Close

Archive for month: mars, 2021

10 ans pour le Quality Inn & Suites de Val-d’Or

10 ans pour le Quality Inn & Suites de Val-d’Or

Déjà 10 ans se sont écoulés depuis la construction de l’hôtel Quality Inn & Suites de Val-d’Or en 2011. L’établissement d’hébergement a pu créer sa réputation au fil des années et devenir un hôtel de choix lors de séjours à Val-d’Or. L’avenir s’annonce aussi prometteur que ces premières années pour l’équipe du Quality Inn & Suites de Val-d’Or.

Le 2 mars 2011, l’hôtel Quality Inn & Suites de Val-d’Or a ouvert ses portes aux publics. La création de l’établissement de 82 chambres et 2 salles de réunion est le résultat du partenariat entre l’homme d’affaires Fernand Trahan et l’entreprise crie CREECO. Toutefois, depuis décembre 2020, l’hôtel est devenu une entreprise 100% autochtone puisque M. Trahan a procédé à la vente de ses parts à la Compagnie régionale crie d’entreprises économiques (CREECO).

Récompensé à maintes reprises

L’excellent savoir-faire de l’hôtel Quality Inn & Suites de Val-d’Or a été récompensé de nombreuses fois depuis 2011. Seulement l’année dernière, il s’est vu attribuer encore une fois le prix de l’Hospitalité Platine ainsi que le titre de l’Hôtel international de l’année.

Une œuvre d’art Crie pour souligner le 10e anniversaire

10 ans pour le quality inn et suites de Val-d'Or

Photo | Quality Inn & Suites Val-d’or

Pour souligner le 10e anniversaire de l’établissement, l’artiste Cri pluridisciplinaire Tim Whiskeychan, originaire de Waskaganish a réalisé une toile symbolique qui sera en exposition dans l’hôtel. Selon le communiqué de presse transmis par le Quality Inn & Suites de Val-d’Or, la toile symbolise « des oies qui se posent à Waskaganish pour se reposer pendant leur migration. On y voit la rivière Rupert. C’est un parallèle avec nos voyageurs qui se posent chez nous pendant leur voyage! ».

 

Félicitation à l’hôtel Quality Inn & Suites de Val-d’Or pour ces 10 ans de qualité.

Tourisme Val-d’Or prêt à vous recevoir à son bureau d’information touristique

Tourisme Val-d’Or prêt à vous recevoir à son bureau d’information touristique

OTCVO-BadgeNoir-FondBlanc_jpg

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Tourisme Val-d’Or prêt à vous recevoir à son bureau d’information touristique

 

VAL-D’OR, 24 mars 2021 – Bonne nouvelle! Tourisme Val-d’Or souhaite vous informer que le bureau d’information touristique de Val-d’Or ouvrira de nouveau ses portes aux publics à partir du lundi 29 mars 2021. C’est en début de semaine que nous avons appris que le ministère du Tourisme du Québec autorisait l’ouverture des lieux d’accueil et de renseignements touristiques situés en zone orange. C’est donc du lundi au vendredi, de 8h30 à 16h30 et le samedi de 9h à 15h que nous pourrons vous recevoir.

Avec la saison estivale qui se pointe tranquillement le bout du nez, nous sommes heureux de pouvoir bien nous préparer à accueillir la clientèle touristique et à soutenir les gens dans la préparation de leurs vacances d’été. Pour ceux qui souhaiteraient déjà se procurer des guides touristiques des différentes régions du Québec et des brochures sectorielles, il est à noter qu’ils n’ont pas encore été livrés à notre bureau d’information touristique. La majorité d’entre eux arriveront dans nos locaux à partir de la mi-mai. Il va de même pour le nouveau guide touristique de la Vallée-de-l’Or ainsi que la carte touristique de Val-d’Or.

 

Une saison estivale différente, mais fort probablement occupée

La saison touristique estivale de 2021 sera assurément différente de celle que nous avons connue en 2019, mais nous sommes tout de même optimistes. Seulement en regardant les statistiques de l’été dernier, nous avons connu une belle saison malgré tout. Cette année ne sera pas une exception. Maintenant, les gens voyagent différemment. Nous croyons que cet été la tendance sera encore aux activités de plein air, à la location de terrains de camping et de chalets. Les Québécois chercheront encore un sentiment de liberté et de sécurité cet été.

En raison de cette saison qui sera différente des précédentes, nous avons pris la décision de ne pas offrir le service de notre infomobile cette année. Normalement, nous sillonnons les routes de l’Abitibi-Témiscamingue lors des festivals et événements pour rencontrer et répondre aux questions des visiteurs. Ce n’est toutefois que partie remise. Nous espérons offrir ce service l’an prochain.

Une équipe dynamique pour l’accueil touristique

Cet été, notre équipe d’accueil sera composée de personnes dynamiques et passionnées de sa région afin de promouvoir l’offre touristique de Val-d’Or et de l’Abitibi-Témiscamingue. Quelques postes sont encore à combler. Les personnes intéressées peuvent en apprendre davantage sur le poste de conseillers en séjour sur le site web www.tourismevaldor.com.

– 30 –

Source :

 

Caroline Gélinas

Responsable des communications et du marketing, OTCVO

819 824-9646 poste 6225

[email protected]

 

 

Pour information

 

Nancy Arpin

Directrice générale, OTCVO

819 824-9646 poste 6224

[email protected]

 

 

 

Le Mont Bell, un trésor pour les amateurs de plein air

Le Mont Bell, un trésor pour les amateurs de plein air

S’il fallait trouver un point plus positif découlant de la pandémie qui dure maintenant depuis un an (!), je dirais certainement que l’engouement des gens pour le plein air en est un important. Nous nous sommes vite rendu compte que l’humain étant privé de la majorité de ses contacts et échanges avec d’autres humains, il fallait trouver un exutoire pour évacuer la pression accumulée. On s’est donc tourné vers un loisir qui nous permet de les limiter, ces fameux contacts : les activités de plein air. Et nous avons l’immense privilège, en Abitibi-Témiscamingue, d’avoir facilement accès à plusieurs activités se pratiquant en nature.

Où faire du ski de fond et de la raquette dans la Vallée-de-l'Or, à Val-d'Or, senneterre et Malartic

Photo | Geneviève Lagrois

J’avais envie de vous partager un petit trésor qui s’est développé dans la dernière année dans La Vallée-de-l’Or. Le Mont Bell, situé à Senneterre, est devenu au courant de la dernière année, une destination annuelle chouchou pour les amateurs de plein air. L’offre d’activité hivernale est bien établie depuis plusieurs années avec les sentiers de ski de fond et de raquette, entretenus par le Club de ski de fond de Senneterre. Que vous soyez un fondeur aguerri ou que vous ne sachiez pas encore ce que veut dire farter ses skis, les sentiers totalisant près de 18 km du Mont Bell vous permettront d’apprivoiser tranquillement ce sport ou encore de vous surpasser en tant qu’athlète amateur!

Si vous êtes plus du genre à enfiler vos raquettes et à admirer le paysage lors de votre balade, parcourez les quelques 11 km qui vous amèneront à des points de vue à couper le souffle au sommet de la montagne. Et bonne nouvelle, votre ami poilu peut vous accompagner dans les sentiers de raquette, à condition que vous soyez un maître responsable!

Lors de votre escapade en ski de fond ou en raquette, vous pourrez également bénéficier de refuge qui se trouve dans la montagne. C’est l’endroit parfait pour vous reposer un brin, pour grignoter votre lunch du midi ou encore vous réchauffer si la température est moins clémente. Bref, il y a de quoi passer une journée complète à profiter de la nature de Senneterre.

Mont Bell Senneterre velo de montagne

C’est bien beau les activités d’hiver, mais un jour, l’été reviendra et c’est ici que je vous partage notre trésor caché. Le Mont Bell offre dorénavant des sentiers de randonnée pédestre ainsi que des descentes de vélo de montagne pour en profiter même l’été! Ben oui, des vraies descentes de vélo de montagne avec des courbes prononcées et des obstacles à franchir. C’est l’organisation de Senneterre à pied qui s’est donné la mission d’offrir à la population ainsi qu’aux visiteurs un lieu pour pratiquer le vélo de montagne. Étant eux-mêmes fans de ce sport (presque!) extrême, ils sont parvenus à offrir deux magnifiques descentes de vélo de montagne (une classée intermédiaire et une pour expert) en plus de réaménager les sentiers accessibles aux marcheurs et aux coureurs et d’améliorer la signalisation sur tout le site. Une « pumptrack » a également été aménagée au pied de la montagne pour permettre aux utilisateurs de se réchauffer et de pratiquer les techniques utilisées lors des descentes. Tout le monde peut dorénavant trouver son compte dans les sentiers estivaux du Mont Bell. Et d’autres aménagements sont prévus pour l’été à venir.

PLien air au mont bell à senneterre

Puisqu’on dit qu’une image vaut mille mots, je vous invite à aller visionner la vidéo faite par Senneterre à pied qui vous présente les nouveaux aménagements du Mont Bell. Gageons qu’après votre visionnement, la destination du Mont Bell se retrouvera sur votre liste d’activités à faire pour l’été 2021. Eh bien, nous serons au poste, prêt à vous accueillir et à vous partager notre trésor qu’est le Mont Bell!

On vous donne rendez-vous cet été au Mont Bell!!!

Mont Bell
Le vrai paradis de la motoneige

Le vrai paradis de la motoneige

Plusieurs endroits au Québec sont magnifiques pour faire de la motoneige. Mais lorsqu’il est question d’en faire en Abitibi-Témiscamingue, on est ailleurs! Avec nos sentiers larges, fluides, sécuritaires et tellement nombreux qu’on peut ne croiser personne de la journée alors que les motoneigistes se comptent par centaines dans ceux-ci, ça ne fait aucun doute; notre région est un vrai paradis pour les motoneigistes! Il faut dire que la motoneige est d’une importance capitale en Abitibi-Témiscamingue, tant pour ses habitants que ses visiteurs. Bien que très ancrée dans la culture témiscabitibienne, la motoneige est aussi le principal produit d’appel touristique en saison hivernale et devient, par le fait même, un apport économique non négligeable. Voici dix raisons pourquoi les visiteurs motoneigistes devraient venir à Val-d’Or et en région et pourquoi le vrai paradis de la motoneige c’est l’Abitibi-Témiscamingue.

la motoneige en Abitibi-Témiscamingue

Photo | Marie-Claude Robert

1. Des sentiers de qualité supérieure

Reconnue pour ses sentiers de motoneige larges et fluides ainsi que pour ses panoramas à couper le souffle, l’Abitibi-Témiscamingue est une des destinations motoneige les plus appréciées au monde. Ses 4 032 km de sentiers en font un produit d’attraction très fort, et donc, son principal produit d’appel hivernal pour le tourisme. Les adeptes apprécient notamment les grandes distances à parcourir sans traverses de routes, la variété des sentiers (sentiers droits et sentiers courbés) et l’impression d’avoir les sentiers pour eux seulement. Avec 4 032 km de sentiers, il peut effectivement être rare de croiser d’autres motoneigistes même si plusieurs parcourent les sentiers simultanément.

2. La motoneige tatouée sur le cœur des habitants

La motoneige étant très pratiquée par les habitants de l’Abitibi-Témiscamingue, la pratique de cette activité est donc très bien acceptée par l’ensemble de la population. Les visiteurs motoneigistes n’auront donc pas l’impression de déranger et rencontreront des automobilistes respectueux et prudents lors des passages en milieux urbains. De plus, les visiteurs pourront avoir facilement accès à des conseils sur les endroits à voir et où la prudence est de mise ainsi que des indications fiables.

3. Des services accessibles

À Val-d’Or, un passage urbain pour la motoneige est aménagé chaque année parcourant une grande partie du centre-ville et donnant accès à de nombreux services tels que les stations d’essence, des banques, des boutiques spécialisées en motoneige, des établissements hôteliers et des restaurants. Plusieurs panneaux d’information y sont installés pour diriger les motoneigistes ne connaissant pas la ville.

Motoneige en Abitibi-Témiscamingue Val-d'Or

Photo | Marie-Claude Robert

4. Une saison plus longue

En général, l’Abitibi-Témiscamingue débute sa saison motoneige environ deux semaines plus tôt que dans plusieurs autres régions du Québec et la termine deux semaines plus tard. En comptant bien, cela fait un mois de plus pour pratiquer la motoneige, ce qui n’est pas négligeable pour un adepte de cette activité!

5. Une reconnaissance internationale

Les grands espaces et la longue saison hivernale font du Québec un paradis pour les motoneigistes. D’ailleurs, de plus en plus de touristes du monde entier viennent visiter la province dans le but d’y faire de la motoneige. De nombreux motoneigistes proviennent des États-Unis, de l’Ontario et du reste du Canada. Soulignons que l’Abitibi-Témiscamingue arrive dans les premiers rangs en ce qui concerne la vente de ces droits d’accès. Supertrax International, un important magazine spécialisé en motoneige, a d’ailleurs nommé l’Abitibi-Témiscamingue comme région par excellence dans son palmarès des meilleures destinations motoneige plus d’une fois, dont à la première position en 2010 et 2011. Dans la presse, les éloges concernant la région comme destination motoneige ne cessent d’affluer. Les journalistes, spécialistes, blogueurs et autres invités en région sont unanimes : l’expérience motoneige en Abitibi-Témiscamingue est inoubliable!

6. Une industrie touristique présente

Bien que la qualité des sentiers, l’accessibilité aux services et la notoriété de la destination sont très importantes auprès des touristes, le côté humain l’est tout autant et l’industrie touristique régionale l’a bien compris. Ainsi, ces membres offrent services et produits aux motoneigistes afin de rendre leur séjour des plus agréables. Par exemple, les hôteliers offrent des forfaits concurrentiels adaptés aux motoneigistes ainsi que plusieurs services et produits donnant une valeur ajoutée importante telle que des stationnements pour remorques et motoneiges surveillés 24h/24 ou des garages chauffés. De plus, on trouve de la signalisation pour plusieurs restaurants et hôtels dans les sentiers.

restauration en motoneige

Photo | Marie-Claude Robert

7. Un peuple accueillant

Il va sans dire que la chaleur et la bonne humeur des Témiscabitibiens ont aussi un impact important sur la qualité du séjour des visiteurs en motoneige. Avec un accueil si chaleureux que nous réservons aux visiteurs, il est très difficile de ne pas tomber sous le charme de la région et ses habitants et de vivre une expérience touristique inoubliable. Plusieurs visiteurs venant à notre bureau d’information touristique nous confient qu’ils venaient pour un séjour seulement, mais sont tombés sous le charme et reviennent maintenant fréquemment en région.

8. Une bonne raison d’aller jouer dehors!

Des sentiers fluides, larges et accompagnés d’un panorama naturel à couper le souffle ne donnent qu’une envie : passer la journée à l’extérieur pour faire de la motoneige. En plus d’accumuler de magnifiques souvenirs, les motoneigistes bénéficieront d’une foule de bienfaits à être à l’extérieur : augmentation d’énergie, diminution du stress, prédisposition à avoir un sommeil réparateur et ouverture de l’appétit!

paysage en motoneige à Val-d'Or en Abitibi-Témiscamingue

Photo | Marie-Claude Robert

9. Prolongement de la saison touristique

La motoneige étant un produit d’appel touristique fort en Abitibi-Témiscamingue, il permet de prolonger l’offre touristique pendant la saison hivernale. Ainsi, l’écart entre les retombées économiques du tourisme pendant la saison estivale et pendant la saison d’hiver est moins grand. Nommons à titre d’exemple, les nombreux hébergements à Val-d’Or qui offrent un forfait motoneige ou les restaurateurs qui reçoivent régulièrement des groupes de motoneigistes qui s’arrêtent pour manger.

10. Un impact économique important

La pratique de la motoneige est primordiale pour le tourisme en Abitibi-Témiscamingue. Les retombées économiques représentent plus de 2,5 milliards au Québec, 60 millions en Abitibi-Témiscamingue et près de 20 millions dans la MRC de la Vallée-de-l’Or (MRCVO). Ce secteur d’activités est maintenant reconnu comme un partenaire économique majeur dans le développement des régions. Le circuit urbain à Val-d’Or permet et favorise aussi l’accès à d’autres services qui ne font pas partie directement de l’industrie; station d’essence, banques, boutiques spécialisées en motoneige, mais qui bénéficient du passage des motoneigistes à Val-d’Or. C’est donc toute l’économie de la ville qui s’en voit influencée positivement.

Écrit par Kristel Aubé-Cloutier en 2016 et mis à jour en 2021.

motoneige à val-d'Or en Abitibi-Témiscamingue
Mon honnête expérience d’une sortie en Fat Bike avec mes ados

Mon honnête expérience d’une sortie en Fat Bike avec mes ados

Mère de deux garçons, je suis toujours à la recherche d’activités qui pourraient plaire à mes futurs ados et par la même occasion me faire sortir de ma zone de confort.  Je suis une fille de défi et je suis très active.  Un bon matin de janvier, j’ai convié toute ma gang, incluant aussi mon chum, un éternel ado, pour une sortie familiale.  Mon chum fait beaucoup de vélo, principalement du vélo de route. C’était donc une première pour lui tout comme pour mes enfants et moi. Continuez votre lecture pour connaître les péripéties d’une première expérience en Fat Bike.

Nous nous sommes rendus à la Forêt récréative de Val-d’Or, un lieu parfait pour une initiation au Fat Bike.  Le site offre plusieurs vélos de type Fat Bike en location, et ce dans différentes tailles adaptées aux enfants, aux juniors et aux adultes.   Parfait pour une initiation en famille quoi!  Le préposé hyper sympathique nous a informés des règles à suivre pour une belle cohabitation entre les autres activités proposées sur le site et nous a indiqué les sentiers que nous pouvions emprunter avec nos vélos à pneus surdimensionnés.  Pour notre première expérience, nous avons décidé d’utiliser le sentier spécialement aménagé pour le vélo hivernal.  Nous aurions aussi pu choisir d’autres sentiers, dont les sentiers de raquettes, qui sont plus étroits et qui offrent plus de dénivelés. Parfaits pour les plus aventureux.

Fat bike à Val-d'Or

Une montagne russe d’émotion

Je ne vous cacherais pas que pour une première fois ce fut une montagne russe d’émotion. Tout d’abord, l’excitation et l’empressement de vivre cette nouvelle expérience étaient au rendez-vous.  Les gars ne tenaient pas en place.  Par la suite, ce fut l’étape de l’adaptation à l’équipement et aux conditions des sentiers. C’est exactement là qu’on commence à entrevoir la vraie personnalité de chacun.  Enfourcher un vélo avec des roues énormes, en habit de neige et des grosses bottes nous rend un peu malhabile.  J’en conviens que notre tenue n’était peut-être pas la mieux adaptée à ce sport. Même si nos habits nous offraient moins d’agilité,  l’excitation du moment était toujours au rendez-vous. Vient ensuite le moment d’emprunter les pistes et d’avancer sur une surface parfois incertaine, parfois bien damée, parfois un peu molle.  Moins de deux minutes après notre départ, nous voici au moment des premières chutes.  Eh oui, « chutes » aux pluriels, car il y en a eu beaucoup. Pour ne pas dire énormément. Au début, c’était drôle, tout le monde riait. Ensuite, découvre le réel tempérament de nos enfants.  On distingue facilement celui qui a le plus haut niveau de patience et de persévérance. Après quelques kilomètres (pas beaucoup à vrai dire, puisque ce n’est pas un sport de vitesse), nous avons décidé de revenir au chalet d’accueil de la Forêt récréative.  Sur le chemin du retour, j’ai découvert mon côté « coach » pour pouvoir aider mon plus jeune.  Je m’entends encore dire : « Reste au centre. Pédale plus fort. Ça va bien, continu. Tu es un super champion, on va l’avoir!!!! ».

Ne vous détrompez pas, faire du Fat Bike c’est très amusant. Toutefois, c’est un sport qui demande beaucoup plus d’équilibre qu’on le croit. Il faut aussi apprendre à bien doser nos coups de pédales pour réussir à bien avancer.

Finalement, une heure et demie plus tard, de retour au point de départ et nous sommes heureux d’être enfin de retour. Malgré notre fatigue, toute la famille a le sourire aux lèvres. Nous avons eu du plaisir, nous avons repoussé nos limites et nous sommes contents d’avoir passé une belle journée tous ensemble.

Fat bike et pumptrack a Val-d'Or