Close
Le Soleil, la chaleur et les touristes: bilan estivale 2016 | Tourisme Abitibi-Témiscamingue

Le Soleil, la chaleur et les touristes: bilan estivale 2016 | Tourisme Abitibi-Témiscamingue

logo-atrat_coul

Communiqué de presse

pour diffusion immédiate

Rouyn-Noranda, le 31 octobre 2016 – Les touristes étaient au rendez-vous cet été en Abitibi-Témiscamingue!

C’est l’heure du bilan de la saison touristique estivale et c’est avec grand plaisir que Tourisme Abitibi-Témiscamingue affirme que la saison estivale 2016 a été bonne. La majorité des sites, attraits et festivals sondés ont enregistré une hausse de l’achalandage. Citons en exemple le Musée minéralogique de l’Abitibi-Témiscamingue de Malartic, qui a accueilli plus de 12 000 visiteurs, soit 27 % de plus que l’été dernier. De ce nombre, 60 % provenaient de l’extérieur de la région. Le FRIMAT a, quant à lui, doublé les présences en salle pour afficher complet, tandis que le parc national d’Aiguebelle a connu une hausse de 8 % de ses entrées.

Le réseau d’accueil, lui, a effectué 15 463 actes de renseignements, soit une baisse de 13 % comparativement à la saison 2015. La tendance se poursuit, les consommateurs sont informés et privilégient le Web comme source d’information. Malgré cela, le rôle des conseillers en séjour est important pour notre économie. L’enquête sur le profil et le comportement de la clientèle des lieux d’accueil au Québec, effectuée en 2012, nous apprend qu’un acte de renseignement auprès de visiteurs dans les bureaux participants de la région touristique de l’Abitibi-Témiscamingue a entraîné des dépenses supplémentaires de 204 $ par personne. Saluons en passant l’imagination dont ont fait preuve les gestionnaires de lieux d’accueil pour rejoindre les touristes, notamment en utilisant des véhicules d’info mobile ou en se positionnant dans un attrait majeur.
À la suite de nos échanges avec quelques pourvoyeurs répartis sur l’ensemble du territoire, nous pouvons affirmer que la saison de la pêche a été bonne, le taux de change et le prix de l’essence étant favorables pour l’accueil des touristes américains et ontariens.

En juillet, le taux d’occupation hôtelier était de 56,2 %, soit une hausse de 2 % par rapport à la même période l’an passé et la première hausse enregistrée depuis le début de l’année. Le mois d’août a poursuivi dans la même lancée, enregistrant une hausse de 2,5%. Il faut également mentionner que la région bénéficie d’un parc hôtelier d’une grande qualité et que, depuis quelques années, son taux d’occupation se situe dans le haut du peloton des régions du Québec, mois après mois.

En ce qui a trait à la campagne promotionnelle instiguée par Tourisme Abitibi-Témiscamingue, les actions de marketing Web ont donné d’excellents rendements. Le nombre de sessions a augmenté de 48 % pour se chiffrer à 86 000. Le site a aussi enregistré une hausse de 42 % d’utilisateurs. La stratégie de contenu utilisée, combinée à un site Web performant et des actions de marketing croisées ont fait rayonner la région auprès d’internautes ciblés en fonction des produits mis de l’avant et des marchés.

Comme toujours, sans le travail et l’engagement des intervenants de l’industrie, de la guide-interprète au conseiller en séjour en passant par le responsable de l’entretien ménager et la serveuse, le tourisme en Abitibi-Témiscamingue ne serait pas ce qu’il est aujourd’hui : un moteur de fierté et de retombées économiques.

-30-

Source
Pascale Charlebois
Responsable des relations de presse
Tourisme Abitibi-Témiscamingue
Pascale@atrat.org
819 762-8181, poste 110

0 Commentaires

Laisser un commentaire