Close

Author Archive for: OTCVO

Le Festival de musique Trad de Val-d’Or lance sa première programmation

Le Festival de musique Trad de Val-d’Or lance sa première programmation

Du 1er au 3 novembre 2018, tu vas pouvoir swiger ta compagnie, changer de côté si tu t’es trompé et t’éclater lors de la première édition du Festival de musique Trad de Val-d’Or. Le 11 septembre dernier, le comité organisateur présentait 3 jours de programmation pendant lesquels amateurs, semi-professionnels et professionnels y trouveront leur compte.

La programmation

Alors que le jeudi aura une saveur plus locale, le vendredi propose trois grands spectacles avec des sommités de la musique traditionnelle québécoise. Le samedi quant à lui est une journée principalement d’ateliers. De plus, toutes les journées de festivités se termineront par une soirée d’improvisation musicale (jam). La présidente du comité organisateur, Mme Karine Roberge, a souligné que ces soirées étant ouvertes à tous, peu importe leur connaissance de ce type de musique. Les gens sont invités à venir danser, jouer de la musique, taper du pied, jouer de la cuillère ou tout simplement découvrir ce pan de la culture québécoise. Il est d’ailleurs possible d’y apporter ces chansons à répondre. En plus de quelques prestations dans différents restaurants, les spectacles auront lieu dans la cafeteria de la polyvalente Le Carrefour. La salle sera aménagée en style cabaret à l’occasion afin de permettre aux festivaliers de reposer leurs pieds un bref instant avant de se remettre à danser!

Jeudi 1er novembre – Saveur locale

Tousk, un groupe dont les membres sont originaires de l’Abitibi-Témiscamingue, et Les Fous de Vassan animeront la soirée du jeudi soir. Les élèves de la polyvalente Le Carrefour pourront aussi profiter du festival puisqu’un spectacle du groupe Réveillons! est prévu pour eux sur l’heure du diner à la cafeteria.

Les Fous de Vassan

Vendredi 2 novembre – La grosse soirée

Les spectacles qui auront lieu le vendredi soir sont ceux de grandes sommités de la musique québécoise traditionnelle. Les festivaliers pourront danser sous le rythme de Lépine/Branchaud présentant leur spectacle Habillés en propre, É.T.É et Réveillons!. De plus, de courtes performances musicales auront lieu de 12h à 12h30 à la Microbrasserie Le Prospecteur, au Restaurant St-Hubert et au Balthazar Café.

Le Trio É.T.É

Samedi 3 novembre – Ateliers

Plusieurs ateliers auront lieu le samedi : violon, violoncelle, guitare, chant traditionnel, gigue et danse familiale. Alors que certains ateliers sont réservés à ceux qui ont déjà un peu d’expérience tels que les ateliers de violon, violoncelle et guitare, d’autres sont ouverts à tous comme le chant traditionnel, la gigue et la danse familiale.

Un café-rencontre aura aussi lieu le samedi avec les musiciens du festival. C’est l’occasion d’en apprendre plus sur l’univers de la musique traditionnelle, leur expérience, leur inspiration et leur passion!

Où acheter les billets

Les billets sont en vente en ligne en cliquant ici. Les festivaliers peuvent aussi les acheter à la Clinique de physiothérapie de Val-d’Or et au Marché public de la Vallée-de-l’Or les dimanches 30 septembre et 14 octobre. Le groupe valdorien Racine Carrée sera d’ailleurs à ces marchés publics afin de donner un avant-goût du festival.

Le Festival de musique Trad de Val-d’Or souhaite faire découvrir ou redécouvrir la musique traditionnelle québécoise, rassembler les gens et les faire danser et chanter. Comme a dit la présidente du comité, « c’est comme un gros party de famille, mais à plus grande échelle » ! Ça serait dommage de manquer ça non? Pour tous les détails de la programmation et sur le festival, clique ici.

Pas le temps de s’ennuyer cet été

Pas le temps de s’ennuyer cet été

VAL-D’OR, 10 septembre 2018 – La saison estivale touristique 2018 a été riche en activités et en divertissements.

L’été 2018 a été caractérisé par beaucoup de nouveautés: Val-d’Or vous raconte son histoire, l’animation au parc Albert-Dumais dont Les Jeudis en scène et les couchers de soleil musicaux, pour ne nommer que ceux-là.  Avoir une offre aussi diversifiée facilite grandement le travail de nos conseillers en séjours, car il y a toujours quelques choses à proposer en plus des attraits touristiques majeurs. De plus, le beau temps a fait sortir les gens; visiteurs et citoyens ont répondu favorablement en participant en grand nombre. À titre d’exemple, la pièce « Crépuscule boréal » a été téléchargée plus de 10 000 fois, pour une moyenne de 100 fois par jour, depuis la mise en place des couchers de soleil musicaux au parc Belvédère. Pour sa part, la fréquentation du bureau d’information touristique (BIT) de Val-d’Or est restée similaire avec une légère hausse au mois d’août. Ces données ne tiennent pas compte de l’achalandage engendré par la vente des billets de Val-d’Or vous raconte son histoire, représentant des transactions pour environs 780 billets.

Puis, concernant son accueil à l’extérieur des murs grâce à son Infomobile, l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) a vu une hausse de ses activités et de sa portée. Pour la cinquième saison de l’Infomobile, 3 875 km ont été parcourus afin de remettre 4 715 guides touristiques de La Vallée-de-l’Or et 6 115 cartes touristiques de Val-d’Or. Au total, ce sont 66 lieux et événements à fort potentiel touristiques qui ont été visités. Le visuel de l’Infomobile a été totalement revu cette année proposant des représentations dessinées d’emblèmes valdoriens tels qu’une maison du Village minier de Bourlamaque. Ce visuel a été très apprécié par les gens et a inspiré plusieurs visiteurs dans leurs activités à Val-d’Or. L’OTCVO souhaite remercier ses fidèles partenaires qui s’impliquent dans ce projet et se surpassent en générosité année après année : Poirier Hyundai, Trim-Line 3 M Abitibi et Tourisme Vallée-de-l’Or.

L’été 2018, c’est aussi une quinzaine de médias accueillis comparativement à une dizaine l’année dernière. L’accueil de tournées de presse se fait en collaboration avec Tourisme Abitibi-Témiscamingue ou avec les festivals. Elles représentent de belles retombées pour les intervenants touristiques tant dans les réseaux sociaux que dans les médias papier.

– 30 –

Source et information

Nancy Arpin, Directrice générale
819 824-9646, poste 6224
nancy.arpin@ville.valdor.qc.ca

Journées de la culture 2018

Journées de la culture 2018

Sous le thème du patrimoine culturel, les Journées de la culture 2018 auront lieu du 28 au 30 septembre. Durant trois jours, près de 10 activités seront offertes gratuitement à tous favorisant un plus grand accès aux arts et à la culture. L’histoire et le patrimoine, l’architecture, la musique, la littérature, la photographie et l’art numérique seront autant de formes d’art qui seront explorées durant les 22e Journées de la culture.

Programmation de Val-d’Or des Journées de la culture 2018

Vendredi, 28 septembre 2017

12 h à 13 h – Conservatoire de musique de Val-d’Or

Midi-musique : Concert de répertoire et d’instruments variés. Apportez votre lunch ou dînez sur place.

 

17 h – Centre d’exposition de Val-d’Or

Vernissage pour les 6 à 10 ans et leur famille de « Marcher dans le ciel » : une exposition toute en poésie et en illustrations de Sonia Cotten et Annie Boulanger. Bouchées offertes sur place.

 

19 h – Cinéma Capitol

Projection du documentaire « Ceux qui viendront, l’entendront » de Simon Plouffe, une rencontre singulière avec des locuteurs de langues autochtones et inuit du Québec. La représentation sera suivie d’une discussion en présence du réalisateur. Gratuit pour les membres du Ciné-Club.
Tirage le 25 septembre de 10 paires de billets gratuites pour tous: participez en écrivant à
genevieve.beland@ville.valdor.qc.ca

Samedi, 29 septembre 2018

10 h à 15 h – Cité de l’Or

Visites gratuites des expositions « De l’or plein les veines » et « Chez nous à Bourlamaque »

 

10 h 30 – Parc Albert-Dumais

Spectacle familial avec les Cariblues (Mélanie Roy et Ekaterina Mikhaylova-Tremblay) : Les Cariblues vous invitent à faire la fête avec eux! Venez entendre des drôles d’histoires, danser le boogie woogie et chanter des mots foufous… Plaisir garanti!

 

13 h à 14 h 15 – Centre d’exposition de Val-d’Or

Conférence sur l’art public par M. Jean Julio Paquin, historien de l’art et sociologue. Il est rédacteur en art public au magazine d’architecture et d’urbanisme FORMES. Café et brioches offerts.

 

13 h à 16 h – Portes ouvertures : Centre de musique et de danse de Val-d’Or


Prestations musicales et dansées : venez rencontrer et découvrir le talent de ses professeur-es passionné-es. Un goûter sera offert.

murale parc albert dumais jacques baril

Situé au centre-ville sur la 3e Avenue, le parc Albert-Dumais est un parc urbain possédant une scène et des bancs.

Dimanche, 30 septembre 2018

10 h à 15 h – Cité de l’Or

Visites gratuites des expositions « De l’or plein les veines » et « Chez nous à Bourlamaque »

 

11 h 30 – Marché public de la Vallée-de-l’Or


Le FRIMAT présente une prestation musicale du groupe Les Messieux

 

13 h 30 à 16 h 30 – Centre d’exposition de Val-d’Or

Création en direct de Johanne Vallée (performance), Méounne (Caroline Blouin, peinture) et Judy Dimentberg (peinture). Le thème « Les mots à l’honneur » inspirera les trois artistes. Un goûter sera servi.

 

14 h à 14 h 30 – Bibliothèque de Val-d’Or

Story time for the whole family with Richard Humphrey.

 

19 h – Cinéma Capitol

Projection gratuite du film « Gauguin – Voyage de Tahiti » présenté par le Ciné-Club Promovues. Drame biographique de Édouard Deluc avec Vincent Cassel qui relate la relation du peintre Paul Gaugin avec une jeune Tahitienne qui deviendra le sujet de ses plus grandes toiles.

___

De plus, quatre écoles primaires de Val-d’Or participeront au projet « Une chanson à l’école » et une école secondaire prendra part au défi « J’aime les mots » proposés par Culture pour tous.

La fin des Journées de la culture marquera également la fin de notre grand sondage citoyen lié au renouvellement de la politique culturelle de la Ville. Les gens peuvent toujours le remplir pour courir la chance de se mériter 250 $ en carte de crédit préparer.

 

Source : Sylviane Mailhot, Ville de Val-d’Or

Pour plus information, contacter

Geneviève Béland
Animatrice culturelle
Ville de Val-d’Or
genevieve.beland@ville.valdor.qc.ca
819-825-3060 poste 4232

De l'or plein les veines exposition permanente Cité de l'or Val-d'Or

Située dans le bâtiment principal (la sécherie), l’exposition “De l’or plein les veines” évoque l’histoire des travailleurs miniers de 1920 à aujourd’hui et expose le rôle important qu’a joué la mine Lamaque aux plans, économique, social et culturel.

mining industry visits valdor abitibi

L’exposition interactive « Chez nous à Bourlamaque », de la Maison historique du Village minier de Bourlamaque, au 123 avenue Perrault, vous fera découvrir le mode de vie des familles d’antan sous différentes thématiques.

Concours de photographies Zone Image Val-d’Or

Concours de photographies Zone Image Val-d’Or

Pour une 5e édition, la Ville de Val-d’Or invite ses citoyens à participer au Concours de photographies Zone Image Val-d’Or. Plusieurs prix seront attribués par un jury et les photos gagnantes feront l’objet d’une exposition en novembre 2018.

Présenté dans le cadre de la 2e édition de VD’Clic, Les rendez-vous de la photographie de Val-d’Or, le concours propose un thème : TERRITOIRE. Pour une première fois, les photos soumises pourront avoir été prises à l’extérieur du territoire de Val-d’Or.

La dernière édition du concours en 2017 avait attiré 52 photographes. Ceux-ci avaient soumis un total de 150 photos.

Qui peut participer?

Le concours est ouvert à tous les résidents de Val-d’Or. Vous pouvez être un photographe amateur, semi-professionnel ou professionnel.

Comment participer?

Il suffit d’envoyer un maximum de trois photographies à concoursphotos@ville.valdor.qc.ca au plus tard le 30 septembre 2018. Participation par courriel seulement.

Pour chaque photographie, vous devez indiquer dans le courriel votre nom complet, votre adresse, numéro de téléphone et la localisation de la photo. Pour être admissible au prix jeunesse, le participant devra indiquer son âge (moins de 18 ans). Les photographies doivent être de format jpeg et être de bonne résolution (1 Mo minimum). La photo doit être exempte de texte (ex : signature ou date).

Chaque participant doit être l’auteur et l’unique titulaire des droits de la ou des photographies présentées. Il doit avoir obtenu le consentement des personnes apparaissant sur les photos. Le titulaire des droits conserve tous les droits d’auteur sur les photos soumises. La Ville de Val-d’Or se réserve le droit de publier les photos dans ses outils de communication incluant ses médias sociaux à des fins promotionnelles de ce concours. Toutes les photos seront créditées au photographe.

À propos du thème

TERRITOIRE [teritwar] n.m. – Un mot à plusieurs sens dont est celui d’une relation forte entre les êtres vivants tant animal, végétal, qu’humain et, espace souvent vaste aux limites parfois floues. Dans le contexte de la mondialisation, la valorisation du territoire auquel on s’identifie privilégie la photographie comme un moyen d’expression révélant sa beauté, son immensité et sa diversité. Le thème propose la découverte d’une multitude d’horizons tant naturels qu’urbains.

Évaluation des photographies

Les photos soumises seront évaluées par un jury composé d’au moins un(e) professionnel(le) de la photo ainsi que de représentants de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or, de la Ville de Val-d’Or et de Zone Image Val-d’Or. Les photographies seront jugées selon les critères suivants : l’originalité et la pertinence du sujet, la composition de la photo et la qualité technique.

Prix

Exposition : Dix photos feront l’objet d’une exposition à la bibliothèque municipale en novembre 2018. À la fin de l’exposition, les gagnants repartiront avec leur encadrement, d’une valeur de 100 $ chacun.

Prix du jury Zone Image Val-d’Or : Une photo qui se démarquera par son audace sera récompensée par le jury. Le photographe recevra un certificat-cadeau de 1 000 $ chez Zone Image Val-d’Or.

Prix Tourisme Val-d’Or : Publication de la photo dans la collection de cartes postales de Tourisme Val-d’Or.

Prix jeunesse : Une photo dont le photographe est âgé de moins de 18 ans sera sélectionnée pour faire l’objet de l’exposition. Le gagnant recevra une paire de billets pour un spectacle.

Photo de couverture | La photo gagnante du prix du jury Zone Image 2017 de Miguel S. Barrette

Visiter de beaux jardins à Val-d’Or et ses environs

Visiter de beaux jardins à Val-d’Or et ses environs

Pour la 10e année consécutive, le groupe Embellir Val-d’Or vous offre la chance de venir visiter gratuitement de beaux jardins à Val-d’Or et ses environs. Venez voir des petits coins de paradis aménagés dans les cours privées de nos Valdoriens adeptes de jardinage !

Prendre note qu’en cas d’averses les activités seront annulées. Si le temps gris ou la pluie est légère, apportez vos parapluies !

La passion est au rendez-vous

C.Rivard

Christine Rivard
51, Rue Fréchette

Passion, déco et fleurs sont au rendez-vous. Vous découvrirez l’art d’aménager un petit espace et d’en faire un paradis!

29 juillet, 5 et 12 août 2018 entre 13h et 16h30
Réservation recommandée : 819-824-6489

Le jardin des découvertes

Émilienne Hardy
97, Sentier des fougères

Dans un décor naturel en bordure d’un lac, découvrez ce magnifique jardin champêtre. Une passion pour les fleurs à vous ravir les yeux !

29 juillet, 5 et 12 août 2018 entre 13h et 16h30
Réservation recommandée : 819-824-5559

E.Hardy

Un jardin zen

L.Audet

Lorraine Audet
140, chemin Val-du-Repos

Décor enchanteur où se marient repos, tranquillité et plénitude.

29 juillet et 5 août 2018 entre 13h et 16h30
Réservation recommandée : 819-856-3121

Fleur, fleur quand tu nous tiens !

Solange Couture
1873, rue des Pins

Venez voir la dame aux fleurs ! Vous serez éblouis par une nature épanouie et une profusion de couleurs.

29 juillet, 5 et 12 août 2018 entre 13h et 16h30
Réservation recommandée : 819-874-3002

S.Couture
Un nouveau festival à Val-d’Or

Un nouveau festival à Val-d’Or

Dès novembre prochain, il y aura un nouveau festival à Val-d’Or : Le Festival de musique Trad de Val-d’Or. Faisant partie de la famille des Festivals Trad Québec mettant en valeur la culture traditionnelle québécoise, l’événement aura lieu du 1er au 3 novembre 2018 et proposera une foule d’activités.

La musique traditionnelle québécoise et les veillées d’antan ont joué un rôle important pour Val-d’Or. À l’époque, c’était une belle façon de se rassembler et de créer des ponts avec les nouveaux arrivants qui venaient surtout de l’Europe de l’Est comme la Pologne et l’Ukraine pour travailler dans les mines.

– Jacques Cayouette, repésentant d’Agnico Eagle, présentateur officiel du festival

L’équipe du Festival de musique Trad de Val-d’Or

C’est le groupe valdorien Racine Carrée qui est à l’origine de la création de ce nouveau festival. En plus d’avoir été honoré récemment de la Bourse Coup de cœur de la Ville de Val-d’Or, le groupe a participé à de nombreux festivals dont le Festival Art’Danse de l’Abitibi-Témiscamingue et le Festival de Contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue. De plus, le conseil d’administration est composé de 11 membres ayant déjà tous mené des événements culturels vers le succès. On peut donc dire que l’expérience et la passion s’allieront pour créer un succès phénoménal!

Festival de musique trad de Val-d'Or

Des membres du comité organisateur du festival accompagnés de Dany Marchand (premier à gauche) de Meubles Marchand, partenaire musicien et Jacques Cayouette (deuxième à partir de la droite) d’Agnico Ealge, partenaire présentateur.

Un festival pour tout le monde

En élaborant la programmation, le Festival de musique Trad de Val-d’Or s’est assuré d’organiser un événement qui plaira à tous, tant aux amateurs qu’aux pros, aux familles, aux musiciens, aux enfants et aux adultes. Le partage, la famille et la passion sont d’ailleurs au cœur des préoccupations de l’équipe. Par exemple, alors que des ateliers de cours de violon seront donnés, il y en aura aussi d’initiation à la danse traditionnelle. Les jams sont aussi ouverts à tous; il ne suffit que de savoir taper des mains ou des pieds, chanter ou tout simplement s’amuser.

Programmation du Festival de musique Trad de Val-d’Or

S’étant donné comme mission de faire revivre les veillées traditionnelles québécoises de nos aïeux proposera des groupes de musique régionaux et d’ailleurs au Québec, des jams, des ateliers et cours de gigue, violon, guitare et chant ainsi qu’un café-rencontre et une veillée de danse. La veillée de danse, qui aura lieu en soirée le dernier soir des festivités sera animé par le calleur Jean-François Berciaume et le groupe Racine Carrée. Jean-François Berciaume, qui est aussi le porte-parole du festival, est un percussionniste, calleur, gigueur, chercheur et chorégraphe ayant plus de 20 ans d’expérience dans la danse traditionnelle. Il est reconnu comme l’un des calleurs les plus originaux.

Alors que la présence des deux groupes valdoriens Racine Carré et les Fous de Vassan ont déjà été annoncés, la programmation complète sera annoncée le 11 septembre lors d’un 5 à 7 à la microbrasserie Le Prospecteur qui se terminera par un Jam. L’événement, ouvert à tous, promet d’être un bel avant-goût du festival!

Nouvelle exposition au Centre d’exposition – Aki Odehi

Nouvelle exposition au Centre d’exposition – Aki Odehi

Le Centre d’exposition de Val-d’Or et le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or présentent, du 22 juin au 26 août 2018, l’exposition collective Aki odehi \ cicatrices de la Terre-Mère. Le vernissage en présence des artistes et de la commissaire Sonia Robertson aura lieu le vendredi 22 juin de 17h à 19h. Entrée libre.

Aki odehi est un projet rassembleur, qui vise la réparation à travers un processus artistique individuel et collectif, à partir de lieux chargés de sens pour les Anicinabek. C’est un espace de guérison, de cicatrisation par l’art.

Se déroulant sur deux années, ce projet fut imaginé par Carmelle Adam, directrice du Centre d’exposition de Val-d’Or. Il fut inspiré du travail de Sonia Robertson, artiste ilnue et art-thérapeute et de Karl Chevrier, artiste anicinabe qui s’inspire des aînés dans son travail.

Quatre autres artistes professionnels du territoire anicinabe y participent : Virginia Pésémapéo Bordeleau, peintre et écrivaine de la nation Crie, Kevin Papatie cinéaste anicinabe, Jacques Baril, sculpteur et Véronique Doucet, peintre et performeuse, tous deux Québécois.

En 2017, les cinq artistes ont rencontré des aînés qui ont partagé des récits touchants et d’une grande intensité à propos de divers lieux signifiants pour eux. Ces lieux furent répertoriés et marqués sur une carte. Les artistes ont ensuite choisi chacun un lieu et ils ont élaboré des projets individuels, selon les critères établis par la commissaire qui sont : sensibiliser les publics aux problématiques vécues par les Anicinabek ; tenter de rapprocher les Algonquins des Québécois; être participatif et /ou rassembleur et mener à une transformation/guérison.  Les projets présentés au public durant l’été 2017 furent réfléchis en fonction de cette exposition qui devait rendre compte de l’œuvre, de son processus et de l’expérience vécue par l’artiste et les participants.

« …les artistes se sont mis en danger, ils se sont lancés sans filet dans des projets d’une grande puissance qui les ont dépassés, bouleversés, transformés, des œuvres fortes, douces poétiques qui ont touché et transformé les participants. Quelque chose de plus grand que nous. » Sonia Robertson

Cette exposition témoigne à travers des traces vidéographiques, sonores, matérielles et photographiques, de ces rencontres et créations éphémères mais puissantes, de ces moments de grande synchronicité, ces moments de présent, vivants et vrais, de cette reconnexion avec le territoire, de ce pas vers l’autre sans jugement et sans frein, de ce changement de perception qui permet enfin de voir l’autre comme ce qu’il est, un humain (ilnu).

Lors du finissage, le 24 août 2018 à 17 h, la population est conviée à une des rares projections du documentaire Askigwash en collaboration avec Télé-Québec.

Informations biographiques

Commissaire | Artiste : Sonia Robertson (Ilnu – Mashteuiatsh)

Née à Mashteuiatsh (Pointe-Bleue), au Québec, où elle réside actuellement, Sonia Robertson appartient à la nation innue. Elle a obtenu un baccalauréat interdisciplinaire en arts de l’Université du Québec à Chicoutimi en 1996 et une maîtrise en Art thérapie à l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue en 2017. Ses œuvres, largement influencées par son identité autochtone, ont été présentées au Québec et ailleurs au Canada, à Haïti, en France, au Mexique et au Japon. Issue de la photographie, qui continue d’occuper une grande place dans son œuvre, sa pratique artistique a évolué vers les installations et la performance. Depuis une vingtaine d’années, elle a élaboré un concept d’installations artistiques in situ qui lui est propre, combinant la spécificité d’un lieu à la manifestation de la présence invisible, proposant l’interactivité avec le public.  La démarche artistique de la commissaire est la vision qui oriente la proposition artistique du projet Aki odehi | cicatrices de la Terre-Mère.  Chargée de projet, elle a réalisé l’exposition permanente du Musée de Mashteuiatsh durant la dernière décennie où plus d’une trentaine d’artistes ont participé. Elle est sollicitée pour des projets participatifs qui redonnent force et confiance aux participants. Elle perçoit l’art comme un moyen d’action, de transformation et de prise en charge.

Artiste-gardien | Sculpteur : Karl Chevrier (Anicinabe – Timiskaming First Nation)

Karl Chevrier est un artiste Anicinabe de la Timiskaming First Nation impliqué dans sa communauté. Il a commencé en 1992 à créer des œuvres d’art et gradué en arts au White Mountain Academy of Arts, en 2002. Artiste pluridisciplinaire, il utilise plusieurs mediums avec une prédilection pour la sculpture et l’installation en art contemporain. En tant qu’artiste Anicinabe, ses œuvres s’inspirent de sa culture et du respect pour Mère Nature. Il crée ses œuvres d’art en utilisant la matière recyclée, ce que les gens rejettent ou n’utilisent pas. Les aînés et sa famille sont ses inspirations. Sa démarche artistique prend comme point de départ l’écoute des ainés lorsqu’ils racontent leurs histoires et le respect des valeurs et des terres. Il utilise sa pratique artistique pour transmettre son art et enseigner sa culture traditionnelle. Telle une empreinte dans le projet Aki odehi | cicatrices de la Terre-Mère, la démarche artistique de l’artiste gardien a veillé au respect des valeurs transmises des aînés par la tradition orale.

Artiste | Écrivaine | Conteuse : Virginia Pésémapéo-Bordeleau (Crie – Rouyn-Noranda)

Née aux Rapides-des-Cèdres, Virginia Pésémapéo Bordeleau est peintre et écrivaine. Bachelière en arts plastiques, elle poursuit une œuvre sensible dans laquelle famille et territoire, animaux mythiques, plantes et rochers forment un monde organique, chargé d’une énergie sans cesse renouvelée. Son parcours professionnel inclut d’innombrables expositions en Abitibi-Témiscamingue, à Magog, à Montréal, à Québec, en France et au Danemark. Elle a reçu plusieurs prix pour ses œuvres et a réalisé de nombreux projets d’intégration à l’architecture. Ses œuvres figurent au sein de diverses collections dont celle de Loto-Québec. Elle a publié Ourse bleue (roman, La Pleine lune, 2007), De rouge et de blanc (poésie, Mémoire d’encrier, 2012), L’amant du lac (roman érotique, Mémoire d’encrier, 2013), L’enfant hiver (roman, Mémoire d’encrier, 2014), Je te veux vivant (poésie, Éditions du Quartz, 2016).  En 2015, Virginia Pésémapéo Bordeleau a co-commissionné une exposition au MA Musée d’art (i.e. Centre d’exposition de Rouyn-Noranda), intitulée Dialogue II mettant en duo des artistes autochtones|allochtones.

Artiste | Vidéaste : Kevin Papatie (Anicinabe – Kitcisakik)

Kevin Papatie est originaire de Kitcisakik, une communauté Anicinabe située en Abitibi. Il a réalisé une douzaine de courts métrages.  Ses films sont concis, poétiques, engagés et militants, plaçant la transmission identitaire au cœur de sa démarche artistique. Son film Wabak (2006) a remporté le prix du meilleur film expérimental au Winnipeg Aboriginal Film Festival 2007 et le prix Jeune espoir «Main film» au Festival Présence autochtone (2007). L’Amendement (2008) a été présenté en première partie du film L’âge des ténèbres, de Denys Arcand, distribué dans 120 salles au Québec et a remporté le Prix du meilleur film en langue autochtone au Festival Imagine Native (2008). Nous sommes (2009), quant à lui, a été sélectionné dans de multiples festivals nationaux et internationaux et de nombreux événements de diffusion. Il a notamment remporté le prix « Découverte » au festival de films de Portneuf sur l’environnement. Il a été invité à participer à la Carte Blanche du Festival du nouveau cinéma en 2012, ce qui lui a permis de réaliser Sakitakwin – Liberté. Son dernier court métrage, Kokom,  fut réalisé dans le cadre de l’atelier 2014 du Wapikoni à Kitcisakik. Il fut invité a participé à des expositions en art contemporain dont Dialogue I et II et tout récemment, Pendant ce temps il y a… à Chicoutimi.

Artiste sculpteur : Jacques Baril (Québécois – Gallichan)

Depuis le début de sa carrière, Jacques Baril est fasciné par les notions d’éphémère en art, l’associant souvent à la nature propre de l’homme et à son environnement, ainsi qu’à la symbiose qui s’y crée. C’est pourquoi, il privilégie la sculpture sur neige et les installations conçues à partir d’éléments naturels. L’impact des changements environnementaux et humains dans l’univers qui l’entoure l’interpelle : les forêts qui s’épuisent et les travailleurs aussi, les fermes qui meurent et les fermiers aussi. Une carrière artistique tant au Canada (Winnipeg, Whitehorse ) qu’ailleurs ( Japon, Suisse, Italie, etc.), il a réalisé de nombreux projets dans le cadre de la politique du 1% qui intègre l’art a des lieux publics. Il a participé à des expositions et symposiums et est récipiendaire de plusieurs bourses et de récompenses.  Il a réalisé des sculptures monumentales en acier intempérique et en aluminium. Il a œuvré en duo de création autochtone|allochtone avec l’artiste Karl Chevrier dans le cadre de l’exposition Dialogue II.

Artiste | Performance : Véronique Doucet (Québécoise – Rouyn-Noranda)

Véronique Doucet vit présentement en Abitibi. Détentrice d’un Baccalauréat ès art (Majeur en arts plastiques) à l’Université de Montréal, elle est maintes fois boursière du Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ). Questionner l’environnement l’amène à se positionner en tant qu’artiste engagée et environnementaliste réfléchissant l’importance de la nature par rapport à l’humain. C’est à l’aide de deux langages, le brut et l’esthétique, la matière et la couleur qu’émerge le désir de confronter l’existence vers une quête de vérités. Artiste multidisciplinaire en peinture, photographie, installation hors les murs et aussi, militante performative dont les performances saccadées tissent une trame de paradoxe. Son projet Aldermac plantation minière, initiateur d’une grande victoire environnementale a mené à la restauration d’un site minier abandonné. Ses œuvres ont été diffusées dans les centres d’exposition, centres d’artistes du Québec et en Ontario. Ses œuvres figurent au sein de diverses collections dont celle de Loto-Québec.

Source | Centre d’exposition de Val-d’Or

Le FRIMAT lance sa programmation de l’édition 2018

Le FRIMAT lance sa programmation de l’édition 2018

C’est le 8 mai dernier que le FRIMAT annonçait la programmation de sa 14e édition qui aura lieu du 17 au 21 juillet 2018. Cette année, le festival proposera une journée de plus de programmation avec autant d’activités éclatées et originales que les années précédentes. Avec un thème galactique aux couleurs d’une forêt d’Avatar, les festivaliers sont invités à se vêtir de couleur monochrome (par exemple tout en bleu) afin d’être éligibles pour gagner un passeport pour la 15e édition. Avant de poursuivre ta lecture prend ton souffle parce que c’est du bon et gros stock comme programmation, tu vas voir!

La programmation 2018 du FRIMAT

Affiche FRIMAT 2018 Val-d'Or Abitibi-Témiscamingue

Le visuel a été fait par Geneviève Baril.

La programmation y sera très variée avec plusieurs artistes de styles différents tels que Canailles (folk d’influence cajun), Dead Obies (hip-hop) et Klô Pelgag (francophone, piano et guitare) qui sera à Val-d’Or pour la première fois. Des artistes ayant déjà participé à La Vitrine seront aussi de la partie dont Marjolaine Morasse qui a remporté le prix Saint-Jean-Baptiste et le prix du public en 2017 et Phil Moreau gagnant du prix Télé-Québec en 2011 au FRIMAT pour la qualité de ses textes. Celui-ci offrira d’ailleurs un spectacle exclusif.

En plus des nombreux spectacles à la Salle Félix-Leclerc, plusieurs activités sont prévues dont une séance de yoga musicale par Cyclotonus avec l’auteure-compositrice-interprète Maude Audet, l’enregistrement du podcast Quand pensez-vous? et le pique-nique Agnico Eagle avec en prestation des musiciens et une troupe de cirque. La nuit éphémère aura encore lieu cette année grâce à la collaboration du Centre d’exposition de Val-d’Or. Toutefois, les activités y seront plus éphémères durant environ 30 minutes chacune. Les soirées du vendredi et samedi seront animées par les humoristes Sex Illégal.

Pour la programmation complète, clique ici. Sérieusement, tu devrais vraiment aller y jeter un coup d’œil parce qu’il y a tellement de prestations et d’activités qu’on ne peut pas toutes les mentionner ici.

Nouveautés du FRIMAT en 2018

En nouveauté cette année, le FRIMAT propose une application mobile, FRIMAT2018, que les festivaliers peuvent télécharger dès maintenant. Cette application permettra de voir l’ensemble de la programmation, mais aussi d’avoir accès à des extraits des pièces musicales des artistes de cette 14e édition, recevoir des alertes pour ne pas manquer un spectacle spécifique ou encore recevoir l’information sur des spectacles surprise. L’application sera aussi utilisée pour envoyer des notifications dévoilant les activités à venir lors de la nuit éphémère.

 « Écoute Val-d’Or on t’a énuméré tellement d’activités que ça n’a comme pas de bon sens! Tu sais, à un moment donné avoir tout le temps ton petit programme fripé dans tes poches, ça fait son temps. Donc on a passé du côté obscur de la force, soit le web », a expliqué avec humour Mélissa Drainville la directrice générale du FRIMAT.

Pour télécharger l’application sur Google Play, clique ici. Pour télécharger l’application sur App Store, clique ici.

Une liste sur Spotify est aussi disponible.

Concours du FRIMAT

Dès le 27 mai, le FRIMAT lance sur Facebook le concours Gagnez votre FRIMAT avec Autobus Maheux et Hôtel Continental. Le prix remis consiste à un passeport pour la 15e édition du FRIMAT (2019), le transport de ta ville de résidence jusqu’à Val-d’Or ainsi deux nuitées à l’Hôtel Continental soit le vendredi et samedi. Surveille la page Facebook du FRIMAT pour tous les détails du concours.

Les partenaires du FRIMAT offrent des rabais

Comme le FRIMAT a des partenaires géniaux, ceux-ci vont t’offrir des rabais si tu leur mentionnes à l’achat le code promo FRIMAT. Effectivement, Autobus Maheux t’offrira 50% de rabais sur tous les transports jusqu’à Val-d’Or, peu importe ton point de départ (pourvu qu’il soit dans son offre bien sûr).

Quant à l’Hôtel Continental, il offrira, avec le petit-déjeuner chaud complet inclus, un rabais sur la chambre supérieure à un lit (104$) et celle à deux lits (114$). Il s’agit d’ailleurs du seul situé au centre-ville de Val-d’Or à quelques minutes à pied seulement de la microbrasserie Le Prospecteur où se déroulent les fins de soirée.

Vente des billets

Les billets sont en vente dès maintenant sur ticketaccess.net, en cliquant ici. Les seuls billets qui ne sont pas en vente sont ceux des fins de soirée à la Microbrasserie Le Prospecteur (afin de laisser la priorité aux détenteurs d’un passeport). Tu peux toutefois te présenter à la porte et prier pour qu’il reste de la place. Chaque année, des chanceux voient leurs prières exaucées. Si tu n’es pas croyant, tu peux quand même t’essayer. Les billets de Quand pensez-vous? et de Maude Audet, ils seront en vente à partir du 1er juillet. Bien que le yoga avec Maude Audet soit gratuit, il faudra toutefois réserver un billet si tu veux participer à l’activité.

La vente des passeports est quant à elle terminée.

Avec une programmation colorée par des découvertes et des artistes établis, par des activités originales ainsi que d’une thématique nous transportant sur une autre planète, gageons qu’il n’y aura que du plaisir à avoir là! Comme dirait Mélissa, la directrice générale du FRIMAT : « c’est comme un marathon, même moi je le dis et j’ai déjà mal à la tête! »

Frimat 2018

Charles-Antoine Chouinard, c'est tout un créatif ! Un gros merci de faire partie de notre équipe

Posted by FRIMAT on Tuesday, May 8, 2018

Bande-annonce de Charles-Antoine Chouinard

Le Quality Inn & Suites de Val-d’Or désigné Hôtel de l’année 2018 par Choice Hotels Canada

Le Quality Inn & Suites de Val-d’Or désigné Hôtel de l’année 2018 par Choice Hotels Canada

Toronto (Ontario), le 8 mai 2018 – Choice Hotels Canada est ravi d’annoncer que le Quality Inn & Suites de Val-d’Or a été déclaré l’Hôtel canadien de l’année 2018 à l’occasion du 64e Congrès annuel de Choice Hotels International, qui a eu lieu à Las Vegas, au Nevada.

 

Le Quality Inn & Suites de Val-d’Or a été sélectionné parmi 12 hôtels en lice pour ce prix annuel. L’ensemble de ces hôtels a reçu le prix Hospitalité Platine 2018, lequel est remis aux trois pour cent des établissements les plus performants parmi les 325 hôtels de la famille Choice Canada.

 

Le Quality Inn & Suites de Val-d’Or a reçu le prix Hospitalité Platine pour la sixième année consécutive. Il a donc été reconnu tous les ans depuis son ouverture en 2011. En outre, il s’agit de la deuxième fois qu’il est désigné Hôtel de l’année. En 2014, en plus de recevoir cette distinction, le Quality Inn & Suites de Val-d’Or s’est vu décerner le titre d’Hôtel international de l’année pour la bannière Quality.

 

« Le Quality Inn & Suites de Val-d’Or est l’un des hôtels les plus primés de notre réseau », a affirmé Brian Leon, président de Choice Hotels Canada. « Le groupe propriétaire et l’équipe de l’établissement représentent sans contredit la crème de la crème et s’engagent à offrir une expérience supérieure à l’ensemble de leurs clients. »

 

La cote accordée à l’hôtel par les clients de Choice est de 4,8 sur 5 et 99 % d’entre eux recommanderaient cet établissement. Selon TripAdvisor, la propriété se classe également parmi les meilleurs établissements de son marché et reçoit continuellement des évaluations exceptionnelles. Situé près du centre-ville, l’hôtel est détenu et géré par la Compagnie des entreprises cries de développement économique (Cree-Co) d’Eeyou Istchee et Trahan Holdings de Val-d’Or. Il est doté d’un centre d’affaires complet et de salles de conférences à la disposition des voyageurs d’affaires. L’hôtel offre également un petit-déjeuner chaud tout à fait gratuitement à ses clients.

 

Vous pouvez effectuer une réservation au Quality Inn & Suites de Val-d’Or par téléphone en composant le (819) 874-8888 ou en visitant le www.choicehotels.ca.

Source et information

Carolyn Kilbourne
Carlaw Communications
carolyn@carlawcommunications.com
416-399-4767

hotel quality inn et suites chambre 1 lit

Chambre du Quality Inn & Suites de Val-d’Or

Quality inn_hotels_salle de conference

Salle de réunion du Quality Inn & Suites de Val-d’Or

Une formation gratuite sur l’accueil touristique

Une formation gratuite sur l’accueil touristique

C’est avec la volonté d’offrir un accueil chaleureux et complet aux visiteurs que l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or (OTCVO) a mis sur pied une formation en ligne et gratuite sur l’accueil touristique.

« L’accueil d’un visiteur est primordial dans son expérience de voyage puisqu’il définit sa première impression de la destination, contribue au nombre d’activités et de lieux qu’il visitera en plus de bonifier son expérience globale. Le voyageur d’aujourd’hui cherche de plus en plus les conseils et suggestions des gens qui habitent la destination, faisant de nous tous des ambassadeurs de Val-d’Or, de l’Abitibi-Témiscamingue et parfois même du Québec et du Canada. »

– Gérard Paquin, président de l’OTCVO

À qui s’adresse la formation

Bien que la formation soit principalement dédiée aux employés de première ligne de l’industrie touristique de Val-d’Or, l’OTCVO encourage tous ceux qui accueillent des visiteurs, que ce soit des citoyens ou encore des organisations accueillant un événement extra municipal, à les écouter afin de devenir les meilleurs ambassadeurs possible.

L’accueil touristique en 6 capsules

La formation est composée de six capsules d’une durée maximale de cinq minutes traitant de thèmes bien précis :

  1. les outils promotionnels touristiques;
  2. les services du bureau d’information touristique de Val-d’Or;
  3. les attraits touristiques majeurs de Val-d’Or;
  4. les nouveautés touristiques;
  5. le Concours D’Or et d’eau pure;
  6. l’accueil des nouveaux arrivants.

Les capsules sont disponibles en ligne sur le site internet tourismevaldor.com/accueil-touristique-formation.

Pour plus d’information

Source

Kristel Aubé-Cloutier
Responsable communications et marketing
819 824-9646 poste 6228
kristel.aube-cloutier@ville.valdor.qc.ca

Pour information

Nancy Arpin
Directrice générale
819 824-9646 poste 6224
nancy.arpin@ville.valdor.qc.ca