Close
Des salles combles à tous les soirs pour le 12e FRIMAT

Des salles combles à tous les soirs pour le 12e FRIMAT

Pour la première fois de son histoire, le Festival de la relève indépendante en Abitibi-Témiscamingue (FRIMAT) a réussi à faire salle comble pour chacun des quatre soirs de spectacle, du 20 au 23 juillet à Val-d’Or.

 

Bien que les chiffres officiels de ce 12e FRIMAT ne soient pas encore disponibles, il est certain pour les organisateurs qu’il s’agit d’un succès sur toute la ligne.

«On s’attendait à une belle édition, mais les attentes ont été dépassées à tous les points de vue, tant par la qualité que par la quantité de nos festivaliers. On savait depuis un certain temps que le mercredi et le samedi seraient complets. On a travaillé sur les réseaux sociaux pour mousser les deux autres soirs et on a réussi à remplir la salle», raconte le président Antoine Nolet-Godbout. Le FRIMAT comptait sur plusieurs valeurs sûres, tels que  Safia Nolin, Galaxie et Bernard Adamus, des artistes qui ont tous livré la marchandise. Aux dires du président, les artistes de la Vitrine de la relève ont aussi réservé de belles découvertes aux festivaliers.

«C’est un aspect très important pour notre Festival. Nous avions beaucoup plus d’inscriptions pour la Vitrine et nous avons choisi d’inviter huit groupes au lieu de six. La qualité et la diversité des styles étaient au rendez-vous. C’était impeccable», ajoute le président.

Objectif atteint

Ce 12e FRIMAT a innové à différents niveaux, notamment par son activité de clôture, le FMR de nuit qui a entraîné les festivaliers dans une série d’activités culturelles déjantées.

«On a eu plus de participants que prévu et tout s’est bien déroulé, dans l’ordre. C’est une belle nouveauté qu’on voudra sûrement répéter», souligne Antoine Nolet-Godbout.

Le FRIMAT croit aussi avoir atteint son objectif de dynamiser Val-d’Or avec des activités connexes et de la décoration aux couleurs du FRIMAT un peu partout en ville.

«On voulait créer une vibe dans la population, au-delà de nos participants au Festival. On voulait que les gens sentent qu’il se passait de quoi en ville pendant ces quatre jours-là. Nos décorations au Centre culturel ont impressionné, mais celles au centre-ville aussi. Les commerçants étaient contents. On voulait se faire voir et ça a été réussi haut la main. On est contents de cette 12e édition à tous les niveaux et on sait que la barre vient de monter d’un cran en vue des prochaines», a conclu le président.

Gagnants de la Vitrine de la relève:

– Bourse Société St-Jean-Baptiste: Vertige

– Bourse « Beaux à voir « : Rusted

– Bourse Festival de Musique Émergente: Carapace

– Prix « Enraciné »: Evil Prevails

– Prix La Fabrique Culturelle: Sud-Sud-Est

– Prix du public La Sandwicherie Vendredi: Rusted

– Prix du public La Sandwicherie Samedi: Vertige

 

Source : LANDRY, Marc-André. 2016 (24 juillet). « Des salles combles à tous les soirs pour le 12e FRIMAT », L’Écho Abitibien; Le Citoyen. En ligne. < http://www.lechoabitibien.ca/culture/2016/7/24/des-salles-combles-a-tous-les-soirs-pour-le-12e-frimat.html>. Consulté le 25 juillet 2016.

0 Commentaires

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *