Close

Archive for month: octobre, 2018

Histoires de peur

Histoires de peur

Qui dit octobre dit aussi Halloween, et qui dit Halloween dit aussi histoires de peur! Il y en a de toutes sortes et certaines mettent en doute notre rationalité. Il y en a des biens populaires partout dans le monde, mais saviez-vous qu’il y en a aussi ici même à Val-d’Or? Laisse-moi t’en raconter quelques-unes.

Le fantôme Oscar de la place Hammond

L’histoire du bâtiment de la place Hammond remonte à loin. Ce fût le centre administratif de la mine Siscoe au début des années 30 avant d’avoir été sectionné en trois et déménagé à Bourlamaque pour devenir l’hôtel de ville en 1954. Les locaux étaient également occupés par le bureau de poste ainsi que les services de police. C’est pourquoi une prison avait été installée au sous-sol de la bâtisse, prison qui y est toujours. Par contre, l’espace est converti en voûte pour y ranger des documents et des archives. Jusqu’à ce jour, différents ministères et organisations ont logé dans ces bureaux. À présent, ce sont les bureaux administratifs de la MRC de La Vallée-de-l’Or qui occupent la place Hammond.

hôtel de ville Bourlamaque archive

Déménagé de la mine Siscoe en 1954, ce bâtiment deviendra à compter de 1958, l’hôtel de ville et le bureau de poste de Bourlamaque. Fonds Armand Beaudoin

Depuis plusieurs années, les employés qui travaillent dans ce bâtiment sont témoins de bruits inquiétants et d’ombres. Après maintes manifestations hors de l’ordinaire, ceux-ci en sont venus à en déduire qu’un personnage occupe les lieux depuis bien longtemps. Il s’appellerait Oscar. Autrefois, il aurait été détenu dans la prison au sous-sol de la place Hammond et aurait fini par se pendre dans sa cellule. Cela pourrait sembler d’un fantôme effrayant, mais en dehors de faire peur et inquiéter de temps à autre, celui-ci n’a jamais fait de mal à personne, rassure-toi.

Il y a près de 25 ans, une employée du nom de Denise a été témoin du passage d’Oscar. Elle raconte que c’était lors d’un matin où elle était allée travailler très tôt. Elle était seule sur les lieux. Elle est entrée dans son bureau et à peine s’était-elle installée qu’elle a vu quelqu’un passer furtivement devant sa porte pour entrer dans le bureau juste à côté du sien. Elle s’est empressée d’aller voir qui avait bien pu passer si vite. Elle n’a trouvé personne aux alentours. Elle était toujours seule dans le bâtiment. Était-ce le fruit de son imagination encore endormie ou Oscar s’était bien montré ce jour-là?

Une autre situation semblable s’est produite le 9 décembre 2005 pour être exacte. C’était lors du party de Noël annuel du bureau. Tous les employés ainsi que leurs conjoints étaient réunis au sous-sol dans la salle du conseil de la MRC. Plus tard dans la soirée, ils ont commencé à jouer à des jeux de société. Alors que tout le monde avait bien du plaisir, ils ont tous entendu des pas dans l’escalier aussi fort que si quelqu’un courait. À ce moment, ils ont arrêté de jouer et leur réflexe fut de regarder si tout le monde était bien présent. C’était bien le cas. Quelqu’un d’autre ou quelque chose avait donc causé ce tel vacarme. Des employés sont remontés et ont commencé à faire le tour pour voir si une porte avait pu être déverrouillée pour que quelqu’un s’introduise par effraction. Après vérification, tout semblait dans l’ordre. Ils n’ont trouvé personne et aucun objet n’était tombé. Ce soir-là, y avait une belle couche de neige nouvellement tombée qui aurait certainement trahi l’introduction d’un dans le bâtiment. Mais il n’y avait absolument aucune trace de pas à l’extérieur. Peut-être que c’était Oscar alors qui regardait avec envie les employés avoir autant de plaisir…

Le lac du mauvais esprit

Connaissez-vous la légende du lac Matchi-Manitou?

Ce lac est situé dans la ville de Senneterre, dans la MRC de La Vallée-de-l’Or. Son nom signifie « mauvais esprit ». Une légende autochtone raconte qu’il y a bien longtemps, un grand chasseur d’orignaux chassait autour de ce lac. C’était le meilleur. Il arrivait à traquer les plus grosses bêtes et son territoire de chasse était immense. Plus il en tuait et plus il en vendait. À l’approche de la saison froide, tout le monde devint dépendant de son marché de viande. Rien ne pouvait l’arrêter. Il continuait à traquer et tuer partout autour du lac jusqu’à en prendre plaisir. L’égoïsme commençait à se faire sentir. Il hésitait même à vendre sa viande et la gaspillait à l’occasion.

lac matchi-manitou Abitibi-Témiscamingue

Le lac Matchi-Manitou est situé à 60 km de Val-d’Or.
Impression d’écran de Google Maps

Par un soir d’automne calme et un peu froid, de l’autre côté du lac, le chasseur débitait sa bête. La nuit commençait à tomber alors il se dépêcha à l’embarquer dans son canot pour la rapporter à son campement. Alors qui commençait à ramer, le vent se leva. Il soufflait de plus en plus fort et créait de grandes vagues. La panique commença à s’emparer du chasseur. L’eau se mit à embarquer dans le bateau. Des rafales de pluie tombaient. Son canot d’écorce naviguait dans la houle sans contrôle. C’est alors qu’il décida de balancer la carcasse de l’animal à l’eau, il causa un contrepoids et fit chavirer son embarcation.

Le lendemain, ceux qui l’avaient tant détesté ont retrouvé sur le lac un canot d’écorce à la renverse. Ils se sont dit qu’une justice avait peut-être été faite. Peut-être avait-il été puni pour son égoïsme; il avait attiré sur cette terre le mauvais esprit qui était venu le chercher. C’est pourquoi ce nom a été attribué à ce lac.

Une mort glaciale

Stanley Siscoe archive mine siscoe val-d'or

Stanley Siscoe
Société d’histoire et de généalogie de Val-d’Or-Fonds Gilbert Tardif

J’imagine que tu n’es pas sans savoir que Stanley Siscoe, le fondateur de la mine Siscoe à Sullivan, est mort gelé sur ce même lac.

Stanley Siscoe était un Polonais qui s’appelait à l’origine Stanlaw Siskwo. Il a changé de nom en arrivant au Canada parce que c’était moins difficile à prononcer. Il est connu pour avoir découvert, en 1912, la mine Siscoe qui porte son nom. Celle-ci fût en exploitation de 1929 à 1949. Elle est située sur l’île Siscoe, un territoire qu’occupaient des Autochtones à son arrivée. Ceux-ci furent chassés de l’endroit en raison du développement de la mine et des infrastructures de l’île.

Mine Siscoe Val d'or archive

Un convoyeur achemine du haut des airs le minerai extrait de la mine Siscoe jusqu’au moulin, ici à droite.
Société d’histoire et de généalogie de Val-d’Or, Fonds Ben Sirois.

Malheureusement pour monsieur Siscoe, il n’a pas vécu suffisamment longtemps pour assister à la période complète de l’exploitation de la mine. Au mois de mars 1935, l’homme d’affaires revenait de Montréal en avion. La température extérieure était infernale : grandes bourrasques de vent, tempête de neige et froid glacial. Ces conditions météorologiques ont forcé le pilote à faire atterrir l’avion d’urgence et ils ont abouti sur un lac gelé près de Senneterre, le lac Matchi-Manitou. L’appareil pris dans la glace, ils attendirent du secours deux jours durant. Stanley Siscoe était frigorifié et affamé. Il décida de marcher en direction du sud. Il fût retrouvé mort gelé le lendemain, étendu sur la neige. Des clichés ont été pris à ce moment, deux différents. Un montrant l’homme sur le dos et l’autre très semblable, mais avec des billets de banque autour de lui. Un trucage photo? Quelqu’un est venu piller le mort? Aurait-il lancé son argent dans un dernier geste de désespoir en se disait que sa grande fortune ne l’aura pas sauvé de la mort? Certains aiment à croire que le mauvais esprit serait venu le chercher pour le punir d’avoir repoussé les Autochtones afin construire la mine Siscoe. Le mauvais esprit ne pardonne jamais…

Mort de Stanley Siscoe archive

La dite photo de Stanley Siscoe retrouvé mort gelé sur le lac Matchi-Manitou.
Société d’histoire et de généalogie de Val-d’Or, Fonds Gilbert Tardif.

Comme dirait Paul-Antoine Martel, un Valdorien passionné de l’histoire de la ville, Val-d’Or est un terreau fertile pour les histoires de peur et les rumeurs mystérieuses. Si tu veux connaître plus de rumeurs et d’histoires mystérieuses, tu peux regarder l’émission de TVC9 qu’il a coanimée, La Chasse aux rumeurs, en cliquant ici. Les histoires que je t’ai racontées viennent d’ailleurs de l’un de ces épisodes.

 

Photo de couverture | Jack Cain sur Unsplash

Histoires de peur de Val-d'Or
De nouvelles expositions au Musée minéralogique

De nouvelles expositions au Musée minéralogique

En plus d’avoir renouvelé la dernière partie de son exposition permanente qui ne l’avait pas été depuis 10 ans, le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue accueille une exposition temporaire, Gemme ou pas.

Géographie du sous-sol

Le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue à Malartic a renouvelé la dernière partie de son exposition permanente sous la thématique Géographie du sous-sol. Cette nouvelle exposition grandiose est à la fine pointe de la technologie et invite le visiteur à découvrir l’industrie minière dans l’ensemble de son processus. En effet, on y présente le cycle minier à travers ses différentes étapes : la prospection, l’exploration, l’exploitation minière et la restauration des sites.

« Cette exposition réalisée par Cinémanima, spécialiste en conception muséale, est présentée sous forme de schémas, d’objets, vidéos, photos et autres supports graphiques. Elle rend ainsi compte de l’importance de nos ressources minières, de la prospection à la transformation, en passant par l’extraction. Elle présente également les ressources minérales au moyen d’une approche principalement interactive. Dans l’ensemble, cette nouvelle exposition nous permettra de bien introduire le sujet des mines et l’importance de l’environnement. Elle viendra améliorer nos thématiques déjà en place et s’y intégrera parfaitement en plus de faire le lien entre les différents éléments que nous avons installés depuis les dernières années. Ce nouvel aménagement de l’exposition deviendra un élément important lors de nos visites. Ce concept est très innovant et cadrera très bien avec notre mission », explique le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue dans son communiqué de presse.

Cette exposition a nécessité un investissement total de 717 000$. Alors que le ministère de la Culture et des Communications a octroyé une aide financière de 82 000$, celui de l’Énergie et des Ressources naturelles a pour sa part participé en biens et services. De plus, le Fonds Essor Canadian Malartic, Agnico-Eagle et Yamana Gold ont participé à la hauteur de 15 000$. Le 150 000$ restant a été fourni par le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue suite à une campagne de financement.

Le musée présente une aussi une exposition permanente sur la géologie et les projets miniers de la région en plus de divers jeux interactifs, un simulateur de tremblement de terre et un théâtre d’ombre.

Gemme ou pas

Le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue à Malartic accueille une nouvelle exposition temporaire dans la salle d’exposition Paul-Dorion, Gemme ou pas. Les visiteurs ont l’opportunité de découvrir cette superbe exposition scientifique consacrée à l’étude des pierres précieuses. Réalisée par le Musée minéralogique et miner de Thetford Mines, elle met en valeur plus d’une centaine de spécimens aux propriétés particulières. Les visiteurs ont aussi la possibilité de découvrir les métiers de gemmologue et lapidaire. Qu’est-ce qu’une pierre gemme? Pourquoi est-ce si précieux? Comment fait-on pour différence le vrai du faux? Toutes ces questions, et encore plus, sont répondues dans cette exposition scientifique s’adressant à toute la famille!

Le musée présente une aussi une exposition permanente sur la géologie et les projets miniers de la région en plus de divers jeux interactifs, un simulateur de tremblement de terre et un théâtre d’ombre.

Une deuxième édition pour les Rendez-vous de la photographie de Val-d’Or – VD’CLIC

Une deuxième édition pour les Rendez-vous de la photographie de Val-d’Or – VD’CLIC

Pour une seconde année, la Ville de Val-d’Or, le Centre d’exposition de Val-d’Or, la Chambre de commerce de Val-d’Or et Tourisme Val-d’Or s’allient afin d’offrir une programmation riche dans le cadre des Rendez-vous de la photographie de Val-d’Or – VD’CLIC. Cette deuxième édition de VD’CLIC propose à travers le regard des photographes, des entreprises et des citoyens de Val-d’Or la découverte d’une multitude d’horizons, tant naturels qu’urbains, de territoires d’ici et d’ailleurs.

Tout le mois de novembre, les gens pourront admirer de nombreuses expositions photographiques gratuitement dans 8 lieux différents de Val-d’Or. De plus, Tourisme Val-d’Or propose une série de billets de blogue afin de présenter l’histoire des photos de sa collection de cartes postales ainsi que les photographes qui les ont prises. Des ateliers de photographies seront aussi donnés à prix modique, et ce à plusieurs types de clientèle : adolescents, intermédiaires et professionnels. Au total, ce sont 14 événements réunissant une quarantaine de photographes professionnels, semi-professionnels et amateurs qui sont présentés.

La programmation des Rendez-vous de la photographie de Val-d’Or – VD’CLIC 2018

Expositions

5à7 d’ouverture

Vendredi, 2 novembre 2018, au Complexe culturel Marcel-Monette (600, 7e Rue)

Avec Pixel Cobra par Marc-Olivier Thibault – enregistrement en direct d’un épisode de celle baladodiffusion consacrée à la photographie avec, comme invités, les artistes participants à la 2e édition de VD’CLIC.

Marc-Olivier Thibault est un photographe et journaliste. À la fin de l’année 2017, il développe l’idée d’une baladodiffusion sur la photographie, un podcast d’entrevue avec des photographes et des gens qui travaillent dans le monde de l’image. Quelques mois plus tard, l’émission se retrouve dans les podcasts les plus écoutés sur la plateforme ITunes (arts visuels). Parmi les invités passés à Pixel Cobra on compte Mathieu Dupuis, Shayne Laverdière, Dariane Sanchez, Samian et Bernard Brault pour ne nommer que ceux-là.

« C’est un immense plaisir que d’avoir été invité pour animer la soirée d’ouverture des Rendez-vous de la photographie de Val-d’Or. Ce sera la première fois que Pixel Cobra va enregistrer un épisode du podcast devant public. » – Marc-Olivier Thibeault

VDCLIC_Abitibi360_NadagamFilms

Photo | Interface, Nadagam Films, 2017

Abitibi360 – Territoires et identités
Par Serge Bordeleau et Cédric Corbeil
Au Centre d’exposition de Val-d’Or (600, 7e Rue)

Le Centre d’exposition de Val-d’Or présente Abitibi360 – Territoires et identités, un documentaire en réalité virtuelle accompagné de photographies explorant les liens culturels et identitaires avec le territoire abitibien. Une production de Nadagam Films.

Programmation 2018 VD'CLIC Les Rendez-vous de la photographie de Val-d'Or Surexposition II

Photo | Cabine de projection du cinéma de Pascalis, Marc Boutin, 2013

Surexposition II
Par Marc Boutin, Paul Brindamour, Sylvie Crépeault, Jacques Fortier, Jarmila Guivarch, Geneviève Lagrois, Marie-Claude Robert, Jean Robitaille, Fernand St-Georges, Maggie Terlecki
Exposition extérieure, le long de la piste cyclable

Surexposition II regroupe un collectif de 10 photographes de Val-d’Or et de la région dont les œuvres abordent le thème du territoire. Produite en collaboration avec le Centre d’exposition de Val-d’Or et la Ville de Val-d’Or, l’exposition extérieure se déploie en parcours déambulatoire le long de la piste cyclable du Sentier J.P. Roland Fortin, le Complexe culturel Marcel-Monette et le boulevard Jean-Jacques Cossette.

Programmation 2018 VD'CLIC Les Rendez-vous de la photographie de Val-d'Or

Photo | René Lacasse

Photoclub Val-d’Or
Hall du Complexe culturel Marcel-Monette (600, 7e Rue)

Exposition collective de Tommy Bélanger, Julie Bernier, Claude Domingue, Daniel Dubé, Johanne Gagné, René Lacasse, Chanel Létourneau, Raphaël Paquin, Gilbert Roland, Izrael Tanguay, Romain Thibeault et Lucie Turbide.

Programmation 2018 VD'CLIC Les Rendez-vous de la photographie de Val-d'Or Exposition de Sylvie Crépeault

Photo | Sylvie Crépeault

Exposition de Sylvie Crépeault
Salle Les Insolents du Complexe culturel Marcel-Monette (600, 7e Rue)

Les photographies de l’artiste Sylvie Crépeault proposent des mises en scène improbables de personnages singuliers et d’une grande sensibilité. Par la théâtralisation, ils deviennent des corps, des formes et des contenus de communication prétextes d’histoires à conter.

Programmation 2018 VD'CLIC Les Rendez-vous de la photographie de Val-d'Or Plier l'histoire

Photo | Nathalie Faucher

Plier l’histoire par Nathalie Faucher
Sandwicherie (725, 3e Avenue)

Une ville devient réalité dans l’espace et le relief, se construit à travers le travail, la répétition de mouvements et une certaine dose d’audace à aller au-delà des conventions. Inspirée de l’histoire, Nathalie a revisité des photographies tirées de la collection de la Société d’histoire et de généalogie de Val-d’Or avec l’origami et autres techniques de pliages résultant des tableaux témoins d’une rencontre improbable entre l’histoire et les arts du papier.

Concours de photos Zone Image Val-d'Or

Photo | Miguel S. Barrette, concours 2017

Concours de photographies Zone Image

Exposition de 10 photos sélectionnées lors du concours 2018 organisé par la Ville de Val-d’Or en collaboration avec Tourisme Val-d’Or et Zone Image Val-d’Or.

Programmation 2018 VD'CLIC Les Rendez-vous de la photographie de Val-d'Or Ici et plus loin encore

Photo | Agnico-Eagle, Bimal Ramdoyal

Ici et plus loin encore
Carrefour du Nord-Ouest (1801, 3e Avenue)

Regard vers l’expertise et le talent des gens d’ici, sans frontières, sans limites. À travers cette exposition, la Chambre de commerce de Val-d’Or, en collaboration avec 48e Nord International, vous invite à découvrir des entreprises d’ici qui rayonnent hors de notre région.

Programmation 2018 VD'CLIC Les Rendez-vous de la photographie de Val-d'Or Arts créatifs

Photo | Christian Leduc

Arts créatifs
Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue, campus de Val-d’Or (675, 1re Avenue)

Le Carrefour Jeunesse-Emploi d’Abitibi-Est a rassemblé un groupe de participants autour d’un atelier de création de collage avec le photographe Christian Leduc qui permettra de faire vivre les bénéfices de l’expression artistique.

Formations et ateliers

Atelier pratique sur la photographie / démarche et création avec Jean Martin
11 novembre 2018
Studio 694 (694, 3e Avenue)
Présenté par le Conseil de la culture de l’Abitibi-Témiscamingue, s’adresse aux professionnels

L’atelier permettra d’explorer les mécanismes de création et d’améliorer sa compréhension du cycle conceptuel. Par du contenu théorique, des échanges et des exercices pratiques, les participants pourront améliorer leur compréhension de ce qu’ils photographient.

Détails et inscription sur ccat.qc.ca

 

Photographie intermédiaire
Les 15 et 17 novembre 2018
Studio 694 (694, 3e Avenue)
Par Marie-Claude Robert et Geneviève Lagrois

Approfondissement de la technique et du développement de la créativité s’adresse aux personnes ayant déjà suivi le cours Photographie débutant. Coût : 80$

Détails et inscription sur http://www.culturelvd.ca/activite/40482

 

Photographie pour adolescents
23 novembre 2018
Studio 694 (694, 3e Avenue)
Par Marie-Claude Robert et Geneviève Lagrois

On profite d’un congé pédagogique pour offrir une initiation à la photographie avec appareil Reflex à la clientèle adolescente. Coût : 40$

Détails et inscription sur http://www.culturelvd.ca/activite/39442

 

Conférence sur le drone

Conférence sur le drone présentée aux élèves de secondaire 1 et 2 de la polyvalente Le Carrefour par Adama Productions.

À lire

Blogue – Entrevues avec des photographes par Tourisme Val-d’Or
Tourismevaldor.com

Lorsqu’un photographe capture une image, c’est sa vision d’un moment qu’il offre. Parfois, on y voit l’amour d’un territoire, la beauté d’un moment présent ou encore l’histoire d’un lieu. Chaque photo a son histoire. Laissez les photographes vous la raconter.

Le thème des Rendez-vous de la photographie de Val-d’Or – VD’CLIC 2018

TERRITOIRE [TERITWAR] N. M.

Un mot à plusieurs sens dont est celui d’une relation forte entre les êtres vivants tant animal, végétal qu’humain et un espace souvent vaste aux limites parfois floues. Dans le contexte de mondialisation, la valorisation du territoire auquel on s’identifie, privilégie la photographie comme un moyen d’expression révélant sa beauté, son immensité et sa diversité.

Photo de couverture | Nadagam Films, tiré d’Abitibi360

Nouvelle exposition au Centre d’exposition de Val-d’Or – Mimèsis ou variations sur la nature

Nouvelle exposition au Centre d’exposition de Val-d’Or – Mimèsis ou variations sur la nature

Le Centre d’exposition de Val-d’Or propose Mimèsis, une exposition collective sous le commissariat d’Anne-Laure Bourdaleix-Manin, du 12 octobre au 2 décembre 2018. Le vernissage aura lieu le vendredi 12 octobre de 17 h à 19 h.

Sous le commissariat d’Anne-Laure Bourdaleix-Manin, les artistes Cynthia Dinan-Mitchell, Jeanne d’Arc Larouche, Michèle Paquin, Raphaël Paquin et Jacques Pelletier illustrent une mimèsis aristotélicienne de représentations de la nature. En effet, chacun-e y combine son imagination, sa mémoire, sa conception du monde à travers des formes d’expressions artistiques originales et dont l’inscription dans le temps et l’espace leur est tout à fait singulière et ce, même si elles peuvent s’inspirer de ce que d’autres ont pu créer auparavant.

Clair-obscur | Cynthia Dinan-Mitchell

Dans une nouvelle série de compositions inspirées par les nature-mortes anciennes et les illustrations vintages des encyclopédies ou d’ouvrages botaniques, le spectateur est invité à la contemplation d’un monde décoratif et autosuffisant créé in situ. Le lien entre la fragilité de la vie et la création artistique est celui de la nature dont on tire une énergie sans cesse renouvelée.

La nature et ses occupants | Jeanne d’Arc Larouche

Les livrées des forêts, ces chenilles qui peuvent envahir des territoires, furent les compagnes de création de l’artiste Jeanne d’Arc Larouche durant quelques étés. Plutôt que de les repousser, elle les mettra à contribution dans son travail de peinture en extérieur. Ce sont ainsi des compositions à plusieurs « mains-pattes » qui sont proposées aux publics.

Emporté par le courant | Michèle Paquin et Raphaël Paquin

Dans un dialogue inédit de peintures et de photographies navigant entre figuration et abstraction, Michèle Paquin et Raphaël Paquin magnifient l’eau en représentant par une riche palette de couleurs et d’intensités lumineuses, les fascinantes variations dont elle peut se revêtir.

Les cathédrales intemporelles | Jacques Pelletier

Inspiré de l’art du bonsaï, le sculpteur Jacques Pelletier présente une série d’arbres imaginés, taillés dans différentes pierres (serpentine, albâtre, stéatite). Accompagnée de haïku, chaque oeuvre est une ode à la poésie qui invite le spectateur à s’évader.

Source | Carmelle Adam, Centre d’exposition de Val-d’Or

Photo de couverture | Michèle Paquin, Emporté par le courant, détail, acrylique sur toile, 2017

Une semaine des personnes aînées – programmation 2018

Une semaine des personnes aînées – programmation 2018

Du 22 au 28 octobre prochain aura lieu la première édition de la Semaine des personnes aînées sous le thème « Luttes, espoirs et victoires ». Pour l’occasion, une foule d’activités variées sont offertes à tous et ce, gratuitement. Ce nouvel événement a pour but de réfléchir sur l’apport et l’implication des personnes aînées dans notre société, de faire valoir le patrimoine bâti, de présenter certains services ou activités et de réunir les personnes aînées dans un esprit ludique.

La programmation

Pour une première édition, les participants ne seront pas en reste puisque les activités proposées sont nombreuses et très variés. Alors que des ateliers, des tables rondes et des conférences sont prévues afin d’informer et de réfléchir, des activités plus sportives sont aussi au programme afin de faire bouger les gens et leur faire découvrir les infrastructures à Val-d’Or. La culture sera aussi au programme proposant par exemple un hommage à Gilles Vigneault et un tour de ville sur le patrimoine bâti et humain.

Lundi 22 octobre 2018

Entraînement à la Forêt récréative – 10h – 179, chemin de l’aéroport
Entraînement extérieur ou intérieur avec équipement. Visite des installations et présentation des services offerts.

Table ronde – 14h à 16h – Complexe culturel Marcel-Monette, salle Les Insolents, 600 7e Rue
Thèmes : Luttes, espoirs et victoires

Mardi 23 octobre 2018

Centre de bénévolat – 10h à 11h30 – 300 chemin de la gare
Visite guidée et explication des services. Réservez votre place auprès de Karine Fréchette au 819 825-0154 poste 23

Résidence funéraire de l’A-T – 14h – 1746, 3e Avenue
Présentation du procédé d’aquamation et des arrangements funéraires préalables par Patrick Blais, directeur général

Mercredi 24 octobre 2018

Déjeuner-conférence « L’aide médicale à mourir » – 9h30 à 12h – 1072, 2e Avenue
Présentation légale et témoignages. Invitées : Marianne Bourget Gagnon et Suzane Filion

Programme « P.I.E.D. » – 13h à 14h – 1300 chemin Sullivan
Autogestion des soins : présentation et démonstration des programmes.

Géniesages – 14h à 15h – 1300, chemin Sullivan
Jeu-questionnaire de culture générale, venez participer et partager votre savoir.

Hommage à Vigneault – 19h30 – Salle Félix-Leclerc, 600, 7e Rue
Venez fêter les 90 ans de Gilles Vigneault avec Daniel Saint-Germain, Jacques Aubé et Valéry Saint-Germain. – GRATUIT – Billets disponibles à la bibliothèque de Val-d’Or ou en ligne sur ticketacces.net

Jeudi 25 octobre 2018

Caravane du service d’entraide familiale – toute la journée
Visite des résidences de personnes aînées. 10h : Le Boréal. 13h30 : Le domaine des pionniers

Chorale et chansons – 13h30 à 15h – 111, rue Sylvestre
Chorale « Les voix du cœur ». Madeleine Boudreay, chansons françaises à la résidence Le Boréal

Film «  Le viel âge et le rire » – 15h30 à 17h – Cinéma Capitol, 143, avenue Perrault
Selon Fernand Dansereau, réalisateur « C’est le rire du vieillard qui exprime la plus grande sagesse ».

Vendredi 26 octobre 2018

Yoga sur chaise – 10h30 à 11h30 – 1301, rue Delorimier
Venez découvrir les bienfaits du yoga avec Audrey Dufour, professeure de yoga. Réservez votre place au 819 825-8280 poste 6 avant le 24 octobre, 16h.

Match d’impro – 13h30 à 15h30 – 1301, rue Delorimier
Improvisation présentée par le groupe de personnes aînées. Venez voir ou participer en grand nombre.

Samedi 27 octobre 2018

Visite du patrimoine bâti – 10h30 – Complexe culturel Marcel-Monette,  600, 7e Rue

Tourisme Val-d’Or vous fait découvrir la ville; son histoire, sa culture, son économie, son patrimoine et plus encore. Circuit autobus. Départ au Complexe culturel Marcel-Monette

Conférence avec Bruno Bégin – 13h30 – 675, 1re Avenue

« Créez l’effet VR » et passez en mode Vitalité Retraite. Présentée à la salle la SUM de l’UQAT. Billets gratuits auprès de Karmen Ayotte au 819 355-5050.

L’importance des aînés

Lors de la conférence de presse annonçant cette première Semaine des personnes aînées, le comité organisateur a donné de nombreuses statistiques démontrant l’apport des aînés dans notre communauté. « Selon les données de Statistique Canada 2016, 9 065 personnes sont âgées de 65 ans et plus dans la MRC de La Vallée-de-l’Or. Près d’une personne sur quatre de cette catégorie consacre de son temps pour faire du bénévolat. En moyenne, les personnes âgées de 65 ans ou plus ont consacré environ 190 heures annuellement à des activités bénévoles, ce qui est de loin le nombre le plus élevé observé pour un groupe d’âge », peut-on lire dans le communiqué de presse.