Close

Archive for category: La culture à Val-d’Or

Vivre le festival de musique TRAD, c’est embarquer dans une famille

Vivre le festival de musique TRAD, c’est embarquer dans une famille

Imaginez-vous dans un festival. Tout le monde autour de vous tape du pied, des mains, danse et chante. Vous avez le sourire fendu jusqu’aux oreilles de voir des enfants, des adultes et des aînés se laisser aller au rythme de la musique traditionnelle jouée par des musiciens talentueux d’ici et de partout au Québec. Vous êtes fier et joyeux de découvrir que cette mélodie est la musique du Québec. Ça, c’est exactement ce que vous ressentirez en allant au festival de musique TRAD de Val-d’Or. Ce festival rassembleur permet de joindre plusieurs générations, musiciens, non-musiciens, Québécois et nouveaux arrivants le temps de quelques jours de festivités.

Chaque année, le festival de musique TRAD Val-d’Or se déroule lors de la première fin de semaine de novembre. Le moment parfait pour nous donner un bel avant-goût du temps des Fêtes. Cette année, le festival aura lieu du 4 au 7 novembre 2021. N’oubliez surtout pas de le noter à votre agenda!

À quoi peut-on s’attendre du festival de musique TRAD

D’abord, le Festival de musique TRAD de Val-d’Or se déroule sur quelques jours. Dans leur programmation habituelle (lorsqu’il n’y avait pas toutes les restrictions dues à la Covid-19), on vous propose la célèbre veillée traditionnelle. C’est à ce moment que vous ne pourrez résister à taper du pied, danser au rythme de la musique et vous laisser guider par le calleur. À la fin du festival, un jam est lancé et tous les musiciens et amateurs se rejoignent avec leurs instruments pour jouer spontanément sur des airs traditionnels québécois. C’est un grand moment de rassemblement pour les festivaliers.

De par sa mission, le comité organisateur du festival de musique TRAD voulait également faire connaitre toute la diversité qu’on retrouve dans la musique traditionnelle québécoise. Pour ce faire, le festival vous propose des groupes régionaux, des groupes d’ailleurs au Québec à travers des spectacles et la veillée de danses traditionnelles, puis vous propose aussi un volet de partage et d’apprentissage à travers plusieurs ateliers avec des artistes de musique traditionnelle dans lesquels vous pourriez être initié à la podorythmie (tapage du pied), la gigue et aux chants traditionnels par exemple. D’autres ateliers sont offerts aux musiciens plus avancés qui souhaitent développer leurs connaissances. C’est toujours avec le souci d’inclure le plus de gens possible que les ateliers sont offerts aux musiciens, aux amateurs et même aux non-musiciens.

festival de musique traditionnelle de Val-d'Or

Photo | Prise sur le Facebook de Festival de musique TRAD Val-d’Or  (2019)

L’inclusivité, une valeur importante du festival de musique TRAD

Il y a quelque chose dans la musique traditionnelle québécoise qui nous fait tous vibrer. C’est chaleureux, festif et inclusif. Cette musique, tout comme le festival, rejoint les plus petits comme les plus grands. Puis, comme cette musique représente la culture québécoise, c’est une belle porte ouverte pour présenter qui nous sommes aux nouveaux arrivants. Karine Roberge, la présidente du festival de musique TRAD, a mentionné lors de l’entrevue que ça s’était déjà vue lors d’un jam de fin de soirée que des joueurs de tam-tams se sont joints aux autres musiciens. Même si, à l’origine, la sonorité des tam-tams ne fait pas partie de la musique traditionnelle québécoise, leur son s’y mélangeait très bien. À ce moment, tout le monde se rejoignait par une vibration commune. C’était une belle façon de réunir différentes cultures autour de la musique québécoise.

La musique traditionnelle, une belle façon de découvrir notre culture

La musique traditionnelle québécoise est à la base une tradition orale. Aujourd’hui, on retrouve de plus en plus d’écrits, mais à la base c’était une musique qui n’était pas écrite. Elle s’est transmise de génération en génération et c’est comme ça qu’elle s’est perpétuée. La musique traditionnelle se distingue beaucoup par son groove, son rythme et le tapage de pieds.

La culture québécoise, tout comme sa musique traditionnelle s’est forgée à travers plusieurs cultures. En effet, il existe environ cinq à six mille airs de musique québécoise. Ces airs proviennent d’un peu partout selon la colonisation et les mouvements migratoires du Québec. Les Acadiens, les Américains, les Irlandais, les Écossais et j’en passe, ont vraiment transmis une touche particulière à la musique traditionnelle québécoise ce qui la rend singulière.

La musique traditionnelle québécoise vient de partout et voyage aussi beaucoup. Elle est très populaire sur d’autres continents. Les gens apprécient beaucoup la musique québécoise. C’est une musique qui est festive et rassembleuse, c’est une belle vitrine sur le Québec. Ça représente très bien les Québécois qui sont accueillants et ouverts.

Festival de musique trad de Val-d'Or

Traditionnelle, mais aussi au goût du jour

La musique traditionnelle québécoise, contrairement à ce qu’on pourrait penser, ce n’est pas seulement des rigodons et des vieilles chansons que chantent nos grands-parents. La musique traditionnelle évolue encore aujourd’hui, tout en gardant ses racines. Dans le festival, il y a un volet relève jeunesse qui propose justement de la musique traditionnelle revue au goût du jour. La jeunesse perpétue la tradition tout en l’adaptant à notre époque. C’est un bel élément à découvrir dans le festival.

 

Finalement, en créant le festival, l’organisation souhaitait faire rayonner la musique traditionnelle dans notre communauté, en Abitibi-Témiscamingue et dans le reste de la province tout comme les trentaines d’autres festivals de musique traditionnelle qui existe au Québec. La dernière édition de 2020 s’est déroulée sur le web en raison de limitations liées aux mesures sanitaires. On espère toutefois, cette année, en 2021, pouvoir tous se rassembler pour les spectacles de musique et les ateliers afin de bien pouvoir ressentir l’essence de la musique traditionnelle québécoise.

2021- musique trad festival
Découvrez le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Découvrez le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Avant de travailler au bureau d’information touristique, j’ai travaillé un peu plus d’un an au Centre d’exposition de Val-d’Or, qui a été renommé, pendant mon temps là-bas, le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or. Je travaillais comme guide-animateur, c’est-à-dire que je présentais les expositions aux visiteurs et répondais à leurs questions. J’aidais aussi au niveau des groupes scolaires ainsi qu’aux montages et démontages des expositions. J’ai beaucoup apprécié mon expérience de travail là-bas et lorsqu’on m’a demandé de faire des billets de blogues sur les attraits valdoriens pour Tourisme Val-d’Or, j’ai tout de suite pensé à VOART.

Un peu d’histoire

C’est en 1978 que le comité des expositions artistiques de Val-d’Or est fondé, mais c’est seulement depuis 1983 que le ministère des Affaires culturelles du Québec reconnait et soutient l’organisme. Le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or est situé au rez-de-chaussée du Centre Culturel, plus précisément, au 600 7e Rue, et ce, depuis 1984. Il était auparavant dans le sous-sol du Centre culturel. La salle est divisée en trois parties, deux de 48m2 et une de 224m2, ce qui permet parfois d’offrir jusqu’à trois expositions différentes à la fois. Les deux petites salles vont aussi parfois contribuer à une seule grande exposition.

VOART est un organisme à but non lucratif, il se finance, entre autres, avec leur boutique, l’adhésion des membres et les dons volontaires des visiteurs. Cela aide à compléter le financement reçu par le gouvernement du Québec et du Canada, et permet au Centre d’exposition d’être plus autonome financièrement et ainsi d’offrir des services plus variés. Les expositions sont toujours gratuites au Centre d’exposition de Val-d’Or.

Centre_exposition_Val-dOr

Le Centre d’exposition VOART très impliqué dans la scène artistique valdorienne

Pendant mon temps au Centre d’exposition VOART de Val-d’Or, ce qui m’a le plus surpris, c’est à quel point le Centre est impliqué dans la scène artistique valdorienne. En effet, l’influence de VOART dépasse les murs de la salle d’exposition. Par exemple, le programme de location d’œuvres d’art (PLODA), qui existe depuis 1991 dans le but de faire le pont entre les artistes et gens d’affaires de la région, ainsi que d’agrémenter les lieux de travail. Avec le PLODA, les entreprises, industries et professionnels de la région peuvent louer des œuvres pour une durée d’environ 12 mois et peuvent, à la fin de la location, acheter l’œuvre au rabais. Il y a aussi les nombreux ateliers scolaires adaptés aux élèves du primaire et du secondaire. Par ces ateliers offerts aux écoles, le Centre d’exposition tente de transmettre l’amour de l’art aux nouvelles générations et ainsi créer la relève artistique de la Vallée-de-l’Or. C’est sans compter les innombrables activités que VOART organise dans le but de promouvoir tous les types d’arts, comme les performances artistiques au marché public de Val-d’Or.

Centre d'exposition VOART de Val-d'Or

Photo | Marie-Claude Robert

Une exposition qu’on se rappel

L’exposition qui a connu le plus du succès dans mon temps au Centre d’exposition VOART de Val-d’Or est sans aucun doute Aki Odehi : cicatrices de la Terre mère. Sortie dans la foulée des dénonciations des femmes autochtones sur la violence et les abus des policiers de Val-d’Or à leur endroit, cette exposition tentait de réconcilier les autochtones et allochtones à travers l’art ainsi que de guérir, ou cicatriser, les blessures par le territoire. L’exposition fut un franc succès pour VOART. D’ailleurs, la Société des Musées de Québec (SMQ) lui a décerné le prix d’excellence dans la catégorie 4, celle-ci étant pour les projets dont le budget global se situe entre 75 et 250 000 dollars. Aki Odehi étant une exposition remplie d’émotions et d’images fortes, il m’est impossible de lui faire justice par écrit. Pour les intéressés qui ont raté cette expérience, le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or vend toujours des clés USB qui contiennent des vidéos sur la création de l’exposition.

CentreExposition-04_MarieClaudeRobert_2015

Photo | Marie-Claude Robert

Être membre de VOART

Il est possible de devenir membre de VOART afin de soutenir l’organisme, recevoir toutes les informations et invitations et profiter de plusieurs avantages. Tous les membres ont un droit de vote à l’assemblée générale annuelle et ont la possibilité de siéger au conseil d’administration. Il y a trois types de membres au Centre d’exposition : membre corporatif, membre artiste et membre ami. Les deux premiers étant respectivement pour les entreprises et les artistes, c’est comme membre ami qui quiconque peut se joindre à VOART. Devenir membre ami coûte seulement 20$, donc je vous invite fortement à le faire si la culture vous tient à cœur et vous voulez encourager le développement artistique en Abitibi-Témiscamingue.

voart centre d'expo de valdor
Nouveautés au centre d’exposition VOART de Val-d’Or – jusqu’au 4 avril 2021

Nouveautés au centre d’exposition VOART de Val-d’Or – jusqu’au 4 avril 2021

Du 12 février au 4 avril 2021, le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or vous présente trois nouvelles expositions : Revanche de Sylvie Laurin, La mer de Danielle Boutin Turgeon et Étrange janvier insulaire de David Champagne.

REVANCHE

Sylvie Laurin, artiste originaire de Québec, présente ses sculptures et parures dans des installations qui livrent un message de société sur les impacts environnementaux du pétrole. Les scénarios que l’artiste vous présente témoignent d’une puissante vendetta de la nature sur l’humain. Sylvie Laurin, pour qui l’art est un excellent révélateur de conscience, vous exprime ce qu’est l’art engagé. À travers son art, elle ne laisse plus aucun doute sur la portée dévastatrice de l’empreinte de l’humain sur l’environnement.

La pratique de l’artiste se promène entre les arts visuels et les métiers d’art. Dans son exposition Revanche, vous pourrez découvrir un beau mélange de joaillerie et d’arts visuels.

Revanche oeuvre de Sylvie Laurin

Photo |Ouash (détail), installation, medium mixte, 120 cm x 80 cm x 36 cm © S. Laurin, 2017

LA MER

Danielle Boutin Turgeon, artiste originaire de Val-d’Or, rêvait de voir la mer. C’est aux Iles-de-la-Madelaine que son rêve a pu se réaliser. L’artiste explore et perçoit son environnement, le monde par la mémoire des gens qu’elle croise sur sa route. Depuis 2016, elle a créé divers projets avec sa perception de la mer. C’est le regroupement de ces œuvres qui vous est présenté au VOART dans les prochaines semaines. L’exposition démontre parfois l’amertume qu’on ressent à la vue de la mer lorsque notre vision de celle-ci a été romancée. L’exposition dénonce aussi les enjeux qui entourent l’environnement marin quant à la pollution, la surconsommation et la surpêche. Une question à se poser sur notre regard à la mer : «  Est-ce bien la réalité d’aujourd’hui ou aimons-nous mieux rêver à la mer ? »

ÉTRANGE JANVIER INSULAIRE

David Champagne, photographe résidant au Nouveau-Brunswick, vous présente son œuvre à la fois fictive et documentaire réalisé lors d’une résidence d’artiste en 2018 sur l’île Lamèque au Nouveau-Brunswick. Son œuvre est composée de photomontage qui démontre le quotidien des résidents du village acadien. C’est grâce à la reconstruction de scènes fictives qu’on peut réinterpréter la réalité de l’endroit. Son travail est à la fois une représentation et une déformation de la réalité.

David Champagne utilise le photomontage avec un ton à la fois humoristique et dénonciateur.

ÉTRANGE JANVIER INSULAIRE OEUVRE DE DAVID CHAMPAGNE

Photo montage | Étrange janvier insulaire 3, photomontage, impression jet d’encre sur papier, 150 cm x 96.50 cm © D. Champagne, 2018

Pour voir ses expositions, rendez-vous au centre d’exposition VOART de Val-d’Or, du mercredi au vendredi, 13h à 18h, samedi et dimanche, 13h à 16h.

Le Festival de musique TRAD Val-d’Or se déroulera en ligne

Le Festival de musique TRAD Val-d’Or se déroulera en ligne

Le Festival de musique TRAD Val-d’Or a annoncé dernièrement la tenue de sa 3e édition. Cette édition sera bien différente des autres années, mais ne sera pas moins intéressante. Le 6 et 7 novembre prochain, le Festival de musique TRAD Val-d’Or diffusera ses activités sur leur page Facebook. Voici donc leur programmation :

Vendredi 6 novembre 2020

La Festival de musique TRAD vous propose une diffusion virtuelle de trois groupes de musique traditionnelle qui vous donnera un bel avant-goût de l’édition de l’année prochaine. En effet, les artistes qui seront prestation le vendredi soir, seront de retour l’an prochain pour une plus longue performance. Parmi ces groupes, Il y aura La Croisée d’Antan, Galant tu perds ton temps et Le Vent de Nord. Ils offriront une performance de 20 minutes chacun à ces heures respectives :

20h00 La Croisée d’Antan

20h20 Galant tu perds ton temps

20h40 Le Vent du Nord

Samedi 7 novembre 2020

La journée du samedi sera animée par une diffusion virtuelle de groupes de musique traditionnelle ainsi que d’atelier de violon et de chant. Dans la journée, à 11h, vous pourrez participer à un cours de chant donné par le groupe de musique féminin Galant tu perds ton temps. Dans ce cours, vous découvrirez  quelques secrets de loge avec des exercices de respirations et d’échauffement vocal ainsi que des astuces pour les harmonies. Elles auront aussi le plaisir tout au long du cours virtuel de faire quelques chansons de leur répertoire. Vous pourrez aussi, au courant de la journée, assister à deux cours de violon, le premier par André Brunet à 13h et le deuxième par Olivier Demers à 14h30.

La soirée du samedi sera animée par deux groupes de musique traditionnelle, Babineau-Chartrand et Les Fous de Vassan dès 19h30 sur la page Facebook du Festival de musique TRAD Val-d’Or. Vous pourrez donc danser avec votre famille au rythme de la performance en direct des deux groupes traditionnels.

11h Cours de chant avec Galant tu perds ton temps

13h Cours de violon avec André Brunet

14h30 Cours de violon avec Olivier Demers

19h30 Performance de Babineau-Chartrand

20h30 Performance de Les Fous de Vassan

Cette édition 2020 est parfaite pour tous. Pour ceux qui souhaitent danser et chanter et pour ceux plus timides qui n’ont pas encore osé participer au festival les dernières années. Comme l’édition se fait 100% en ligne et gratuitement, ils pourront s’initier à la musique et la danse traditionnelle dans le confort de leur maison avec leur noyau familiale.

La musique traditionnelle est rassembleuse depuis des années, et ce dans tous les pays du monde. C’est donc le temps de se rassembler avec votre famille proche et virtuellement avec la gang du Festival de musique TRAD Val-d’Or et de fêter au rythme de la musique. Alors, rendez-vous sur Facebook le 6 et 7 novembre prochain.

Festival de musique Trad Val-d'Or... avec la parenté - Édition 2020

Le festival de musique Trad Val-d'Or aura bel et bien lieu cette année, dans le confort de votre foyer et avec la parenté.

Posted by Festival de musique Trad Val-d'Or on Thursday, 8 October 2020
15-2 événement-jeux lance sa programmation 2020

15-2 événement-jeux lance sa programmation 2020

15-2 : événement-jeux qui se déroulera le 15 au 18 octobre 2020 a lancé leur programmation dans les dernières semaines.

15-2 : événement-jeux est un rassemblement ludique initié par le Service culturel de Val-d’Or et dédiés à tous les citoyens. Pour sa deuxième édition, on vous propose des quiz, des expositions, des conférences, du streaming, de la baladodiffusion et des contes. Pour s’adapter à la situation particulière du moment, le festival se fera de façon hybride, parfois en présentiel, parfois en virtuel, parfois les deux. Le comité organisateur a travaillé fort pour vous présenter un événement qui respecte les mesures sanitaires tout en permettant aux gens de s’amuser.

Pour cette deuxième édition, deux programmations vous sont proposées. Une programmation officielle et une programmation TWITCH. D’ailleurs, 15-2 : événement-jeux a développé sa chaîne Twitch qui sera active tout le long de l’événement.

Programmation officielle

Jeudi :

  • Vernissage de l’exposition « Précurseurs et explorateurs : l’Holodeck ne s’est pas construit en un jour » d’Adam Lefloic-Lebel
  • Enregistrement de La balado de Fred Savard

Vendredi :

  • Quiz scolaire virtuel 15-2
  • Vernissage de l’exposition « Points d’expérience » de Marie-Stéphane Gignac
  • Quiz night à La Cabane

Dimanche :

  • Tout-petits contes pour les 0-36 mois
  • Quiz familial virtuel

Programmation TWITCH

Vendredi :

  • Conférence « un streamer, ça mange quoi en hiver ?»
  • RPG su’l Side

Samedi :

  • Streaming de jeux
  • Partie de Donjons & Dragons avec RPG su’l Side
  • SonOffOdin, streamer pour La Zone VD
  • Conférence « Étudier le jeu vidéo plutôt qu’en faire? »
  • Conférence « Être joueuse professionnelle, comment on fait? »
  • Appropriation culturelle (balado)

Dimanche :

  • Magic the Gathering avec Darckgreens

Pour plus d’informations, regardez la programmation sur le site web.

 

D’ici le 15 octobre, tenez-vous informé sur la page Facebook de 15-2 : événement-jeux pour être au courant des activités, des mesures sanitaires imposées et de la situation actuelle.

Une 17e édition pour le Festival de contes et légendes de l’Abitibi-Témiscamingue

Une 17e édition pour le Festival de contes et légendes de l’Abitibi-Témiscamingue

Après plusieurs mois sans festival et événement de toutes sortes, le Festival de contes et légendes de l’Abitibi-Témiscamingue (FCLAT) décide de s’adapter à la situation actuelle et de tenir sa 17e édition qui se déroulera du 30 septembre au 4 octobre prochain sous le thème « D’ici et d’ailleurs, des mille mots rapailleurs ».

Le FCLAT est un rassemblement de conteurs et conteuses de tous genres et de partout. Les années précédentes, il y avait des artistes invités qui provenaient de la France et d’autres pays. Cette année, il garde l’édition plus provinciale avec des conteurs et conteuses du Québec. Le FCLAT est un rendez-vous de la parole et de l’oralité qui peut prendre toutes formes : écrites, dites, lues, récitées, menties, poétisées, etc. Une dizaine de conteurs seront donc de la partie du 30 septembre au 4 octobre prochain à Val-d’Or. Des conteurs de l’Abitibi-Témiscamingue et d’ailleurs au Québec avec deux invitées d’honneur, Gisèle Ndong Biyogo et Nicole O’Bomsawin. Pour découvrir la totalité des invités, cliquez ici.

Cette année, comme chaque année, vous pourrez vous attendre à une programmation diversifiée. Un souper-conté, du ciné-conté, un brunch dominical animé, un concours de menteries ainsi que « des contes du Gabon, des légendes des Premiers Peuples, un mini pow-wow, trois ou quatre petites historiettes de Natashquan, de belles et surprenantes surprises d’Atibibi-Bédingbédagne, des amusantes et joyeuses chicanes de villages »(FCLAT).

Quelques changements pour le FCLAT

D’abord, le Festival de contes et légendes qui se déroule normalement à la fin du printemps a décidé de changer de saison pour de bon. Cette édition et les prochaines à venir se tiendront à l’automne. Le festival se déroulera aussi dans un nouvel emplacement, l’église Saint-Sauveur de Val-d’Or. Le FCLAT avait besoin de beaucoup d’espace pour accueillir les festivaliers en respectant la distanciation sociale.

 

Pour acheter un passeport ou des billets, cliquez ici.

Bande annonce officiel du Festival de contes et légendes de l'Abitibi-Témiscamingue

Nouvelles expositions au centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Nouvelles expositions au centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Depuis le 24 juillet dernier, le centre d’exposition VOART de Val-d’Or accueille deux récentes expositions hautes en couleur. Une d’elles se nomme Couleur sociale et l’autre se nomme Il était une fois. Elles seront toutes deux disponibles jusqu’au 13 septembre prochain.

Couleur sociale

Couleur sociale est un travail de l’artiste Julien Beaulieu originaire de Gatineau. Il est avocat de formation, mais utilise son talent d’illustrateur et d’auteur pour son travail artistique. Il a d’abord exposé à Paris en 2016 et a ensuite exposé au Québec.

Couleur sociale est son premier projet d’ « imagestextes » prenant la forme d’illustrations à vocation d’exposition.

Couleur sociale regroupe des « imagestextes », c’est-à-dire des images numériques composées à la fois d’illustrations et de textes. Les « imagestextes » reflètent les travers et les contradictions de la spirale pop industrielle et hypermoderne. Ces illustrations se séparent en trois séries représentant les réseaux (« McBabylone »), l’environnement (« Carboneutralité ») et le marché (« Les deux mains invisibles »).

Couleur sociale utilise la naïveté et l’ironie, mais au-delà de ça, le travail de Julien Beaulieu résulte d’une démarche de sincérité et de vérité où le langage publicitaire est « corrigé », et où les messages véhiculés reposent sur une démarche de recherche sur ce qui, dans les sciences économiques, permettait d’expliquer l’état actuel des choses. L’ « imagetexte » produit une juxtaposition hétérogène du texte et de l’image où chacun s’influence sans que le message final ne soit jamais entièrement déterminé. Il s’agit donc d’une interprétation à relais sur les trois séries d’ « imagetexte ».

Cinq citoyens ont collaboré dans la série environnementale ainsi que la journaliste franco-allemande Iseult Grandjean.

Couleur sociale exposition au VOART de Val-d'Or

Illustration | McBabylone: Saturation, « imagetexte » numérique sur toile, © Julien Beaulieu et Iseult Grandjean, 2019 prise du site web voart.ca

Il était une fois

Il était une fois est un travail de l’artiste dessinateur Paul Abraham, natif de la Suisse. Après avoir fait ses études à Paris et à New York, l’artiste est maintenant installé à Montréal.

Il était une fois est présenté comme un parcours narratif mélangeant plusieurs créations de Paul Abraham. Le récit est à la fois simple et varié. Chaque visiteur pourra interpréter ce qu’il voit de façon unique selon sa trajectoire et ses références personnelles. L’œuvre présentée allie peintures 2D, assemblages de tableaux spatialisés, sculptures peintes et projections vidéo. Il était une fois se compose d’éléments visuels qui empruntent largement à l’univers du Pop Art et de la BD en alternant les références au western, à la religion, aux superhéros et à la culture populaire.

Il était e fois, exposition au voart de Val-d'Or

Montage | © P. Abraham, 2012-2017 prise sur le site web voart.ca

Vous pouvez aller observer ses expositions au Centre d’exposition VOART de Val-d’Or du mercredi au vendredi 13h à 18h et le samedi et dimanche 13h à 16h. Les entrées sont libres pour les deux expositions.

Nouveautés pour le site culturel autochtone Kinawit

Nouveautés pour le site culturel autochtone Kinawit

Kinawit, le site culturel autochtone et attrait touristique de Val-d’Or vous offre cette année plusieurs nouveautés.  Situé sur les berges du Lac Lemoine et à seulement 15 minutes du centre-ville de Val-d’Or, dans un cadre naturel ressourçant, Kinawit vous accueille ​et vous propose de découvrir l’histoire et la culture des Anicinabes présents sur le territoire depuis des millénaires.

Depuis quelques années déjà, Kinawit vous offre la possibilité de faire la location de petits chalets rustiques ainsi que de passer une nuit dans un tipi pour vivre une aventure anicinabe unique. Sur ce site vous pouvez aussi faire une visite guidée, une promenade en sentiers et la location d’embarcation nautique à moindre coût.

Quelques nouveautés se sont ajoutées cette année. Selon sa mission, Kinawit cherche à rendre accessible des produits touristiques autochtones authentiques et désir soutenir la préservation de la culture des communautés autochtones. Avec ces désirs, Kinawit vous propose un contexte qui rend possible l’expression culturelle des membres de la communauté dans un milieu naturel. L’implication de la communauté dans l’expérience touristique enrichit ainsi l’expérience globale pour les visiteurs. Les ajouts d’activités touristiques de cette année répondent exactement à ce souhait d’offrir une offre touristique authentique et de permettre l’expression culturelle de la communauté autochtone. Voici donc les nouveautés de cette année :

Les ateliers d’artisanats

Les ateliers d’artisanats offrent la chance aux visiteurs de faire la rencontre d’artisans autochtones et de faire de l’artisanat avec les membres de la communauté autochtone présents sur place. Comme atelier, il y a entre autres des ateliers pour la confection de panier d’écorce, des ateliers de tannage de peau, des ateliers de plantes médicinales, des ateliers gourmands pour cuisiner la bannique, un pain traditionnel et bien d’autres. C’est l’occasion parfaite pour en apprendre plus sur la culture autochtone et pour se développer un nouveau talent.

Photo | Paul Brindamour

Les mercredis soirs à thématiques

L’an dernier, Kinawit avait débuté ses soirées contes et légendes. Ils ont poursuivi sur cette lancé cette année encore avec des soirées contes et légendes en ajoutant des soirées à différentes thématiques, dont entre autres une soirée atelier de tambour avec un artiste autochtone.

kinawit soirée contes et légendes

Photo | Kinawit

Un jeu d’évasion

Pour vous permettre de découvrir le site culturel autochtone, Kinawit offre maintenant un jeu d’évasion de type rallye en sac à dos. Le jeu d’évasion extérieur fonctionne avec des GPS et des points stratégiques où les participants doivent résoudre une énigme pour pouvoir ouvrir un cadenas du sac à dos et continuer son chemin.

C’est la Société de jeux d’évasion de Rimouski qui a développé le concept de jeux pour Kinawit. Jusqu’à 5 groupes par jours peuvent vivre cette expérience.

 

 

Le mandat de Kinawit est de faire découvrir, de préserver et de valoriser la culture et l’identité autochtone par l’expérience touristique unique et authentique issue des savoirs traditionnels et contemporains des Premiers Peuples. De par ce site, Kinawit favorise la rencontre, le partage, l’expression et la transmission intergénérationnelle entre les individus et les peuples.

Circuit touristique pour les amoureux de la culture dans la Vallée-de-l’Or

Circuit touristique pour les amoureux de la culture dans la Vallée-de-l’Or

Parfois, il arrive de manquer d’inspiration quand vient le temps de choisir quoi faire lors de nos vacances ou lors d’une journée de congé. Pour vous aider à vous inspirer, nous avons eu l’idée de vous proposer des circuits touristiques à faire dans le coin cet été avec une série de billets de blogue. Cette série vous proposera des activités à faire pas seulement à Val-d’Or, mais dans toutes la Vallée-de-l’Or parce que Malartic et Senneterre, ce n’est vraiment pas loin finalement. Les différents circuits seront parfois pour une seule journée et parfois pour plusieurs journées. Les thèmes seront différents et rejoindront des publics différents.

Laissez-vous inspirer !

Le circuit que l’on vous propose dans ce billet de blogue est un circuit parfait pour ceux qui adorent la culture.

La culture est un terme large qui englobe beaucoup d’aspects. La culture peut aussi bien englober les habitudes de vie des habitants que les arts et bien d’autres éléments. La culture peut aussi être appréciée de différentes façons selon les intérêts d’une personne. Dans ce billet de blogue, nous allons nous concentrer plus sur le domaine artistique.

Voici donc quelques suggestions pour les amoureux de la culture et des arts :

Les jardins à fleur de peau

Une visite au Jardin à fleur de peau vous permettra non seulement de prendre un moment de relaxation, mais vous permettra aussi d’admirer de nombreuses œuvres d’art fait par deux artistes de Val-d’Or. Les artistes, Francyne Plante et Jacques Pelletier, ont d’ailleurs déjà exposé une oeuvre au célèbre Musée du Louvre lors d’une exposition temporaire. En plus des œuvres d’art, vous pourrez contempler le grand jardin rempli de végétations colorées. Ce qui rend ce jardin encore plus extraordinaire, c’est que les propriétaires ont réussi à créer un microclimat afin de faire grandir des espèces végétales qui ont normalement plus de difficulté à grandir en Abitibi-Témiscamingue. Nous avons d’ailleurs écrit un article sur les cinq bonnes raisons de visiter les Jardins à fleur de peau. Pour en apprendre plus sur cet attrait et pour voir leurs œuvres vous pouvez visiter leur site internet.

Ouvert du jeudi au dimanche de 10h à 17h ou sur réservation les autres jours de la semaine.

incoutournables à photographier à Val-d'Or Les Jardins à fleur de peau

Photo | Marie-Claude Robert

Le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Le Centre d’exposition VOART de Val-d’Or est une petite salle d’exposition qui présente des œuvres d’ici et d’ailleurs, de même que des expositions itinérantes en provenance d’autres institutions muséales.

Vous pouvez aussi allier les activités sportives, à l’air pur et aux arts avec les expositions Hors les murs, situées le long du Sentier J-P Roland Fortin, devant le Centre culturel et sur le Boulevard Jean-Jacques Cossette. En collaboration avec la Ville de Val-d’Or, le Centre d’exposition présente des œuvres éphémères d’artistes d’ici et d’ailleurs sur de très grands panneaux.

Ouvert du mercredi au vendredi de 13h à 18h et du samedi au dimanche de 13h à 16h.

Centre d'exposition val-d'or arts visuels

Photo | Marie-Claude Robert

Kinawit

Kinawit est l’endroit par excellence pour en apprendre davantage sur la culture autochtone. Situé à seulement 15 minutes du centre-ville de Val-d’Or, vous pouvez à cet endroit plonger au cœur de la culture fascinante des anicinabe. Le site touristique et culturel est situé sur les berges du Lac Lemoine dans une cadre ressourçant. Vous pourrez donc participer à des ateliers culturels et d’artisanats, faire une visite guidée des sentiers et des expositions puis faire la location de canot et de kayak. La culture autochtone anicinabe présente sur le territoire depuis des millénaires mérite d’être découverte.

Kinawit aboriginal cultural site

L’art urbain

Dans la Vallée-de-l’Or, vous pouvez retrouver un peu partout de l’art urbain. À Val-d’Or, sur la 3e Avenue et les alentours plusieurs murales ont été peintes pour enjoliver le paysage urbain de Val-d’Or. Sur notre site web, nous avons une section qui répertorie les points d’intérêts à voir à Val-d’Or. Dans notre guide touristique à la page 23, nous avons une section qui présente les murales. À Senneterre, au sommet du Mont-Bell, il y a une toute nouvelle et magnifique fresque qui représente la ville de Senneterre et qui intègre un bout d’histoire de la ville. Vous pouvez même l’observer en direct en cliquant ici. À Malartic, il y a le Parc Linéaire où il est possible d’observer 6 œuvres d’artistes de la région.

ArtUrbain-12_MarieClaudeRobert_2018

Photo | Marie-Claude Robert

Les Voyages virtuels Abitibi 360

Les Voyages virtuels Abitibi 360 sont une œuvre de Serge Bordeleau de Nadagam Films produit en collaboration avec Tourisme Val-d’Or, La Fabrique culturelle et Beside. C’est une série de courts documentaires immersifs en 360 qui explore les liens entre l’humain et le territoire. À travers les rencontres intimistes où leur sentiment d’appartenance se dévoile. Six épisodes ont été créés pour vous présenter l’Abitibi-Témiscamingue sous des sujets comme : Froid, Fourrure, Cailloux, Pow-Wow, Pagaie et le Making Of. Vous pouvez visionner les épisodes sur YouTube.

Un danseur dans son régalia lors du Pow-Wow du Lac Simon

Photo | Christian Leduc lors du tournage des voyages virtuels Abitibi 360 lors du Pow-Wow du Lac Simon

Ces activités ne sont que des suggestions pour faciliter l’organisation de vos activités. Nous vous encourageons tout de même à venir nous visiter à notre bureau d’information touristique pour plus d’informations et encore plus d’idées.

Pour les visiteurs, nous vous offrons une vignette de stationnement touristique gratuite pour vous permettre de stationner au centre-ville de Val-d’Or gratuitement. Venez nous voir, on vous attend!

 

Pour découvrir les autres circuits, cliquez ici.

 

 

 

Photo de couverture | Paul Brindamour

Cinq bonnes raisons de visiter les Jardins à Fleur de Peau

Cinq bonnes raisons de visiter les Jardins à Fleur de Peau

L’été est enfin arrivé. C’est en plein le temps de se prévoir des activités extérieures pour profiter du beau temps. Si tu cherches une activité pour occuper ta journée de congé, l’une de nos meilleures suggestions est d’aller visiter les Jardins à Fleur de Peau. Que vous soyez seul, en famille ou entre amis c’est l’endroit idéal pour profiter du plein air sans se stresser. Et si tu n’es pas convaincu, voici cinq bonnes raisons de visiter cet endroit!

Sa beauté hors du commun

Aller aux Jardins à Fleur de Peau, c’est s’entourer d’une beauté hors du commun. Non seulement les fleurs et les plantes que l’on y retrouve sont magnifiques, mais l’aménagement des lieux met toute cette végétation en harmonie. L’emplacement même du site contribue aussi à sa beauté. Sur le bord de l’eau, à travers les fleurs et les arbres, il est très difficile de ne pas être émerveillé. En bonus, si tu as la chance de rencontrer les propriétaires des Jardins, tu verras que ce sont de belles personnes sympathiques et passionnées par ce qu’elles font.

incoutournables à photographier à Val-d'Or Les Jardins à fleur de peau

Photo | Marie-Claude Robert

Son côté artistique

En plus de s’occuper des fleurs et des plantes, les deux propriétaires de Jardins à Fleur de Peau (Francyne Plante et Jacques Pelletier) pratiquent aussi le métier d’artiste. Pendant ta visite, tu pourrais donc observer plusieurs de leurs œuvres qui sont intégrées en toute harmonie dans leur jardin. Sculpture, peinture, poésie et vitraux : l’étendue de leur talent est assez impressionnante. Si leurs œuvres te plaisent beaucoup, tu pourras même aller jeter un coup d’œil à leur boutique, laquelle est située dans le jardin!

Jardins à fleur de peau art poésie sculpture

Photo | Marie-Claude Robert

Sa végétation unique

Aux Jardins à Fleur de Peau, tu verras toutes sortes de plantes et de fleurs que tu ne pourrais pas observer ailleurs dans la région. C’est en partie grâce au microclimat que l’on retrouve sur le terrain. En effet, de grands arbres encadrent le site et font en sorte que la chaleur y demeure plus facilement. Ainsi, des plantes et des fleurs plus exotiques peuvent y pousser. Les propriétaires sont aussi très créatifs dans leur façon de présenter la végétation. Par exemple, Jacques Pelletier miniaturise des arbres de la région pour en faire des bonzaïs.

Jardins à fleur de peau exposition extérieur

Photo | Marie-Claude Robert

Son ambiance calme et relaxante

En allant aux Jardins à Fleur de Peau, lorsque tu seras entouré d’arbres et de fleurs, sur le bord de l’eau, avec un décor des plus zen et des plus paisibles, tu te sentiras assurément comme dans un autre univers. C’est un endroit qui a vraiment le pouvoir de rendre les gens calmes, même lorsqu’ils se sentent préoccupés. On s’y sent loin de l’agitation de la ville et du stress qui accompagne le quotidien. Si tu es fan de yoga, les Jardins à Fleur de Peau seraient d’ailleurs un endroit merveilleux où aller pratiquer ce loisir!

Jardins à fleur de peau endroit romantique à Val-d'Or

Photo | Marie-Claude Robert

Sa multifonctionnalité

Quoi? Sa multifonctionnalité? En fait, ce qu’on essaye de te dire, c’est que les Jardins à Fleur de Peau, ce sont plus que des jardins. Comme mentionné plus haut, c’est aussi un endroit idéal pour faire une séance de yoga, un loisir qui nécessite un certain calme pour être pratiqué. De plus, c’est un endroit parfait pour lire ton roman préféré, ou encore pour laisser la nature t’inspirer et pour laisser place à ta créativité. Si tu y vas avec ta famille, tes amis, ou ta douce moitié, vous pouvez aussi vous y installer pour faire un pique-nique, ou pour faire une séance photo en étant entouré de toutes les jolies fleurs. Une panoplie d’autres événements pourraient aussi y avoir lieu : les possibilités sont très variées aux Jardins à Fleur de Peau!

Jardins à fleur de peau jardin otanique val-d'or

Photo | Marie-Claude Robert

Blogue tourisme valdor 5 raisons de visiter les jardins à fleur de peau