les œuvres de Montserrat Duran Muntadas sont empreintes de fragilité, tant dans les thèmes qu’elles abordent que dans leur composition. L’artiste y fait dialoguer le verre avec d’autres composés comme le papier et le tissu et s’inspire de ses expériences personnelles pour aborder des thématiques communes.

Artiste | Etienne Saint-Amant

Etienne Saint-Amant est maître en sciences et artiste professionnel en arts technologiques. Spécialisé dans la conception d’œuvres de grand format conçues et décrites dans un langage mathématique, il est aussi conférencier et pionnier dans ce domaine. Il est l’auteur de formules et d’équations qui se traduisent en divers outils de composition artistique. Il se dévoue à la recherche conceptuelle et à la création d’œuvres d’art contemporaines. On retrouve son travail dans plusieurs collections publiques, institutionnelles et privées. Il est l’artiste principal de plusieurs projets d’intégration à l’architecture ; un domaine d’expertise qu’il affectionne particulièrement. Etienne Saint-Amant est un artiste originaire de Sherbrooke et son atelier de création est actuellement à Orford, dans les Cantons-de-l’Est. Ses ateliers de production sont à Sherbrooke et à Montréal.

Artiste | Claude-Olivier Guay

Claude-Olivier Guay s’intéresse aux modalités de l’identité de l’humain dans le cadre d’un processus de transformation. Il se consacre, par le truchement de la vidéo et de la sculpture, à donner forme à une identité de matière unissant par reconfiguration des référents anatomiques humains et des référents animaux. Son travail s’ancre dans la durée et n’est pas étranger à celui de l’artisan où s’accumule en un dessin dans l’espace la somme des formes et mécanismes nécessaires à la formation d’artéfacts; témoins inertes d’un cycle supérieur à la somme de ses parties. Récipiendaire de nombreuses bourses, Claude-Olivier Guay est aussi titulaire d’un baccalauréat en arts visuels et médiatiques de l’UQAM. Originaire de La Sarre, Il vit présentement à Québec.

Artistes | Katia Martel et Marc Boutin

Le duo formé de Marc Boutin et de Katia Martel compte cinq expositions en duo ainsi qu’une quinzaine d’années de pratique artistique professionnelle respectives. Leurs travaux ont étés diffusés lors de nombreuses expositions et événements au Québec et à l’étranger. Marc Boutin a fait ses études à l’Université Concordia en cinéma d’animation et en sculpture. Il est diplômé en cinéma au Cégep Montmorency et détient une attestation d’études en dessin animé. Artiste sculpteur et vidéaste, ses œuvres ont été présentées lors d’expositions collectives au Québec. Il a réalisé 13 courts-métrages et a effectué une résidence à la Bande Vidéo de Québec en 2004. Diplômée de l’École de joaillerie de Québec en 2004, Katia Martel présente en 2010 sa première exposition individuelle en bijou contemporain; le projet Culte hybride au Centre d’exposition de Val d’Or (2011). Depuis, plusieurs exposition solo et collectives présentent son travail en bijou contemporain au Québec, au Canada et à l’étranger. En parallèle Katia développe une pratique en art performatif ainsi que différents projets d’innovation comme le bijou ready made ainsi que des projets interdisciplinaires jumelant vidéo, installation et bijou.

Source | Centre d’exposition de Val-d’Or

Image de couverture | Etienne Saint-Amant

0 Commentaires

Commentaires fermés