Close

Archive for month: août, 2020

La Forêt récréative de Val-d’Or lance son nouveau parcours d’hébertisme

La Forêt récréative de Val-d’Or lance son nouveau parcours d’hébertisme

La Ville de Val-d’Or lance son tout nouveau sentier d’hébertisme à la Forêt récréative. Dès maintenant, les familles peuvent désormais profiter des installations sur un parcours de 800 mètres dans la forêt.

La Forêt récréative

La Forêt récréative est l’endroit par excellence pour profiter du plein air en forêt à seulement quelques minutes du centre-ville. La Forêt récréative offre 50 km2 de plaisir, de détente et de sensations fortes. C’est un paradis en toutes saisons. En été, vous pouvez faire la location de vélo, de patins à roues alignées et profitez des sentiers à pieds et de la station d’entrainement extérieure. En hiver, vous pouvez louer raquette, ski de fond, patin à glace et profitez des beaux sentiers enneigés de différentes distances.

Le sentier d’hébertisme : une nouveauté pour la Forêt récréative

Le nouveau sentier d’hébertisme à la Forêt récréative de Val-d’Or vise à bonifier l’offre des activités déjà offertes. Le sentier d’hébertisme compte 9 stations qui s’harmonisent parfaitement au cadre naturel dans lequel il se trouve. Les 9 stations sur un parcours de 800m sont parsemées d’obstacles, de passerelles, de filets et une tyrolienne pour faire bouger les plus petits et les plus grands. L’entrée du sentier est située près de la Place Rotary où se trouve le foyer extérieur.

Une activité pour toute la famille

D’abord, la Forêt récréative de Val-d’Or est conçue pour plaire à tout le monde. Une vaste gamme d’activité est proposée pour permettre aux familles, aux adeptes de sensations fortes et de sports extérieurs de trouver leur compte à un même endroit. Le nouveau sentier d’hébertisme s’adresse à tous, mais les modules ont été spécifiquement conçus pour les enfants de 5 à 12 ans.

Vous pouvez profiter de la Forêt récréative de Val-d’Or tous les jours de 9h à 21h en saison estivale.

 

Pour lire le communiqué, cliquez ici.

Un lancement web réussi pour les voyages virtuels Abitibi 360

Un lancement web réussi pour les voyages virtuels Abitibi 360

Le projet des voyages virtuels, qui ont débuté en 2018, a finalement été lancé sur le web au printemps 2020 et affiche un bilan plus que positif. Depuis le 29 avril 2020, vous pouvez visionner sur YouTube l’intégralité de la série des voyages virtuels Abitibi 360, un projet de Tourisme Val-d’Or créer par Nadagam Films, une présentation de Beside média et en collaboration de la Fabrique culturelle.

Au départ, l’objectif principal des voyages virtuels Abitibi était de transformer la promotion et l’information touristique en une série d’expériences uniques et ainsi offrir une valeur ajoutée aux séjours des voyageurs en région. Ces expériences virtuelles offriront une vision authentique et intimiste de la région, ses habitants, son histoire et ses paysages. Les six courts documentaires immersifs font voir les beautés de la région au travers différentes thématiques : l’hiver, les routes d’eau, la forêt, l’histoire minière et la géomorphologie, la faune et la flore, et enfin la vie artistique et culturelle.

Cette initiative permet maintenant de donner un avant-goût aux touristes des attraits et des charmes de l’Abitibi-Témiscamingue, et ce, d’une façon originale et dynamique. Ces documentaires virtuels les inciteront sans doute à parcourir des chemins et à visiter des lieux auxquels ils n’avaient pas pensé, et ce, au plus grand bonheur de l’ensemble des intervenants du milieu touristique régional.

Un travail de maître par Nadagam Films

Tourisme Val-d’Or a fait appel au réalisateur et producteur Serge Bordeleau, de Nadagam Films, afin de réaliser le projet. Celui-ci a en effet une solide expertise en cinéma documentaire en réalité virtuelle, développée notamment lors de la création du projet Abitibi360 – territoires et identités.

Un contexte particulier

Le lancement web des voyages virtuels Abitibi 360 s’est déroulé d’avril à juin 2020 avec Tourisme Val-d’Or, Nadagam Films et Beside média sur différentes plateformes web et réseaux sociaux, dont Facebook, Instagram, Twitter, YouTube, Pinterest et sur les sites web des différents collaborateurs. De prime abord, le lancement devait se faire simultanément sur le web et à notre bureau d’information touristique avec les casques de réalité virtuelle. Avec la situation actuelle de la pandémie, nous pouvions seulement présenter les épisodes des voyages virtuels Abitibi 360 sur le web. Même si la situation actuelle a quelque peu changé le lancement, nous croyons que cela a pu être bénéfique de le faire entièrement sur le web en temps de pandémie puisque grâce aux voyages virtuels Abitibi 360, plusieurs personnes ont pu s’évader virtuellement en Abitibi-Témiscamingue même pendant le confinement. Avec un épisode par semaines publié sur Facebook et plusieurs contenus en lien avec chaque épisode, le public a pu explorer le territoire de l’Abitibi-Témiscamingue.

Une 17e édition pour le Festival de contes et légendes de l’Abitibi-Témiscamingue

Une 17e édition pour le Festival de contes et légendes de l’Abitibi-Témiscamingue

Après plusieurs mois sans festival et événement de toutes sortes, le Festival de contes et légendes de l’Abitibi-Témiscamingue (FCLAT) décide de s’adapter à la situation actuelle et de tenir sa 17e édition qui se déroulera du 30 septembre au 4 octobre prochain sous le thème « D’ici et d’ailleurs, des mille mots rapailleurs ».

Le FCLAT est un rassemblement de conteurs et conteuses de tous genres et de partout. Les années précédentes, il y avait des artistes invités qui provenaient de la France et d’autres pays. Cette année, il garde l’édition plus provinciale avec des conteurs et conteuses du Québec. Le FCLAT est un rendez-vous de la parole et de l’oralité qui peut prendre toutes formes : écrites, dites, lues, récitées, menties, poétisées, etc. Une dizaine de conteurs seront donc de la partie du 30 septembre au 4 octobre prochain à Val-d’Or. Des conteurs de l’Abitibi-Témiscamingue et d’ailleurs au Québec avec deux invitées d’honneur, Gisèle Ndong Biyogo et Nicole O’Bomsawin. Pour découvrir la totalité des invités, cliquez ici.

Cette année, comme chaque année, vous pourrez vous attendre à une programmation diversifiée. Un souper-conté, du ciné-conté, un brunch dominical animé, un concours de menteries ainsi que « des contes du Gabon, des légendes des Premiers Peuples, un mini pow-wow, trois ou quatre petites historiettes de Natashquan, de belles et surprenantes surprises d’Atibibi-Bédingbédagne, des amusantes et joyeuses chicanes de villages »(FCLAT).

Quelques changements pour le FCLAT

D’abord, le Festival de contes et légendes qui se déroule normalement à la fin du printemps a décidé de changer de saison pour de bon. Cette édition et les prochaines à venir se tiendront à l’automne. Le festival se déroulera aussi dans un nouvel emplacement, l’église Saint-Sauveur de Val-d’Or. Le FCLAT avait besoin de beaucoup d’espace pour accueillir les festivaliers en respectant la distanciation sociale.

 

Pour acheter un passeport ou des billets, cliquez ici.

Bande annonce officiel du Festival de contes et légendes de l'Abitibi-Témiscamingue

Nouvelles expositions au centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Nouvelles expositions au centre d’exposition VOART de Val-d’Or

Depuis le 24 juillet dernier, le centre d’exposition VOART de Val-d’Or accueille deux récentes expositions hautes en couleur. Une d’elles se nomme Couleur sociale et l’autre se nomme Il était une fois. Elles seront toutes deux disponibles jusqu’au 13 septembre prochain.

Couleur sociale

Couleur sociale est un travail de l’artiste Julien Beaulieu originaire de Gatineau. Il est avocat de formation, mais utilise son talent d’illustrateur et d’auteur pour son travail artistique. Il a d’abord exposé à Paris en 2016 et a ensuite exposé au Québec.

Couleur sociale est son premier projet d’ « imagestextes » prenant la forme d’illustrations à vocation d’exposition.

Couleur sociale regroupe des « imagestextes », c’est-à-dire des images numériques composées à la fois d’illustrations et de textes. Les « imagestextes » reflètent les travers et les contradictions de la spirale pop industrielle et hypermoderne. Ces illustrations se séparent en trois séries représentant les réseaux (« McBabylone »), l’environnement (« Carboneutralité ») et le marché (« Les deux mains invisibles »).

Couleur sociale utilise la naïveté et l’ironie, mais au-delà de ça, le travail de Julien Beaulieu résulte d’une démarche de sincérité et de vérité où le langage publicitaire est « corrigé », et où les messages véhiculés reposent sur une démarche de recherche sur ce qui, dans les sciences économiques, permettait d’expliquer l’état actuel des choses. L’ « imagetexte » produit une juxtaposition hétérogène du texte et de l’image où chacun s’influence sans que le message final ne soit jamais entièrement déterminé. Il s’agit donc d’une interprétation à relais sur les trois séries d’ « imagetexte ».

Cinq citoyens ont collaboré dans la série environnementale ainsi que la journaliste franco-allemande Iseult Grandjean.

Couleur sociale exposition au VOART de Val-d'Or

Illustration | McBabylone: Saturation, « imagetexte » numérique sur toile, © Julien Beaulieu et Iseult Grandjean, 2019 prise du site web voart.ca

Il était une fois

Il était une fois est un travail de l’artiste dessinateur Paul Abraham, natif de la Suisse. Après avoir fait ses études à Paris et à New York, l’artiste est maintenant installé à Montréal.

Il était une fois est présenté comme un parcours narratif mélangeant plusieurs créations de Paul Abraham. Le récit est à la fois simple et varié. Chaque visiteur pourra interpréter ce qu’il voit de façon unique selon sa trajectoire et ses références personnelles. L’œuvre présentée allie peintures 2D, assemblages de tableaux spatialisés, sculptures peintes et projections vidéo. Il était une fois se compose d’éléments visuels qui empruntent largement à l’univers du Pop Art et de la BD en alternant les références au western, à la religion, aux superhéros et à la culture populaire.

Il était e fois, exposition au voart de Val-d'Or

Montage | © P. Abraham, 2012-2017 prise sur le site web voart.ca

Vous pouvez aller observer ses expositions au Centre d’exposition VOART de Val-d’Or du mercredi au vendredi 13h à 18h et le samedi et dimanche 13h à 16h. Les entrées sont libres pour les deux expositions.

Nouveautés pour le site culturel autochtone Kinawit

Nouveautés pour le site culturel autochtone Kinawit

Kinawit, le site culturel autochtone et attrait touristique de Val-d’Or vous offre cette année plusieurs nouveautés.  Situé sur les berges du Lac Lemoine et à seulement 15 minutes du centre-ville de Val-d’Or, dans un cadre naturel ressourçant, Kinawit vous accueille ​et vous propose de découvrir l’histoire et la culture des Anicinabes présents sur le territoire depuis des millénaires.

Depuis quelques années déjà, Kinawit vous offre la possibilité de faire la location de petits chalets rustiques ainsi que de passer une nuit dans un tipi pour vivre une aventure anicinabe unique. Sur ce site vous pouvez aussi faire une visite guidée, une promenade en sentiers et la location d’embarcation nautique à moindre coût.

Quelques nouveautés se sont ajoutées cette année. Selon sa mission, Kinawit cherche à rendre accessible des produits touristiques autochtones authentiques et désir soutenir la préservation de la culture des communautés autochtones. Avec ces désirs, Kinawit vous propose un contexte qui rend possible l’expression culturelle des membres de la communauté dans un milieu naturel. L’implication de la communauté dans l’expérience touristique enrichit ainsi l’expérience globale pour les visiteurs. Les ajouts d’activités touristiques de cette année répondent exactement à ce souhait d’offrir une offre touristique authentique et de permettre l’expression culturelle de la communauté autochtone. Voici donc les nouveautés de cette année :

Les ateliers d’artisanats

Les ateliers d’artisanats offrent la chance aux visiteurs de faire la rencontre d’artisans autochtones et de faire de l’artisanat avec les membres de la communauté autochtone présents sur place. Comme atelier, il y a entre autres des ateliers pour la confection de panier d’écorce, des ateliers de tannage de peau, des ateliers de plantes médicinales, des ateliers gourmands pour cuisiner la bannique, un pain traditionnel et bien d’autres. C’est l’occasion parfaite pour en apprendre plus sur la culture autochtone et pour se développer un nouveau talent.

Photo | Paul Brindamour

Les mercredis soirs à thématiques

L’an dernier, Kinawit avait débuté ses soirées contes et légendes. Ils ont poursuivi sur cette lancé cette année encore avec des soirées contes et légendes en ajoutant des soirées à différentes thématiques, dont entre autres une soirée atelier de tambour avec un artiste autochtone.

kinawit soirée contes et légendes

Photo | Kinawit

Un jeu d’évasion

Pour vous permettre de découvrir le site culturel autochtone, Kinawit offre maintenant un jeu d’évasion de type rallye en sac à dos. Le jeu d’évasion extérieur fonctionne avec des GPS et des points stratégiques où les participants doivent résoudre une énigme pour pouvoir ouvrir un cadenas du sac à dos et continuer son chemin.

C’est la Société de jeux d’évasion de Rimouski qui a développé le concept de jeux pour Kinawit. Jusqu’à 5 groupes par jours peuvent vivre cette expérience.

 

 

Le mandat de Kinawit est de faire découvrir, de préserver et de valoriser la culture et l’identité autochtone par l’expérience touristique unique et authentique issue des savoirs traditionnels et contemporains des Premiers Peuples. De par ce site, Kinawit favorise la rencontre, le partage, l’expression et la transmission intergénérationnelle entre les individus et les peuples.

Lac Florentien ouvert pour la pêche à l’omble de fontaine le 7, 8 et 9 août 2020

Lac Florentien ouvert pour la pêche à l’omble de fontaine le 7, 8 et 9 août 2020

Association_chasse-peche

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

OUVERTURE DE PÊCHE DANS LA ZONE RÉCRÉATIVE DU  LAC FLORENTIEN

 7-8-9 AOÛT  2020 : « PÊCHE À L’OMBLE DE FONTAINE »

L’Association chasse et pêche de Val-d’Or est heureuse de  contribuer au maintien d’une qualité de pêche aux  lacs de la «Zone récréative du lac  Florentien ».  Nous participons d’ailleurs, avec le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP), ainsi qu’avec nos nombreux  partenaires, à la restauration et la sauvegarde de ce site faunique exceptionnel, depuis 10 ans.

Cette restauration faunique  fut la victime de son succès en 2016 et 2017.  Le ministère de la faune a dû fermer la pêche pour deux ans  pour donner la chance aux truites se reproduire et faire des études sur l’état des stocks dans le lac Florentien.

Cette année, c’est sous le couvert de la Covid-19 que les bénévoles  accueillerons les pêcheurs les  7-8-9 août pour leur offrir un  accès fluide vers le lac Florentien.  Les mesures gouvernementales doivent être appliquées et nous comptons sur la bonne collaboration des pêcheurs.  Nous disons aux pêcheurs, «Aidez-nous, les bénévoles, à vous faire vivre une expérience exceptionnelle avec vos proches et amis»

De quoi qu’il faut s’attendre lorsque vous venez à la pêche au lac Florentien cette année…il a des nouveautés :

  • Il aura trois stations de vérifications sur le site dont :-A) Une  station de lavage des embarcations sera en place pour enlever au besoin  les « Espèces aquatiques envahissantes  (EAE) » afin de pas contaminer la zone récréative et la protéger. Donc, lavez votre petite embarcation avant de venir sur le site et vous sauverez du temps pour aller à la pêche.  Une trousse du pêcheur sera remise à cette station pour bien l’informer des enjeux de la pérennité des lacs de cette zone récréative et des modalités sur le site.-B) Une station de vérification de la Covid-19  sera en fonction  pour la protection du pêcheur et celle des bénévoles ainsi qu’une inscription des pêcheurs.  De cette station, il a une coordination pour se rendre au lac Florentien .  On se rappelle que  c’est une accessibilité à  sens unique pour se rendre  à la mise à l’eau du  lac Florentien.

    -C) Une station de l’enregistrement des poissons  sera installée au lac par le Ministère de la faune et les bénévoles pour cueillir des données après  la pêche. La  limite de prises est   3 ombles de fontaine (truite mouchetée) par jour/par détenteur d’un permis de pêche valide. L’enregistrement des poissons permet d’avoir une évaluation de l’état des stocks et de la santé des poissons et de recommander les ajustements à la règlementation de pêche ou d’investissements futurs pour la zone récréative du lac Florentien.

Afin de maintenir la pérennité  et  le succès de pêche, voici diverses mesures :

    • Mesures préventives recommandées par des pêcheurs (sondage) et des professionnels de la gestion de la faune et l’Association chasse et pêche de Val-d’Or 

     

    • Pour la zone récréative du lac Florentien, la remise à l’eau n’est pas privilégiée pour les poissons capturés avec les appâts naturels permis par la règlementation à l’exception des gros géniteurs. Le taux de mortalité est très élevé en cette période de l’année.
    • L’utilisation de petites embarcations et  de moteurs à propulsion électrique est fortement recommandée pour garder la qualité de l’eau d’esker et la quiétude sur le lac.
    • Une surveillance 24 heures sur 24 durant la période de pêche sera faite par des bénévoles de l’Association chasse et pêche de Val-d’Or en soutien avec les agents de la protection de la faune.
    • Nous invitons les pêcheurs de s’inscrire comme « Amis du lac Florentien » pour œuvrer ensemble à  la protection de la zone récréative du lac Florentien.
    • Nous recommandons fortement une seule présence de pêche afin d’encourager  la pérennité de l’espèce.
    • Nous encourageons les pêcheurs de lire le communiqué de presse du 4 août émis par le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs pour connaître toutes les modalités.

     

    • Une accessibilité restreinte = collaboration et patience de la part des pêcheurs

     

    Il faut  rappeler aux pêcheurs que l’accessibilité au lac Florentien est très restreinte dû à sa localisation géographique.  L’accès est  le chemin de l’entrée Sud du lac au km 61 sur le chemin forestier Baie Carrière, direction Rapide-Sept.  Ce chemin d’accès au lac Florentien fut réparé il a quelques jours par les bénévoles de l’Association.

L’accès à la mise à  l’eau  des embarcations est aussi très restreint et se limite à de petites chaloupes (3 à 5 mètres), canots, kayaks… Nous recommandons d’éviter l’utilisation de la remorque pour éviter les embouteillages à la mise à l’eau. Dans le cas contraire,  la mise à l’eau est faite manuellement, la remorque ne doit pas toucher à l’eau. Le stationnement des véhicules est situé à 800 mètres  du lac Florentien.

 En conclusion,

L’Association tient à remercier le soutien des nombreux organismes et entreprises qui croient à ce projet faunique unique dans la MRC de la Vallée de l’Or:

Ville de Val-d’Or, MRC de la Vallée de l’Or, Hydro Québec, Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, Fondation de la faune du Québec, la Fédération des pêcheurs et chasseurs du Québec, la Fondation Héritage faune, la Fondation des amis pour l’environnement de la banque Toronto Dominion, l’Organisme des bassins versants de  l’Abitibi et la Jamésie, Entreprise Massé Nord, Machines Roger International, Débosselage du Nord, Méga Centre Kubota, Trimline, Loutec Industriel, La ferme biologique Yvon Richard, l’Association forestière de l’Abitibi-Témiscamingue, Transport François Lavigne, Béton Barrette,  Elcom Radio, Gauthier Marine et les  Pneus GBM et le personnel du bureau du comté du Ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Monsieur Pierre Dufour.

Dans le contexte  et la gestion de la Covid-19 pour cette activité faunique,  nous remercions la Sureté du Québec, bureau de la Vallée de l’Or de leur soutien auprès des bénévoles sur le terrain ainsi que les agents de la protection de la faune du bureau de Val-d’Or.

L’Association chasse et pêche de Val-d’Or œuvre depuis plus de 52 années dans la communauté de Val-d’Or afin de maintenir la santé des populations de gibiers, de la faune, de la flore et de leurs habitats.  Le projet du lac Florentien cadre très bien dans sa mission faunique.

“Ensemble… donnons une longue vie à ce site faunique exceptionnel”

Visitez notre page Facebook “Association chasse et pêche de Val-d’Or”

-30-

Source

Jacques Cormier

Président de l’Association chasse et pêche de Val-d’Or

819 856-5140 | [email protected]