Close

Archive for month: juillet, 2018

Les Perséides, épisode 2018 – Le retour

Les Perséides, épisode 2018 – Le retour

Cette année, les étoiles danseront pour nous entre le 11 et le 14 août 2018. La nuit du 12 au 13 août sera le meilleur moment pour observer cette fameuse et fidèle pluie d’étoiles filantes que l’on appelle les Perséides. C’est environ 90 étoiles filantes par heure qui pourront être observées! Fais un X sur ton calendrier pour ne pas manquer ce magnifique spectacle signé Mère nature !

Pour voir le meilleur moment, clique ici : http://sapm.qc.ca.

Comment est-ce possible ?

Les étoiles filantes (ou météores) sont causées par de petits grains de poussière venus de l’espace qui se consument en entrant à très grande vitesse dans la haute atmosphère terrestre (entre 65 et 135 kilomètres d’altitude).

Le phénomène des Perséides est causé par le passage de la Terre près de l’orbite de la comète périodique 109P/Swift-Tuttle et sa trainée de particules de poussière. La présence ou l’absence de la lune et la distance à laquelle passe la Terre de l’essaim de particules sont deux facteurs déterminant l’intensité et la beauté du spectacle qui nous sera offert. Et nous sommes chanceux cette année ! Comme la nouvelle lune est prévue pour le 11 août, les conditions seront très favorables à nous offrir un beau spectacle !

perséides

L’observation

Pour bien profiter de ton observation des étoiles, vérifie que les conditions météorologiques soient de ton côté et ne prévoient pas de nuages. Apporte un télescope ou des jumelles afin de mieux voir les étoiles. Prévois une chaise pliante ou une couverture pour être confortablement installé et profiter pleinement du spectacle. Apporte une lampe de poche pour t’installer (et repartir sans rien oublier dernière toi).

Habille-toi chaudement pour contrer la fraîcheur des nuits d’août. Ou bien, ne t’habille pas trop chaudement et ce sera le moment idéal de se coller sous une grosse couverture douce !

Finalement, prends le trio guimauves, chocolat chaud et feu de camp pour accompagner ce spectacle magique et en faire un souvenir inoubliable !

Les meilleurs endroits pour observer les perséides à Val-d’Or et ses environs

La pollution lumineuse est l’ennemi numéro un des observateurs du ciel. Il est donc primordial de s’éloigner de la ville et d’éliminer toute source de lumière lors de l’observation. Voici quelques idées d’endroits à Val-D’Or et ses environs :

 

 

Le Lac des Sœurs (Val-Senneville)

La Réserve faunique La Vérendrye

La tour d’observation de Preissac

Le «pit de sable» près de l’Auberge Harricana

Le Lac Faillon de Senneterre

Lac des Barbus derrière la forêt récréative

Et bien d’autres endroits qui restent à découvrir !

perséides

Quand et comment observer les Perséides ?

Selon la NASA, la meilleure position à adopter pour regarder les étoiles est couché sur le dos, les pieds pointant vers le nord-est avec une vue sur la plus grande étendue du ciel possible.

De plus, environ trente minutes sont nécessaires aux yeux pour s’habituer à la noirceur. Tu peux donc prévoir d’arriver un peu d’avance pour laisser tes yeux s’accoutumer au noir (et réserver ton spot d’observation en même temps héhé).

Avec ces quelques trucs pour profiter pleinement du spectacle que les Perséides t’offriront, il ne te reste plus qu’à attendre le 12 août et préparer ta liste de vœux!

Sources :

Espace pour la vie Montréal (Espacepourlavie.ca) : http://espacepourlavie.ca/quest-ce-quune-etoile-filante
SAPM (Société d’Astronomie du Planétarium de Montréal) : http://sapm.qc.ca/

Concours de photographies Zone Image Val-d’Or

Concours de photographies Zone Image Val-d’Or

Pour une 5e édition, la Ville de Val-d’Or invite ses citoyens à participer au Concours de photographies Zone Image Val-d’Or. Plusieurs prix seront attribués par un jury et les photos gagnantes feront l’objet d’une exposition en novembre 2018.

Présenté dans le cadre de la 2e édition de VD’Clic, Les rendez-vous de la photographie de Val-d’Or, le concours propose un thème : TERRITOIRE. Pour une première fois, les photos soumises pourront avoir été prises à l’extérieur du territoire de Val-d’Or.

La dernière édition du concours en 2017 avait attiré 52 photographes. Ceux-ci avaient soumis un total de 150 photos.

Qui peut participer?

Le concours est ouvert à tous les résidents de Val-d’Or. Vous pouvez être un photographe amateur, semi-professionnel ou professionnel.

Comment participer?

Il suffit d’envoyer un maximum de trois photographies à concoursphotos@ville.valdor.qc.ca au plus tard le 30 septembre 2018. Participation par courriel seulement.

Pour chaque photographie, vous devez indiquer dans le courriel votre nom complet, votre adresse, numéro de téléphone et la localisation de la photo. Pour être admissible au prix jeunesse, le participant devra indiquer son âge (moins de 18 ans). Les photographies doivent être de format jpeg et être de bonne résolution (1 Mo minimum). La photo doit être exempte de texte (ex : signature ou date).

Chaque participant doit être l’auteur et l’unique titulaire des droits de la ou des photographies présentées. Il doit avoir obtenu le consentement des personnes apparaissant sur les photos. Le titulaire des droits conserve tous les droits d’auteur sur les photos soumises. La Ville de Val-d’Or se réserve le droit de publier les photos dans ses outils de communication incluant ses médias sociaux à des fins promotionnelles de ce concours. Toutes les photos seront créditées au photographe.

À propos du thème

TERRITOIRE [teritwar] n.m. – Un mot à plusieurs sens dont est celui d’une relation forte entre les êtres vivants tant animal, végétal, qu’humain et, espace souvent vaste aux limites parfois floues. Dans le contexte de la mondialisation, la valorisation du territoire auquel on s’identifie privilégie la photographie comme un moyen d’expression révélant sa beauté, son immensité et sa diversité. Le thème propose la découverte d’une multitude d’horizons tant naturels qu’urbains.

Évaluation des photographies

Les photos soumises seront évaluées par un jury composé d’au moins un(e) professionnel(le) de la photo ainsi que de représentants de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or, de la Ville de Val-d’Or et de Zone Image Val-d’Or. Les photographies seront jugées selon les critères suivants : l’originalité et la pertinence du sujet, la composition de la photo et la qualité technique.

Prix

Exposition : Dix photos feront l’objet d’une exposition à la bibliothèque municipale en novembre 2018. À la fin de l’exposition, les gagnants repartiront avec leur encadrement, d’une valeur de 100 $ chacun.

Prix du jury Zone Image Val-d’Or : Une photo qui se démarquera par son audace sera récompensée par le jury. Le photographe recevra un certificat-cadeau de 1 000 $ chez Zone Image Val-d’Or.

Prix Tourisme Val-d’Or : Publication de la photo dans la collection de cartes postales de Tourisme Val-d’Or.

Prix jeunesse : Une photo dont le photographe est âgé de moins de 18 ans sera sélectionnée pour faire l’objet de l’exposition. Le gagnant recevra une paire de billets pour un spectacle.

Photo de couverture | La photo gagnante du prix du jury Zone Image 2017 de Miguel S. Barrette

Ma première expérience de vélo de montagne dans la Forêt récréative de Val-d’Or

Ma première expérience de vélo de montagne dans la Forêt récréative de Val-d’Or

Il y a autant de raisons de faire du vélo de montagne dans la Forêt récréative de Val-d’Or qu’il y a de gens pour l’explorer. Laisse-moi te raconter mes premières expériences et tu comprendras pourquoi j’adore ça.

 

L’an dernier dans le cadre de mon travail j’ai dû accompagner un groupe d’influenceurs (blogueurs et journalistes) pour leur faire découvrir la magnifique Forêt récréative de Val-d’Or. Et là, j’ai un problème majeur; je n’ai jamais fait de vélo de montagne dans les sentiers de type single track. Je ne sais même pas à quoi m’attendre. J’ai fait du vélo de promenade et c’est à peu près tout ce que j’ai comme expérience. Comme je suis une fille de défis, je ne me décourage pas et je sollicite l’aide de mon chum qui a un peu plus d’expérience, en faisant à l’occasion. Un soir au retour du travail, je lui dis : « Chéri, j’ai besoin que tu m’emmènes faire du vélo de montagne dans les single tracks de la forêt récréative. Je dois emmener des visiteurs et je ne veux pas avoir l’air d’une tarte ». Devant ma vulnérabilité, il ne peut rien me refuser. 😉  Alors dès le week-end suivant, on part en famille pour ma première exploration. Je loue un vélo sur place parce que, dans les faits, mon vélo personnel pèse trois tonnes et a plus de vingt ans. C’est donc clair qu’il n’est pas adéquat pour une telle aventure.

Je ne pensais pas que faire du vélo de montagne pouvait être si excitant! Les sentiers conçus par la gang de passionnés d’Accro-Vélo est extraordinaire. On y retrouve de tout: des montées, des courbes serrées, des obstacles et tout ça dans un paysage à couper le souffle. Quand l’adrénaline commence à monter et qu’on dévale les pistes, on ne pense qu’à une seule chose; pour moi c’est de faire attention de ne pas me péter la gueule surtout en pensant que je dois avoir tous mes morceaux pour revenir quelques jours plus tard avec les influenceurs. Les enfants étaient aussi excités que moi. C’est une activité à ajouter à notre liste de chose à faire en famille. La journée se termine sans trop de conséquences pour une première, à part quelques ecchymoses sur les jambes et les bras.

Forêt récréative activités

Il est possible de louer des vélos de promenade et des vélos de montagne à la Forêt récréative. De plus, les utilisateurs du site peuvent disposer gratuitement d’équipement de nettoyage et de réparation pour leur vélo.

Quelques jours plus tard, je vis de nouveau cette expérience, mais cette fois j’ai le plaisir d’être accompagnée de quelques membres d’Accro-Vélo dont le président qui parle de la configuration des sentiers, de la signification des noms de sentiers, de leur passion pour le vélo, mais aussi de leur passion pour leur ville et leur région qui en a tant à offrir au niveau de la qualité de vie. Ces gens passionnés sont nos meilleurs atouts lorsque vient le temps de faire la promotion de notre destination. C’est une occasion pour les influenceurs de rencontrer des locaux et d’échanger avec eux.

J’ai tellement aimé ça que je me suis acheté un vélo cette année! Je regardais dans l’usagé au début, mais je suis allée faire un tour chez Ski vélo plein air et là, coup de foudre pour un beau Specialized de l’année bleu marin. Je n’ai pas pu résister. Avec l’aide de François le propriétaire, j’ai pu faire un choix éclairé pour un vélo qui répond à mes besoins. L’avantage de faire affaire avec des experts c’est que même si je suis une novice, je pourrais profiter au maximum de mon vélo qui sera ajusté à la perfection à mon physique.

Maintenant, je suis impatiente d’accompagner la prochaine tournée de familiarisation ou les tournées de presse pour faire découvrir ce site enchanteur.

vélo de montagne sentiers val d'or abitibi-témiscamingue

Photo de couverture | Marie-Claude Robert

Anecdotes croustillantes sur le Tour de l’Abitibi – Partie 2

Anecdotes croustillantes sur le Tour de l’Abitibi – Partie 2

Du 16 au 22 juillet se déroule la cinquantième édition du Tour de l’Abitibi à Val-d’Or. La semaine dernière, on a recueilli pour l’occasion plein d’anecdotes croustillantes racontées par des gens qui se sont impliqués dans le Tour. Tu peux d’ailleurs les lire ici : Anecdotes croustillantes sur le Tour de l’Abitibi – Partie 1.  On en voulait encore plus, alors voici la partie 2!

Des années légendaires

Léandre Normand fondateur Tour Abitibi

Léandre Normand, le fondateur du Tour de l’Abitibi.

Pour la deuxième partie de cet article, j’ai pu communiquer avec Léandre Normand, le fondateur du Tour de l’Abitibi. Tu peux t’en douter, il ne manquait pas d’anecdotes à me raconter. Il s’en est passé des moments marquants pendant les cinquante années d’existence du Tour! Il me racontait entre autres qu’en 2014, le titre de meilleur champion aux points a failli être donné au mauvais coureur. Chaque année, Léandre fait sa propre compilation des résultats du Tour de l’Abitibi et cette fois-là, son résultat ne correspondait pas avec celui des commissaires. Selon lui, c’était un autre coureur qui se méritait le titre avec seulement une seconde d’avance. Alors que la remise des maillots était sur le point de se faire, il est allé avertir les juges. Une autre vérification a été faite, et les commissaires lui ont finalement donné raison!

Léandre me parlait aussi de certaines éditions qui ont marqué l’histoire du Tour de l’Abitibi. Par exemple, c’est en 1977 qu’a eu lieu la première participation d’une cycliste féminine. À l’époque, Carole Vanier faisait partie d’une équipe masculine québécoise. Quelques années plus tard, en 1980, ce fut la première fois qu’une femme occupa la fonction de commissaire en chef. Puis, ce n’est qu’en 1990 que la première équipe entièrement féminine participa au Tour de l’Abitibi.

Il faut aussi savoir que l’événement a un grand impact au niveau international. C’est même la plus importante course par étapes au monde dans la catégorie Junior. Depuis ses tout débuts, ce sont 45 pays qui y ont participé. En 1981, ce fut la première fois qu’une équipe européenne participa au Tour de l’Abitibi. Comme me disait Léandre, les européens « ont tout balayé » cette année-là.

Équipe féminine tour de l'abitibi

L’une des premières équipes féminines à avoir participé au Tour de l’Abitibi.

équipe France tour de l'abitibi

L’un des cyclistes de l’équipe de France en 1981. C’est la première équipe européenne à avoir participé au Tour de l’Abitibi.

Des courses hors du commun

Lorsqu’on parle du Tour de l’Abitibi, on ne peut pas passer à côté de Marc Lemay, qui a été coureur pendant trois années consécutives ainsi que directeur technique pendant cinq ans. Lui aussi avait donc beaucoup de choses à me raconter.

Il m’a d’abord parlé de la course des serveurs, qui a eu lieu il y a quelques années de cela. Comme son nom l’indique, les participants de cette activité étaient des serveurs qui devaient se rendre d’un point à un autre avec un cabaret sur lequel ils transportaient des bières. L’objectif était de ne pas en échapper par terre. Le trajet se faisait au même endroit où les cyclistes devaient passer peu de temps après. Le seul problème : les bières étaient dans des bouteilles de verre. Lorsque quelqu’un en échappait, le verre se cassait et ce n’était pas facile à ramasser. Tu peux imaginer la suite… Quand les coureurs arrivaient à toute vitesse, plusieurs d’entre eux faisaient des crevaisons. On peut supposer que les organisateurs de la course des serveurs ont regretté le choix des bouteilles en verre!

Marc m’a aussi parlé d’une ancienne étape qui faisait anciennement partie du Tour de l’Abitibi, le trajet La Sarre – Amos. Sur cette route, les cyclistes croisaient plusieurs voies ferrées, dont une qui était en diagonale. C’était l’un des endroits où il y avait le plus de chutes. La décision de recouvrir la voie ferrée d’un tapis a donc été prise, pour la sécurité des coureurs. Toutefois, le tapis a été oublié sur le chemin de fer après la course… Lorsqu’un train est ensuite passé par là, il a dû réagir rapidement pour freiner à temps! Heureusement, il a réussi à s’arrêter et aucun déraillement n’a eu lieu. Ce fut tout de même la dernière fois qu’un tapis fut placé sur une voie ferrée pendant une course.

Marc Lemay tour de l'abitibi

Marc Lemay, du temps où il était cycliste au Tour de l’Abitibi.

course des serveurs tour de l'abitibi

Une participante à la course des serveurs.

course tour de l'abitibi chemin de fer

Des cyclistes passant sur un chemin de fer lors d’une course.

Crédits photos | Société d’histoire d’Amos – Fonds Tour de l’Abitibi

Visiter de beaux jardins à Val-d’Or et ses environs

Visiter de beaux jardins à Val-d’Or et ses environs

Pour la 10e année consécutive, le groupe Embellir Val-d’Or vous offre la chance de venir visiter gratuitement de beaux jardins à Val-d’Or et ses environs. Venez voir des petits coins de paradis aménagés dans les cours privées de nos Valdoriens adeptes de jardinage !

Prendre note qu’en cas d’averses les activités seront annulées. Si le temps gris ou la pluie est légère, apportez vos parapluies !

La passion est au rendez-vous

C.Rivard

Christine Rivard
51, Rue Fréchette

Passion, déco et fleurs sont au rendez-vous. Vous découvrirez l’art d’aménager un petit espace et d’en faire un paradis!

29 juillet, 5 et 12 août 2018 entre 13h et 16h30
Réservation recommandée : 819-824-6489

Le jardin des découvertes

Émilienne Hardy
97, Sentier des fougères

Dans un décor naturel en bordure d’un lac, découvrez ce magnifique jardin champêtre. Une passion pour les fleurs à vous ravir les yeux !

29 juillet, 5 et 12 août 2018 entre 13h et 16h30
Réservation recommandée : 819-824-5559

E.Hardy

Un jardin zen

L.Audet

Lorraine Audet
140, chemin Val-du-Repos

Décor enchanteur où se marient repos, tranquillité et plénitude.

29 juillet et 5 août 2018 entre 13h et 16h30
Réservation recommandée : 819-856-3121

Fleur, fleur quand tu nous tiens !

Solange Couture
1873, rue des Pins

Venez voir la dame aux fleurs ! Vous serez éblouis par une nature épanouie et une profusion de couleurs.

29 juillet, 5 et 12 août 2018 entre 13h et 16h30
Réservation recommandée : 819-874-3002

S.Couture
Anecdotes croustillantes sur le Tour de l’Abitibi – Partie 1

Anecdotes croustillantes sur le Tour de l’Abitibi – Partie 1

Du 16 au 22 juillet 2018 se déroulera la cinquantième édition du Tour de l’Abitibi, et c’est Val-d’Or qui en est la ville hôtesse. Pour l’occasion, on a voulu en savoir un peu plus sur l’envers du décor : trois personnes impliquées dans le Tour de l’Abitibi m’ont raconté des anecdotes ou encore des moments marquants qu’ils ont vécus au cours des éditions passées. Prépare-toi, tu ne manqueras pas d’être surpris!

L’équipe médicale, adeptes d’adrénaline et joueurs de tours

Équipe médicale Tour de l'Abitibi

L’équipe médicale du Tour de l’Abitibi. Marie-Ève est la deuxième personne en partant de la gauche.

À la recherche d’anecdotes, j’ai d’abord discuté avec Marie-Ève Dionne. Elle est infirmière dans l’équipe médicale du Tour de l’Abitibi depuis quelques années.

On ne s’en doute pas, être dans cette équipe là, ça veut souvent dire être sur l’adrénaline. Et quand il est question d’adrénaline, on pourrait prendre en exemple chacun des accidents pris en charge par l’équipe au fil des années. Il paraîtrait qu’un cycliste en pleine course est déjà rentré dans une fenêtre de pare-brise… Plus de cent points de suture dans le visage s’en sont suivi. Marie-Ève m’expliquait aussi que puisqu’elle doit toujours être prête à intervenir, la voiture de l’équipe médicale se tient toujours près du peloton de cyclistes. Après qu’un accident se soit produit, l’auto doit réussir à retourner se positionner derrière le peloton. Tu parles d’adrénaline!

L’équipe médicale a aussi sa petite tradition : la « Course Kentucky ». À chaque course de Preissac à Val-d’Or, les membres de l’équipe s’arrêtent au PFK avant de se rendre à Preissac. Arrivés à destination, ils s’installent sur une civière comme ils le feraient sur une table pour déguster leur festin. C’est reconnu, le poulet Kentucky est au menu à chaque course Preissac – Val-d’Or, et l’équipe médicale fait toujours des jaloux!

Marie-Ève s’est aussi tout de suite mise à rire en me racontant les tours que son équipe avait l’habitude de jouer à l’ancien président du Tour de l’Abitibi. Après avoir donné le coup de départ, celui-ci devait se dépêcher à rejoindre la voiture du président, qu’il conduit à la suite des cyclistes. Histoire de lui compliquer la tâche, l’équipe a déjà mis de l’eau sur le siège conducteur. Pas le choix, le président devait continuer sa route avec les deux fesses mouillées!

Des années marquantes pour le Tour de l’Abitibi

Directeur technique du Tour de l’Abitibi depuis de nombreuses années, Bruno Gauthier ne manquait pas d’histoires surprenantes à me raconter. L’une des éditions qui l’a le plus marqué est celle de 2008, qu’il appelle « l’année marathon ».

Il y a dix ans, la décision de faire du Tour de l’Abitibi l’une des étapes de la Coupe des Nations a été prise avec l’Union Cycliste Internationale (UCI). Cela ne pouvait malheureusement pas permettre aux équipes régionales de participer, comme l’équipe du Québec ou celle d’IAMGOLD.  On ne voulait pas les mettre de côté, car le Tour de l’Abitibi représente depuis toujours une belle opportunité pour ces équipes. L’événement s’est donc fait en deux parties : la Coupe des Nations a eu lieu, sans les équipes régionales, puis le Tour de l’Abitibi s’est produit dans sa formule habituelle. Les courses se sont étirées sur dix jours! Un gros défi pour Bruno, qui en était à sa première année comme directeur technique.

Par ailleurs, puisqu’il s’occupe entres autres de la préparation des courses et des tracés, Bruno travaille beaucoup avec les équipes. Il a donc plusieurs instructions à leur donner, mais comme il l’a appris, la communication n’est pas toujours facile.

En 2007, l’une des étapes du Tour consistait à une course contre la montre individuel avec un départ dans les galeries souterraines de l’Ancienne-mine-Lamaque à la Cité de l’Or. Oui, oui, sous terre! Toutes les équipes étaient bien occupées à s’assurer que leurs vélos allaient être descendus au bon endroit… sauf une. Alors que tout le monde s’était mis à la tâche, les membres de l’équipe de l’Ouzbékistan étaient introuvables. Imagine la surprise de Bruno en trouvant finalement l’entraîneur de l’équipe en train de relaxer, une bière à la main. Impossible de lui expliquer qu’il faut descendre les vélos de son équipe sous terre : il ne parlait ni français, ni anglais. Même après avoir essayé de lui expliquer la situation avec des dessins, l’entraîneur ouzbek était toujours confus. Il a fallu que Bruno et ses collègues le fasse monter dans leur voiture jusqu’à la Cité de l’Or pour réussir à lui faire comprendre qu’il devait préparer les vélos de son équipe sous terre. Surmonter la barrière du langage, c’est parfois plus difficile que l’on croit!

Tour de l'Abitibi CLMI épreuve

L’épreuve du contre-la-montre-individuel du Tour de l’Abitibi s’est faite de nombreuses fois avec un départ à 300 pieds sous-terre.

Tour de l'Abitibi départ sous terre

Le Tour de l’Abitibi a eu longtemps une épreuve dont le départ se faisait à la Cité de l’Or dans les galeries souterraines d’une ancienne mine d’or.

Tour de l'Abitibi Val-d'Or Cité de l'Or

Pour de nombreux cyclistes, le départ du contre-la-montre-individuel à 300 pieds sous terre représentait leur première expérience dans une mine.

Tour de l'Abitibi compétition cycliste UCI

Suzanne Fortin, présidente du Tour de l’Abitibi accompagnée de Bruno Gauthier, vice-président et directeur technique lors du Gala Mérite cycliste québécois 2015 au cours duquel Bruno a remporté le Mérite cycliste québécois de bénévole de l’année dans la section route et piste.

Une première expérience hors du commun

Caravane Tour de l'Abitibi

La caravane est le nom utilisé pour désigner l’ensemble des voitures qui suivent les cyclistes lors du Tour de l’Abitibi : voiture du président, juge, équipes, etc.

J’ai finalement parlé avec Suzanne Fortin, présidente du conseil d’administration du Tour de l’Abitibi depuis 2011. Elle avait toute une mésaventure à me raconter, et elle s’est produite lors de sa première année en tant que présidente.

À chaque année, la voiture du président ou de la présidente est la première en avant du peloton. On y amène certains des partenaires financiers importants du Tour dans l’objectif de leur faire vivre la course. Suzanne Fortin m’expliquait que c’est une façon de leur donner un accès spécial à la course. C’est très impressionnant d’être si près des cyclistes en action. Lors de sa première année, la présidente voulait donc à tout prix que les partenaires financiers soient contents de leur expérience. Malheureusement pour elle, la voiture a fait une crevaison pendant la course. On peut imaginer son stress augmenter… Elle m’a confié qu’à ce moment-là, elle s’est même dit qu’elle était en train de vivre le pire moment de sa vie!

Suzanne et ses passagers n’ont pas eu le choix de s’arrêter sur le bord de la route. Le découragement se faisait sentir. Par chance, il y avait des résidents du coin qui s’étaient installés pour regarder la course et qui avaient remarqué la crevaison. Un homme avait même tout ce qu’il fallait dans son garage pour remédier au problème. En dix minutes, le pneu était réparé et la voiture repartait! Il fallait maintenant passer à travers le peloton pour retourner à l’avant.

Au final, les commanditaires ont dit avoir vécu cette journée-là la meilleure course à laquelle ils avaient assisté. Ce n’est pas à tous les jours qu’on a l’occasion de passer en voiture à travers un peloton de cyclistes pendant une course! Le pire moment de Suzanne est donc rapidement devenu l’un de ses meilleurs souvenirs. Tout est bien qui finit bien!

Photo de couverture | Société d’histoire d’Amos – Fonds Tour de l’Abitibi

Un nouveau festival à Val-d’Or

Un nouveau festival à Val-d’Or

Dès novembre prochain, il y aura un nouveau festival à Val-d’Or : Le Festival de musique Trad de Val-d’Or. Faisant partie de la famille des Festivals Trad Québec mettant en valeur la culture traditionnelle québécoise, l’événement aura lieu du 1er au 3 novembre 2018 et proposera une foule d’activités.

La musique traditionnelle québécoise et les veillées d’antan ont joué un rôle important pour Val-d’Or. À l’époque, c’était une belle façon de se rassembler et de créer des ponts avec les nouveaux arrivants qui venaient surtout de l’Europe de l’Est comme la Pologne et l’Ukraine pour travailler dans les mines.

– Jacques Cayouette, repésentant d’Agnico Eagle, présentateur officiel du festival

L’équipe du Festival de musique Trad de Val-d’Or

C’est le groupe valdorien Racine Carrée qui est à l’origine de la création de ce nouveau festival. En plus d’avoir été honoré récemment de la Bourse Coup de cœur de la Ville de Val-d’Or, le groupe a participé à de nombreux festivals dont le Festival Art’Danse de l’Abitibi-Témiscamingue et le Festival de Contes et légendes en Abitibi-Témiscamingue. De plus, le conseil d’administration est composé de 11 membres ayant déjà tous mené des événements culturels vers le succès. On peut donc dire que l’expérience et la passion s’allieront pour créer un succès phénoménal!

Festival de musique trad de Val-d'Or

Des membres du comité organisateur du festival accompagnés de Dany Marchand (premier à gauche) de Meubles Marchand, partenaire musicien et Jacques Cayouette (deuxième à partir de la droite) d’Agnico Ealge, partenaire présentateur.

Un festival pour tout le monde

En élaborant la programmation, le Festival de musique Trad de Val-d’Or s’est assuré d’organiser un événement qui plaira à tous, tant aux amateurs qu’aux pros, aux familles, aux musiciens, aux enfants et aux adultes. Le partage, la famille et la passion sont d’ailleurs au cœur des préoccupations de l’équipe. Par exemple, alors que des ateliers de cours de violon seront donnés, il y en aura aussi d’initiation à la danse traditionnelle. Les jams sont aussi ouverts à tous; il ne suffit que de savoir taper des mains ou des pieds, chanter ou tout simplement s’amuser.

Programmation du Festival de musique Trad de Val-d’Or

S’étant donné comme mission de faire revivre les veillées traditionnelles québécoises de nos aïeux proposera des groupes de musique régionaux et d’ailleurs au Québec, des jams, des ateliers et cours de gigue, violon, guitare et chant ainsi qu’un café-rencontre et une veillée de danse. La veillée de danse, qui aura lieu en soirée le dernier soir des festivités sera animé par le calleur Jean-François Berciaume et le groupe Racine Carrée. Jean-François Berciaume, qui est aussi le porte-parole du festival, est un percussionniste, calleur, gigueur, chercheur et chorégraphe ayant plus de 20 ans d’expérience dans la danse traditionnelle. Il est reconnu comme l’un des calleurs les plus originaux.

Alors que la présence des deux groupes valdoriens Racine Carré et les Fous de Vassan ont déjà été annoncés, la programmation complète sera annoncée le 11 septembre lors d’un 5 à 7 à la microbrasserie Le Prospecteur qui se terminera par un Jam. L’événement, ouvert à tous, promet d’être un bel avant-goût du festival!