Close

Author Archive for: gelinasc

La chasse, la pêche et la trappe, une partie de notre identité

La chasse, la pêche et la trappe, une partie de notre identité

L’Abitibi-Témiscamingue a toujours été reconnue comme étant un territoire naturel avec une flore abondante et une faune exceptionnelle. Plusieurs espèces animales se retrouvent dans les forêts et dans les cours d’eau qu’on retrouve sur l’entièreté du territoire. Ce n’est pas pour rien que l’Abitibi-Témiscamingue est surnommée le « Paradis du chasseur et du pêcheur ». Plusieurs ont découvert une vraie passion pour ces activités de chasse, de pêche et de trappe. Ces activités sont pratiquées depuis des années dans la région et on remarque que le passé a marqué notre présent et qu’il laisse des traces sur notre identité d’aujourd’hui.

Une partie de notre identité

On dit que l’identité d’une région est certainement influencée par son environnement physique, par les gens qui y habitent et par son histoire.

L’identité de l’Abitibi-Témiscamingue est certainement marquée par son environnement. La région possède 55 000 km² de forêt et 22 000 lacs et rivières. Pour entrer dans la région, les gens doivent passer par une réserve faunique plus précisément appelée «la Réserve faunique La Vérendrye », qui regroupe à elle seule 4 000 lacs et où on peut pratiquer la chasse et la pêche de façon contrôlée. La région compte aussi deux parcs nationaux, le Parc national d’Aiguebelle et le tout nouveau Parc national d’Opémican, qui dévoilent une flore intéressante. Nous possédons de nombreuses pourvoiries qui accueillent chaque année de nombreux visiteurs de partout qui choisissent de venir chasser et pêcher sur notre territoire. On peut se le dire, l’Abitibi-Témiscamingue c’est le paradis pour ceux qui tripent chasse et pêche !

Au fil des ans, nous avons collectionné les événements pour que les hommes (femmes) des bois puissent montrer fièrement leur trophée pendant les tournois de pêche ou bien les défilés des chasseurs par exemple. Saviez-vous que Val-d’Or a eu un festival de l’orignal? Chaque année, les chasseurs étaient invités à assister au défilé des chasseurs pour montrer fièrement la tête de la bête qu’ils avaient tuée. De 1965 à 1995, ce festival attirait les foules d’un peu partout. Bien qu’aujourd’hui ce rassemblement n’existe plus, il reste dans l’imaginaire de tous ceux qui y ont assisté. Notre environnement et les événements que l’Abitibi-Témiscamingue a connus influence la façon dont les gens nous perçoivent et renforce l’identité de la région, mais qu’en est-il de son histoire?

Photo | BAnQ Fonds François Ruph

Le passé explique le présent

Dès ses débuts, l’Abitibi-Témiscamingue recevait la visite de coureurs des bois et d’explorateurs pour faire la traite de fourrure avec les Amérindiens qui se trouvaient sur le territoire du Témiscamingue. Les Français s’intéressaient déjà à notre territoire pour sa richesse faunique. Par la suite, d’autres vagues d’immigration sont venues coloniser la région. D’une part, l’arrivée des chantiers forestiers et de l’autre la colonisation par l’agriculture. Avec l’arrivée des chantiers forestiers, la chasse, la pêche et la trappe étaient des activités très pratiquées par les colons. Il s’agissait, pour eux, d’une façon de subvenir aux besoins alimentaires de leurs familles et aussi une façon de faire un peu d’argent en vendant les peaux d’animaux, par exemple. Ces activités de chasse, de pêche et de trappe sont par la suite devenues un loisir et une passion transmise de génération en génération.

Le legs de génération en génération

Encore aujourd’hui, on peut voir que la passion pour la chasse, la pêche ou la trappe comme activité sportive continue de se transmettre d’une génération à une autre. C’est fréquent de voir un jeune accompagner ses parents ou ses grands-parents dans le bois ou sur les lacs afin d’apprendre les meilleurs trucs des générations d’avant. Ce n’est pas à négliger. Ils ont plusieurs années de pratique derrière leurs fusils, leurs collets et leurs cannes à pêche. Par exemple, apprendre à « caller » l’orignal correctement, apprendre à reconnaître les pistes des différents animaux, les différences qui les varient selon le sexe, ou bien apprendre à choisir les bons leurres pour pêcher le doré. Tout ça, c’est un art.

On n’est jamais prêt à 100%, chaque expédition est unique et repousse les limites personnelles

L'gros Trappeur dans l'épisode Fourrure des Voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Régis Massicotte

Maintenant j’aimerais vous parler d’un homme en particulier qui a découvert comment transformer sa passion en son métier. Découvrez-le dans le deuxième épisode des voyages virtuels Abitibi 360 intitulé Fourrure. Vous pourrez alors comprendre une part à l’identité de l’Abitibi-Témiscamingue.

Pascal Laliberté alias L’Gros trappeur pratique la trappe et la chasse de façon à respecter la nature. Enfant, il suivait son grand-père en forêt. Ce dernier lui a légué toutes ses connaissances et son grands respect de la forêt et des toutes les ressources que la nature a à nous offrir. Pascal est aujourd’hui la troisième génération de sa famille à pratiquer la trappe et la chasse. En plus, il ne le fait pas que par loisir. Il en a fait son métier et, aujourd’hui, il peut affirmer qu’il vit pleinement de sa passion.

L’Gros trappeur vous dévoile son univers d’homme des bois moderne et son mode de vie forestier. Connu par plusieurs personnes de partout dans le monde, il renforce l’idée que la région est un vrai paradis de la chasse, de la pêche et de la trappe. Découvrez son mode de vie qu’il adore dans la série de courts documentaires immersifs en 360 degrés que vous pouvez visionner sur YouTube. Dans le deuxième épisode des voyages virtuels Abitibi 360, vous serez introduit dans les forêts du Témiscamingue et vous en apprendrez plus sur ce métier, parfois incompris, et vous comprendrez un peu plus ce qui définit l’identité de la région de l’Abitibi-Témiscamingue.

Les voyages virtuels Abitibi 360 sont

Produit avec la participation du :

Fonds Bell

Fonds d’aide au rayonnement des régions

Présenté par :

Beside

Une production de :

Nadagam films

En collaboration avec :

Tourisme Val-d’Or

La Fabrique culturelle

 

Sources :

Histoire de l’Abitibi-Témiscamingue

L’Gros Trappeur Fourrure

Radio-Canada

 

Image de couverture | Régis Massicotte

Fourrure Les voyages virtuels Abitibi 360 avec l'gros trappeur
100 km, 5 jours et 4 nuits dans le froid abitibien, c’est plus qu’un événement sportif

100 km, 5 jours et 4 nuits dans le froid abitibien, c’est plus qu’un événement sportif

Si je vous demande de penser à un événement sportif de grande distance, vous pensez probablement à un marathon ou à un Iron Man. Puis, si je vous demande de penser à un événement sportif d’hiver, c’est un peu plus difficile d’avoir des idées, non? Pourtant, il en existe plusieurs et de toutes sortes. Simplement au Québec, comme événement sportif, il y a la course de canot à glace ou bien les triathlons d’hiver qui se déroulent un peu partout au Québec, comme le Triathlon Cmac-Thyssen de Val-d’Or. Toutefois, il existe un événement de longue distance peu connu en Abitibi-Témiscamingue, pourtant tout aussi exceptionnel que les autres, si ce n’est pas plus. La Traversée du lac Abitibi, c’est un événement sportif, pour ne pas dire un exploit, de 100 km en 5 jours sur un lac gelé. L’expédition de ski nordique débute à l’ouest de la frontière de l’Ontario en Abitibi-Témiscamingue et se termine à La Sarre. Découvrez comment cet événement sportif pousse les participants à se dépasser et à sortir de leur zone de confort. Puis permettez-vous de vivre cette même expérience à travers des Voyages virtuels Abitibi 360.

Que représente le tourisme sportif au Québec?

Dans les dernières années, nous avons vu une tendance chez certains voyageurs. Plusieurs optent pour le tourisme sportif plutôt que pour le tourisme d’agrément. Plusieurs choisissent le voyage sportif pour le dépassement de soi et pour la découverte d’une région autrement. Au Canada, ce sont 19,8 millions de personnes qui voyagent pour participer à un événement sportif. La majorité provient de l’intérieur du pays, c’est-à-dire que les Canadiens voyagent beaucoup entre les villes ou les provinces pour participer à des événements sportifs. Le Québec, après l’Ontario, est la deuxième province qui contribue le plus à ce type de tourisme. En 2017, au Québec ce sont 4,89 millions de personnes qui se sont déplacées et cela a engendré 1,27 milliard de dollars. C’est donc un marché touristique très important.

La traversée du lac Abitibi : l’événement sportif de l’Abitibi-Ouest

La Traversée du lac Abitibi, comme événement sportif, existe depuis 26 ans maintenant. Auparavant, cette expédition de ski nordique était de nature touristique. Les participants se faisaient accompagner par des guides avec des tentes de prospecteurs. C’était offert aux gens de partout dans le monde. Par contre, depuis 26 ans, l’expédition se fait de façon autonome. Il n’y a plus de guide qui accompagne les skieurs. Chacun doit être conscient lorsqu’il s’embarque dans l’aventure que c’est un événement qui rassemble des sportifs autonomes à 100%. L’aventure de la Traversée du lac Abitibi permet simplement à chacun de vivre une expédition solitaire, tout en étant entouré d’un groupe qui vit la même chose que soi.

Pourquoi le lac Abitibi?

Si l’on regarde la carte du Québec, peu de lacs possèdent une aussi grande distance. Pour ce type d’expédition, il fallait bien évidemment un lac avec une superficie étendue pour permettre aux skieurs de glisser sur la neige pendant 5 jours sans repasser au même endroit deux fois. Aussi, un autre critère important, il fallait avoir une étendue d’eau gelée à 100%. En raison de sa position géographique, le lac Abitibi, en Abitibi-Ouest, était une étendue d’eau parfaite pour ce genre d’activité.

Le lac Abitibi se rapproche aussi beaucoup des conditions et du décor que l’on retrouve en Arctique. Tout est blanc, on ne voit presque rien à l’horizon, seulement quelques îles qui apparaissent une fois de temps en temps. L’expédition sur le lac Abitibi sert donc parfois d’entraînement à ceux qui souhaitent pousser leurs limites vers de plus grandes expéditions à la Baie-James ou sur les Terres de Baffin par exemple. La Traversée du lac Abitibi donne un bon avant-goût de ce qui les attend.

On n’est jamais prêt à 100%, chaque expédition est unique et repousse les limites personnelles

Chaque année, l’expédition en ski nordique est à la merci de la météo. C’est donc une expérience différente chaque fois. Ça motive les participants à revenir année après année, mais cela crée aussi beaucoup d’incertitude. Une année, c’est la tempête. Les skieurs doivent avancer avec un GPS puisque c’est le néant total. Ils ne voient rien devant eux, la tempête est trop forte. Une autre année, c’est sur la glace, pas de neige pour aider à la traction. Avec de forts vents, le traîneau glisse et les participants peinent à avancer. Une autre année, le lac peut être parsemé de ‘’slush’’ (neige fondante) qui empêche les skis et les traîneaux d’avancer.  Le ski de fond c’est difficile, mais ce n’est certainement pas le plus gros défi de cette expédition. La partie à ne surtout pas sous-estimer, c’est le camping d’hiver. Des nuits de -40 degrés Celsius c’est possible et même fréquent. Il ne doit donc pas avoir de dépense énergétique inutile si l’on souhaite garder sa chaleur corporelle.

Le campement des skieurs lors de la traversée du Lac Abitibi lors du tournage des voyages virtuels Abitibi 360

Photo | Guillaume Rivest

Le caractère exceptionnel de la Traversée du lac Abitibi : le dépassement de soi

La Traversée du lac Abitibi n’est pas seulement un événement sportif. C’est beaucoup plus que ça. C’est d’ailleurs pourquoi autant de gens s’intéressent au tourisme sportif. Ce n’est pas simplement le fait de pratiquer un sport.  C’est  la découverte d’un territoire sous un tout nouveau point de vue. C’est se sentir libre comme jamais et apprendre à se connaître puisque la seule personne de qui tu dépends c’est de toi-même. C’est aussi beaucoup de rencontre unique. Les liens qui se créent lors d’expédition comme celle-ci sont forts. Tous les participants vivent la même chose et cela crée des échanges intéressants. Ils s’entraident lorsqu’il le faut. Ils développent tous un lien particulier qui les unit.

Cependant, ce qui rend le tourisme sportif aussi exceptionnel, c’est le dépassement de soi. En faisant des expériences comme la Traversée du lac Abitibi, on se rend compte qu’on peut vivre avec peu de chose. La maison des participants pour une semaine se résume à ce qui peut tenir dans un seul traîneau. Une maison que l’on traîne avec soi sur une distance de 100km. Ça remet en perspective nos valeurs et nos besoins. Lors d’événement sportif de longue distance, on réalise qu’avec les besoins de base, on peut très bien survivre dans des environnements hostiles et même trouver un certain réconfort. C’est en allant vers des situations qui nous rendent inconfortables qu’on se sent par la suite à l’aise dans plusieurs autres facettes de nos vies. C’est grâce à ce type de moment-là qu’on se sent capable de toujours aller plus loin et de repousser nos limites.

Seriez-vous prêts à vivre une expérience sportive comme celle de la Traversée du lac Abitibi?

Permettez-vous de la vivre à travers le premier épisode Froid des Voyages virtuels Abitibi 360. Maintenant disponible sur YouTube et à notre bureau d’information touristique.

Les voyages virtuels Abitibi 360 sont

Produit avec la participation du :

Fonds Bell

Fonds d’aide au rayonnement des régions

Présenté par :

Beside

Une production de :

Nadagam films

En collaboration avec :

Tourisme Val-d’Or

La Fabrique culturelle

 

Sources :

Réseau de veille en tourisme – Les événements sportifs, un atout pour la destination

Article écrit à l’aide d’une entrevue avec M. Patrick Girouard, membre du comité organisateur de la Traversée du lac Abitibi, il a aidé à faire la relance de l’événement depuis 4 ans, il en est à sa cinquième traversée.

 

Image de couverture | Guillaume Rivest

La raversée du lac abitibi c'Est plus qu'un événement sportif, c'est du dépassement de soi à voir dans les voyages virtuels Abitibi 360
Rêver à nos prochaines vacances au Québec

Rêver à nos prochaines vacances au Québec

Depuis les dernières années, un concept revient de plus en plus souvent et c’est l’importance d’acheter local. C’est d’autant plus vrai et toujours d’actualité aujourd’hui dans un temps de crise de la Covid-19 comme nous le vivons présentement. Encourager les entreprises d’ici, de Val-d’Or, de l’Abitibi-Témiscamingue, du Québec, du Canada c’est très important. Le but de cet article n’est pas de vous dire l’importance d’acheter local puisque cela a déjà été fait dans un article précédent. Le but de cet article est de vous dire que, oui acheter local devrait être l’une de nos priorités, mais voyager au Québec devrait l’être tout autant.

En ce temps de confinement, on ne sait pas encore quand nous pourrons sortir librement. Toutefois, pour l’instant, une chose est sûre et c’est que nous pouvons rêver à nos prochaines vacances et à nos prochaines sorties. Alors, pourquoi ne pas essayer de s’inspirer un peu de ce que le Québec a à nous offrir pour l’après-Covid-19.

Après la crise du Covid-19

Après la crise du Covid-19, plusieurs entreprises seront en difficultés malgré le soutien qui leur sera offert par le gouvernement. Pour faire notre part, nous pouvons les aider à se relever tranquillement de cette pandémie du mieux que nous pouvons. Comme le dit si bien Martin Soucis le Président-directeur général de l’Alliance de l’industrie touristique du Québec : « Si nous souhaitons soutenir notre économie, comme citoyen et comme entreprise, il importe de débuter par l’achat local, ici au Québec. Ce sera déjà un coup de pouce aux diverses entreprises déjà affectées. Et il en va de même pour la période des vacances à venir. Soutenons les entreprises et commerces d’ici! ».

Voyager au Québec

Le Québec c’est un territoire qui est vaste. Il y en a des endroits à visiter dans notre coin de pays. Des endroits qui diffèrent de par leur faune, leur flore, leur histoire ou leur culture. Saviez-vous qu’au Québec nous avions 22 régions touristiques? Bin oui puis ça veut aussi dire qu’on a 22 façons de le découvrir et de l’aimer. Vous n’êtes pas convaincu que le Québec a beaucoup à nous offrir? Regarder cette vidéo de Québec Original. Puis, tant qu’à y être, maintenant que la majorité d’entre nous avons plus de temps libre, je vous laisse aussi le lien pour visionner leur campagne publicitaire L’appel à lâcher prise qui nous fait explorer le Québec à travers les yeux de voyageurs curieux. Cliquez ici pour visionner plus d’épisodes.

Libre de lâcher prise

Vidéo par Québec Original

L’Abitibi-Témiscamingue

Le monde et le Québec c’est beau. Toutefois, l’herbe n’est pas nécessairement plus verte chez le voisin. Ce que je veux dire par là, c’est que notre propre région, l’Abitibi-Témiscamingue, regorge de petits trésors à découvrir. Notre région touristique aussi est très vaste et elle vaut la peine d’être découverte. Sur un seul territoire, vous pouvez découvrir l’espace sauvage, des milliers de lacs et de rivières, des paysages à couper le souffle et les plus beaux couchers de soleil. Le tout à proximité de villes vibrantes et accueillantes (aucun parti pris ici…). J’imagine que pour certains vous avez fait plus d’aller et de retour vers la grande métropole que vers le Témiscamingue ou vers l’Abitibi-Ouest par exemple? Alors, pourquoi ne pas vous laissez tenter cet été à découvrir votre propre région touristique et comprendre pourquoi les gens peuvent être autant émerveillé lors de leur visite en Abitibi-Témiscamingue.

En ce temps de confinement, j’ai une solution pour que tu puisses découvrir l’Abitibi-Témiscamingue sans te déplacer. Les Voyages virtuels Abitibi 360 qui sont normalement présentés à l’aide d’un casque de réalité virtuelle à notre bureau d’information touristique sortiront très bientôt en ligne. Vous pourrez bientôt voyager virtuellement en sécurité chez vous en visionnant les 6 épisodes des Voyages virtuels Abitibi 360. Les 6 épisodes vous présenteront différents territoires de l’Abitibi-Témiscamingue à travers différentes thématiques (Froid, Fourrure, Pow-Wow, Cailloux, Pagaie et le Making-of) accompagnées de passionnés qui vous raconteront leur histoire. Pour en savoir plus sur le lancement web des Voyages Virtuels Abitibi 360, cliquez ici et suivez-nous sur nos différents réseaux sociaux.

Redécouvrir Val-d’Or

Aviez-vous déjà pensé à redécouvrir votre propre ville? Vous trouvez peut-être cette idée un peu folle, mais être un touriste dans sa propre ville ce n’est pas un concept que je viens d’inventer. On utilise souvent le terme anglais Staycation pour décrire le fait de visiter sa propre ville et ses alentours. Vous pensiez peut-être connaitre Val-d’Or parce que vous y habitez depuis plusieurs années? Je vous invite à jouer le jeu et à redécouvrir votre fabuleuse ville. Organisez-vous de vraies vacances. Inspirez-vous sur notre site web. Venez chercher notre nouveau guide touristique lorsque le confinement sera terminé. Vous allez y découvrir plusieurs activités qui vous étaient peut-être inconnues à ce jour. Vous allez avoir un tout nouveau regard sur votre environnement.

Val-d’Or, son histoire, sa culture et sa nature méritent d’être découverts.

Si le cœur vous en dit, partagez-nous vos meilleurs moments, en vacances à Val-d’Or, en nous identifiant sur nos différents réseaux sociaux (Facebook et Instagram) ou en nous écrivant ce que vous avez préféré à [email protected]

 

Pour l’instant, soyez patient, pensez à vous, pensez à sauver des vies en restant chez vous, et quand ce sera le temps nous pourrons profiter de ce que Val-d’Or, l’Abitibi-Témiscamingue et le Québec ont à nous offrir. #çavabienaller

 

 

Source : l’Alliance de l’industrie touristique du Québec

Photo de couverture | Léa B Unsplash

Rever à nos vacances au Québec en temps de confinement lié au Covid-19, article sur Pinterest
Mon impression suite à ma première écoute des Voyages virtuels Abitibi360

Mon impression suite à ma première écoute des Voyages virtuels Abitibi360

Personnellement, les nouvelles technologies ce n’est pas mon trip. Je n’ai pas nécessairement envie d’essayer LE nouveau gadget qui vient de sortir ou de m’acheter, chaque fois, le nouveau modèle d’iPhone. Quand on m’a parlé du projet de réalité virtuelle que Tourisme Val-d’Or voulait faire pour promouvoir tout le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue, je trouvais ça cool et innovateur, mais je n’étais pas convaincue à 100% que les capsules allaient être aussi représentatives de notre territoire. Je n’étais pas convaincue à 100% que les voyages virtuels Abitibi 360 allaient représenter assez fidèlement la couleur singulière de l’Abitibi-Témiscamingue. Ça peut paraître drôle de lire ça quand on sait que je suis l’une des personnes qui travaillent à la coordination du projet. Par contre, je me devais d’être honnête au début de ce texte pour que vous puissiez comprendre ma grande surprise lorsque j’ai visionné pour la première fois les voyages virtuels Abitibi 360 avec un casque de réalité virtuelle.

La première capsule que j’ai visionnée est Froid. Pour vous mettre en contexte, Froid est une capsule documentaire immersive qui présente la Traversée du lac Abitibi, une expédition de ski de fond d’une centaine de kilomètres en cinq jours. L’expédition est un exploit sportif, mais aussi un exploit mental. Les participants doivent combattre le froid, les forts vents, les douleurs musculaires et les pensées qui parfois donnent envie de tout lâcher. Les participants doivent aussi traîner leur équipement (tente, nourriture, etc.) tout au long des cent kilomètres.

À mon tout premier visionnement d’une vidéo en réalité virtuelle, je ne m’attendais pas du tout à ça. Dès qu’on met les lunettes de réalité virtuelle, on plonge dans un univers totalement différent. C’est spécial. Même si l’on sait qu’on est encore dans la même pièce, on se sent ailleurs. Dès que la capsule documentaire se met en marche, on se sent comme si on était là dans la vidéo avec les personnages qui nous parlent.

Photo | Guillaume Rivest et Cédric Corbeil – Nadagam Films

Une connexion particulière avec le personnage principal

Chaque épisode des voyages virtuels Abitibi 360 nous présente un personnage principal qui est passionné de l’Abitibi-Témiscamingue et un passionné de la thématique présentée. Dans la première capsule de réalité virtuelle Abitibi 360, le personnage qui nous est présenté est Jean-Pierre Robichaud. Cet homme en est à sa 22e Traversée du lac Abitibi. Tout au long de la capsule, on le suit, il nous parle, il se confie. La proximité avec ce personnage principal est presque troublante. On ressent l’authenticité de Jean-Pierre Robichaud et c’est touchant. Parfois on est tout près de lui, comme si on avait une conversation en face à face et parfois c’est comme si nous étions à sa place en pleine séance de ski de fond sur un lac gelé.

La beauté de notre territoire

Les voyages virtuels Abitibi 360 représentent bien la beauté de notre territoire. Même si je fais partie de ceux et celles qui trouvent que les photos et les vidéos ne rendent normalement pas justice à la beauté réelle du paysage et que c’est beaucoup mieux de pouvoir l’observer par soi-même, je trouve que les voyages virtuels représentent et donnent une très bonne idée de ce que l’on peut voir en Abitibi-Témiscamingue. Les lunettes de réalités virtuelles et l’effet 360 degrés de la vidéo permettent de mieux percevoir les petits détails qui nous permettent d’apprécier un paysage. En regardant la vidéo, on peut très bien s’imaginer être à l’endroit même que nous présente la vidéo. C’est très réaliste.

Un travail de maître

Pour faire les capsules des voyages virtuels, Tourisme Val-d’Or s’est tourné vers Serge Bordeleau et sa compagnie Nadagam Films. Ce dernier, originaire de Val-d’Or, a décidé de relever le défi proposé par Tourisme Val-d’Or de promouvoir sa région par des capsules documentaires dans lesquelles tous pourraient s’y plonger. On souhaitait faire la promotion du territoire par ces vidéos. Toutefois, Serge Bordeleau et Tourisme Val-d’Or ont décidé de faire de la promotion sans promotion. Ça peut paraître étrange dit comme ça, mais le but est de montrer notre beau territoire par des images magnifiques en 360 degrés et de créer le rapprochement entre les gens d’ici et les visiteurs sans qu’il n’y ait de caractère promotionnel. On ne voulait pas faire de ces vidéos des publicités qui vendent l’Abitibi-Témiscamingue. On  voulait être innovateur jusqu’au bout. Serge Bordeleau lors du tournage des capsules s’est entouré d’une équipe professionnelle et ça transparaît dans son travail. Les images sont de bonnes qualités, l’ambiance sonore est parfaitement en harmonie avec les images qui sont présentées et la recherche des sujets a bien été effectuée.

Un nouvel épisode Abitibi 360

Épisode Pow-Wow les voyages virtuels Abitibi 360

Jerry Hunter dans son habit traditionnel lors du tournage de Pow-Wow

Photo | Christian Leduc – Nadagam Films

Un tout nouvel épisode sortira le 24 janvier prochain et sera disponible pour le public dès samedi le 25 janvier 2020 au bureau d’information touristique de Val-d’Or. Le prochain épisode se nomme Pow-Wow. On pourra y rencontrer le personnage principal, Jerry Hunter, un danseur traditionnel de la communauté algonquine du Lac Simon. À travers cette épisode, vous découvrirez le personnage principal et vous l’accompagnerez dans les préparatifs d’avant Pow-Wow ainsi que durant la fête traditionnelle.

Au bureau d’information touristique, vous pouvez aussi y voir une exposition de photographie qui représente en grande partie les coulisses des tournages. Quatorze grandes photos sont à observer avec des lunettes 3D. L’effet stéréoscopique rend les photos très intéressantes. Ça vaut le détour!

Exposition photo des Voyages viirtuels Abitibi 360

Photo | Geneviève Lagrois

Photo de couverture | Geneviève Lagrois

Voyages virtuels Abitibi 360 ma première impression
25 activités à faire à Val-d’Or pendant le temps des Fêtes

25 activités à faire à Val-d’Or pendant le temps des Fêtes

C’est facile pendant le temps des Fêtes de s’emmitoufler et de rester encabané pour regarder un bon film de Noël, mais parfois ça fait du bien de changer ses habitudes et de prendre un peu d’air à l’extérieur. De plus, le temps des fêtes c’est aussi le moment où la famille vient nous visiter et parfois on ne sait plus quoi proposer comme activités. Pour vous aider, on vous propose 25 activités à faire pour le congés des Fêtes afin d’en profiter au maximum. Il y en a des choses à faire ici !

forêt récréative sentier glacé patins raquette ski de fond Val-d'Or

La Forêt récréative de Val-d’Or

Photo | Marie-Claude Robert

1) S’émerveiller à Dubuis-son en lumières

Jusqu’au 10 janvier 2020, Dubuis-son en Lumières vous propose un spectacle de sons et de lumières de 17h à 22h. Pour leur 2e édition, ce sont 16 000 lumières qui allument en synchronisme avec de la musique. Ça émerveille les jeunes et les moins jeunes. Pour y assister, rendez-vous au 220 rue de l’Étang à Val-d’Or, secteur Dubuisson.

2) S’évader à la Forêt récréative de Val-d’Or

La Forêt récréative de Val-d’Or c’est 50 km2 de plaisir, de détente et de sensations fortes. C’est l’endroit parfait pour s’évader et lâcher son fou un peu. En hiver, les activités qu’on peut y pratiquer sont la raquette, le ski de fond, le fatbike et le patin sur un sentier glacé en forêt d’une longueur de 2 km.

La Forêt récréative c’est aussi un bel endroit pour prendre des photos et observer la flore et la faune.

Les Foreurs Ligue junior majeur Val-d'Or

Les Foreurs de Val-d’Or

Photo | Andy Klink

3) Aller voir une partie des Foreurs de Val-d’Or

Nous avons la chance à Val-d’Or d’avoir une équipe de hockey de la LHJMQ. Pendant le temps des Fêtes, pourquoi ne pas en profiter pour aller voir une partie qui se déroule ici au Centre air Creebec afin d’encourager notre équipe locale ? Voici l’horaire des parties à domicile :

  • 29 décembre : Les Foreurs vs. Les Huskies de Rouyn-Noranda 15:00
  • 3 janvier : Les Foreurs vs. Sherbrooke 19:00
  • 4 janvier : Les Foreurs vs. De Blainville-Boisbriand 16:00

4) Faire du patin à glace (intérieur ou extérieur)

Patinage libre au Centre Air Creebec

Le Centre air Creebec offre des périodes de patinage libre.

Voici l’horaire pour le temps des Fêtes :

22, 23, 27, 29, 30 décembre 2019, 3,5, 6 janvier 2020 de 14h à 15h50

23, 27, 30 décembre 2019, 3 et 6 janvier 2020 de 10h à 11h20

4$ pour adulte et 3$ pour étudiant

Les accès sont gratuits pour les 12 ans et moins.

Patinage extérieur

Plusieurs patinoires extérieures sont accessibles et éclairées jusqu’à 22h. C’est parfait pour une partie de hockey improvisée en famille. Les voici :

Parc Lemoine | Coin Dorion et Hôtel de Ville

Parc Bourlamaque | Coin Perry Drive et St-Jacques

Parc Blouin | Rue du Quai

Parc l’Houmeau | Boulevard des Pins

Pente de ski alpin | Extrémité des rues Lefebvre et Ladouceur

Parc Jacola | Place Jacola

Secteur Lemoine | Coin Massicotte et Morin

Secteur Val-Senneville | École St-Isidore

Secteur Val-des-Bois | Coin rue Pilotte et chemin Val-des-Bois

Secteur Dubuisson | Maison du Citoyen

Secteur Sullivan | Rue Tremblay

Secteur Vassan | École Notre-Dame-de-l’Assomption

Geai bleu oiseaux à observer hiver Abitibi-Témiscamingue Val-d'Or

Une des nombreux oiseaux à observer dans nos forêts

5) S’aérer l’esprit dans nos nombreux sentiers pédestres

Prendre un peu d’air fait toujours du bien pour le corps et l’esprit. Pour ce faire, vous pouvez vous promener dans nos nombreux sentiers disponibles tout près de la ville. Ces sentiers ne sont pas entretenus officiellement par la ville, mais plusieurs personnes y pratiquent la marche à pied, ce qui nous offre donc des sentiers tapés et facilement accessibles.

Voici donc quelques sentiers :

  • Le Sentier d’interprétation de la nature de l’École buissonnière de trois kilomètres sera charmer les amateurs d’oiseaux. Apportez avec vous des graines et de petits visiteurs ailés viendront certainement se poser au creux de vos mains pour se régaler (voir l’activité suivante).
  • Le Sentier du lac des Sœurs, situé dans le secteur Val-des-Bois, entoure le petit lac des Sœurs de ses 14 kilomètres de sentiers, dont quelques kilomètres qui entourent le plan d’eau.
  • Le sentier du parc Belvédère propose une promenade d’un kilomètre seulement. Situé à côté du parc à chiens, ne vous découragez pas en voyant la grosse bute de neige bloquant l’accès au sentier! Longez la clôture du parc à chiens et vous arriverez directement dans ce petit sentier. Profitez donc de cette petite escapade pour vous arrêter et observer la vue magnifique sur la ville et peut-être pour tenter une petite glissade sur la pente du parc Belvédère.
  • Le sentier de la « côte de 100 pieds » derrière l’école St-Joseph près du Village minier de Bourlamque. Ce sentier de quelques kilomètres est très enchanteur en saison hivernale avec ses grands conifères enneigés.

De plus, voici un lien utile pour trouver un sentier pédestres à explorer près de chez vous.

6) Observer les oiseaux dans nos sentiers boisés

Ici, en Abitibi-Témiscamingue, on a la chance d’avoir facilement et rapidement accès à des sentiers boisés où s’évader et profiter de la nature. L’observation d’oiseaux, ce n’est pas quelque chose qui vient naturellement lors de nos promenades dans les bois. C’est pourquoi on vous met au défi de le faire et d’en identifier quelques-uns. Pour vous aider, on vous a écrit un article sur ceux qu’on retrouve ici en hiver.

 

Le meilleur sentier pour les observer est le Sentier d’interprétation de la nature de l’École buissonnière.

7) Observer des Géminides et des Ursides

Météo Média a annoncé une pluie d’étoiles filantes pour le dernier mois de l’année. Ici, on est chanceux de pouvoir facilement les observer. Sortez donc à l’extérieur pour voir ce beau spectacle. Ça se déroule normalement jusqu’au 25 décembre 2019.

Cliquer ici pour en savoir plus 

8) Se promener sur la 3e Avenue et visiter les endroits gourmands

La 3e Avenue est l’artère principale à Val-d’Or et traverse la ville d’est en ouest. Il se passe toujours quelque chose sur cette avenue, mais aussi aux alentours. Plusieurs boutiques, plusieurs adresses gourmandes et des gens à rencontrer.  Voici quelques petites adresses qui pourraient vous plaire :

La Charcuterie du Nord

KarinO.Gâteaux

Le magasin général du Prospecteur

La Tanière William J. Walter

Choco-Mango

Rose Bonbon

Balthazar Café

Les Becs Sucrés-Salés

Boucanerie fins délices

Au grenier des saveurs

Centre d'exposition val-d'or arts visuels

Centre d’exposition de Val-d’Or

Photo | Marie-Claude Robert

9) Ouvrir ses horizons au Centre d’exposition de Val-d’Or

Le Centre d’exposition de Val-d’Or est un merveilleux endroit pour ouvrir ses horizons quant à la culture. Depuis le 6 décembre, le VOART présente une nouvelle exposition sur L’art Web : Héritage et perspective – une utopie dans la création des machines.

Jusqu’au 26 janvier 2020

10) Vivre l’expérience des Voyages virtuels : Abitibi 360

À notre bureau d’information touristique, vous pouvez désormais vivre une expérience de réalité virtuelle 360 degrés. Les voyages virtuels : Abitibi 360 sont des capsules documentaires de quelques minutes qui vous présentent les beautés de notre territoire à travers les yeux d’un personnage principal.

Présentement, il est possible de regarder Froid, le premier épisode des Voyages virtuels, qui vous présente la traversée du lac Abitibi, un événement sportif de 100 km en 5 jours qui a lieu tous les hivers depuis plusieurs années. Les prochains épisodes sortiront au cours des prochains mois.

Les heures d’ouverture du bureau d’information touristique durant le temps des Fêtes sont de 8h30 à 16h30 du lundi au vendredi et de 9h à 15h le samedi. Veuillez prendre note que nous serons fermés du 24 au 26 décembre 2019 et du 30 au 1er janvier 2020.

Parc Belvédère glissades

La glissade au parc du Belvédère

11) S’amuser au parc du Belvédère

Val-d’Or est une vaste plaine légèrement bosselée. Ce qui veut dire que notre territoire est plutôt plat, mais on a quand même la chance d’avoir une belle butte où aller glisser. Le parc du Belvédère est parfait pour des sorties en famille ou entre amis afin de s’amuser un peu.

12) S’évader des jeux d’évasion

Une nouveauté s’est installée à Val-d’Or. Depuis le mois d’octobre, Évasion AT, un jeu d’évasion à la base mobile s’est installé à Val-d’Or définitivement pour vous offrir deux jeux d’évasion, des jeux de société et un espace bar avec des cocktails originaux élaborés par la mixologue Kristel Aubé-Cloutier. Tous les jeux sont conçus par l’équipe d’Évasion AT avec des énigmes et des décors uniques pour des groupes de 2 à 6 personnes. L’âge recommandé pour les jeux d’évasion est de 14 ans et plus. C’est une expérience unique en Abitibi-Témiscamingue.

 

Pour faire une réservation, c’est ici.

Toukiparc centre d'amusement intérieur Val-d'Or

Le parc d’amusement intérieur : Toukiparc

13) S’amuser au Toukiparc

Ah le Toukiparc! Quel bel endroit pour aller dégourdir vos enfants le temps de quelques heures. Ce parc d’amusement intérieur, le plus grand en Abitibi-Témiscamingue, a plusieurs espaces pour plaire à tout le monde. Une zone 0 à 3 ans, une zone de 3 à 12 ans avec son module gigantesque et une zone d’arcade et son cinéma 3D pour aussi plaire aux grands enfants.

Pour avoir plus d’information sur les tarifs et sur l’horaire, rendez-vous sur leur site internet.

14) Prendre des photos

Val-d’Or et même toute la région de l’Abitibi-Témiscamingue regorgent d’endroits magnifiques où prendre des photos. Particulièrement en hiver avec nos grands conifères recouverts de neige, nos ciels bleus ou encore les soirées illuminés du temps des fêtes. Pour vous inspirer, nous avons écrit un billet de blogue sur les endroits à photographier en hiver. Laissez aller votre créativité et partager nous vos photos.

Identifiez-nous sur Facebook

Identifiez-nous sur Instagram : @tourismevaldor ou utilisez le #tourismevaldor

Mineralogical museum of Abitibi Temiscamingue Val-d'Or

Le Musée minéralogique de Malartic

lieux incontournables à photographier à Val-d'Or Village minier de Bourlamaque

Le Village minier de Bourlamaque

15) Explorer le Musée minéralogique de Malartic

Situé à Malartic, le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue présente une exposition permanente sur la géologie et les projets miniers de la région. En allant y faire un tour, vous pourrez découvrir une grande collection d’or, une pierre lunaire et une grande collection de minéraux internationaux. Vous pourrez aussi faire l’expérience d’un simulateur de tremblement de terre et de jeux interactifs. Cette activité est parfaite pour toute la famille.

Voici l’horaire du temps des Fêtes : 26 au 29 décembre et du 2 au 5 janvier de midi à 17h00.

16) Se promener dans le Village minier de Bourlamaque

Le Village minier de Bourlamaque est un endroit magnifique qu’on oublie parfois lorsqu’on habite à Val-d’Or. Pendant le temps des Fêtes, pourquoi ne pas redécouvrir et faire découvrir ce merveilleux endroit historique à vos invités. Plusieurs panneaux d’interprétations vous permettent d’en apprendre plus sur l’histoire de ce village historique et si cela vous intéresse, vous pouvez louer un audioguide pour accompagner votre visite.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Carrefour du Nord-ouest centre commercial

Le Carrefour du Nord Ouest

17) Magasiner avec ses amis

Vous êtes en congé pendant le temps des Fêtes? Pourquoi ne pas en profiter pour aller magasiner dans les boutiques qu’on retrouve ici à Val-d’Or? Voici donc quelques endroits pour assouvir tes envies de magasinage :

Le Carrefour du Nord-Ouest

Les Galeries Val-d’Or

Le Rétro 57

La boutique Entretemps

La boutique Fourrures Grenier de Val-d’Or

Bien évidemment, les choix qui vous sont présentés ne sont que des propositions. Il y en a des tonnes de boutiques à visiter.

18) (Re)découvrir la Cité de l’Or

Pendant le temps des Fêtes, la Cité de l’Or ouvre des disponibilités pour vous permettre de venir visiter la mine avec votre famille. Pour réserver une visite de 2h, rendez-vous sur le site de la Cité de l’Or.

Voici donc l’horaire pour la période des Fêtes :

Samedi 21 décembre 13h30 et 15h30

Vendredi 27 décembre : 13h30 et 15h30

Samedi 28 décembre : 13h30

Faites vite, les places se réservent rapidement.

Les prix pour une visite est de 27$ pour les adultes, 22$ pour les étudiants et l’âge d’Or et 14$ pour les enfants.

Polyvalente_Piscine _valdor_estrades

La piscine de la Polyvalente le Carrefour

Cegep_piscine_valdor_baignade_location

La piscine du Complexe Oriel-Riopel

19) Dévaler les pentes de ski alpin à Val-d’Or

Même si le territoire de Val-d’Or est plutôt plat, on a quand même la chance d’avoir une colline où pratiquer le ski alpin avec une dénivellation totale de 104 pieds. Cet endroit est parfait pour l’initiation à ce sport ou simplement pour faire une activité qui sort de l’ordinaire sans faire de nombreux kilomètres.

La pente de ski alpin devrait ouvrir à temps pour le congé des Fêtes, soit le 22 décembre. Toutefois, prenez le temps de regarder sur ce site web ou appeler au 819 874-3949 au pour vous assurer de leur disponibilité.

20) Se dégourdir lors des bains publics

Aller à la piscine est toujours un bon moyen de dépenser toute l’énergie des enfants ou toutes les calories prises lors du temps des Fêtes.  Voici donc l’horaire des bains publics de la piscine de la Polyvalente Le Carrefour ainsi que la piscine municipale Oriel-Riopel :

Piscine de la polyvalente Le Carrefour

28, 29,30 décembre 2019, 3, 4 et 5 janvier 2020

13:00 à 13:55

14:00 à 14:55

15:00 à 15:55

30 décembre 2019 et 3 janvier 2020

18:30 à 19:25 et 19:30 à 20:25

 

Piscine municipale Oriel-Riopel

7, 8, 9, 10, 14, 15, 16 et 17 janvier 2020 de 12:00 à 12:55

6, 8, 10, 13, 15 et 17 janvier 2020 de 18:30 à 19:25 et 19:30 à 20:25

11, 12, 18 et 19 janvier 2020 de 13:00 à 13:55 et de 14:00 à 14:55

 

Pour en savoir plus, consultez la section des activités aquatiques sur le site de la ville de Val-d’Or.

cinema-capitol-valdor-films

Le Cinéma Capitol de Val-d’Or

21) Pratiquer son talent aux quilles / billards

On a un super centre de quilles et de billards à Val-d’Or. C’est le bon endroit pour montrer ses talents aux amis où à la famille. Le salon de quilles Maxima, ce sont 16 allées de grosses quilles, 9 tables de billard, 2 tables de snooker, 1 table de babyfoot en plus d’un service de restauration, un bar et deux salles de réception.

L’horaire est de 13h à 23h du dimanche au jeudi

Et de 13h à 1h le vendredi et le samedi

22) Faire une sortie au cinéma Capitol de Val-d’Or

Toutes les raisons sont bonnes pour faire une sortie au cinéma. Pour voir l’horaire et les films à l’affiche, consultez leur site web.

visit underground gallerie gold mine valdor abitibi

La Cité de l’Or

Photo | Marie-Claude Robert

23) Fêter le Nouvel An

Plusieurs bars et restaurants à Val-d’Or vous organisent un réveillon du jour de l’An pour que vous puissiez fêter avec eux et commencer l’année du bon pas. Voici ceux que nous avons répertoriés :

Surveillez les pages Facebook et les sites web de nos restaurants et bars d’ici pour être au courant de leur réveillon du jour de l’An.

24) Se cultiver à la Bibliothèque municipale de Val-d’Or

Rien de mieux que la bibliothèque pour une journée silencieuse et calme. C’est parfait pour prendre une pause de l’agitation du temps des Fêtes. La Bibliothèque municipale de Val-d’Or offre de nombreux livres pour adultes, enfants et adolescents, des magazines, des revues, des jeux de société, des disques compacts, des livres sonores, des livres large vision (livres adaptés à gros caractères), des livres en anglais et en espagnols et des livres numériques.

Pour en savoir plus, cliquer ici.

25) Découvrir le Mini zoo domaine des trois vents

Le Mini zoo domaine des trois vents ouvre ses portes le 28 et 29 décembre de 12h à 16h pour vous accueillir. Dimanche le 29 décembre, vous aurez la possibilité de faire une petite virée en traîneaux avec vos enfants. Pour plus d’informations, consultez leur page Facebook.

Photo de couverture | Marie-Claude Robert

25 activités à faire pendant le teps des fêtes à Val-d'Or en 2019
L’importance d’acheter local

L’importance d’acheter local

À l’ère du commerce électronique avec des géants comme Amazon et toutes les autres grosses chaines multinationales de ce monde, on oublie parfois que d’acheter local c’est important. Même si le mode de consommation local est de plus en plus encouragé, notre premier réflexe est d’y aller avec la simplicité et la rapidité avec l’achat en ligne à la place de prendre le temps et de trouver le produit dont nous avons besoin dans les commerces près de chez nous.

J’attends déjà certains dire qu’achetez local est souvent synonyme de produits plus couteux, mais laissez-moi vous convaincre que c’est important d’encourager localement. À cela, je me permets aussi de répondre: acheter moins, mais achetez mieux. Voici donc les bons coups et les avantages d’acheter localement.

Achetez local, c’est encourager les gens d’ici

Lorsqu’on achète dans les boutiques près de chez nous, on encourage l’économie locale, on participe à la création d’emploi et au maintien de la main-d’œuvre. On encourage les entreprises, les producteurs et les créateurs d’ici. On participe à la pérennité de leurs entreprises. Encourager les gens d’ici, c’est aussi permettre de faire rouler l’économie, de permettre aux entreprises de réinvestir dans notre communauté, comme investir dans une équipe de sport ou dans une bonne cause.

Achetez local, c’est bon pour l’environnement

Évidemment, acheter localement est bon pour l’environnement. Une raison majeure explique pourquoi. Lorsqu’on achète localement, moins d’énergie de transport est dépensée pour faire parvenir le produit à notre domicile. On permet donc de limiter le carburant dépensé et cela à une grande influence sur les changements climatiques.

Si on pense un peu plus loin, la majorité du temps, moins il y a d’intermédiaires entre l’acheteur et le vendeur, moins il y a d’emballage. Acheter local peut donc aider à réduire le suremballage comme on le connait aujourd’hui.

Achetez local, c’est assurer une certaine qualité (goût et fabrication)

Acheter localement ses produits nous permet d’assurer que les produits sont de qualités. Que ce soit un producteur d’ici qui vend ses tomates, un pâtissier d’ici qui vend sa confiture de fraise ou bien un artisan d’ici qui vend ses pantoufles. La qualité est au rendez-vous. On sait d’où provient le produit. Les produits gourmands sont peu transformés et le goût est au rendez-vous. On ne pourrait demander mieux.

Achetez local, c’est être unique et original

Acheter localement d’un artisan diminue la probabilité que quelqu’un d’autre possède exactement le même item. Chaque artisan produit des objets uniques ou presque. Les produits locaux sont souvent de très beaux cadeaux à offrir à nos proches. Ils font plaisir et font aussi beaucoup jaser.

Achetez local, c’est inspirant

À un temps comme celui-ci, c’est le meilleur moment d’acheter local et de sensibiliser son entourage à faire de même. Il suffit parfois d’une personne qui change ses habitudes pour faire changer quelques personnes qui à leur tour changeront les habitudes de leur entourage. Les gens verront que c’est possible de trouver de beaux produits tout près de chez soi et verront aussi votre fierté à parler de ses produits. Le changement part de soi, soyez donc le changement.

Si magasiner en ligne est vraiment quelque chose que vous aimez, je vous invite à regarder sur la boutique en ligne Etsy où plusieurs artistes et artisans vendent leurs articles.

Au final, l’achat local ce n’est pas si compliquer que ça. Il suffit de visiter nos magasins locaux, de visiter les marchés de Noël, les marchés publics et, à l’épicerie, d’acheter des aliments du Québec. Les achats locaux permettent de redistribuer l’argent directement dans la communauté, de soutenir des emplois, de développer de nouvelles initiatives, c’est bon pour l’environnement, c’est un gage de qualité et d’originalité. Ne soyez pas gêné de parler de vos initiatives d’achat local à vos proches. Bien entendu, dans ce texte, j’ai parlé que de produits locaux, mais je comprends que ce n’est pas toujours possible à 100%. L’important c’est d’acheter le plus près possible de son domicile. Il faut donc encourager les produits qui proviennent de notre ville, de notre région, du Québec ou du Canada.

 

 

Photo de couverture | Lucrezia carnelos

5 costumes d’Halloween qui représentent la région de l’Abitibi-Témiscamingue

5 costumes d’Halloween qui représentent la région de l’Abitibi-Témiscamingue

Le mois d’octobre est commencé et qui dit octobre dit Halloween.

Cette fête, à l’origine païenne des îles Anglos-Celtes, marque le début de la période de l’année où les nuits deviennent plus longues que les jours. C’est aussi, selon ses origines, le moment où le monde des morts serait le plus près du nôtre. Les célébrations de l’époque ont beaucoup influencé nos pratiques d’aujourd’hui.

La tradition de se déguiser serait dû au fait qu’à l’époque les déguisements servaient à effrayer les mauvais esprits et celle de la cueillette de bonbons proviendrait du temps où l’on passait de maison en maison pour récolter de la nourriture en échange de prières, de poèmes et de chansons.

Depuis, l’Halloween s’est transformée en fête commerciale, la nourriture a été échangée pour des bonbons et maintenant on ne se déguise plus pour faire peur aux mauvais esprits, mais bien pour le simple fait de s’amuser.

Bien que se costumer fait partie de la tradition, trouver le déguisement parfait c’est parfois un long processus. Pour te faciliter la tâche, nous avons trouvé 5 idées de déguisements qui représentent la région de l’Abitibi-Témiscamingue à faire soi-même avec des habits qu’on trouve à la maison ou bien à fabriquer sans trop de difficulté et à peu de frais.

Le mineur

enfant mineur

Photo | Marie-Claude Robert

Bien sûr, on ne pouvait pas passer à côté du costume de mineur. L’industrie minière qui a été et qui est encore très forte ici à Val-d’Or a permis à la ville de se développer très rapidement. Pour le réaliser, c’est simple. La majeure partie des éléments sont peut-être cachés chez vous ou chez votre voisin. Il vous faut :

  • une chienne de travail
  • des bottes
  • un casque de travailleur
  • une lampe frontale
  • une pelle ou une pioche

Pour compléter le look, vous pouvez vous salir le visage pour imiter la suie noire et vous remplir les poches de roches. C’est parfait pour le soir, vous pouvez habiller chaudement vos enfants sans gâcher le costume.

Le Bûcheron

déguisement enfant chasseur

Photo | Tanalee Youngblood sur Unsplash

Une autre évidence, le bûcheron. L’Abitibi-Témiscamingue est une région entourée d’arbre et qui a été colonisée par plusieurs camps de bûcheron dès 1860, alors on ne pouvait pas passer à côté. Pour recréer le costume de bûcheron, il vous faut :

  • une chemise à carreaux
  • des bottes
  • une hache
  • une tuque ou un casque de protection
  • des branches de bois comme accessoire

Pour compléter le look classique du bûcheron, vous pouvez vous faire une barbe avec de la vaseline et du thé ou bien, pour les hommes plus chanceux, ne pas vous raser pendant quelques semaines.

Le pêcheur

pecheur

Photo |Gaspar Manuel Zaldo sur Unsplash

Avec nos 20 000 lacs et rivières en Abitibi-Témiscamingue, le costume du pêcheur est complètement de mise.  Si vous êtes déjà un pêcheur, ce sera très facile de trouver les éléments pour le costume. Il vous faut :

  • Une canne à pêche
  • un gilet de sauvetage
  • des bottes d’eau (ou botte de pine comme on dit ici)
  • un chapeau Gilligan

et pourquoi pas un poisson en jouet?

Le chasseur

chasseur

Photo | Unsplash Rhett Noonan

Un autre classique de la région, le chasseur. Pour les plus vieux qui nous lisent, vous avez surement vécu les années du Festival de l’orignal. Le festival qui a marqué l’histoire de Val-d’Or et l’imaginaire de ces citoyens. Chaque année, de  1969 à 1995, les chasseurs paradaient dans les rues du centre-ville pour afficher leur trophée de chasse devant une centaine de personnes. Si tu veux te remémorer de bons souvenirs ou si tu veux simplement savoir comment ça se déroulait, je te laisse le lien d’un article de Radio-Canada qui l’explique très bien le Festival de l’orignal avec en plus des photos à l’appui.

Pour faire le costume de chasseur, il vous faut :

  • Un chandail ou un pantalon de camouflage
  • une veste de chasse orange
  • une casquette
  • un arc à flèche ou un fusil en jouet

Vous pouvez ajouter des toutous d’animaux à votre tenue pour montrer vos prises de la journée.

Pour la version végétarienne de ce costume, je te propose le costume de cueilleur. Pour le faire, il faut échanger le tout pour une salopette, un chapeau et un panier de petits fruits (pour compenser avec les bonbons).

Le petit fruit

Ici on en a des petits fruits : des petites fraises des champs, des framboises et des bleuets. En plus, une étude a démontré que nos fruits sont plus sucrés et plus juteux que partout ailleurs au Québec en raison de notre climat. Alors, pourquoi ne pas se déguiser en fruit pour représenter la région.

Ce costume demande un peu plus de préparation, mais pour les plus bricoleurs ce costume reste facile. Pour le faire, je vous laisse une vidéo qui vous explique comment faire un costume de fraise. Il est en anglais malheureusement, mais vous pouvez très bien comprendre en regardant seulement la vidéo.

Costume de petits fruits

Voici mes idées de costumes pour cette année. En espérant vous avoir aidé un peu dans vos recherches. Je vous laisse aussi les événements qui sont organisés dans le cadre de cette fête.

26 octobre 2019 : La course d’Halloween en sentier Horizon SF

31 octobre 2019 : l’Halloween à Val-d’Or, la Sureté du Québec feront la surveillance entre 16h et 20h environ.

31 0ctobre, 1e et 2 novembre 2019 : Le couloir de l’horreur par ÉvasionAt à La Cabane

 

Amusez-vous tous et essayez de ne pas abuser de bonbons !

 

 

 

Source : https://www.thecanadianencyclopedia.ca/fr/article/halloween

5 idées de costumes d'halloween
Des jeux d’évasion s’installent à Val-d’Or

Des jeux d’évasion s’installent à Val-d’Or

Vous avez surement déjà entendu parler de Jeux d’Évasion? Tu sais, les jeux où tu dois t’échapper d’une pièce grâce à une série d’énigmes et d’indices? Si ça ne te dit rien encore, je ne sais pas ce que tu fais, sors un peu de chez vous et va en essayer un sur le champ. Je te dis ça parce que, bientôt, il y en aura un à Val-d’Or. Oui oui, ÉvasionAT, le populaire jeu d’évasion immersif portable aura pignon sur rue sur la 3e Avenue de Val-d’Or, à la Cabane. L’ouverture est prévue le jeudi 31 octobre 2019. Bin oui, à l’Halloween. Lis la suite pour savoir ce qui t’attend.

À la base, Évasion AT, c’est qui, c’est quoi ?

Évasion AT c’est à la base un jeu d’évasion immersif et portatif créé par deux entrepreneurs amossois, Jonathan Jolin et Jérémie Riopel. Selon eux, chaque personne  devrait passer des moments de qualité avec sa famille, ses amis et ses collègues de travail. C’est donc pourquoi ils ont créé un jeu d’évasion qui peut se déplacer partout pour venir à tes partys de famille, de bureau, aux fêtes d’amis, dans les festivals, name it! Leur but est d’offrir une expérience unique à chaque joueur qui entre dans leur univers énigmatique.

Le Salon de jeux ÉvasionAT à Val-d’Or

C’est par désir d’innovation pour les deux entrepreneurs amossois et par soif de nouveau défi pour kristel Aubé-Cloutier, qu’ils ont décidé de s’associer pour offrir à Val-d’Or un Salon de jeux. Un salon des jeux pour jeunes et moins jeunes qui intégrera les jeux d’évasion, un bar spécialisé en mixologie, plus de 250 jeux de société avec animation, des tables de billard, de babyfoot, d’air-hockey et de dard.

Les jeux d’évasion à saveur valdorienne

En tout, Évasion AT offrira cinq jeux d’évasion puisque l’entreprise combinera son service mobile au service fixe basé à Val-d’Or. Deux jeux seront exclusifs à La Cabane et ceux-ci auront des thèmes bien particuliers. ‹‹Comme on est une entreprise d’ici et qu’on développe nos propres jeux d’évasion, on essaie d’inclure des éléments culturels le plus possible, donc les deux jeux qui seront exclusifs à La Cabane auront une touche particulière sur l’histoire de la ville de Val-d’Or ›› nous explique Jérémie pendant la conférence de presse. Un des jeux s’appellera Val-d’Or, 1944, on recule à l’époque de la création de Val-d’Or, dans son univers clandestin et obscur. Le scénario que vous propose Évasion AT : Incarner une gang de Malfrats dans un bar clandestin qui essaie de dérober une pépite d’or qui a été caché très très très subtilement. Je ne sais pas pour toi, mais moi j’ai vraiment hâte d’y jouer.

Des jeux, des jeux, encore plus de jeux

Jeux de société

Photo | Randy Fath sur Unsplash

En plus des jeux d’évasion, ils t’offrent l’opportunité de jouer à plus de 250 jeux de société. Pas tous en même temps là… mais tu pourrais y venir tous les jours pendant six mois et ne jamais jouer au même jeu. En plus, un employé sera présent sur place pour te conseiller sur ton choix et pour t’expliquer les règlements. Ça c’est un gros plus parce qu’on s’entend que lire les règlements d’un nouveau jeu ça gâche le party avant même qu’il soit commencé. D’ailleurs, les jeux de société pourront être loués le temps d’une soirée pour que tu puisses recréer ton bar ludique chez toi. Sinon, des tables de billard, de babyfoot et autres seront à ta disposition pour que tu puisses t’amuser encore plus.

Un bar de mixologie créatif

mixologie

Photo | Helena Yankovska sur Unsplash

Jeux d’évasion, jeux de société, jeux de tables, ça fait beaucoup de jeu ça! Pour créer un peu de diversité, ÉvasionAT a pensé à inclure un bar et des drinks alcoolisés pour pigmenter certaines parties de jeux. Kristel sera le maitre de cette section. Diplômé en mixologie, elle saura vous concocter des cocktails originaux et vous donner des cours sur comment faire une bonne Margarita par exemple. Pour connaître personnellement Kristel, laisse-moi te dire qu’elle a plus d’une idée de cocktail dans son sac. Elle pourrait te surprendre à tout coup avec un ajout de sauce piquante ou bien d’essence de lavande. Elle a même comme mission de faire la meilleure Margarita en ville.

Je te parle d’alcool depuis tout à l’heure et je sais quelle question te brule les lèvres… Mais comment un bar ludique peut-il permettre l’accès autant aux enfants qu’aux adultes? Eh bien, ils ont pensé à tout. Une section est déjà délimitée dans la salle pour te permettre de venir y jouer avec tes enfants, sans qu’ils ne soient dans la section bar. Fantastique!

Locations de salles

En plus de tous ces services, ÉvasionAT sera le seul jeu d’évasion à offrir la possibilité de louer une salle pour des événements. Quand on y pense, ça peut changer des partys de noël classique (parfois un peu plate) de bureau en créant une petite compétition de qui réussit le jeu d’évasion le plus rapidement ou de qui fait le meilleur cocktail de la soirée. Si jamais tu en as envie, envoie le lien de ce billet de blogue à ton boss pour qu’il puisse réserver.

Un partenariat avec Papachat & filles

Papachat & filles

Évasion AT prendra place à La Cabane, un lieu culturel alternatif. Ce nouvel endroit à Val-d’Or est l’œuvre de PapaChat & filles, un organisme sans but lucratif qui agit à titre de producteur d’événements de toutes sortes qui font vibrer la vie culturelle de la région. Avec sa volonté de créer des partenariats, l’organisme ne pouvait pas passer à côté du désir d’ÉvasionAT d’avoir pignon sur rue à Val-d’Or. C’est un plus pour les deux organisations. Ils se rejoignent d’ailleurs par leur mission qui est d’offrir des moments rassembleurs et de qualités.

Les dates à retenir

Je sais qu’avec tout ce que tu as lu tu ne t’en peux plus d’attendre après leur ouverture officielle. Moi-même, j’ai hâte d’aller y faire un tour avec mes amis. Pour te permettre de ne rien manquer, je te laisse quelques dates importantes pour que tu les mettes à ton agenda. Ça fait plaisir !

Ouverture des jeux d’évasion : mercredi 30 octobre 2019

Le Couloir de l’horreur : jeudi 31 octobre, vendredi 1er et samedi 2 novembre 2019

Ouverture du bar ludique : prévue pour janvier

Le Festival de musique Trad de Val-d’Or lance sa programmation 2019

Le Festival de musique Trad de Val-d’Or lance sa programmation 2019

Tu es toujours le premier à aller swigner dans les partys de famille? Ou bien tu apportes toujours ta guitare ou ton harmonica partout au cas où tu aurais l’occasion de ”jammer” un peu devant tes amis? Alors le Festival de musique Trad de Val-d’Or est parfait pour toi! Pour ceux qui se sentent moins interpelés par ces deux prémisses, mais qui seraient intéressés à découvrir la musique traditionnelle et tout le plaisir de partager de bons moments entre amis et famille, le Festival de musique Trad est aussi fait pour toi. Là-bas, aucune discrimination n’est faite. Même si tu ne joues pas d’instrument ou que tu n’as jamais dansé une gigue, tout le monde va t’inclure un peu comme si tu étais leur cousin. Dans le fond, la mission du Festival est de refaire vivre les veillées traditionnelles québécoises de nos aïeux les festivals veut rassembler les musiciens, chanteurs, calleur et gigueur qu’ils soient professionnels ou amateurs.

Pourquoi un festival de musique traditionnel ?

Comme le dit M. Larochelle de Tourisme Abitibi-Témiscamingue, partenaire majeur du festival, dans la conférence de presse du dévoilement de la programmation 2019 : ‘’la musique traditionnelle c’est un peu notre âme, notre ADN, et c’est de notre devoir de la transmettre aux générations futures. C’est important que les gens comprennent que nous avons une histoire.’’  En effet, la musique traditionnelle que nous connaissons aujourd’hui provient de nos origines, mais lorsqu’on y pense, nos origines sont parfois irlandaises, parfois Écossaises, ce n’était pas toute des Québécois de souche. La musique traditionnelle c’est un beau mélange de tout ça. Ce festival c’est la parfaite occasion pour l’éclosion et pour la transmission de toute cette belle richesse qui nous définit.

La programmation 2019

La première année du festival a été une grande réussite pour les organisateurs. Ils ont décidé de relancer plusieurs éléments de l’an passé, mais d’innover quand même un peu pour la 2e édition. Cette année, le Festival de musique Trad de Val-d’Or t’offre quatre jours de festivités.

Programmation du Festival de musique Trad Val-d'Or 2019

Mercredi 30 octobre

La première journée, une nouveauté pour cette année, se déroulera à Rouyn-Noranda au Trèfle Noir avec en spectacle Benjamin Vaudeville et le groupe de musique La Déferlance.

Jeudi 31 octobre

Le Festival est de retour à Val-d’Or à la Polyvalente de Carrefour. En prestation pour la soirée d’ouverture officielle, les restants du Boulanger et Diable à cinq.

Vendredi 1er novembre

12h : Performances musicales dans trois restaurants de Val-d’Or, La Rotisserie St-Hubert, La Microbrasserie Le Prospecteur et le Balthazar Café

19h30 : les groupes La suite, La Déferlance et Les Chauffeurs à pieds

Samedi 2 novembre 

9h30 jusqu’à 16h00 : Des ateliers vous seront offerts par plusieurs artistes. À l’horaire vous aurai des ateliers de violon, d’accordéon, de mandoline, d’harmonica, de chant, de danse et bien d’autres.

13h15 à 14h30 : Un café rencontre sera organisé avec nos artistes invités

19h30 : une vrai veillée de danse Trad avec le groupe Racine Carrée et Jean-François Berthiaume au Call

 

Toutes les soirées du festival seront clôturées par une soirée d’improvisation musicale, plus communément appelée un Jam.

Comment se procurer des billets pour le Festival de musique Trad de Val-d’Or

Pour te procurer des billets rends-toi sur leur site web. Le lien ticket accès s’y trouve.

Quoi faire en septembre à Val-d’Or

Quoi faire en septembre à Val-d’Or

C’est la fin des vacances, c’est aussi le retour à l’école et à la vie plus sérieuse. Tu crois surement aussi que l’été tire à sa fin, mais console toi, l’été s’étire encore pour quelques semaines. Techniquement l’été se termine qu’à la fin du mois de septembre. Alors, s’il te plait, range tes petites laines et tes bottes d’automne si tu les as déjà sorties puisque l’été n’est pas terminé. Je ne vous garantis toutefois pas que les journées soient encore assez chaudes pour faire un Beach party. Quoi que ça reste à voir …

Pour t’aider à ne pas te plonger trop vite dans la routine casanière de l’hiver, je t’ai fait une liste des activités à faire tout le mois de septembre ici à Val-d’Or et dans ses environs.

Les dimanches au Marché public de la Vallée-de-l’Or

Le Marché public de la Vallée-de-l’Or se tiendra encore tous les dimanches du mois de septembre de 9h30 à 13h30 à la Place Agnico-Eagle. C’est le moment parfait pour y découvrir nos producteurs et transformateurs agroalimentaires et nos artisans régionaux tout en encourageant la consommation régionale. Deux pierres d’un coup!

Découvre ton marché est la thématique du Marché public de la Vallée-de-l’Or et durant tout l’été des activités t’étaient proposées. Voici ceux des prochaines semaines :

Le 8 septembre 2019 – La journée agricole : Une journée qui met en vedette nos producteurs agricoles et leurs différents produits qu’ils cultivent.

Le 15 septembre 2019 – Les jeunes marchands : Plusieurs activités pour enfants seront organisées et si tu es chanceux tu pourrais repartir avec un chèque cadeau offert par Desjardins à dépenser au Marché public.

Le 29 septembre 2019 – La culture au marché : Au menu, artisans, transformateurs et producteurs, avec un concours de dessin pour les enfants et un tirage pour gagner plusieurs prix.

Le 6 octobre 2019 – Les Saveurs du monde : Tu pourras venir y déguster des plats de dix cultures différentes qu’on retrouve ici à Val-d’Or. C’est un bon moment pour ouvrir ses horizons et se laisser charmer par de nouvelles cultures.

 Pour en savoir plus sur le Marché public de la Vallée-del’Or, clique ici

Marché public Public market val-d'Or abitibi-témiscamingue

Photo | Le Marché public de la Vallée-del’Or

La Grande dégustation du Salon des vins, bières, spiritueux de l’Abitibi-Témiscamingue

Le 13 septembre prochain, le Salon des vins de Val-d’Or organise la soirée La Grande dégustation qui te permettra, le temps de quelques heures, de savourer toutes les saveurs de bons vins en compagnie du sommelier Kler-Yann Bouteiller, qui a reçu la distinction du “Meilleur jeune sommelier du Québec 2009”. Si ça t’intéresse, il faut faire vite puisque les billets sont limités. Pour plus d’informations, clique ici.

Si pour une raison ou une autre tu ne peux assister à cet événement, le Salon des vins organise aussi le Salon des exposants le 18 octobre et 19 octobre prochain.

wine, beer and spirits fair

Salon des vins de Val-d’Or

Le premier festival kéto en Abitibi-Témiscamingue

Le 14 septembre prochain aura lieu le premier festival cétogène en Abitibi-Témiscamingue. Si tu es un adepte de ce type d’alimentation ou bien si tu es simplement curieux, tu pourras, le temps de quelques heures (11h à 18h) à la Place Agnico-Eagle, poser toutes tes questions et te renseigner sur ce type d’alimentation. Plusieurs exposants seront présents sur place.

Le Salon des sports par Action Énergie Santé

Le 21 et 22 septembre prochain Action Énergie Santé vous organise un grand événement sportif pour tous les amateurs de sports. C’est l’occasion rêvée d’essayer un nouveau sport ou une nouvelle discipline puisque pour un ou deux jours tu as la chance de t’inscrire à des ateliers pour pratiquer avec des professionnels du sport. De nombreux exposants seront aussi présents sur place. Cette fin de semaine est consacrée à mettre de l’avant la santé et les saines habitudes de vie. En plus, tous les profits seront versés à la maison des jeunes l’Énergitek de Val-d’Or. Pour en savoir plus sur la première édition du Salon des sports, visite leur page Facebook.

La marche en sentiers pédestres

En septembre, c’est encore le temps de profiter des belles journées qui nous reste avant la fin de l’été. Les journées sont un peu moins chaudes, ce qui nous permet donc de profiter de l’extérieur sans nous repentir de la chaleur. Ici à Val-d’Or, on a beaucoup de beaux sentiers où on peut aller marcher, courir et faire du vélo. Voici quelques suggestions.

La Forêt récréative de Val-d’Or : Plusieurs kilomètres de sentiers s’offrent à toi pour le vélo, la marche, la course, le roller-blade. Un incontournable ici à Val-d’Or.

Le lac des Sœurs : À quelques minutes de la ville seulement, se trouve le sentier du lac des Sœurs. Il s’agit d’une randonnée de quelques kilomètres seulement autour d’un lac et au travers des arbres. Une piste cyclable de 14 kilomètres est aussi accessible à partir de là.

Les sentiers d’interprétation de l’École buissonnière : Dans la forêt Piché-Lemoine, tu pourrais marcher tranquillement dans les quatre sentiers tout en observant la faune et la flore. Ce secteur est d’ailleurs reconnu comme un bon endroit où observer les oiseaux. Apporte tes jumelles, on ne sait jamais ce que tu peux y voir.

La 3e Avenue de Val-d’Or : Bien que ce ne soit pas un sentier pédestre, marcher sur la 3e Avenue de Val-d’Or est toujours intéressant. Marcher d’un bout à l’autre correspond à environ 6 kilomètres. En plus, tu peux y observer plusieurs murales tout au long de ton trajet et tu peux aussi t’arrêter de temps à autre dans des petits commerces que tu croiseras. Ce n’est pas une randonnée en nature, mais ça peut être très divertissant.

Si tu te sens plus aventureux, je te laisse le lien du site d’Accès Plein-Air qui répertorie la majorité des endroits où profiter de la nature en Abitibi-Témiscamingue. La randonnée pédestre, le vélo, le kayak, le canot et même les sports d’hiver y sont mis de l’avant.

École buissonière marche

Les sentiers d’interprétation de la nature de l’École buissonnière

Visiter nos attraits touristiques

Bien que le retour à l’école soit amorcé et que certains de nos attraits aient modifié leurs heures d’ouverture, la majorité d’entre eux peuvent encore vous accueillir.

La Cité de l’Or ouvert du mercredi au dimanche, 8h à 17h

Le musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue ouvert du dimanche au vendredi, 9h à 12h et 13h à 17h

Kinawit sur réservation seulement

Le centre d’exposition de Val-d’Or ouvert du mardi au dimanche qui vous offre une nouvelle exposition à partir du 5 septembre

Cité de l'or chevalement minier val d'or

Photo | Cité de l’Or par Marie-Claude Robert

QuoifaireSeptembrePinterest