Close

Author Archive for: gelinasc

9 activités à faire pendant la semaine de relâche à Val-d’Or

9 activités à faire pendant la semaine de relâche à Val-d’Or

Co-écrit avec Charline Béland

La semaine de relâche arrive à grands pas à Val-d’Or et fidèle à notre habitude, on vous propose des activités à faire ici et dans les environs. On priorise les activités extérieures parce que passer du temps dehors, ça fait du bien au moral et ça augmente notre niveau d’énergie. Alors, voici nos suggestions d’activités à faire à Val-d’Or pour la relâche scolaire.

Allez glisser

Ahhh la glissade! Une activité que j’adorais faire lorsque j’étais plus petite et que j’adore encore autant aujourd’hui. Tous les Valdoriens (bon, peut-être pas tous, mais une bonne majorité) connaissent le parc du Belvédère pour la glissade. Toutefois, connaissez-vous les autres lieux où faire de la glissade dans la Vallée-de-l’Or? On vous dévoile nos spots dans un de nos derniers billets de blogue. Cliquez ici pour les connaître.

Glisser à Val-d'Or

Photo | Klara kulikova sur Unsplash

Allez faire de la raquette

Nombreux sont les sentiers de raquette à Val-d’Or. Imaginez dans la Vallée-de-l’Or ou en Abitibi-Témiscamingue au complet comment il peut y en avoir. En sentiers bien damés ou dans les sentiers moins explorés, il est possible de faire une petite expédition de quelques heures ou de moins d’une heure selon le temps que vous possédez. Cliquez ici pour découvrir nos sentiers de raquette préférés.

Où faire du ski de fond et de la raquette dans la Vallée-de-l'Or, à Val-d'Or, senneterre et Malartic

Photo | Geneviève Lagrois

Aller patiner

À Val-d’Or, un des endroits les plus populaires pour aller patiner est le sentier glacé Agnico Eagle  à la Forêt récréative. Si vous n’avez pas encore tenté l’expérience de ce sentier glacé, n’attendez plus. Enfilez vos patins et allez-y. Ce sentier de 2km en forêt, mais à deux pas de la ville, est parfait pour tous avec sa longueur de 2km et sa demi-boucle de 1km. Une longueur raisonnable pour les plus petits.

Outre la Forêt récréative, vous pouvez patiner sur les patinoires extérieures de la ville de Val-d’Or. Pour connaître leur emplacement, consultez la carte interactive de la ville de Val-d’Or.

Selon les dernières mesures sanitaires, le hockey sur glace peut se pratiquer en petit groupe de huit personnes, les bâtiments des patinoires demeurent fermés et la capacité maximale par patinoire est de 25 personnes. Il est possible qu’entre-temps les mesures changent. Alors, informez-vous sur le site de la ville de Val-d’Or ou téléphonez au 819 824-1333 poste 0.

patin à glace sentier glacé val-d'or

Photo | Marie-Claude Robert

Allez skier

Que ce soit du ski de fond classique, du ski de patin ou du ski alpin, toutes les raisons sont bonnes pour aller skier. À Val-d’Or, on a la chance de pouvoir pratiquer ce sport à plusieurs endroits. D’abord, en ski de fond, nous avons écrit un billet de blogue à ce sujet qui vous propose une panoplie d’endroits dans la Vallée-de-l’Or pour en faire. Surement, même des pistes que vous ne connaissiez pas. Cliquez ici pour découvrir ces endroits.

Pour ce qui est du ski alpin, nous avons la chance d’avoir la pente de ski alpin de Val-d’Or. Avec une dénivellation de 104 mètres, cette pente est parfaite pour l’incitation à ce sport d’hiver avant de vous lancer sur de plus hautes pistes ailleurs en Abitibi-Témiscamingue.

Ski de fond au Mont bell à senneterre

Photo | Geneviève Lagrois

Faites un après-ski vraiment gourmand

On vous propose ici un après-ski, mais ce qu’on vous propose surtout c’est de profiter du moment après une activité extérieure pour s’offrir un peu de réconfort. Pour votre après-ski, on vous propose de visiter nos adresses gourmandes pour y faire le plein de bonnes choses à manger. Que ce soit un chocolat chaud du Balthazar Café, des petits gâteaux de chez Choco-Mango, des plats préparés de chez Les Becs sucrés-salés, un gin chaud de la microdistillerie Alpha Tango, les possibilités sont infinis. Voici donc les adresses qu’on vous propose pour votre après-ski gourmand :

Choco-Mango

Chocolats Favoris

Les Becs sucrés-salés

Rose Bonbons

Balthazar Café

Magasin général du Prospecteur

La Tanière W.J.W

Spiritueux Alpha Tango

après ski gourmand à Val-d'Or Balthazar café

Photo | Balthazar Café

Faites des sculptures sur neige

La semaine dernière, l’Hiver en fête de Val-d’Or nous a montré sur sa page Facebook comment faire des sculptures sur neige. Christian Ponton, un sculpteur expérimenté, nous a appris sa technique pour faire des sculptures dans une neige non collante avec seulement une crazy carpet et des élastiques. Visionnez la vidéo ici et amusez-vous ! Des heures de plaisir vous attendent.

Participer aux activités de Ma fête de l’Artic à Malartic

Ma Fête de l’Artic est une fête d’hiver organisé par la ville de Malartic du 26 au 7 mars. Cette année, l’édition sera un peu différente, mais tout aussi amusante. D’abord, le 26 février pour l’ouverture de l’événement, il y aura des feux d’artifice dans un lieu secret qui sera dévoilé quelques minutes avant pour éviter les attroupements. Pour le reste des festivités, vous pourrez participer à des activités de plein air, à un concours de sculptures sur neige, à des défis et plus encore. Découvrez la programmation complète sur leur page Facebook.

Louer des jeux de société chez Station ludiK

Station ludiK, une toute nouvelle entreprise de Val-d’Or, vous permet de vivre l’expérience d’un bar ludique à la maison. Même si on qualifie Station ludiK d’un bar, c’est aussi totalement accessible aux familles. En raison de leur fermeture temporaire due à la pandémie, il vous offre des forfaits Jeux & cocktails pour vous permettre d’essayer de nouveaux jeux de société et des cocktails signatures qui se boivent aussi bien avec que sans alcool. C’est parfait pour des journées plus grises ou pour pimenter les soirées. Pour plus d’informations, consultez le site web de Station ludiK.

Station ludiK-salle de jeux de société à Val-d'Or

Visitez virtuellement des attraits d’ici

Saviez-vous que vous pouviez faire des visites virtuelles de certains de nos attraits touristiques? En effet, certains de nos attraits vous présentent leur histoire ou leur lieu directement sur leur site web. C’est d’ailleurs le cas de la Cité de l’Or qui vous présente L’histoire d’un gisement, un vidéo où vous pouvez voir une reproduction de ses galeries souterraines, des photos d’archives et des faits sur la mine à l’époque.

Le site culturel autochtone Kinawit vous propose aussi une visite virtuelle de ses lieux. Ces visites en 360 degrés vous permettent de voir les sentiers, les types d’hébergement offerts dont les tipis traditionnels, le site extérieur ainsi que la salle d’exposition.

Finalement, vous pouvez visionner les Voyages virtuels : Abitibi 360, notre série de courts documentaires en 360 degrés sur YouTube. À travers 6 épisodes, vous découvrirez l’Abitibi-Témiscamingue sous plusieurs thématiques et à travers la passion de Témiscabitibien.

Les voyages virtuels : Abitibi 360

D’autres activités sont aussi disponibles pour la semaine de relâche telles que:

Cream Beach Photo Pinterest Graphic (4)

Photo de couverture | Marie-Claude Robert

Où faire de la raquette et du ski de fond dans la Vallée-de-l’Or?

Où faire de la raquette et du ski de fond dans la Vallée-de-l’Or?

Lorsque la neige est bien installée, c’est à ce moment qu’on peut profiter pleinement de l’hiver. Chaussez vos skis de fond ou vos raquettes et partez à la découverte de nos sentiers dans la Vallée-de-l’Or. L’Abitibi-Témiscamingue offre un paysage unique et féérique en cette saison. On y observe de grands conifères vert profond supportant les nombreux flocons des précipitations précédentes, une neige d’un blanc pur et de nombreuses pistes d’animaux qui s’aventurent dans nos forêts. Observez, faites une pause et profitez de l’air pur.

Pour accéder à ces sports d’hiver, il existe plusieurs endroits dans la Vallée-de-l’Or pour le faire. Nous débuterons par vous proposer des endroits à Val-d’Or, ensuite à Malartic et finalement à Senneterre.

D’abord, la raquette est un sport un peu plus accessible sur différents types de territoires puisque vos raquettes vous permettent de marcher plus facilement sur la neige, donc vous n’avez pas besoin de pistes fraîchement damées pour en faire. Vous pouvez faire une randonnée de façon plus spontanée et dans des endroits moins explorés.

Quant au ski de fond, certains plus aventureux iront dans des sentiers non damés, mais pour une bonne majorité de gens, le ski de fond se pratique sur des sentiers banalisés et entretenus mécaniquement.

Dans ce billet de blogue, nous vous proposerons des sentiers banalisés parfaits pour y faire de la raquette et du ski de fond.

Val-d’Or

Les sentiers de la Forêt récréative

Située tout près de la ville, la Forêt récréative est l’endroit idéal pour pratiquer des sports d’hiver. Les sentiers de raquettes et de ski de fond sont bien entretenus par la ville et rendent le sport facilement praticable. Vous monterez quelques buttes et croiserez plusieurs carrefours pour changer de direction selon vos envies de continuer votre escapade ou non dans les magnifiques sentiers boisés. Cet endroit est accessible pour tous puisque vous pouvez y faire la location d’équipement à peu de frais.

Raquette : vous pouvez parcourir un peu plus de 24km sur différents sentiers boisés

Degrés de difficulté : facile

Payant $

Ski de fond : vous avez un vaste choix de sentiers balisés pour le ski de fond classique et pour le ski de patin qui s’étendent sur 43 km.

Degrés de difficulté : facile à exigeant

Payant $

raquette sports d'hiver Abitibi-Témiscamingue Val-d'Or

Photo | Marie-Claude Robert

La forêt Piché-Lemoine  et les sentiers de l’École Buissonnière

La forêt Piché-Lemoine dans le secteur de Dubuisson s’étend sur une superficie de 75km2. Elle est délimitée par trois barrières naturelles : la rivière Piché au nord, la rivière Thompson au nord-est et le lac Lemoine à l’est. Pour avoir accès à ses sentiers, vous y avez accès à partir du chemin des Explorateurs à partir de la route 117 et à partir de la Maison du Citoyen. En plus d’y faire de la raquette et du ski de fond, plusieurs débutent par les sentiers de l’École Buissonnière et y observent les oiseaux.

Raquette :

  • Le sentier Vigneault
  • Les sentiers de l’École Buissonnière
  • Le sentier Desjardins
  • Le sentier Leclerc

Niveau de difficulté : Facile

Ski de fond : Le départ du sentier de ski de fond se situe derrière la Maison du citoyen à Dubuisson.

Niveau de difficulté : Facile

Lac des Sœurs

Situé dans le secteur de Val-Senneville, à 10 minutes de la ville, le lac des Sœurs est un endroit idéal pour y pratiquer la raquette. Vous pouvez faire le tour du lac pour une randonnée d’environ 2km ou vous aventurer plus loin et découvrir les 14 km de sentiers que cache la forêt. Certains pratiquent aussi le ski de fond à cet endroit, mais les sentiers ne sont pas entretenus mécaniquement.

Niveau de difficulté : Facile

Les sentiers de la Côte de 100 pieds

Un secret bien gardé, les sentiers de la Côte de 100 pieds sont bien aimés des locaux. Situés dans la ville de Val-d’Or à droite de l’École Saint-Joseph, plusieurs amateurs de raquette y vont pour libérer leur plein d’énergie. Ces sentiers ne sont pas officiellement entretenus par la ville, mais sont bien damés par le passage des locaux.

Niveau de difficulté : Facile

Malartic et Rivière-Héva

Les sentiers du Club de sports de plein air de Malartic

Le Club de sports de plein air de Malartic permet au citoyen de vivre une vie active grâce au développement de plusieurs sentiers de raquette et de ski de fond. Les sentiers se retrouvent dans un paysage boisé enneigé époustouflant. Accessible à partir du chemin du Camping à Malartic, vous pouvez y avoir accès gratuitement.

Raquette : un parcours de 6,4 km à partir de plusieurs sentiers.

Niveau de difficulté : Facile

Ski de fond : un parcours d’environ 12,7 km à partir de plusieurs sentiers.

Niveau de difficulté : Facile

Piste 4 Saisons Mine Canadian Malartic

Les amateurs de ski de fond ont maintenant accès à un sentier multifonctionnel de 7 kilomètres, situé entre les deux municipalités de Malartic et de Rivière-Héva. L’accès à la piste 4 saisons est totalement gratuit et accessible à partir de la rue Authier à Malartic.

Niveau de difficulté : Facile

Le Sentier de la nature et d’interprétation La Pinède Canadian Malartic

Accessible à tous, le Sentier de la nature et d’interprétation La Pinède Canadian Malartic est un endroit où pratiquer la randonnée pédestre, le ski de fond et la raquette dans le secteur de Rivière-Héva. L’accès au sentier se trouve au 597, chemin du Lac Malartic, Rivière-Héva et l’accès est gratuit.

Raquette : un parcours d’environ 10 km

Niveau de difficulté : Facile

Ski de fond : un parcours d’environ 9 km

Niveau de difficulté : Facile

Ski de fond au Mont bell à senneterre

Photo | Geneviève Lagrois

Senneterre

Les sentiers du Club de ski de fond de Senneterre

Les sentiers du Club de ski de fond de Senneterre sont situés en montagne à proximité de la ville dans une forêt de conifères, mais aussi de feuillus. Ce qui est plutôt rare dans ce secteur. En raquette, vous serez servi par les nombreux points de vue magnifiques qu’offre le mont Bell. Pour le ski de fond, plusieurs dénivelés intéressants peuvent ajouter du piquant dans votre escapade. Le ski de patin est aussi accessible à cet endroit.

Raquette : un parcours d’environ 10,4 km sur plusieurs sentiers

Payant $

Ski de fond : un parcours d’environ 17,4 km sur plusieurs sentiers

Niveau de difficulté : Facile à exigeant

Payant $

N’hésitez pas à suivre la page Facebook des trois clubs de ski de fond de la Vallée-de-l’Or. Surveillez leur Facebook, ils vous informent du moment où ils font les pistes et offre parfois des cours d’initiation à ce sport.

Club de ski de fond de Val-d’Or

Club de ski de fond de Malartic

Club de ski de fond et raquette de Senneterre

On vous invite aussi à consulter le site web Accès plein air pour connaître d’autres pistes et ce partout en Abitibi-Témiscamingue. En plus, il n’y a pas que les pistes de ski de fond et de raquette, il y en a pour une grande variété de sports extérieurs d’hiver et d’été.

Amusez-vous!

 

 

Photo de couverture | Geneviève Lagrois

Le ski de fond et la raquette dans la Vallée-de-l'Or
Préparez vos traîneaux et découvrez où glisser dans la Vallée-de-l’Or

Préparez vos traîneaux et découvrez où glisser dans la Vallée-de-l’Or

Co-écrit avec Marie-Pier B. Genest

L’hiver est une saison souvent sous-estimée par les Québécois. Certains la détestent et d’autres l’adorent. La différence entre ces deux types de personnes c’est que l’une reste emmitouflée dans une couverture de laine de novembre à mars (même jusqu’en avril, on ne se le cachera pas) et l’autre pratique des activités de plein air. Je sais de quoi je parle. J’étais moi-même cette personne qui n’aimait pas l’hiver avant. Depuis peu, j’ai décidé de m’intéresser plus à cette saison. Je redécouvre donc tranquillement les joies de l’air froid et des décors blancs absolument magnifiques. Comment ? Avec les activités de plein air hivernales.

Dans ce billet de blogue, je vais m’attarder à un classique de l’hiver. Une activité qui fait le plaisir de tous les enfants, mais qui ne résiste à aucun grand enfant; la glissade en traîneau. Les moyens de glisser sont nombreux. Que ce soit avec un traîneau, une soucoupe, un trois-skis, en tube ou avec une boite de carton, toutes les façons de le faire sont amusantes et ô combien plaisante en famille. Voici donc mes suggestions d’endroits où faire de la glissade en traîneau dans la Vallée-de-l’Or.

Glisser à Val-d'Or

Le parc du Belvédère de Val-d’Or

Photo | Klara kulikova sur Unsplash

Le parc du Belvédère (Coin des boulevards des Pins et Sabourin) est un incontournable pour les gens de Val-d’Or. Situé au plus haut point de la ville de Val-d’Or, le parc du belvédère vous offre un important dénivelé parfait pour dévaler les pentes avec son traîneau. L’endroit est tout à fait sécuritaire puisque l’espace est assez grand pour être à la distance des rues passantes. Un endroit sécurisé par des barrières a été aménagé pour rendre la remontée sécuritaire et plus facile. En plus de sa pente, le parc du Belvédère possède aussi des modules de jeux au bas de la piste et une tour d’observation en haut de la piste.

Le coin « secret » pour la glissade en traîneau de Senneterre

Dans un autre secteur de la Vallée-de-l’Or, rendez-vous à Senneterre pour aller glisser en famille. Un lieu un peu secret qui vous permet de passer un après-midi à Senneterre comme un « vrai Senneterrien »! Située juste à côté du stationnement de l’aréna (570, 12e Avenue, Senneterre, QC, J0Y 2M0), une grande glissade communautaire permet aux petits et aux grands de profiter des plaisirs extérieurs. La neige récoltée lors du déneigement du stationnement permet l’aménagement d’une belle glissade pour le plaisir des personnes habitant le quartier. L’endroit est gratuit d’accès et tout près du centre-ville. N’oubliez pas d’apporter vos traîneaux, Crazy carpet et trois-skis!

Glisser en forêt à Malartic

Encore dans la Vallée-de-l’Or, à environ 25 minutes de Val-d’Or, vous pouvez profiter des joies de la glissade d’hiver entouré d’un décor vert et blanc majestueux. Le troisième spot de glissade que je vous propose se situe en pleine forêt à Malartic (101, chemin du Camping-Régional). Comme les deux autres endroits, l’accès y est tout à fait gratuit.

Après une belle après-midi à l’extérieur et après avoir remonté quelques fois les pentes de glissade que vous aurez découverte dans la Vallée-de-l’Or, croyez-moi que toute la famille sera prête pour une pause bien méritée autour d’un bon chocolat chaud le cœur comblé.

Glissade à Val-d'Or

Photo de couverture | Jeremy Mcknight sur Unsplash

Dubuis-Son en Lumières, une activité du temps des Fêtes à ne pas manquer

Dubuis-Son en Lumières, une activité du temps des Fêtes à ne pas manquer

Deux passionnées de lumières du temps des Fêtes ont un jour décidé de partager cette passion avec les autres. Au départ, c’était seulement un plaisir pour eux-mêmes, mais au fils des années, ils ont développé une programmation de lumières et de musiques pour que tous puissent en profiter. C’est de là qu’est née Dubuis-Son en Lumières. Maintenant et à chaque année depuis 3 ans, les deux passionnées se préparent à illuminer tout un quartier avec les mille et une lumières qu’ils installent sur leur propre terrain résidentiel.

Dubuis-Son en Lumières est un spectacle de son et de lumières à observer de la rue dans le confort de votre voiture. Pour y assister, vous devez vous rendre en voiture au 220 rue de l’Étang à Dubuisson. Vous pourrez ensuite, profitez du spectacle lumineux synchronisé avec de la musique populaire en syntonisant votre radio au 93.9. Les festivités débutent le 1er décembre 2020 et se terminent le 10 janvier 2021. Durant un peu plus d’un mois, vous pourrez alors observer la programmation de lumières de 17h jusqu’à 22h.

Ce lieu empreint de festivités demeurera toutefois un lieu sécuritaire. Les organisateurs vous demandent de rester à l’intérieur de votre voiture pour éviter les rassemblements extérieurs et respecter les directives de la santé publique.

Dubuis-son en lumières à Val-d'Or

25 000 lumières, c’est beaucoup de travail

Deux passionnées de lumières du temps des Fêtes ont un jour décidé de partager cette passion avec les autres. Au départ, c’était seulement un plaisir pour eux-mêmes, mais au fils des années, ils ont développé une programmation de lumières et de musiques pour que tous puissent en profiter. C’est de là qu’est née Dubuis-Son en Lumières. Maintenant et à chaque année depuis 3 ans, les deux passionnées se préparent à illuminer tout un quartier avec les mille et une lumières qu’ils installent sur leur propre terrain résidentiel.

Dubuis-Son en Lumières est un spectacle de son et de lumières à observer de la rue dans le confort de votre voiture. Pour y assister, vous devez vous rendre en voiture au 220 rue de l’Étang à Dubuisson. Vous pourrez ensuite, profitez du spectacle lumineux synchronisé avec de la musique populaire en syntonisant votre radio au 93.9. Les festivités débutent le 1er décembre 2020 et se terminent le 10 janvier 2021. Durant un peu plus d’un mois, vous pourrez alors observer la programmation de lumières de 17h jusqu’à 22h.

Ce lieu empreint de festivités demeurera toutefois un lieu sécuritaire. Les organisateurs vous demandent de rester à l’intérieur de votre voiture ou à deux mètres d’une autre famille pour éviter les rassemblements extérieurs et respecter les directives de la santé publique.

Un esprit de communauté

Les organisateurs ont un important esprit de communauté. En plus, d’avoir acheté la majorité de leurs lumières et décorations dans des commerces d’ici, ils ajoutent une nouveauté qui fera du bien à plusieurs. Comme 2020 a été une année plus difficile pour certains, Dubuis-Son en Lumières a décidé d’ajouter une boîte de don. Les spectateurs pourront donc, à leur discrétion et selon leurs moyens, y déposer une somme d’argent qui sera par la suite remis en totalité à des organismes de la Vallée-de-l’Or.  N’est-ce pas génial!

 

Dubuis-Son en Lumières est une merveilleuse activité à faire avec vos proches dans le temps des Fêtes. Elle plait aux plus jeunes et aux moins jeunes. Définitivement un détour qui en vaut la peine!

Idées cadeaux pour favoriser l’achat local

Idées cadeaux pour favoriser l’achat local

Dans les derniers mois et même depuis les dernières années, nous avons vu un engouement grandissant pour l’achat local. Plusieurs initiatives ont même débuté dernièrement. On peut penser à l’initiative On est toujours là! faite par la Chambre de commerce de Val-d’Or, ou bien à la nouvelle plateforme web Goutez AT qui vous permet d’acheter des produits locaux frais en ligne. L’an dernier, nous vous avions même présenté un billet de blogue sur l’importance d’acheter local. Cette année, on a voulu souligner de nouveau l’importance de l’achat local, mais de façon différente en vous donnant des idées de cadeaux à offrir ou à s’offrir.

Les cadeaux ne sont pas seulement des objets. Les cadeaux peuvent aussi être des expériences ou du temps de qualité avec une personne. C’est donc pourquoi nous vous proposerons plusieurs types de cadeaux que l’on peut trouver ici ou faire ici.

Pour les amateurs de plein air et de sport

Val-d’Or est entouré de vastes territoires naturels où pratiquer des sports extérieurs ou simplement  pour profiter de l’air frais en plein air. Parfois, offrir la nature en cadeau peut être la meilleure des idées. Voici nos suggestions de cadeaux à offrir aux amateurs de sport et de plein air :

  • Un séjour en pourvoirie ou dans la Réserve faunique La Vérendrye: Notre territoire regorge de territoire naturel avec une faune et une flore abondante. Que ce soit pour la chasse, la pêche, ou simplement pour louer un chalet ou un terrain de camping.
  • Un abonnement à la Forêt récréative de Val-d’Or: Autant en hiver qu’en été, la Forêt récréative de Val-d’Or est l’endroit par excellence pour faire du sport en plein air.
  • Un abonnement dans une de nos salles d’entrainement à Val-d’Or.
  • Une paire de raquettes, de patins à glace ou des skis achetés dans un magasin de sport à Val-d’Or.

Pour ceux qui souhaitent passer du temps de qualité avec ses proches :

Certaines expériences devront attendre à cet été, mais certaines sont accessibles dès maintenant.

  • Station ludiK : que ce soit en famille ou avec un(e) ami(e), Station ludiK vous permet de découvrir et jouer à des jeux de société en plus de pouvoir déguster des cocktails originaux avec ou sans alcool.
  • Laissez-passer au Cinéma Capitol de Val-d’Or.
  • Une randonnée en chien de traîneau avec Husky Aventure Harricana.
  • Une visite dans un ou plusieurs de nos sites touristiques :
  • Une visite à la Cité de l’Or : Seulement ouvert en été, elle vous permet toutefois une visite en hiver si vous êtes plus de 10 personnes)
  • Une visite à Kinawit: En été, le site culturel Kinawit est parfait pour vivre de nouvelles expériences et découvrir la culture anicinabe. En hiver, vous pouvez seulement faire une visite sur réservation.
  • Finalement, pourquoi ne pas réserver une chambre dans un de nos hôtels. Décrochez un peu de la maison et changez de décor, ça fait parfois du bien au moral.

Pour les plus épicuriens et curieux de nature:

Pendant le temps des Fêtes, les cadeaux plus gourmands et les cadeaux artisanaux s’offrent très bien. On ne pouvait donc pas passer à côté de cette catégorie. Voici donc nos suggestions d’endroits locales à visiter :

  • Le Marché public de la Vallée-de-l’Or : le 22 novembre prochain se tiendra leur marché de Noël avec plusieurs transformateurs agroalimentaires et artisans de la région de l’Abitibi-Témiscamingue.
  • Le site web Goutez AT : Si vous ne pouvez pas aller au marché public, Goutez AT est le service par excellence pour vous permettre de vous procurez des produits de nos producteurs régionaux. Vous faites une commande sur leur site et vous la récupérez dans la première semaine de décembre dans un de leurs points de dépôt.
  • Notre Spécial marché de Noël à la boutique Expo-Art : Du 30 novembre au 5 décembre prochain à notre bureau d’information touristique se tiendra notre premier marché de Noël. Pour l’occasion, une dizaine d’artistes vous proposent des produits de Noël, des produits à l’effigie de Val-d’Or et des produits parfaits à donner en cadeaux.
  • Le Magasin général du Prospecteur : Pour de la bière, du kombucha, des produits gourmands à la bière et des articles à l’effigie de la populaire microbrasserie, c’est l’endroit à visiter.
  • La chocolaterie Choco-Mango : Nul besoin de vanter cet endroit, sa réputation est déjà faite. L’endroit par excellence pour des produits gourmands chocolatés.
  • Les Spiritueux Alpha Tango : Avez-vous vu passer sur les réseaux sociaux et dans les médias l’arrivée d’un premier spiritueux en Abitibi-Témiscamingue? Si vous n’êtes pas au courant, dirigez-vous le plus vite possible vers leur site web pour en apprendre plus sur la nouvelle microdistillerie de Val-d’Or. Si tout se passe bien, leurs deux premiers produits seront en vente dans leur boutique en décembre.
  • La Boutique Entretemps : Cette boutique située sur la 3e Avenue de Val-d’Or vous propose des produits québécois. À cet endroit, vous pouvez autant trouver des produits gourmands, des produits pour se chouchouter, que des produits pour les enfants. Ça vaut une visite.
  • Aki – Épicerie et boutique zéro déchet : L’endroit par excellence pour trouver un cadeau utile et qui respecte l’environnement. L’équipe chaleureuse de cette boutique pourra très bien vous conseiller pour un choix éclairé.
  • Les Becs sucrés-salés : Depuis que les Becs sucrés-salés ont repensé leur boutique, c’est d’autant plus plaisant de découvrir des produits du Québec. On ne peut pas non plus passer à côté des pâtisseries et les autres produits gourmands faits sur place.
  • Boucanerie fins délices : Ne serait-ce que pour son choix d’épices, ça vaut la peine de visiter leur boutique. D’autres produits vous charmeront et charmeront vos proches.
  • La Tanière William J.Walter : On les a déjà vantés dans un de nos billets de blogue cet été et tout ce qui a été écrit est encore vrai. Allez-y et laissez-vous surprendre par leur vaste choix de produits québécois.
  • Finalement, offrir un souper à un être cher dans un de nos restaurants à Val-d’Or est toujours une bonne idée.

 

Bien sûr, la liste que nous vous avons présentée pourrait être bien plus longue. Usez d’originalité, soyez curieux et choisissez ce qui représente le plus la personne que vous souhaitez gâter. Sur ce, bon temps des Fêtes !

Achetez local à Val-d'Or pour le temps des Fêtes
À chaque photo son histoire : La traversée boréale de Catherine Rondeau

À chaque photo son histoire : La traversée boréale de Catherine Rondeau

Lorsqu’un photographe capture une image, c’est sa vision d’un moment qu’il offre. Parfois, on y voit l’amour d’un territoire, la beauté du moment présent ou encore l’histoire d’un lieu. Chaque photo a son histoire. Dans le cadre du mois de la photographie à Val-d’Or, on vous présente l’histoire de photographes. 

 

Catherine Rondeau, une artiste de la Mauricie, présentera son œuvre La traversée boréale dans le cadre de l’exposition Les états liminaires qui regroupera le travail de trois artistes, dont Catherine Rondeau, Rosalie Gamache et Marilyne Bissonette au centre d’exposition VOART de Val-d’Or jusqu’au 22 novembre 2020.

 

L’œuvre de photomontages La traversée boréale expose l’avènement de la puberté féminine par des scènes insolites présentées dans des paysages hivernaux. Le décor froid met en relief le temps de latence pour la femme en devenir. Cela renforce aussi le contraste entre les jeunes filles peu vêtues et les décors glaciaux, rappelant les contradictions que vit une jeune fille à l’entrée dans l’adolescence.

 

En complémentarité de l’œuvre La traversée boréale, présentée dans la salle principale du centre d’exposition, les artistes Rosalie Gamache et Marilyne Bissonnette présenteront leurs œuvres. Toutes traitent d’une période de rituel de passage qui s’applique autant à un individu qu’à un groupe, d’un état d’entre-deux caractérisé par le passage entre la déconstruction d’une identité et la reconstruction d’une nouvelle. Les approches artistiques différentes – la photographie, la peinture et la sculpture – offrent différentes approches sur la façon de présenter le concept de liminarité, d’où le titre de l’exposition :Les états liminaires.

Artiste multidisciplinaire proche de son inspiration

Catherine Rondeau est une artiste, photographe, vidéaste et auteure. Elle est diplômée plusieurs fois, d’abord en en Lettres au Cégep, ensuite en beaux-arts à l’Université Concordia avec une majeure en photographie et, finalement, elle détient une maîtrise en communication de l’Université du Québec à Montréal. Comme première expérience professionnelle, Catherine a participé à la Course destination monde, qui lui a permis de créer plusieurs courts documentaires et de développer une expertise pour la réalisation de vidéo. C’est en faisant sa maîtrise que l’artiste décide de revenir à la photographie avec sa populaire série de photomontages De l’autre côté du miroir. En 2011, Catherine publie le livre Aux sources du merveilleux, une version remaniée de son mémoire en communication sur l’imaginaire de l’enfant.

 

La pratique artistique de Catherine Rondeau s’inspire de ce qui l’entoure. Ses filles, depuis leur naissance, inspirent l’artiste pour la création de ses œuvres. Pour la série De l’autre côté du miroir, elle s’est intéressée à leur imaginaire enfantin. C’est donc tout naturellement que pour son œuvre La traversée boréale, elle s’est inspirée de leur adolescence.

Intimité publique par catherine rondeau dans son exposition la traversée boréale

Photo | Intimité publique par Catherine Rondeau

Défi logistique

La traversée boréale présente des contrastes bien présents au moment de la séance photo entre le décor glacial et les jeunes filles en tenues légères. En entrevue, Catherine Rondeau souligne le grand défi logistique que représente le jeu avec ces contrastes. Pendant la séance photo, au Bas-Saint-Laurent, la température était extrêmement froide. Comme ses filles étaient peu vêtues, la température ressentie était une contrainte importante. Dans l’exposition, un segment est consacré aux coulissesde l’œuvre La traversée boréale.

 

Vous pouvez voir l’oeuvre « La traversée boréale » de Catherine Rondeau dans l’exposition « Les états liminaires » présentée en ce moment au centre d’exposition VOART de Val-d’Or.

 

Originalement publié dans l’Indice bohémien.

Oeuvre bricolage de Catherine Rondeau dans son exposition la traversée boréale

Photo | Bricolage par Catherine Rondeau

À chaque photo son histoire : un photographe autodidacte avec William B. Daigle

À chaque photo son histoire : un photographe autodidacte avec William B. Daigle

Lorsqu’un photographe capture une image, c’est sa vision d’un moment qu’il offre. Parfois, on y voit l’amour d’un territoire, la beauté du moment présent ou encore l’histoire d’un lieu. Chaque photo a son histoire. Dans le cadre du mois de la photographie à Val-d’Or, on vous présente l’histoire de photographes. 

 

William Brière Daigle, 18 ans, est originaire de Macamic et se passionne pour la photographie et la région de l’Abitibi-Témiscamingue. Sa passion pour la photographie a commencé par un cadeau de son père : une caméra. À la base, celle-ci était destinée à produire des vidéos, mais en apprivoisant son appareil, William a découvert, à sa grande surprise, que sa caméra prenait de très belles photos. C’est ainsi qu’il a fait ses débuts en photographie. De fil en aiguille, il a développé une vraie passion qui ne cesse de croître et a, par le fait même, développé son sens artistique.

 

Un autodidacte

William a développé son talent de photographe par lui-même. Étant de la génération où tout le savoir est accessible sur le Web, il a su utiliser ces ressources à son avantage. C’est par des vidéos sur YouTube que William a appris les bases de la photographie et a découvert différents styles. En pratiquant sa passion, William a pu rencontrer d’autres photographes de la région pour échanger et apprendre des plus expérimentés. Il souhaite plus tard se perfectionner au Collège Marsan. 

De la photographie sportive à la photographie de paysages

William se spécialise dans la photo sportive, le portrait, et les photos de paysages. S’il avait à choisir un seul type de photographie, son choix s’arrêterait sur la photo de paysages, plus particulièrement les paysages nocturnes. L’astrophotographie est pour William une façon de relaxer. Il lui est déjà arrivé d’aller jusqu’à la Centrale Rapide-7 très tard dans la nuit pour profiter de la beauté nocturne de cet endroit. 

Photographie nocturne de William Brière daigle un photographe de l'Abitibi-Témiscamingue

Il aime aussi particulièrement faire de la photo pour le sport de rue. Cela lui permet de combiner deux passions : la photographie et le BMX. Pour ce type de photo, il aime faire de la « séquence photo », ce qui permet de voir le sujet en mouvementajoutant un aspect intéressant à la photo. Le rêve de William est de vivre de sa passion en Abitibi-Témiscamingue. On le lui souhaite. 

Photgraphie sportive ar William Brière Daigle

Pour le mois de la photographie à Val-d’Or, l’exposition Les états liminaires, mettant en vedette les œuvres de Catherine Rondeau, Rosalie Gamache et Marilyne Bissonette sera proposée au centre d’exposition VOART de Val-d’Or et, tout au long de la 7e Rue, le photographe Nicolas St-Pierre affichera sa série de photos tirée du documentaire Par amour des grands animaux présenté dans La Presse en avril dernier. Un texte sur la photographe Catherine Rondeau est également disponible au indicebohemien.org

 

Originalement publié dans l‘Indice Bohémien

À chaque photo son histoire : Exprimer sa créativité avec Marina Fontaine

À chaque photo son histoire : Exprimer sa créativité avec Marina Fontaine

Dans le cadre de VD’CLIC – Les rendez-vous de la photographie de Val-d’Or, découvrez le parcours de photographes de chez nous.

 

Marina Fontaine est une photographe native d’Abitibi-Ouest. Passionnée des arts et du voyage, Marina joint ses deux passions pour en faire un métier. On la connaît surtout pour ses photos de voyage, mais elle aime aussi beaucoup faire des portraits et des photos de mariage. Selon elle, ce qui dévoile la beauté d’une photo, c’est la lumière. Rien de moins. Artiste-née, la jeune femme pétillante ne cesse de développer de nouveaux moyens d’exprimer sa créativité.

Tombée dans la marmite de la photographie quand elle était petite

Marina Fontaine a toujours baigné dans la photo. Son père est photographe commercial; elle a donc pu voir les dessous du métier très jeune. Son intérêt pour la photographie a toujours été présent, mais elle ne pensait pas devenir photographe un jour. La piqûre pour ce métier lui est venue lors de ses études collégiales en arts au Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue. Pour se perfectionner, elle a ensuite effectué une attestation d’études collégiales (AEC) en photographie commerciale dans un collège privé à Montréal. C’est par la suite qu’elle est revenue dans la région pour exercer le métier de photographe. Puisqu’il a été difficile de se tailler une place dans ce domaine, elle a dû jongler avec trois emplois en même temps pour subvenir à ses besoins. Mais elle a toujours gardé sa flamme pour la photographie et n’a jamais arrêté de se consacrer à son art. C’est maintenant son travail à temps plein.

Des photos créatives et émotionnelles

Marina Fontaine n’affectionne pas un type de photographie plus que les autres. Ce qu’elle aime vraiment, ce sont les photos où elle peut exprimer sa créativité et dans lesquelles on peut ressentir une émotion. Les photos de mariage sont ce genre de photo pour elle. Elle passe tous ses samedis d’été à prendre des photos de gens qui s’aiment. Certains croient qu’un jour, elle va se désintéresser de ce type de cliché, mais des gens qui s’aiment c’est toujours beau! C’est elle-même qui l’a dit! Marina nous confie aussi son amour pour les portraits. Selon elle, chaque personne est unique, chaque connexion est différente. Ce sont des photos où l’on peut laisser aller son côté créatif et émotionnel. Elle aime faire ressortir le plus beau dans chaque personne, la faire rayonner à sa juste valeur. Finalement, amoureuse des voyages comme elle est, Marina croit que si elle devait choisir qu’un seul type de photo pour le restant de sa vie, ce serait la photographie de voyage. Dans chaque pays visité, les vues la « jettent par terre ». Ce sont toujours de beaux moments qu’elle aime rendre avec son appareil photo.

portrait de la photographe marina fontaine de l'Abitibi-Témiscaminge

Le décor unique de l’Abitibi-Témiscamingue

L’Abitibi-Témiscamingue, selon Marina Fontaine, n’a rien à envier à d’autres régions. Notre territoire est unique, rempli de lacs, de rivières, de magnifiques forêts. Seulement dix minutes de route suffisent pour se rendre dans un décor naturel parfait pour une séance photo. La photographe remarque qu’on ne se rend pas toujours compte de la chance qu’on a d’avoir un si beau territoire. Elle avoue qu’elle n’a pas toujours apprécié sa région à sa juste valeur. Elle a dû la quitter et partir en voyage pour apprendre à voir l’Abitibi-Témiscamingue d’un nouvel œil. Elle a appris à observer ce territoire et à apprécier tous les petits détails qui font que ce décor est unique. Bref, aujourd’hui, elle aime son coin de pays.

 

Marina Fontaine a su mettre sa passion pour les arts au premier plan dans sa vie. Et dans la photographie, c’est la lumière qu’elle met de l’avant. Chacune de ses photos exploite une luminosité qui dévoile tout son potentiel. C’est de cette façon qu’elle peut nous transmettre son côté émotionnel et sa personnalité. Il ne faudrait pas se surprendre si, en contemplant ses photographies, une envie soudaine d’aimer et de partir en voyage se manifestait.

 

Marina fontaine photographe de voyage, portrait et de mariage de l'Abitibi-Témiscamingue

Originalement publié dans l‘Indice Bohémien

À chaque photo son histoire : La personnalité du photographe avec Jean Martin

À chaque photo son histoire : La personnalité du photographe avec Jean Martin

Dans le cadre de VD’CLIC – Les rendez-vous de la photographie de Val-d’Or, découvrez le parcours de photographes de chez nous.

 

Jean Martin, au départ musicien, a vu son avenir se dessiner en 1995 lorsqu’il s’est procuré son premier appareil photo. C’est sur un coup de tête qu’il a commencé la photo. Il a remarqué un certain potentiel chez lui et a décidé de se perfectionner en allant suivre des cours. Depuis, il n’a jamais arrêté. Il est maintenant photographe, vidéaste, designer et chargé de cours au Collège Marsan. Quelle est son inspiration? Elle vient de partout.

Inclure sa personnalité dans la photographie commerciale

Jean Martin fait majoritairement de la photographie commerciale. Parfois, ce type de photographie peut limiter la créativité de l’artiste. Selon lui, si un client impose trop de contraintes, cela réduit le rôle du photographe à un simple exécutant. Jean Martin croit qu’il est important, voire obligatoire, d’ajouter sa touche personnelle. Il faut bien écouter le client pour savoir ce qu’il veut, pour ensuite lui proposer un concept qui peut l’amener encore plus loin que ce qu’il souhaite. Il s’estime chanceux d’avoir toujours eu des clients qui respectaient sa démarche artistique. Pour finir, le client achète la personnalité du photographe.

Un professeur qui apprend beaucoup de ses élèves

La passion de Jean Martin pour la photographie est contagieuse. On pourrait imaginer que communiquer sa passion est ce qu’il préfère dans son rôle de chargé de cours au Collège Marsan à Montréal. Mais il s’avère que c’est de constamment apprendre de ses étudiants. Selon lui, à 46 ans, ce serait facile de rester dans ses vieilles pantoufles. Mais en étant chargé de cours pour des jeunes dont la moyenne d’âge est de 20 à 24 ans, il est sans cesse influencé par les visions d’artistes qui cherchent une manière originale de se démarquer. Cela lui permet encore aujourd’hui de se remettre en question sur ses pratiques et d’acquérir de nouvelles façons de faire ou de concevoir son sujet. C’est une relation donnant-donnant qu’entretient l’enseignant avec ses étudiants.

Le son de l’Abitibi-Témiscamingue

Bien que Jean Martin ne soit venu qu’une fois dans la région, son court séjour l’a convaincu d’en apprendre davantage et d’y revenir. Pour lui, l’Abitibi-Témiscamingue est spéciale. Quand il est arrivé à Val-d’Or, il a eu une émotion. Il ne s’attendait pas à voir une telle lumière et à entendre un tel son. Un son qui n’en était finalement pas un. C’est le son du vent entre les arbres qui sont plus courts qu’ailleurs. Cela ne se compare pas au bruit métropolitain de Montréal; c’est simplement un son très différent que ce qu’on peut entendre ailleurs.

 

Il est clair que Jean Martin est un photographe et un artiste passionné. Il est généreux de sa personne et n’a pas peur de partager sa vision avec les autres. Il se laisse tout de même confronter et impressionner par le talent et la fougue de ses élèves du Collège Marsan et il aime ça. Ça lui permet de ne pas devenir le vieux grincheux qu’il s’est juré de ne pas être à 46 ans. Une discussion avec Jean Martin permet d’affirmer qu’il est loin d’en être un!

Portrait du photographe Jean Martin pour le mois de la photo à Val-d'Or

Originalement publié dans l‘Indice Bohémien

5 idées d’activités à Val-d’Or pour une Halloween différente

5 idées d’activités à Val-d’Or pour une Halloween différente

L’Halloween s’annonce différente cette année. À Val-d’Or, les enfants peuvent se promener de maison en maison dans leur quartier pour y ramasser des bonbons. Toutefois, nous souhaitions vous proposer des alternatives pour participer à cette fête avec votre noyau familial. Voici donc nos 5 suggestions d’activités à faire à Val-d’Or pour l’Halloween :

Se procurer des bonbons dans une confiserie à Val-d’Or

Cette année, au lieu d’acheter des bonbons qui sont vendus dans les magasins à grande surface pensez plutôt à aller les chercher dans une confiserie d’ici. Elles vous proposent souvent des sucreries et des saveurs originales qu’on ne retrouve pas dans les bonbons traditionnels achetés à l’Halloween. Vous pouvez en plus choisir vous-même vos saveurs favorites selon vos envies. Ça évite du même coup le gaspillage alimentaire parce qu’on sait tous qu’après la collecte annuelle du 31 octobre ce ne sont pas tous les bonbons qui sont mangés. Vous pouvez aussi aller vous procurer un bon dessert dans un petit commerce d’ici. Les occasions sont toujours bonnes pour visiter une boutique gourmande d’ici.

Voici nos suggestions :

Rose Bonbon

La Fiesta

Choco-Mango

confiserie et dessert sucrée d'halloween

Photo | sur le Facebook de Choco-Mango

Se déguiser à thématique Abitibi-Témiscamingue

À l’Halloween, se costumer fait partie de la tradition. Parfois, trouver le déguisement parfait est un long processus. L’an dernier, pour te faciliter la tâche, nous avons trouvé 5 idées de déguisements qui représentent la région de l’Abitibi-Témiscamingue à faire soi-même avec des habits qu’on trouve à la maison ou bien à fabriquer sans trop de difficulté et à peu de frais. Pourquoi ne pas essayer un autre costume de cette liste cette année.

Pour voir nos suggestions, clique ici.

enfant mineur

Photo | Marie-Claude Robert

Se raconter des histoires de peur

Les histoires de peur ce n’est pas pour tout le monde. Toutefois, y en a pour qui c’est un incontournable à l’Halloween. Il y en a de toutes sortes et certaines mettent en doute notre rationalité. Il y en a des biens populaires partout dans le monde, mais saviez-vous qu’il y en a aussi ici même à Val-d’Or? Ces récits vous racontent même un peu d’histoire sur le passé de Val-d’Or. Pour les lires, cliquez ici.

Mort de Stanley Siscoe archive

Photo | Société d’histoire et de généalogie de Val-d’Or, Fonds Herby Goyette – l’Histoire de Stanley Siscoe

Déguster une bière aux saveurs d’automne

Chaque année, plusieurs microbrasseries laissent aller leur imagination et leur talent de brasseur pour concocter des bières aux saveurs automnales. C’est totalement le cas de la Microbrasserie le Prospecteur qui chaque année, et même à tout moment de l’année, nous surprend avec une nouvelle bière aux saveurs originales. Leurs bières changent régulièrement. Pour savoir lesquels sont disponibles, consulter la page Facebook de la Microbrasserie le Prospecteur ou celle du Magasin général du Prospecteur.

Bière de la microbrasserie le prospecteur

Photo | Microbrasserie Le Prospecteur

Boire un cocktail création spécial Halloween de Station ludiK

Station ludiK est un tout nouveau bar ludique qui a vu le jour à Val-d’Or le vendredi 23 octobre 2020. Dans un seul et même endroit, vous pouvez découvrir l’univers de la mixologie et des jeux de société. Même si on le qualifie de bar ludique, il est possible pour les moins de 18 ans d’y entrer. Une salle est réservée spécialement pour eux. Pour l’Halloween, la mixologue vous propose le Zombicide un cocktail thématique qui sera disponible que le 30, 31, et 1er novembre 2020. C’est l’occasion parfaite pour découvrir ce nouvel endroit.

Pour plus d’information sur Station ludiK, cliquez ici.

Cockatil création de Station Ludik

Photo | prise sur le Facebook de Station ludiK

Photo de couverture | David Menidrey sur Unsplash