Close

Archive for month: mars, 2018

La randonnée cycliste Cyclo Titour CMAC-Thyssen du Tour de l’Abitibi est de retour

La randonnée cycliste Cyclo Titour CMAC-Thyssen du Tour de l’Abitibi est de retour

Le 28 mars dernier avait lieu une conférence de presse du Tour cycliste de l’Abitibi afin de donner plus de détails sur la randonnée cycliste du Cyclo Titour CMAC-Thyssen et de dévoiler la programmation des spectacles qui auront lieu sous le chapiteau lors de la 50e édition du Tour de l’Abitibi qui aura lieu du 16 au 22 juillet 2018.

La randonnée cycliste Cyclo Titour CMAC-Thyssen

randonnée cycliste Cyclo Titour 3 juin 2018

L’affiche de la randonnée cycliste Cyclo Titour CMAC-Thyssen 2018

Afin de s’assurer de la présence des clubs cyclistes régionaux, la randonnée cycliste Cyclo Titour CMAC-Thyssen aura lieu le dimanche 3 juin 2018. Le départ se fera à 9h30 au Complexe sportif Desjardins à Amos et se terminera à la Place Agnico Eagle à Val-d’Or aux environs de 15h. Quatre arrêts seront faits au cours du trajet, soit à Saint-Marc-de-Figuery, La Corne, Vassan et Sullivan. Lors de ces arrêts, les participants pourront se ravitailler avec de l’eau Eska et des collations. Il y aura aussi une équipe mécanique assurée par Ski Vélo Plein air de Val-d’Or pouvant effectuer des réparations sur les vélos. Une équipe mécanique sera aussi présente au départ, assurée par Sports Expert d’Amos. Un tirage de deux vélos, gracieuseté de Ski Vélo Plein Air de Val-d’Or, sera fait parmi tous les participants de la randonnée cycliste.

Inscription

Tous, famille, jeunes et moins jeunes, sont invités à s’inscrire en ligne sur le site internet du Tour de l’Abitibi ou en cliquant ici. La date limite pour s’inscrire est le 6 mai 2018. Tu peux aussi t’inscrire en cliquant ici.

Dévoilement du président d’honneur

Le président d’honneur du Cyclo Titour CMAC-Thyssen a aussi été dévoilé. Il s’agit de Marc Lemay, un homme qui s’est grandement impliqué dans le cyclisme régional, provincial, national et international. Il a d’ailleurs été coureur au Tour de l’Abitibi trois années consécutive et directeur technique de l’événement pendant 5 ans. Il a aussi été président de la Fédération cycliste du Québec, de l’Association cycliste canadienne et la Commission internationale de vélo de montagne de l’Union cycliste internationale (UCI).

Il a a profité de l’occasion pour inviter toute la population et les entreprises à s’inscrire. C’est les yeux remplis d’étoiles et avec beaucoup d’enthousiasme que Marc Lemay a partagé son attachement au Tour de l’Abitibi et au Cyclo Titour.

Marc Lemay président d'honneur Cyclo Titour Tour de l'Abitibi 2018

Marc Lemay, lors de la conférence de presse du Tour de l’Abitibi le 27 mars dernier.

« Le Tour de l’Abitibi, pour moi, ç’a été ma rampe de lancement pour faire ce que j’ai réussi à faire au niveau national et international au niveau du vélo ».

Programmation du chapiteau

L’organisation a profité de cette conférence de presse pour annoncer la programmation du chapiteau. Dans le cadre du 50e anniversaire du Tour de l’Abitibi, qui aura lieu du 16 au 22 juillet 2018, un chapiteau sera monté dans le stationnement faisant face à la ligne d’arrivée lors de l’événement. Du 19 au 21 juillet, des soirées musicales thématiques auront lieu sous le chapiteau, ouvertes et gratuites pour tous. Alors que le groupe Lipstick Rodeo jouera de la musique country le jeudi 19 juillet, c’est le vendredi 20 juillet que Maleo animera la soirée avec une musique latino et que 8-Track nous chantera des reprises le samedi 21 juillet.

Inscription pour le Tour des légendes et la soirée hommage

Il est désormais possible de s’inscrire au Tour des légendes et à la soirée hommage. Pour cette dernière, il est également possible de réserver une table de huit personnes. Tous les formulaires d’inscription se trouvent directement sur le site internet du Tour de l’Abitibi sous l’onglet 50e ou en cliquant ici.

Pour en savoir davantage sur ces deux activités, clique ici.

Mon travail de conseillère en séjours

Mon travail de conseillère en séjours

Je travaille comme conseillère en séjours au bureau d’information touristique de Val-d’Or depuis le mois d’août 2017. J’avais entendu, de bouche-à-oreille, que c’était un travail très plaisant et enrichissant pour les étudiants. Laissez-moi vous dire que je ne regrette pas d’y être allée porter mon CV!

Avant de commencer à travailler, je pensais que je connaissais bien ma région. J’avais déjà visité la plupart des villes et de nombreux attraits touristiques, de Témiscamingue jusqu’à La Sarre. Mais je me suis vite rendu compte que j’étais loin d’avoir tout vu!

Les tâches d’une conseillère en séjours

Comme conseillère en séjours, je dois savoir sur le bout des doigts les attraits touristiques de Val-d’Or, les activités organisées, les spectacles, les festivals et l’actualité. Il faut aussi connaître en très grande partie les attraits touristiques offerts en Abitibi-Témiscamingue. Tout cela pour mieux conseiller les visiteurs lors de leur séjour selon la durée de leur visite et leurs intérêts. Mais mes connaissances ne doivent pas s’arrêter là, je dois aussi être au courant du tourisme des autres villes et régions partout au Québec.

Je considère que mon rôle est très important sur l’opinion des gens qui viennent visiter la ville puisque je suis la première impression que les visiteurs ont en venant dans notre belle et grande région. C’est un devoir pour moi d’offrir le meilleur service possible afin qu’ils se réjouissent de leur passage et qu’ils désirent revenir.

Anecdotes

Certains Québécois de la grande ville ont encore de vieilles mentalités par rapport à l’Abitibi-Témiscamingue et croient que nous habitons dans le « Grand Nord ». Je me souviens d’une femme qui est passée au bureau l’automne dernier; elle me disait qu’elle était agréablement surprise et soulagée de voir à quel point la route 117 était dégagée. Elle avait peur que les branches des arbres égratignent sa voiture. Un autre homme nous a déjà téléphoné pour savoir si nous avions une épicerie et de l’eau courante à Val-d’Or.

Pourquoi j’aime mon travail

Je trouve que la ville a beaucoup à offrir et gagne à être connue. Il y a des activités pour tous les goûts en passant par les arts, avec notre magnifique centre d’exposition, aux sports de plein air avec notre Forêt récréative. Été comme hiver, ce n’est pas les activités qui manquent, croyez-moi!

Ce que j’aime le plus de mon travail, ce sont les clients. Ceux qui viennent de l’extérieur et qui sont impatients d’aller tout visiter. La plupart sont très gentils, intéressés par ce que je leur propose et veulent en savoir plus. Je rencontre des gens de partout de la province, mais aussi de différents endroits dans le monde comme l’Australie, les Pays-Bas ou le Salvador. Chaque fois, je leur demande de me parler un peu de l’endroit d’où ils viennent.

Centre d'exposition val-d'or arts visuels

Le Centre d’exposition présente des expositions temporaires d’ici et d’ailleurs différentes à environ tous les 4 mois, en plus d’une exposition permanente changeant à tous les 3 ans environ.

vélo val-d'or Abitibi-Témiscamingue

La Forêt récréative de Val-d’Or offre de nombreuses activités de plein toute l’année: patin à glace, raquette, ski de fond, vélo, vélo de montagne, patin à roues alignées, parc d’entraînement extérieur, cueillette de petits fruits et sentiers pédestres.

Si jamais vous êtes en panne d’idées et vous désirez découvrir de nouvelles activités, passez me voir au bureau d’information touristique de Val-d’Or.

Mon éditorial – le tourisme est une grosse pieuvre ni noire, ni blanche

Mon éditorial – le tourisme est une grosse pieuvre ni noire, ni blanche

Tout n’est pas blanc ou noir. Développer, valoriser et faire la promotion du tourisme, ça n’implique pas seulement les services et produits touristiques.

Commençons avec le développement. Le développement, ça commence par le sentiment d’appartenance des habitants d’un territoire, leur fierté par rapport à leur terre, mais aussi la qualité de vie des citoyens. Si les habitants d’un territoire ne sont pas heureux et fiers de leur ville et de leur région, leur accueil aux visiteurs ne sera pas à son meilleur. Alors quand on s’implique dans un comité d’accueil des nouveaux arrivants ou qu’on assiste à une présentation sur un plan d’action pour la lutte contre le racisme et la discrimination, on fait du développement touristique! On participe à créer un milieu de vie riche de culture, de partage et d’activités pour le bien-être des citoyens. Des citoyens fiers et heureux sont les meilleurs hôtes du monde!

Quand on travaille à valoriser et mettre en lumière la richesse de la grande diversité culturelle à Val-d’Or, on met en valeur notre unicité, la personnalité et les couleurs de la ville. Quand on présente, dans nos plateformes de communication comme notre infolettre, notre blogue et nos réseaux sociaux, ce qui se passe à Val-d’Or et qui n’a pas de liens directs avec le tourisme, on informe les citoyens et participe à la même occasion à augmenter leur sentiment de fierté et d’appartenance envers la ville et la région. Alors, quand ils rencontrent des visiteurs ils peuvent parler de leur ville et de ce qui se passe ici en meilleure connaissance de cause. Ils deviennent alors de meilleurs ambassadeurs et les meilleurs conseillers en séjours qu’il soit. Et disons-le, lorsqu’on visite une ville, une région, un pays, on ne s’intéresse pas seulement aux attraits, mais à sa personnalité, ses couleurs, son histoire et ses secrets. On aime ça avoir l’opinion des locaux et leurs endroits favoris dans la destination. Ça rend notre voyage plus vrai, plus authentique et mémorable.

Ce qui m’amène à mon deuxième point; faire la promotion touristique d’un territoire, ce n’est pas seulement d’informer les futurs vacanciers des endroits où ils peuvent manger et dormir et qu’est-ce qu’ils peuvent faire. C’est leur présenter notre territoire sous tous ses angles pour leur donner le goût de venir nous visiter, nous connaître et échanger avec nous. De leur présenter nos paysages, notre culture, nos habitants et nos activités incontournables qui contribuent à la définition de notre identité.

OTCVO-JeTaime-CoverFB

Notre image promotionnelle créée en 2017 par l’artiste Caroline Trudel qui se veut un hommage au multiculturalisme de Val-d’Or depuis ses débuts, à tous ses bâtisseurs qui ont su bien vivre ensemble et qui y travaillent encore aujourd’hui.

Les aspects économique, communautaire, culturel et social d’un territoire contribuent à créer et entretenir une industrie touristique en santé. Mais l’inverse est aussi vrai. Le tourisme ça permet de valoriser une culture, de diversifier et bonifier une économie en plus d’encourager la création d’événements et d’activités culturels, l’embellissement des espaces publics et l’installation d’infrastructures récréatives dont les citoyens peuvent aussi profiter.

C’est ce qui me fascine et me stimule le plus en tourisme, cette interrelation entre tous les aspects d’une société; son économie, ses gens, son environnement et plus encore. Un peu comme une grosse pieuvre qui étend ses tentacules partout et laisse sa trace à plusieurs endroits. Mon travail, je l’adore. Parce qu’il me permet de prendre part à quelque chose de plus grand que moi. Parce qu’il me permet de contribuer à l’amélioration et au bien-être de ma communauté. Et parce qu’il me permet de découvrir et plonger dans une multitude d’univers et de domaines différents.

Photo de couverture | Vlad Tchompalov

Dormir dans les arbres

Dormir dans les arbres

Dormir dans les arbres sera maintenant possible à Val-d’Or grâce à l’entreprise Entre Lemoine et l’arbre. Dès cet été, cette nouvelle entreprise composée de trois jeunes entrepreneurs, Aksel Nielson Kolding, Alexandra Bérard Rioux et Alex Duchainy, devrait débuter les travaux afin de construire sept cabanes dans les arbres à thématiques différentes et ainsi offrir un hébergement touristique alternatif à Val-d’Or. Les premiers visiteurs devraient être accueillis à l’automne 2018. Leur objectif premier étant de plonger leurs visiteurs dans une histoire et de faire battre à nouveau leur cœur d’enfant, l’expérience que nous pourrons y vivre sera unique et mémorable!

Les maisons seront construites par l’entrepreneur Jean Martinoli de Tronstruction qui n’en est pas à sa première maison dans les arbres! Spécialisée dans les constructions en bois rond et de cabanes dans les arbres, l’entreprise a déjà fait affaire avec plusieurs entreprises touristiques au Québec. Originaire de Suisse, M. Martinoli a travaillé 18 ans dans le domaine de la charpente et la menuiserie européenne avant de s’installer au Québec en 2008 ainsi qu’acquérir de nouvelles compétences et s’adapter aux normes québécoises et canadiennes. Comme tout amoureux de la nature, le respect de celle-ci est au cœur de ses préoccupations en plus de sa mise en valeur et du travail artisanal.

entre-lemoine-et-larbre_aksel-alexandra-alex_W

Aksel Nielson Kolding, Alexandra Bérard Rioux et Alex Duchainy sont les trois propriétaires de l’entreprise de maisons dans les arbres Entre Lemoine et l’arbre.

Faire partie du projet

Si ce projet t’allume et que tu souhaites y participer toi aussi, tu peux te rendre sur le site Internet d’Indiegogo et devenir un membre Maître Lemoine, sur un arbre perché. En remettant un certain montant d’argent, soit entre 35$ à 1 500$, tu recevras en contrepartie un forfait ou différents produits selon le montant versé. Les offres y sont très variées et alléchantes; des tuques uniquement disponibles sur la plateforme de sociofinancement, des produits de la microbrasserie Le Prospecteur et de La Tanière William J. Walter et des forfaits dans les futures cabanes! C’est d’ailleurs sur cette plateforme que tu trouveras une petite description des trois entrepreneurs à la base de ce magnifique projet. Pour y accéder, clique ici. D’ailleurs, les entrepreneurs nous ont promis de nous tenir au courant des avancements du projet. Tu peux les suivre sur leur page Facebook en cliquant ici.

Bien plus qu’un endroit où dormir

Entre Lemoine et l’arbre, ce sera plus qu’une simple nuitée dans une cabane dans les arbres. Ce sera une expérience unique et authentique, une rencontre avec la nature. Les artisans de ce projet ont à cœur de créer un lieu qui sera propice à la proximité; proximité avec la nature, mais aussi avec la famille et les amis. « Nous voulons mettre en valeur nos expériences de vie et notre perception du monde à travers ce projet, c’est pourquoi il repose sur des bases de partage, d’esprit de rencontre, de la découverte de soi ainsi que d’une symbiose entre la Terre et l’être humain. », racontait Aksel. Bref, dormir dans une des cabanes d’Entre Lemoine et l’arbre ce sera certainement vivre l’Abitibi-Témiscamingue de façon totalement authentique au point de devenir, l’espace d’un instant, l’Abitibi-Témiscamingue.

Sept cabanes, sept expériences

Chaque maison aura sa propre thématique, décoration et architecture nous faisant vivre une expérience différente. « Nous mettrons l’accent sur les détails, car l’objectif est que chaque cabane soit perçue comme une œuvre que l’on contemple, que la notion de temps et d’histoire nous plonge dans un récit », raconte le président et leader du projet Aksel.

Cabane Prospecteur Entre Lemoine et l'arbre val d'or abitibi

La Cabane du prospecteur

La Cabane du prospecteur pourra accueillir 8 personnes et sera construite comme une tente de prospecteur. Cette maison se veut un hommage au métier de prospecteur, présent en Abitibi-Témiscamingue depuis les tout premiers balbutiements de son histoire et d’une grande importance pour son économie.

Cabane de la famille Entre lemoine et l'arbre valdor abitibi temiscamingue

La Cabane des enfants

La Cabane des enfants prendra la forme d’un château aux couleurs vives et sera agrémentée de trappes de sorties donnant accès à un toboggan tubulaire de 14 pieds. On y retrouvera plusieurs structures de jeux à l’extérieur comme des balançoires et des pièces mobiles de construction. Cette maison pouvant accueillir 8 personnes sera certainement la plus belle façon de célébrer la famille et retrouver son cœur d’enfant.

La Grange Entre Lemoine et l'arbre Val d'or Abitibi Temiscamingue

La Grange

La Grange, la plus grosse des cabanes avec une capacité de 10 personnes, permettra de faire un voyage dans le temps et retrouver nos aïeux qui travaillaient sur des terres agricoles. Décorée d’artefacts régionaux retrouvés sur différentes fermes et dans des granges, elle portera aussi les couleurs traditionnelles de ces bâtiments soit le rouge ocre aux contours blancs. Étant la seule qui sera munie d’électricité, elle pourra aussi être utilisée pour des évènements tels que des 5 à 7 ou encore des réunions et des lac-à-l’épaule.

maison sur pilotis hébergement alternatif Abitibi-Témiscamingue Val-d'Or

La Shaputan

La Shaputan sera construite comme les maisons traditionnelles algonquines. Pouvant accueillir 8 personnes, elle racontera la culture des Premiers peuples grâce à sa décoration faite d’articles de confection anicinabe et de récits sur l’histoire des Premières Nations de l’Abitibi-Témiscamingue.

chalet suisse abitibi-témiscamingue Val-d'Or hébergement alternatif

La Suisse

La Suisse, pouvant accueillir 8 personnes, est un hommage à l’entrepreneur du projet : Jean Martinoli, originaire de Jura en Suisse. Cette maison sera située au plus haut point du terrain sur un massif rocheux pour nous donner l’impression d’être dans les Alpes. Les détails de finition et sa méthode de construction en feront un véritable chalet Suisse.

cabane sur pilottis hébergement alternatif abitibi temiscamingue val d'or

La Scandinave

La Scandinave aura un design très épuré, aux lignes droites et rectangulaires avec de grands espaces élégants et fonctionnels à aire ouverte. Construite avec des matériaux naturels, cette maison de style moderne qui pourra accueillir 8 personnes se veut un hommage à leur des premiers architectes ayant adopté ce style, le danois Arne Jacobsen, en plus d’être un rappel des origines de l’un de ses propriétaires, Aksel qui est aussi du Danemark.

Puis, il y aura la cabane d’accueil qui sera située à l’entrée du sentier principal. Cette construction sera complètement autonome et fonctionnelle et conçue afin de plonger les visiteurs tout de suite dans l’expérience qui les attendra. Un frigo de la microbrasserie Le Prospecteur et un baril s’y trouveront afin que les visiteurs puissent déguster une bière en attendant d’être dirigés à leur cabane. Ce n’est d’ailleurs pas le seul endroit où ils pourront déguster une bière du Prospecteur puisqu’en faisant leur réservation en ligne, les visiteurs pourront aussi commander des produits de la microbrasserie ainsi que l’épicerie fine La Tanière William J. Walter qui les attendrons dans le frigo de leur cabane à leur arrivée!

Seul hébergement de ce genre en Abitibi-Témiscamingue, Entre Lemoine et l’arbre viendra sans aucun doute bonifier l’offre touristique de la région. Elle permettra aux visiteurs de découvrir d’une autre façon la beauté sauvage de la région, son histoire et sa culture tout en vivant une expérience unique, ludique et mémorable. Bref, Entre Lemoine et l’arbre c’est une autre raison pour venir visiter Val-d’Or et l’Abitibi-Témiscamingue!