Close
La Cité de l’Or perd un monument en Raymond Couture

La Cité de l’Or perd un monument en Raymond Couture

La Cité de l’Or et l’industrie touristique de la région viennent de perdre un monument avec le décès du guide Raymond Couture.

L’homme avait pris sa retraite comme guide-animateur et guide formateur du lieu historique de Val-d’Or en 2014 après une quinzaine d’années de loyaux services. Il est décédé mercredi matin à la suite d’une courte maladie.

«Un vide immense que tu nous laisses Raymond, mais aussi un immense legs que tu nous fais d’avoir rendu les visites des sites histoires de l’ancienne mine Lamaque et du Village minier de Bourlamaque si humaines, si simples, si agréables. Quel bel hommage tu as rendu à tous ces hommes et femmes, bâtisseurs de notre ville et de toute une région, écrit le directeur général de la Cité de l’Or, Guy-Édouard Bouchard.

«De t’avoir côtoyé fut un privilège, pour moi et mes collègues, mais aussi pour les milliers de gens que tu as accompagnés lors de leurs visites à la Cité de l’Or. Merci pour ta passion. Toutes nos condoléances à la famille et aux proches», ajoute-t-il.

Merci d’avoir participé à démystifier ce monde qu’est l’industrie minière. Grâce à toi, l’inconnu a trouvé un visage pour tous ces gens. Nous te levons bien haut notre casque. Tu vois enfin la lumière au bout de la galerie

            – Guy-Édouard Bouchard

Un prix provincial

Quelques semaines après sa retraite en 2014, Raymond Couture avait mis la main sur le Prix provincial du mérite en interprétation. Ce prix est décerné par l’Association québécoise des interprètes du patrimoine à une personne dont la carrière et les services rendus à la profession ont été exemplaires.

«Une belle récompense. J’ai été très surpris. Je ne m’y attendais pas du tout. Mais ça couronne bien 14 ans de carrière, avait-il confié à TC Média en 2014.

«C’est le plaisir de venir ici, d’œuvrer ici. Ça n’a jamais été un travail pour moi. Comme les visiteurs, je venais ici pour m’amuser. Il s’agit des 14 plus belles années de ma vie», avait affirmé l’homme natif de Sainte-Hélène-de-Mancebourg, en Abitibi-Ouest.

 

Source

GRENIER, Myriam. 2017 (8 février). « La Cité de l’Or perd un monument en Raymond Couture », L’Écho Abitibien; Le Citoyen. En ligne. <http://www.lechoabitibien.ca/actualites/2017/2/8/la-cite-de-l_or-perd-un-monument-en-raymond-couture.html>. Consulté le 9 février 2017.

0 Commentaires

Laisser un commentaire