Close

Author Archive for: aubek

Que ça clique ou ça tique, les tics c’est crucial

Que ça clique ou ça tique, les tics c’est crucial

Ce n’est plus une surprise, l’avenir est dans le numérique. Selon moi, les entreprises qui souhaitent être performantes n’ont pas le choix de se familiariser avec celles-ci et les adopter. C’est certain; le côté humain restera toujours très important, mais les technologies d’information et des communications (TIC) peuvent permettre aux organisations d’être plus performantes. Par exemple, elles pourront y conserver et gérer des données, gérer un budget ou des horaires ou encore communiquer de l’information. Depuis maintenant cinq ans, l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or est entré dans la vague et tente de rester à jour à ce niveau.

 

Croyez-moi; ce n’est pas facile! L’univers des TIC évolue tellement rapidement que s’en est parfois effrayant. Il y aussi tout le danger de se perdre dans les détails techniques de programmation; ça peut devenir compliqué assez facilement les notions de TIC. Il y a le temps que ça demande aussi. Pour rester à jour, il faut prendre le temps de s’informer, lire et suivre l’actualité. Puis, le nerf de la guerre : les ressources financières! Pourtant, je crois sincèrement qu’elles peuvent nous permettre d’investir notre temps aux bons endroits en réduisant le temps de travail de tâches administratives ou plus quotidiennes. Elles peuvent aussi nous permettre d’avoir accès à des données très précieuses au niveau du service client et du marketing. Et elles sont si utiles quand vient le temps de communiquer de l’information. Bref, les TIC sont un incontournable dans le travail.

Pour notre part, la Société d’aide au développement de la collectivité Vallée-de-l’or (SADC) a été un partenaire extrêmement précieux pour notre entrée dans ce monde. Bien que nos partenariats avec elle aient commencés bien avant notre volonté de devenir des leaders au niveau des TIC dans l’industrie touristique régionale, c’est cette organisation qui a été notre premier levier pour nous introduire dans cet univers.

Grâce à la SADC, nous avons pu mettre sur pied le projet Branchons les PME touristiques de la Vallée-de-l’Or. Instauré en 2014, ce programme permettait l’embauche d’une chargée de projet en stratégie web, Caroline Trudel de CET Création, pendant un an. Elle avait comme mission de diagnostiquer la présence web de l’industrie touristique de la Vallée-de-l’Or, établir une stratégie d’action pour améliorer cette présence et accompagner les différents intervenants dans l’exécution de cette stratégie. En un an, notre présence sur le web s’est grandement agrandie et bonifiée. Caroline a permis à de nombreuses organisations, dont nous, de se familiariser avec les TIC et de les adopter.

La SADC a aussi été un partenaire majeur lorsque nous avons voulu pousser nos connaissances des TIC encore plus loin et faire venir de Québec l’expert du numérique dans l’industrie touristique Frédéric Gonzalo. À deux reprises, l’organisme nous a permis de l’inviter pour qu’il partage son savoir sur différents aspects des communications sur le web; médias sociaux, site web, infolettre, gestion de réputation en ligne, etc.

Formation Frédéric Gonzalo Val-d'Or

Lors du deuxième séjour de l’expert en marketing numérique Frédéric Gonzalo, celui-ci a donné une formation approndie sur Facebook et TripAdvisor.

Là, tu te dis sûrement « Ouh la la! Ça fait beaucoup d’aide tout ça! » Et bien ce n’est même pas tout! Tout dernièrement, elle nous a encore aidé à nous doter d’une solution web de gestion de données créée par Jaune Citron. Cette solution nous permettra de tenir à jour les informations concernant tous les entreprises touristiques de La Vallée-de-l’Or grâce à des fiches en ligne. Elles faciliteront non seulement notre travail de promotion et mise à jour des données, mais aussi celui de nos partenaires touristiques qui doivent nous transmettre ces informations.

Bref, en nous appuyant dans nos projets, la SADC nous a permis de devenir des leaders des TIC dans l’industrie touristique régionale, mais a aussi ouvert la porte des TIC à de nombreuses organisations touristiques d’ici. Ce n’est pas qu’une seule organisation qu’elle a aidée en nous supportant, mais plutôt une bonne grosse quantité.

Parlant d’ouvrir des portes en numérique, la SADC a d’ailleurs un programme d’aide financière s’adressant aux entreprises, notamment dans le secteur touristique: Le Fonds Soutien aux petites entreprises (SAPE), volet Intégration des technologies de communication. Il permet à des PME de se doter de TIC afin d’améliorer leur productivité et leur rentabilité. Par exemple, une aide financière peut être accordée pour identifier des technologies pertinentes, développer une stratégie de marketing web, utiliser les réseaux sociaux de façon efficace et mettre en place un site de commerce en ligne durable. Pour plus de détails, clique ici.

 

Bref, sans la SADC, il y a de nombreux projets que nous avons mis sur pied qui n’auraient pas pu voir le jour. Sans elle, je ne crois pas que nous serions aussi avancés dans les TIC. Elle a été un réel levier pour surfer sur cette vague et donc faciliter notre travail. Je dirais que c’est un partenaire en or!

Oui, on a l’électricité

Oui, on a l’électricité

Il arrive parfois qu’on reçoive des appels ou des courriels pour nous demander si on a l’électricité. Eh bien oui, Val-d’Or est muni d’un réseau électrique, internet et d’aqueduc; le gros kit de luxe! D’ailleurs, on a le réseau d’électricité et d’aqueduc depuis la création de Val-d’Or soit en 1935.

Plusieurs pensent que parce qu’on est dans une région éloignée des grands centres urbains du Québec, on est arriéré. Et bien, je leur répondrai : « t’as tout faux l’ami! ». Val-d’Or est une ville innovante et avant-gardiste dans bien des domaines, et ce, depuis ses tout débuts. Elle est peuplée de gens créatifs, dynamiques et débrouillards.

Novateurs depuis 1935

Si on pense au commencement de Val-d’Or, les gens qui sont venus s’installer étaient déjà novateurs. Par exemple, plutôt que de construire des maisons avec des matériaux en provenance de Toronto, on a utilisé les pins et épinettes qu’on venait de couper pour défricher. Personne ne faisait ça à l’époque. Pourtant, c’était beaucoup plus efficient et économique!

Les gens qui ont bâti Val-d’Or étaient débrouillards et créatifs. Ils ont travaillé très fort pour s’offrir une belle qualité de vie dès leur arrivée sur ce territoire totalement sauvage à l’époque.

Village minier de Bourlamaque Val-d'Or Cité de l'or site historique

Le Village minier de Bourlamaque en 1936 lors de sa construction. Il est maintenant l’un des seuls sites historiques encore habité au Québec.

Les entreprises innovent

Quand on parle d’innovation, il est impératif de souligner l’expertise minière en région. Des technologies de pointe, des outils efficients et novateurs, on en retrouve beaucoup ici. Nommons à titre d’exemple le nouveau convoyeur développé par la minière Agnico Eagle pour sa mine Goldex. Afin d’exploiter une zone difficilement atteignable et pour prolonger la durée de vie de la mine, Agnico Eagle a conçu le Rail-Veyor. Celui-ci ressemble à un petit train qui transportera le minerai de la zone Deep 1. Fonctionnant à l’électricité, il permet de réduire l’émission de gaz à effet de serre de la mine en plus de ne nécessiter aucun conducteur, ce qui réduit les risques d’accident. Dans le domaine minier, c’est du jamais-vu!

Une architecture avant-gardiste

Notre paysage architectural est aussi très avant-gardiste. Les premiers architectes sont venus s’établir ici en 1937, soit seulement trois ans après la fondation de la ville. Alors même si on vivait dans un milieu éloigné et sauvage, l’architecture était importante et avait sa place. C’est d’ailleurs à Val-d’Or, en 1960, qu’on a construit le premier hôtel de ville de style moderne en Abitibi-Témiscamingue.

L’audace des architectes a été souvent applaudie sur la scène nationale. La structure du pont Allard, construite en 1943, a d’ailleurs été applaudie dans la revue Canadian Art de 1945. Tu peux en apprendre davantage sur l’avant-gardiste de l’architecture sur le circuit numérique Val-d’Or moderne que tu peux télécharger en cliquant ici.

hotel-de-ville_Valdor_W

Avec son architecture moderne et avant-gardiste l’hôtel de ville de Val-d’Or est toujours aussi élégante, et ce malgré ses 58 ans.

application voyage tourisme Val-d'Or architecture d'avant-garde

Plusieurs thèmes sont abordés dans le circuit numérique Val-d’Or Moderne: bâtiments institutionnels, bâtiments privés, bâtiments d’accueil, édifices religieux et lieux disparus.

T’es pas encore convaincu? Voici des premières, des inventions et des innovations qui ont vu le jour à Val-d’Or :

  • Val-d’Or est la première ville au Québec à avoir construit un carrefour giratoire.
  • La grippe à essouchement, un outil pour défricher, a été inventée par Paul-Émile Ayotte en 1948 réduisant de moitié le temps de passage de colon à cultivateur.
  • Un dispositif pour installer des pieux dans un sol rocailleux a été inventé par le Valodrien d’adoption Rodovan Preradovich (d’origine croate). Ce même dispositif a été approuvé et adopté par Hydro-Québec.
  • En 1984, Roger Massé a créé une aléseuse par percussion (technologie de forage) utilisée dans plusieurs pays.

En 1993, André Landry a écrit et publié le livre À LA BONNE HEURE. Unique au monde, ce livre explique comment construire une horloge faite uniquement de papier.

Bref, si tu te poses la question à savoir si on a l’électricité; c’est oui. On a aussi une belle route large et asphaltée qui se rend jusqu’ici en plus du réseau internet et cellulaire. C’est vrai que traverser une réserve faunique pendant environ deux heures ou 179 km sans voir de population peut paraître effrayant. Toutefois, je te suggère de voir cette traversée comme une introduction à la région; une région de 22 000 lacs et rivières où l’air est pur et la forêt omniprésente, générant un sentiment de calme très agréable. Ne te méprends pas! Il y a aussi des zones urbaines où l’effervescence pimp les chakras d’une façon différente. En somme, Val-d’Or est une ville où le côté épicurien et urbain se marie parfaitement avec sa nature qui nous entoure et apaise notre âme. Viens donc faire ton tour à Val-d’Or et en Abitibi-Témiscamingue pour découvrir un territoire à la culture éclatée habité par des gens ouverts, chaleureux, dynamiques et novateurs!

Sources

Minière Agnico-Eagle 
Histoire de Val-d’Or; des origines à 1995 par la Société d’histoire de Val-d’Or
Application Val-d’Or Moderne 

Photo de couverture | Josh Boot sur Unsplash

La Créativité imprimée sur le cœur

La Créativité imprimée sur le cœur

En travaillant avec l’entreprise Trim-Line de l’Abitibi, j’ai découvert une très grande créativité et un côté artistique chez les membres de leur équipe. En 2017, nous avons créé deux nouvelles images représentant deux aspects forts de Val-d’Or. La première montre la diversité culturelle de la ville depuis 1935 grâce à l’arrivée de nombreux immigrants venus travailler dans les mines. La seconde image rappelle la route transcanadienne, la 117 qui traverse Val-d’Or, mais aussi le Canada au complet. Après avoir conçu ces deux images avec l’aide de Caroline Trudel de CET Création, nous voulions la faire vivre notamment à travers différents produits promotionnels. Nous avons donc fait affaire avec Trim-Line.

Val-d'Or Abitibi-Témiscamingue Je t'aime I love you traduction translation
Route 117 Val D'or Abitibi témiscamingue

Notre image Val-d’Or Je t’aime écrit dans les langues des peuples en plus grand nombre ayant collaboré à la création de Val-d’Or et notre image de la route 117, une route transcanadienne traversant le Canada d’un océan à l’autre et qui passe par Val-d’Or.

Je croyais que produire des articles promotionnels ne demandait pas beaucoup d’efforts et de créativité. Grosse erreur de ma part! En fait, je ne crois pas que nous aurions d’aussi beaux produits si Sylvie de Trim-Line n’avait pas été là. Elle nous a conseillé et suggéré des alternatives qui se sont souvent avérées de bien meilleures idées que nos idées initiales. Se tenant toujours à jour, elle a pu nous suggérer des objets tendance et des nouveautés auxquelles nous n’avions pas pensé. Et que dire de son service, sa bonne humeur, sa patience et son professionnalisme! De plus, Trim-Line se fait un plaisir de mettre en valeur des entreprises de chez nous en personnalisant des produits de différentes compagnies, dont Fourrures Grenier de Barraute.

boutique souvenirs valdor
Souvenirs Val-d'Or Abitibi temiscamingue giftshop

Nos deux images sur des objets promotionnels en vente à notre boutique du bureau d’information touristique de Val-d’Or.

En plus des objets promotionnels que nous avons fait faire, Trim-Line est aussi notre partenaire dans le cadre de notre Infomobile. C’est Kim et Travis qui créent et posent le lettrage sur notre voiture. Malgré des explications floues et pas très claires de ma part, Kim a toujours su nous proposer un visuel dynamique répondant à nos besoins et qui soit attirant pour l’œil. Cette année, nous avons changé le visuel de l’Infomobile pour la troisième fois et je dois avouer qu’il s’est surpassé!

L’Infomobile est en soi une œuvre d’art! Il a vraiment exprimé son côté artistique en dessinant de façon réaliste des emblèmes du patrimoine valdorien et de notre culture : avion militaire T-33 T-Bird, maison du Village minier de Bourlamaque, Tour Rotary, la forêt, le peuple anicinabe, etc. Les deux côtés du véhicule sont différents ce qui renforcit son caractère unique. En même temps d’être réalistes, les dessins tracés au trait noir sont très artistiques et inspirants. Si je voyais ce véhicule lors d’un voyage, je voudrais savoir quels sont ces bâtiments et où je peux les voir en vrai!

Infomobile Val-d'Or bureau d'information touristique mobile

Notre Infomobile 2018, côté passager

Bureau d'information touristique mobile val d'or abitibi témiscamingue

Notre Infomobile 2018, côté conducteur

Pour réaliser ce projet, Kim et Travis ont fait une partie du visuel avec une tablette à dessin numérique. Généralement, la plupart des projets sont faits sur ordinateurs avec un logiciel de graphisme. « On a eu beaucoup de plaisir à faire ce projet. C’était vraiment intéressant », m’a confié Kim lorsqu’on discutait de son travail. Un travail qui regorge de surprises et qui prend des proportions qu’on ne pourrait soupçonner.

Le client vient souvent avec des idées et des images. Le plus difficile c’est de mettre sur papier ce que le client voit dans sa tête. Le défi c’est de faire quelque chose d’original sans recopier ces images ou ces idées.

Kim travaille chez Trim-Line depuis maintenant 18 ans. C’est d’ailleurs en commençant à travailler là que son talent artistique et créatif s’est développé. Kim fait maintenant davantage de gestion de projets et de vente. Par contre, il avoue qu’il se choisit parfois quelques projets à un fort potentiel de créativité.

En me parlant de son travail, l’enthousiasme de Kim est clairement monté d’un cran. Notre discussion, qui était d’abord par rapport à son travail de l’Infomobile, a bifurqué sur les défis, les particularités et les innovations qu’apporte le design de grandes affiches et de voitures.

Le visuel que l’on met sur une voiture doit être vu en une ou deux secondes. Il n’y a pas de place pour la mise en page et de longs textes. Il faut être original et arriver avec un concept qui attire l’œil. Il n’y a pas de formation pour ce genre de graphisme. On apprend avec l’expérience. Il faut être observateur. Quand on aime ou qu’on n’aime pas quelque chose, on se demande pourquoi et on prend des notes et on s’améliore comme ça ,

me racontait Kim. Il a d’ailleurs écrit un billet de blogue à ce sujet sur le blogue de Trim-Line. Tu peux le lire en cliquant ici.

On peut admirer leur travail à différents endroits à Val-d’Or. Par exemple, c’est l’équipe de Trim-Line qui a conçu la murale des Foreurs sur la devanture du Centre air Creebec ou encore la murale historique dans le centre commercial Les Galeries Val-d’Or.

Centre air Creebec enseignes extérieur Val-d'Or

La devanture du Centre air Creebec représentant l’équipe de la Ligue Junior Majeur de Val-d’Or, les Foreurs, a été conçue par Trim-Line.

TrimLine-murale-historique-GalerieNord_w

C’est Trim-Line de l’Abitibi qui a fait la murale historique des Galeries Val-d’Or. Cette murale relate plusieurs faits historiques des débuts de Val-d’Or.

L’innovation et une veille de ce qui se fait ailleurs sont aussi deux éléments très importants du métier. Cela permet de proposer toujours de nouveaux produits, mais aussi d’offrir toujours une plus grande qualité au meilleur coût. Rester à l’affût des nouveautés est donc primordial selon Kim, ce qu’il s’applique à faire constamment.

Bref, j’ai découvert avec Trim-Line de l’Abitibi une équipe passionnée et engagée avec qui il est vraiment agréable de travailler. Grâce à eux, notre travail de promotion touristique et vos souvenirs de voyage chez nous sont bonifiés.

 

Photo de couverture | Kelly Sikkema sur Unsplash

Un bilan de feu

Un bilan de feu

Le mercredi 13 juin dernier se tenait notre Assemblée générale annuelle. Lors de cet événement, on y présente notre rapport annuel dans lequel se trouve l’ensemble des activités et projets mis à terme dans la dernière année.

Tous les membres de l’équipe permanente mettent la main à la pâte en énumérant et décrivant les différents projets et activités qu’ils ont coordonnés. De mon côté, je dois aussi me charger de disposer le tout en un document professionnel et clair. Bref, je m’occupe du graphisme. J’ai donc l’opportunité de voir l’ensemble du rapport annuel. Parce que disons-le, même si on se donne parfois des objectifs (genre lire le rapport annuel), l’ensemble des tâches qu’on a à faire et le train-train quotidien nous font parfois déroger des choses superflues qu’on s’était dit qu’on voulait faire.

Bref, je lis notre rapport annuel.

Mon ami, c’est un rapport annuel sous le sceau du dynamisme, du développement, des partenariats et de la performance! Je ne réalisais pas à quel point on avait une équipe flabergastante et à quel point on travaille fort! Deux nouvelles images promotionnelles pour nos objets souvenirs et promotionnels, un plan de communication, un nouveau guide touristique, un nouveau événement pour amasser des fonds, en partenariat avec le Centre d’exposition, une augmentation et un raffinement de notre présence sur le web, un partenariat avec Tourisme Amos-Harricana et une méchante grosse augmentation des tournées de presse! Ça, c’est les points les plus forts de notre rapport annuel 2017. Seulement les plus forts; parce qu’il y en a plus encore. Parce qu’il y a tout le travail qu’on faisait déjà avant de développer ces nouveaux projets, partenariats.

boutique souvenirs valdor

Nos deux nouvelles images: Val-d’Or, je t’aime et la route 117 représentant le côté multiculturaliste de la ville et la mythique route transcanadienne qui traverse la ville.

En lisant notre rapport annuel, j’étais fière de mon équipe. Fière de participer au développement de Val-d’Or et l’Abitibi-Témiscamingue. Fière de contribuer à une image positive de notre territoire. Mais surtout, j’étais fière de tout le travail accompli en si peu de temps avec si peu de personne.

Si tu veux lire ce fameux rapport annuel, tu n’as qu’à cliquer ici.

Un road trip en Santa Fe

Un road trip en Santa Fe

Depuis maintenant cinq ans Poirier Hyundai est un précieux partenaire pour nous. Chaque été, il nous prête un véhicule afin de nous permettre d’offrir de l’information touristique à l’extérieur de nos murs. Le temps de l’été, nos conseillers en séjours montent donc à bord de notre Infomobile pour aller à la rencontre des gens et leur remettre le guide touristique de La Vallée-de-l’Or ainsi que la carte touristique de Val-d’Or, leur souhaiter la bienvenue chez nous et répondre à leurs questions.

Infomobile Val-d'Or bureau d'information touristique mobile

Le visuel de notre Infomobile pour l’été 2018, créé par notre partenaire 3M Trim-Line Abitibi.

Lorsque j’ai essayé notre Infomobile pour la première fois cette année, quelque chose de magique s’est produit. La musique était entraînante, le soleil voulait sortir de derrière les nuages et le vert des sapins et le gris bleuté du ciel étaient magnifiques. C’est là que je suis tombée en amour avec le Santa Fe 2018. Je m’imaginais partir en road trip à bord de cette magnifique voiture. Cette journée-là, il pleuvait et faisait froid, mais je ne sentais rien de tout ça. J’avais le volant et le siège chauffants qui me réchauffaient et le toit panoramique apportait de la luminosité malgré de temps grisâtre. J’y étais si confortable que j’aurai roulé jusqu’au bout du monde! Ses nombreuses caractéristiques et sa bonne tenue de route en font un véhicule parfait pour un road trip, et ce peu importe qui t’accompagnes!

10 raisons qui font du Santa Fe 2018 la voiture parfaite pour un roadtrip

1- Une voiture sécuritaire

Le Santa Fe 2018 tient bien la route et la force d’accélération y est surprenante. Tu te sens donc parfaitement en sécurité lorsque tu effectues un dépassement. Le véhicule a aussi des détecteurs d’angles morts et une caméra de recul permettant au conducteur de faire des changements de voie ou de reculer en toute sécurité. De plus, le volume de la musique diminue lorsque l’option de recul est activée, permettant une meilleure concentration. Le véhicule dispose aussi d’un système multimédia Bluetooth afin de répondre aux appels et messages textes du téléphone en main libre.

2- Un toit ouvrant panoramique

Le toit ouvrant panoramique permet un sentiment de liberté et une aisance dans l’habitacle sans pareil et créé l’ambiance parfaite pour un road trip! On se croirait dans une décapotable!

3- Un système multimédia à la fine pointe de la technologie

Le Sante Fe 2018 est muni d’Apple CarPlay et Android Auto. Ces deux fonctionnalités sont merveilleuses puisqu’elles permettent d’utiliser le téléphone intelligent à même le système multimédia du véhicule. En plus de répondre à tes appels et tes messages textes de façon totalement sécuritaire, tu as accès à toute la musique de ton téléphone.

Tu as aussi accès à la radio satellite Sirius XM pour un plus grand choix de musique. Disons-le; la musique est primordiale dans un road trip!

Tableau de bord Santa Fe 2018

Le tableau de bord du Santa Fe 2018 est muni de plusieurs commandes et options. Le conducteur a aussi accès à beaucoup de commande sur le volant.

4- Beaucoup d’espace de cargo

La grosseur du coffre est très grande. On y trouve aussi un dessous au coffre où on peut ranger beaucoup de choses pratiques telles qu’un gallon d’essuie-glace ou encore une trousse de premiers soins. C’est aussi parfait pour les road trips en groupe ou en famille qui est souvent synonyme de beaucoup de bagages.

Et là, je ne te parle même pas de l’espace que tu as quand tu baisses les sièges arrière! Tu auras alors un espace utilitaire de 2 025 litres. Ça, c’est assez grand pour les crinqués (dans le sens de passionnés, dis-je) qui sont du genre à s’apporter un matelas gonflable et dormir à l’arrière de leur véhicule. On parle du king pin des conforts là!

Road trip en Santa Fe 2018 espace de cargo

L’espace de cargo du Santa Fe 2018 est très grande, surtout quand on baisse les bancs derrière. Remarque aussi toute la luminosité obtenue avec le toit ouvrant panoramique.

5- Un confort optimal

Comme je l’ai mentionné plus tôt, le volant est chauffant ce qui est un plus, surtout quand on doit faire face à l’hiver québécois! Les sièges sont aussi chauffants à l’avant comme à l’arrière ce qui devient extrêmement agréable lorsqu’il fait froid. Là tu es déjà sous le charme, mais je n’ai pas terminé de te flabergaster.

Non seulement les sièges avant sont chauffants, mais ils sont aussi réfrigérés! Fini les cuisses qui collent sur le cuir pendant les chaudes journées d’été où tu portes une robe ou des shorts! En fait, sous trois intensités différentes, on peut faire circuler de l’air à travers les perforations dans le siège évitant l’humidité et l’inconfort. Bref, parfait pour les longs trajets comme les road trips!

6- Un moteur performant

Le Santa Fe 2018 est équipé d’un moteur turbo de 2,0 L à injection directe d’essence. Ceci fait en sorte que le moteur est silencieux et puissant nous donnant l’impression qu’on flotte dans les airs. Bref, ton niveau de sentiment de liberté si grisant et important dans un road trip tope le plafond!

7- Une bonne suspension

Le Sante Fe 2018 détient une bonne suspension ce qui fait en sorte que peu importe où ton road trip te mène et peu importe la condition des routes sur lesquelles tu vogueras à l’aventure, ta conduite sera douce. Tu n’auras pas l’impression de faire un safari dans la brousse africaine.

9- Une chaine audio créant l’ultime expérience

Équipé d’une chaine audio Infinity à 12 haut-parleurs, je peux te jurer que tu pourras clairement établir une vraie ambiance de vacances et de road trip grâce à la musique! Les haut-parleurs étant disposés partout dans l’habitacle, une ambiance sonore immersive se crée et la route semble alors t’appartenir.

8- Des sièges en cuir

En plus d’apporter un look très élégant, les sièges en cuir peuvent être très pratiques puisqu’ils se nettoient facilement. Pense aux enfants qui mangent et boivent sur la route ou encore à tes souliers quand tu reviens d’une randonnée dans le bois.

10- Une voiture spacieuse

Non seulement le Santa Fe 2018 dispose d’un grand espace de cargo, mais l’espace de dégagement pour les jambes y est aussi très appréciable. On parle ici de 1 120 mm (44 pouces) à l’avant et 1 000 mm (39 pouces) à l’arrière comparativement à un autre utilitaire qui propose 1 036 mm (40 pouces) à l’avant et 853 mm (33,5 pouces) à l’arrière. Bref, parfait pour le confort des grandes personnes et pour étendre un peu tes jambes lors des longues sorties en road trip.

Avec son confort optimal, sa conduite sécuritaire, son espace spacieux et ses nombreuses caractéristiques, le Santa Fe 2018 est le véhicule parfait pour partir à la découverte du territoire québécois en road trip. Quand je roule à bord de cette voiture, je me sens très reconnaissante envers notre partenaire Poirier Hyundai de nous prêter un si beau véhicule pour aller à la rencontre des visiteurs et citoyens!

Si tu veux avoir plus de détails sur la Santa Fe 2018, clique ici.

No me moleste mosquito – Comment éviter les moustiques

No me moleste mosquito – Comment éviter les moustiques

Avec l’été viennent les températures chaudes, les baignades dans le lac, le camping, les terrasses, la crème glacée… et les fichus moustiques! Afin que ta cohabitation avec ces petites bestioles se fasse en douceur et que tu profites pleinement de tes sorties en plein air, voici ce que recherchent les moustiques chez un donneur de sang, des trucs pour mieux les garder à distance et un plan de guérison s’ils réussissent à te piquer.

Comment les maringouins choisissent-ils leurs victimes

Beaucoup de recherches sont faites pour comprendre ce qui attire les moustiques lorsqu’ils sont à la recherche d’un donneur de sang et si certaines personnes sont plus susceptibles de se faire piquer que d’autres. Bien qu’il s’agisse d’un sujet complexe, certains éléments ont été confirmés.

Les moustiques sont attirés principalement par le dioxyde de carbone (CO2), le gaz que l’on dégage en respirant. Une fois la victime localisée grâce à son émanation de gaz carbonique (autre terme pour désigner le CO2), les moustiques choisissent leurs proies selon quelques facteurs.

Tout d’abord, les moustiques aiment la chaleur. Plus tu dégageras de la chaleur, plus tu seras une cible potentielle et appréciée par ces petites bibittes. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est suggéré de porter des vêtements clairs lorsqu’on veut rester loin des moustiques. Comme les couleurs foncées captent plus facilement la chaleur, la personne qui portent des vêtements foncés émanera plus de chaleur et sera plus attirante aux yeux des maringouins. Les personnes faisant de l’activité physique ou qui sont plus chaleureuses de nature seront aussi des proies plus appréciables.

Ensuite, l’odorat est très important dans le choix des moustiques pour établir leurs donneurs de sang. En fait, leur odorat est si puissant qu’ils peuvent repérer près de 150 odeurs différentes issues de notre corps – pas toutes perceptibles par l’homme. Les éléments présents dans la transpiration, les bactéries sur la peau et les autres odeurs dégagées par le corps sont des facteurs qui font qu’une odeur est attirante ou non pour les moustiques. Les odeurs de certains parfums et du cholestérol (!) sont aussi dans leurs préférences.

Autre élément très apprécié des moustiques, mais dont tu n’as aucun contrôle : ton groupe sanguin. Des chercheurs japonais ont démontré que les moustiques préféraient le groupe sanguin O pour sa forte teneur en protéines.

Une étude a aussi été faite par rapport à la corrélation entre les boissons ingérées et la fréquence des piqûres de moustiques. Cette étude a démontré que les gens qui boivent de l’alcool notamment de la bière ont plus de chance de se faire piquer que quelqu’un buvant de l’eau.

Comment éviter les moustiques

Choisis les moments et les endroits où tu vas à l’extérieur

Les moustiques étant plus nombreux au printemps (surtout si celui-ci est pluvieux), à l’aube, au crépuscule et après la pluie, le mieux est de rester à l’intérieur à ces périodes. De plus, être sur ou dans l’eau et au vent sont de bonnes façons de fuir les moustiques.

Porte des vêtements clairs plutôt que foncés et colorés

Alors que les couleurs foncées absorbent la chaleur (rappelle-toi que les moustiques sont attirés par ça), les couleurs vives sont détectées par les yeux photosensibles des moustiques.

Évite les parfums, savons ou crèmes odorantes ainsi que les lotions après-rasages

Comme je l’ai mentionné plus tôt, les moustiques se basent beaucoup sur l’odeur du corps afin de déterminer si un donneur de sang est appétissant ou non.

Reste zen!

Plus tu t’énerves, plus tu produiras de la chaleur et plus les maringouins seront attirés vers toi.

Applique du chasse-moustique, de préférence sur tes vêtements

Les insectifuges que l’on retrouve en magasin contiennent souvent du DEET, un élément chimique qui fait fuir les moustiques. Selon l’insectifuge, on retrouve de différentes concentrations de DEET. Cette concentration n’affectera pas l’efficacité du chasse-moustique, mais plutôt sa durée. Un insectifuge avec 30% de DEET durera en moyenne six (6) heures alors que celui qui en contient 10% sera efficace environ trois (3) heures. Pour les enfants de moins de 1 an, il est recommandé de ne pas utiliser un chasse-moustique avec du DEET.

Il existe aussi des chasse-moustiques naturels ou que l’on peut faire nous-mêmes. Encore une fois, c’est une question de durée. La citronnelle, l’huile d’eucalyptus citronné et le géranium rosat sont trois huiles essentielles que les maringouins n’apprécient guère. On peut les mélanger avec une huile végétale et s’en graisser le corps ou encore en mettre dans un diffuseur. Encore une fois, il n’est pas conseillé d’appliquer de l’huile essentielle sur la peau des enfants.

Quoi faire pour soulager les piqûres de moustique

Malgré tous les petits trucs que je t’ai donnés, il se pourrait très bien que certains moustiques viennent tout de même tenter de te retirer un peu de sang puisqu’il y a une chose qui les attire et qui est préférable que tu n’arrêtes pas : respirer !

Alors si tu te fais piquer et que ça te démange, voici quelques trucs qui pourraient t’aider à te soulager :

  • Applique des glaçons sur ta piqûre. Le froid de la glace fera contracter tes vaisseaux sanguins ce qui aidera à réduire le gonflement et à endormir la peau de sorte à diminuer ton inconfort.
  • Applique un coton imbibé de vinaigre pendant une trentaine de minutes sur la piqûre. Le vinaigre est un antiseptique naturel qui lutte contre les démangeaisons.
  • Applique du gel d’aloès sur les piqûres. L’aloès, c’est le ninja par excellence quand il est question de guérir la peau! De plus, ses effets de froid et d’apaisement t’aideront à éviter de te gratter.
  • Applique de l’huile essentielle de lavande aspic ou de vraie lavande (lavanda angustifolia) sur tes piqûres. Cette huile essentielle est aussi utilisée dans beaucoup de recettes de chasse-moustiques naturels.

Tu veux encore plus de trucs pour éloigner les moustiques ou soulager les piqûres? Visite notre tableau Camping sur notre compte Pinterest en cliquant ici.

J’espère que ce billet de blogue t’a plu et que tu te sens maintenant plus outillé pour combattre les moustiques plutôt que de battre des mains dans le vide avec un air agacé. J’espère que ces informations t’aideront à profiter pleinement de l’air pur et la nature cet été!

 

Photo de couverture | Manlake Gabriel

Comment éviter les moustiques
Mon éditorial – le tourisme est une grosse pieuvre ni noire, ni blanche

Mon éditorial – le tourisme est une grosse pieuvre ni noire, ni blanche

Tout n’est pas blanc ou noir. Développer, valoriser et faire la promotion du tourisme, ça n’implique pas seulement les services et produits touristiques.

Commençons avec le développement. Le développement, ça commence par le sentiment d’appartenance des habitants d’un territoire, leur fierté par rapport à leur terre, mais aussi la qualité de vie des citoyens. Si les habitants d’un territoire ne sont pas heureux et fiers de leur ville et de leur région, leur accueil aux visiteurs ne sera pas à son meilleur. Alors quand on s’implique dans un comité d’accueil des nouveaux arrivants ou qu’on assiste à une présentation sur un plan d’action pour la lutte contre le racisme et la discrimination, on fait du développement touristique! On participe à créer un milieu de vie riche de culture, de partage et d’activités pour le bien-être des citoyens. Des citoyens fiers et heureux sont les meilleurs hôtes du monde!

Quand on travaille à valoriser et mettre en lumière la richesse de la grande diversité culturelle à Val-d’Or, on met en valeur notre unicité, la personnalité et les couleurs de la ville. Quand on présente, dans nos plateformes de communication comme notre infolettre, notre blogue et nos réseaux sociaux, ce qui se passe à Val-d’Or et qui n’a pas de liens directs avec le tourisme, on informe les citoyens et participe à la même occasion à augmenter leur sentiment de fierté et d’appartenance envers la ville et la région. Alors, quand ils rencontrent des visiteurs ils peuvent parler de leur ville et de ce qui se passe ici en meilleure connaissance de cause. Ils deviennent alors de meilleurs ambassadeurs et les meilleurs conseillers en séjours qu’il soit. Et disons-le, lorsqu’on visite une ville, une région, un pays, on ne s’intéresse pas seulement aux attraits, mais à sa personnalité, ses couleurs, son histoire et ses secrets. On aime ça avoir l’opinion des locaux et leurs endroits favoris dans la destination. Ça rend notre voyage plus vrai, plus authentique et mémorable.

Ce qui m’amène à mon deuxième point; faire la promotion touristique d’un territoire, ce n’est pas seulement d’informer les futurs vacanciers des endroits où ils peuvent manger et dormir et qu’est-ce qu’ils peuvent faire. C’est leur présenter notre territoire sous tous ses angles pour leur donner le goût de venir nous visiter, nous connaître et échanger avec nous. De leur présenter nos paysages, notre culture, nos habitants et nos activités incontournables qui contribuent à la définition de notre identité.

OTCVO-JeTaime-CoverFB

Notre image promotionnelle créée en 2017 par l’artiste Caroline Trudel qui se veut un hommage au multiculturalisme de Val-d’Or depuis ses débuts, à tous ses bâtisseurs qui ont su bien vivre ensemble et qui y travaillent encore aujourd’hui.

Les aspects économique, communautaire, culturel et social d’un territoire contribuent à créer et entretenir une industrie touristique en santé. Mais l’inverse est aussi vrai. Le tourisme ça permet de valoriser une culture, de diversifier et bonifier une économie en plus d’encourager la création d’événements et d’activités culturels, l’embellissement des espaces publics et l’installation d’infrastructures récréatives dont les citoyens peuvent aussi profiter.

C’est ce qui me fascine et me stimule le plus en tourisme, cette interrelation entre tous les aspects d’une société; son économie, ses gens, son environnement et plus encore. Un peu comme une grosse pieuvre qui étend ses tentacules partout et laisse sa trace à plusieurs endroits. Mon travail, je l’adore. Parce qu’il me permet de prendre part à quelque chose de plus grand que moi. Parce qu’il me permet de contribuer à l’amélioration et au bien-être de ma communauté. Et parce qu’il me permet de découvrir et plonger dans une multitude d’univers et de domaines différents.

Photo de couverture | Vlad Tchompalov

Dormir dans les arbres

Dormir dans les arbres

Dormir dans les arbres sera maintenant possible à Val-d’Or grâce à l’entreprise Entre Lemoine et l’arbre. Dès cet été, cette nouvelle entreprise composée de trois jeunes entrepreneurs, Aksel Nielson Kolding, Alexandra Bérard Rioux et Alex Duchainy, devrait débuter les travaux afin de construire sept cabanes dans les arbres à thématiques différentes et ainsi offrir un hébergement touristique alternatif à Val-d’Or. Les premiers visiteurs devraient être accueillis à l’automne 2018. Leur objectif premier étant de plonger leurs visiteurs dans une histoire et de faire battre à nouveau leur cœur d’enfant, l’expérience que nous pourrons y vivre sera unique et mémorable!

Les maisons seront construites par l’entrepreneur Jean Martinoli de Tronstruction qui n’en est pas à sa première maison dans les arbres! Spécialisée dans les constructions en bois rond et de cabanes dans les arbres, l’entreprise a déjà fait affaire avec plusieurs entreprises touristiques au Québec. Originaire de Suisse, M. Martinoli a travaillé 18 ans dans le domaine de la charpente et la menuiserie européenne avant de s’installer au Québec en 2008 ainsi qu’acquérir de nouvelles compétences et s’adapter aux normes québécoises et canadiennes. Comme tout amoureux de la nature, le respect de celle-ci est au cœur de ses préoccupations en plus de sa mise en valeur et du travail artisanal.

entre-lemoine-et-larbre_aksel-alexandra-alex_W

Aksel Nielson Kolding, Alexandra Bérard Rioux et Alex Duchainy sont les trois propriétaires de l’entreprise de maisons dans les arbres Entre Lemoine et l’arbre.

Faire partie du projet

Si ce projet t’allume et que tu souhaites y participer toi aussi, tu peux te rendre sur le site Internet d’Indiegogo et devenir un membre Maître Lemoine, sur un arbre perché. En remettant un certain montant d’argent, soit entre 35$ à 1 500$, tu recevras en contrepartie un forfait ou différents produits selon le montant versé. Les offres y sont très variées et alléchantes; des tuques uniquement disponibles sur la plateforme de sociofinancement, des produits de la microbrasserie Le Prospecteur et de La Tanière William J. Walter et des forfaits dans les futures cabanes! C’est d’ailleurs sur cette plateforme que tu trouveras une petite description des trois entrepreneurs à la base de ce magnifique projet. Pour y accéder, clique ici. D’ailleurs, les entrepreneurs nous ont promis de nous tenir au courant des avancements du projet. Tu peux les suivre sur leur page Facebook en cliquant ici.

Bien plus qu’un endroit où dormir

Entre Lemoine et l’arbre, ce sera plus qu’une simple nuitée dans une cabane dans les arbres. Ce sera une expérience unique et authentique, une rencontre avec la nature. Les artisans de ce projet ont à cœur de créer un lieu qui sera propice à la proximité; proximité avec la nature, mais aussi avec la famille et les amis. « Nous voulons mettre en valeur nos expériences de vie et notre perception du monde à travers ce projet, c’est pourquoi il repose sur des bases de partage, d’esprit de rencontre, de la découverte de soi ainsi que d’une symbiose entre la Terre et l’être humain. », racontait Aksel. Bref, dormir dans une des cabanes d’Entre Lemoine et l’arbre ce sera certainement vivre l’Abitibi-Témiscamingue de façon totalement authentique au point de devenir, l’espace d’un instant, l’Abitibi-Témiscamingue.

Sept cabanes, sept expériences

Chaque maison aura sa propre thématique, décoration et architecture nous faisant vivre une expérience différente. « Nous mettrons l’accent sur les détails, car l’objectif est que chaque cabane soit perçue comme une œuvre que l’on contemple, que la notion de temps et d’histoire nous plonge dans un récit », raconte le président et leader du projet Aksel.

Cabane Prospecteur Entre Lemoine et l'arbre val d'or abitibi

La Cabane du prospecteur

La Cabane du prospecteur pourra accueillir 8 personnes et sera construite comme une tente de prospecteur. Cette maison se veut un hommage au métier de prospecteur, présent en Abitibi-Témiscamingue depuis les tout premiers balbutiements de son histoire et d’une grande importance pour son économie.

Cabane de la famille Entre lemoine et l'arbre valdor abitibi temiscamingue

La Cabane des enfants

La Cabane des enfants prendra la forme d’un château aux couleurs vives et sera agrémentée de trappes de sorties donnant accès à un toboggan tubulaire de 14 pieds. On y retrouvera plusieurs structures de jeux à l’extérieur comme des balançoires et des pièces mobiles de construction. Cette maison pouvant accueillir 8 personnes sera certainement la plus belle façon de célébrer la famille et retrouver son cœur d’enfant.

La Grange Entre Lemoine et l'arbre Val d'or Abitibi Temiscamingue

La Grange

La Grange, la plus grosse des cabanes avec une capacité de 10 personnes, permettra de faire un voyage dans le temps et retrouver nos aïeux qui travaillaient sur des terres agricoles. Décorée d’artefacts régionaux retrouvés sur différentes fermes et dans des granges, elle portera aussi les couleurs traditionnelles de ces bâtiments soit le rouge ocre aux contours blancs. Étant la seule qui sera munie d’électricité, elle pourra aussi être utilisée pour des évènements tels que des 5 à 7 ou encore des réunions et des lac-à-l’épaule.

maison sur pilotis hébergement alternatif Abitibi-Témiscamingue Val-d'Or

La Shaputan

La Shaputan sera construite comme les maisons traditionnelles algonquines. Pouvant accueillir 8 personnes, elle racontera la culture des Premiers peuples grâce à sa décoration faite d’articles de confection anicinabe et de récits sur l’histoire des Premières Nations de l’Abitibi-Témiscamingue.

chalet suisse abitibi-témiscamingue Val-d'Or hébergement alternatif

La Suisse

La Suisse, pouvant accueillir 8 personnes, est un hommage à l’entrepreneur du projet : Jean Martinoli, originaire de Jura en Suisse. Cette maison sera située au plus haut point du terrain sur un massif rocheux pour nous donner l’impression d’être dans les Alpes. Les détails de finition et sa méthode de construction en feront un véritable chalet Suisse.

cabane sur pilottis hébergement alternatif abitibi temiscamingue val d'or

La Scandinave

La Scandinave aura un design très épuré, aux lignes droites et rectangulaires avec de grands espaces élégants et fonctionnels à aire ouverte. Construite avec des matériaux naturels, cette maison de style moderne qui pourra accueillir 8 personnes se veut un hommage à leur des premiers architectes ayant adopté ce style, le danois Arne Jacobsen, en plus d’être un rappel des origines de l’un de ses propriétaires, Aksel qui est aussi du Danemark.

Puis, il y aura la cabane d’accueil qui sera située à l’entrée du sentier principal. Cette construction sera complètement autonome et fonctionnelle et conçue afin de plonger les visiteurs tout de suite dans l’expérience qui les attendra. Un frigo de la microbrasserie Le Prospecteur et un baril s’y trouveront afin que les visiteurs puissent déguster une bière en attendant d’être dirigés à leur cabane. Ce n’est d’ailleurs pas le seul endroit où ils pourront déguster une bière du Prospecteur puisqu’en faisant leur réservation en ligne, les visiteurs pourront aussi commander des produits de la microbrasserie ainsi que l’épicerie fine La Tanière William J. Walter qui les attendrons dans le frigo de leur cabane à leur arrivée!

Seul hébergement de ce genre en Abitibi-Témiscamingue, Entre Lemoine et l’arbre viendra sans aucun doute bonifier l’offre touristique de la région. Elle permettra aux visiteurs de découvrir d’une autre façon la beauté sauvage de la région, son histoire et sa culture tout en vivant une expérience unique, ludique et mémorable. Bref, Entre Lemoine et l’arbre c’est une autre raison pour venir visiter Val-d’Or et l’Abitibi-Témiscamingue!

Les belles orgues harmonieuses

Les belles orgues harmonieuses

Le mois dernier, j’ai eu la chance de découvrir l’univers de l’orgue. Tout a commencé avec un appel de M. Luc Létourneau, le président du Comité de l’Orgue de Val-d’Or, pour m’inviter à le rejoindre à l’église Saint-Sauveur afin de me présenter l’orgue reçu en juin 2017. Lorsqu’il m’a proposé de visiter l’orgue, j’étais très intriguée; comment diantre pouvions-nous « visiter » un instrument de musique? Je ne croyais pas qu’il y en avait des assez gros pour qu’on puisse entrer à l’intérieur de ceux-ci. Eh bien oui! Anciennement situé dans la chapelle des Sœurs de l’Assomption à Nicolet, cet orgue mesure 25 pieds sur la largeur, 28 pieds de hauteur et 12 pieds de profondeur. Composé de 2 200 tuyaux, il est évalué à 1 100 000 $. Laisse-moi te le présenter et te faire découvrir l’univers des orgues à mon tour.

Comment l’orgue des Sœurs de l’Assomption à Nicolet est arrivé à Val-d’Or dans l’église Saint-Sauveur

L’histoire de cet orgue débute bien avant son arrivée à Val-d’Or. Tout a commencé avec une discussion sur la musique entre M. Létourneau et M. Léandre Lapointe, le curé de l’église Saint-Sauveur. M. Létourneau lui racontait qu’il avait installé un orgue de concert dans son ancienne paroisse, celui-ci construit à partir de trois instruments différents. En découvrant qu’il connaissait bien les orgues, M. Lapointe a demandé à M. Létourneau de jeter un coup d’œil à celui de son église qui n’avait pas joué depuis belle lurette. Bien qu’il s’agisse d’une bonne construction, l’orgue avait besoin de beaucoup d’amour! M. Létourneau a demandé l’avis d’un expert: Jean-Félix Bellavance des Ateliers Bellavance, une entreprise québécoise qui se spécialise dans la fabrication, la restauration et l’entretien des orgues. Après inspection et un bilan complet, M. Bellevance a affirmé qu’avec les réparations et les travaux de restauration nécessaires pour qu’il fonctionne de nouveau, il aurait fallu investir entre 50 000 $ et 70 000$ alors que l’orgue en soi n’en valait que 5 000 $. Le calcul était simple. M. Létourneau lui a donc demandé s’il n’avait pas eu vent d’un orgue qui devait être déménagé ou vendu rapidement. C’est alors qu’il lui a parlé de celui à Nicolet. Les Sœurs de l’Assomption avaient choisi de détruire presque tout l’ensemble immobilier de la congrégation à Nicolet et l’orgue qui s’y trouvait s’en allait au vieux fer. Après un appel à la Sœur économe générale, Sœur Carmelle, tout était orchestré; les Sœurs de l’Assomption acceptaient de donner l’instrument à l’église de Saint-Sauveur. Pour elles, c’était l’occasion de laisser une trace physique à Val-d’Or où elles avaient déjà été implantées pendant plusieurs décennies.

Parce que l’orgue est immense, celui-ci a dû être démantelé pour le transporter. En fait, il a fallu une remorque de 53 pieds (au complet!) pour le deménager jusqu’à Val-d’Or.

L’anatomie de l’orgue

Visuellement, on croirait que l’orgue a été conçu spécifiquement pour l’église Saint-Sauveur. Le design des arches pointues sur les façades de la structure en bois de l’orgue est le même que l’on retrouve sur les bancs de l’église et qui caractérise ses fenêtres. La vue d’ensemble crée un aspect très harmonieux. La grandeur du jubé (l’étage ouvert à l’arrière de l’église où se trouve l’orgue) est parfaitement proportionnée à celle de l’orgue; ni trop grande, ni trop petite et ni trop haute ou trop basse.

orgue Val-d'Or Abitibi-Témiscamingue Église Saint-Sauveur

L’orgue à l’église Saint-Sauveur, vu de l’autel.

L’orgue est un instrument qu’on dit vivant; à l’exception des tuyaux qui sont en métal, il est fait de bois et de cuir. Avec l’humidité, la chaleur et le froid l’instrument peut donc sécher, s’extensionner, rétrécir et même se déchirer. Pour qu’un orgue reste performant, il est donc très important d’en jouer régulièrement. Si le cuir de l’instrument n’est pas utilisé, il sèchera et il craquera ou se déchirera lorsqu’il sera utilisé de nouveau et là, plus de musique!

Un orgue est composé de plusieurs tuyaux d’où l’air s’échappe pour créer les sons. En tout, l’orgue de Saint-Sauveur a 2 200 tuyaux! Alors qu’il y a des tuyaux plus petits qu’un stylo, le plus gros des tuyaux de l’orgue à Saint-Sauveur mesure 16 pieds de hauteur. Plus le tuyau est gros, plus il produira un son grave. À la base de chaque tuyau se trouvent des petites soupapes de cuir qui collent et qui décollent grâce à des électro-aimants ce qui crée les sons.

À gauche de l’orgue se trouve la soufflerie qui alimentent les réservoirs d’air qui eux apportent de l’air dans les sommiers dans lesquels sont insérés les tuyaux. Les réservoirs d’air faits de cuir et de bois, situés à l’intérieur de l’orgue, se plient et se déplient un peu comme un accordéon afin de régler la pression de l’air dans les tuyaux. Au-dessus des réservoirs d’air, on trouve des gros blocs de plombs qui permettent de compresser l’air.

En plus des tuyaux et de la soufflerie (situé dans le buffet de l’orgue, l’orgue est aussi composé d’une console. Je l’ai mentionné déjà quelques fois; un orgue, ça peut être très gros! Celui de l’église Saint-Sauveur a trois claviers manuels (qui se joue avec les mains) de 54 notes chacun et un clavier au pédalier (qui se joue avec les pieds) de 32 notes. Et comme s’il n’y a avait pas assez de notes à gérer comme ça, il y a aussi des commandes sur les côtés du clavier que l’on appelle les jeux, qui sont toutes connectées à des tuyaux. Laisse-moi t’expliquer le fonctionnement de l’orgue et comment le clavier et les commandes des jeux agissent sur les tuyaux.

orgue église Saint-Sauveur 36 jeux Val d'Or abitibi temiscamingue

Les quatre claviers de l’orgue ainsi que les commandes pour les jeux de chaque côté.

Le fonctionnement d’un orgue

Chaque note est reliée à un tuyau pour chacun des jeux. Le nouvel orgue de l’église Saint-Sauveur est un 36 jeux, c’est-à-dire qu’il a 36 familles de tuyaux. Les boutons des commandes que l’on tire pour activer et que l’on pousse pour désactiver permettent de connecter les notes aux tuyaux.

Le clavier du bas représente les jeux du Positif, le clavier du milieu ceux du Grand orgue et le clavier du haut les jeux du Récit. Le clavier sous les pieds, quant à lui, représente le jeu du Pédalier. Donc, si l’organiste joue au Grand orgue, il va donner des commandes en tirant les boutons du jeu qu’il souhaite et ce sont les tuyaux de ce jeu qui joueront. Pour compliquer un peu la chose, on peut aussi jumeler la musique de chaque clavier ensemble et créer un accouplement. Par exemple, si l’organiste met le Récit au Grand orgue, tous les jeux qui vont avoir été mis au Récit vont en plus jouer au Grand orgue et s’additionner à tout ce que l’organiste va mettre à celui-ci. Bref, les possibilités sont presque infinies!

Avant l’arrivée de la technologie, un organiste devait être accompagné d’au minimum deux personnes qui, chacun de leur côté, tiraient et poussaient les commandes. Maintenant, il est possible d’enregistrer préalablement une multitude de combinaisons afin que l’organiste puisse être seul à l’instrument pour jouer et sélectionner ses combinaisons déjà enregistrées. À l’église Saint-Sauveur, le système électronique a 300 niveaux de mémoire. De plus, son ordinateur permet aussi d’enregistrer des pièces et d’ordonner à l’orgue de les jouer sans que personne ne soit au clavier; c’est ce que l’on appelle le système MIDI. Ce ne sera pas un enregistrement, mais bien l’instrument lui-même qui jouera.

Il va sans dire que cet orgue est une richesse pour l’église Saint-Sauveur, mais aussi pour Val-d’Or. Son potentiel éducatif, touristique et culturel est immense. Déjà, de nombreuses idées ont été soulevées pour mettre en valeur l’orgue. D’ici la présentation des projets retenus, tu peux entendre l’orgue lors de son inauguration qui aura lieu le vendredi 9 mars 2018 à 19h à l’église Saint-Sauveur. Pour l’occasion, Jocelyn Lafond, l’organiste titulaire des Grandes orgues de la Cathédrale de St-Hyacinthe et professeur au Conservatoire de Trois-Rivières, offrira un concert. Il sera accompagné par trois chœurs, dont le Chœur Symphonique régional. Lors de la soirée, il y aura aussi un hommage aux Sœurs de l’Assomption qui ont donné l’orgue. L’entrée est gratuite et ouverte à tous.

Où manger à Val-d’Or pour la St-Valentin en 2018

Où manger à Val-d’Or pour la St-Valentin en 2018

Si tu fais partie des indécis qui ne savent pas encore où inviter ton valentin ou ta valentine pour la Saint-Valentin, voici quelques idées qui t’inspireront. Il s’agit d’activités spéciales ou de menus spéciaux que les restaurateurs vous ont concoctées afin que votre soirée du 14 février soit mémorable. Val-d’Or, ce n’est pas seulement une ville minière, dynamique, culturelle et vibrante; elle peut être aussi romantique. 🙂

Microbrasserie Le Prospecteur

La Microbrasserie Le Prospecteur propose un souper cinq (5) services en collaboration avec le Marché Afritibi. On y promet « Une cuisine Fusion très différente qui vous offrira une expérience tropicale en ce mois de février ». Les billets sont en vente au Magasin général du Prospecteur au coût de 45$ à l’unité ou 80$ pour deux.

Le menu a été dévoilé et promet d’être délicieux:

Mise en bouche
Mousseline de bison épicée au Kankankan
Fataya au thon mariné à la bière IPA du Prospecteur

Entrée
Potage de betterave giroflé
Aspic de poisson-perroquet
Salade de fonio à la mangue et à la menthe

Trou normand
Granité de kombucha au baobab au gin

Plat
Côtelette porc maître d’hôtel au Kankankan et à la menthe
Filet de Mérou grillé sauce aux amandes de njansan et basmati safrané
Cheveux d’ange aux crevettes et crabe sauce crème au pesto moringa et coriandre

Dessert
Carré fondant au citron, framboise et au moringa
Roulade chocolatée à la crème fouettée au baobab et fruit de passion

Le Monti de l’Hôtel Forestel

Le Forestel vous offre à son restaurant Le Monti un menu table d’hôte spécial quatre (4) services. En plus d’un menu gourmand et super intéressant – rappelons que le Chef Exécutif du Monti, Yves Moreau, est un vrai artiste culinaire – l’ambiance sera au rendez-vous. D’ailleurs, le Forestel vient tout juste de relooker sa salle à manger qui ouvrira ses portes la veille! Grande primeur et expérience gourmande, ça fait une fichue de belle soirée ça!

menu spécial pour la Saint-Valentin Forestel

Bar bistro l’Entracte

Connecté au Cinéma Capitol et devant le Village minier de Bourlmaque, le Bar bistro l’Entracte propose une ambiance lounge. Bref, tous les ingrédients nécessaires pour une atmosphère des plus romantiques. Pour l’occasion de la Saint-Valentin, le Bar bistro l’Entracte offrira un menu spécial à l’ardoise disponible jusqu’au 28 février. À la pièce ou en totalité tu pourras déguster :

Entrée
Flan de porc laqué à l’érable, compoté d’oignon et noisette. Servi avec salade fraîche

Plats principaux
Osso bucco de veau, tomates serise confites, orzo, pois vert, menthe et zeste d’agrume
Tataki de thon mariné en croûte de sésame, sauté bok choy, champignons

Dessert
Forêt noir décomposé : gâteau chocolat moelleux, cerises grillotes, créeme chocolat blanc amaretto

Le Canon de l’Escale Hôtel Suites

Le restaurant Le Canon de l’Escale Hôtel Suites propose aussi un menu spécial pour la Saint-Valentin qui sera disponible les mercredi 14 février, vendredi 16 février et samedi 17 février. Leur équipe a d’ailleurs décoré une salle spécialement pour l’occasion pour que leurs invités désirant fêter l’occasion soient vraiment dans l’ambiance de cette fête des amoureux.

La Tanière William J. Walter

Si tu es plus casanier, tu peux aussi passer par La Tanière William J. Walter. Nancy et Julien, les propriétaires, te proposent un « 5 à 7 cochon »  à 2 ou en groupe accompagné d’un cidre. En passant par la Tanière, tu auras droit au confort de ton logis, au bon goût de produits fins qu’on trouve dans les restaurants et ça t’aura pris 15 minutes!

Saucissons fromages fins La Tanière épicerie fine Val-d'Or

Pour un repas en amoureux, La Tanière Willaim J. Walter te propose des saucissons avec un fromage à la Guiness et trois sortes de cidres pour accompagner le tout.

produits fins La Tanière William J. Walter Val d'Or

Pour fêter la Saint-Valentin en groupe, La Tanière suggère un plateau de charcuteries, olives et fromages.

L’année dernière, on avait aussi sorti quelques bonnes suggestions d’activités selon le type de valentin que tu es. Tu n’as qu’à cliquer ici pour les connaître.

Photo de couverture | Hybrid