Close

Archive for category: Accessibilité pour tous

Accessibilité pour tous… pas si accessible que ça finalement

Accessibilité pour tous… pas si accessible que ça finalement

Imagine-toi, du jour au lendemain, avec une jambe en moins, aveugle ou presque, sourd (comme une botte, dirait mon grand-père) ou bien avec un trouble d’apprentissage. C’est ce que j’ai vécu le temps d’un après-midi dans le cadre d’un atelier de sensibilisation à l’accessibilité universelle organisé par la Ville de Val-d’Or. Lis ce texte si tu veux savoir ce qui m’est arrivée.

La Semaine québécoise des personnes handicapées

Dans le cadre de la Semaine Québécoise des personnes handicapées qui se déroulait du 1er au 7 juin 2019, la Ville de Val-d’Or a organisé son premier atelier pour sensibiliser la population à l’accessibilité universelle. Au Québec, c’est une personne sur dix qui possède une incapacité significative et qui est sujet à rencontrer des obstacles rendant difficile la réalisation de ses activités au quotidien. Des adaptations (rampe d’accès, portes automatiques, toilettes pour personnes handicapées, etc.) sont donc essentielles à 10% de la population. Ce qui est encore plus étonnant, c’est que les adaptations sont nécessaires pour 40% de la population de façon définitive ou temporaire afin d’assurer le bon fonctionnement des activités quotidiennes.

L’accessibilité pour tous vise à rendre accessible aux personnes avec un handicap tous les types d’activités qu’une personne sans handicap peut réaliser. Pour ce faire, il suffit d’éliminer tous les obstacles. Ça semble simple tu vas me dire ? Et bien pas tant que ça, non. Voici mon expérience le temps de quelques heures ayant comme limitation une jambe en moins.

Mon expérience comme personne à mobilité réduite

En petit groupe, nous devions nous déplacer dans la ville de Val-d’Or avec chacun un handicap physique. Mes co-équipiers étaient équipés de chaises roulantes, l’une électrique, l’autre non. Et moi, JACKPOT, j’ai eu la chance de me retrouver avec une jambe en moins et les béquilles canadiennes. Laisse-moi te dire qu’au moment décrire ce texte (le lendemain de l’atelier) je suis raquée de partout. Ces béquilles sont les plus difficiles. Nous avions à nous déplacer dans les rues sur une distance d’environ 1 km et demi. Au départ, tout allait bien, mais HOP! Première obstacle, HOP! Deuxième obstacle, HOP! Un commerce non-accessible et HOP! Je ne compte plus les obstacles ou commerces non-accessibles que nous avons rencontrés.

Une fois à la mi-parcours, j’ai pu échanger mes béquilles canadiennes pour la chaise roulante électrique. Je me sentais en vacance à ce moment-là, mais ensuite, on m’a demandé d’essayer les salles de bain. Laisse-moi te dire que c’est un gros projet. Il faut être driver pour réussir du premier coup à se glisser correctement près de la toilette.

Ce qui est curieux et c’est ce que nous avons constaté mes co-équipiers et moi, c’est que plusieurs endroits sont pensés pour les personnes avec une limitation physique. Toutefois, elles sont pensées par des gens qui ne vivent pas cette situation. Pour eux les adaptations semblent accessibles, mais une fois dans la peau de l’autre, la game change.

Le but de l’atelier n’était pas de chicaner quelqu’un, mais bien de sensibiliser les gens à faire de petits gestes qui aideront le déplacement des personnes à mobilité réduite. Comme on le mentionne dans l’atelier, les changements apportés pour l’accessibilité n’est pas que pour 40% de la population, elle est pour 100% de la population. C’est ça l’accessibilité universelle.

Notre part à l’Office du Tourisme et des Congrès de Val-d’Or

L’accessibilité universelle est quelque chose de très important pour nous à l’Office du Tourisme et des Congrès de Val-d’Or autant pour nos visiteurs que pour nos locaux. Nous offrons déjà le service de location d’un système MF. Le système MF est un outil d’aide auditive portatif que les gens peuvent louer pour faciliter la visite de nos attraits. Pour le futur, l’Office du Tourisme et des Congrès de Val-d’Or à son bureau d’information touristique s’engage à améliorer l’accessibilité de sa salle de bain pour personne handicapée, améliorer la visibilité des obstacles possibles ainsi que la visibilité de nos écriteaux et, finalement, conscientiser et offrir les outils nécessaires à nos conseillers en séjours ainsi qu’à nos intervenants touristiques afin d’offrir un service touristique qui est accessible pour tous sur l’ensemble du territoire.

Finalement, j’aimerais prendre le temps de remercier la Ville de Val-d’Or et le Centre de réadaptation la Maison d’avoir permis aux participants, le temps d’un après-midi, de se sensibiliser à l’accessibilité pour tous. Je recommande fortement cet atelier à tous.

 

Photo de couverture: absolutvision sur Unsplash