Close
S’imprégner de la culture autochtone près de Val-d’Or

S’imprégner de la culture autochtone près de Val-d’Or

Afin de permettre aux aînés de transmettre leurs savoirs et leurs traditions aux membres des Premières Nations, mais aussi aux non autochtones, le site Kinawit accueillera les visiteurs pour une immersion totale au cœur de cette culture.

 

Le site, qui signifie un nous inclusif, se situe en territoire traditionnel anicinabe à seulement une dizaine de kilomètres de Val-d’Or, au 255 chemin des Scouts.

Des camps rustiques, des tipis, plus de deux kilomètres de sentier en forêt, tout donne l’illusion de se trouver à des lieux de la vie urbaine, connectés à la nature.

«La communauté autochtone urbaine réclame un site avec un accès à la nature depuis au moins 15 ans. Le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or (CAAVD) a eu l’opportunité d’acquérir le site en 2011. Depuis ce moment, on l’utilise comme site communautaire de façon sporadique, notamment pour des cuisines collectives et des camps de jour pour les enfants», explique la chargée de projet pour le développement de Kinawit, Louise Pelletier.

simpregner de la culture autochone pres de valdor.2
Kinawit culture autochtone val-d'or Louise Pelletier

«On veut mettre en place un projet d’interprétation de la nature avec un guide qui parlera des plantes médicinales tout au long des sentiers», mentionne Louise Pelletier.

Photo TC Média – Myriam Grenier

Louise Pelletier, chargée de projet de développement de Kinawit, dans l’un des sentiers du site.

Photo TC Média – Myriam Grenier

Investir pour rapprocher

Grâce à divers partenaires, le Centre d’amitié autochtone de Val-d’Or a investi 1,1 M $ pour démarrer un projet touristique sur le site de Kinawit. Une belle façon de bâtir des ponts entre les peuples dans un environnement accueillant.

«Avec les investissements, on souhaite ouvrir le site aux touristes pour trois saisons, soit de la fin juin au début septembre. Pour l’automne et le printemps, on accueillerait des visiteurs comme des groupes scolaires ou pour du ressourcement», énumère Mme Pelletier.

Le site peut aussi recevoir des équipes de travail pour les réunions, héberger les gens dans l’un des cinq tipis ou dans l’un des huit petits camps rustiques.

«Le projet répond à la mission du Centre d’amitié, soit la cohabitation, la transmission des traditions et la reconnexion identitaire. Le site permettra la rencontre entre les peuples, la découverte de la richesse de la culture autochtone et de notre belle nature, estime Louise Pelletier.

«Il y aura plusieurs activités pour que les aînés transmettent les traditions, dont des ateliers d’artisanat. On ouvrira une boutique des créations réalisées ici», mentionne-t-elle.

Le CAAVD souhaite aussi développer des partenariats avec la Ville de Val-d’Or pour inviter la population à diverses activités durant l’année et ainsi améliorer la cohabitation.

«Le site Kinawit offre un environnement très paisible avec le bruit de l’eau du ruisseau et la végétation incroyable. C’est magnifique. Il vise aussi à créer environ cinq emplois à temps plein pour développer les compétences en tourisme et valoriser la main-d’œuvre autochtone», conclut Louise Pelletier.

 

Source : GRENIER, Myriam. 2016 (3 août). « S’imprégner de la culture autochtone près de Val-d’Or », L’Écho Abitibien ; Le Citoyen. En ligne. < http://www.lechoabitibien.ca/actualites/societe/2016/8/3/s_impregner-de-la-culture-autochtone-pres-de-val-dor-.html>. Consulté le 5 août 2016.

0 Commentaires

Laisser un commentaire