Close
La construction du parc BMX à Val-Senneville se poursuit

La construction du parc BMX à Val-Senneville se poursuit

Des jeunes citoyens s’étaient présentés pour demander l’installation d’un parc de vélocross (BMX) au conseil de quartier de Val-Senneville, le 17 juin 2014. Depuis, des bénévoles s’impliquent activement pour faire du projet une réalité avec l’aide de la Ville de Val-d’Or et l’appui financier de la MRC de la Vallée-de-l’Or.

 

Ce sont les citoyens qui sont en train de faire ça, les bénévoles de Val-Senneville. Le projet est né dans un conseil de quartier, il y a une vingtaine de jeunes qui sont venus nous voir et ils voulaient avoir un parc

– Gilles Bérubé

La firme d’ingénierie NORINFRA se chargera de concevoir les plans et devis pour la construction des deux dalles de béton nécessaires au parc. Elle s’est vue octroyer le contrat à la séance du conseil municipal du 18 juillet.

«Étant donné que nous sommes sur un terrain de la Ville, un terrain public, nous devons recourir à des ingénieurs pour faire ces travaux», explique le conseiller municipal Gilles Bérubé. Certains bénévoles ont exprimé, en marge de la séance du conseil municipal, leur souhait que ce processus obligatoire ne retarde pas l’ouverture officielle du parc prévue le 10 septembre prochain.

Plusieurs attraits

En plus du parcours prévu pour les amateurs de vélo BMX, d’autres équipements seront installés dans le parc.

«Il y aura des sauts, des bosses et en plein milieu, il y aura des modules de planches à roulettes. Notons aussi la construction d’un pavillon et d’un endroit pour faire des feux avec des tables à pique-nique», se réjouit M. Bérubé.

Appui de la MRC

Le futur parc, qui sera construit à l’arrière de l’école de Val-Senneville, a reçu l’appui financier de la MRC de la Vallée-de-l’Or dans le cadre du programme de soutien aux projets en milieu rural pour un montant de 36 239 $.

Appui à Canadian Malartic

Le conseil municipal de la Ville de Val-d’Or a adopté à l’unanimité une résolution d’appui au projet d’agrandissement de la mine Canadian Malartic et de déviation de la route 117, à la demande de la Ville de Malartic. «Compte tenu de l’importance du développement de la fosse pour le développement économique de la région, le conseil est d’accord pour appuyer ce projet d’agrandissement», a expliqué le conseiller Bernard Gauthier à la séance du 18 juillet.

Le maire Pierre Corbeil n’a pas voulu se prononcer sur la demande de nombreux organismes à l’effet qu’il serait souhaitable d’ajuster le projet pour instaurer une zone tampon, précisant que le conseil municipal appuyait le projet «tel que présenté au BAPE» et «qu’on (Ville de Val-d’Or) ne voulait pas se mêler de ça (instauration d’une zone tampon), que ça concerne les gens qui sont sur place». «Malartic a dit qu’elle voulait faire les choses selon les règles (actuelles), alors nous, on est d’accord avec ça», a-t-il conclu.

 

Source : DESHAIES, Thomas. 2016 (19 juillet). « La construction du parc BMX à Val-Senneville se poursuit », L’Écho Abitibien ; Le Citoyen. En ligne. <http://www.lechoabitibien.ca/communaute/2016/7/19/la-construction-du-parc-bmx-a-val-senneville-se-poursuit.html>. Consulté le 21 juillet 2016.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *