Close
Le FRIMAT propose une nuit artistique déjantée

Le FRIMAT propose une nuit artistique déjantée

 Films psychotroniques, karaoké animé par un comédien drag queen, danses improvisées et activités de bricolage survoltées: la population en aura plein la vue et les oreilles avec le FMR de nuit à la bibliothèque et au Centre d’exposition de Val-d’Or.
 

«Carmelle Adam (directrice du Centre d’exposition), m’a contactée pour organiser des activités. On a décidé d’occuper les lieux du Centre culturel avec une ambiance de musique techno, a souligné Mélissa Drainville, responsable du Festival de la relève indépendante musicale en Abitibi-Témiscamingue (FRIMAT).

«Après le spectacle de Bernard Adamus, le 23 juillet vers 23h, on a envie de rester avec nos festivaliers et de leur faire passer un bon moment. On invite aussi toute la population, même les adolescents, à se joindre à nous pour jaser et se divertir, et ce, jusqu’à 5h30 du matin», a-t-elle lancé lors du point de presse, le 5 juillet.

 

S’amuser et socialiser

Le but de cette nuit consiste à animer et divertir les participants jusqu’à l’aube de façon différente que de simplement regarder un spectacle.

«On propose huit activités à six plateaux différents. On retrouvera de la danse avec la chorégraphe Marie-Laure Aubin, un karaoké déjanté avec le comédien burlesque en drag queen La Doris et un coin de jeux de société, a énuméré Carmelle Adam.

«Un peu partout les gens pourront voir des extraits de films psychotroniques, participer à des ateliers pour créer leur coiffe avec des 33 tours et des 45 tours, faire un tour d’autobus pour des visites guidées à la Forêt récréative pour voir des œuvres, mettre un casque de réalité virtuelle ou assister à de la peinture en direct. Le public pourra aussi créer une œuvre collective», a-t-elle ajouté.

Les participants auront accès à un bar à poutine et à un vélo de smoothies ainsi qu’à un service de navette entre le Centre culturel et le centre-ville.

«Les activités de nuit permettront aux gens de jaser et de participer à quelque chose d’éphémère. Ce qui se passera au FMR de nuit restera ici», a conclu Mélissa Drainville.

 

Source : Grenier, Myriam . 2016 (5 juillet). «Le FRIMAT propose une nuit artistique déjantée», L’Écho Abitibien ; Le Citoyen. En ligne.< http://www.lechoabitibien.ca/culture/2016/7/5/le-frimat-propose-une-nuit-artistique-dejantee–.html>. Consulté le 6 juin 2016.

 

 

 

0 Commentaires

Laisser un commentaire