Close

Archive for month: juillet, 2016

Inauguration de la Place Agnico Eagle

Inauguration de la Place Agnico Eagle

villevaldor

Communiqué de presse

Le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, le député d’Abitibi-Est, Guy Bourgeois et le président du Marché public de la Vallée-de-l’Or, Roger Gauthier ont inauguré aujourd’hui la Place Agnico Eagle. L’événement s’est déroulé en présence des partenaires et des bâtisseurs de cette réalisation évaluée à près de 2 M $.

Située près du Centre air Creebec, à l’angle de la 8e Rue et de la rue Iberville, cette nouvelle place publique de 4 875 m2 est dotée d’une structure extérieure et d’un bâtiment d’accueil, la salle Hecla Québec, pouvant accueillir jusqu’à 150 personnes. La gestion du site est confiée au Marché public de la Vallée-de-l’Or, qui y tiendra ses activités régulières, en plus de l’offrir à la communauté pour la tenue de divers événements.
Selon le maire de Val-d’Or, Pierre Corbeil, par son esthétique moderne et la qualité de son aménagement, la Place Agnico Eagle vient rehausser le patrimoine architectural de la ville en plus d’améliorer la qualité de vie qui prévaut à Val-d’Or : « Nous avons rêvé et imaginé cette place publique ensemble! D’une idée semée par des gens inspirés, a germé un projet unique et visionnaire. Puis ce projet a poussé, nourrit par l’ambition d’une communauté fière de vivre dans une ville belle et agréable ». Les entreprises valdoriennes MLS architectes, Stavibel et Construction Beauchêne furent les bâtisseurs de ce projet dont la construction fut débutée en 2015.

La Ville de Val-d’Or a investi 925 000 $, incluant les coûts reliés aux travaux d’aménagements complémentaires. Des subventions du gouvernement du Québec ont apporté une aide financière totale de 340 000 $ tandis que la MRC de La Vallée-de-l’Or et la SADC ont contribué respectivement pour 85 000 $ et 20 000 $. Le financement fut comblé par l’implication exceptionnelle du milieu corporatif valdorien dont la contribution atteint 375 000 $. De cette somme, la part d’Agnico Eagle s’élève à 200 000 $ et celle d’Hecla Québec à 50 000 $. Cinq partenaires supporteurs se sont joints au projet soit IAMGOLD, Meglab, le Club Lions Val-d’Or Métropolitain, Hardy Ringuette Automobile et Toiture Bon Prix Abitibi en accordant chacun 25 000 $.

« Ce lieu appartient maintenant à l’avenir de Val-d’Or. Soyez-en fiers, prenez-en soin, occupez-le!  Une place publique, c’est un lieu de vie, de rencontres et d’échanges. C’est à l’ensemble de la population qu’il appartient de faire de la Place Agnico Eagle un lieu animé et rassembleur » a conclut le maire.

 

– 30 –

marché public Val-d'Or place publique communauté
inauguration_marchepublic3

Source

Sylviane Mailhot

Agente de communication, Ville de Val-d’Or

819 824.9613 poste 2252 | sylviane.mailhot@ville.valdor.qc.ca

Des passionnés redonnent vie au lac Florentien

Des passionnés redonnent vie au lac Florentien

Après six ans de dur labeur, le projet de restauration du lac Florentien a abouti. Sa réouverture permettra aux pêcheurs d’y puiser l’omble de fontaine du 1er au 15 août pour la première année de sa renaissance.

 

Ce projet, évalué à 165 000 $, a été réalisé par le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs, en collaboration avec la Fondation de la faune du Québec et l’Association chasse et pêche de Val-d’Or, ainsi que de nombreux bénévoles et passionnés.

«Ce lac servait à aménager et restaurer d’autres plans d’eau, car on y trouvait beaucoup de poissons. Des espèces compétitives ont été introduites, notamment par l’utilisation de poissons-appâts, ce qui a fait chuter la quantité d’omble de fontaine. Il fallait faire quelque chose, a expliqué Jean-Pierre Hamel, biologiste pour le ministère.

«On a décidé de repartir à zéro et de fermer le lac pendant la restauration. On l’a traité à la roténone pour éliminer les espèces compétitives et on a réalisé trois encensements en six ans», a-t-il ajouté.

Le restaurer et le conserver

L’entrée sud du lac Florentien se situe au kilomètre 61 sur le chemin forestier Baie Carrière, en direction de Rapide-Sept. «Restaurer ce lac représente un rêve de l’Association chasse et pêche depuis 25 ans. On est fiers de lui redonner une deuxième vie. On a un bijou entre les mains et il faut le conserver, a souligné Jacques Cormier, président.

«95 % des pêcheurs et des visiteurs ont à cœur de garder l’endroit beau. On doit sensibiliser la population sur les 5 % restants, qui peuvent venir faire mal au lac par le non-respect des règlements, a-t-il précisé.

«La population peut s’inscrire comme ami du lac Florentien et devenir nos yeux pour s’assurer de la conservation des lieux. On mettra en place une stratégie avec des bénévoles pour surveiller l’endroit tout au long de l’année», a mentionné M. Cormier.

Non aux envahisseurs!

«Les poissons envahisseurs exotiques nuisent aux plans d’eau du Québec. Les pêcheurs devront changer leurs habitudes. Ils pensent que les espèces doivent venir de loin pour être exotiques, mais juste si leur embarcation est allée en Outaouais cela peut changer notre plan d’eau», a fait valoir Jacques Cormier.

Pour éviter cette situation, les pêcheurs doivent inspecter leur embarcation et leurs équipements, rejeter la boue, végétaux et animaux loin du plan d’eau, vidanger l’eau, laver à l’eau chaude, à haute pression ou laisser sécher cinq jours l’embarcation et le matériel et ne pas remettre à l’eau les appâts de pêche, morts ou vivants.

Quelques règlements et suggestions du lac

– Saison de pêche écourtée, du 1er au 15 août

– Limite de cinq poissons par jour

– Interdiction d’utiliser des poissons-appâts

– Privilégier la remise à l’eau des gros spécimens

– Pêcher à l’hameçon circulaire

– Utiliser de petites embarcations sans moteurs à gaz

 

Source : GRENIER, Myriam. 2016 (25 juillet). « Des passionnés redonnent vie au lac Florentien », L’Écho Abitibien ; Le Citoyen. En ligne. <http://www.lechoabitibien.ca/actualites/2016/7/25/des-passionnes-redonnent-vie-au-lac-florentien-.html>. Consulté le 28 juillet 2016.

Concours de photographies valdoriennes Zone Image

Concours de photographies valdoriennes Zone Image

Val-d’Or, le 26 juillet 2016 –  Pour une troisième édition, la Ville de Val-d’Or invite ses citoyens à participer à un concours de photographies valdoriennes. Plusieurs prix seront attribués et les photos gagnantes feront l’objet d’une exposition en novembre 2016. En nouveauté cette année, le concours est présenté par un partenaire : Zone Image Val-d’Or.

 

Qui peut participer?

Le concours est ouvert à tous les résidents de Val-d’Or. Vous pouvez être un photographe amateur, semi-professionnel ou professionnel.

Comment participer?

Il suffit d’envoyer un maximum de trois photographies prises sur le territoire de Val-d’Or à concoursphotos@ville.valdor.qc.ca au plus tard le 25 septembre 2016. Participation par courriel seulement. Les participants recevront un message courriel attestant la réception des photos.

Pour chaque photographie, vous devez indiquer dans le courriel votre nom complet, votre adresse, numéro de téléphone et la localisation de la photo. Les photographies doivent être de format jpeg et être de bonne résolution (1 Mo minimum). La photo doit être exempte de texte (ex : signature ou date).

Chaque participant doit être l’auteur et l’unique titulaire des droits de la ou des photographies présentées. Il doit avoir obtenu le consentement des personnes apparaissant sur les photos. Le titulaire des droits conserve tous les droits d’auteur sur les photos soumises. La Ville de Val-d’Or se réserve le droit de publier les photos dans ses outils de communication incluant ses médias sociaux à des fins promotionnelles de ce concours. Toutes les photos seront créditées au photographe.

Évaluation des photographies

Les photos soumises seront évaluées par un jury composé d’un professionnel de la photo, de représentants de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or et de la Ville de Val-d’Or. Les photographies seront jugées selon les critères suivants : l’originalité et la pertinence du sujet, la composition de la photo et la qualité technique.

 

Prix

Exposition : Dix photos feront l’objet d’une exposition dans la salle du conseil de l’hôtel de ville. À la fin de l’exposition, les gagnants repartiront avec leur encadrement, d’une valeur de 100 $ chacun.

Prix du jury Zone Image : Une photo qui se démarquera par son audace sera récompensée par le jury. Le photographe recevra un certificat-cadeau de 1 000 $ chez Zone Image Val-d’Or.

Prix Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or : Publication de la photo dans la collection de cartes postales de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or.

Prix Coup de cœur : Le public pourra voter pour sa photo préférée lors du vernissage de l’exposition le 2 novembre 2016 à la salle du conseil de l’hôtel de ville entre 17h et 19h. Le gagnant du vote recevra une paire de billet pour un spectacle.

Prix de participation : Tous les participants au concours seront éligibles au tirage d’une carte Accès + du Service sports et plein air de la Ville de Val-d’Or.

 

La dernière édition du concours de photographies valdoriennes remonte à 2014 et avait attiré 31 photographes. Ceux-ci avaient soumis un total de 90 photos.

 

-30-


Source:

Sylviane Mailhot

Agente de communication

Ville de Val-d’Or
819 824-9613 poste 2252
sylviane.mailhot@ville.valdor.qc.ca

 

Notre équipe, notre âme

Notre équipe, notre âme

L’une de nos missions principales étant d’accueillir et d’informer les visiteurs et citoyens, les membres de notre équipe sont sans aucun doute l’âme de l’Office du tourisme et des congrès de Val-d’Or. Chaque membre est passionné et fier de Val-d’Or et de la région et se fait un plaisir et une mission de rendre le séjour des visiteurs le plus mémorable possible. Lisez-nous chaque semaine pour découvrir qui ils sont!

Ptsss! Tu nous as suivis l’année dernière et tu les as découverts? Et bien tu peux encore nous lire parce qu’on en accueillit de nouveaux et ceux qui sont restés ont plein de nouvelles à te donner!

équipe bureau d'information touristique étienne Lejeune Val-d'Or

Étienne en est à sa deuxième année avec nous, et croyez-nous, il a vieilli en un an! En plus d’avoir perdu son visage d’enfant joufflu et d’avoir grandi, il boit maintenant du café et sa voix est plus grave. Bref, c’est rendu un jeune homme, l’un des plus beaux du bureau (c’est ce qu’il dit du moins…J). En tant que conseiller en séjours, il a de plus en plus d’assurance et intègre son esprit théâtral dans le service qu’il donne aux visiteurs. Muni de son chapeau et son cardigan chic noir qui lui donne un air mafieux, il agrémente son discours de « hop là! » « c’est rigolo » et de « voilà » rendant le tout très joyeux et loufoque. D’ailleurs, les « hop là! » et les « voilà » se sont répandus et fusent maintenant de toutes les bouches des conseillers en séjours.

En septembre prochain, il nous quittera le temps de l’année scolaire (snif! snif!) pour étudier au Cégep de l’Outaouais en Arts & lettres & communications, profil cinéma. Rappelons qu’Étienne est mordu de cinéma et de théâtre. Au secondaire, celui-ci était impliqué dans la ligue d’improvisation et dans une Troupe de théâtre. D’ailleurs, en mars dernier il a visité l’Italie pendant 12 jours avec sa troupe de théâtre dans le cadre du Festival de théâtre international de Naples. Il y a fait des ateliers, présenté une pièce de théâtre de Michel Tremblay et chanté à haute voix l’hymne national du Canada de façon humoristique. En fait, sous son sourire timide se cache un acteur passionné qui vous fera assister à un spectacle le temps de votre visite à notre bureau d’information touristique!

Selon lui, tu devrais visiter Val-d’Or pour…

Découvrir son côté historique. Bien que pas si vieux, celui-ci a été très bien conservé. Le fait qu’on puisse découvrir comment la vie se passait 50 ans plus tôt est plutôt rare. En effet, lorsqu’on visite des lieux historiques, il s’agit souvent de centaines d’années.

Selon lui, les cinq merveilles de Val-d’Or sont…

LA CITÉ DE L’OR

À Val-d’Or, c’est facile d’entrer en contact avec les gens. On se sent rapidement chez nous, accueillis comme un roi ou une reine.

LE PARC EDGARD DAVIGNON

« Lui, yé beau en tabarouette! » nous a-t-il confié passionnément en parlant de ce parc! Il affirme que c’est le plus beau parc en ville avec son petit pavillon bordant le lac Blouin. Il apprécie tout particulièrement y manger sa poutine St-Hubert!

L’OFFICE DU TOURISME ET DES CONGRÈS DE VAL-D’OR

Non mais, ils sont fiers les membres de notre équipe hein!? Selon lui, d’avoir à nos côtés un homme si exceptionnel que lui, est un atout (la modestie même!). Il ajoute c’est aussi pour les services et produits de qualité ainsi que pour l’employeur dynamique et humain que nous sommes.

LES JARDINS À FLEUR DE PEAU

Les Jardins à fleur de peau sont un excellent endroit pour apprécier l’art et la nature à la fois. L’harmonie entre la botanique et les œuvres d’art y est parfaite. On peut y rester des heures sans voir le temps passé.

LA PROXIMITÉ

À Val-d’Or, tout est situé à proximité et on peut se rendre rapidement d’un point à l’autre. « On ne fait pas 50 minutes de transport pour parcourir 15 km » !

Des salles combles à tous les soirs pour le 12e FRIMAT

Des salles combles à tous les soirs pour le 12e FRIMAT

Pour la première fois de son histoire, le Festival de la relève indépendante en Abitibi-Témiscamingue (FRIMAT) a réussi à faire salle comble pour chacun des quatre soirs de spectacle, du 20 au 23 juillet à Val-d’Or.

 

Bien que les chiffres officiels de ce 12e FRIMAT ne soient pas encore disponibles, il est certain pour les organisateurs qu’il s’agit d’un succès sur toute la ligne.

«On s’attendait à une belle édition, mais les attentes ont été dépassées à tous les points de vue, tant par la qualité que par la quantité de nos festivaliers. On savait depuis un certain temps que le mercredi et le samedi seraient complets. On a travaillé sur les réseaux sociaux pour mousser les deux autres soirs et on a réussi à remplir la salle», raconte le président Antoine Nolet-Godbout. Le FRIMAT comptait sur plusieurs valeurs sûres, tels que  Safia Nolin, Galaxie et Bernard Adamus, des artistes qui ont tous livré la marchandise. Aux dires du président, les artistes de la Vitrine de la relève ont aussi réservé de belles découvertes aux festivaliers.

«C’est un aspect très important pour notre Festival. Nous avions beaucoup plus d’inscriptions pour la Vitrine et nous avons choisi d’inviter huit groupes au lieu de six. La qualité et la diversité des styles étaient au rendez-vous. C’était impeccable», ajoute le président.

Objectif atteint

Ce 12e FRIMAT a innové à différents niveaux, notamment par son activité de clôture, le FMR de nuit qui a entraîné les festivaliers dans une série d’activités culturelles déjantées.

«On a eu plus de participants que prévu et tout s’est bien déroulé, dans l’ordre. C’est une belle nouveauté qu’on voudra sûrement répéter», souligne Antoine Nolet-Godbout.

Le FRIMAT croit aussi avoir atteint son objectif de dynamiser Val-d’Or avec des activités connexes et de la décoration aux couleurs du FRIMAT un peu partout en ville.

«On voulait créer une vibe dans la population, au-delà de nos participants au Festival. On voulait que les gens sentent qu’il se passait de quoi en ville pendant ces quatre jours-là. Nos décorations au Centre culturel ont impressionné, mais celles au centre-ville aussi. Les commerçants étaient contents. On voulait se faire voir et ça a été réussi haut la main. On est contents de cette 12e édition à tous les niveaux et on sait que la barre vient de monter d’un cran en vue des prochaines», a conclu le président.

Gagnants de la Vitrine de la relève:

– Bourse Société St-Jean-Baptiste: Vertige

– Bourse “Beaux à voir “: Rusted

– Bourse Festival de Musique Émergente: Carapace

– Prix “Enraciné”: Evil Prevails

– Prix La Fabrique Culturelle: Sud-Sud-Est

– Prix du public La Sandwicherie Vendredi: Rusted

– Prix du public La Sandwicherie Samedi: Vertige

 

Source : LANDRY, Marc-André. 2016 (24 juillet). « Des salles combles à tous les soirs pour le 12e FRIMAT », L’Écho Abitibien; Le Citoyen. En ligne. < http://www.lechoabitibien.ca/culture/2016/7/24/des-salles-combles-a-tous-les-soirs-pour-le-12e-frimat.html>. Consulté le 25 juillet 2016.

Un pow-wow sous le signe du renouveau à Lac-Simon

Un pow-wow sous le signe du renouveau à Lac-Simon

C’est la fête, cette fin de semaine, dans la communauté autochtone de Lac-Simon, en Abitibi. Une centaine de personnes de la communauté et de l’extérieur étaient réunies pour le début de la 12e édition du pow-wow, célébrée dans un esprit de renouveau.

 

Après la pluie, le beau temps : l’orage a fait place à un soleil radieux, samedi midi, à Lac-Simon. Après des événements difficiles vécus par la communauté cette année, la vice-chef, Paméla Papatie, est émue d’offrir cette grande fête à sa population.

Au début de l’année 2016, notre communauté a vécu des événements tragiques. On trouvait ça important de faire savoir aux familles qui ont éprouvé des choses que la communauté est là [pour eux], qu’ils ne sont pas tout seuls. Ça fait du bien.

– La vice-chef, Paméla Papatie

Le député d’Abitibi-Est, Guy Bourgeois, était aussi sur place. Il estime qu’il est important d’être présent tant dans les épreuves que dans les bons moments de la communauté.

« C’est important pour moi d’être ici, de partager, avec les membres de la communauté, de leur démontrer mon attachement face à elle », dit-il.

Deux jeunes filles de la communauté de la Manouane, dans Lanaudière, sont venues assister au pow-wow de Lac-Simon. Pour Valérie Petiquay et Wapikoni Petiguay, cette grande fête est synonyme de fierté.

Moi, dans des pow-wow je me sens vraiment comme chez moi […] Ça me rappelle qui je suis!

– Valérie Petiquay et Wapikoni Petiguay

Les festivités du pow-wow continuent toute la fin de semaine et sont ouvertes à tous.

 

Source : LANDRY, Angie. 2016 (23 juillet). « Un pow-wow sous le signe du renouveau à Lac-Simon », Radio-Canada. En ligne. <http://ici.radio-canada.ca/regions/abitibi/2016/07/23/003-lac-simon-pow-wow-abitibi.shtml>. Consulté le 25 juillet 2016.

Val-d’Or en mode Festival de la relève indépendante musicale de l’Abitibi-Témiscamingue

Val-d’Or en mode Festival de la relève indépendante musicale de l’Abitibi-Témiscamingue

Le Festival de la relève indépendante musicale en Abitibi-Témiscamingue (FRIMAT), qui a pour objectif de faire valoir le talent des artistes de la relève de la région, débute ce soir à Val-d’Or.

 

Les amateurs de musique pourront aussi assister aux performances de Mononc’ Serge, Michèle O., Galaxie, Bernard Adamus et Safia Nolin, entre autres.

Découverte en tous genres

« [L’idée], c’est de faire des découvertes, d’avoir une proximité avec des artistes qui viennent faire des spectacles, explique la responsable de la Vitrine de la relève, Mélissa Drainville. Il y en a que c’est intime, d’autres pour rocker. Mais aussi, c’est pour les découvrir nos groupes de la région. On a huit vitrines d’un peu partout en Abitibi-Témiscamingue qui vont venir montrer leur nouveau matériel, mais on a aussi des gens qui sont passés sur la scène du FRIMAT. »

La Ville de Val-d’Or se fait une beauté

Nouveauté cette année, plusieurs commerces et lieux publics de Val-d’Or portent fièrement la marque du festival de musique. Que ce soit une affiche sur un panier d’épicerie au coeur du centre-ville ou des lieux de diffusion qui s’affichent, l’idée est de traîner l’ambiance des spectacles

« On s’est permis d’envahir le centre-ville de Val-d’Or en essayant d’apporter une présence visuelle plus importante pour aller toucher non seulement les non-festivaliers, mais la population de Val-d’Or en général aussi, explique le président du FRIMAT, Antoine Nolet-Godbout. Si on se promène au centre-ville, on constate que plusieurs vitrines ont été décorées à l’effigie du FRIMAT. On sent qu’il y a une ambiance, une énergie, qui est créée par ça et c’était l’effet recherché. »

Le FRIMAT se poursuit jusqu’à samedi.

 

Source : RIVARD-BOUDREAU, Émélie. 2016 (20 juillet). « Val-d’Or en mode Festival de la relève indépendante musicale», Radio-Canada.ca. En ligne. <http://ici.radio-canada.ca/regions/abitibi/2016/07/20/009-coup-envoi-frimat-val-dor.shtml>. Consulté le 21 juillet 2016.

La construction du parc BMX à Val-Senneville se poursuit

La construction du parc BMX à Val-Senneville se poursuit

Des jeunes citoyens s’étaient présentés pour demander l’installation d’un parc de vélocross (BMX) au conseil de quartier de Val-Senneville, le 17 juin 2014. Depuis, des bénévoles s’impliquent activement pour faire du projet une réalité avec l’aide de la Ville de Val-d’Or et l’appui financier de la MRC de la Vallée-de-l’Or.

 

Ce sont les citoyens qui sont en train de faire ça, les bénévoles de Val-Senneville. Le projet est né dans un conseil de quartier, il y a une vingtaine de jeunes qui sont venus nous voir et ils voulaient avoir un parc

– Gilles Bérubé

La firme d’ingénierie NORINFRA se chargera de concevoir les plans et devis pour la construction des deux dalles de béton nécessaires au parc. Elle s’est vue octroyer le contrat à la séance du conseil municipal du 18 juillet.

«Étant donné que nous sommes sur un terrain de la Ville, un terrain public, nous devons recourir à des ingénieurs pour faire ces travaux», explique le conseiller municipal Gilles Bérubé. Certains bénévoles ont exprimé, en marge de la séance du conseil municipal, leur souhait que ce processus obligatoire ne retarde pas l’ouverture officielle du parc prévue le 10 septembre prochain.

Plusieurs attraits

En plus du parcours prévu pour les amateurs de vélo BMX, d’autres équipements seront installés dans le parc.

«Il y aura des sauts, des bosses et en plein milieu, il y aura des modules de planches à roulettes. Notons aussi la construction d’un pavillon et d’un endroit pour faire des feux avec des tables à pique-nique», se réjouit M. Bérubé.

Appui de la MRC

Le futur parc, qui sera construit à l’arrière de l’école de Val-Senneville, a reçu l’appui financier de la MRC de la Vallée-de-l’Or dans le cadre du programme de soutien aux projets en milieu rural pour un montant de 36 239 $.

Appui à Canadian Malartic

Le conseil municipal de la Ville de Val-d’Or a adopté à l’unanimité une résolution d’appui au projet d’agrandissement de la mine Canadian Malartic et de déviation de la route 117, à la demande de la Ville de Malartic. «Compte tenu de l’importance du développement de la fosse pour le développement économique de la région, le conseil est d’accord pour appuyer ce projet d’agrandissement», a expliqué le conseiller Bernard Gauthier à la séance du 18 juillet.

Le maire Pierre Corbeil n’a pas voulu se prononcer sur la demande de nombreux organismes à l’effet qu’il serait souhaitable d’ajuster le projet pour instaurer une zone tampon, précisant que le conseil municipal appuyait le projet «tel que présenté au BAPE» et «qu’on (Ville de Val-d’Or) ne voulait pas se mêler de ça (instauration d’une zone tampon), que ça concerne les gens qui sont sur place». «Malartic a dit qu’elle voulait faire les choses selon les règles (actuelles), alors nous, on est d’accord avec ça», a-t-il conclu.

 

Source : DESHAIES, Thomas. 2016 (19 juillet). « La construction du parc BMX à Val-Senneville se poursuit », L’Écho Abitibien ; Le Citoyen. En ligne. <http://www.lechoabitibien.ca/communaute/2016/7/19/la-construction-du-parc-bmx-a-val-senneville-se-poursuit.html>. Consulté le 21 juillet 2016.

Le FRIMAT commence ce soir à Val-d’Or

Le FRIMAT commence ce soir à Val-d’Or

La 12e édition du Festival de la relève indépendante musicale en Abitibi-Témiscamingue (FRIMAT) débute ce soir à Val-d’Or. L’artiste Phil Moreau a brisé la glace au 5 à 7 de lancement qui avait lieu au centre d’exposition.

 

Les Valdoriens sont venus nombreux assister au 5 à 7 d’ouverture.  Phil Moreau y a livré une prestation énergique et a su donner le ton à ce festival qui promet d’occuper les amoureux de la culture pour les prochains jours. «Je ne m’y attendais pas (d’être invité), je trouve que c’est un beau retour d’ascenseur et j’apprécie beaucoup d’être ici», a expliqué Phil Moreau, peu de temps avant son spectacle. Le Rouynorandien avait remporté le prix Télé-Québec du FRIMAT pour la qualité de ses textes en 2011.

Saratoga et Safia Nolin ce soir

Plus d’une vingtaine d’artistes performeront sur scène jusqu’à samedi prochain. Mentionnons le groupe Galaxie, récipiendaire du Félix du groupe de l’année au dernier gala de L’ADISQ.  Safia Nolin, qui a été popularisée grâce à sa chanson Igloo sera également de la partie à la salle Félix Leclerc ce soir en compagnie du groupe Saratoga. Mononc’Serge jouera quant à lui au Conservatoire de musique dans le cadre d’un 5 à 7 réservé exclusivement aux membres de la Caisse Desjardins. Finalement, ce sera Bernard Adamus qui clôturera le Festival.

Il y aura également un pique-nique musical à la place Agnico Eagle dont le lancement officiel n’aura lieu que demain. «De nouveau cette année, il y a aussi le FMR de nuit qui se déroulera jusqu’à 5h30 du matin samedi», explique le président du FRIMAT, Antoine Nolet-Godbout.

 

Source : DESHAIES, Thomas. 2016 (20 juillet). « Le FRIMAT commence ce soir à Val-d’Or », L’Écho Abitibien ; Le Citoyen. En ligne. < http://www.lechoabitibien.ca/culture/2016/7/20/le-frimat-commence-ce-soir-a-val-d-or.html>. Consulté le 21 juillet 2016.

Concert de bols de cristal aux Jardins à fleur de peau

Concert de bols de cristal aux Jardins à fleur de peau

Communiqué de presse

Pour diffusion immédiate

Depuis 10 ans Jacques Pelletier et Francyne Plante, co-fondateurs des Jardins à fleur de peau du 67 Baie Jolie, Val-d’Or partagent leur été, leur jardin et environnement avec le public, communauté, visiteurs et touristes. Cela se fête en grand.

Cette activité toute spéciale est réalisée avec le support financier de la Ville de Val-d’Or dans le cadre de son entente de développement culturel avec le Ministère de la Culture et des Communications du Québec et l’apport de l’association des artistes peintres de Val-d’Or.

Dans cette époque ou la terre a un grand besoin d’harmonisation, Les jardins à fleur de peau présenteront le 23 juillet prochain (remis au lendemain en cas de pluie) des concerts de bols et autres instruments de cristal comme harpe, cloche, coupe de cristal avec Steve et Monia de Crystal Céleste  Les visiteurs pourront échanger avec les instrumentistes et en faire des expériences. Du jamais vu en région. Quatre artistes professionnelles en arts visuels dont : Micheline Plante, Carole Dusseault, Danielle Frenette et Suzan Devost feront des performances en direct et interagiront avec les visiteurs en utilisant le thème de L’Harmonie sur terre.  Des toiles vierges sur chevalet seront disposés ainsi que le matériel nécessaire pour le bénéfice des visiteurs afin qu’ils puissent y laisser leurs messages, leurs empreintes.

 

Source 

Jacques Pelletier, Francyne Plante

info@lesjardinsafleurdepeau.com

819-825-8697

Autres informations sur l’évènement