Close
Annonce d’investissements à la réserve faunique La Vérendrye

Annonce d’investissements à la réserve faunique La Vérendrye

Lundi dernier, le 15 juillet 2019, la Société des établissements de plein air du Québec (SÉPAQ) annonçait un investissement de quatre millions de dollars pour améliorer son offre de services aux plaisanciers.

De ce montant, 2,33 M$ serviront à améliorer des infrastructures déjà existantes alors que les 1,7 M$ restants seront utilisés pour construire quatre unités de prêt-à-camper, des rampes de mise à l’eau, des quais, des abris communautaires et des bâtiments de services. Le début des travaux est prévu pour l’automne 2020.

Une station de lavage, un pas pour l’environnement

La réserve faunique La Vérendrye et le ministre Dufour ont aussi profité de l’occasion pour présenter la nouvelle station de lavage pour embarcations nautiques. Située à l’entrée nord de la réserve faunique La Vérendrye, cette station de lavage est disponible 24h sur 24 gratuitement. Elle permettra aux pêcheurs de nettoyer leur bateau et leurs cannes à pêche et ainsi éviter la prolifération d’espèces aquatiques envahissantes (EAE). La station de lavage est la première installation de ce genre sur tout le territoire de la SÉPAQ.

 

Selon le biologiste au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs Jean-Pierre Hamel, la contamination des plans d’eau par des EAE peut ébranler la chaîne alimentaire en éliminant ou réduisant considérablement la nourriture pour les petits poissons ce qui a pour effet d’affecter celle des plus gros aussi. Si une telle situation se produit, la qualité de la pêche tant par la grosseur que par la quantité de poissons se verra réduite.

«C’est ici qu’on retrouve le plus grand nombre de lacs. Sur les 10 000 lacs à la Sépaq, on en a 4000 dans la Réserve faunique La Vérendrye, donc le risque est déjà plus grand. Par la suite, comme ils sont grands, les clients arrivent souvent avec leur propre bateau et ces embarcations peuvent arriver d’un autre plan d’eau avec une espèce aquatique envahissante à l’intérieur. On veut minimiser le risque. On ouvre une station à l’entrée nord et nous avons bon espoir d’en ouvrir une autre au sud pour l’année prochaine, possiblement quelques autres ailleurs», a signifié Dave Boulet.

 

Photo de couverture | Réserve faunique La Vérendrye

0 Commentaires

Commentaires fermés